Sondage J'utilise (Open|Free|net)BSD

Posté par .
Tags : aucun
15
20
oct.
2009
  • exclusivement :
    60
    (2.6 %)
  • souvent :
    74
    (3.2 %)
  • régulièrement, et j'adore :
    143
    (6.3 %)
  • régulièrement, et j'en souffre :
    26
    (1.1 %)
  • rarement :
    258
    (11.3 %)
  • jamais :
    919
    (40.3 %)
  • j'aimerais bien ! :
    424
    (18.6 %)
  • et Dragonfly BSD ? :
    41
    (1.8 %)
  • c'est GCU squad ici ou quoi ? :
    336
    (14.7 %)

Total : 2281 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # [X] c'est GCU squad ici ou quoi ?

    Posté par . Évalué à 6.

  • # et Mac OS X ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Peut-il être considéré comme étant un système BSD ?
    • [^] # Re: et Mac OS X ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Techniquement non, XNU le noyau d'OS X est un noyau hybride composé d'un micro-noyau Mach et d'une couche de compatibilité BSD qui sert d'interface "utilisateur" et apporte quelques trucs sympathiques genre VFS, pile réseau etc...
      Historiquement, la couche BSD a pris du code provenant de BSD 4.3 puis 4.4, puis les premières versions de développement d'OS X ont également tapé dans NetBSD puis finalement FreeBSD. Apple a embauché plusieurs gurus de FreeBSD dont l'un des co-fondateurs Jordan Hubbard et il y a encore des échanges de code entre XNU et FreeBSD.

      Au mieux, c'est un cousin un peu bâtard de la famille BSD.
      • [^] # Re: et Mac OS X ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Franchement je ne comprends pas pourquoi Apple ne bascule pas complètement sur un noyau FreeBSD. A mon avis ça leur permettrait de profiter à fond des devs qui sont effectués par l'équipe FreeBSD et ils seraient toujours libres d'ajouter ce qu'ils veulent par dessus.
        Pourquoi garder leur solution Mach bien bâtarde ?
        • [^] # Re: et Mac OS X ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Ce n'est probablement qu'une partie de la réponse, mais j'y vois plusieurs raisons:
          - portabilité: c'est plus facile de porter un micro-noyau qu'un noyau monolithique, ça explique la bizarrerie I/O Kit pour le développement de pilotes. NeXTSTEP tournait sur 4 plateformes (x86, m68k, PA-RISC, SParc, les fat binaries existaient déjà à l'époque), comme le passage à Intel l'a démontré, Apple y tient beaucoup.
          - compatibilité: l'intérêt de Mach, c'est la possibilité d'assumer des "identités", la couche BSD permet d'assumer une identité Posix, la couche classic permet d'assumer une identité MacOS, il y a même eu une rumeur qu'Apple aurait mis au point une couche de compatibilité Win32.
          Ces deux concepts sont importants pour Apple qui en une décennie a connu deux grosses ruptures technologiques: MacOS -> MacOS X, PPC -> x86 (on pourrait rajouter 32 -> 64 bits) qui sont passés comme du beurre. Mach est une composante de ce succès technologique.

          D'un autre côté, Mach est ancien, Mach a des performances toutes pourrites, les grosses transitions sont passées, pourquoi le garder ? L'historique (réécrire tout les pilotes, réécrire des gros morceaux comme le runtime obj-C qui est inclus dans XNU, etc ...), peut-être une crainte de se tirer une balle dans le pied. Si le noyau Apple repose sur celui de FreeBSD, ça facilitera la tâche pour les hackintosh (actuellement, les hackinstosh repose sur des noyaux XNU open-source bidouillés), Darwin reste confidentiel, FreeBSD l'est beaucoup moins.
          Éventuellement, la crainte d'une nouvelle transition Mac OS XI ?Je vois mal Apple passer comme ça à un noyau monolithique classique, les ingénieurs d'Apple doivent s'arracher les cheveux pour trouver un remplaçant à XNU qui satisfasse tout les critères d'un Steve Jobs ultra-perfectionniste.

          Apple était intéressé pour remplacer Mach par Xen mais plus de nouvelles depuis à ce sujet. Puis quitte à passer sur un noyau Unix-like classique, pourquoi pas passer à Linux, ce ne serait pas la première fois qu'Apple s'y intéresse. Après tout, MkLinux c'était eux déjà.
          • [^] # Re: et Mac OS X ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            >>> Puis quitte à passer sur un noyau Unix-like classique, pourquoi pas passer à Linux, ce ne serait pas la première fois qu'Apple s'y intéresse

            Ouais enfin ça ils le feront jamais parce qu'ils veulent garder la possibilité de faire leurs modifs perso à eux sans reverser à la communauté.

