Sondage Hackez-vous le matériel aussi ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
5
27
fév.
2014

Hackez-vous (au sens bidouiller) avec un Arduino, ou tâtez-vous du fer à souder dans votre temps libre ?

  • Oui :
    596
    (28.6 %)
  • Non, mais j'aimerais bien :
    831
    (39.8 %)
  • Non, et je n'en ai pas l'intention :
    210
    (10.1 %)
  • Non, et « aussi » par rapport à quoi ? :
    156
    (7.5 %)
  • R2D2 :
    294
    (14.1 %)

Total : 2087 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Oui mais

    Posté par . Évalué à 6.

    J'ai répondu oui, pour le côté fer à souder, mais en fait je ne suis pas sûr que je hacke au vrai sens du terme. La plupart de temps, je me sers du fer à souder pour retrouver des fonctionnalités qui ont cessé d'exister et non pour en créer de nouvelles.

    • [^] # Re: Oui mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 27/02/14 à 21:36.

      C’est un hack. C’est comme couper une piste de carte processeur pour augmenter sa fréquence de 100MHz 8D

      Love – bépo

      • [^] # Re: Oui mais

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Dans mon esprit, un hack n'est pas de suivre un mode d'emploi tout simple :
        1 - ouvrir le PC
        2 - repérer la piste par tel moyen
        3 - couper la piste au cutter
        4 - ??
        5 - profit

        Je trouve qu'un hack c'est plutôt de trouver soi-même une solution, ou de s'appuyer sur un hack déjà publié pour l'améliorer ou l'adapter à autre chose.

        À la limite je peux considérer le fait de suite un mode d'emploi complexe comme étant un hack. Par exemple faire un origami compliqué en suivant une explication c'est un hack car tout n'est pas décrit en détail, il faut trouver/comprendre/inventer une partie.

        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et qu’est-ce qui te fait dire que je ne parlais pas de ceux-là mêmes qui ont trouvé le hack en question ? Rien.

          Love – bépo

        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par . Évalué à 4.

          Je ne suis pas d'accord avec ça, suivre une procédure inventée par quelqu'un pour obtenir une nouvelle fonctionnalité, c'est toujours un hack.

          C'est pareil qu'utiliser un logiciel libre codé par quelqu'un d'autre, on ne peut pas écrire tous les logiciels qu'on utilise, c'est même une mauvaise idée, réinvention de la roue tout ça …

          • [^] # Re: Oui mais

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Tu veux dire que toutes les personnes qui utilisent Firefox sont des hackers ?

            • [^] # Re: Oui mais

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Non, il faisait une comparaison.

              Ceux qui utilisent Firefox sont des utilisateur de logiciels libres. Même s'ils sont sous Windowschiotte ou MacOSpoubelle.

            • [^] # Re: Oui mais

              Posté par . Évalué à 1.

              (Je ne savais pas que Firefox était un hack, si c'est le cas merci de m'avoir éclairé.)

              Je répondais à la définition du hack, et pour moi un hack reste un hack même quand il est réutilisé tel quel. En revanche je viens de comprendre la bonne question que tu poses : Peut-on dire d'un utilisateur de hack qu'il "hacke", ou qu'il est un "hacker" ?

              Pour moi, l'important c'est le hack lui-même, et le fait qu'il soit utilisé, comme pour les logiciels libres. Est-ce qu'on peut dire qu'un simple utilisateur de logiciel libre est un "libriste" ?

              • [^] # Re: Oui mais

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Peut-on dire d'un utilisateur de hack qu'il "hacke", ou qu'il est un "hacker" ?

