Sozi 12.09 est disponible

45
29
sept.
2012
Graphisme/photo

Sozi est un logiciel libre (licence GPL 3.0) permettant de réaliser des présentations animées. Initialement inspiré par le logiciel propriétaire Prezi, l’un des intérêts de Sozi est l’utilisation de formats ouverts. Ainsi, les présentations créées avec Sozi peuvent être jouées dans tout navigateur web capable d’afficher des documents SVG et d’exécuter du JavaScript.
Pour créer une nouvelle présentation, un greffon pour l’éditeur de dessin vectoriel Inkscape est fourni.

Sur LinuxFr.org, aucune nouvelle n’a été publiée sur ce projet depuis l’annonce de la sortie de la version 10.10. Le projet est pourtant bien vivant, et une dizaine de nouvelles versions ont été publiées au cours des deux dernières années. Cette dépêche fait le point sur les évolutions les plus significatives.

Ajout de documents audio et vidéo

Cette fonctionnalité repose sur l’utilisation des balises <audio> et <video> du standard HTML 5 et la possibilité de les inclure dans un document SVG. Elle peut être utilisée aussi bien dans un document SVG statique que dans une présentation Sozi. Dans ce dernier cas, il est alors possible de déclencher le démarrage ou l’arrêt d’une vidéo automatiquement au cours du déroulement de la présentation.

Pour le moment, seuls les navigateurs utilisant le moteur de rendu Gecko, comme par exemple Firefox, sont capables d’afficher correctement les vidéos insérées de cette manière.

Ajout d’hyperliens

Dans une présentation Sozi, chaque vue possède sa propre adresse URL. Pour réaliser de véritables présentations « non linéaires », une petite extension Inkscape permet maintenant de créer des hyperliens vers une vue d’un document, ou vers n’importe quelle adresse externe.

En réalité, cette possibilité est offerte nativement par la balise SVG <a>, qui fonctionne de la même manière qu’en HTML. Cette extension ne fait que combler une fonctionnalité manquante dans Inkscape.

Amélioration de l’interface utilisateur

L’interface utilisateur de l’éditeur a régulièrement fait l’objet d’améliorations visant à pallier les limitations du système d’extension d’Inkscape.

La principale difficulté tient au fait qu’il est impossible de laisser ouverte la « fenêtre Sozi » tout en continuant à éditer le document. L’éditeur a donc été modifié pour permettre de créer et de manipuler plusieurs vues sans avoir à fermer et réouvrir la fenêtre à chaque opération. Cependant, même avec ces améliorations, l’utilisation de l’éditeur reste moins agréable que s’il était complètement intégré à Inkscape.

Utilisation de calques

Une nouveauté importante de la version 12.09 est la possibilité de construire une présentation comme la superposition de plusieurs calques animés séparément. Une démonstration en vidéo illustre la création d’une présentation avec trois calques.

Traduction

L’interface utilisateur de l’éditeur fait appel à GNU gettext.
Des traductions sont disponibles en français, portugais brésilien, néerlandais et espagnol. Bien qu’il soit possible d’éditer un fichier de traduction à l’aide d’un simple éditeur de texte, ou à l’aide d’un outil comme poedit, un projet de traduction en ligne a également été créé pour fédérer les traducteurs et bénéficier des équipes existantes.

Disponibilité

Sozi fonctionne sous GNU/Linux, Windows et Mac OS X.

Des paquets sont disponibles pour les distributions Archlinux (dans le dépôt AUR), Ubuntu (dans un dépôt PPA), Debian et Fedora.

Les utilisateurs de Windows et Mac OS X doivent passer par une procédure d’installation manuelle qui peut décourager les débutants.

Les développements en cours

La prochaine version de Sozi devrait permettre l’exportation des présentations sous forme de documents PDF et de vidéos.

L’interface utilisateur de l’éditeur devrait encore faire l’objet d’améliorations en permettant, par exemple, d’éditer simultanément les propriétés de plusieurs vues et de définir des valeurs par défaut pour certaines propriétés.

  • # Dans le même style

    Posté par . Évalué à  9 .

