• # Tu y crois?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    qui est censé devenir Open Source.

    Voyons… Lightworks "Release of an Open Source version was planned for Q4 of 2011, after code review has been finished (…) Shortly before the scheduled release date of 29. November 2011, EditShare announced that an open source release of the software would be temporarily delayed, but a new release date had not been set."

    Donc jusqu'à preuve du contraire, c'est un logiciel non libre de chez non libre et ce pour une durée aussi déterminée que Adobe Premiere en libre.
    Ce qui n'enlève rien de son intérêt d'avoir des logiciels de qualité sous Linux, faut juste être conscient que la promesse d'être libre n'engage que ceux qui y croient.

    • [^] # Re: Tu y crois?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis d'accord avec toi, on peu croire ou non à la promesse de la libération du code source.
      Il faut tout de même savoir (je suis le projet depuis plusieurs années) que ce qu'ils désirent faire est de libérer le core une fois qu'ils auront des version qui tourne sur les 3 plateformes. Ce n'est pas juste une promesse en l'aire. Ils mettent beaucoup d’énergie là dedans et je crois qu'ils vont s'y tenir.

      Il n'y a qu'à voir la politique qu'ils ont pour les codecs propriétaire (comme Avid DNxHD) qui ne sont pas inclus. Pour un projet non libre ils les auraient inclus.

      Bref, je pense qu'il faut d'abord saluer l'arrivée d'un vrai logiciel de montage professionnel (le premier pour Linux, c'est à noter).

      Librement

      Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

      • [^] # Re: Tu y crois?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ils mettent beaucoup d’énergie là dedans et je crois qu'ils vont s'y tenir.

        Euh… Diffuser en libre est simple : le repo qui a servi à la compilation, un fichier licence qui va bien et basta.
        Sortir en libre ne coûte pas d’énergie, on n'est pas obligé de dire qu'on mettra un support dédié derrière.

        Après, c'est un choix que de décider de quand on veut passer en libre, certes.

        Il n'y a qu'à voir la politique qu'ils ont pour les codecs propriétaire (comme Avid DNxHD) qui ne sont pas inclus.

        Il n'y a pas que DNxHD qui est pas dedans, mais MPEG-2 longGOP, H264… tous les codecs intéressants.
        Le problème du libre, c'est qu'on risque, si ça a un intérêt, de faire un patch qui permette l'utilisation de ffmpeg et qui cassera sans doute leur modèle économique.

        Bref, il ne faut pas faire de procès d’intention sur leur mauvaise volonté certes, mais il ne faut pas non plus trop fantasmer : tant que rien ne sort, c'est juste pas libre, avec ses limites (genre pour le moment impossible de patcher pour utiliser ffmpeg plutôt que d'acheter leur version pro) sans aucun engagement réel sur une liberté future, ça peut traîner indéfiniment.

        Bref, je pense qu'il faut d'abord saluer l'arrivée d'un vrai logiciel de montage professionnel (le premier pour Linux, c'est à noter).

        Tout à fait! Et ça, c'est super.

        • [^] # Re: Tu y crois?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Après, c'est un choix que de décider de quand on veut passer en libre, certes.

          J'ai l'impression qu'ils veulent faire bonne impression en libérant le code source. C'est (si je ne me trompe) le premier logiciel qu'ils sortent en libre. Ils ne sont pas habitués et préfèrent avoir un code nickel avant de le sortir. C'est pas dans l'esprit "release often" du libre, mais je peux les comprendre.

          …un patch qui permette l'utilisation de ffmpeg et qui cassera sans doute leur modèle économique.

          Ils ne se font pas d'argent (ou presque rien) en revendant ces codecs. Ce ne sont pas les leurs. Leur modèle économique (même lorsque leur logiciel était propriétaire) se basait d'une part sur le support (il est impensable pour une maison de production de devoir arrêter un montage à cause d'un problème technique), et sur le support ils sont fort. Ils se font aussi de l'argent en vendant des cartes d’accélération matériel (les leurs pas les matrox qu'on peut trouver sur leur site) ainsi que des surfaces de contrôle. C'est un peu la manière de monter sous Lightworks, avec une surface de contrôle ça va beaucoup plus vite, surtout pour un long montage (plusieurs semaines/mois).

          Après il faut aussi voir si un patch pour utiliser ffmpeg permet de faire la même chose qu'avec les codecs propriétaires, je pense notamment aux performances.

          Ils ont beaucoup réfléchi avant de prendre la décision de libérer leur logiciel.

