Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2010

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
15
19
jan.
2010
Internet
La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 2

[lemonde.fr] La France et l'Allemagne déconseillent l'utilisation d'Internet Explorer

Extrait de l'article du site lemonde.fr par La rédaction en date du 17.01.2010 :
« Deux organismes allemands et français ont émis une mise en garde en fin de semaine contre l'utilisation d'Internet Explorer, demandant à Microsoft de régler les défauts de sécurité de son navigateur. Jeudi 14 janvier, le géant américain du logiciel avait annoncé qu'une faille de sécurité de son navigateur avait été exploitée pour mener les cyber-attaques qui ont poussé Google à menacer de cesser ses activités en Chine (Voir l'enquête du Monde "L'avenir incertain de Google en Chine"). »
Lien vers l'article original : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/01/17/la-fra(...)

[sudouest.com] Des pirates en politique

Extrait de l'article du site sudouest.com par Frédéric Sallet en date du 17 Janvier 2010 :
« Déjà représenté depuis juin 2009 au Parlement européen par deux Suédois, le Parti pirate cherche désormais à s'implanter en France.
Martin a 18 ans. Étudiant en classe prépa à Bordeaux, il est membre de l'April, une association de défense des logiciels libres. Quand il surfe sur le Web, lemonde.fr est sa page de démarrage, mais il consulte très régulièrement le Framablog, sebsauvage.net et de nombreux blogs informatiques indépendants. Sur Linux, il est intarissable : ses parents, son entourage, ses camarades de lycée ont été évangélisés par ses soins à l'informatique libre, sans copyright. »
Lien vers l'article original : http://www.sudouest.com/accueil/actualite/france/article/837(...)

[agoravox.fr] Un GNU qui nous Unit !

Extrait de l'article du site agoravox.fr par Biaise en date du 16 janvier 2010 :
« Ce mercredi 13 janvier avait lieu une conférence enthousiasmante pour tous les geeks de la cité des Gaules : Richard Stallman lui-même au Grand Amphithéâtre de l’université Lumière Lyon 2 ! RMS, comme il se fait appeler, fondateur de GNU, venait nous parler du logiciel libre. Qui de mieux qualifié ?
Son arrivée dans l’amphithéâtre fut marquée par un mouvement de masse vers la position debout et une salve d’applaudissements. Le président de l’université était bien dépité. Il n’avait pas conscience qu’une telle « star » était face à lui. Il introduisit la conférence d’un bref discours sur les utopies et les utopistes. C’est approprié quand on reçoit le papa de GNU. »
Lien vers l'article original : http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/un-gn(...)

[journaldunet.com] La fondation Linux lance son propre job board

Extrait de l'article du site journaldunet.com par Francois Thierry en date du 15/01/2010 :
« La fondation Linux vient d'ouvrir son Linux Jobs Board, un centre d'emploi disponible à tous. L'utilisation croissante de Linux dans les entreprises a crée une demande forte autour de profils capables de maîtriser la distribution et ses outils, et aujourd'hui nombreux sont ceux qui recherchent des salariés selon ce critère. »
Lien vers l'article original : http://www.journaldunet.com/solutions/emploi-rh/job-board-fo(...)

[ecrans.fr] Haïti : Mobilisation autour d’une carte libre

Extrait de l'article du site ecrans.fr par Camille Gévaudan en date du 15 janvier 2010 :
« Quelques heures seulement après le violent séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier, la communauté OpenStreetMap lançait un appel aux contributions sur la carte de Port-au-Prince. La réponse des cartographes a été rapide et massive : en deux jours, plus de 800 modifications ont déjà été effectuées et le plan de la ville est passé du stade d’ébauche à un époustouflant niveau de précision (bien supérieur à celui de Google Maps). »
Lien vers l'article original : http://www.ecrans.fr/Haiti-Mobilisation-autour-d-une,8961.ht(...)

[zdnet.fr] Wikipédia en français en route vers le million d'articles

Extrait de l'article du site zdnet.fr par Thierry Noisette en date du 14 janvier 2010 :
« Un jour avant le "Wikipedia Day" qui fête la création le 15 janvier 2001 de l'encyclopédie libre, sa version en français a franchi, il y a quelques minutes, le cap des 900.000 articles. Au même rythme (elle a grandi de 120.000 nouveaux articles en moins de dix mois), le million devrait être atteint avant la fin de l'année. »
Lien vers l'article original : http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/wikipedia-en-franca(...)

[LeMagIT] Face à SharePoint, l'ECM Open Source Alfresco et les outils collaboratifs de Lotus jouent la carte de l'intégration

Extrait de l'article du site lemagit.fr par La rédaction en date du 14 janvier 2010 :
« À quelques jours de l'ouverture de Lotusphere, la conférence utilisateurs de Lotus, l'éditeur Open Source Alfresco a annoncé travailler avec IBM à l'intégration de sa plate-forme de gestion de contenus avec les applications collaboratives de Big Blue. »
Lien vers l'article original : http://www.lemagit.fr/article/ibm-ged-collaboratif-sharepoin(...)

[PC INpact] Un groupe parlementaire lance une réflexion sur l’éthique des TIC

Extrait de l'article du site pcinpact.com par Marc Rees en date du 14 janvier 2010 :
« L'UMP s’est doté en novembre dernier d’un groupe de travail interne nommé « Éthique et numérique », avec pour but de réfléchir à ces questions-là. L’idée est aussi d’éviter la démarche entreprise par HADOPI : le groupe veut démultiplier les auditions, les consultations autour de ces questions, avant de réagir. Thème de prédilection : le profilage, le traçage le droit à l’oubli, mais aussi et surtout les nanotechnologies, grand thème à venir. »
Lien vers l'article original : http://www.pcinpact.com/actu/news/54960-lionel-tardy-ethique(...)

