Sortie d'OGD1

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
30
6
juin
2010
Matériel
La première série de cartes OGD1 vient d'être produite. OGD1 est une carte de développement matériel dont le but est de servir de base de travail pour la fabrication d'une carte vidéo 3D aux spécifications ouvertes et aux pilotes libres. Après les premiers prototypes de 2007, 25 exemplaires de la carte ont été produits :
  • 13 iront aux développeurs ;
  • 4 serviront pour les démonstrations (salons, conférences...) ;
  • le reste sera vendu aux personnes ayant précommandé la carte (8 cartes).

Cette série de cartes a pu être réalisée grâce aux fonds levés par Linux Fund pour le projet OpenGraphics.

La production d'OGD1 :
Les circuits imprimés ont été produits au Canada par « Myro Electronic Control Devices Inc. (MyroPCB) ». Ensuite, la société « Conelec » a réalisé l'assemblage de deux cartes à la main pour que Howard de Traversal Technology puisse les tester. Celles-ci validées, « Conelec » a assemblé le reste des cartes effectuant en même temps les tests de base, puis Howard a fait des tests supplémentaires pour la validation des cartes.

La carte OGD1 est destinée aux développeurs, mais les images des micro-logiciels prêtes à être utilisées seront publiées à chaque mise à jour importante du code source de ceux-ci.
Pour la carte OGD1, il y a trois micro-logiciels :
  • Le BIOS de la carte, programmable par le bus PCI ;
  • Le programme du Spartan-3, programmable par le bus PCI ;
  • Le programme du Lattice XP10, qui doit être transféré par un câble (C'est cette puce qui gère le bus PCI) ;

Les développeurs du projet OpenGraphics ayant maintenant leurs cartes, sa progression sera plus rapide.

Avec la sortie de sa carte de développement, le projet OpenGraphics franchit une étape dans la réalisation de la carte utilisateur du projet OGC (carte graphique « normale ») à un prix raisonnable. Les 8 cartes vendues aux personnes ayant précommandé ont servi à faire la jonction financière et produire la série de 25 cartes. Une série plus petite aurait été plus chère et heureusement plus de 8 personnes ont précommandé la carte.

Recherche de développeurs
Les personnes intéressées par le développement de pilotes pour la carte ou bien par la programmation de la carte elle-même, peuvent demander à recevoir une carte en envoyant un résumé de leurs compétences et du projet (nécessité de la carte), ici ogd1@linuxfund.org
Les cartes restant la propriété de Linux Fund, dont le but est que les cartes soient utilisées au maximum. (retour des cartes en fin de projet, en cas de non-utilisation...)

NdA : Un grand merci à Timothy Miller pour avoir répondu à mes questions.
Cette série de cartes est produite par Linux Fund, Traversal Technology fournit « seulement » l'assistance technique gracieusement.
  • # La fin du libre ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Ou plutôt le libre est-il une fin ?
    Le seul objectif de cette carte vidéo est d’avoir des spécifications ouvertes et des pilotes libres, mais que vaut-elle en termes de performances ? À quoi ça sert de concevoir une carte dont l’objectif est que ses specs soient ouvertes ? Pour moi le libre est un moyen, pas une fin…
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Just for fun.
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      > Ou plutôt le libre est-il une fin ?

      Si des gens trouvent de l'intérêt à faire une carte avec spécificité ouvertes, pourquoi voudrais-tu les en empêcher ?
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 10.

      > Ou plutôt le libre est-il une fin ?
      Pour certaines personnes oui, mais c'est aussi l'occasion d'étudier le fonctionnement d'une carte graphique, de plus ici des solutions intéressantes sont utilisées (ex: émulation du VGA par µ-contrôleur)

      >Que vaut-elle en termes de performances ?
      Pour la carte de développement les performances espérées sont comparable à une Radeon 7000, mais c'est une carte de développement utilisant un FPGA ce qui limite la montée en fréquence. Pour la carte utilisateur cela dépendra de la gravure utilisée, mais ce sera plus performant, dans tous les cas ce ne sera pas une carte pour «Gamer»

      >À quoi ça sert de concevoir une carte dont l’objectif est que ses specs soient ouvertes ?
      Pourquoi RMS a-t-il crée la FSF?

      :)
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est bien si les spécs sont ouvertes, on peut avoir un driver libre, et donc faire de l'accélération 3D libre de manière performante, ce qui n'est pas encore le cas, excepté pour les cartes intel dont les développeurs sont en majorité des employés de la compagnie.