          C'est vrai qu'on a aucune garantie sur la libération du code. Mais je suis pour les aider dans leur développement (tests, remonter les bugs), si ils ont de l'aide de la part de la communauté, j'espère qu'ils nous le rendrons bien.

          Le piège est de se retrouver dans la même situation qu'avec Avid DNxHD. Avid avait fait un appel à la communauté pour savoir si il y avait un intérêt à libérer leur codec (entièrement). N'ayant pas eu de réponse ils ont laissé tombé, et maintenant DNxHD n'est pas libre.

          Librement

          Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

        • [^] # Re: Tu y crois?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Sortir en libre ne coûte pas d’énergie

          Ça dépend si des parties du logiciel ont été sous-traitées auprès d'entreprises qui n'ont pas trop envie d'avoir leur code libéré gratuitement.

          Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

        • [^] # Re: Tu y crois?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Euh… Diffuser en libre est simple : le repo qui a servi à la compilation, un fichier licence qui va bien et basta.
          Sortir en libre ne coûte pas d’énergie, on n'est pas obligé de dire qu'on mettra un support dédié derrière.

          J'aurais dit bien au contraire… Tu publies ton code et donc de fait tu dois :

          • t'assurer d'avoir les droits qui vont bien pour le faire (pas de contrefaçon, d'incompatibilité de licences, de copier/coller abusif d'autres projets par tes propres développeurs , pas de composants tiers incompatibles, pas de souci dans les composants tiers, etc.). Bref ce que tu aurais dû faire avant, mais bon ton code n'était pas publié, tu avais d'autres priorités, etc.
          • t'assurer que ça sera utilisable : que la chaîne de compilation est complète, que rien ne dépend de la fonctionnalité qui n'existe que dans ta boîte, que la doc est bien là, que ça ne repose pas sur LE gars qui sait comment compiler, etc. Oui ça aussi ça aurait été bien de le faire avant mais…
          • t'assurer que ça ne nuit pas trop à ton image de marque : pas de code trop sale, pas de commentaires problématiques (injurieux, dénigrants), etc. Oui ça aussi…
          • t'assurer que tu as retiré ce que tu ne veux pas y voir (problématique de marques, de logos, de brevets, etc.) et ajouté ce que tu veux y voir (licence, auteurs, etc.)
          • arrêter de croire qu'il suffit de juste tout poser en ligne quelque part pour que tout le monde se rue dessus, l'utilise, ajoute de fonctionnalités et en dise du bien en louant ta société.

          Globalement je pense que ça vaut le coup (tactiquement/stratégiquement) de publier sous licence libre, sans même parler de l'éthique. Mais ça ne veut pas dire que ça ne coûte rien, qu'il n'y a rien à faire et que c'est trivial.

      • [^] # Re: Tu y crois?

        Posté par . Évalué à -5.

        […] un vrai logiciel de montage professionnel (le premier pour Linux, c'est à noter).

        C'est sympa pour Blender.

        • [^] # Re: Tu y crois?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          étant monteur professionnel, je peux te dire que c'est le seul existant. Blender est excellent dans son domaine, la 3D, mais il n'a pas 1% des besoins d'un logiciel de montage pro. C'était le seul domaine ou les solutions libres étaient vraiment à la traîne voir inexistantes.
          Après pour les besoins d'un privé pour faire ces films de vacances, j'utiliserais plutôt un logiciel comme OpenShot par exemple. Il vaut mieux utiliser l'éditeur de blender pour des séquences de compositing avec les objets 3D créés dans Blender.

          Librement

          Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

          • [^] # Re: Tu y crois?

            Posté par . Évalué à -9. Dernière modification le 01/05/13 à 14:30.

            mais il n'a pas 1% des besoins d'un logiciel de montage pro

            Quand on en arrive à sortir ce genre de phrase, c'est l'aveu d'un manque totale d'argument valable.