    Il y aussi impress.js pour faire de belles presentations hype :
    http://bartaz.github.com/impress.js/#/bored

  • # cet été

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    J'ai utilisé Sozi cet été et j'en ai été assez satisfait.

    Assez… car disons qu'avec mon netbook… ça ramait un poil. Ce qui a embêté était le fait qu'on ne pouvais pas zoomer autant que souhaité (il y a une limitation inférieure à la taille )

    Sinon, j'ai apprécié l'efficacité de l'ensemble.

  • # Sau(ce) Zi(no)

    Posté par . Évalué à  -5 .

    Sozi, no ? So… Zino ! [:kiki] ---------> [ ]
    Ha, avant de fiche le camp après mon bon mot rigolo/samwanguisant, deux petits bulbes d'oignons qui font pas pleurer, c'est pour faire pousser :

    a) ouaaaaaaaaaou, c'est beau. Et j'adore le site qui paye pas de mine au premier abord, puis dès la page de bienvenue, affiche du svg qui poutre efficacement. Pour qui utilise no-script, commencer par visionner sans activer le javascript puis en l'activant pour faire plaisir aux yeux.

    b) j'ai visionné la démonstration en vidéo de l'utilisation de calques. On observe une association semi-automatique entre les 4 rectangles de l'arrière-plan (la couche d'arrière plan est nommée "layer background") - sélectionnés à partir de 2'25" dans la vidéo - et les images clé ("frame"). L'association se passe bien, comme par Sozi magie, c'est fou. Car en regardant de près la vidéo (je ne suis pas rentré dans le source SVG du fichier d'exemple), j'observe que le simple fait d'ajouter le "layer background" pour chaque "frame" de la liste associe le rectangle qui convient, sans l'identifier spécifiquement (parmi les 4 sélectionnés préalablement) par une action à la souris. On voit apparaître le nom spécifique de chaque rectangle dans le champ "SVG element". L'association entre le nom d'un rectangle de la "layer background" et le nom d'une frame semble homogène et logique vu les libellés, mais quel est le critère pour le logiciel (l'extension Sozi de Inkscape) ? Il doit y avoir un travail en amont tel que l'association est contrainte, comme définie à l'avance…

    Bon, Sozi c'est tellement …OUI ! \_o<

    • [^] # Re: Sau(ce) Zi(no)

      Posté par . Évalué à  -5 .

      Pour détailler "un peu" (enquête ludique fondée sur la vidéo de démo uniquement) : pour la première frame (nommée "Morning", tapé préalablement dans la vidéo), le champ "SVG element" vaut "rect-text-morning". L'opération d'ajouter le layer "Background" (Add Layer "Background") remplit automatiquement le champ "SVG element" avec la valeur "rect-background-morning". L'association est faite.

      Hypothèse : c'est l'ordre des clics lors de la sélection étendue des 4 rectangles du "layer background" qui définit l'association qui va suivre avec les "frames".

      On peut inférer un nécessaire travail de nommage des cadres en amont de la séquence présentée dans la vidéo (du fait du remplissage automatique du champ "SVG element"), nommage qui implique d'avoir déjà pensé dans le détail l'organisation. À ce travail de conception/nommage s'ajouterait la nécessité de cliquer dans le bon ordre pour sélectionner les éléments auquels on attribue finalement une affectation dans les frames. Dans ce cas, le champ "SVG element" n'aurait qu'un rôle informatif pour l'utilisateur/concepteur.

      Ce qui me choque est la difficulté et une certaine opacité du processus de saisie des valeurs, une partie en tant que champs textes à remplir, une partie en tant que clics à faire dans le bon ordre, les informations apportées devant être liées par paire, tout ça ayant vocation à se retrouver en tant que texte dans un fichier SVG.

      Je parle d'opacité car dans la sélection de Add Layer "Background" dans le menu déroulant (icône en forme de flèche vers le bas), n'est pas directement présenté le nom de l'objet qui vient avec. L'information de l'association réalisée n'est donnée qu'une fois le choix validé.

