Journal SDK pour Ubuntu : faut-il déjà préparer le goudron et les plumes ?

Posté par (page perso) .
11
7
nov.
2012

Récemment s'est tenu le Linux Developer Summit Ubuntu Developer Summit : l'occasion pour Canonical de dévoiler ses projets comme celui de créer un kit de développement (SDK) dans le but de faciliter le développement d'applications pour son système.

Si j'ai bien compris, il s'agira notamment de définir un environnement de développement stable en privilégiant certains outils et bibliothèques. De cette façon la compatibilité des logiciels à travers les versions successives d'Ubuntu serait assurée.

Peu de choses ont filtré à ce sujet pour le moment.

La question est 1°) un SDK transversal, servant à l'ensemble des distributions GNU/Linux est-il imaginable et 2°) si oui, Canonical empruntera t-il cette voix ?

S'agissant de la première question, j'ai envie de croire que c'est possible même si je n'en sais rien. Mais tout de même il y a une infrastructure largement partagée : le noyau, le serveur d'affichage, etc. Et puis ce ne serait pas la première fois qu'on arrive à proposer une couche intermédiaire facilitant les développements sur l'ensemble des distributions GNU/Linux : voir par exemple la Linux Standard Base :

The Linux Standard Base was created to lower the overall costs of supporting the Linux platform. By reducing the differences between individual Linux distributions, the LSB greatly reduces the costs involved with porting applications to different distributions, as well as lowers the cost and effort involved in after-market support of those applications.

Quant à la deuxième question…

  • # Casseeer la voiiiixxx

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 07/11/12 à 19:25

    La question est […] Canonical empruntera t-il cette voix ?

    Elle empruntera plutôt celle de Mark Shuttleworth (sauf s'il est aphone).

    Plus sérieusement, tant qu'ils n'ont pas donné de détails, il est prématuré de se prononcer. Pour commencer, je ne saisis pas ce qu'ils entendent par SDK stable : un développeur ciblant Ubuntu devrait pouvoir normalement utiliser n'importe quelle bibliothèque du dépôt officiel puisqu'il est loisible de la déclarer nécessaire dans les dépendances du paquet. Donc, ils doivent parler d'autre chose, mais de quoi ? S'agit-il pour eux de forker certaines bibliothèques tierces pour assurer les devs que leur API/ABI ne change pas dans les versions suivantes ? Ou parlent-ils juste de l'API des bibliothèques made in Ubuntu (lesquelles, d'ailleurs) ? Une clarification s'impose.

    Enfin, quand j'entends parler de SDK stable, je ne peux m'empêcher de penser que c'est un appel du pied aux développeurs de softs proprios : c'est généralement eux qui demandent ce genre d'approche (et c'était d'ailleurs la cible de la LSB), pour ne pas avoir à maintenir plusieurs versions de leurs produits (je ne dis pas que c'est forcément mal, je précise, c'est juste que pour du libre qui peut être corrigé vite fait par tout le monde pour tout changement d'API, ça ne présente guère d'intérêt AMHA).

    Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Se faire prendre pour un con par des gens qu'on déteste

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 . Dernière modification : le 07/11/12 à 19:54

      Oups la jolie coquille, en effet !

      Pour l'appel du pied au logiciel privateur je me suis fait la même remarque vu que que les logiciels libres des dépôts sont recompilés pour chaque nouvelle version de la distrib

  • # Pourquoi pas

    Posté par . Évalué à  7 .

    Je trouve que c'est une bonne idée.

    Ubuntu va avoir l'occasion d'exploser très prochainement avec l'arrivée de Steam, je pense que Canonical n'a pas envie de laisser passer sa chance. Le store + SDK sont des éléments très convaincants pour attirer les développeurs, ceux qui vont créer une richesse pour le système.

    /troll ils vont réussir là où Mandriva a échoué depuis très longtemps.

    • [^] # Les rendez-vous manqués et le temps qui se perd

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 07/11/12 à 20:10

      Vu de l'extérieur c'est vrai que ça rassurera les dévs en donnant l'impression qu'Ubuntu est juste une autre plateforme comme iOS et Android

    • [^] # Re: Pourquoi pas

      Posté par . Évalué à  10 .

      moi aussi, je trouve que c'est une bonne idée, et je veux Qt dans le SDK

    • [^] # Re: Pourquoi pas

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      /troll ils vont réussir là où Mandriva a échoué depuis très longtemps.