            • [^] # Re: Tu y crois?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Ok.
              L'import de la majorité des fichiers utilisés en production n'est pas supporté.
              La timeline n'est pas pratique (quand on utilise plusieurs pistes, jusqu'à plusieurs dizaines, l'interface n'aide vraiment pas à travailler).
              La prise en charge de formats (définitions, bitrate, profondeur de couleurs, etc)au sein de la même timeline n'est pas supportée.
              Il n'y a pas d'outil de colorimétrie digne de ce nom.
              Il n'y a pas d'outil de titrage digne de ce nom.
              Il n'y a pas de gestion de rush sur un serveur de fichier (souvent plusieurs monteurs bossent en parallèle sur les mêmes rush).
              Pas d'outil d'export avancé (pas moyen d'exporter la timeline en AAF par exemple, sans parler des codecs d'exports traditionnel).
              Aucun outil pour gérer des tonnes de rush (parce que bon, quand tu as plusieurs centaines d'heures de rush…).
              Aucun export EDL (désolé, mais c'est la base pour travailler avec des rushs proxy et lancer la reconstruction du montage en HD par exemple).
              Aucune gestion avancée du rendu des effets (qui sont inexistants, il faut bien le dire).
              Aucune interface possible avec des modules/cartes d’accélération (genre matrox ou Avid).
              Pas de support de films (des outils spéciaux sont requis pour travailler avec des scan de pellicules 35mm).
              Aucun workflow "pro" dans le montage.
              Impossible d'avoir une sortie sur un moniteur externe calibré pour la visualisation.
              Aucune possibilité de faire passer un projet de Blender à un autre logiciel (EDL et AAF absent n'aidant pas…).
              Blender est très lourd en comparaison avec Avid (qui est celui que je connais le mieux) lors d'un gros montage.
              Aucun support du workflow cassettes (import/export DV, DVCAM, HDV, c'est plus le plus répandu, mais c'est toujours très présent).

              Et oui, non seulement je sais de quoi je parle, mais en plus j'avais évalué Blender pour l'utiliser comme logiciel de montage pro. Et bien la réponse est non.

              Mais tout cela est normal car blender est un logiciel de modélisation, animation et rendu 3D. Les fonctionnalités de compositing sont pas mal aussi, mais à des années lumière d'un logiciel comme Eyeon Fusion (propriétaire certe, mais une référence dans le milieu).

              Bref, c'est une référence en 3D, mais pas en montage.

              Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

              • [^] # Re: Tu y crois?

                Posté par . Évalué à -10.

                La timeline n'est pas pratique (quand on utilise plusieurs pistes, jusqu'à plusieurs dizaines, l'interface n'aide vraiment pas à travailler).

                Purement subjectif. Ne prends pas ton avis pour une vérité absolue. La timeline de Blender est pratique.

                La prise en charge de formats (définitions, bitrate, profondeur de couleurs, etc)au sein de la même timeline n'est pas supportée.

                Travailler avec des rushs bien gérés est nécessaire. Mais le travail professionnel demande de la rigueur.

                Il n'y a pas d'outil de colorimétrie digne de ce nom.

                Si.

                Il n'y a pas d'outil de titrage digne de ce nom.

                Si

                Il n'y a pas de gestion de rush sur un serveur de fichier (souvent plusieurs monteurs bossent en parallèle sur les mêmes rush).

                L'accès aux serveur est à gérer par le système de fichier de l'OS. Chacun son boulot.

                Bref, le reste est du même acabits. Qu'il manque à Blender de quoi communiquer avec d'autres outils est une chose, mais ça ne représente pas 99% des fonctionnalités d'un logiciel de montage pro. Le moindre des chose quand tu parles d'un projet libre c'est de ne pas réduire les efforts qui ont été fait dessus en exagérant volontairement les différences.

                • [^] # Re: Tu y crois?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  Purement subjectif. Ne prends pas ton avis pour une vérité absolue. La timeline de Blender est pratique.

                  Ton affirmation l'est tout autant (subjective).

                  Travailler avec des rushs bien gérés est nécessaire. Mais le travail professionnel demande de la rigueur.

                  Tu n'as visiblement pas compris mon propos. Dommage…

                  Je maintient que les outils de colorimétrie et de titrage ne sont pas à la hauteur. Et non pas juste comme ça, mais par expérience. Aucun coloriste ne travaillerait avec Blender, car ce n'est pas le but de ce logiciel.

                  Quand à l'accès aux serveur, c'est bien l'OS qui s'en charge. Par contre la prise en charge de différentes définition proxy si le serveur est trop chargé: nada. Mise à jour des autres timelines: nada. Collaboration sur une même timeline: nada. Etc…

                  J'ai juste sorti ce qui me passait par la tête, mais il y a beaucoup d'outils qui n'existent pas et je maintient que ce n'est pas un logiciel de montage mais bien de 3D (même si il ne fait pas que ça).

                  Je n'exagère rien et apprécie à sa juste valeur la qualité du travail des développeurs (j'utilise et je développe aussi du logiciel libre, je n'utilise que Avid et Fusion car il n'existe pas d'équivalent pour l'instant).

                  Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

                  • [^] # Re: Tu y crois?