      Le travail d'association nécessite une petite gymnastique mnésique dans le processus créatif qui tend à verticaliser la courbe d'apprentissage.

      Rendre plus aisé le processus pourrait être fait ainsi :

      • ouverture de la fenêtre de Sozi (menu Extension:Sozi (raccourci : 'S'))
      • définition d'une frame avec saisie de son nom
      • activation de la fonction pour ajouter un élément à cette frame
      • sélection du rectangle à ajouter depuis la zone de dessin
        • avec affichage du libellé "SVG element" au survol des contours d'un rectangle nommé (pour identification)
        • remplissage automatique des champs de la fenêtre Sozi

      C'est un mode de fonctionnement qui me semble plus intuitif, facile d'accès pour le débutant.

      Le mode de fonctionnement proposé dans la vidéo de démo permet d'aller plus vite pour associer un "grand" nombre d'éléments. Dans le cas de rectangles positionnés dans une succession ordonnée (visuellement identifiable aisément), c'est bien pratique d'opérer une succession de clics pour les sélectionner, sans revenir à chaque fois à l'interface de Sozi (alors que c'est le cas dans le mode "plus aisé" que j'ai définit au-dessus). Mais il faut une parfaite compatibilité entre l'ordre clics (et leur nombre) et les opérations d'affectation qui vont suivre.

      On pourrait combiner les deux approches ainsi, dans un mode de sélections multiples rendu plus intuitif :

      • activation de la fonction de sélections multiples (pour ajouter plusieurs éléments à plusieurs frames, par paire)
      • sélection des rectangles à ajouter depuis la zone de dessin
        • avec affichage du libellé "SVG element" au survol des contours d'un rectangle nommé (pour identification)
      • sélection des frames réceptrices de ces éléments, dans l'ordre qui convient, avec à chaque clic le remplissage automatique des champs de la fenêtre Sozi avec contrôle visuel possible

      On peut imaginer des variantes et les proposer parallèlement, par exemple :

      • activation de la fonction de sélections multiples (pour ajouter plusieurs éléments à plusieurs frames, par paire)
      • sélection des frames réceptrices de ces éléments, dans l'ordre qui convient
      • sélection des rectangles à ajouter depuis la zone de dessin
        • avec affichage du libellé "SVG element" au survol des contours d'un rectangle nommé (pour identification) et à chaque clic le remplissage automatique des champs de la fenêtre Sozi avec contrôle visuel possible
      • [^] # Re: Sau(ce) Zi(no)

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        On peut inférer un nécessaire travail de nommage des cadres en amont

        C'est effectivement ce que j'ai fait avant de réaliser cette vidéo, mais ce n'est pas "nécessaire".
        Dans l'usage courant, la plupart des utilisateurs ne chercheront pas à modifier les ids des éléments SVG utilisés pour délimiter les vues. Je dirais même qu'un grand nombre d'utilisateurs n'ont même pas conscience de leur existence. Ils se contenteront des ids affectés automatiquement par Inkscape (de la forme "rect5678", par exemple).

        s'ajouterait la nécessité de cliquer dans le bon ordre pour sélectionner les éléments auquels on attribue finalement une affectation dans les frames. Dans ce cas, le champ "SVG element" n'aurait qu'un rôle informatif pour l'utilisateur/concepteur.

        Comme je l'ai écrit dans la dépêche, l'interface utilisateur de l'éditeur est limitée par le système d'extensions d'Inkscape. Dans la version précédente de Sozi, la création d'une série de vues se faisait de la manière suivante :

        1. Sélectionner un rectangle ou un autre objet
        2. Ouvrir Sozi
        3. Créer une nouvelle vue et modifier ses propriétés
        4. Fermer Sozi
        5. S'il reste encore des vues à créer, retourner à l'étape 1

        À présent, on peut procéder de la manière suivante :

        1. Sélectionner plusieurs éléments, un par un
        2. Ouvrir Sozi
        3. Créer une nouvelle vue pour le premier élément sélectionné et modifier ses propriétés
        4. Créer une nouvelle vue pour le deuxième élément sélectionné et modifier ses propriétés
        5. etc
        6. Fermer Sozi

        Effectivement, l'association entre l'élément sélectionné et la vue créée est implicite et nécessite de faire attention à l'ordre. L'interface de Sozi possède une barre d'état, pour le moment inutilisée, où l'id de l'élément courant pourrait être affiché, mais je crois que cela n'aidera pas vraiment l'utilisateur s'il s'agit d'un id automatique. On peut également afficher une liste des éléments sélectionnés et laisser l'utilisateur effectuer manuellement les associations.