[journaldunet.com] L'État de Jordanie et Ingres veulent promouvoir l'Open Source

Extrait de l'article du site journaldunet.com par La rédaction en date du 13/01/2010 :
« Ingres Corporation et l'État jordanien annoncent leur coopération en vue d'établir le premier accord entre une société internationale et des pouvoirs publics pour promouvoir et permettre l'adoption de l'Open Source. »
Lien vers l'article original : http://www.journaldunet.com/solutions/breve/international/44(...)

[journaldunet.com] Bonnes feuilles : la biographie de Richard Stallman

Extrait de l'article du site journaldunet.com par Fabrice Deblock en date du 13/01/2010 :
« À l'origine du système d'exploitation libre GNU, de la licence GPL et de la Free Software Foundation, Richard Stallman était à Paris pour présenter sa biographie autorisée. »
Lien vers l'article original : http://www.journaldunet.com/solutions/acteurs/biographie-de-(...)

[LeMagIT] Microsoft veut aussi attirer les utilisateurs de MySQL

Extrait de l'article du site lemagit.fr par Cyrille Chausson en date du 12 janvier 2010 :
« Microsoft a décidé d’élargir son portefeuille d’outils de migration vers SQL Server. Après Sybase et Oracle, Redmond s’attaque désormais... à MySQL, la base de données Open Source dont le sort reste aujourd’hui incertain en raison d'une enquête de la Commission européenne. »
Lien vers l'article original : http://www.lemagit.fr/article/microsoft-mysql-sgbd-sql-sql-s(...)

[LeMagIT] Open Source : Anakeen invente le “contribuer plus pour payer moins”

Extrait de l'article du site lemagit.fr par Cyrille Chausson en date du 12 janvier 2010 :
« Le Français Anakeen, spécialiste de l'ECM Open Source, a décidé d’encadrer son outil Freedom Toolbox d’un modèle économique qui permet aux entreprises d’ajuster leur facture finale en fonction du niveau de leur contribution à la communauté et du type de licence Open Source choisie. Un modèle original qui vient combler une lacune du mécanisme de l’Open Source : la fluctuation des contributions. »
Lien vers l'article original : http://www.lemagit.fr/article/saas-france-licences-economie-(...)

[ladepeche.fr] Pont-de-L'arn. Ne pas mettre au rebut son ordinateur

Extrait de l'article du site ladepeche.fr par La rédaction en date du 12/01/2010 :
« Jean-Pierre Aubanton et Michel Palouzier animent la Section Informatique Logiciels Libres de la MJC de Saint-Baudille. Voici plus de deux ans que la MJC St Baudille s'est investie dans le développement des logiciels libres en parallèle avec son importante activité informatique. Cette activité nouvelle s'adresse à tous ceux qui possèdent des PC que l'on peut qualifier « d'anciens » car ils ont plus de trois ans. »
Lien vers l'article original : http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/12/752700-Pont-de-L-(...)

[gigaom.com] Facebook: We Heart Open Source So Much We Want to Sponsor It

Extrait de l'article du site gigaom.com par Liz Gannes en date du 12/01/2010 :
« Facebook devient un sponsor "Gold" de la fondation Apache, soit un don de plus de 40.000 dollars par an. »
Lien vers l'article original : http://gigaom.com/2010/01/12/facebook-we-heart-open-source-s(...)

[pcinpact.com] Microsoft Word n'est provisoirement plus en vente aux États-Unis

Extrait de l'article du site pcinpact.com par Vincent Hermann en date du 12 janvier 2010 :
« On le sait depuis peu, Microsoft doit modifier son logiciel Word. À la suite d’une plainte déposée par la société i4i, la firme de Redmond a dû modifier l’ambassadeur de la suite Office pour lui retirer les fonctionnalités exploitant le XML personnalisé, puisque i4i en détient le brevet/ malgré les assurances de Microsoft, cela provoque tout de même quelques retombées. Premièrement, la grande majorité des éditions d’Office 2007 ne sont plus accessibles à la vente sur le Microsoft Store américain. »
Lien vers l'article original : http://www.pcinpact.com/actu/news/54918-microsoft-office-i4i(...)

[grenews.com] Logiciels libres : Grenoblois, réappropriez-vous la technologie !

Extrait de l'article du site grenews.com par Nicolas Robert en date du 12/01/2010 :
« [...] Résumons : des logiciels pour tous, accessibles gratuitement... et pourtant on n’a pas forcément l’impression que le nombre d’utilisateurs augmente vraiment. “Vous raisonnez en parts de marché. Ici, on est dans une logique de partage, portée par une communauté d’utilisateurs : les clients sont les premiers testeurs et un nouveau modèle économique se met en place. On est dans une économie de service, où le logiciel et le service d’accompagnement sont liés. On va dire que c’est de la croissance raisonnée”. »
Lien vers l'article original : http://www.grenews.com/logiciels-libres-grenoblois-reappropr(...)

[lemagit.fr] Vinton Cerf milite pour un nuage interopérable

Extrait de l'article du site lemagit.fr par Cyrille Chausson en date du 11 janvier 2010 :
« Selon l’un des deux créateurs du protocole TCP/IP, Vinton Cerf, également évangéliste chez Google, le Cloud Computing a un réel besoin de standards et de protocoles d’interopérabilité, tant au niveau de la portabilité des données que des infrastructures. [...] “Les entreprises vont avoir besoin de modifier et migrer leur données, et elles vont solliciter le nuage pour réaliser l’opération”, affirme-t-il. »
Lien vers l'article original : http://www.lemagit.fr/article/google-standards-interoperabil(...)

[progilibre.com] Le salon Solutions Linux/Open Source dévoile le programme de sa 12e édition

Extrait de l'article du site progilibre.com par La rédaction en date du 11 janvier 2010 :
« Reconnu comme étant un carrefour d'échanges incontournable pour tout l'écosystème du logiciel libre, le salon Solutions Linux/Open Source réunira cette année 220 exposants et partenaires.
Les experts présents - juristes, économistes, analystes, intégrateurs, éditeurs, communautés et associations, - délivreront une analyse complète du secteur, orientée autour de thèmes centraux : interopérabilité, progiciels, virtualisation, mobilité et bonnes pratiques. »
Lien vers l'article original : http://www.progilibre.com/Le-salon-Solutions-Linux-Open-Sour(...)

