Sortie de Mate Desktop Environment 1.10

Posté par (page perso) . Édité par eggman, BAud, Nÿco, palm123, j, tuiu pol, Julien.D, Benoît Sibaud, ZeroHeure et ariasuni. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
43
15
juin
2015
MATE Desktop Environment

Jeudi 11 juin 2015 après 15 mois de développement l'équipe de MATE Desktop a publié la version 1.10.

MATE Desktop Environment est la continuation de GNOME 2, il fournit un environnement de bureau intuitif et attrayant en utilisant les métaphores traditionnelles du bureau. MATE est en cours de développement pour ajouter la prise en compte de nouvelles technologies tout en préservant un environnement de bureau traditionnel.

Nouveautés :

  • Tous les composants de MATE peuvent être construits avec GTK2 et GTK3. Le support de GTK3 est encore considéré comme expérimental ;
  • atril : gestion du format ePub (#13) (GSOC 2014) ;
  • caja : système d'activation et de désactivation à chaud des extensions (GSOC 2014) http://blog.karapetsas.com/posts/2014-10-29-caja-estensions.html;
  • Ajout de la bibliothèque libmatemixer pour le mixage audio. Elle fournit une abstraction pour les mixers des différents systèmes audio : PulseAudio, ALSA et OSS ;
  • L'analyse statique du code a permis de corriger de nombreuses fuites de mémoire ;
  • Les thèmes supportent les versions de GTK3 3.8 à 3.16 ;
  • Suppression de GStreamer pour alsa et ajout du support de GStreamer-1.0 (#9) (GSOC 2014) ;
  • Remplacement de mate-calc par galculator http://mate-desktop.org/blog/2014-03-17-galculator-is-coming-to-mate ;
  • Remplacement de mate-dialogs par [Zenity];
  • Suppression de mate-system-tools ;
  • De nombreux composants logiciels ont été supprimés ou remplacés ;
  • Beaucoup d'autres ajouts et corrections de bugs à retrouver dans le changelog.

Février 2014, passage à GTK 3 repoussé de MATE 1.8 à 1.10 : http://mate-desktop.org/blog/2014-02-13-mate-desktop-roadmap-reshuffle/

Essentially GTK3 support for MATE has been pushed back to MATE 1.10 because there is still a good deal of work to be done to get it really stable. Therefore MATE 1.8 will continue to be based GTK2, although GTK3 applications integrate nicely just as they did in MATE 1.6. This decision was made because the current development version of MATE is stable, incorporates many new features, improvements and bug fixes. We want to get all that "good stuff" out to our users so they can benefit from the advancements we've made sooner.

Le support de GTK3 a été repoussé à la version 1.10, car il y a encore beaucoup de travail à faire pour obtenir quelque chose de vraiment stable. Par conséquent, MATE 1.8 continuera d'être basé sur GTK2, bien que les applications GTK3 s'intègrent bien comme elles le faisaient avec MATE 1.6. Cette décision a été prise parce que la version de développement actuelle de MATE est stable, intègre de nombreuses nouvelles fonctionnalités, améliorations et corrections de bugs. Nous voulons donner à nos utilisateurs un bon produit afin qu'ils puissent bénéficier des progrès que nous avons faits plus tôt.

Octobre 2014, passage à GTK 3 repoussé de MATE 1.10 à 1.12 :

http://slackblogs.blogspot.fr/2014/10/mate-roadmap-updated.html
One of the reason why GTK+3 support is delayed is because they (GTK developers) introduced incompatible changes on every major releases (3.8, 3.10, 3.12, and 3.14), so it's quite hard for MATE developers to support every releases within one version number. So they came up with a decision to release separate package for mate-themes which targets different GTK+3 version, depending on which Linux distribution that are going to use MATE Desktop.