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Je te rejoins dans la plupart de tes propos. Je suis relativement déçu des logiciels de montage et de colorimétrie opensource (voire même sous Linux). De même que pas mal de mes collègues et ancien collègues dans le milieu. Pour avoir bossé chez Eclair, ils ont fini par développer leur propre logiciel d'étalonnage sous Linux avec l'ensemble des features dont tu parles (voire beaucoup plus, grosses prods obliges).

                    Sinon, tu as déjà testé celui-ci ? http://www.fireflycinema.com/fr/ . Ce sont d'anciens collègues d'Eclair qui ont développé ces solutions (donc loin d'être des débutants :) Ils sont utilisés sur des productions cinématographiques. Les premiers retours que j'ai eu d'autres monteurs/étalonneurs sont plusieurs encourageants. (sous Linux/MacOS, mais par contre, c'est pas opensource)

              • [^] # Ah les cassettes

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Aucun support du workflow cassettes (import/export DV, DVCAM, HDV, c'est plus le plus répandu, mais c'est toujours très présent).

                Ceci dit, les personnes qui n'ont pas encore tout transféré sur un support plus pérenne et plus performant (vitesse d'accès à une time code donné…) devraient se faire taper sur les doigts ;-).

            • [^] # Re: Tu y crois?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 01/05/13 à 14:57.

              Ou alors, c'est que tu n'as pas compris qu'il y a autant de rapport entre un outil de modélisation/rendu 3D et un outil de montage NLE qu'entre une marteau et un tournevis (on peut utiliser aussi un marteau pour faire rentrer une vis, certes, ce qui remplit le 1%).

              Bref : c'est seulement tellement différent qu'on ne saurait pas trop quoi dire qui n'est pas une description des fonctionnalités, en fait. Les deux produits sont connus dans leur domaine, pas de soucis, mais… Leur domaine.

              • [^] # Re: Tu y crois?

                Posté par . Évalué à -9.

                Ça se voit que t'as jamais utilisé Blender. C'est pas exclusivement un outils 3D.

                • [^] # Re: Tu y crois?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  C'est mon métier… Visiblement c'est pas le tiens.
                  Pis bon, on est pas vendredi, c'est un peu tôt pour troller ainsi…

                  Librement

                  Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

                  • [^] # Re: Tu y crois?

                    Posté par . Évalué à -10.

                    C'est mon métier… Visiblement c'est pas le tiens.

                    Si on s'arrêtait à l'activité rémunérée pratiquée pour définir les compétences de chacun on irait pas loin. Et le monde serait remplis de travailleurs compétents. Ce qui n'est pas le cas.

                    D'autant que juger quelqu'un sur quelques phrases en ignorant tout des ses formations, expériences et de son parcour c'est franchement moyen. :/

                    • [^] # Re: Tu y crois?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      Je ne m'arrête pas au côté rémunéré, mais bien au fait que j'ai eu une formation dans un domaine très précis et pas répandu du tout. C'est pas parce qu'on fait quelques vidéos de vacances qu'on est monteur.

                      Confondre organisation des rush et utilisation de définitions/formats dans une même timeline n'est même pas une erreur de débutant… Et en plus, dire que Blender est un logiciel de montage me conforte dans l'idée que tu n'y connais pas grand chose.

                      Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

                      • [^] # Re: Tu y crois?

                        Posté par . Évalué à -10.

                        dire que Blender est un logiciel de montage

                        J'ai pas dit que Blender était un logiciel de montage mais un logiciel capable d'en faire.

                        Maintenant t'en viens à la diffamation. Décidément, la qualité des commentateurs de LinuxFR commence à rejoindre celle de PCInpact. J'ai l'impression de lire un widowsien me dire que son OS est meilleur car fait par Microsoft, une "entreprise professionnelle" . :/

                        • [^] # Re: Tu y crois?

                          Posté par . Évalué à 10.

                          Décidément, la qualité des commentateurs de LinuxFR commence à rejoindre celle de PCInpact

                          C'est ce que je me disais en lisant tes commentaires, tu parles beaucoup mais sans jamais donner d'arguments.

                        • [^] # Re: Tu y crois?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 01/05/13 à 17:37.

                          une "entreprise professionnelle" .

