Journal Android ça pue c'est pas libre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
11
30
mai
2012

Je viens d'échouer à 'rooter' une belle tablette Lenovo toute neuve qui est, d'un point de vue matériel, un appareil tout à fait à la hauteur de ce que j'attendais. Malheureusement, j'aimerais bien, surtout, y faire tourner mon OS préféré (libre) et je vois que c'est juste impossible pour l'instant. Et là, je me met à cogiter et je me rappelle les discussions enflammées au sujet d'un certain TCPA/Palladium, les discussions récurrentes sur la vente liée des ordinateurs avec Windows, etc.

Quelqu'un peut-il m'expliquer le si peu de critique envers la plupart des appareils Android vendus sur le marché, de la part des "libristes" bien entendus ? Comment peut-on qualifier de "libre" un OS qui est vendu la plupart du temps avec des appareils sur lesquels vous n'êtes même pas root, et je ne parle pas de la possibilité d'installer un autre OS.

Est-ce que le seul noyau Linux qui fait tourner le bouzin suffit à justifier la complaisance de tous les geeks du monde ? Ou bien est-ce la propagande de google qui réussi à convaincre que tout ça est pour votre bien ?

Quelqu'un peut-il m'expliquer qu'elle est la part de responsabilité des constructeurs et de Google dans ce lock-in que même Microsoft n'a jamais réussi à imposer ?
respectable.
Jean

  • # C'est simple

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    C'est du Apache 2 donc c'est libre.

    Merci d'avoir parlé de Palladium, ça m'a rappelé les années 2000. Tu viens de sortir de cryo ?

    • [^] # Re: C'est simple

      Posté par . Évalué à 0.

      C'est du Apache 2 donc c'est libre.

      Android tourne sous un serveur web?
      Diantre, moi qui croyait que c'était un OS pour appareils mobiles…

      Merci d'avoir parlé de Palladium, ça m'a rappelé les années 2000. Tu viens de sortir de cryo ?

      Visiblement ça n'a pas dû te les rappeler suffisamment. Le principe de TCPA/Palladium c'était la possiblité par le couple constructeur/éditeur de S.E. de pouvoir interdire l'installation d'un système autre que celui livré avec la machine.
      À l'époque, effectivement, ça faisait un scandale et horrifiait les libristes.

      L'auteur souligne ici que Google fait la même chose avec des constructeurs de tablettes et téléphones, et curieusement, tout le monde s'en fout sous prétexte que c'est "du Linux" dessous.

      La réflexion me semble donc tout-à-fait pertinente!

      • [^] # Re: C'est simple

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 31/05/12 à 08:52.

        C'est du Apache 2 donc c'est libre.
        Android tourne sous un serveur web?

        Pourquoi associes-tu Apache à un serveur Web? C'est quoi le rapport?
        Apache HTTP serveur est un serveur web
        La licence Apache 2 est une licence.

        Il faudrait que tu m'explique pourquoi, pour toi, Apache = serveur web par défaut. Le serveur web n'étant qu'un projet parmi 100.

        Ici, on parle de licence, donc dire "c'est du Apache 2" est clairement à propos de la licence.
        Tout comme quand on parle de serveur web, "c'est du Apache 2" est clairement à propos du serveur.
        La prochaine fois qu'on parle du serveur web Apache, je dirai "ah, un serveur web est un parser XML?" (ben oui, Apache fait du parsing XML aussi)

        À l'époque, effectivement, ça faisait un scandale et horrifiait les libristes.

        Corrige : certains libristes. Cf les discussion sur la GPLv3, dont pas mal de monde trouvait que ça va trop loin, sur… ce sujet!

        L'auteur souligne ici que Google fait la même chose avec des constructeurs de tablettes et téléphones, et curieusement, tout le monde s'en fout sous prétexte que c'est "du Linux" dessous.

        Gni?
        Rien à voir. Juste que les libristes pragmatiques deviennent plus nombreux que les libristes intégristes, et du coup on entend moins les libristes intégristes (qui au passage n'ont rien à proposer en alternative, donc pas évident de faire passer un message "ça pue" sans être la risée de l'interlocuteur, il vaut mieux qu'ils se taisent et aillent proposer un vrai smartphone matériellement libre, car ceux proposés aujourd'hui sont moyens).
        Et que vient faire Google dans l'histoire? Google file Android, logiciel libre (pour une grosse partie). Les constructeurs mettent un verrou, mais ce n'est pas Google.

        La réflexion me semble donc tout-à-fait pertinente!

        Non, car il y a un mélange complet entre les intervenants dans l'histoire.
        La, tu dis juste que c'est pertinent de dire que Linux n'est pas libre car Tivo a mis un verrou. C'est juste n'importe quoi. Linux est libre, Tivo (le logiciel) est libre, Tivo (le matériel) pas libre. Après, on peut essayer de changer la définition de "libre" et interdire les verrous matériels, mais vu le clash qu'il y a eu à ce sujet lors de la rédaction de la GPLv3, et vu le pourcentage grimpant de projets qui sont en licence plus permissive (BSD/MIT), à mon avis ça ne fera que faire encore plus chuter les licences aimées par la FSF… Bref, ce serait pertinent si l'accusé était le coupable, ce qui n'est pas le cas. Ou si l'acte d'accusation était le bon (pas mal de briques d'Android sont non libres, mais ce ne sont pas celles-la qui empêchent d'installer une version modifiée sur son smartphone)

        • [^] # Re: C'est simple

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Le serveur web n'étant qu'un projet parmi 100.

          J'en compte au moins deux avec Tomcat

          </chipotage>

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: C'est simple

          Posté par . Évalué à -9.

          C'est du Apache 2 donc c'est libre.
          Android tourne sous un serveur web?
          Pourquoi associes-tu Apache à un serveur Web? C'est quoi le rapport?