[romandie.com] CH/Informatique fédérale: une partie des recourants se retire

Extrait de l'article du site romandie.com par La rédaction en date du 11/01/2010 :
« Berne (awp/ats) - Dans le litige entre la Confédération et des fournisseurs de logiciels "open source", une partie des recourants - sept sur dix-huit - a décidé de se retirer. Il s'agit de ne pas retarder la procédure devant le Tribunal administratif fédéral (TAF), a indiqué dimanche le Swiss Open Systems User Group. »
Lien vers l'article original : http://www.romandie.com/infos/news2/201001110625041AWPCH.asp

[cnet.com] California blesses open source as 'acceptable'

Extrait de l'article du site cnet.com par Matt Asay en date du 11/01/2010 :
« En Californie le logiciel libre devient « acceptable», suite aux difficultés budgétaires. »
Lien vers l'article original : http://news.cnet.com/8301-13505_3-10432052-16.html

[01net.com] Le logiciel libre va avoir un relais au Parlement Européen

Extrait de l'article du site 01net.com par Alain Clapaud en date du 11/01/2010 :
« Il faudra attendre l'une des prochaines sessions du Parlement européen, probablement au mois de février, pour savoir quels seront les parlementaires qui formeront l'intergroupe intitulé « Nouveaux médias, logiciel libre et société de l'information ouverte ». [...] Le rôle de celui-ci sera notamment de défendre les intérêts du logiciel libre dans les discussions du Parlement. « Un intergroupe est transversal et interdisciplinaire par nature, précise Alix Cazenave, responsable des affaires publiques de l'April, l'association de promotion et de défense du logiciel libre. »
Lien vers l'article original : http://pro.01net.com/editorial/510913/le-logiciel-libre-aura(...)

[varmatin.com] Gullivar poursuit la promotion des logiciels libres

Extrait de l'article du site varmatin.com par G. L en date du 11 janvier 2010 :
« Les adhérents de Gullivar étaient rassemblés pour la deuxième assemblée générale de l'association dans la salle de Saints-Anges.
Pour beaucoup, l'informatique est une jungle obscure où il est périlleux de s'aventurer. Pour d'autres, c'est un monde attrayant qui suscite une passion dévorante. »
Lien vers l'article original : http://www.varmatin.com/ra/societe/234007/brignoles-gullivar(...)

[LeMonde.fr] La bataille des tablettes tactiles s'annonce pour 2010

Extrait de l'article du site LeMonde.fr par Le Monde.fr en date du 11.01.2010 :
« [...] Quasiment tous les constructeurs ont prévu de sortir en 2010 un ou plusieurs "tablet PC", ces mini-ordinateurs sans clavier à mi-chemin entre le téléphone portable et le netbook. Dotées d'un écran tactile, ces machines multifonctions peuvent servir à la fois d'ordinateur classique, de livre électronique, voire à téléphoner, pour un encombrement minimal. Les analystes financiers prévoient que ces machines seront l'un des produits phares de l'année 2010. [...] De son côté, Google espère conquérir des parts de marché sur ce secteur grâce à son système d'exploitation Androïd, initialement développé pour les téléphones portables à partir du logiciel libre et gratuit Linux. Plusieurs constructeurs ont d'ores et déjà adopté le logiciel de Google, notamment pour des raisons de coût. D'autres fabricants, comme Lenovo, ont fait le choix de développer leur propre système d'exploitation à partir de Linux. »
Lien vers l'article original : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/01/11/la-bat(...)

[lexpress.fr] "openCimetiere", un logiciel libre pour gérer les caveaux

Extrait de l'article du site lexpress.fr par Reuters en date du 10/12/2009 :
« [...] openCimetiere, logiciel "open source" de gestion des concessions de cimetière, figure au rang des projets phares de l'Adullact, l'Association des développeurs et utilisateurs de logiciels libres pour l'administration et les collectivités territoriales.
Celle-ci a créé un site de partage de logiciels libres à l'usage des hôpitaux, écoles et entreprises notamment, mais aussi des personnels communaux. »
Lien vers l'article original : http://www.lexpress.fr/actualites/2/opencimetiere-un-logicie(...)
  • # Terrible !

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    « Des débats très techniques et philosophiques où l'on s'aperçoit qu'il est très dur de légiférer dans un domaine où certains de mes collègues découvrent que l'architecture du réseau internet n'a pas été conçue pour respecter des règles : c'est un espace décentralisé qui échappe à la réglementation (c'est pas nouveau) » Lionel Tardy

    Voilà c'est dit, oubliez les RFC et l'IETF, l'internet repose miraculeusement sur un magma chaotique et informe.

    Il est évident que si ce ne sont pas quelques énarques qu'y s'y collent de façon à produire une usine à gaz ou le pouvoir est centralisé (sous le contrôle des énarques évidemment), nous sommes en situation de désordre ambiant !

    Je ne sais pas si M. Tardy essai de défendre les fondements architecturaux de l'internet, mais si c'est le cas, il s'y prend àmha bien mal avec de tels tournures de phrase.
    • [^] # Re: Terrible !

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je pense qu'il parle de règles juridiques... de loi, quoi. Puisque proposer et voter des lois est son boulot. Il ne parle pas de standards techniques.
      • [^] # Re: Terrible !

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Et aussi du fait qu'on ne force personne à respecter ces standards. (voir IE et Netscape) ou qu'il n'y a pas forcément (le codec de la balise video ou la balise img

        (j'ai pris des exemples du web parce que c'est les plus connus mais je suis sûr qu'il en existe ailleurs que sur le port 80)

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Terrible !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le problème de la vidéo est plus une conséquence du brevet logiciel et de la tentative d'enfermer le pigeon sur une plateforme, conséquences des lois régissant le marché, qu'un problème de spécifications techniques.
        • [^] # Re: Terrible !