      C'est la vérité pourtant. Sans développement pour un système, il se meurt peu à peu. Il n'y a qu'à voir l’hécatombe dans l’environnement mobile avec l'ancien Blackberry OS, Tizen(ex-Meego), et bientôt Firefox OS.

      • [^] # Re: Pourquoi pas

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        et bientôt Firefox OS.

        comment ça pour Firefox OS ??

        C'est pas comme ci Firefox OS avait un environnement très spécifique, des API exotiques, son propre langage, son propre environnement graphique ou que sais-je encore. Non. Firefox OS, c'est un OS reposant sur des standards (ou en passe de l'être).

        Une appli pour Firefox OS, c'est du HTML/JS/CSS, avec des API étendues qui sont TOUTES en train d'être spécifiés et standardisés (donc en train d'être adoptées par les autres navigateurs).

        Que Firefox OS n'arrivera pas au niveau de IOS et Android en terme de part de marché, c'est probable, on verra bien, et d'ailleurs, ce n'est pas le but de Mozilla que "d'écraser" la concurrence. Mais de là à dire que c'est un futur système agonisant, je n'y crois pas une seconde, surtout avec les contrats déjà passés avec des opérateurs télécoms, ou les contributions d'autres fabricants/opérateurs…

  • # Titre curieux

    Posté par . Évalué à  3 .

    Pourquoi si Canonical décide de faire un SDK pour Ubuntu, ça serait une chose négative et qu'il faudrait "préparer le goudron et les plumes"?
    Android n'a t'il pas la même chose?

    Quand à un SDK transversal, comme quasiment tout le monde n'a rien à faire de la LSB, je ne vois pas pourquoi cela fonctionnerait cette fois-ci..

  • # Lennart Poettering avait raison

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 09/11/12 à 15:21

    Finalement c'est un peu l'approche de Lennart Poettering de dire que le stack est trop fouillis et pas assez pérenne pour le développeur.

    D'abord on rappellera que Lennart ne veut pas s'encombrer des systèmes autre que Linux qu'il voit comme des niches synonymes de perte de temps.
    Et puis cette déclarations dans ces colonnes :

    Linux reste trop fragmenté et les développeurs qui veulent coder pour Linux vont devoir choisir entre un grand nombres d'API, un bazar de trucs qui fonctionnent parfois ensemble mais qui sont la plupart du temps seulement des choix chaotiques qui marcheront sur certains systèmes et pas sur d'autres. Je pense que ce serait dans notre intérêt de rationaliser complètement la plate-forme et donc d'avoir un message clair sur ce qu'est Linux. Et, bien entendu, je crois que mon travail de nettoyage des couches basses de notre plate-forme utilisateur est une avancée dans cette direction.

    Un SDK transversal aux distrib GNU/Linux ne serait donc pas une mauvaise idée. Est-ce que l’initiative de Canonical aboutira à cela en revanche, seul l'avenir nous le dira

    • [^] # Re: Lennart Poettering avait raison

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Les SDK transversaux, ce n'est pas ce qui manque. Python est "batteries included", Java vient avec un gros JRE, C++ a Qt…

      Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

      • [^] # Re: Lennart Poettering avait raison

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        Bah il y a quand même le bazar au niveau des serveurs de son, les différentes versions des bibliothèques, bref, que des problèmes connus pas près d'être résolus. Surtout quand on doit maintenir une version Python 2 et une version Python 3, une version Qt3 et une version Qt4…

        Dans le tas on quand même systemd qui unifie la gestion de l'initialisation entre pas mal de distribution, on attend encore KLANG, par contre pour les versions de bibliothèques, je ne vois pas trop de solution à court ou moyen terme (faudrait des dépôts avec des versions de bibliothèques plus à jour mais c'est trop chiant pour les empaqueteurs, se mettre d'accord entre distro pour inclure en plus des version récentes des versions pas à jour maintenues longtemps on peut rêver, etc).

        Texte écrit en Bépo selon l'orthographe de 1990.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.