            Sinon merci pour ta réponse bien argumentée. Effectivement avec leurs transitions ça avait peut-être plus de sens de garder le vieux Mach (encore que FreeBSD est parfaitement multiplateformes donc bon la transition PPC->x86 c'est fastoche) mais maintenant je pense qu'Apple serait gagnant à sauter le pas et à utiliser un vrai noyau FreeBSD plutôt que leur solution hybride qui a tous les inconvénients des micro-noyaux (lenteur surtout) sans vraiment avoir les avantages.

            >>> Si le noyau Apple repose sur celui de FreeBSD, ça facilitera la tâche pour les hackintosh

            Je crois que c'est en partie l'explication. Pas tant les hackintosh que le fait de perdre le contrôle. C'est con parce qu'ils ont prouvé qu'ils pouvaient orienter intelligemment un projet (LLVM par exemple) dans le sens qui leur convient en payant des devs et en profitant aussi du travail de la communauté.
            • [^] # Re: et Mac OS X ?

              Posté par . Évalué à 3.

              >>> Ouais enfin ça ils le feront jamais parce qu'ils veulent garder la possibilité de faire leurs modifs perso à eux sans reverser à la communauté.
              Pourtant Darwin est libre, et Apple fournit l'ensemble de ses modifications. La partie propriétaire de MacOS X c'est l'interface graphique, pas le noyau, donc Linux ne serait pas un problème.
              Ils ont faillit utiliser Linux pour l'iPhone, mais finalement ils manquaient de compétences en interne et se sont basés sur la techno qu'ils maitrisaient parfaitement.
              Cependant Apple ne supportera pas éternellement seule le poids financier du développement d'un noyau d'un OS moderne, et se tournera à moyen terme vers Linux. Peut-être comme Google pour Androïd : un noyau Linux + un libc BSD.
            • [^] # Re: et Mac OS X ?

              Posté par . Évalué à 2.

              </>
              Sinon merci pour ta réponse bien argumentée. Effectivement avec leurs transitions ça avait peut-être plus de sens de garder le vieux Mach (encore que FreeBSD est parfaitement multiplateformes donc bon la transition PPC->x86 c'est fastoche) mais maintenant je pense qu'Apple serait gagnant à sauter le pas et à utiliser un vrai noyau FreeBSD plutôt que leur solution hybride qui a tous les inconvénients des micro-noyaux (lenteur surtout) sans vraiment avoir les avantages.


              Le noyau FreeBSD n'est pas des plus portables (il ne supporte que quelques architectures). Quitte à choisir un truc portable, autant prendre du NetBSD, c'est fait pour (le noyau est architecturé de façon à permettre le portage vers une autre plate-forme très simple, au détriment cependant des performances dans certains cas).
  • # De plus en plus ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Depuis qu'on a viré la solution propriétaire Checkpoint pour FreeBSD/FWBuilder !

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: De plus en plus ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Excellent choix. Mais Avec PF + Carp + PFSync + PFauth c'est encore meilleur. Bon il faut se farcir la conf à la mimine, mais avec les macros ca se passe très très bien.
      • [^] # Re: De plus en plus ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Oui j'utilises PF avec FWBuilder[1] qui est une interface très bien faites pour créer les règles (QT). Ensuite tu peux compiler les règles pour IPFW, PF, IPTABLES, CISCO, ... (ce qui assure de pouvoir changer le système sans avoir à te farcir toutes les règles à nouveau (et bon checkpoint à part imprimer les règles, il n'y a pas de solutions))
        Par contre on a un seul Firewall, donc le reste n'est pas encore nécessaire.
        Mais le changement a eu lieu vendredi, donc on est encore au début, mais j'ai eu un grand plaisir à utiliser FreeBSD (bien que je souhaitais OpenBSD, mais celui-ci ne tournait pas sur la machine prévue pour, ni NetBSD).

        [1] http://www.fwbuilder.org/

        PS: Après deux ans avec du Checkpoint, je dois dire que je trouve le système vraiment mauvais (et je pèse mes mots). Pas de support LACP, pas d'exporations des règles autre qu'une impression, le client VPN pas disponible sur Max OS X, Vista 64 bits et Linux, on a eu un bug sur la gestion du protocole POP3 c'est resté 3 mois au support (qui n'est pas donné) et finalement silence radio, l'administration ne peut se faire que depuis des machines Windows, une documentation lacunaire, ... Bref un bon gros système qui fait joli sur dans une présentation PowerPoint, mais inutilisable par la suite.