Une des raisons pour lesquelles le support de GTK3 est retardé est que les développeurs de GTK ont introduit des changements incompatibles entre toutes les versions majeures (3.8, 3.10, 3.12 et 3.14), il est donc très difficile pour les développeurs de MATE de supporter toutes les versions de GTK en un seul numéro de version. Donc, ils ont pris la décision de publier des paquets séparés pour les thèmes de MATE ciblés sur les différentes version de GTK3, ce qui laissera le choix aux distributions Linux qui vont utiliser MATE Desktop.

Prévision pour la version 1.12 :

  • Finir le support de GTK3
  • Ajout du support de Wayland
  • caja: Ajout d'une option pour désactiver les icônes génériques dans la vue sous forme de liste (#26)
  • caja: Amélioration de la gestion de la corbeille pour les périphériques amovibles
  • mate-panel: Permettre la rotation de l'image de fond de mate-panel (#42)
  • mate-settings-daemon: Ajout de la possibilité de désactiver l'affichage OSD du réglage du volume et de la luminosité (#13)
  • Ajout du support d'AccountsService
  • Finir le support de systemd-logind http://wiki.mate-desktop.org/systemd-logind
  • Fixer les éléments dépréciés dans les paquets hors du core

Informations sur MATE :

Distributions GNU/Linux qui intègrent officiellement MATE :

  • Arch Linux
  • Alpine Linux
  • Debian
  • Fedora
  • Gentoo
  • Linux Mint
  • Mageia
  • Manjaro
  • openSUSE
  • PCLinuxOS
  • PLD Linux
  • Sabayon
  • Salix
  • Ubuntu
  • Ubuntu MATE
  • Vector Linux

MATE est disponible via des dépôts non officiels pour Slackware

MATE est aussi inclus dans les ports de certains BSD :

  • GhostBSD
  • FreeBSD
  • PC-BSD
  • DragonFlyBSD

Captures d'écran

Bureau
Bureau

  • # Pas dégueu

    Posté par . Évalué à 2.

    Il n'a pas l'air d'être dégueu ce Mate. Quelqu'un a essayé ? C'est aussi bien intégré dans ubuntu version mate que si on l'installe depuis les dépôts ? En tout cas entre une xubuntu ou xfce installé a part y a un monde !

    • [^] # Re: Pas dégueu

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je l'utilise depuis qu'Unity est apparue. C'est vraiment un bureau efficace, joli et mature. Pas aussi léger que XFCE ou LXDE mais assez léger pour tourner sur des configurations anciennes.

      • [^] # Re: Pas dégueu

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Mate doit demander dans les 400-420 Mo alors qu'un Xfce demandera en moyenne 320-350 Mo au démarrage.

        J'attends la finition du port vers GTK3 - prévu pour Mate 1.12 pour peut-être migrer de Xfce vers Mate Desktop.

        Un libriste qui en a sa claque des puristes.

        • [^] # Re: Pas dégueu

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 16/06/15 à 16:38.

          Mate doit demander dans les 400-420 Mo alors qu'un Xfce demandera en moyenne 320-350 Mo au démarrage.

          Non. Xubuntu, de loin la distribution Xfce la plus "lourde" (mais aussi une des plus conviviales), en moyenne utilise dans les 190 Mo dans la configuration par défaut en 64 bits (juste après l'ouverture de la session).

          Xfce, dans sa config par défaut (très différente de celle de Xubuntu), utilise 60 Mo de mémoire juste après l'ouverture de la session, en 64 bits.

          Donc 320 Mo : O_O

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Pas dégueu

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Tout dépend du nombre de services lancés en arrière plan. Sur mon Archlinux, je dois tourner dans les 250 à 270 Mo au chargement de la session.

            Faudra que je vérifie, cependant. Merci de m'avoir mis la puce à l'oreille.

            Un libriste qui en a sa claque des puristes.

