ScreenCloud devient libre (GPL inside)

Posté par (page perso) . Édité par palm123, ZeroHeure, Xavier Teyssier, NeoX et Xavier Claude. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags :
23
13
sept.
2013
Graphisme/photo

En juin dernier, un petit logiciel de capture d'écran simple et multi-plateforme (Windows, Linux et MacOS) est devenu libre, basculant sous licence GPLv2. Il s'agit de ScreenCloud. La particularité de ce dernier est de pouvoir téléverser dans les nuages et partager la capture d'écran quasiment automatiquement. Vous pouvez utiliser votre propre serveur (S)FTP, Dropbox, Ubuntu One, imgur, ou le service fourni par ScreenCloud.net. Libre à vous désormais d'ajouter une extension pour prendre en charge votre propre service. Vous pouvez bien sûr stocker en local.

Logo ScreenCloud
Son auteur, Olav S. Thoresen, manque cruellement de temps pour travailler dessus et comme il recevait de plus en plus de demandes d'améliorations qu'il ne pouvait satisfaire, voire de propositions pour l'aider à corriger des bugs, il a choisi d'ouvrir et de libérer le code source dans l'espoir que les personnes qui se sont montrées motivées puissent se l'approprier et accélérer les développements.

Utilisation

L'utilisation est très simple. Après avoir configuré son service de stockage, il suffit de

  1. prendre la capture d'écran en cliquant sur l'icône dans la barre de statut ou d'utiliser un des 3 raccourcis (écran complet, sélection ou fenêtre active) ;
  2. laisser le logiciel téléverser l'image dans le service en ligne ;
  3. coller le lien d'accès qui aura été placé dans le presse-papier.

Capture d'écran ScreenCloud

Installation / compilation

L'installation est relativement simple. L'auteur propose déjà un certain nombre de paquets et de binaires pour :

  • Ubuntu 32 et 64 bits, via le software center ;
  • LinuxMint 32 et 64 bits ;
  • Fedora 32 et 64 bits ;
  • Arch 32 et 64 bits ;
  • Windows XP / 7 ;
  • MacOS via le MacApp Store.

Sinon, le logiciel est écrit en C++, les sources sont sur Github et la compilation est accessible avec CMake.

Feuille de route

Parmi les souhaits de l'auteur, on peut noter :

  • la possibilité de traduction du logiciel ;
  • un petit éditeur de captures pour ajouter des flèches et du texte ;
  • l'authentification par clef publique pour le SFTP ;
  • une version ARM ;
  • l'utilisation de Qt5.
  • # Support d'ownCloud

    Posté par . Évalué à 4.

    Rien dans la news ni sur le site ne mentionne ownCloud ? Est-ce un oubli ou est-ce qu'ownCloud n'est pas encore supporté ?

    • [^] # Re: Support d'ownCloud

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Un serveur owncloud n'est pas un serveur FTP?
      Après quelques recherches il semble que ce n'est effectivement pas forcément le cas.

      C'est donc le support webdav qu'il faudrait pour correctement s'interfacer avec owncloud? (Oui, confondre les logiciels et les protocoles, ça m'agace, votre site firefox fonctionne-t-il également avec opera?)

      • [^] # Re: Support d'ownCloud

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Non, un serveur Owncloud ne fait pas serveur ftp. Il supporte le protocole Webdav pour l’interfaçage mais je n'ai pas vu si screencloud le permet aussi.

        Boh tu me diras, yaka écrire le plugin, et comme cela ca marchera avec n'importe quel serveur Webdav.

        Sinon au pire tu paramètre pour que screencloud enregistre dans un répertoire local que tu synchronise via le client owncloud, et hop, te voilà avec un ownscreencloud !

        Ou mieux, si tu veux du synchrone, tu montes le point de montage webdav de ton owncloud en local via davfs2, screencloud enregistre dans ce répertoire et en fait il enregistre dans ton coud !

        Et bam, te voilà avec un owndavfs2screencloud !

