Nouvelles versions logicielles du projet GNU juin et juillet 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, mathrack et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
53
22
août
2017
GNU

Le projet GNU publie tous les mois une liste de versions logicielles publiées. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins : soit des dizaines de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de acct, auctex, automake, binutils, cgicc, dr-geo, freeipmi, gama, gcc, gdb, glpk, gnuastro, gnucash, gnuhealth, gnuhealth-control, gnupg, gnutls, grep, gsl, guile-cv, guile-gnome, libextractor, libffcall, libgcrypt, libidn2, libmicrohttpd, libtasn1, linux-libre, moe, motti, nano, parallel, screen, taler, texinfo, tramp et unifont.

Journal Un fonds pour la GNU Toolchain

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
37
28
mar.
2017

Le Free Software Foundation accepte maintenant des donations spécifiquement pour la GNU Toolchain : GCC, GDB, la glibc, les Binutils, etc.

Toutes les informations ici.

En tant que programmeur C, j’utilise certains de ces outils tous les jours et, comme je n’achète jamais de programmes, je fais parfois une donation pour les projets qui me tiennent hacker. Mais la plupart des distributions GNU/Linux dépendent fortement de la GNU Toolchain, donc, en tant que simple utilisateur, ça vaut aussi la (...)

Journal Du xml dans vos outils CLI

Posté par . Licence CC by-sa
16
7
nov.
2014

Le GCU-Squad viens de publier un petit billet parfait pour bien commencer un vendredi :)

On y découvre l'existence d'une bibliothèque nommée libxo dont l'objectif est de générer du contenu sous différents formats (texte, XML, JSON, et HTML). Cette bibliothèque est distribuée sous licence Juniper. C'est une licence libre utilisée par Juniper qui si j'ai bien compris est une entreprise qui bosse dans la virtualisation (mais je peux être totalement à coté de la plaque).

Mais pourquoi je vous (...)