                Je pense que c'est effectivement le truc.

                utiliser un hack != être un hacker

                Je tente avec un exemple tout con de hack (que je te conseille de tester, ça prend 25 secondes devant ton écran et c'est ludique), puis d'une personne qui suis simplement son mode d'emploi :
                - notre œil comporte des récepteurs lumineux (cônes et bâtonnets) situés au niveau de la rétine
                - ces récepteurs lumineux sont interconnectés au moyen d'un réseau de tout un tas de cellules
                - contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce réseau est devant les récepteurs
                - pour diverses raisons, on ne voit pas tout ce fratra pourtant situé juste « sous nos yeux ». Une des raisons est que les neurones internes de l'œil éliminent une grande partie des composantes fixes de l'image. Une autre raison est que ces mêmes neurones ajustent les niveaux entre récepteurs proches afin de compenser les différences entre récepteurs (sinon une surface unie serait texturée). Bref, tout un système qui rend invisible cette couche statique

                Le hack consiste à ne laisser la lumière passer que par un petit trou qui bouge autour d'un point. Le truc habituel est de coller notre poing (presque) fermé et de regarder à travers en faisant bouger l'extrémité ouverte. On voit alors une fine structure se dessiner, dont une partie correspond à la couleur de sensibilité des récepteurs correspondants.
                Ça fonctionne très facilement devant un moniteur LCD avec un fond blanc (par exemple mon navigateur pendant que je tape cette page suffit largement).
                On augmente l'effet avec une sorte de filtre à gros trous un peu espacés (c'est un hack perso, je suppose que ça a été inventé bien avant).

                Ce hack se base sur le fait que nos neurones optiques filtrent les composantes fixes de l'image. On fait alors en sorte que l'image fixe ne soit plus fixe alors que le fond reste pourtant uni.

                Bon bref, c'est un hack tout bête… une fois qu'on le connaît. Tout comme le principe de la syntonisation. Pour trouver l'astuce c'est soit un gros coup de bol, soit beaucoup de réflexion (généralement les deux). Une fois qu'on connaît le principe, c'est hyper simple.

                Donc le hacker biologique qui a trouvé l'astuce, oui c'est un hacker.
                Lorsque j'utilise ce hack en suivant le mode d'emploi, je ne pense pas que je sois un hacker.

                • [^] # Re: Oui mais

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Le hack consiste à ne laisser la lumière passer que par un petit trou qui bouge autour d'un point. Le truc habituel est de coller notre poing (presque) fermé et de regarder à travers en faisant bouger l'extrémité ouverte. On voit alors une fine structure se dessiner, dont une partie correspond à la couleur de sensibilité des récepteurs correspondants.
                  Ça fonctionne très facilement devant un moniteur LCD avec un fond blanc (par exemple mon navigateur pendant que je tape cette page suffit largement).
                  On augmente l'effet avec une sorte de filtre à gros trous un peu espacés (c'est un hack perso, je suppose que ça a été inventé bien avant).

                  J’ai pas compris. Mais tu fais référence au fait que des fois on voit des trucs bizarres (me souvient plus du nom) sur nos yeux, comme des ronds et des tâches transparentes?

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                  • [^] # Re: Oui mais

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    tu fais référence au fait que des fois on voit des trucs bizarres […] ?

                    Non.
                    Je ne sais pas trop comment décrire l'astuce. C'est facile à montrer, mais à décrire c'est autre chose.

                    Tu fermes (presque) ton poing pour en faire une sorte de tube dont le diamètre intérieur est un peu inférieur au diamètre de ton petit doigt. Ça ne donne pas un cylindre mais on s'en fiche.
                    Tu colles ton poing sur un œil de manière à pouvoir voir au travers, via ce tube.

                    L'objectif est que ton œil soit dans le noir, mais qu'il puisse voir un petit bout de lumière à l'extrémité de ton poing.
                    Ensuite il suffit de faire bouger la zone lumineuse autour d'un point fixe. On voit apparaître un réseau de lignes/formes/couleurs.

                    Avec l'habitude on reconnaît les structures d'une fois à l'autre. On arrive ensuite à voir plus sur les côtés mais pas bien loin car notre vision efficace est limitée à la zone de la fovéa et un peu autour.

                    Il faut une acuité visuelle correcte. Si lunettes, il faut trouver une astuce pour garder les lunettes, mais que l'œil soit bien dans le noir.

                    • [^] # Re: Oui mais

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Avec les informations que tu viens de donner j’ai réussi. C’est bien ce dont je parlais sauf que je me souvenais de formes rondes en fait, je sais pas pourquoi.