          Posté par . Évalué à 2.

          Concernant les standards que tout le monde respecte (hiérarchie DNS, protocole IP..), ce n'est que parce qu'ils font consensus.

          Et aucune loi ne les impose, t'as parfaitement le droit d'envoyer des paquets IP à destination de l'adresse 543.785.984.12, faut juste pas t'étonner si ça marche pas.

          Les "lois" d'Internet ne sont pas des lois au sens strict du terme: ce sont juste des conventions que tout le monde respecte, parce que le réseau ne peut pas fonctionner si on ne les respecte pas. Autrement dit, il n'est pas possible d'accéder à Internet sans respecter ces règles.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Terrible !

            Posté par . Évalué à 6.

            543.785.984.12

            Ton paquet ne serait pas valide !
            C'est codé sur quatre octets, donc la limite n'est pas une norme mais mathématique dans ton exemple :)
          • [^] # Re: Terrible !

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Toi tu vis chez les bisounours. Tout le monde ne respecte pas les normes. Si personne n'émet de paquet avec un entier correspondant à l'adresse que tu prend en exemple, c'est parce que c'est impossible. Si c'était possible, ça se ferait. D'ailleurs, certains parlent déjà avec des mots de 128 bits un étrange dialecte de IP.

            Le premier protocole violé est DNS http://www.pcworld.com/article/183135/redirecting_dns_reques(...) s'en suivent SMTP, URL, HTML, etc.

            Le réseau tiens debout parce qu'il avait été pensé de manière à pouvoir s'adapter à la médiocrité de l'infrastructure. Ça semble fonctionner avec la médiocrité humaine :)
        • [^] # Re: Terrible !

          Posté par . Évalué à 2.

          En même temps, pour forcer il faudrait qu'une autorité puisse contrôler que tout ce qui passe sur le réseau est standard, et genre y subordonner l'accès au réseau.

          Ça demanderait une infrastructure gigantesque, des autorités de contrôle avec des moyens énorme, une très grosse organisation, etc. Ce serait possible dans un réseau peut être comme le prévoyait microsoft avec son msn, mais c'est pas le cas, si le réseau était contrôlé et géré par un état.

          En attendant, Internet, et on est nombreux à y tenir, a été conçu dans un esprit de neutralité, avec des couches de transports de données, qui permettent de faire tourner autant de protocoles que ses utilisateurs le veulent, avec leurs propres standards.

          Pour répondre à Mathieu, je pense que la notion fondamentale ici est la neutralité du réseau. Il est évident que pour que le réseau fonctionne techniquement il faut un minimum de règles (qui sont d'ailleurs établies de manières plus ou moins centralisées, par des acteurs plus ou moins indépendants).

          Enfin le dernier volet, les données. Et là, jusqu'à preuve du contraire, le réseau laisse plus ou moins passer à peu prêt des données de toutes natures, et on connaît très bien les difficultés qu'à le législateur à avec cette liberté de circulation quasi totale ...
          • [^] # Re: Terrible !

            Posté par . Évalué à 1.

            Et là, jusqu'à preuve du contraire, le réseau laisse plus ou moins passer à peu prêt des données de toutes natures, et on connaît très bien les difficultés qu'à le législateur à avec cette liberté de circulation quasi totale ...
            D'un autre côté, peut-être que cette propension du réseau à faire passer très vite des informations de toute nature, possiblement chiffrées, d'un bout à l'autre de la planète, peut favoriser des infractions à la loi.

            Désolé de jouer l'avocat du diable, mais il me semble qu'Internet permet d'enfreindre certaines lois bien plus facilement qu'avant, et à plus grande échelle.

            Je pense notamment aux lois sur la dite "propriété intellectuelle". Bien sûr, la réponse la plus souvent avancée par les libristes est qu'il faudrait revoir ces lois.

            C'est une piste, mais elle n'est pas forcément à suivre, pour deux raisons:

            - coup de bol, des raisons objectives permettent de constater que modifier les lois sur la P.I. n'aurait pas de conséquences graves, voire serait bénéfique. Mais ça reste un coup de bol: que ferait-on si, demain, un nouvel usage d'Internet apparaissait, qui permette de commettre des infractions à la loi bien plus graves (délits, crimes)? On ne pourrait plus se contenter de dire "Pas touche au réseau, changeons la loi."

            - c'est une réponse peu satisfaisante du point de vue du législateur. Ils arrivent, ils font "Hé, on a un soucis, un nouvel outil permet d'enfreindre une loi dans des proportions inégalées jusqu'à maintenant!"
            Et on répond "Ben changez cette loi et touchez pas à l'outil." Comme réponse, c'est léger, surtout reçue par des gens qui s'y connaissent bien plus en droit qu'en informatique.

            Ce qui pose problème par rapport aux lois sur la PI, et à d'autres, c'est qu'Internet permet simultanément:
            - des échanges d'information illégaux, sans identification fiable des personnes qui échangent: une adresse IP ne veut pas dire grand chose, et si le routeur mentait? À qui il appartient, ce routeur? À quelqu'un qui est à l'autre bout de la planète. Et derrière y'a encore vingt routeurs. Zut, je ne peux pas considérer que cette @IP, donc l'identité de son "propriétaire", constitue une preuve solide,
            - une "usurpation d'identité" à travers les prises de contrôle d'équipements terminaux du réseau, à l'insu de leurs propriétaires légitimes: rootkits, virus, WiFi mal sécurisés. Intrusion qui peut durer longtemps sans que le propriétaire légitime ne s'en rende compte, alors que c'est rarement le cas dans le monde physique: cambriolage, vol de voiture, de papiers, ça se remarque vite.