          Le rapport c'est probablement que personne sauf toi ne pense à la licence quand il lit "Apache". Quand tu écris un truc, c'est pour les autres, pas pour toi.

          • [^] # Re: C'est simple

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Quand on lit des informations sur le libre, on entend plus souvent parler de la licence que du serveur web. Donc, je ne crois pas qu'il soit le seul.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: C'est simple

            Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 31/05/12 à 09:17.

            La prochaine fois qu'on parle licence est qu'une personne sort "c'est du BSD donc c'st libre", je lui demande pourquoi il parle d'université alors qu'on parle licence.

            Ca parle licence ici, il faut être un peu bizarre pour penser à un serveur web. Et il faudrait peut-être se renseigner sur ce qu'est Apache (non, Apache n'est pas du tout un serveur web). Surtout quand le sujet et licence, ça donne ça.

            Bref : n'importe quoi. Relis toi, remplace "Apache" par "BSD", pour te dire qu'il y a un "petit" problème (2 en fait : ne pas se dire qu'on ne parle pas de serveur web, et confondre un logiciel avec une fondation). La licence Apache est une des plus connues quand même.

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              La prochaine fois qu'on parle licence est qu'une personne sort "c'est du BSD donc c'st libre", je lui demande pourquoi il parle d'université alors qu'on parle licence.

              C'est quelle université BSD exactement ?

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: C'est simple

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ah ah… Quelle distribution, OK ("Berkeley Software Distribution").
                Mais bon, Apache, c'est une fondation, pas un serveur web, donc : ex-aequo!

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par . Évalué à 5.

              BSD c'est pas un bon exemple (Berkeley Software Distribution), t'aurais du prendre MIT. :)

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par . Évalué à 3.

              Vite, Zenitram a dit une bêtise, il faut que je la relève!!!

              … Arf, trop tard :(

        • [^] # Re: C'est simple

          Posté par . Évalué à 3.

          Ici, on parle de licence,

          Euh…
          Effectivement, au temps pour moi…
          /me va se coucher… ah non, attends, pas encore:

          Gni?
          Rien à voir. Juste que les libristes pragmatiques deviennent plus nombreux que les libristes intégristes, et du coup on entend moins les libristes intégristes (qui au passage n'ont rien à proposer en alternative, donc pas évident de faire passer un message "ça pue" sans être la risée de l'interlocuteur, il vaut mieux qu'ils se taisent et aillent proposer un vrai smartphone matériellement libre, car ceux proposés aujourd'hui sont moyens).

          Les libristes ne se simplifient pas en deux communautés "pragmatiques" et "intégristes". Pour ça, faudrait déjà qu'il y ait une communauté d'ailleurs.

          Pour ce qui est des alternatives, elles existent. Elles ne sont pas au niveau? Ben moi je dirais qu'elles ne sont pas encore au niveau. Heureusement que tout le monde ne laisse pas tomber les trucs qui ne sont pas encore au niveau sinon on serait encore en train de faire les andouilles dans les arbres.

          Du reste, ici on ne demande pas une solution 100% libre à la Stallman, mais on suppose (à tort, visiblement), que quand un appareil est vendu avec comme OS pré-installé Androïd, le système est Libre.
          Visiblement il ne l'est pas: je ne peux pas le modifier!

          Et que vient faire Google dans l'histoire? Google file Android, logiciel libre (pour une grosse partie). Les constructeurs mettent un verrou, mais ce n'est pas Google.

          Google ne devrait pas les laisser utiliser le nom Androïd!
          Si je ne peux pas rooter mon téléphone/ma tablette, accéder aux entrailles, installer un système que j'ai compilé moi-même:
          -comment je sais que les sources disponibles correspondent aux binaires à l'intérieur?
          -qu'est-ce qu'on veut dire par liberté de modifier? parce que pour moi ça veut dire "utiliser la version modifiée", pas juste changer des trucs dans un éditeur de texte et trouver ça chouette.

          Google n'est pas coupable directement, mais il est largement complice.

          • [^] # Re: C'est simple

            Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 31/05/12 à 09:30.

            Visiblement il ne l'est pas: je ne peux pas le modifier!

            Quitte à me répéter : si, c'est libre!
            Tu peux le modifier. Tu ne peux pas faire tourner la modification sur ton matériel fraîchement acquis, ça ne rend pas le logiciel non libre (et non modifiable) pour autant (tu peux le faire tourner ailleurs).

            Google ne devrait pas les laisser utiliser le nom Androïd!

            De quel droit dis-tu ça?

            Google n'est pas coupable directement, mais il est largement complice.

            Non : tu semble oublier un détail : Android est libre. Celui qui reçoit le code (l'entreprise qui te file ton smartphone) est libre. Y compris de te verrouiller. Ca ne change pas le fait que c'est libre.
            cf les bagarres BSD vs GPL (et GPLv2 vs GPLv3)

            C'est ta définition de "libre".

            Google n'est pas coupable directement, mais il est largement complice.

            Linus T. n'est pas coupable directement, mais il est largement complice.
            Ah oui, ça marche pareil. Pourquoi ne pas cracher sur Linus T. plutôt? cet enfoiré refuse de passer à GPLv3.
            A moins que… Linux soit libre, Linus T. ne soit pas complice, ni Google.

            Si les fonctionalité de ce téléphone ne te plaisent pas (si pour toi rooter est important), prend un autre téléphone.

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Sans prétendre avoir "la" définition du libre, je persiste à dire que le système n'est pas libre. À vrai dire, il n'y a (quasiment) pas de système libre en informatique dans la mesure ou une grande partie du hardware ne l'est pas, même sur un PC.

              Dans tous les cas, d'un point de vue utilisateur, et c'est le plus important, ce n'est pas libre. Et je suis réellement bloqué. Je laisserais de côté l'argument "j'aurais dû acheter une tablette rootable". Qu'on me pointe une tablette à la hauteur en matériel libre et on en reparlera.

