Sortie de Pardus 2009.2 (Geronticus eremita)

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
16
13
juin
2010
Linux
Pardus Linux, la distribution produite et financée par la Turquie, est parue en version 2009.2 sous le nom de Geronticus eremita (ibis chauve), une espèce en voie de disparition.
Au menu : des mises à jour, des améliorations et des corrections de bugs.

Pardus 2009.2 se base sur KDE 4.4.4, Python 2.6.5 et Qt 4.6.2, incluant tous les codecs multimédias, Flash, Java, DVD ainsi que les pilotes propriétaires Nvidia et ATI de manière à être immédiatement opérationnelle pour l'utilisateur de base, qui représente sa cible privilégiée.
Tous les développements du projet Pardus sont placés sous licence GPL. Les principales mises à jour
  • Linux 2.6.31.13-131 ;
  • KDE SC 4.4.4 ;
  • Qt 4.6.2 ;
  • OpenOffice.org 3.2.1.3 ;
  • Firefox 3.6.3 ;
  • GIMP 2.6.8 ;
  • Python 2.6.5.


Améliorations les plus visibles

Package Manager, l’interface graphique de PiSi, a été remaniée pour en faciliter encore l’usage. Ainsi, il est maintenant possible de visualiser et d’installer les mises à jour par type (cela permet, par exemple, de n’installer que les mises à jour de sécurité). En outre, Package Manager peut désormais tourner sur des environnements de bureau autres que KDE 4 sans que cela nécessite l’installation des bibliothèques de KDE.

Kaptan a également subi diverses modifications. Dans son nouvel habillage graphique, il apparaît plus adapté aux petits écrans comme ceux des netbooks.

Un nouvel outil, plasma-runner-pisi, a été ajouté pour permettre une installation de paquets encore plus facile dans l’environnement KDE. Il suffit en effet de démarrer KRunner (par défaut, en appuyant sur ALT - F2) et d’écrire une commande. Si cette dernière n’est pas disponible sur votre système mais qu’elle est fournie par un paquet présent dans les dépôts de Pardus, une entrée pour installer les paquets nécessaires apparaîtra. Il suffit alors de sélectionner l’entrée pour automatiquement installer lesdits paquets.

Images ISO hybrides

Geronticus eremita est publiée sous la forme d’images ISO hybrides. Celles-ci peuvent être gravées sur un CD (voire même un DVD pour la version internationale) mais aussi directement placées sur d’autres types de média, comme par exemple une clef USB. Il est ainsi possible d’utiliser Pardus sur des ordinateurs ne disposant pas de lecteur optique.

NB : Le Live CD ne permet pas encore l'installation de la distribution. Cette fonctionnalité devrait apparaître peu après le Google Summer of Code, qui met à nouveau Pardus à l'honneur cette année.
  • # Propre

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai voulu y jeter un coup d'oeil il y a environ 3 jours et je dois dire que ca fait très pro, l'installeur (même si je crois qu'il était en anglais) est vraiment très propre et clair.

    Les programmes ajoutés à KDE pour personnaliser la distrib semblent plutôt pas mal.

    Dans l'ensemble elle est a peu près à jour, même si la stack graphique est un peu dépassée, de mémoire c'est Xserver 1.6 et mesa 7.6, je peux me tromper(surtout pour mesa, j'ai un doute).

    Bref, tout ça pour dire que j'ai été très agréablement surpris par cette distrib et qu'elle conviendra bien, je pense, à un utilisateur qui débute ou qui ne veut pas se prendre la tête.
    • [^] # Re: Propre

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'installeur, comme d'ailleurs tout le reste des outils Pardus, est intégralement traduit en français - c'est moi qui m'en occupe.

      Xorg est fourni en version 1.6.5 et Mesa en version 7.7.1. Pardus privilégiant la stabilité sur la nouveauté, il arrive fréquemment que l'on n'ait pas les toutes nouvelles versions dernier cri des logiciels. Cela dit, la version stable de Pardus est beaucoup plus à jour qu'une Debian stable.
      • [^] # Re: Propre

        Posté par . Évalué à 2.