                          Il a dit "logiciel professionnel". Bizarre de traduire ça par "fait par".
                          Un logiciel professionnel est un logiciel dont les fonctionnalités sont utilisées par des professionnels du domaine, donc pointus en général.
                          A l'opposé, un logiciel tout public ou grand public est un logiciel plus généraliste.
                          Les pros n'utilisent pas que des trucs pros (par exemple, je suis un professionnel qui utilise une machine non professionnelle, car mon besoin n'est pas axé sur la machine, je peux utiliser du généraliste dans ce cas, mais pas dans d'autres. D'autres pro utiliseront des machines pros assez différentes. Rien de péjoratif, le besoin est différent)

                          Que le créateur soit un professionnel ou pas ne rentre pas dans la définition (tant qu'une fonctionnalité recherchée n'est pas un support garanti, certes ça arrive assez souvent à partir d'un certain niveau de besoin, mais ce n'est pas dans la définition de base).

                          Ici, tous les exemples qu'il a donné sont pour l'**utilisateur** professionnel, pas par celui qui créé. J'ai du mal à saisir comment on peut imaginer tourner les mots pour faire dire ce qu'il n'a pas dit mais que tu imagines.

                          • [^] # Re: Tu y crois?

                            Posté par . Évalué à -5.

                            l a dit "logiciel professionnel". Bizarre de traduire ça par "fait par".

                            Je n'ai pas traduit ses propos mais fait référence à un comportement. Ne me prête pas des propos que je n'ai pas tenu.

                        • [^] # Re: Tu y crois?

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Dude, tu t'enfonces.
                          Fatality

                          Depending on the time of day, the French go either way.

                      • [^] # Re: Tu y crois?

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Issey: Quel est ton implication dans le libre à ce sujet? As-tu eu l'occasion d'échanger avec des devs de logiciel de montage libre? Apparement, tu as un pied dans le code, as-tu déjà participé à ces projets?

                        Je ne te ferai pas l'affront de réduire le gap qu'il y a entre Final Cut et Kdenlive ou (feu)Shake et le compositeur de Blender, ça demande de la spécialisation, beaucoup de ressource pour produire ce genre de soft.

                        enfin bon.

                        • [^] # Re: Tu y crois?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          J'avais eu quelques échanges électroniques avec des développeurs de logiciels de ce genre. Des logiciels libres (j'ai beaucoup parlé avec les principaux contributeurs au projet Apertus), et j'avais même imaginé lancer un projet d'une suite logiciel libre, orientée pro. Après avoir vu la difficulté, j'avais abandonné. Mais il serait parfaitement possible de le faire dans un cadre mutualisé, comme le projet Apertus. Car même si ils font le hardware, ils vont aussi proposer du software, et libre.

                          Un logiciel comme Avid ou Lightworks est complexe. Mais avec les bonnes bases et surtout en fonction de la structure (d'un point de vue code), c'est faisable en visant un logiciel le plus modulaire possible (réutilisation des briques au maximum).
                          Le "gros" problème, c'est que pour optimiser ces logiciels, il faut quelqu'un qui s'y connait vraiment.

                          Librement

                          Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

      • [^] # Re: Tu y crois?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        un vrai logiciel de montage professionnel

        ah, quel dommage que Debian ne soit pas un logiciel professionnel, on aurait pu avoir une distrib de qualité

        • [^] # Re: Tu y crois?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          J'utilise Debian tout les jours sur ma workstation, sur mon portable et sur mes serveurs. Le professionnel est ici dans le sens ou on peut faire un logiciel de montage vidéo pour particuliers (qui n'ont pas les mêmes besoins) et les professionnels qui ont d'autres besoin très différents. Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas.

          Comment nommerais-tu ce type de logiciel, puisque visiblement ma formulation ne te plais pas ?

          Je suis un fervent défenseur du logiciel libre soit dit en passant…

          Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

          • [^] # Re: Tu y crois?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            au temps pour moi, je n'avais pas compris que tu visais un logiciel à destination des professionnels et non un logiciel fait par des professionnels.

            je t'ai prêté un propos qui ne t'appartient pas, tu peux donc me le rendre ;-)

        • [^] # Re: Tu y crois?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Allez, je fonce dans le troll : ce n'est pas parce que certains s'amusent à utiliser Debian en milieu professionnel que ça en fait un OS professionnel (à commencer par la durée de vie assez limitée de chaque release). Bizarrement, dès qu'on monte en gamme sur les serveurs, on ne retrouve plus que RHEL (et CentOS pour les pauvres) et SLES. Sans doute à cause de besoins pros différents.

          Bon troll.

  • # Télécharger la béta

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je suis en train de télécharger la béta. 40 formulaires plus tard et 10 mails, je peux dire qu'il ne faut pas être pressé.

    • [^] # Re: Télécharger la béta

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 01/05/13 à 13:10.