              Si certains sont contents parce que le code est sous license GPL ou je ne sais quelle autre license libre, c'est très bien pour eux. Merci de faire avancer le débat !

              D'une part, on peut me mettre le code source qu'on veut dans une archive sur le site du constructeur, si je ne suis pas capable de le recompiler et de l'installer moi-même sur mon matériel, ce code et cette license ne valent strictement rien !

              D'autre part, comme évoqué, pas mal de drivers ne sont pas libres,

              Enfin, et c'est bien le point le plus important il me semble, le but du libre est bien de garantir le contrôle par les utilisateurs de leur outil informatique, et non pas de respecter telle ou telle license. Le matériel d'aujourd'hui ne ressemble pas beaucoup à celui du début des années 80, et la réflexion devrait être aujourd'hui: qu'est-ce qui me garantit que l'ensemble matériel+OS+applications ne va pas devenir une brique si le fabricant ou un autre acteur le décide pour moi ? Aujourd'hui, dans beaucoup de cas, la réponse est non, même si un tout petit bout de logiciel constituant l'ensemble (=le noyau et quelques autres trucs autour) sont libres.

              Jean

              • [^] # Re: C'est simple

                Posté par . Évalué à 6.

                Sans prétendre avoir "la" définition du libre, je persiste à dire que le système n'est pas libre.

                Si, Android est libre (noyau + interface).

                C'est ce qu'en font les constructeurs (tiers), qui ne l'est pas, tout comme tu le remarques ensuite pour les PC avec des bios non libres.

                Quelques applications, comme google map, gmail etc ne sont pas libres, mais on peut trouver des équivalents (osmand, k-9 mail).

                Aux utilisateurs de faire pression pour obtenir du matériel libre, ou pour choisir des constructeurs qui font du libre, même si ce n'est pas évident.

                Par exemple (je n'ai pas creusé plus que ça) :
                - http://www.geeksphone.com/en/ : "Geeksphone is a young and dynamic Spanish Company headquartered in Madrid and specialised in the development, promotion and commercialisation of "open source" mobile telephony solutions"

                Pour les téléphones, ça présente un risque de sécurité de les proposer rootés, aussi c'est normal que ça ne soit pas vendu ainsi au grand public, mais la moindre des choses c'est de ne pas mettre de bâtons dans les roues des utilisateurs qui souhaitent le faire.

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: C'est simple

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Pour les téléphones, ça présente un risque de sécurité de les proposer rootés, aussi c'est normal que ça ne soit pas vendu ainsi au grand public, mais la moindre des choses c'est de ne pas mettre de bâtons dans les roues des utilisateurs qui souhaitent le faire.

                  Je préfère l'approche de (feu-)Nokia avec le N900, qui consistait à fournir les téléphones directement rootés, avec juste un truc à activer pour être root. C'est plus « honnête », plus simple.

              • [^] # Re: C'est simple

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Y'a quand même pas mal de téléphones/tablets qui permettent d'installer facilement des ROMs alternatives. Au niveau téléphone, je pense que la série des Nexus de Google est le meilleur pari si on veut installer (ou faire soi-même) une ROM alternative.

                Tu peux tout à fait aller télécharger les sources de cyanogenmod, les recompiler et installer ça. C'est clair qu'il faut des blobs binaires et c'est dommage, mais c'est la même chose pour pas mal d'ordinateurs qui tournent sous Linux (drivers wifi, graphiques), même si ça s'améliore.

                Bref, on est d'accord qu'il faut mettre la pression pour que les fabriquants aillent vers des téléphones sans blobs binaires (comme il a fallu le faire avec les PC), mais de là à dire que Android c'est pas du tout libre, il y a un pas.

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Quitte à me répéter : si, c'est libre!
              Tu peux le modifier. Tu ne peux pas faire tourner la modification sur ton matériel fraîchement acquis, ça ne rend pas le logiciel non libre (et non modifiable) pour autant (tu peux le faire tourner ailleurs).

              Non, pour moi ça ne l'est pas. Il faut comprendre que le principe de la GPL c'est de donner à l'utilisateur la possibilité de modifier le fonctionnement du logiciel libre qui tourne sur ses machines, et donc de pouvoir effectivement déployer sa version modifiée et de la faire tourner.Il n'y a qu'a lire le préambule, voir ce qui a consuit RMS à créer la licence GPL pour s'en convaincre.

              Donc le constructeur doit non seulement fournir le code, mais aussi les instructions pour le build (makefile par exemple) et le déploiement (outil de flashage) au besoin. Et l'appareil doit accepter de faire tourner cette version modifiée.

              Sinon ce n'est qu'une forme de tivoïsation de plus. Le constructeur fournit un bout de code qui est finalement totalement inutile. Pire, il pourrait donner un code qui ne correspond pas à ce qui tourne réellement, personne ne pourrait vraiment le savaoir.

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par . Évalué à 1.

              Dire que c'est libre est un bullshit complet.

              Certains bouts de codes sont libres, mais des composants critiques du système d'exploitation sont tout ce qu'il y a de plus fermé (pile graphique, etc).

              Il ne m'a jamais semblé que Androïd donne les moyens à son utilisateur de s'émanciper. Dire que Androïd est un OS libre est vraiment mettre la charrue avant les bœufs, comme de dire que L.T. est un contributeur majeur à Androïd.

              D'ici à ce que des tablettes proposent le boot sur des cartes SD, les OS libres sur tablette pourraient exister, mais jusqu'à maintenant, je n'en ai pas vu l'ombre ni entendu parler.

              À bon entendeur salut.

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par . Évalué à 5.

              Android fourni par Google est bien libre, mais quid d'Android + appareil fourni par les fabricants?

              Il y a j'ai l'impression une confusion entre logiciel libre et "système libre" (italique + guillemets car ça n'est pas vraiment défini, moi j'entend par là sans les limitations à la noix, et sans l'obligation d'avoir un compte chez le fournisseur d'Android). Les geeksphones sont un peu plus libres de ce point de vue.