      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

      • [^] # Re: La fin du libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Hem, on ne peut pas dire que le pilote Intel soit performant : il est bien plus lent que celui pour Windows... en fait, il manque autant de specifications que de developpeurs dans le monde des pilotes graphiques libres. La preuve, cette recherche de developpeurs pour OGD1.

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

      • [^] # Re: La fin du libre ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Chez moi il y a un PC avec une carte Intel, et deux avec une carte ATI . Avec ceux comportant une carte ATI, j'ai un gros avantage : les pilotes libres récents fonctionnent (même sur une R700). Je n'en dirais pas autant de celui comportant un Intel 82845G . Sur ce dernier, je ne vois même pas l'intérêt d'un pilote gérant la 3D vu que les performances sous Slackware 12.x plafonnent à Neverball en mauvaise qualité .
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Et bien le libre c'est aussi un métier en plus d'une philosophie : le libre ca se vit, c'est comme la politique, faut pas que parler de ces convictions.

      Tout ca pour dire : Treize entreprises actives dans l'Open Source Hardware au delà du million de dollars de CA ( avec une croissance du marché de plus 100% ) VOir : http://www.logiciellibre.net/shortnews.php?ref=20100512

      Je crois que vous allez bientôt changer d'avis. ( et si google flaire l'affaire et s'y lance : en de coup de cuillière vous avez un free market d'opensource hardware ).
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Il fut un temps où le développement logiciel était principalement propriétaire. Peu de monde devait voir ce que pouvait apporter une bande de gus voulant faire du développement opensource.

      Aujourd'hui le matériel est principalement développé de façon fermé et peu de monde y voit surement un intêret......... Et si demain, les meilleurs hardware seront développés en spécifications ouvertes!
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      A quoi ça sert de concevoir un système d'exploitation dont l’objectif est que ses sources soient ouvertes?

      http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu dis « libre est un moyen, pas une fin »

      Un moyen de quoi ??
    • [^] # Re: La fin du libre ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Tant que les FPGA n'auront pas les mêmes perfs que les ASIC, ça n'apportera rien à l'utilisateur grand public.
      Etant donné que les FPGA et les ASIC évoluent quasiment de concert, on n'est pas prêt de voir un ordinateur compétitif.

      Par contre ça apportera énormément aux étudiants, aux labos, etc.
      Imagine rien que maintenant, quasiment plus aucun labo dans le monde ne bosse sur des processeurs. C'est devenu beaucoup trop compliqué!

      Maintenant suppose que je veuille développer un affichage très très exotique.
      Et bien là je n'ai plus qu'à modifier le système d'affichage et pas tout le reste, ça me donne quelque chose à montrer beaucoup plus rapidement et pour beaucoup moins cher!
      • [^] # Re: La fin du libre ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Vous allez croire que je vais dire une grosse erreur à la billou du genre on a besoin que de 512 Mo ( ce qui n'est pas faut )... et bien je vous le dis on a pas besoin de plus d'un p4 - soit un bon atom de dernière génération ou un bon ARm, et pour les gpu pas besoin de miracle pour madame mishu ( qui ne joue pas : et qui fait du traitement de text ou envoie un message): surtout si on vire le flash du web...

        Et donc ...

        Le libre peut rattraper son retard car les besoins en terme de puissance sont figés ( et inférieur pour mettre un bon système linux, comparé a du windows ).

        Encore une fois : le libre doit pas laisser de coté le marketing, , en plus du bon dévellopement qu'on lui connait.

        On peut espérer avec le projet Linaro ... je vais me renseigner plus.
        • [^] # Re: La fin du libre ?

          Posté par . Évalué à 1.

          sauf qu'ici on parle de carte vidéo 3D, donc pas de la carte à madame michu...
        • [^] # Re: La fin du libre ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui, tu fais une grosse erreur, parce que même si le FPGA peut être aussi puissant qu'un ordinateur d'il y a 5 ans, il aura toujours un rapport performance/prix pitoyable comparé à un ordinateur "moderne".

          Ton FPGA peut être aussi bon (en perfs, pas en conso!) que l'ARM de grande série, il sera quand même beaucoup plus cher!

          Et ça va être difficile de convaincre Madame Michu de payer X fois plus son PC pour qu'un geek de la micro-électronique lui dise "oui mais tu as le source de ton proco!" avec une petite larme...

          Ce que tu décris, c'est le marché des netbooks et autre nettops:
          Les PC sont devenus tellement puissants que l'entrée de gamme suffit à presque tout. Du coup on vend du pas cher en grosse quantité.

          Là tu vas proposer un PC plus cher que tous les autres, avec des performances inférieures à tous les autres, et tu espères convaincre Madame Michu.
          Euh... bonne chance quand même!