            Autrement dit, Internet permet à des tas de gens d'envoyer et recevoir n'importe quoi, tout en nécessitant des procédures très lourdes (perquisition, saisie du matériel informatique, analyse approfondie des données à la recherche d'une intrusion) pour des résultats très incertains. Si je m'amuse à faire du fisching depuis un serveur auto-hébergé sur le WiFi des voisins, avec une fausse adresse MAC, j'aurais pris un bon paquet de thunes avant qu'ils ne viennent avec un goniomètre pour me trouver (Plus vraisemblablement, je n'aurais pas pris grand chose, quoi que?).

            Les seules solutions proposées à ce problème sont, pour l'instant, liberticides et inefficaces:
            Filtrage (DNS menteurs, parefeu chinois, DPI+drop..) et Hadopi.
            La première menace la liberté d'expression, à travers la neutralité du réseau, et aura toujours une guerre de retard sur les "méchants".
            La seconde s'assoit joyeusement sur la présomption d'innocence et la nécessité d'un débat contradictoire: trop compliqué de vérifier si les gens sont coupables? Alors ils le sont. Trop long de les juger? Alors on les condamne tout de suite.

            Peut-être que ça serait bien, afin de protéger la neutralité du réseau, de trouver d'autres pistes pour que la loi puisse s'appliquer facilement sur Internet, sans faire d'entorses à d'autres principes fondamentaux, non?

            "Boucher les trous" ne me paraîtrait pas inimaginable, en rendant plus fiable les infos que l'on voit sur le réseau. Éduquer et responsabiliser l'utilisateur/administrateur pour tout ce qui est à la périphérie du réseau, permettrait déjà d'être certain que, si l'IP X fait des bêtises, alors le responsable légal de cette IP a des chances d'être coupable, donc que ça vaut le coup d'aller frapper à sa porte.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Terrible !

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Désolé de jouer l'avocat du diable, mais il me semble qu'Internet permet d'enfreindre certaines lois bien plus facilement qu'avant, et à plus grande échelle.

              Désolé de jouer l'avocat du peuple (cette bande d'ignares), mais il me semble que la promulgation de lois qui n'ont d'autres but que d'assurer la pérennité des monopoles d'une poignée de rentiers permet d'enfreindre la loi de plus en plus fréquemment dans des actes quotidiens naturels et sans danger pour le prochain.

              À force de faire des lois qui en plus d'être inique sont complètement absurdes, c'est tout l'édifice légal qu'on décrédibilise.

              Ne pas savoir, ce n'est pas grave. Exposer son ignorance publiquement et imposer des choix sur un sujet dont on ne comprends rien, ça n'est plus si innocent, anéfé.

              Je pense notamment aux lois sur la dite "propriété intellectuelle". Bien sûr, la réponse la plus souvent avancée par les libristes est qu'il faudrait revoir ces lois.

              Mon avis sur les MTI (monopole temporaire sur l'information) est partiellement exposé ici : http://www.culture-libre.org/wiki/Sur_les_MTI

              Les MTI ce sont répandu avec l'apparition de l'imprimerie en europe, ils servaient alors de moyen de censure efficace pour le roi, qui les concédait aux imprimeurs. Avec leur victoire sur les nobles au XVIII, les bourgeois ce sont empressé de se débarrasser de ces horribles «privilèges» pour mieux asseoir leurs «droits».

              La rétention de biens matériels est un acte égoïste et inéquitable, mais qui est nécessaire au bien être. La tentative de faire de la rétention de droits sur des informations publiques n'a pas de telles fondements. C'est un acte égoïste qui vise uniquement à assouvir des désirs superflus, et ce au dépend de la satisfaction des besoins essentielles de ses concitoyens.

              Autrement dit, Internet permet à des tas de gens d'envoyer et recevoir n'importe quoi

              Censurez-moi cette liberté d'expression que je ne saurait voir !

              - des échanges d'information illégaux

              Oui, et alors ? Combien de morts dû au téléchargement illégal de musique ? Combien de morts dû à la vente légale d'armes à feux ? Ce n'est pas parce que c'est légal ou non que cela indique que c'est néfaste ou non pour la société dans son ensemble.

              Les seules solutions proposées à ce problème sont, pour l'instant, liberticides et inefficaces

              Mais moi aussi je peux te fourguer des solutions à des problèmes que je te crée. File moi une rente, c'est la loi désormais. Si tu commences à cesser de payer mon juste droit (puisque c'est la loi) de rente, il va falloir que je mette des solutions répressives en place pour te contraindre à t'y soumettre…

              Éduquer et responsabiliser l'utilisateur/administrateur

              Et pourquoi pas le législateur, histoire qu'il arrête de promulgué des lois qui favorise la mauvaise répartition des richesses en entraînant ainsi la plupart des mots de notre société, hum ? On pourrait commencer par leurs salaires tiens, si on l'indexait sur le salaire moyen du citoyen, hum ? Et si on interdisait le cumul des mandats ?

              Je regardait un petit bout de «faites entrer l'accusé» tout à l'heure, le thème c'était l'enfance des meurtriers. L'avocat spécialisé dans la défense de ce genre de cas à dit la chose suivante «j'ai beaucoup plus de clients qui ont grandi dans la pauvreté que de de clients fils de médecin».
              • [^] # Re: Terrible !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                On peut discuter du droit pendant des heures. Il ne faut simplement pas oublier que le droit n'est ni quelque chose de "fondamental" comme peut l'être l'atome d'hydrogène (ou des lois de physique), ni quelque chose de fixer ad vitam aerternam car ce n'est qu'une invention de l'esprit humain pour gérer les relations entre humains.

                Des droits ont disparu, d'autres sont apparus, certains ont été modifié au cours de l'histoire, d'une civilisation à une autre le droit change, ce qui me fait dire que le droit de la PI n'est pas immuable et qu'on a tort de penser que le droit est quelque chose de sacré.
                • [^] # Re: Terrible !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est marrant, mais vous illustrez mon propos très précisément.
                  J'explique que, quand un moyen technique permet d'enfreindre une loi de façon massive, répondre "On n'a qu'à changer cette loi car elle est mauvaise" n'est peut-être pas suffisant.