              Mais je suppose que certains ici ont bien compris cette confusion et ne sont que de vils trolleurs qui profitent de l'occasion pour se goinfrer.

              </second degré>

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par . Évalué à 4.

              Quitte à me répéter : si, c'est libre!
              Tu peux le modifier. Tu ne peux pas faire tourner la modification sur ton matériel fraîchement acquis, ça ne rend pas le logiciel non libre (et non modifiable) pour autant (tu peux le faire tourner ailleurs).

              Prouve-moi que ce que je m'apprête à modifier est ce qui tourne sur l'appareil.

              Non : tu semble oublier un détail : Android est libre. Celui qui reçoit le code (l'entreprise qui te file ton smartphone) est libre. Y compris de te verrouiller. Ca ne change pas le fait que c'est libre.
              cf les bagarres BSD vs GPL (et GPLv2 vs GPLv3)

              C'est ta définition de "libre".

              C'est certes ma définition du Libre. On peut donc dire qu'il y a ambiguïté sur la question. Donc de quel droit est-ce que toi tu dis que c'est Libre?

              Quant aux GPL vs BSD, je dirais que tu n'as pas compris ce que je voulais dire:
              Je ne critique pas la licence. Les systèmes BSD sont selon mon point de vue Libres également.
              Si je prends OpenBSD, que je ferme le code, que je rajoute des choses propriétaires (et retire des choses Libres?), et que je le passe sur mon appareil en faisant la pub "ceci est un système sous OpenBSD!", y'a pas un problème?

              Linus T. n'est pas coupable directement, mais il est largement complice.
              Ah oui, ça marche pareil. Pourquoi ne pas cracher sur Linus T. plutôt? cet enfoiré refuse de passer à GPLv3.
              A moins que… Linux soit libre, Linus T. ne soit pas complice, ni Google.

              Je ne crache sur personne. Je dis que Google ne devrait pas laisser faire, ou alors ils doivent assumer: Androïd est un nom générique pour un tas de systèmes dont certains ne sont pas Libres.

              Je n'ai aucun pouvoir sur Google et je ne vais pas organiser une manif ni jeter des cailloux par leurs fenêtres.
              Je n'ai rien non plus contre la GPLv2.
              Google fournit un système d'exploitation qu'ils appellent Androïd, qui s'appuie sur un noyau Linux modifié, et qui est Libre. Il n'y a rien à redire là-dessus.

              Certains constructeurs vendent des appareils avec un système d'exploitation inaccessible dont on nous dit qu'il est compilé à partir d'un code source Libre et disponible, qu'on nous interdit strictement de vérifier, et on l'appelle également Androïd.

              Et dire qu'on peut modifier le code source, c'est carrément hypocrite: on peut le modifier dans son éditeur de texte, le compiler en cross-compilation, et si t'es sage ça tournera dans une machine virtuelle, mais pas dans l'appareil en question.
              J'ai l'impression de voir le sketch de Brice de Nice: "Si, bien sûr, je sais nager! Mais… mais pas dans l'eau!"

              • [^] # Re: C'est simple

                Posté par . Évalué à 4.

                Google fournit un système d'exploitation qu'ils appellent Androïd

                Non, Android.

                Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: C'est simple

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Et dire qu'on peut modifier le code source, c'est carrément hypocrite: on peut le modifier dans son éditeur de texte, le compiler en cross-compilation, et si t'es sage ça tournera dans une machine virtuelle, mais pas dans l'appareil en question.
                J'ai l'impression de voir le sketch de Brice de Nice: "Si, bien sûr, je sais nager! Mais… mais pas dans l'eau!"

                Euh c'est le cas d'un paquet d'appareil sous linux et pas seulement les téléphones androids. Lorsque tu prends une freebox, des baladeurs mp3, des NAS etc. Il y a du linux derrière et tu peux rien modifier.

                Alors oui google communique comme quoi android est libre, mais google fait un système libre essentiellement pour ne pas faire peur aux constructeurs.

                Ensuite si on regarde la vraie vie il y a cyanogen qui permet d'installer un système libre (bon sauf les drivers) sur un paquet de téléphone. Il y a aussi une réelle pression mis sur les constructeurs afin de libérer les téléphones. Il y a même des projets comme Fdroid pour un « market » libre, replicant pour un système 100 % libre etc.

                Bien entendu la situation n'est pas parfaite mais cela va dans la bonne direction au niveau des constructeurs. On peut déjà faire un paquet de truc sur beaucoup de téléphone et surtout avec la convergence PC/téléphone on peut voir une réelle opportunité pour une diffusion encore plus large de linux.

                L'année prochaine sera l'année de linux sur le desktop.

                • [^] # Re: C'est simple

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Mais je ne dis pas que tout est noir, je dis que certains constructeurs ne jouent pas le jeu, et profitent du terme "modifier" au lieu de "utiliser la version modifiée".
                  Et ces constructeurs là ne devraient pas avoir le droit de revendiquer un nom à forte valeur marketing ajoutée sur le même plan que ceux qui jouent le jeu.

                  L'année prochaine sera le 14ème anniversaire de l'année de linux sur le desktop…

          • [^] # Re: C'est simple

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Les libristes ne se simplifient pas en deux communautés "pragmatiques" et "intégristes". Pour ça, faudrait déjà qu'il y ait une communauté d'ailleurs.

            Ce n’est pas parce que chacun peut en avoir une vision différente qu’une communauté n’est pas une communauté. Une communauté n’est pas une secte avec grand gourou qui dit ce qu’on peut penser.

            Du reste, ici on ne demande pas une solution 100% libre à la Stallman, mais on suppose (à tort, visiblement), que quand un appareil est vendu avec comme OS pré-installé Androïd,

            Ici, tout le monde ne l’exige pas, mais l’auteur du journal est une preuve vivante qu’il y a des personnes qui s’en soucie.