          J'ajoute que si pour Linux il a "suffit" que les informaticiens de tous bords contribuent pour en faire un système de très haut niveau, tu trouveras beaucoup plus difficilement les experts en conception micro-élec pour optimiser les unités de calcul de ton processeur.
          Donc il n'est pas près de rattraper ne serait-ce que les P4 justement...
          • [^] # Re: La fin du libre ?

            Posté par . Évalué à -1.

            "
            Là tu vas proposer un PC plus cher que tous les autres, avec des performances inférieures à tous les autres, et tu espères convaincre Madame Michu.
            Euh... bonne chance quand même!"

            Que des impatients aujourd'hui : même attendre 2 ou 3 ans c'est trop.

            Et je parlais du marché openhardware en général, c'est à dire également de toutes les autres initiatives : et du potentiel du marché.

            Notons ce qui est positif : et arrêtons de mettre des battons dans les roues : c'est du troll. On dirait qu'il faut toujours que ca râle : ca râle quand ca avance, ca râle quand il y a des réussites ... Prenez un peu de recul ( zen ).

            Vous voulez avoir le droit de raler et donner votre avis ? participez d'abord.

            Voir :

            http://p2pfoundation.net/Product_Hacking

            http://www.businessmobile.fr/actualites/linaro-un-consortium(...)

            http://www.usinenouvelle.com/article/ossif-les-grands-utilis(...)

            Le monde du DIY aux usa regorge de projet open qui n'y sont pas regroupé : avec des vrais projets bien maitrisés.
            • [^] # Re: La fin du libre ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Mais personne ne râle!

              Je te dis, et je maintiens que d'ici 2-3 ans, tes FPGA auront bien progressé.
              Mais dans le même temps le reste de l'industrie aussi, et tes FPGA, tous libres soient-ils, ne seront toujours pas compétitifs d'un point de vue performance/prix.

              Je ne vois pas en quoi être réaliste et commenter sur linuxfr c'est mettre des bâtons dans les roues de qui que ce soit.

              Les puces, c'est un monde complètement différent du logiciel, tu ne peux pas faire un truc révolutionnaire seul dans ton coin. D'une part parce que la conception de la puce elle-même est extrêmement complexe, d'autre part parce que fabriquer un prototype coûte (pour une puce vraiment pas chère hein!) quelques dizaines de milliers de $ dans une techno antédiluvienne. Le prix augmente exponentiellement avec les générations technologiques.

              Comment font les industriels? C'est simple: quand on passe de 40nm à 22nm de finesse de gravure, il faut être certain que les ventes vont augmenter en volume, sinon c'est la déroute, même pour de gros groupes, le risque est énorme à chaque fois, et c'est bien pour ça qu'AMD s'est débarrassé de ses fabs: trop risqué de construire des fabs pour un nombre si limité de produits: s'ils ne se vendent plus, la fab va devenir rapidement un gouffre en milliards de dollars.

              On peut faire beaucoup de choses dans le monde du matériel opensource, mais les puces de nos ordinateurs, en dehors de la recherche et l'éducation, je n'y crois pas.
              (Allez: disons aussi les applications de niche!)
              • [^] # Re: La fin du libre ?

                Posté par . Évalué à 6.

                Cette carte OGD1 est une carte de développement, c'est pour ça qu'ils utilisent des FPGA.
                Dans deux ou trois ans (ou peut-être plus tôt, on peut rêver!) quand le schéma sera bien développé, raisonnablement optimisé et suffisamment déboggué, ils se lanceront dans la production de puces en plus grand nombre. Donc moins cher et plus performant.
                L'utilisation de FPGA n'est qu'une étape, et n'est clairement pas destinée à des utilisateurs normaux, ni même des geeks (c'est pour ça qu'ils n'en ont produit que 25).
                • [^] # Re: La fin du libre ?

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Et cette carte développée par une équipe à moyens réduits, tu crois qu'elle va être aussi puissante qu'une Radeon/Geforce du même prix?

                  Même le grand Intel a tenté l'aventure de la carte graphique dédiée avant de laisser tomber: le niveau atteint par ATI et nVidia est tout simplement hors de portée!

                  C'est vrai que ce sera un gros plus pour ce qui est des pilotes libres. J'attends de voir comment cette future carte totalement libre pourra se comparer aux solutions puces propriétaires avec pilotes libres également.

                  (Et encore, je dis "carte", mais la carte en elle-même n'est pas non plus une mince affaire, la puce seule ne suffit pas).