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: De plus en plus ...

          Posté par . Évalué à 5.

          Oui j'utilises PF avec FWBuilder[1] qui est une interface très bien faites pour créer les règles (QT).
          A moins que ca ait vraiment changé, les règles créées par FWBuilder pour PF sont sous optimales. La plupart sont en quick et on ne peut pas tirer parti facilement des différentes protections anti-hammering/sniffing qu'offre PF, ni des tables dynamiques, ni des tags.

          J'utilisait FWBuilder au début, et je me suis très vite retrouvé avec un nombre de règles démentiel (un peu plus de mille). Maintenant j'ai la même chose à la mano avec une soixantaine de règles. Les gains en performances/lisibilité/maintenabilité sont très appréciables.
          • [^] # Re: De plus en plus ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oui, les configurations "à la main" peuvent être bien meilleures que des configurations automatiques. Mais malheureusement je ne connais pas assez pf.
            Bien entendu quand j'aurais le temps d'étudier en détail pf, je me ferais une configuration optimisée. Mais là, le directeur vient de s'acheter un portable avec Vista 64 bits et il faut qu'il ait accès en VPN "maintenant".
            Là où les solutions propriétaires ont failli (encore une fois), le Libre vient à la rescousse.
            Maintenant j'ai un firewall qui fonctionne, je dois faire les petites finitions et ensuite je pourrais m'attaquer à l'optimisation. Dans un premier temps avec FWBuilder (qui va plus loin que bloquer/pas bloquer), ensuite à la main quand j'aurais bien appris à utiliser pf.

            "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # Serveur

    Posté par . Évalué à 1.

    Je ne comprend même pas que l'on utilise autre chose pour du serveur !
    • [^] # Re: Serveur

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Car *BSD c'est une techno de communistes-terroristes violeurs de tortues et mangeurs d'enfants !
  • # Eclusivement

    Posté par . Évalué à 5.

    j'ai la chance de pouvoir répondre: Exclusivement !
    FreeBSD en desktop à la maison et du BSD au taff.
    • [^] # Re: Eclusivement

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Pareil.
      FreeBSD à la maison, FreeBSD au labo.
      Stabilité exemplaire, ne ralenti pas avec les mois qui passent…

      Et en plus, je participe au projet à ma façon avec les ports.
  • # Jamais, sauf une fois ou deux...

    Posté par . Évalué à 6.

    Où j'ai booté sur une Freesbee (live CD basé sur FreeBSD).
    Je voulais juste voir vite fait la différence entre un BSD et une distro Linux.

    La conclusion est sans appel:
    Faudrait y passer un peu plus de temps que "vite fait" pour se faire une vraie idée.

    Franchement, j'ai déjà été tenté: la curiosité vis-à-vis d'un monde nouveau, l'envie d'apprendre un truc un peu "exotique" (façon de parler bien sûr), tout ça.
    Et puis finalement je ne l'ai jamais fait, parce que, sans vouloir vexer personne, à mon niveau d'utilisateur (j'en connais bien plus qu'un débutant mais pas assez pour me la péter "admin"), il n'y aurait sans doute pas beaucoup de différences au quotidien.
    J'ai déjà tous les logiciels que je veux sur ma Debian, je la trouve relativement propre, et je ne manque de rien.
    Pourquoi donc changer sachant que Linux est plus populaire, donc souvent mieux pris en charge, surtout si les avantages des BSD ne concerne pas mon utilisation normale de ma machine?

    Je pense que si xxxBSD avait eu le succès de Linux et que ce sondage demandait si j'ai déjà utilisé une distro Linux, ma réponse aurait été la même (à l'envers bien sûr... enfin y'a des gens qui comprendront sûrement!).
    • [^] # Re: Jamais, sauf une fois ou deux...

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Pourquoi donc changer sachant que Linux est plus populaire, donc souvent mieux pris en charge

      Pourquoi donc changer sachant que Windows est plus populaire, donc souvent mieux pris en charge
    • [^] # Re: Jamais, sauf une fois ou deux...

      Posté par . Évalué à 3.