            Pour ma part j’ai pris un nouveau téléphone sous android, et je prévois de passer sous cyanogen mod, mais je sent qu’il va me falloir mettre du temps de coté pour ça. Déjà, il semble super complexe de récupérer ses données contacts etc., sans passer par les serveurs de google (manque de solution libre facile à utiliser). Après je ne sais pas s’il me sera facile d’installer ce que je veux sur mon téléphone. Déjà là il me saoul grave à faire des transfert de données à mon insu alors que j’ai stipulé dans les options que je ne voulais aucune mise à jour. Aussi je n’ai pas trouvé comment installer le moindre logiciel sans passer par le dépôt de google qui nécessite de s’authentifier.

          • [^] # Re: C'est simple

            Posté par . Évalué à 10.

            Google s’en bat les couilles du libre, ce qui les intéresses c’est d’avoir un maximum d’appareils qui pointent sur leurs services, pour qu’ils puissent te pousser de la pub la mieux ciblée. Android est libre pour pouvoir appâter les fabricants de mobiles, en leur donnant l’impression qu’ils ne dépendent pas de Google (s’il y a clash ils peuvent forker), que cela fasse plaisir à une certaine partie des utilisateurs c’est juste du bonus.
            Il ne faut pas perdre de vue que les clients de Google, ce sont les annonceurs, et que les clients des fabricants de mobiles sont les opérateurs (le pourcentage de personnes achetant les appareils hors contrats n’est qu’un grain de poussière).

            Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: C'est simple

          Posté par . Évalué à 0.

          Il faudrait que tu m'explique pourquoi, pour toi, Apache = serveur web par défaut. Le serveur web n'étant qu'un projet parmi 100.

          Parce que pour reprendre ses termes il sort de cryo, et qu'à la base (et pour de nombreux sysadmins) Apache est un serveur web et non une fondation. Le numéro de version de la licence encourage encore plus la confusion.

          The Apache HTTP Server, commonly referred to as Apache — Apache HTTP Server

        • [^] # Re: C'est simple

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Il faudrait que tu m'explique pourquoi, pour toi, Apache = serveur web par défaut.

          Je sais pas quel âge tu as, mais historiquement, le serveur web est quand même le projet le plus connu et le plus important (et c'est pour cela que la fondation et la licence portent ce nom). Un peu comme quand on parle d'Oracle, hors conetxte, c'est le SGBD.

          • [^] # Re: C'est simple

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Historiquement, Apache, c'est une tribu indienne.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: C'est simple

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Tout dépend donc bien de l'âge : tu dois êtes pas mal plus vieux que moi ;)

      • [^] # Re: C'est simple

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        L'auteur souligne ici que Google fait la même chose avec des constructeurs de tablettes et téléphones, et curieusement, tout le monde s'en fout sous prétexte que c'est "du Linux" dessous.

        C'est tout simplement faux. Il y a beaucoup de monde qui pousse les constructeurs à permettre de modifier l'OS qui tourne sur le téléphone et lorsque HTC écrit « We have heard your voice and starting now, we will allow our bootloader to be unlocked » ce n'est pas parce que tout le monde s'en fout.

        J'ai plutôt l'impression que chez les constructeurs ils ont pris conscience que de vendre des appareils fermés et non mis à jour entrainait des réactions négatives.

        Et lorsque google met du temps à libérer son code (typiquement android 3.0) il y a toute une communauté qui gueule.

  • # Choisis le bon matériel

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Certain constructeurs autorisent l'installation d'un autre OS, et donc l'accès root. C'est le cas de HTC par exemple : http://www.htcdev.com/bootloader . Acheter un truc non rootable et venir se plaindre après que "Android, c'est pas libre" ne me paraît pas très malin.

    Android n'est pas entièrement libre, mais en grande partie, ce qui est des millards de fois mieux que la concurrence. C'est une très belle contribution de la part de Google qui aurait très bien pu proposer du freeware.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Choisis le bon matériel

      Posté par . Évalué à 6.

      • [^] # Re: Choisis le bon matériel

        Posté par . Évalué à 3.

        Tiens ça me fait penser qu'il faudrait que je roote ma 101IT pour y mettre une Debian avec GNOME 3.4, il y a même un wiki rien que pour Archos.

        GNOME Shell en tactile, ça doit être sympa, par contre 256 Mo ça me paraît un peu juste. Quelqu'un a déjà essayé ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Choisis le bon matériel

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Attention aussi à choisir le bon opérateur (certains bloquent le root sur leurs téléphones verrouillés opérateur), ou prendre un téléphone dans le commerce

      Sinon Sony a une bonne politique aussi depuis les téléphones 2011: un tour sur un site web spécifique permet d'obtenir un code de déverrouillage une fois l'IMEI fourni, ensuite on peut tout faire de son téléphone

      • [^] # Re: Choisis le bon matériel

        Posté par . Évalué à 4.

        Je ne suis pour rien dans ton moinssage mais je pense que tu as sans le vouloir réveillé de vieilles douleurs en parlant de la politique de sony. N'oublies pas qu'elle peut changer demain et sans prévenir :).
        Tous ceux qui ont acheté une payesse trois et qui ont dû choisir entre continuer à utiliser linux ou continuer à jouer n'en ont pas franchement gardé un bon souvenir.
        Personnellement je reste plus modéré, je me contente simplement de ne plus jamais acheter d'appareils de cette marque. Et si par malheur on m'en offre un : ça part direct sur ebon coin.

  • # Critique d'un libriste...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ça vaut ce que ça vaut, c'est juste Stallman hein c'est pas non plus comme si c'était écrit sur DLFP…
    http://www.gnu.org/philosophy/android-and-users-freedom.fr.html

    • [^] # Re: Critique d'un libriste...

      Posté par . Évalué à 2.

      depuis ICS est sorti (libre).