  • # Contributions

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Il y a peu de temps, un auteur se plaignait de ne pas avoir eu de contributions suite à l'ouverture du code. Ici, ce n'est pas le cas, c'est le contraire, ce sont les utilisateurs qui ont poussé le créateur à ouvrir le code. Doit-on en conclure qu'un logiciel libre doit avoir beaucoup d'utilisateurs pour exister ?

    Dans les projets, l'utilisation de Qt5 fait que la très performante capture d'écran de KDE et ScreenCloud vont beaucoup se ressembler… jusqu'à fusionner ?

    • [^] # Re: Contributions

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Doit-on en conclure qu'un logiciel libre doit avoir beaucoup d'utilisateurs pour exister ?

      s/exister/avoir des contributeurs/

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Contributions

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      c'est le contraire,

      Non, ce n'est pas le contraire, ni le contraire du contraire en fait, on ne sait pas c'est tout.
      De ce que je lis la en tous cas, il tente le libre pour voir si il y aura des contribution. On ne sait pas si ça va aller dans ton "un auteur se plaignait de ne pas avoir eu de contributions suite à l'ouverture du code" ou le contraire.

      Doit-on en conclure qu'un logiciel libre doit avoir beaucoup d'utilisateurs pour exister ?

      Voit pas le rapport. Le libre peut exister avec 1 seul utilisateur, c'est une question de volonté de l'auteur. cA n'a rien à voir avec le nombre d'utilisateurs.
      Après, pour pousser un auteur à libérer, avoir plein d’utilisateurs qui réclament sont mieux qu’aucun, c'est sûr…

      • [^] # Re: Contributions

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Doit-on en conclure qu'un logiciel libre doit avoir beaucoup d'utilisateurs pour exister ?

        Voit pas le rapport. Le libre peut exister avec 1 seul utilisateur, c'est une question de volonté de l'auteur. cA n'a rien à voir avec le nombre d'utilisateurs.

        Je pense qu’il voulait dire «continuer à exister».

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

    • [^] # Re: Contributions

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y a peu de temps, un auteur se plaignait de ne pas avoir eu de contributions suite à l'ouverture du code.

      Ouvrir le code ne transforme pas le logiciel en truc incontournable que tout le monde veut bidouiller.
      Si ça n'intéresse personne à la base, ouvert ou pas c'est kif-kif.

      C'est comme les entreprises qui ne veulent plus financer le développement de tel produit car il n'intéresse pas assez de clients. Alors hop formule magique, on ouvre le code. Résultat, ça ne change rien vu qu'au départ tout le monde s'en fichait.

      • [^] # Re: Contributions

        Posté par . Évalué à 4.

        Résultat, ça ne change rien vu qu'au départ tout le monde s'en fichait.

        Au moins le code n'est pas perdu, je trouve que c'est déjà pas mal (quand on voit le gâchis qu'a était encarta…).

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # Freeware

    Posté par . Évalué à 2.

    Je ne comprends pas l'intérêt de garder le code source fermé d'un logiciel gratuit. Dommage qu'il ait fallu qu'il soit en manque de temps pour comprendre que la libération du code n'avait que des avantages.

    • [^] # Re: Freeware

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est un peu l'impression que j'ai eue.

      En gros, ça donne l'impression que bon ok, je veux bien ouvrir le code source, mais uniquement parce que je veux des contributions en retour.

      En fait, s'il avait plus de temps pour s'occuper des bugs ou bien dans un autre contexte (s'il avait écrit ça dans le cadre professionel et qu'un ou plusieurs collègues avaient pu aider), il n'aurait pas eu besoin de libérer le source.

      Parce que ça semble plus être un besoin qu'une envie.

      En fait ça me fait penser, toutes proportions garder, au troll de phoenix OS, le successeur de MultideskOS, l'OS en assembleur.

      Je me permet de citer fab97<

      "Si le projet mûrit, il sera sans doute confié à la communauté du libre.

      En espérant qu'ils seront capable de l'entretenir correctement, à cause de la complexité du code notamment, qui ne sera pas accessible à n'importe qui, même si nous allons essayer de détailler et commenter au maximum."
      -- actaruss - on vous l'offre mais en serez-vous digne ?

      Le FN est un parti d'extrême droite

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.