        Plus à jour qu'une debian stable c'est pas trop dur :D

        Et bien bizarrement, je crois que même ayant sélectionné Français, mon installeur était en anglais, ou peut être que c'était le premier GUI de personnalisation qui demande de choisir le fond d'écran et le thème... Je ne sais plus exactement. En tout cas je suis sur qu'un des deux était en anglais alors que j'ai toujours selectionné Français quand on me le demandait.
        Pour moi ce n'est pas un problème, mais pour d'autre ça pourrait.

        En tout cas, merci pour ta contribution :)
        • [^] # Re: Propre

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ah bon. Je vais vérifier ça.
          Merci du retour.
          • [^] # Re: Propre

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            J'ai fait une installation pour vérifier. Après avoir sélectionné la langue française par un appui sur la touche F2, l'assistant graphique d'installation (Yali) est normalement en français.
            • [^] # Re: Propre

              Posté par . Évalué à 1.

              Même le programme de personnalisation qui se lance à la premiere connexion à KDE ?
      • [^] # Re: Propre

        Posté par . Évalué à 4.

        Pardus privilégiant la stabilité sur la nouveauté, il arrive fréquemment que l'on n'ait pas les toutes nouvelles versions dernier cri des logiciels.
        Franchement, rien que de lire ça me donne envie de l'essayer, je trouve de plus en plus que la stabilité générale est un des plus gros défauts des OS GNU/Linux... Et ce n'étais pas le cas il y a quelques années. Ou alors, j'étais trop fanboy/immature/pas assez poussé dans l'utilisation de mon ordi pour m'en rendre compte. Bref, qu'une distribution mette un fort accent sur la stabilité c'est vraiment une bonne chose.
        • [^] # Re: Propre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Debian Stable ça ne te convient pas ?
          • [^] # Re: Propre

            Posté par . Évalué à 4.

            Le cycle de développement est trop long, c'est l'inverse qui se produit. En théorie, c'est la bonne méthode, et ça marche avec tout ce qui est serveur, mais en pratique et avec les desktop, ça ne marche pas à cause de leur rythme de release sur 6 mois.

            Un exemple que j'ai eu avec debian 4.0, c'est un bug de konqueror qui le faisait planter qui était corrigé dans KDE depuis un an, donc dispo dans les distros "6 mois" depuis un an en update et intégré dans les version récentes depuis 9 mois. En installant debian "stable" je retrouvai ce bug et put planter mon navigateur simplement en visitant un site. Ce n'est passtable, ça.
            Un autre exemple c'est le KDE de debian stable, c'est le 3.5, donc c'était certainement la chose à faire par rapport à KDE4.0 mais maintenant, KDE 3.5 n'est pas le KDE le plus stable. Une des raisons de faire KDE4 c'est que les bug fixes en amont chez trolltech sont allés à partir d'un certain moment dans qt4. Donc avoir KDE3 ce n'est pas avoir le Qt le plus stable.

            Debian stable ne veut pas dire les logiciels sont le plus stables possible, ça veut dire l'installation est stable, nos paquets n'ont pas de problèmes entre eux sur toutes les plateformes supportés, et on intègre le logiciel X le plus stable possible en version Y. Mais tu restes avec la version Y trop longtemps même s'il y a une versions Z plus stable depuis.
            C'est ce qui permet aux admins sys de l'installer au travers du net en toute confiance.

            A l'autre bout du spectre, les distros qui se calent sur les release de 6 mois ne peuvent pas être stables non plus puisqu'elles intègrent les bug fixes dont je parlais certes, mais aussi les régressions que les nouvelles fonctionnalités apportent.
            De plus, les release de desktop sont inégales, même s'ils se calent sur 6 mois, certaines contiennent plus de bugfixes, d'autre plus de fonctionnalités donc plus de régressions, donc le travail à leur apporter est plus ou moins grand ou demande plus de temps à attendre les fixes des régressions.