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # C'est libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comment peut-on qualifier de "libre" un OS qui est vendu la plupart du temps avec des appareils sur lesquels vous n'êtes même pas root, et je ne parle pas de la possibilité d'installer un autre OS.

    Définition de "Libre" : 4 libertés.
    exécuter, étudier, modifier, redistribuer.
    Libre != obligation de laisser exécuter une version modifiée sur une machine dont le constructeur ne veut pas.

    Alors, certes, tu ne peux pas faire ce que tu veux, mais ça ne te donne pas le droit de dire que c'est pas libre : tu as toujours les 4 libertés du logiciel. Juste que ton matériel n'est pas libre, mais ça, ça n'a absolument rien à voir avec Android (c'est le choix du fabriquant de matériel).

    Rien de neuf, RMS a même fait une GPLv3 presque dédiée à ça (mais Linux est GPLv2, D'autres trucs licence Apache, ce qui autorise un fabriquant à t’empêcher de faire tourner une version modifiée.)

    Quelqu'un peut-il m'expliquer qu'elle est la part de responsabilité des constructeurs et de Google dans ce lock-in que même Microsoft n'a jamais réussi à imposer ?

    C'est tout le business de Microsoft d'avoir mis aucune barrière avec les "compatible IBM PC". Ben reste à faire un "compatible xxx smartphone", mais pour le moment les constructeurs libres ne font pas de super matos…

    Bref : Android est libre, tu peux l'installer sur n'importe quelle hardware, c'est ce que les entreprises apprécient. Ca ne dit pas que l'entreprise en question soit obligée de te laisser la liberté de mettre ce que tu veux dessus (mais ça n'a pas grand chose à voir avec le logiciel libre).
    C'est merdique, oui, mais le logiciel est libre.

    Il te reste :
    - Insister pour que Linux passe en GPLv3 (bon courage)
    - Cotiser avec d'autre pour du matériel libre (bon courage)

    • [^] # Re: C'est libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      La liberté d'étudier est bien souvent pas prise en compte, vu que le code est rarement distribué.

      Mais Linux est passé dans la liste des choses défendus par le SFC ( https://lwn.net/Articles/499099/ ).

      A défaut d'avoir les droits roots et le droit de flasher ton appareil, il y a déjà des groupes qui se concentrent sur l'obtention du code.

    • [^] # Re: C'est libre

      Posté par . Évalué à 10.

      Il te reste :
      - Insister pour que Linux passe en GPLv3 (bon courage)
      - Cotiser avec d'autre pour du matériel libre (bon courage)

      Et :
      - Acheter du matos non verrouillé.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: C'est libre

      Posté par . Évalué à 3.

      Je ne suis pas d'accord:
      Si en effet rien n'oblige le constructeur à libérer des bouts de code proprios, dire qu'il peut refuser de laisser exécuter une version modifiée sur la machine, c'est à mes yeux largement contourner la liberté de modifier le logiciel.

      Pour moi modifier ça va plus loin que l'éditeur de texte, et même que la compilation (si compilation il y a).

      D'ailleurs, si je ne peux pas accéder à l'OS, je ne peux pas vérifier que le code exécuté correspond au code source publié.

      Donc Google fournit un logiciel Libre aux fabricants de matériels, mais eux ne fournissent pas ce logiciel Libre à leurs clients. Ils fournissent autre chose. Un truc fermé invérifiable avec des bouts de Libre dedans, c'est tout ce qu'on peut en dire.
      Les deux systèmes devraient avoir un nom différent!

      Si je propose "OpenBSD installé par défaut" mais je fais en sorte que personne ne puisse le vérifier en pratique et d'ailleurs qu'on ne puisse rien changer dans le système.

      Est-ce que j'ai vraiment installé OpenBSD, ou autre chose?
      Vous croyez qu'un certain Theo resterait de marbre genre "il fait ce qu'il veut du logiciel"?

      • [^] # Re: C'est libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        D'ailleurs, si je ne peux pas accéder à l'OS, je ne peux pas vérifier que le code exécuté correspond au code source publié.

        Ca doit être un problème de définition entre nous deux.
        Pour moi, libre = les 4 libertés. Ce dont tu parles, c'est autre chose. Que certains associent au libre, mais pas d'autre.
        Il n'y a pas d'accord entre tous les libristes, bref ça ne fait pas partie de ce qui unit les libristes.

        PS : ne te méprend pas : je trouve que ça pue de ne pas autoriser le root facilement. Juste que je suis conscient que le libre, tel que défini aujourd'hui, ne l'interdit pas (seule une licence libre l'interdit), et que changer la définition provoquera un grand schisme dans le libre, façon catholiques vs protestants, alors vaut mieux ne pas trop y toucher si on veut avoir un poids face aux proprio très présent.

        • [^] # Re: C'est libre

          Posté par . Évalué à 5.

          Je ne me méprends pas. On parle de la définition de Liberté, pas de comment on voudrait que le Monde soit ;)

          Mais je pense au contraire qu'on devrait s'intéresser à la question.
          Mozilla oblige à changer les noms des logiciels pour garder le contrôle sur les variations.
          Je constate avec déception que Google donne beaucoup de marge aux constructeurs pour utiliser le nom "Androïd". Ils pourraient bien le payer un jour…

    • [^] # Re: C'est libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Libre != obligation de laisser exécuter une version modifiée sur une machine dont le constructeur ne veut pas.

      Bah si tu peux pas exécuter ton logiciel retouché, c’est que tu ne peux pas l’exécuter. Le libre est axé sur les possibilité qu’à l’utilisateur final, pas sur les envie des constructeurs de maintenir un contrôle arbitraire sur les machines qu’ils ont vendu.

  • # Le SDK n'est pas libre en tout cas

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 30/05/12 à 22:32.

