Simplification des démarches administratives : appel à voter

18
28
juil.
2014
Communauté

Un précédent article a signalé la possibilité jusqu'au 15 septembre 2014 de proposer des idées pour simplifier les démarches administratives en France. Le nombre de propositions grandit et il est important maintenant de voter pour donner de l'importance aux sujets qui concernent la communauté du Libre.

Plusieurs propositions favorables (notamment) au Libre ont été retenues, avec difficulté, le système de modération étant difficile à comprendre et ne justifiant pas ses refus (robot ?). Mais face à votre mobilisation, certaines sont passées, par exemple :

Il y en a certainement d'autres à trouver, ce serait intéressant de les signaler ici ou sur le pad de la FSFE afin de savoir pour lesquelles voter et/ou apporter des propositions constructives en commentaires.

Dans les propositions faites et à faire, il y a beaucoup de sujets d'actualité : sécurité, respect de la vie privée (fichier médical centralisé, carte d'identité fusionnée avec d'autres papiers etc.), formation des utilisateurs à l'informatique, informatisation de toutes les démarches, etc…

Centraliser toutes les données privées, faciliter les recoupements, augmenter les dégâts en cas de piratage des serveurs (ça arrive souvent, si, si) vont poser beaucoup de problèmes techniques, politiques, juridiques. Quelles seront les suites données à ces propositions, votes et commentaires ? Est-ce que les associations libristes, la CNIL, les juristes seront aussi consultés ? En général, un tel débat public sert ensuite politiquement à justifier les changements et quelques passages en force. Aussi, vous êtes invités dès à présent à vous exprimer, à voter, à continuer à faire des propositions, à commenter les propositions existantes. Difficile de savoir si c'est la bonne stratégie (le robot qui refuse les propositions n'est déjà pas un bon signe d'ouverture du dialogue) mais dans le doute, il vaut mieux s'exprimer. Quoique parfois, le refus du débat public est aussi une bonne stratégie, comme cela s'est passé à Bure (ville française ayant un laboratoire de recherches sur le stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde).

  • # La valeur des mots

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 28/07/14 à 14:36.

    le système de censure étant difficile à comprendre

    Hum, oui je sais je pourrai regarder avant dans la page de rédaction plutôt que de le dire que maintenant, mais laisser passer le mot "censure" est dommage car ça rend tout de suite le message vu comme extrémiste "tout ceux qui ne sont pas à fond avec moi sont des censeurs".

    Comme expliqué dans les commentaires de l'autre dépèche, les proposition étaient sans doute simplement hors sujet (on le voit avec les proposition acceptée, elles ont un lien avec la simplification pour les gens, tous les gens, au contraire des exemples pris dans la première dépèche qui n'avaient rien à voir avec la simplification).

    Toujours le même délire avec ça :

    Plusieurs propositions en faveur du Libre ont été retenues,

    Ce n'était pas la question! Donc normal de se faire jeter (et non censuré) quand on ne répond pas à la question posée pour celles "pas retenue". La, les 2 premiers exemples ne sont pas en faveur du libre, elles sont en faveur de simplifier les démarches administratives pour une partie de la population (celle n'ayant pas les outils Microsoft). Le 3ème exemple est en faveur d'un truc qui n'a rien à voir avec les libristes (la simplification du contact tout en étant sécurité, ça concerne tout le monde, les libristes et les autres)


    En laissant passer ce genre de mot dans cette dépèche, il ne faudra pas hurler au mauvais mot utilisé quand une personne se plaindra de la "censure" d'une dépèche refusée sur le dernier OS d'Apple. LinuxFr fait beaucou de "censure" aussi si on part par la…

    • [^] # Re: La valeur des mots

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Corrigé, merci.

    • [^] # Réponse détaillée cette fois-ci

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai reçu enfin une réponse par mél expliquant pourquoi ma proposition de ne plus afficher Adobe Reader sur les sites a été refusée. C'est trop énorme, je la poste donc ici, avec la réponse que j'ai faite :

      Le 28/07/2014 15:45, contact@faire-simple-innovons.fr a écrit :

      Bonjour,

      Nous vous remercions de votre contribution pour le site Faire Simple.

      Nous avons remarqué votre proposition "Réponses sans explication". Nous vous invitons à poster vos remarque concernant le site via le formulaire "Votre avis nous intéresse". Cela nous aidera plus aisément à améliorer notre service.
      Concernant votre demande : vos propositions "Lecteurs PDF" et "Sur les sites officiels, proposer le téléchargement de fichiers dans des formats lisibles" ne peuvent être publiées car elles ne respectent pas la charte du site en cela qu'elles contiennent toutes deux des liens vers des sites non-gouvernementaux. De la même manière, il est préférable de formuler vos idées sans citer de marque.

      Nous nous excusons de ne pouvoir développer nos réponses pour chaque refus. Si à l'avenir vous souhaitez en savoir plus sur les raisons du rejet d'une proposition, merci d'utiliser le formulaire de contact. Nous répondrons à vos questions dans les plus brefs délais.