        Idéalement, je préférerais ce type de fonctionnement, mais le système d'extensions d'Inkscape ne le permet pas :

        1. Ouvrir Sozi
        2. Sélectionner un élément
        3. Créer une nouvelle vue et modifier ses propriétés
        4. Recommencer les étapes 2 et 3 autant de fois que nécessaire
        5. Fermer Sozi

        affichage du libellé "SVG element" au survol des contours d'un rectangle nommé (pour identification)

        Ceci est impossible lorsqu'une extension Inkscape est en cours d'exécution.

        • [^] # Re: Sau(ce) Zi(no)

          Posté par . Évalué à  -3 .

          Merci. Intéressant.

          Idée simple pour faciliter la vie du débutant :

          • sélectionner les éléments à assembler dans une frame
          • ouvrir l'extension Sozi
            • appliquer une fonction d'assemblage des éléments dans une frame (ce qui laisse la possibilité de profiter, comme proposé dans la vidéo, après sélection de multiples rectangles, a) du mode de création d'une série de frames, b) du mode d'association par paires d'un élément à une frame, ou d'autres modes encore)
              • avec création d'une nouvelle frame
                • nommage de la frame
                • possibilité de contrôle visuel et d'édition des valeurs des éléments
              • avec affectation à une frame existante
                • possibilité de contrôle visuel et d'édition des valeurs des éléments

          Idéalement, les étapes sont très visuelles : sélection des éléments, assemblage dans une frame en un clic, visualisation du résultat, édition possible des paramètres avec rafraichissement dynamique de la vue si besoin.

          Puisqu'une frame correspond à une url, elle est d'ailleurs directement affichable dans le navigateur n'est-ce pas ?

          Ne peut-on pas imaginer un mode de visualisation intégré dans l'extension Sozi d'Inkscape, obtenu avec les librairies de base de Firefox ?

  • # Architecture extensible

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Je ne suis pas un expert de Sozi. Mais ce logiciel m'ayant bien plu lors de la lecture des dépêches précédentes, je m'y suis un peu plongé.

    On peut maintenant bien voir la distinction entre la partie "édition" (le code "ajouté" à Inkscape), et la partie "moteur" (le code embarqué dans le SVG). Du coup il est possible de faire embarquer Sozi par n'importe quel outil.

    Comme j'utilise plutôt Dia pour réaliser tout mes diagrammes, j'ai commencé à écrire un patch pour "générer du Sozi" dans Dia. J'ai vu passer sur la ml de Sozi des messages de gens qui avaient aussi essayé cela avec un autre logiciel d'édition vectorielle que Inkscape (sous Mac il me semble).

    Bref, je trouve génial la possible répartition des compétences entre les gens qui bossent depuis longtemps sur le moteur et les autres qui peuvent apporter leur contribution pour la partie édition.

    Merci aux mainteneurs de Sozi.

    • [^] # Re: Architecture extensible

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      J'ai vu passer sur la ml de Sozi des messages de gens qui avaient aussi essayé cela avec un autre logiciel d'édition vectorielle que Inkscape (sous Mac il me semble).

      Il y a eu une tentative utilisant le logiciel Sketch. Je n'ai pas eu de nouvelles depuis longtemps.

      Deux autres initiatives plus récentes basées sur l'éditeur SVG-Edit :

  • # Démo généraliste avec vidéo incluse

    Posté par . Évalué à  -2 .

    En parcourant le site de Sozi et les multiples ressources associées, j'ai trouvé une liste de présentations réalisées avec Sozi, parmi lesquelles une démonstration généraliste incluant de la vidéo.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.