                  Il y a 15 ans, très peu de gens dénonçaient les lois sur la P.I., qui étaient pourtant sensiblement les mêmes que maintenant.

                  Si ces lois sont mauvaises, elles l'étaient aussi il y a 15 ans, pourquoi pratiquement personne ne proposait de les changer, alors?

                  Si Internet était utilisé pour enfreindre massivement d'autres lois (respect de la vie privée, protection de la propriété matérielle, droit à l'image, protection contre la diffamation..), on ferait d'un coup mine de se réveiller en disant que ces lois non plus ne sont pas bonnes?

                  Laissons de côté le débat sur la P.I., et regardons les atteintes à la loi commises en utilisant Internet. On s'aperçoit qu'à chaque fois la solution adoptée ne résoud pas le problème, mais le contourne:

                  - Le fisching. Les banques assurent leurs clients (i.e., tout le monde paie), certains opérateurs portent atteinte à la neutralité du réseau pour bloquer les serveurs hébergeant les fausses pages Web, on commence à mettre de la sécurité (mais pas forcément de l'éducation..) sur les équipements terminaux. Bon. Mais, finalement, il y a très peu d'actions sur le plan légal.

                  - Le spam. On dépense des fortunes pour le filtrer, certains FAI portent atteinte à la neutralité du réseau en bloquant l'émission de mails depuis les lignes de particuliers, mais au final il y a très peu d'action sur le plan légal.

                  Autrement dit, dès qu'Internet est utilisé pour enfreindre la loi de façon massive, on sent un certain "débordement" du côté de la loi: trop cher, trop compliqué, trop lent de lutter.

                  Peut-être qu'il serait temps de regarder en face cette réalité, et d'essayer de trouver une solution satisfaisante? Un peu comme si les pouvoirs publics disaient "Bon, tout le monde a une voiture et fait n'importe quoi avec, on va mettre imposer des mouchards sur chaque véhicule et mettre en place des barrages filtrants avec contrôle systématique à chaque carrefour."
                  Il serait temps de leur répondre "Et si on mettait plutôt une plaque d'immatriculation?"

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                  • [^] # Re: Terrible !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Mon propos se voulait neutre en soulignant que le droit n'était pas quelque chose d'absolu.

                    Une loi peut être bonne ou adaptée à un moment T et ne plus l'être (bonne ou adapatée) à un moment T + 15 ans.(on peut modifier l'échelle de temps évidemment).

                    Vu autrement, une loi bonne à un moment T aurait pu être une mauvaise loi à un moment T - 15 ans (par exemple parce qu'elle n'aurait pas favorisé l'émergence d'un secteur économique clé au moment T mais pas au moment T - 15 ans)

                    Bref je ne pense pas qu'il faille considérer le droit comme quelque chose de fixer pour l'éternité mais comme quelque chose qui s'inscrit dans une société et une société ça change parfois rapidement.
                  • [^] # Re: Terrible !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Si ces lois sont mauvaises, elles l'étaient aussi il y a 15 ans, pourquoi pratiquement personne ne proposait de les changer, alors?

                    Parce qu'il y a 15 ans Internet n'était pas encore aussi démocratisé ?

                    Les progrès techniques et les évolutions culturelles qui sont fortement interactifs changent le contexte social.

                    Avant l'introduction de l'imprimante en europe, les imprimeurs ne réclamait pas de MTI. Notons d'ailleurs l'interdépendance technique/culture : l'imprimerie est d'abord apparu en Chine mais du fait de l'écriture en idéogramme, elle s'avérait moins pratique qu'en europe avec ces quelques lettres de l'alphabet latin.

                    Il y a 15 ans, l'internet n'était pas encore aussi démocratisé et les gens ne réclamait pas de pouvoir librement échangé de l'information publique sur Internet.

                    Si Internet était utilisé pour enfreindre massivement d'autres lois (respect de la vie privée, protection de la propriété matérielle, droit à l'image, protection contre la diffamation..), on ferait d'un coup mine de se réveiller en disant que ces lois non plus ne sont pas bonnes?

                    Sauf que l'intimité et la rétention de biens matériels sont des nécessités au bien être humain. La capacité d'empêcher les gens de diffuser des informations qu'on à soit même mit sciemment dans l'espace public ne répond pas à de tels nécessité.

                    Avec ton raisonnement on peu aussi comparer le droit de respirer pour vivre et celui d'asphyxier volontairement quelqu'un alors qu'il ne représente pas une menace.

                    - Le spam. On dépense des fortunes pour le filtrer, certains FAI portent atteinte à la neutralité du réseau en bloquant l'émission de mails depuis les lignes de particuliers, mais au final il y a très peu d'action sur le plan légal.

                    M'en parle pas ! Les listes de diffusion de l'april rejettent mes mails envoyés depuis mon smtp local à ce prétexte. Du coups je suis obligé de passer par le webmail de tuxfamily quand je veux y envoyer un mail (tuxfamily ne propose pas de serveur smtp et je n'ai pas envie de passer par celui de mon FAI).

                    Peut-être qu'il serait temps de regarder en face cette réalité, et d'essayer de trouver une solution satisfaisante?

                    Genre investir plus dans une éducation citoyenne des gens ? Quitter ce modèle social consumériste dont le SPAM n'est qu'une conséquence logique ?

                    Traiter les symptômes à coût de répression me semble plutôt une tentative de se voiler la face que de regarder la réalité en face.

                    Un peu comme si les pouvoirs publics disaient "Bon, tout le monde a une voiture et fait n'importe quoi avec, on va mettre imposer des mouchards sur chaque véhicule et mettre en place des barrages filtrants avec contrôle systématique à chaque carrefour."
                    Il serait temps de leur répondre "Et si on mettait plutôt une plaque d'immatriculation?"