    3.3 Except to the extent required by applicable third party licenses, you may not copy (except for backup purposes), modify, adapt, redistribute, decompile, reverse engineer, disassemble, or create derivative works of the SDK or any part of the SDK. Except to the extent required by applicable third party licenses, you may not load any part of the SDK onto a mobile handset or any other hardware device except a personal computer, combine any part of the SDK with other software, or distribute any software or device incorporating a part of the SDK.

    http://developer.android.com/sdk/terms.html

    blog.rom1v.com

  • # Liberté relative

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La plateforme Android, c'est au moins l'OS + les drivers + les surcouches + les applis.

    Les constructeurs n'ont l'obligation de publier que les sources de l'OS qu'il reprennent à Google. C'est donc potentiellement limité et rien n'indique que tu puisses utiliser un autre OS sur ton tel ou modifier l'OS qui y est préinstallé.

    Ensuite, même si tu installes une Cyanogen, il reste encore les drivers et la plupart des applis que tu vas utiliser qui seront non libre et dont tu ne pourras avoir accès au code source :-/ Ca correspondrait à untiliser un dsitrib GNU/Linux avec des divers proprios et une grande partie d'applis propriétaires.

    • [^] # Re: Liberté relative

      Posté par . Évalué à 4.

      Ca correspondrait à untiliser un dsitrib GNU/Linux avec des divers proprios et une grande partie d'applis propriétaires.

      … Et dire que GNU/Linux n'est pas libre.

      Androïd est libre, tel que publié par Google, il garanti les 4 libertés.
      Après, l'écosystème qui est autour n'est évidemment pas libre du tout (j'entend bien : selon les constructeurs) et cette vague impression d'enfumage me fait rester avec mon tel sous symbian. C'est un smartphone, que j'ai acheté avant la sortie d'Androïd, il est pas plus ouvert, hein, mais je ne vois aucune raison "libriste" d'en changer, surtout vu le prix.

    • [^] # Re: Liberté relative

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ca correspondrait à untiliser un dsitrib GNU/Linux avec des divers proprios et une grande partie d'applis propriétaires.

      Je ne connais pas beaucoup de monde qui utilise des distros "taguées" FSF. Quand aux "une grande partie d'applis propriétaires", ben tu peux les remplacer il me semble, sans avoir besoin de root, libre à toi.

      Donc on peut dire, si on suit ta logique, que 99% des utilisateurs de Linux sont des enfoirés qui disent utiliser un OS libre alors qu'ils n'utilisent pas de libre. Et/ou qu'une surcouche graphique posée sur du Linux rend Linux non libre.

      Hum. On part dans un bon petit délire. Certes, tout n'est pas libre, loin de là, mais quand même, ça devient gros l'intégrisme. Bon, vous proposez quoi à la place?

  • # so true

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je suis totalement d'accord sur le manque de critique envers android. Même si j'ai un smartphone sous android pour mon taf, j'ai vite toucher les limites de l'ouverture :
    - pour devenir root, j'ai du prendre un binaire sur le web, qui lance un exploit. Est ce que le code correspond à celui de github, je sais pas, sans doute que oui, mais on sait jamais. Lancer un truc sur son tel et se retrouver avec 400 euros de factures, il y a pourtant un business plan. Et la présence de faille dans mon tel m'enchante moyen.
    - pour mettre en place un VPN, pas possible avec l'OS installé, au motif qu'il manque tun.ko. il suffit sans doute de reflasher mais bon
    - déverouiller le portable ( car j'aimerais m'en servir à l'étranger, genre pour ne pas payer un bras sur le forfait mobile quand je suis la bas 1 semaine pour le taf ), pareil, via des trucs bizzares.
    - les applis fournis par défaut ? Proprio, et pourri. La météo qui marche que via la 3G orange, des applications de demo qui se lance qu'une fois ( genre, un tetris )
    - faire des trucs comme installer des softs gratuits ? Faut avoir un compte google.

    Et la part de Google ? ma foi, faire preuve de complaisance en fournissant du code sous BSD et pas sous GPL. Se dire que sans ça, la situation aurait pu être pire.

    Les constructeurs ? J'aurais tendance à dire "ne pas comprendre les contraintes du logiciels libres" et céder aux besoins de contrôle des éditeurs de contenus. Une tablette est surtout un outil de consommation plutot que de production, au moins dans l'esprit des gens et des fabriquants, donc qui dit consomation dit DRM.

    Pour moi, le souci est plus la complaisance des libristes. Il y a eu plein de gens qui ont gardés un esprit critique, il faut pas croire. Mais il y aussi que la majorité s'en fout, et que même si on aime pas un truc, si il y a que ça, tu prends à reculons. J'aime pas prendre le metro aux heures de pointes, je pourrais démissionner pour ne pas le prendre mais j'ai pas envie, donc je cherche une solution et en attendant, je prends quand même. On compare pas l'ouverture d'une tablette face à un pc, mais face à une autre tablette ou un portable. Face à un pc, oui, c'est nul. Le matos va tôt ou tard devenir obsolète en matière de soft, il est sans doute rempli de failles et de limitation. Mais ça a toujours été comme ça, et avant on pouvait rien y faire. Peut être que la plupart des gens continuent à voir les choses comme ça.

    • [^] # Re: so true

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il y a eu plein de gens qui ont gardés un esprit critique, il faut pas croire.

      Esprit critique != si un composant est pas libre, on dit que ça pue tout le système n'est pas libre.

      Oui, Android n'est pas 100% libre, on sait! Mais l'esprit critique ferait aussi dire que le journal se trompe de cible pour le verrouillage (pas Android qui fait le verrouillage).

      L'esprit critique, c'est aussi faire la part des choses, admettre que oui sans Android ça serait sans doute pire niveau libre (avec un iOS encore plus présent face à des constructeurs concurrent incapable de construire un OS proprio de leur côté et refusant de se mettre ensemble?)