          • [^] # Re: Pas dégueu

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Quel bond on a fait : une Mandriva 2008 avec KDE 3.x se contentait de 50Mo. Rien que le noyau Linux a doublé son enpreinte mémoire en 7 ans. Probablement des options de compilation plus blindées côté sécurité je suppose?

            ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

            • [^] # Re: Pas dégueu

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Un logiciel qui évolue va souvent prendre plus de RAM, car cela suit les évolutions logicielles (les bibliothèques comme Qt intègrent des évolutions que KDE embarquent, cela entraine mécaniquement une augmentation de la RAM consommée) mais aussi les fonctionnalités en plus consomment de fait plus qu'un logiciel n'en ajoutant pas.

              Ces dernières années nous avons eu pas mal de domaine qui ont vu les ressources explosées :

              • Le multimédia. Avec l'augmentation des résolutions et des performances graphiques on ose la transparence, les effets 3D, les images vectorielles (ou des bitmap plus gros).
              • Le Web via le JS, le multimédia et les progrès de la technologie ont donnée lieu à la prise de poids des pages web dont beaucoup de logiciels modernes exploitent une partie.
              • La sécurité est devenue une préoccupation beaucoup plus centrale. De fait les outils seront codés dans cette optique et certaines protections nécessitent du calcul et de la mémoire comme la cryptographie.
              • L'usage de langages plus gourmands. Aujourd'hui la contrainte sur la RAM et la puissance de calcul est faible. L'optimisation telle que pratiquée dans les années 60 à 90 n'ont plus vraiment de sens. Plus grand monde ne se préoccupe de déclarer un char au lieu d'un int en langage C par exemple. Un langage tel que le C est souvent déclaré comme obsolète au profit de Python ou Java par exemple qui simplifient la lecture du code pour l'humain mais laisse à l'ordinateur de faire le boulot à sa place pour certains détails. Ces langages se retrouvent par exemple dans de gros bouts de KDE.

              Par ailleurs concernant le dernier point, un exemple criant concernant le noyau est typiquement la décision de mettre /tmp et d'autres répertoires en RAM par défaut (suivant la distribution) plutôt que le disque dur. Là encore dans un but d'optimisation des temps d'accès. Forcément ça ajoute de nombreux octets en RAM là où il n'y était pas…
              Note également que Linus Torvalds considère le noyau Linux comme trop gros, mais c'est toujours lié aux impératifs de performance, de sécurité mais aussi de quantité de pilotes nécessaires.

              • [^] # Re: Pas dégueu

                Posté par . Évalué à 2.

                Il faut dire que la RAM a évolué très rapidement aussi. Y a une dizaine d'année, 1go sur les PC c'était standard. Aujourd'hui le minimum c'est 4. C'est peut-être pour ça que la gestion de la RAM par les programmes est moins pointue qu'avant.

    • [^] # Re: Pas dégueu

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Si tu as aimé Ubuntu au temps de Gnome2, c'est la même chose. :)

    • [^] # Re: Pas dégueu

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Oui je l'utilise chez moi et je l'ai installé sur les PC Linux à la boîte. Les utilisateurs ont le choix entre Gnome 3, MATE et Cairo Dock, la plupart utilise MATE. Il est très stable et facile d'utilisation.

      Les dev font un gros travail d'intégration des nouvelles technos et prennent leurs temps pour stabiliser l'ensemble. C'est agréable d'avoir un bureau stable.

    • [^] # Re: Pas dégueu

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le mieux est d'utiliser directement Ubuntu Mate, même si je pense que pour le moment, tu n'auras qu'une version 1.8.x. La version 1.10.0 sera soit backportée, soit prévue pour la Ubuntu 15.10.

      Si tu restes dans le monde d'Ubuntu, bien entendu :D

      Un libriste qui en a sa claque des puristes.