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                • [^] # Re: Oui mais

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Cool ce hack. Il m'a permis de repérer ceux de mon openspace qui lisent linuxfr.

                  Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Un hack c'est utiliser un dispositif d'une façon qui n'avait pas été prévue par son inventeur.

          Quand je démonte mon stylo bic pour en faire une sarbacane, c'est un hack. Nul besoin d'être l'inventeur du hack pour hacker donc.

          De la même façon, un libriste est quelqu'un qui adhère à (et éventuellement promeut) la philosophie du libre. Pas besoin d'être développeur pour cela.

  • # Et en dehors de l'électronique/informatique ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'ai répondu non car je ne fais (presque) plus de bidouilles électroniques.
    Par contre je customise ma maison (isolation non conventionnelle), je modifie du matériel de musculation, j'adapte des meubles.

    Également je dépanne les circuits électriques automobiles, je fais revivre des ordinateurs portables, des trucs comme ça, mais ce n'est pas du hacking à mon sens.

    • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Qu'est ce qu'une isolation non conventionnelle, si ce n'est pas indiscret ?

      • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        J'habite un pavillon qui a un mur extérieur en parpaings de béton + isolation extérieure (déjà en place lorsque j'ai acheté) + un mur intérieur en brique avec un vide entre béton et brique.
        J'ai profité de cela pour faire une façade qui permet de faire une bonne déperdition calorique les nuits d'été côté sud-est (genre « mur trombe » au rabais).
        Le reste du pourtour j'ai bricolé (aka hacké) pour remplir d'isolant.

        J'ai aménagé les combles (non aménageables) en mettant l'isolation au niveau du plancher, donc plancher trèèès épais (ouate de cellulose, pour l'instant c'est top). Avec hacks pour que les bébêtes ne viennent pas ronger/nidifier en passant par l'extérieur. Et j'ai également isolé le toit pour limiter la fournaise en été, mais là c'est du quasi-standard.

        • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu as fait l'isolation du toit avec de la fibre de bois ou de l'isolant minéral ?

          Je viens de finir mes combles en mettant 26 cm de fibre de bois, qui a l'avantage d'avoir un déphasage thermique important par rapport aux isolants minéraux donc le déphasage thermique est faible.

          • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour le toit c'est de la bête laine de verre car pas assez d'argent pour faire correctement. C'est pour ça que j'ai écrit que c'est plus traditionnel à cet endroit.
            J'ai ajouté des sortes d'évents pour limiter la fournaise l'été. Ça reste une zone de stockage de type grenier.

            Le déphasage se fait au niveau du plancher. C'est là que j'ai presque 40 cm.

    • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 27/02/14 à 21:20.

      Qu'est-ce que de la modification de matériel de musculation, si ce n'est pas indiscret ?

      • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

        Posté par . Évalué à 4.

      • [^] # Re: Et en dehors de l'électronique/informatique ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Les bancs et cadres du commerce pas trop cher sont relativement minables.
        Dès que tu pousses lourd tu fais face à des limitations (le bâti bouge trop, les butées n'encaissent pas, ça grince, etc). Donc soudures, renforts, remplacement des câbles et roulements. Y compris avec du matériel qui semble bien solide, au bout de quelques mois/années il y a des trucs qui sont tordus.

        Ça nécessite également des adaptations pour chaque « goûts ». Pour ma part j'aime avoir les accessoires à portée de main, donc je bricole un support ici pour des stop-disques, un truc là pour des sangles, et un bidule à côté pour stocker de petits disques d'appoint.

        En plus bien souvent les zones pour reposer les barres sont trop petites pour les jours de fatigue : tu as juste envie de poser la barre en vrac sans te poser de question. Ce n'est pas le moment et viser un emplacement alors que tu viens de stopper une série, donc que tu es moyenne alerte (voir complètement HS).

        De plus je m'entraîne seul, donc j'ai mis en place le nécessaire pour ne pas pouvoir m'esquinter lorsque je bloque sur du squat ou du développé couché. C'est très sécurisant, encore plus qu'avec des spotteurs.