      J'aurai tendance à dire pareil.
      ca reste pour moi une bonne experience. J'avais transformé un portable en routeur/point d'accès (une simple carte wifi en mode master) qui gerait ma connexion internet. j'ai bien mis 2 semaines à le configurer comme il faut (j'ai surtout galeré avec packet filter, c'etait la première fois que je configurais un parefeu) et après je l'ai laissé dans son coin et n'a jamais bronché.
      Je suis reparti sur du linux lorsque j'ai investi sur une vieille machine pour remplacer le portable parce que j'y suis plus à l'aise en administration.
      • [^] # Re: Jamais, sauf une fois ou deux...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est assez deroutant au début, j'avais omis l'option -f /etc/pf.conf, le fw marchait moins bien...
        Cela dit la doc est assez explicite et des exemples de configuration clairs et efficaces

        Système - Réseau - Sécurité Open Source

    • [^] # Re: Jamais, sauf une fois ou deux...

      Posté par . Évalué à 2.

      Je le répète encore une fois, on peut utiliser un système BSD (dans mon cas FreeBSD, et porter des logiciels) sans être informaticien, ni administrateur système, ni être affilié à la communauté « GCU SQUAD » (bien qu'il fasse du bon boulot).

      J'ai déjà tous les logiciels que je veux sur ma Debian, je la trouve relativement propre, et je ne manque de rien.
      Pourquoi donc changer sachant que Linux est plus populaire, donc souvent mieux pris en charge, surtout si les avantages des BSD ne concerne pas mon utilisation normale de ma machine? Pour moi Linux et BSD c'est équivalent.
      • [^] # Re: Jamais, sauf une fois ou deux...

        Posté par . Évalué à 3.

        parceque linux est devenu un gros bloat ?
        c'est aussi la réponse que je ferai à la question de patrick_g "pourquoi apple ne change pas son micro mach pour un freebsd ?"
        à la fois avec un peu d humour, à la fois sérieusement, et à la fois en ayant conscience du peu de savoir, et du savoir restant (quoi que pour ce dernier, j'ai un doute :) )

        Bon sinon à cette question "pourquoi changer puisque linux est si populaire ?" certains répondraient : "parceque justement ça devient populaire", tandisque d'autres répondraient "populaire ou pas j'm'en fous, bsd parceque je bosse avec, sur et pour le réseau" et des users comme moi "parceque c'est beau et c'est propre quant ça boot" (openbsd), et parceque (FreeBSD) a tout simplement le meilleur de partout : *bsd, sun, gnu...", j'en passe ...

        bon, ceci dit, pour ma gueule, j'ai pas de raisons à avancer, je reste sous linux et puis voilà (désolé). Si j'avais un laptop ça serait peut être différent, j'aurai certainement freebsd dessus, mais j' ai pas, tout simplement.
  • # J'aimerais bien!

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    j'aimerais bien ! : (17.7%)

    Et ben viendez, c'est libre et gratuit !

    Bon, Honnêtement si vous êtes content de votre Linux / Windows / MultiDeskOS et que vous n'avez pas envie de vous prendre la tête, restez sur votre OS favori.

    Par contre si vous avez envie d'apprendre autre chose, j'ai énormément appris en utilisant des BSD (surtout FreeBSD). Evidement ça prend un peu de temps pour se familiariser avec mais ce n'est pas très compliqué comme système.

    les pixels au peuple !

    • [^] # Re: J'aimerais bien!

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      MultiDeskOS, ce n'est pas un OS !

      (Oui, je fais mon malin parce que je l'ai appris il n'y a pas longtemps ^^'')
  • # J'aimerais bien

    Posté par . Évalué à 3.

    ...moi aussi

    J'avais testé durant 2 ans. Adoré. Et puis pour la famille j'étais repassé sous linux. Depuis j'utilise Arch et son système de ports.

    Normalement mon prochain pc pro sera en dual boot W$/FreeBSD. J'ai hâte.
  • # Rarement = 1 fois ou 2

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai installé une fois Desktop BSD et FreeBsd pour voir.
    C'est à l'époque ou je découvrais le monde des os libre et que je testais tout...
    • [^] # Re: Rarement = 1 fois ou 2

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai installé une fois Desktop BSD et FreeBsd pour voir.
      Et donc? Pourquoi ne pas avoir gardé?
      • [^] # Re: Rarement = 1 fois ou 2

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Les ports de FreeBSD sont pourris jusqu'à la moëlle ! Tout ce qui compile n'est pas à jour, et tout ce qui est à jour ne compile pas…
  • # OpenBSD comme routeur/firewall

    Posté par . Évalué à 1.

    et c'est nickel ! une fois qu'on a gouté à la simplicité et la puissance de pf, on ne comprend pas pourquoi iptables est une usine à gaz comme ça....

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.