                    Donc si je tire ta bagnole et que je vais écraser des bébés et des personnes âgées sans défense avec, c'est toi qui te fait juger ? C'est trop aimable à toi.

                    Notons d'ailleurs que les risques ne sont pas du tout les mêmes entre un véhicule ou une mauvaise utilisation peu entraîner la mort, et un ordinateur ou une mauvaise utilisation ne peu entraîner aucun dégât physique à personne (du moins pas plus qu'aucun objet électrique).

                    C'est bien pour ça que tu ne vas pas plus loin dans ton raisonnement : installons le permit à point pour l'utilisation de l'ordinateur.
            • [^] # Re: Terrible !

              Posté par . Évalué à 2.

              Désolé de jouer l'avocat du diable, mais il me semble qu'Internet permet d'enfreindre certaines lois bien plus facilement qu'avant, et à plus grande échelle.

              Je pense notamment aux lois sur la dite "propriété intellectuelle". Bien sûr, la réponse la plus souvent avancée par les libristes est qu'il faudrait revoir ces lois.


              Désolé de te contredire totalement : Ceci est faux, et montre bien :
              1- que l'amoncellement d'informations des médias est en mesure de formater la conscience .
              2- que l'oubli est un élément fondamental de la prise de pouvoir par une minorité.

              Je m'explique :
              Avant la photocopieuse, le droit d'auteur n'était protégé que sur les livres édités par l'éditeur qui disposait du droit de publication.
              Les premières lois ( avec la campagne " photocopillage " ) sur la copie datent du gouvernement Socialiste ( 1988-1991 ).

              Pendant les magnétoscopes et magnétophones à cassette, le droit considérait que cette gestion des droits d'auteur s'arrêtait " au cadre familial ".
              La seule chose qui était poursuivie, c'est le commerce réalisé autour de copies pour lesquelles le droit d'auteur n'était pas respecté.

              Au début d'Internet, idem, le seul cadre des " droits d'auteur " s'arrêtait au foyer, étaient poursuivis les sites faisant de l'argent sur la mise à disposition doeuvres sans les droits.
              En fait, ces lois ( Dadvisi et Hadopi ) n'ont eu pour seul but que de supprimer les barrières du foyer, étendre le droit d'auteur au domicile et soutenir les DRM dans le cadre interne au domicile .
              ( en autorisant la poursuite de contrevenants qui ne sortent pas du cadre du domicile mais font sauter les DRM par exemple ).

              Le véritable coup d'État a eu lieu lorsque le législateur a fait sauter les barrières des foyers sous le prétexte de connexion Internet.
              Et en faisant sauter ces barrières, interdisant de fait de " fouiller dans le domicile " , ce coup d'État permet:
              -1 de scruter des fichiers privés à ton domicile par l'intermédiaire de ton adresse IP
              -2 de stocker les données que tu échanges par Internet
              -3 de dater ces échanges.

              La justification du viol du droit d'auteur est largement fausse parce que ce droit s'arrêtait au foyer, et non seulement toutes les études montrent que le fait de se procurer une copie des oeuvres n'entame en rien la commercialisation de cette oeuvre, mais en plus, cette extension du droit d'auteur au foyer du particulier entame une nouvelle législation dans laquelle les flics et instruments répressifs auront tout les droits chez toi ( y compris ceux de savoir combien de fois tu vas aux chiottes ).

              Les écoutes téléphoniques de Mitterand, à côté de la Dadvisi et de la Hadopi, c'était de la grosse rigolade.

              Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

      • [^] # Re: Terrible !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Qu'importe ce qu'il pense, c'est ce qu'il dit qui fait le message véhiculé. Ici il parle clairement de règles juridiques dans la deuxième partie de sa phrase (réglementation), la première partie est floue et plus sujette à interprétation.
  • # CES 2010 & Qt

    Posté par . Évalué à 5.

    Aucun de ces journaux ne fait d'articles sur le CES (Las Vegas), ok on est en France, mais quant même ... Alors juste un petit mot sur Genivi :

    "Naissance officielle" au CES 2010 (par naissance, comprenons 'grand public'. Car la naissance réelle à eu lieu en novembre, à Munich. Genivi a ses 'bureaux' en Californie) de GENIVI :
    Genivi est un consortium fédérant des industriels de l'automobile autour de solutions, à bases communes, pour le multimédia embarqué, souvent nommé IVI (In-Vehicule infotainment).

    Pourquoi en causer ici ? (bon ok, bsd-isation de linux, comme avec android, et les remarques sur d'éventuelles briques non libres). Mais parcequ'il s'agit quant même de solutions Open Source, basées sur Linux, et qu'il y a un français impliqué dans l'affaire.

    Y a qui dedans ? Ben ... comme souvent dans ce type d'organisation, il y a des "cores members" et des "associated (Alliance, ici) members". On pourra donc y voir Nokia, NEC, mais aussi ... Wind River... (la liste complète est dispo sur le site), et le français ? ben PSA, tiens ;) ... aussi Renault... ça fait deux... ha ben avec Valeo ça fait trois... Sauf que PSA est un membre fondateur...

    Qui vont ils faire ? proposer des solutions de déploiement et de certification aux constructeurs (à priori tout les Allemands sont de la partie, PSA, et quelques d' Asie). Facilité grace à une base commune et open-source, le développement et la standardisation des IVI ("provide code transparency")

    Et quoi d'autres ? Ben ce qui est marrant c'est que WindRiver propose un support Android commercial à destination de ce type de clients : l'automobile... Mais que GENIVI ne parle que de Moblin pour le moment... Et que ce Moblin là serait très Qt ... La version 1.0 vient d'être présentée au CES de Las Vegas, mais je n'ai malheureusement pas de lien à donner...