            Donc le bon comportement est au minimum de se caler sur les release de 6 mois des desktop plus x mois de fix plus y semaines d'intégration. X étant variable à la "qualité" de la release du desktop modulo l'équipe de la distro, y étant variable à la quantité de personnalisation que la distro apporte au desktop, presque 0 pour ceux qui releasent du "vanilla".
            Ca fait des release de sortie variables mais restant synchronisé sur les release de desktop.
            Et de fournir une infrastrucure de backports efficace pour pouvoir disposer des nouvelles fonctionnalités sur les anciennes versions ou participer aux versions de développement de desktop sans passer aux versions de développement de la distro.

            C'est ce que font les gens expérimentés de facto sur debian en ne restant pas en stable qu'ils l'utilisent en desktop, ou sur les distros "6mois" en n'installant pas la dernière immédiatement, LTS et autre BS ou pas, soit en attendant plusieurs mois le bon niveau de bugfixes dans les updates, soit carrément en sautant des release.
            • [^] # Re: Propre

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il y a eu une proposition je crois pour que la politique officielle de Debian devienne:
              - Passage en freeze prédictible (tous les ans ou tous les deux ans par exemple).
              - Sortie réelle quand c'est prêt.

              Cela me semble une bonne idée et un bon compromis non ?
              • [^] # Re: Propre

                Posté par . Évalué à 2.

                Il y a eu une proposition je crois pour que la politique officielle de Debian devienne
                J'ai rien contre la politique officielle telle qu'elle est, il ne faut pas se leurrer, c'est une distro pour admin sys, si le rythme convient aux admins sys et aux softs qu'ils utilisent, pourquoi le changer? Surtout par rapport aux ressources qu'ils ont.
        • [^] # Re: Propre

          Posté par . Évalué à 2.

          Slackware ça ne te convient pas ?
      • [^] # Re: Propre

        Posté par . Évalué à 3.

        il arrive fréquemment que l'on n'ait pas les toutes nouvelles versions dernier cri des logiciels
        C'était certain dès qu'on a vu que les pilotes propriétaires Nvidia et ATI étaient inclus (surtout pour le pilote ATI)
  • # Les outils de Pardus

    Posté par . Évalué à 5.

    Les outils développés par Pardus semblent remarquables. Ont ils déjà été proposés pour être intégrés directement dans Kde lorsque c'est possible ? Entre autre Network Manager, Display Manager, mais aussi pourquoi pas Kaptan et Firewall ?

    Cette question à l'air niaise, et elle l'est puisqu'elle ne prends pas en considération les briques dessous spécifiques à Pardus (qui avaient fait l'objet d'une présentation détaillée dans une précédente dépêche il me semble), pourtant ces outils semblent gagnés à être connus. Graphiquement et ergonomiquement elles semblent être des réussites. Sont elles trop difficilement détachables de Pardus pour pouvoir en disposer par ailleurs ?

    Question subsidiaire : le roll-back sur ce gestionnaire de paquet, le ramage est aussi bien que le plumage ?
    • [^] # Re: Les outils de Pardus

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      >>> les briques dessous spécifiques à Pardus (qui avaient fait l'objet d'une présentation détaillée dans une précédente dépêche il me semble)

      C'était dans l'autre dépêche de _PhiX_ : https://linuxfr.org//2010/01/18/26361.html
    • [^] # Re: Les outils de Pardus

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il était question que KDE intègre le gestionnaire réseau de Pardus il y a quelque temps déjà. Je ne sais pas où en sont les discussions.

      Question subsidiaire : le roll-back sur ce gestionnaire de paquet, le ramage est aussi bien que le plumage ?