      • [^] # Re: Pas dégueu

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        La version 1.8 est dans Debian Jessie, la version 1.10 devrait arriver dans Debian Stretch : http://wiki.mate-desktop.org/status:debian

        • [^] # Re: Pas dégueu

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai fait une petite installation rapidement à midi, depuis les dépôts (Debian unstable) et il s'agit de la 1.8. J'ai testé 10 minutes et ça à l'air pas mal. En personnalisant vite fait ça doit être mieux.

          Niveau exécution et fluidité c'est aussi bien qu'XFCE. Je sais pas chez vous, j'ai essayé gnome 3.14 avec ma Debian et c'était d'une lenteur a mourir chez moi!

          • [^] # Re: Pas dégueu

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Pour la lenteur de Gnome Shell, c'est normal, non ? Car sauf erreur de ma part, l'interface est interpretée par le moteur d'affichage. Du moins, si mes souvenirs de Gnome en version 3.x (3.0 à la 3.14) sont corrects :D

            Un libriste qui en a sa claque des puristes.

            • [^] # Re: Pas dégueu

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Je pencherai plus pour un problème de driver graphique, ou un quelconque problème qui fait qu'il ne bénéficie pas de l'accélération matérielle nécessaire pour que ce soit parfaitement fluide.

              • [^] # Re: Pas dégueu

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Un pilote mal optimisé peut provoquer des problèmes en effet. J'utilise nouveau pour ma carte Nvidia GT210 depuis près de deux ans… Et je ne reviendrais pas au pilote non-libre :)

                Un libriste qui en a sa claque des puristes.

  • # La fuite mémoire enfin corrigée ?

    Posté par . Évalué à 2.

    L'interface graphique est un enjeu important, car elle permet l'accès à des fonctionnalités qui deviennent au quotidien des outils de travail, des gains de temps. N'oublions pas non plus le plaisir d'utilisation !

    "L'analyse statique du code a permis de corriger de nombreuses fuites de mémoire"
    A cause de ce bug, qui faisait monter l'occupation de la RAM, sur trois PC différents, je m'étais d'abord installé un petit script à lancer périodiquement, puis lassé, je me suis résolu à passer à XFCE (oû tout fonctionne presque bien : comme par exemple Avidemux qui a perdu de ses options).

    Sous d'autres OS non libres, l'interface graphique EST l'OS, sous GNU/Linux nous avons la chance de choisir !

    A ma prochaine install j'irai faire un tour sous Mate, en espérant que mes barrettes de RAM seront moins sollicitées…

  • # Question con

    Posté par . Évalué à 5.

    J'utilise bêtement le bureau par défaut d'Ubuntu et de Mint. Mon utilisation est basique, c'est à dire que je navigue sur le web, je regarde des vidéos, j'utilise les outils bureautiques, et le navigateur de fichiers, rien de plus. Donc je pense que n'importe quel bureau me convient.

    Qu'est ce qui vous fait utiliser un bureau plutôt qu'un autre ?
    Quels avantages j'aurais à passer à KDE par exemple, car il est super configurable il parait, mais c'est utile pour quoi ?

    C'est pas un troll, je précise.

    • [^] # Re: Question con

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 16/06/15 à 18:43.

      En ce qui me concerne, y a des environnements avec lesquels je ne me sens pas a l'aise. Avec Gnome j'ai du mal. Je trouve ça fait trop bling bling. Toutes ces petites animations et tout et tout. De plus, je trouve que gnome n'est pas du tout pratique.

      J'aime bien Cinnamon aussi. Par contre, avec la même distribution (Debian unstable), je trouve que XFCE est beaucoup plus rapide que Cinnamon au niveau d'exécution des programmes et démarrage. Après j'ai un PC assez bas de gamme. Sur une bonne bécane ça doit pas trop se voir.

    • [^] # Re: Question con

      Posté par . Évalué à 1.

      Il faut regarder la consommation en mémoire RAM. Mais après, c'est les goûts et les couleurs franchement ! Certains auront une interface de configuration réduit à l'extrême, d'autres tu auras davantage la possibilité de modifier des choses.

