Sortie de la version 2.0 de GNU Health

Posté par (page perso) . Édité par azerttyu et bechamel. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
32
10
juil.
2013
Médecine

GNU Health est un projet de logiciel de Système d'information hospitalier et de dossier médical personnel sous licence GPL-3.
Il est écrit en Python avec le Framework Tryton et utilise PostgreSQL comme base de données.
Le projet est géré par l'ONG GNU Solidario qui œuvre à fournir santé et éducation aux plus démunis par le biais du logiciel libre.

Cette nouvelle version apporte en autre la compatibilité avec Tryton 2.8 (la dernière version stable en date) et un installateur générique indépendant de l'OS.

Ce qu'est Gnu Health

Comme on ne parle pas tous les jours de ce projet, rappellons rapidement ce qu'il fait.
GNU Health est destiné à fonctionner dans les centres de santé afin de prendre en charge la gestion quotidienne des patients. Cela englobe tant la gestion des ressources du centre que de l'activité des praticiens.

Sans entrer dans les détails on peut noter la présence de différents modules qui répondent chacuns à des besoins spécifiques comme les modules :

  • Santé ( health ) : le module principal gérant les éléments de bases comme les patients, les centres, les médicaments, …
  • Pédiatrie ( pediatrics ) : ce module prend en charge la gestion des jeunes avec leurs spécificités (bébé, ado, …),
  • Génétique ( genetics ) : Module listant les différents "gènes de maladie" afin d'assiter les médecins,
  • Laboratoire ( lab ) : Tout ce qui concernant les analyses médicales intégrées au suivi patient,
  • Patient ( inpatient ) : Ce module se charge de gérer en propre le patient tel que la prise en charge de son hospitalisation, l'affectaton des lits, les soins infirmiers,
  • Chirurgie ( surgery ) : check-list pré-opératoire, procédures, salle d'opération, historique chirurgical du patient.

Il existe d'autres modules comme la gestion calendaire comme les entrées/sorties des patients, les prescription, …
On retrouve aussi tout ce qui concerne le monde de l'ERP avec la facturation, les coordonnées, les fournisseurs, …

Nouveautés

  • Un nouveau module health_ntd_chagas pour la prévention, la détection et le traitement de le maladie de Chagas.
  • L'utilisation du modèle d'unité de domiciliation.
  • L'intégration avec OpenStreetMap pour afficher les unités de domiciliation sur une carte.
  • La liste de médicaments essentiels de l'OMS a maintenant son propre module.
  • Le module health_inpatient a été enrichi d'un assistant de transfert de lit.
  • Une nouvelle section démographique a été ajoutée pour les individus et familles.
  • Le module health_surgery implémente maintenant le score ASA ainsi que le Revised Cardiac Risk Index.
  • L'enregistrement de patient a été amélioré pour permettre l'enregistrement des patients sans carte d'identité, ni numéro de sécurité sociale.
  • # Dossier médical personnel

    Posté par . Évalué à  7 .

    En ayant regardé rapidement le site de GNU Health car je ne connaissais pas le projet avant ce soir, je pense que le terme de "dossier médical personnel" (ou DMP pour les intimes) avec un lien sur la page Wikipédia est inapproprié.

    Pourquoi ? Le DMP est une initiative du gouvernement et est gérée par l'ASIP Santé. Le DMP ne représente pas le concept d'une base de données centralisée, mais est la base de données centralisée gérée par l'ASIP, avec laquelle il est possible d'interagir via des webservices (toutes les info sont dispo sur le site de l'ASIP Santé). Et pour avoir le droit d'utiliser ces webservices, il faut obtenir une homologation. Et je ne suis pas sûr que GNU Health ait fait cette démarche.

    Pour en revenir à ma remarque initiale, je dirai donc que GNU Health est une alternative au DMP qui peut être utilisée à n'importe quelle échelle (un cabinet, un établissement, voir à un niveau national) tandis que le DMP est national.

    Précision supplémentaire : en France, l'hébergement de données à caractère médical et personnel est extrêmement réglementé. Si un cabinet avec un seul médecin doit pouvoir héberger sa propre base sans trop de soucis, une utilisation à plus grande échelle nécessitera l'utilisation d'un hébergement auprès d'un hébergeur agréé de santé. Et là, c'est loin d'être le prix d'un hébergement classique (de l'ordre de la dizaine de milliers d'euros par an pour un petit serveur). Ainsi donc, si des personnes travaillant en France seraient tentées d'utiliser cette solution, elles devront prendre en compte ce paramètre !

    • [^] # Re: Dossier médical personnel

      Posté par . Évalué à  3 .

      Pour bosser dans le milieu, je peux te dire que bon nombre de cliniques hébergent leurs données chez elles en faisant fi des recommandations gouvernementales…

      • [^] # Re: Dossier médical personnel

        Posté par . Évalué à  9 .

        Comme tu le dis, elles hébergent leurs données chez elles. Dans ce cas, elles ne sont pas soumises à ces contraintes du moment que l'utilisation des données est strictement interne et ne sort donc pas de leurs murs.

