Un projet original mêlant logiciel libre et accessibilité

Posté par Texou . Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
31
10
sept.
2011
Commercial

Pour accéder à un ordinateur, les personnes souffrant d'un handicap visuel ont besoin d'un logiciel capable de retranscrire ce qu'affiche l'écran sur un afficheur braille ou sur une synthèse vocale. Or, alors que les logiciels traditionnels représentent un coût très élevé, le logiciel libre offre des alternatives crédibles, à la portée de tous et opérationnelles, dont le futur est prometteur et encourageant. Il est, à ce stade de développement, en mesure de répondre aux enjeux éthiques et économiques futurs.

Mais pour un débutant ayant des relations distantes avec l'informatique, voire qui vient de perdre la vue, est en train de la perdre ou a un enfant handicapé visuel, s'informer sur les solutions existantes peut s'avérer complexe. D'abord car elles sont nombreuses, ensuite car on peut les combiner et les personnaliser à l'infini, mais tout peut devenir un peu technique et complexe pour obtenir un environnement ultra facile à utiliser; enfin parce que la communauté est très vaste, foisonnante et il peut être difficile de s'orienter, de trouver l'aide adaptée.

C'est la raison pour laquelle un utilisateur expérimenté a décidé de devenir auto-entrepreneur pour offrir une prestation de service globale, où il est un intermédiaire entre les personnes aveugles ou malvoyantes et la communauté du logiciel libre. Plus d'infos en deuxième partie de dépêche pour ceux que ça intéresse.

accelibreinfo, nom donné pour identifier son projet, aide les gens, dans un cadre professionnel, à bas coût, pour installer un système GNU/Linux ou le lecteur d'écran libre NVDA sous Windows. Il propose de l'aide en cas de problème, de la formation aux logiciels libres d'accessibilité et accessibles, et il leur offre une expertise afin qu'ils déterminent le cadre dans lequel l'utilisation du logiciel libre est ou non suffisante pour leurs besoins spécifiques. Il peut par là même aider les personnes à réfléchir aux moyens de s'équiper à moindre coût, en ne payant que la formation et le service, et en utilisant des logiciels évolutifs et auxquels, une fois formés, ils peuvent eux-mêmes contribuer.

La forme d'auto-entrepreneur n'a pour but que d'offrir une entité identifiable officiellement avec laquelle les personnes publiques ou les entreprises, les associations, etc. peuvent facilement contractualiser. Mais elle ne vise pas la rentabilité en priorité. C'est d'ailleurs pour échapper à la logique commerciale, pour rester une solution à un problème plutôt qu'une proposition commerciale à vendre, qu'il mène ce projet parallèlement à une activité professionnelle à temps plein.

Cette activité est rare, voire unique, car la plupart des autres professionnels de l'accessibilité se focalisent sur du logiciel privateur. Ceux agissant dans la sphère du logiciel libre offrent une expertise en matière d'accessibilité du Web, de documents, d'outils d'accessibilité, etc. Ce projet est l'un des seuls orienté résolument vers l'interface utilisateur, le partage d'expérience entre un utilisateur avancé et les autres, jouant l'intermédiaire pour désacraliser la complexité de l'informatique libre pour les débutants en difficulté. Il ambitionne de toucher les déficients visuels, leurs employeurs et les acteurs du handicap, via la communication. Il espère aider à la réintégration des gens, à leur employabilité, à la dédramatisation du handicap, et, de manière modeste, à réduire la dépense publique de la France dans un contexte où les financeurs de matériel adapté connaissent d'importantes difficultés financières. La forme entreprenariale permet un label d'expertise, une crédibilité accrue et une touche professionnelle.

  • # Gloups

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    La forme d'auto-entrepreneur n'a pour but que d'offrir une personne morale avec laquelle les personnes publiques ou les entreprises, les associations, etc. peuvent facilement contractualiser.

    Gloups.
    Si tu n'as pas de forme commerciale, c'est simple, légalement tu ne peux pas du tout commercialiser.

    Et surtout, il n'y a pas de personne morale dans l'auto-entrepreneur, au contraire, c'est une personne physique qui contractualise (avec tous les risques qui en découle : pas de séparation des biens, risque judiciaire de l'auto-entrepreneur illimité etc... Et tous les avantages : gestion simplifiée, frais, sécu). En auto-entrepreneur, on facture en son nom propre, sa personne physique. Auto-entrepreneur, EI, EIRL -> Personne physique. SA, SARL/EURL, SAS --> Personne morale.

    Choisir sa forme commerciale est très importante, et il faut le faire en sachant tout ce qui en découle, alors surtout : attention à bien comprendre les avantages, les risques et limites de ce statut. Vis à vis des entreprises, associations, elles s'en foutent complet de la forme, il faut juste une forme, que ce soit auto-entrepreneur à 0€ de capital ou SA à 1 000 000 d'€ de capital, c'est ensuite une ligne dans la compta.

    Bref, changer cette partie du journal, elle est fausse sur cette partie et peut induire en erreur d'autres personnes intéressées par ce statut (surprenant d'ailleurs, le site lui-même ne reprend pas cette erreur dans sa présentation du choix du statut).

    Mais sinon, bonne initiative, je te souhaite tout le succès.

    • [^] # Re: Gloups

      Posté par . Évalué à -7.

      Moral n'était pas à interpréter dans le sens «qui fait preuve de moralité» ?

      • [^] # Re: Gloups

        Posté par . Évalué à 4.

        Personne morale est un terme de droit :

        En droit, une personne morale est une entité, généralement un groupement, dotée de la personnalité juridique, à l’instar d’une personne physique (un être humain).

    • [^] # Re: Gloups

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      On a corrigé « personne morale » par une autre formulation.

      Christophe - https://guides-serveur.ovh

  • # Découverte du Braille

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Bonjour,

    Dans la prochaine version de GCompris nous avons ajouté plusieurs activités orientées autour de la découverte du système Braille. Ces activités ne sont pas accessibles aux non voyants, l'idée est juste de faire découvrir l'histoire du Braille et permettre au enfants voyant de comprendre comment ça marche.

    Je ne sais pas si c'est utile mais en tout cas ça ma fait plaisir de travailler là dessus.

    Bruno.

    • [^] # Re: Découverte du Braille

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      concernant l'accessibilité, des retours d'expérience seraient intéressants, surtout pour gcompris, tu aurais des liens vers une ML ?

      • [^] # Re: Découverte du Braille

        Posté par . Évalué à 2.

        Je vous invite à parler de tout ça sur la liste du groupe de travail Accessibilité et logiciels libres de l'April. cf. notre wiki. Si c'est accessible et libre, ou si c'est pour aider l'accessibilité dans/avec le libre d'une quelconque façon, nous sommes ouverts.

        N'hésitez pas à rejoindre cette liste de diffusion.

  • # Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce journal tombe très bien car je cherche actuellement des informations pour installer des PC sous Linux afin d'éviter de payer les très fortes sommes demandées par les éditeurs de logiciels privateurs (qui couplent leurs offres logiciels avec du hard désuet, une vraie honte). Ceci pour le compte de l'UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.