      Si tu veux parler du gestionnaire d'historique qui permet de revenir à un état antérieur de la distribution en terme de paquets installés ou mis à jour ou supprimés, je ne l'ai utilisé qu'une fois, et ça a très bien fonctionné.
  • # 2009 ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pourquoi ce numéro de version ? pourtant cette version ne semble pas une mise à jour mineure.

    Sinon Pardus a vraiment tout pour plaire à un débutant, et si ça continue à un tel rythme j'espère qu'on va avoir là un des nouveaux grands noms des distributions Linux.

    Effectivement le gestionnaire de connexion, l'historique du gestionnaire de paquets et l'intégration des paramètres dans le system settings... vraiment super. Très beau travail et bravo pour la traduction.
    • [^] # Re: 2009 ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonjour.

      Cette version est numérotée 2009.2 car elle correspond dans la pratique à la deuxième mise à jour de la branche 2009 de Pardus.

      Cordialement,

      Linuxcomics.
  • # Buts et enjeux de Pardus

    Posté par . Évalué à 8.

    Je trouve remarquable que la Turquie favorise et finance le développement d'une distribution qui a de plus en plus de visibilité. Est-ce que quelqu'un sait si le but est l'acquisition et développement de compétences locales, ou le déploiement dans les administrations et écoles du pays? (ou les deux)

    Comment est-ce que Pardus est utilisé en Turquie, ou par la communauté turcophone dans le monde?
    • [^] # Re: Buts et enjeux de Pardus

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tout est la : http://www.pardus.org.tr/eng/about/

      "In the year 2003, the necessity for a Linux distribution, similar applications all over the world, existing conditions of the software industry and the tendencies have been searched. The human resources of the country in the information technology area, the capabilities of the local software industry and their competitive aspects were examined. In the light of these findings, it has been concluded in the summer of 2003 that formation of a Linux distribution is an appropriate decision, and than concrete planning activities were started."

      "En 2003, la nécessité d'une distribution Linux, des applications similaires à travers le monde, des conditions existantes dans l'industrie logicielle et les tendances ont été étudiées. Les resources humaines du pays dans le domaine de la technologie de l'information, les capacités de l'industrie locale logicielle et les leurs aspects compétitifs furent étudiés. A la suite de ces découvertes, il fut conclu pendant l'été 2003 qu'il fallait créer une distribution Linux, ainsi un plan concret d'activités fut mis en place".

      Traduction à la volée (tm)
      • [^] # Re: Buts et enjeux de Pardus

        Posté par . Évalué à 3.

        Merci pour l'info. J'ai lu le reste de la page, et voir un processus développé avec autant de pragmatisme est presque choquant.

        Je me demande quel est actuellement l'état du déploiement de Pardus en Turquie. Par exemple ils citent la nécessité d'un OS à code source ouverte pour les opérations critiques en défense nationale, mais je me demande à quel niveau Pardus est utilisé par l'administration, armée ou police (un peu à l'instar de la force de gendarmerie française qui utilise Linux).
  • # Et c'est le bug :(

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai voulu testé dans VirtualBox mais kwin segfault direct au démarrage et donc rend le bureau inutilisable (pas de clavier) ... :(
  • # Pardus avec Gnome

    Posté par . Évalué à -5.

    Est-ce que quelqu'un a déjà testé Pardus avec Gnome à la place de KDE ?
    • [^] # Re: Pardus avec Gnome

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pardus est intimement intégrée à KDE, c'est ce qui fait sa force. Donc je ne vois pas l'intérêt d'installer un bureau Gnome. Autant prendre une Ubuntu ou une Fedora.
      Cela dit, Gnome et XFCE sont installables sur Pardus et je sais que certains l'utilisent.
      • [^] # Re: Pardus avec Gnome

        Posté par . Évalué à 2.

        J'aurais plutôt dis que KDE est intégré à Pardus.

        Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

  • # Israel

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Et où en est la traduction en Hébreux?

    --> []

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.