      J'ai testé très rapidement mais j'ai une opinion mitigée.

      Ils ont le problème du logiciel qui veut réinventer la roue, c'est à dire qu'ils ont développé leur navigateur de fichiers maison (alors qu'un simple https://developer.gnome.org/gtk3/3.2/GtkFileChooserDialog.html est plus pratique), ils ont leur propre gestionnaire de fenêtres, qui est quelconque et surtout, il ont un «trombone» à la microsoft office (c'est un requin mais l'idée est là).

      Quand on lance le logiciel, on doit aussi entrer son login et son mot de passe. Ça fait pas très libre tout ça.

      À voir sur un gros projet…

      • [^] # Re: Télécharger la béta

        Posté par . Évalué à 6.

        c'est à dire qu'ils ont développé leur navigateur de fichiers maison (alors qu'un simple https://developer.gnome.org/gtk3/3.2/GtkFileChooserDialog.html

        Les logiciels maisons/professionnels/adaptés ont besoin d'une représentation des données complètement différentes des autres représentations. Je me vois mal ouvrir un dossier avec 150.000 fichiers et piocher au pif les reels/plans dont j'ai besoin… C'est donc normal que les gars développent leurs propres systèmes de navigations.

        ils ont leur propre gestionnaire de fenêtres

        Parce que souvent le système de gestionnaire de fenêtres ne permet pas de faire ce dont on a besoin. J'ai vu beaucoup de logiciel avoir leur propre gestionnaire de fenêtrage sous OpenGL afin d'avoir un control total sur le moindre pixel tout en utilisant du full GPU.

        Quand on lance le logiciel, on doit aussi entrer son login et son mot de passe. Ça fait pas très libre tout ça.

        Je vois mal le rapport entre login/password sur une interface et le libre ?
        Je rappelle que bosser sur certains projets demandent quand même des accréditations.
        Quand je devais bosser avec les rushs de grosses prods, je devais demander l'autorisation et on me donnait certains accès aux reels ou à certaines frames. De plus, le login/password permet de savoir qui gère quoi et qui fait quoi. Si je rajoute une annotation sur un plan ou un rush, on doit pouvoir savoir qui a noté, quand et pourquoi. (et ce n'est qu'un exemple).

        • [^] # Re: Télécharger la béta

          Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 01/05/13 à 23:30.

          Quand on lance le logiciel, on doit aussi entrer son login et son mot de passe. Ça fait pas très libre tout ça.

          Je vois mal le rapport entre login/password sur une interface et le libre ?

          c'est à dire qu'il faut entrer le login/password de ton compte en ligne chez lightworks, ce qui signifie que tu ne peux pas te servir de LightWorks si tu n'es pas connecté au moins pour obtenir ton "ticket d'usage", et il faut pointer toutes les semaines. Alors effectivement, on peut faire ça en libre… mais c'est rarement l'état d'esprit.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Télécharger la béta

            Posté par . Évalué à 3.

            En fait, j'ai toujours du mal a voir le lien entre "mettre son login/password" et "ce n'est pas libre". Exemple, si on a une appli opensource pour se connecter sur facebook ou twitter, on a bien un couple l/p, pourtant l'application peut-être opensource.

            Ceci dit, j'ai du mal a voir à quoi sert le l/p sur le logiciel LightWorks si tu me dis que l'authentification part chez LightWorks. Cela sert à quelque chose ? (je connais pas assez le fonctionnement de LightWorks). Est-ce que les accréditations sont gérés par groupe au sein de la plateforme LightWorks ? (peut-être que LightWorks propose une plateforme d'accréditation et gestion déportées des échanges metadatas entre prods, par exemple, les annotations des rushs, les discussions entre la prod et la post-prod, etc…)

            • [^] # Re: Télécharger la béta

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Cela sert à quelque chose ?

              L'éditeur du logiciel te trace.

              Exemple, si on a une appli opensource pour se connecter sur facebook ou twitter, on a bien un couple l/p, pourtant l'application peut-être opensource.

              Le but de l'application est de se connecter à. 100% normal!
              Trouverais-tu normal que pour accéder à tes rushs, le constructeur du disque dur te demande un login/pass chez lui et peux t'interdire l'accès quand il veut (ou quand son sert se prend un DDOS)? Ici, c'est ce dont on parle.

              Il y a une très grosse différence entre un login vers le service voulu (ou les droits d'accès) et un login pour utiliser un logiciel, juste l'utiliser. Dans ton exemple facebook on aurait 2 logins : un pour accéder à l'appli, un pour accéder à Facebook.