                  Voilà, je serai ravi qu'on me dise que j'avais tord. En attendant, je dis et répète: c'est formidable pour les étudiants et labos de recherche. Mais pour le grand public, ça se limitera aux défenseurs du Libre, pas au grand public en général.
                  Ces marchés étant très réduits, l'économie d'échelle sera inexistante, et la solution restera largement plus chère que ce qui existe!
                  • [^] # Re: La fin du libre ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Sauf que des fabriquant de puces il n'y en a pas qu'un.

                    Actuellement la tendance est de faire des petits ordis vaguement écolos. On met des composant pas trop puissants et surtout qui ne coutent pas cher ensemble et on vend le tout à un prix défiant toute concurrence.

                    Pour ce genre de PC il faut une carte graphique et c'est un des débouchés possible de OGD. Si le schéma est libre, n'importe quel fondeur peu produire la puce. Ça ne lui coute rien en propriété intellectuelle donc il y a moyen de vendre la puce moins chère.

                    Pour que ça marche, il faut que le dossier soit convaincant, c'est à dire que la carte soit un minimum au niveau, et surement qu'il y ait quelques petites séries de réalisée avant pour prouver que le concept fonctione.
                    Mais je suis à peu près persuadé que si un schéma libre sort de ce projet et qu'un exemple existe pour prouver que ça marche, il y aura des fabriquant pour la produire.
                  • [^] # Re: La fin du libre ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    « Même le grand Intel a tenté l'aventure de la carte graphique dédiée avant de laisser tomber: le niveau atteint par ATI et nVidia est tout simplement hors de portée! »

                    N'exagérons rien. Intel a fait une faute de communication en voulant faire de Larabee une carte type GPU. S'ils avaient dit « c'est un accélérateur », au même titre que les cartes ATI/Nvidia sont utilisées par les scientifiques pour faire du calcul (GPGPU), je pense que ça serait beaucoup mieux passé. Mais non, ils ont voulu jouer directement dans la cour des deux grands fabricants de GPU, et du coup, se sont cassé les dents.

                    Cela dit, Larabee n'est absolument pas abandonné. Il est tout au plus retardé.
                    • [^] # Re: La fin du libre ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      >> Cela dit, Larabee n'est absolument pas abandonné. Il est tout au plus retardé. <<

                      Peut-être, peut être pas: http://www.theinquirer.net/inquirer/news/1650392/larabee

                      Personnellement je n'ai jamais cru a Larabee à cause de son positionnement: un concurrent des GPU discrets existants!
                      C'est quasi-impossible pour une raison simple: la bande passante mémoire locale sur une carte vidéo dédiée est bien supérieure à celle d'un CPU, rapatrier le GPU dans le CPU réduit la latence ce qui est une légère amélioration, mais diminue de beaucoup la bande passante, ce qui est une catastrophe..

                      Catastrophe qu'on peut peut-être contourner en utilisant des algorithmes de rendu par "pavé" ( http://en.wikipedia.org/wiki/Tiled_rendering ) mais cela change complétement les performances pour les jeux actuels..

                      Alors Larabee comme solution pour les portables, ok, mais pour concurrencer les cartes vidéo haut de gamme actuelle, c'est très peu probable..
                      • [^] # Re: La fin du libre ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Et moi je persiste à dire que l'erreur d'Intel n'est pas dans Larabee en lui-même, mais au fait que clairement ça vise le calcul intensif sous toutes ses formes, et pas seulement le calcul pour faire dans le graphique. À ce titre, il est plus « simple » à utiliser car il s'agit de bêtes cœurs in-order à base de x86. Et ça, le mec qui fait de la simulation/du calcul haute-perf, il commence à maîtriser.
  • # notions nécessaires

    Posté par . Évalué à 4.

    Quelle les notions nécessaires pour le dev d'un pilote graphique?

    Autant à l'époque ça pouvait sembler encore plus obscure, mais grâce aux initiatives de OGD, je pense que ça peut former plus de dev pour ce qui est des cartes "mainstream".

    Bien entendu, je souhaite plutôt que l'OGD fasse son bout de chemin pour être mainstream.
    Qui sait, peut-être avec l'aide de la chine qui, on le sait, souhaite gagner en indépendance en informatique.
  • # Allez voir du coté de chez ARDUINO

    Posté par . Évalué à 2.

    Et vous comprendrez pourquoi du matériel libre est aussi nécessaire ...

    [http://www.framablog.org/index.php/post/2010/06/02/arduino-m(...)]

    Il s'agit d'une porte ouverte de plus !
    Et comme dans une maison chaque fois qu'une porte s'ouvre une fenêtre se ferme à cause du courant d'air :)

    Non en fait pour apprendre et démocratiser des technologies complexes

    A+
    chris

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.