    Question ? Ben la question est quant même : est ce que Intel (membre fondateur, comme PSA) aura assez vite de bonnes solutions pour ce type d'équipement et de cibles ? Ou bien vont ils avoir du mal face à ARM ? (mon avis : si Intel à une solution qui tiens à peu près la route, il y a des fortes chances qu'il remporte la mise... Mais si les solutions sont trop en deça de celles de ARM .... Bref pourrait on résumer, en forme de troll, par : "une nouvelle guerre, un nouveau front du moins, Moblin-Intel vs Android-ARM ?) A vous le troll studio :-)
    • [^] # Re: CES 2010 & Qt

      Posté par . Évalué à 3.

    • [^] # Re: CES 2010 & Qt

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je suis pas fana d'électronique embarqué dans les voitures. Pas forcément en tant que tel*, mais c'est surtout un bon moyen pour les constructeurs d'obliger les pro. à passer par la case mallette constructeur et de rayer de la carte les amateurs. On est loin de l'esprit du libre, ou même OpenSource.

      * Et encore, je suis pas forcément ravis de voir débarquer la possibilité de bogues dans le véhicule qui vient s'ajouter à celui du risque de problème mécanique. J'ai déjà vu des cas de tableau de bord électronique entier qui tombe en panne, jamais dans le cas d'un tableau de bord analogique (en tout cas pas toutes les aiguilles en même temps). J'ai déjà lu ici l'histoire d'un mec qui pour démarrer sa voiture, à dû sortir, fermer, attendre quelques minutes, ouvrir, démarrer.
      • [^] # Re: CES 2010 & Qt

        Posté par . Évalué à 2.

        Les IVI n'entrent pas en ligne de compte sur l'interaction avec la machine elle même. Tout au plus elles sont des relais d'informations. Il s'agit vraiment de multimédia embarqué. Pas d'automotive informatisée.

        L'introduction de l'informatique dans la gestion -réelle- de contrôles, d'ordres, et d'ajustements de fonctionnement de la machine a déjà eu lieu. Avec effectivement les problèmes que l'on connait. L'informatique permet d'assouplir et ajoute des fonctions, comme la correction d'erreurs (...), mais ajoute également forcément la possibilité de bugs informatiques. C'est inévitable. On a déjà vu passer des problèmes lors de la transition en mode 'bus' des relais des capteurs... mais il me semble que ces bugs ne sont que peu liés aux programmes eux mêmes... plus souvent aux matériels fins exigés... comme quoi... !?!
        Je ne peux que constater, comme toi et d'autres, que l'utilisation de l'éléctronique (et de l'informatique dans une moindre mesure) dans l'automobile a été jusqu'à présent un pretexte pour fermer et vérouiller les interventions. Célèbre est l'exemple du changement de pneu sur un modèle de voiture française... où il faut passer sur le banc pour informer le système que le changement de pneu est normal et qu'il peux éteindre ce voyant du tableau de bord...
        • [^] # Re: CES 2010 & Qt

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Les IVI n'entrent pas en ligne de compte sur l'interaction avec la machine elle même. Tout au plus elles sont des relais d'informations. Il s'agit vraiment de multimédia embarqué. Pas d'automotive informatisée.

          À, bien, dans ce cas j'ai rien à y redire. C'est vrai qu'une meilleur intégration du baladeur numérique avec les boutons de contrôle audio au volant inclus dans certains véhicule serait un vrai plus pour la sécurité routière. Le gars qui trifouille son baladeur branché à une cassette de conversion analogique prend vraiment des risques inconsidérés.
      • [^] # Re: CES 2010 & Qt

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai déjà lu ici l'histoire d'un mec qui pour démarrer sa voiture, à dû sortir, fermer, attendre quelques minutes, ouvrir, démarrer.

        Je confirme. Il s'agissait d'une Renault de location, avec une 'télécommande' a la place de la clé, qui sert non seulement a ouvrir les porte, mais aussi a démarrer.
        Lorsque la voiture a refusé de démarrer avec le message « carte non reconnue », j'ai effectivement suivi cette procédure parce que c'est comme ca qu'on nous a habitué a réagir devant des OS défaillant...

        Mais tu as oublié une étape : en sortant, avant de fermer, il faut penser a prendre tous les précieux que tu ne veux pas voir bloqués dans la voiture si celle-ci refuse de s'ouvrir par la suite. Dans mon cas, c'était mon fils de 3 ans sur le siège arrière...
  • # Merci, tout simplement...

    Posté par . Évalué à 3.

    Et un grand merci, un, pour cette revue de presse très dense cette semaine...

    :o )
  • # [agoravox.fr] Un GNU qui nous Unit !

    Posté par . Évalué à 1.

    [agoravox.fr] Un GNU qui nous Unit !
    http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/un-gn(...)

    Ça a beau partir d'une bonne intention et rapporter quelques éléments intéressants du discours, le style et la structure sont très moyens et l'article présente un certain nombre d'erreurs grossières.
    Deux petits passages :

    Richard Matthew Stallman se fit connaître en créant GNU Emacs, un éditeur de texte libre. Il le fera tourner sur le système d’exploitation GNU. Cependant, le noyau de ce système n’ayant jamais bien fonctionné, il emprunta celui d’Unix, Linux. Ainsi naquit le système généralement connu sous le nom de GNU-Linux. C’est d’ailleurs de la que vient le nom de GNU. Il s’agit de l’acronyme récursif Gnu’s Not Unix (Gnu n’est pas Unix), pour expliciter la différence entre les deux

    Cela semble bien embrouillé.
    Une erreur par phrase.

    Liberté 2 : La liberté de redistribuer des copies – ce qui comprend la liberté de vendre des copies ;
    [...]
    Contrairement à ceux de Microsoft qui vous coûtent l’épiderme d’un arrière-train, les logiciels libres sont gratuits. Si vous en désirez un, il suffit de le chercher sur internet, puis de le télécharger.


    Au moins lire ce qu'on copie/colle de wikipedia...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.