      Faire Simple. Innovons. Simplifions.

      Bonjour,

      Merci pour votre réponse. Si je la comprends bien, ma proposition a été refusée car elle contient des liens et des marques. C'est normal puisque je proposais justement que les sites gouvernementaux cessent de faire la promotion de la marque Adobe et de son logiciel Adobe Reader, en proposant systématiquement de le télécharger et d'afficher des liens vers le site de la marque Adobe. C'est un peu ubuesque que vous refusiez une proposition sous prétexte de règles que vous ne respectez pas et qu'on vous propose de respecter !

      Cordialement

      David VANTYGHEM

      • [^] # Re: Réponse détaillée cette fois-ci

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      • [^] # Re: Réponse détaillée cette fois-ci

        Posté par . Évalué à 1.

        N'importe quoi.

        C'est pas la peine d'insister avec ces gens la. Ca ne sert a rien. Ils sont payés pour faire ça. Ils ne cherchent pas à comprendre. C'est comme d'essayer de parler avec un employé de centre d'appel. C'es quasiment impossible. Il sont deshumanisés. On les oblige a être comme ça.

        Au niveau européen, c'est encore pire. J'ai vu les documents sur la consultation sur le marché du numérique. Ca ressemble à un contrat d'assurance ou au CGV de Free ou de Google.

        C'est comme la boite à suggestions. "Votre avis nous intéresses". En fait, pas vraiment et de très loin.

        • [^] # Re: Réponse détaillée cette fois-ci

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          C'est comme la boite à suggestions. "Votre avis nous intéresses". En fait, pas vraiment et de très loin

          Mouais, bof… Essaye de te mettre de l'autre côté de la barrière : les avis interessants (=en rapport avec le sujet) interessent, il faut donc faire le tri car il y a des chieurs qui ne comprennent pas le but du site (par exemple : idées pour simplifier) et sont à fond dans leur propagande hors sujet (exemple : propositions favorables au Libre).

          Après, si tu pars dans le délire de spammer avec ta propagande, normal que tu penses qu'ils s'en foutent de toi : ils s'en foutent vraiment de toi, mais ça ne veut dire que les autres avis qui correspondent au sujet ne les interesse pas.

          Note : je me tape personnellement le genre de spam humain de personnes se plaignant de trucs qui n'ont rien à voir avec ce que je fais, donc je compatis de tout coeur avec les personnes que tu critiques car ne répondent pas ce que tu veux.

          • [^] # Re: Réponse détaillée cette fois-ci

            Posté par . Évalué à 1.

            Essaye de te mettre de l'autre côté de la barrière : les avis interessants (=en rapport avec le sujet) interessent, il faut donc faire le tri car il y a des chieurs qui ne comprennent pas le but du site (par exemple : idées pour simplifier) et sont à fond dans leur propagande hors sujet (exemple : propositions favorables au Libre).

            Indirectement, passer à des logiciels libres simplifierait les choses. Ils ne se poseraient plus de question comme "Installer Acrobat Reader".

            Note : je me tape personnellement le genre de spam humain de personnes se plaignant de trucs qui n'ont rien à voir avec ce que je fais, donc je compatis de tout coeur avec les personnes que tu critiques car ne répondent pas ce que tu veux.

            Je vois ce que tu veux dire. Personnellement, je n'attends rien. Je dis, à mon avis, que ça ne sert à rien de faire ça. C'est un alibi.

            L'objectif de ceux qui on décider lancer ce site est plus "de dire qu'ils veulent simplifier" que de "simplifier". Ils veulent qu'on sache qu'ils veulent simplifier. Simplifier réellement, c'est une autre histoire.

            Ils savent ce qu'il y a simplifier. Au minimum, ils sont utilisateurs des services publics. Ils ont la même expérience que nous.

            Je ne jette pas la pierre à l'état. Le privé est pire souvent car il ne respecte pas autant de règles. C'est plus flou dans le privé. Parfois c'est plus souple aussi.

            Le gouvernement italien a fait le même genre de truc en appelant ça "gaspillage". Ce qui est moins cool.

            La solution est que la population soit impliquée. Que la population décide de tout. Elle deviendrait responsable de son destin et ne pourrait plus rejeter la faute sur les fonctionnaires, la finance ou les politiciens.

            Ca serait mieux et on irait quelque part au lieu de s'enfermer dans la bureaucratie.

    • [^] # Ne pas attribuer à la malveillance ce qui s'explique très bien par l'incompétence

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 28/07/14 à 18:11.

      Je crois qu'il faudrait surtout mettre sur le site "faire-simple.gouv.fr" une rubrique "simplifier le site faire-simple.gouv.fr"

      Le "choc de simplification" n'a pas été promis hier, mais pour l'instant, pour avoir testé ses émanations, je pense pouvoir dire que c'est de la simple communication étant donné la médiocrité remarquable des outils qui sont censés favoriser la remontée de feedback des gens sur le terrain.