              Et non, ce n'est pas dans la culture du libre de demander un login pour lancer une appli, juste la lancer. On aurait rapidement un patch pour virer ce truc inutile. C'est une des raisons qui me font craindre que l'Open-Source soit loin pour eux : sans contrainte de qualité (code…) ou brevets, ils ne sont pas dans l'idée de laisser leur outil être diffusé.

              • [^] # Re: Télécharger la béta

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                C'est exactement ce que je ressens à l'utilisation de LightWorks. Effectivement on pourrait très bien développer en libre un même mécanisme… mais il serait viré au premier patch par les empaqueteurs des distribs. Les débat sur les idées de « communauté du libre » , d' « esprit du libre » ou autre « pureté » de ce type sont parfois houleux, n'empêche que là ça coince avec LightWorks…

                Si j'ai un problème de réseau mercredi prochain, je ne peux pas travailler sur mes montages…

                Après c'est peut-être uniquement pour la bêta gratuite, EditShare traçant les bêta testeurs avec un peu trop de curiosité (je ne sais pas non plus ce qui est transféré en plus du couple login/mot de passe).

                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: Télécharger la béta

                Posté par . Évalué à -1.

                Tu vas te calmer direct.

                Si je demande à quoi cela sert-il c'est que je ne connais pas le fonctionnement de Lightworks, il se peut que le logiciel demande un login/password en se connectant sur une infra interne de la boite qui utilise le logiciel (LDAP, SQL, etc…). J'ai le droit de poser une question sans que tu m'agresses ou bien c'est absent chez toi ?

                Il y a une très grosse différence entre un login vers le service voulu (ou les droits d'accès) et un login pour utiliser un logiciel, juste l'utiliser. Dans ton exemple facebook on aurait 2 logins : un pour accéder à l'appli, un pour accéder à Facebook.

                Et encore, tu mélanges deux parts de la conversation (1. logiciel libre / 2. accès aux rushs), t'en fais un mix et tu balances ta sauce pour avoir raison sur …. bah rien puisque tu fusionnes deux conversations qui n'ont aucun lien.

                Et non, ce n'est pas dans la culture du libre de demander un login pour lancer une appli, juste la lancer.

                Ah ? ah bon. Donc les logiciels opensources qui demandent un auth pour se connecter sur un site/infra distant ne sont pas opensource. Je note, je note.

                • [^] # Re: Télécharger la béta

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/05/13 à 11:47.

                  Donc les logiciels opensources qui demandent un auth pour se connecter sur un site/infra distant ne sont pas opensource. Je note, je note.

                  Tu peux relire doucement ce que j'ai écrit?
                  Personne n'a jamais remis en question une demande de login/pass pour accéder à des trucs protégés, ici on parle logiquement (on critique) de login/pass pour accéder à l'appli que l'éditeur met en place que pour lui.

                  Tu notes ce que tu veux, mais tu fantasmes à la place de lire ce que j'écrit.

                  Et encore, tu mélanges deux parts de la conversation (1. logiciel libre / 2. accès aux rushs),

                  Non, tu mélanges. Relit, on ne parle jamais d'accès à du contenu. Linux gère des droits (avec login/pass), et est libre.

                  Je t'explique ton erreur (tu mélanges 2 choses distinctes dans le logins, même Thomas ne me contredit pas et approuve), maintenant si tu veux t'offusquer plutôt que d'essayer de comprendre…

                  • [^] # Re: Télécharger la béta

                    Posté par . Évalué à 1.

                    on parle logiquement (on critique) de login/pass pour accéder à l'appli que l'éditeur met en place que pour lui.

                    Et a quelle moment t'as cru que j'avalisais le l/p "licensing" de Lightworks ?

                    Et encore, tu mélanges deux parts de la conversation (1. logiciel libre / 2. accès aux rushs),
                    Non, tu mélanges.

                    A ce que je sache, je sais parfaitement ce que je séparais dans la conversation et ce que je demandais comme éclaircissement aux utilisateurs de LightWorks. Merci de ne pas manipuler mes propos, les refusionner pour dire après que je me mélanges.

                    Je t'explique ton erreur (tu mélanges 2 choses distinctes dans le logins,

                    Je mélange en rien. Tu mixes mes deux propos. Je parle d'une authentification pour accéder à des données confidentielles sur des logiciels de ce type dans le milieu. Et je demande quel est le but de l'authentification dans LightWorks (je ne le connais pas). Si elle était pour l'accès aux données/authentifications de l'utilisateur ou bien si elle servait à autres choses. C'est toi qui prend les deux phrases qui n'ont pas de lien hormis d'être dans la même box de commentaire et de me faire dire ce que je n'ai jamais dit.