        Travaillant en étroite collaboration dans le milieu (j'ai développé le SIH d'un réseau Onco. En terme d'échelle, c'est donc du régional), et bien je peux te dire que les recommandations ils sont loin d'en faire fi. A chaque fois que j'ai présenté le logiciel (que se soit à l'ASIP Santé ou à l'Institut du Cancer pour les acteurs nationaux, et de l'Agence Régional de la Santé ou de eSante pour les acteurs locaux), je peux te dire que parmi les premières questions qui étaient posées, l'une d'elle était : quid des données ? (= comment sont-elles hébergées ?). Et la CNIL ne manque pas non plus de nous le rappeler.

    • [^] # Re: Dossier médical personnel

      Posté par . Évalué à  4 .

      J'ai compris qu'une partie de ton reproche c'est:
      1. le manque d'interface ET d'homologation avec le DMP français originel.
      1. la nature des données si non intégrées au DMP français originel requiert un hébergement couteux.

      Admettons que, alerté par tes soins (au moyen d'un rapport de bug par exemple) du manque d’interface, le projet mette au point le module "quivabien".
      Admettons une des 2 solutions
      - soit le module permet l'homologation générique du projet (ceci est peu probable),
      - soit la documentation de ce module fournit la méthode pour obtenir cette homologation pour la personne qui souhaiterait instancier cette solution en France.

      Que resterait-il comme objection à sa pertinence ?
      Comprennes que je n'y connais rien au SIH et DMP.

      • [^] # Re: Dossier médical personnel

        Posté par . Évalué à  2 .

        Mon reproche c'est plutôt l'utilisation du terme DMP dans un contexte inaproprié (c'est comme si je disais que Linux, c'est un Windows, au lieu de dire un OS ;))

        Concernant le second point, à savoir l'homologation, un module seul risque d'être difficile : le processus d'homologation évalue aussi bien la conformité des appels aux webservices que le process mis en place. Il ne s'agit donc pas de simplement faire un module qui s'occupe de communiquer avec le DMP, mais bien d'adapter l'ensemble de l'application. Et il peut être nécessaire de se déplacer à l'ASIP Santé dans le cadre de ce processus.

        En plus de tout cela, se pose la problème de la validité de l'homologation au travers des mises à jour. En cas de correction de bugs ou ajout de fonctionnalité qui ne modifie en rien le process général, a priori, c'est bon. Par contre, une modification du process nécessite de repasser l'homologation.

        Enfin, en terme de sécurité, il faut pouvoir adjoindre à l'application un lecteur de carte CPS (Carte de Professionnel de Santé). Et ce n'est pas toujours évident, surtout que les bibliothèques officielles ne supporte que du 32 bits ! Ce qui imposerait par exemple, que l'interpréteur python soit en 32 bits…

    • [^] # Re: Dossier médical personnel

      Posté par . Évalué à  2 .

      Peut-être que "Dossier Patient Informatisé" (DPI) serait plus adapté que DMP…

    • [^] # Re: Dossier médical personnel

      Posté par . Évalué à  -2 . Dernière modification : le 12/07/13 à 13:28

      DMP = Dossier Médical Partagé (secondairement requalifié en Personnel pour faire moins Big Brother) = envoyer toutes les infos personnelles des patients au cloud de la sécu = fichage généralisé des médecins et patients
      GNU Health = logiciel libre où les données sont hébergées par celui qui les a produites (hôpital).

      Comparer le DMP et GNU health, c'est comme comparer la carte vitale (qui envoie tout à la sécu) à n'importe qu'elle carte à puce.

      • [^] # Re: Dossier médical personnel

        Posté par . Évalué à  2 .

        GNU Health = logiciel libre où les données sont hébergées par celui qui les a produites (hôpital).

        Avec GNU Health, les données peuvent être soit centralisées, soit distribué (et dans ce cas, il peut y avoir des communications entre les différents noeuds). Mais rien n'oblige à ce que celui qui héberge soit le producteur des données, et encore moins un hôpital.

        De plus, comme GNU Health fourni un modèle de stockage qui peut être centralisé, la comparaison avec le DMP est donc à mon sens tout à fait justifiée.

  • # RMS

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Vous croyez que RMS ne va se soigner que dans les hôpitaux utilisant cet utilitaire GNU ?

    • [^] # Re: RMS

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Vous croyez que RMS ne va se soigner que dans les hôpitaux utilisant cet utilitaire GNU ?

      Seulement s'il obtient le code source des firmwares des appareils qui vont le soigner.

      • [^] # Re: RMS

        Posté par . Évalué à  6 .

        Il ne doit pas avoir de mutuelle pour préserver sa vie privée.

    • [^] # Re: RMS

      Posté par . Évalué à  1 .

      Ahaha, j'ai bien ri, merci.

  • # Ah la la la

    Posté par . Évalué à  4 .

    C'est ce genre de projet qui donne envie aux développeurs OpenERP de se mettre à Tryton !!

  • # wtf?

    Posté par . Évalué à  3 .

  • # Homologation française

    Posté par . Évalué à  0 .

    Bonjour,

    Y a t'il des informations concernant l'intégration de ce logiciel, et son homologation, par des organismes (publics et/ou privés) français ?

    Merci d'avance !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.