      Les constructeurs ? J'aurais tendance à dire "ne pas comprendre les contraintes du logiciels libres" et céder aux besoins de contrôle des éditeurs de contenus.

      Ce n'est pas nouveau. Le libre rentre petit à petit dans les entreprises. Tu voudrais quoi? Tout ou rien? Ca serait rien! Android rentre car il accepte de se plier à certaines règles. Google en profite pour imposer ses applis, oui. Mais c'est comme ça que ça marche. Libre à toi de mettre le fric, trouver des gens pour mettre le fric, pour proposer un matériel et logiciel 100% libre. Mais pour le moment, le business model pour ce genre de chose n'a pas été trouvé, donc si toi tu es prêt à mettre du fric par la fenêtre, vas-y, mais les autres sont aussi libre de ne pas le faire.

      Oui, on sait, Android n'est pas complètement dans l'esprit du libre.
      Mais oui, aussi, le libre pur n'est pas capable de proposer mieux (que ce soit libre, les utilisateurs s'en foutent complet, et à raison : le libre esst un moyen, les utilisateurs veulent des fonctionnalités!). L'esprit critique, ce n'est pas que critiquer le proprio, c'est aussi savoir critiquer le libre et admettre ses limites.

      • [^] # Re: so true

        Posté par . Évalué à 8.

        L'esprit critique, c'est aussi (…) admettre que oui sans Android ça serait sans doute pire niveau libre (avec un iOS encore plus présent face à des constructeurs concurrent incapable de construire un OS proprio de leur côté et refusant de se mettre ensemble?)

        Ca, honnetement, on n'en sait rien. Peut-être que si google n'avait pas fait android, il y aurait eu plus de soutien sur d'autres projets (Maemo/meego ? OpenMoko ? Autre ?).

    • [^] # Re: so true

      Posté par . Évalué à 3.

      Je suis complètement d'accord, mais il faut bien comprendre la nuance entre la liberté du logiciel et les droits du consommateur. Le problème vient du verrouillage du matériel, Android n'est pas pour grand chose là-dedans. Les constructeurs sont dans une logique d'appareils jetables, tu achètes ton truc, tu ne changes jamais le système, la matériel est obsolète dans un an, tu rachètes un téléphone. J'imagine que le constructeur ne voit donc absolument pas l'intérêt de donner à l'utilisateur le droit de péter son téléphone—en fait, ton téléphone est plus une sorte de mini-freebox qu'un ordinateur, à leur yeux.

      Personnellement, je ne vois pas pourquoi ne pas mettre une option "obtenir les droits d'administrateur" avec la mention que ça fera sauter la garantie, mais c'est plus compliqué que ça. Administrer son téléphone permet de faire des choix qui n'arrangent pas les opérateurs : filtrer les publicités dans les applications, gérer finement son réseau, ses proxys, utiliser le téléphone comme un modem, bref, tout un tas de trucs pour lesquels l'opérateur n'est pas forcément d'accord. Sans compter le risque potentiel de failles exploitables dans le réseau de téléphone.

      À mon avis, ce type d'agissements de la part des vendeurs est largement tolérée, et n'est pas près de changer. Les consommateurs sont bien trop peu demandeurs de tout ça, pour la simple raison que la plupart des consommateurs entendent utiliser l'objet qu'ils achètent conformément à l'utilisation prévue par le vendeur. Il faudrait une loi qui interdirait au vendeur d'ajouter dans ses produits des dispositifs destinés à empêcher l'utilisation détournée, mais les vendeurs ont bien trop d'arguments politiques pour que ça se fasse (sécurité, fiabilité, surcoût…).

    • [^] # Re: so true

      Posté par . Évalué à 6.

      pour devenir root, j'ai du prendre un binaire sur le web, qui lance un exploit.

      Mauvais fabricant, changer fabricant. Il y a une petite boîte espagnole qui fait des téléphones rootés d'entrée de jeu. Sinon, les Nexus sont paraît-il très bien.

      La météo qui marche que via la 3G orange, des applications de demo qui se lance qu'une fois ( genre, un tetris )

      Mauvais opérateur, changer opérateur.

      Et la part de Google ? ma foi, faire preuve de complaisance en fournissant du code sous BSD et pas sous GPL.

      Soyons réalistes : s'ils l'avaient mis sous GPL, on serait encore tous sous Windows Mobile (ou sans smartphone).

      Les constructeurs ? J'aurais tendance à dire "ne pas comprendre les contraintes du logiciels libres"

      Voire "ne pas comprendre les contraintes du logiciel" tout court.

      • [^] # Re: so true

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Alors le geek phone one ne me tentait pas des masses. Deja, parce que Orange ne proposait pas de prix pour ça, et surtout parce que Orange ne proposait pas de remplacement rapide pour la flotte de 50 personnes qu'on a. Quand à prendre autre chose que orange, pareil, ça a été tenté, mais Bouygues a fait de la merde, et SFR n'a pas répondu. Les autres n'ont pas d'offre pro.

        Et si la BSD était si important, pourquoi avoir pris Linux et pas un noyau NetBSD ? Et si les constructeurs ont si peur de Linux, pourquoi avoir pris ce kernel ? Non, comme dirait Colombo, ça colle pas.

        • [^] # Re: so true

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je pense que la réputation de Linux, le nombre de pilote existant et le nombre de développeurs (c'est quand même plus facile pour recruter) dépasse la peur de la GPL. Si Linux et NetBSD avaient été équivalent sur ces points, je pense que le choix aurait été différent.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Android ça pue c'est pas libre

    Posté par . Évalué à -7.

    Déjà dire que android n'est pas libre c'est complétement idiot
    dire que android n'est pas libre car on achète une smartphone ou tablette non rooter est encore plus idiot car comme dis au dessus c'est le matériel qui est verrouiller de plus android autorise totalement le rootage ce qui n'est pas le cas de vrai produit propriétaire tel que mac alors quand on sait pas on dis rien

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.