                    • [^] # Re: Télécharger la béta

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Je parle d'une authentification pour accéder à des données confidentielles sur des logiciels de ce type dans le milieu.

                      Tu es le seul à parler de ça… Et c'est ce que j'essaye de te faire comprendre.
                      Ce genre d'authentification est 100% normal et n'a jamais été remis en question, pourquoi tu en parles encore et encore alors qu'on te dis depuis le début que tu mélanges et que ça n'a absolument rien à voir? Depuis le début, on essaye de te faire comprendre que c'est une authentification pour le serveur de l'éditeur, avec "il vous reste x jours restants", impossible à mélanger avec une gestion de droits d'accès aux rushes, dit dès le départ.

                      Tu es le seul à parler de gestion de droits sur les rushes, et tu ne mélanges rien?

        • [^] # Re: Télécharger la béta

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je ne critique pas le fait d'avoir une représentation différente des données dans le logiciel, mais de l'outil d'importation des fichiers/dossiers.

          Je ne pense pas qu'il soit viable de gérer ses plans en passant par le gestionnaire de fichier. Du coup c'est juste un outil utilisé pour importer une seule fois les plans avant de les utiliser. Photoshop ou Gimp sont eux aussi des logiciels professionnels et ils n'ont pas ressentis le besoin de recoder la roue. Et sous GNU/Linux, les gens ralent dès qu'un pixel d'une icône n'est pas en accord avec la charte graphique, que Firefox n'utilise pas le bon sélectionneur de fichier sous KDE et compagnie.

          Le problème d'avoir son propre gestionnaire de fenêtres, c'est qu'il est souvent moins bien qu'un vrai gestionnaire de fenêtres. Et si le gestionnaire de fenêtres ne permet pas de faire ce qui est voulu par les créateurs du logiciel, c'est peut-être que c'est trop compliqué et qu'il faut remettre en question le choix d'utiliser des fenêtres flottantes.

          Blender par exemple utilise son propre gestionnaire de fenêtres en OpenGL. Ça s'est amélioré sur les versions récentes, mais auparavant c'était une horreur qui faisait augmenter inutilement la difficulté d'utilisation de l'outil. Rien que le fait d'accéder aux préférences était quelque chose qui nécessitait une formation…

          Le fait de demander un login/motdepasse qui se connecte aux serveurs de l'éditeur, ça fait pas libre parce que je ne sais pas à quoi ça sert. Si le serveur est en panne, que je n'ai plus internet ou que mon mot de passe est faux, je pense que je ne peux plus utiliser le logiciel. Rien à voir avec l'opensource. C'est juste que je ne peux pas utiliser le logiciel comme je le souhaite.

          • [^] # Re: Télécharger la béta

            Posté par . Évalué à 3.

            Du coup c'est juste un outil utilisé pour importer une seule fois les plans avant de les utiliser. Photoshop ou Gimp sont eux aussi des logiciels professionnels et ils n'ont pas ressentis le besoin de recoder la roue

            Eeuuhh c'est vraiment pas les bons exemple, parce que justement ni Photoshop ni Gimp n'utilisent le sélecteur de fichier de base pour importer des images.

            http://docs.gimp.org/en/gimp-using-fileformats-opening.html

  • # EditShare, Lightworks et l'Open Source-washing

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

  • # PiTiVi

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je crois qu'il est encore temps de s'inscrire au Google Summer of Code, avec l'objectif d'un soft puissant, simple et libre : avis aux amateurs !
    http://wiki.pitivi.org/wiki/Google_Summer_of_Code

    La doc précise d'ailleurs que PiTiVi supporte le Material eXchange Format (MXF), un format à destination des professionnels…

    • [^] # Re: PiTiVi

      Posté par . Évalué à 6.

      Intéressant leur roadmap.

      Un truc me choque direct sous PiTiVi: On voit que c'est pas forcément un logiciel pour les professionnels: le fait que l'interface ne soit pas assombrie/noire.

  • # VLMC où es-tu?

    Posté par . Évalué à 2.

    Qu'en est-il de ce projet annoncé il y a 4ans?

    • [^] # Re: VLMC où es-tu?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je crois qu'il en est au même point depuis sa première version publiée il y a deux ou trois ans. /o\

      On peut aussi se poser la question pour Lumiera

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.