        Et enfin j'ai fait quelques adaptations pour des exercices non prévus : dos (sur un cadre guidé) et tibial (sur un banc), ainsi que le nécessaire pour fixer sac de frappe et autres trucs pour cogner.

  • # Oui !

    Posté par . Évalué à 5.

    J'ai mis oui pour le fer à souder, mais je n'ai jamais utilisé de carte arduino.

    En général, je fais moi-même mes cartes vu qu'on trouve maintenant des sites pour faire des pcb sur mesure avec une très bonne qualité et un prix faible

    • [^] # Re: Oui !

      Posté par . Évalué à 5.

      Des noms ! Des retours !

      (je galère incroyablement avec ces conneries de composants CMS…)

      • [^] # Re: Oui !

        Posté par . Évalué à 5.

        seedstudio, iteadstudio, voire des particuliers en france

        • [^] # Re: Oui !

          Posté par . Évalué à 0.

          Je fais aussi tout chez seeedstudio

      • [^] # Re: Oui !

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 28/02/14 à 10:45.

        Du Raspberry PI, du LPCXpresso et de la fabrication maison (enfin boulot ).

        Pour la partie tirage de circuits imprimés j'utilise http://www.pcb-pool.com/
        C'est en Irlande mais ça fonctionne bien je n'ai jamais été déçu.
        Ils ne font pas le montage.

        Vos retours d’expériences m'intéresses aussi :)
        Surtout si certains ont des fours pour prototypage.
        Ben oui souder un ARM en QFP 100 à la main ce n'est pas possible !

  • # Non

    Posté par . Évalué à 2.

    Non, car l'immense avantage du logiciel, c'est qu'il est plastique. L'ordinateur est une machine programmable, autant en profiter !

    • [^] # Re: Non

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ça ne serait pas possible sans quelques éléments dont la plasticité n’est pas aussi facile à mettre en œuvre que le logiciel. Mais bon, c’est un autre monde.

      Love – bépo

  • # Oui !

    Posté par . Évalué à 3.

    Et avec le fer de mes 10 ans … La satisfaction est pas la même entre un programme et un objet qu'on a créé -notez que c'est pas incompatible ! Et je pense qu'il y en a pas mal qui travaillent le bois aussi par ex. .. voire jardinent.

    http://s3-eu-west-1.amazonaws.com/makapufprojects/oie/doc.html
    http://bitboxconsole.blogspot.fr/

    :)

  • # R2D2

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Parce qu'à une époque mon dada était de bidouiller des consoles de jeu, puis ça m'est passé, je bidouille libretro.

  • # chauffage

    Posté par . Évalué à 7.

    Capteurs de température ext et interieurs reliés en one wire a un arduino qui pilote une vanne 4 voies pour régler la température du chauffage suivant la température extérieure. Le tout relié a un rpi pour le logging et la consultation web.

    • [^] # Re: chauffage

      Posté par . Évalué à 6.

      Une raison pour pas avoir tout fait sur le rPi ?

  • # Non mais

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai répondu non, mais après réflexion, un adaptateur Midi vers USB pour retrouver les joies de son Sidewinder pro FFB, l'overclocking, à l'époque la transformation des Geforce en Quadro et le coup du crayon bois pour déverrouiller les Durons, c'était un peu du hack matériel non ? =)

    Is it a Bird? Is it a Plane?? No, it's Super Poil !!!

  • # VMC double flux

    Posté par . Évalué à 3.

    Je pilote ma VMC double flux à partir d'un raspberryPi qui contrôle 5 sondes de températures et deux relais.

    J'ai construit également une sonde de température sans fils à base d'arduino (en me basant sur le blog d'idleman).

    J'ai commencé un blog pour parler de tout ça : http://domoblink.blogspot.fr/ (je n'ai pas encore parlé de ma sonde sans fil)

  • # robot

    Posté par . Évalué à 6.

    Je tente de faire marcher un robot basé sur 12 servomoteurs analogiques, pour les jambes, piloté par un arduino uno.
    Une première version pour évaluer à quel point c'est compliqué et cher…
    Conclusion, c'est compliqué et cher !
    Mais ça m'amuse bien…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.