      Après, il y a aussi la question de savoir comment tu accèdes aux programmes. Sur Ubuntu Mate, visiblement, il faut aller chercher son logiciel dans les différentes catégories (bien sur tu peux le mettre en favoris). Sur Xubuntu, il y a aussi cela, mais tu peux aussi directement taper le nom du logiciel et tu l'auras immédiatement. Personnellement, moi, je préfère cette approche car j'ai juste à tapé le nom du logiciel que je souhaite lancer, je n'ai pas besoin de cliquer sur plusieurs fenêtres pour lancer le logiciel. Je trouve cela plus pratique.

      Je trouve que mis à part la consommation d'espace mémoire, les guéguerres entre les environnements de bureau sont assez infertiles…

    • [^] # Re: Question con

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour commencer, chaque projet a sa propre philosophie. Certains chercheront à être les plus simples possibles, tout en restant efficaces (GNOME). D'autres préféreront être hyper configurables, ce qui nécessite de proposer une foultitude d'options, et a pour conséquence d'être plus difficiles à prendre en main (KDE). D'autres encore cherchent à être légers et sans fioritures.

      À toi de voir dans quelle catégorie tu te situes.

      Ensuite, selon la main d'œuvre disponible sur chaque projet, ils auront ou non la capacité à proposer nombre d'applications bien intégrées au bureau, qui permettront de répondre au plus grand nombre de besoins (ou pas). Ce qui permet d'éviter d'avoir recours à tout un tas d'applications disparates et mal intégrées, ce qui peut gêner certaines personnes, quand d'autres n'auront aucun mal à utiliser des applications KDE sur un bureau GNOME.

      Et pour finir, les possibilités offertes par le bureau lui-même, et l'interaction possible entre les différentes applications. Par exemple, du temps de GNOME 2, si je souhaitais retrouver les coordonnées d'un contact, je devais parcourir le menu démarrer, me rendre dans la bonne section (accessoires ?), trouver et lancer l'application correspondante, pour finalement retrouver le contact désiré dans la liste des différents contacts enregistrés.

      Maintenant, sous GNOME 3, je passe en mode activités, je tape le nom de mon contact, et il ouvre automatiquement l'application adéquate en se positionnant directement sur la bonne fiche. Et si j'ai enregistré une adresse postale, j'ai également droit à sa position sur une carte, et la possibilité de lancer l'application Cartes d'un simple clique pour pouvoir trouver l'itinéraire.

      Le shell de GNOME permet bien d'autres choses :

      • Intégration des événements de l'agenda (recherche, notifications…)
      • Retrouver ses contacts (applis Contacts, Skype…)
      • Possibilité d'effectuer des calculs arithmétiques sans avoir besoin de lancer la calculatrice
      • Pouvoir trouver facilement des caractères spéciaux depuis leur description Unicode
      • Trouver fichiers et documents
      • Trouver des applications, qu'elles soient ou non déjà installées, et pouvoir accéder à la logithèque au besoin
      • Connaître l'heure d'une ville ou la météo
      • Retrouver facilement des commandes en cours d'exécutions dans un terminal et revenir sur le bon onglet
      • Retrouver des notes, mots de passes enregistrés…
      • Chercher dans son historique web

      On devrait également bientôt pouvoir interagir avec son smartphone et ses contacts (appels, SMS…) directement depuis le centre de notifications de GNOME.

      Il y a également la question de l'intégration matérielle au sein de l'environnement. Par exemple, le support des capteurs de lumière ambiante pour ajuster automatiquement la luminosité de l'écran d'un portable. Ou la possibilité de trouver un smartphone Bluetooth présent à proximité, et d'envoyer la chanson qu'il serait en train de jouer sur les enceintes de l'ordinateur.