      C'est assez aberrant que l'état perde autant de temps à mal réinventer une roue qui existe déjà :
      http://alternativeto.net/software/uservoice-custumer-feedback-system/

      Les plus appréciés :
      - UserEcho
      - Freshdeck
      - UseResponse
      - et mon favori : Uservoice

      Si l'état avait été stratège, il aurait acheté une licence globale (ou mieux payé pour que l'un de ces logiciels soit disponible sous licence libre) de manière à ce que chaque site d'une instance publique (communexxx, departementyy, … la liste est très longue) puisse avoir son sous-site permettant de remonter du feedback.

      (Ah oui, le titre est volé à Napoléon)

    • [^] # Re: La valeur des mots

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il y a aussi un suivi sur le site de l'APRIL, si vous trouvez d'autres propositions en rapport avec le libre, les formats ouverts, le respect de la vie privée, la sécurité informatique, l'authentification des échanges avec l'administration etc. : http://wiki.april.org/w/Faire-simple

  • # Proposition pour généraliser les formats ouverts.

    Posté par . Évalué à 2.

    Votre titre
    ===========Bonjour,
    J'ai eu un peu de mal à comprendre le système des censures, mais j'ai eu une petite explication avec le Webmaster après qu'une première proposition ait été refusée.

    J'ai donc changé un peu la formulation en ne citant plus de marques, donc je ne dis pas que je n'aime pas Petit mou ou la pomme bizarre. (Du moins je le dis, sans les citer)
    Je rajoute même avec un petit trait d'humour (Pirater c'est pas bien) et c'est passé aussi, pourtant le ton était ironique.

    Et pour le reste, c'est passé tout seul.

    Finalement, c'est là :
    http://www.faire-simple.gouv.fr/vos-idees/generaliser-les-formats-de-fichier-ouverts

    Je suis parti d'un évènement récent et vécut, la rédaction de deux livrets de Validation des acquis de l'expérience qui étaient tous les deux au format DOCX.
    Quand j'ai dit à la responsable VAE de l'époque que le format DOCX n'était pas ouvert, elle n'a pas compris ce que je voulais dire. C'est pour dire le niveau d'inculture informatique de notre administration.

    Appuyez cette proposition relative aux formats de fichiers ouverts, je ne sais pas combien de soutiens il faut pour qu'elle soit acceptée, mais je pense qu'il est important de montrer son soutien.

    Je pense que le gars qui a censuré le premier message ne s'attendait pas à ce que je demande pourquoi et que je fasse du foin et il a du se les faire un peu remonter car mon argumentation tenait parfaitement la route.

    Merci par avance de votre soutien à cette proposition, ( pas malhonnête).
    Jonas.

  • # Ça a l'air de marcher

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Je ne sais pas si tous viennent de linuxfr, mais pour le moment on a le vent en poupe :)

    Les propositions de solutions libres en tête
    Les propositions de solutions libres en tête

  • # Voilà une idée qu'elle est bonne ... ou pas !

    Posté par . Évalué à 2.

    Alors là…. voilà une proposition qui va vous faire hurler sur le site de la simplification …

    Utiliser l'identifiant INSEE pour tout !

    Comme ça, ce sera tellement facile de croiser les fichiers de toutes les administrations …..

    http://www.faire-simple.gouv.fr/vos-idees/utiliser-lidentifiant-insee-pour-lensemble-des-dossiers-administratifs

  • # Shameless plug

    Posté par . Évalué à 1.

    Besoin d'avis moulesques sur ma proposition :
    http://www.faire-simple.gouv.fr/vos-idees/carte-didentite-autorisant-identification-numerique-chiffrement-signature-au-format-cb#comment-4660

    En gros, carte à puce style PGP ( https://fsfe.org/fellowship/card.en.html ) qui permettrait signature numérique/chiffrement/déchiffrement.
    Plus besoin d'imprimer un formulaire pour y apposer son petit autographe aussi minable que falsifiable afin de le rescanner et le renvoyer à l'adresse mail du service du gouvernement concerné. Non, je déconne, faut le renvoyer par la poste…
    Et puis le document arrivera pour le bon destinataire sans qu'un autre service/personne y ait accès.
    Et comme toute la complication cryptographique serait dans la puce, les gens n'auraient qu'à l'insérer, taper leur pin et faire leur démarche sans rien comprendre à la crypto.
    Ça pourrait en plus permettre au citoyen de communiquer entre amis via de la cryptographie de pair-à-pair afin d'éviter l'espionnage côté serveur. Avec les affaires de prism et autres, ce serait pas mal ?

    Problèmes :

    • Personne n'est vraiment equipé en lecteur de carte à puce. Si ça pouvait réduire la paperasse, je pense que les gens feraient l'investissement.
    • Plus personne n'investit dans un ordinateur. Bientôt, les ménages auront au mieux une tablette. Je ne sais pas si un lecteur de carte à puce serait une bonne idée pour ça. Il faudrait passer par des technologies sans fil sûrement. Mais je ne crois pas qu'en l'état ce soit assez sécurisé… En tout cas, si c'est pour faire un protocole sans contact made in VISA/MasterCard, autant laisser tomber…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.