      Et pour conclure, on pourrait traiter de la capacité à intégrer les dernières technologies, et à ne pas être trop à la traîne sur certaines avancées : Wayland, le sandboxing applicatif, la gestion atomique des mises à jour et la capacité à pouvoir facilement revenir en arrière en cas de problème… Et là, je préfère utiliser un environnement moderne qui tente de rester à la pointe, plutôt que d'avoir un environnement pour lequel il faudra sans cesse devoir attendre plusieurs années supplémentaires avant de pouvoir en bénéficier.

      • [^] # Re: Question con

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        D'autres préféreront être hyper configurables, ce qui nécessite de proposer une foultitude d'options, et a pour conséquence d'être plus difficiles à prendre en main (KDE).

        Sérieusement, tu as regardé les dernières montures de KDE avec plasma ? Franchement le temps où les panneaux de config de KDE étaient des tableaux de bords de Boeing 747, c'est fini.

        Faut arrêter avec les "KDE plus difficile à prendre en main". C'est juste totalement faux aujourd'hui. Bien au contraire.

    • [^] # Re: Question con

      Posté par . Évalué à 1.

      Qu'est ce qui vous fait utiliser un bureau plutôt qu'un autre ?

      Le mojo bien sure :-D

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # ma life

    Posté par . Évalué à 3.

    J'utilise mate depuis que Gnome 2 à été abandonné au profit de Gnome 3 sur certaines distribution. Je l'ai utilisé tout d'abord avec linux mint, puis arch linux et maintenant sur la dernière ubuntu.

    Pour moi qui était très satisfait de gnome 2 à l'époque, c'est simplement la continuité d'un bureau mûr, sans extravagances et bien configurable. A noter, que l'intégration avec compiz ou openbox marche très bien si on veut des effets/configurations plus avancés.

    • [^] # Re: ma life

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense que MATE est mieux intégré dans Linux Mint que dans Ubuntu, vu que Linux MINT est basé sur Ubuntu et que MATE est développé par les équipes de Linux Mint, non ?

      • [^] # Re: ma life

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Surtout que le projet est né sur Archlinux… https://bbs.archlinux.org/viewtopic.php?id=121162

        De plus, on peut avoir la version GTK3 sur Archlinux et sur Fedora Linux. C'est sûrement un des bureaux les plus portables qui existent.

        Un libriste qui en a sa claque des puristes.

      • [^] # Re: ma life

        Posté par . Évalué à 1.

        Bah, oui si tu prenais mint en version mate, c'était effectivement très bien intégré (effectivement l'auteur de mint, Clement Lefebvre, est je pense le leader du projet mate), mais maintenant il y a une déclinaison mate de ubuntu donc… Actuellement j'utilise mate sur une ubuntu "normale" à partir des packages, pas de problèmes particuliers à signaler.

        • [^] # Re: ma life

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 16/06/15 à 21:57.

          Clement s'occupe de Cinnamon, non ?

          http://mate-desktop.org/team/

          C'est Stefano Karapetsas qui dirige l'équipe de développement. Martin Wimpress est le mainteneur sur Archlinux et sauf erreur de ma part à l'origine de la Ubuntu Mate.

          Clement a fait parti des contributeurs, comme jadis Perberos à l'origine du projet.

          Un libriste qui en a sa claque des puristes.

  • # galculato et calcule complet...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Par curiosité, je vient d'installer galculato (v 2.1.3) alors soit ils ont vach'ment amélioré le soft, soit on pert la possibilité d'introduire tout un calcul du genre (4+8)*9 etc.

    Dans mate-cal 1.8.0 c'est très agréable de pouvoir saisir toute un calcul, de voir les parenthèse, etc. avant d'appuyer sur = et d'obtenir le résultat. Ctrl+Z pour retrouver le calcul et pourvoir le modifier en se déplaçant dans toute une formule, etc.

    A priori, ce n'est pas du tout le cas de galculato (v 2.1.3 en tout cas) et je trouve ça bien dommage :(

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.