Journal There is no app for it

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
7
8
mai
2010
Char Journel,

Derriere ton nom en anglais se cache une remarque que je me suis faite tantot sur ma bicyclette, et que je souhaite partager avec les moules a la recherche de leurs impressions.

Un slogan de l'Opple Stare est "there's an app for it" et il est assez vrai qu'il y a, si j'en crois les possesseurs d'Ophines, d'Opad Touch et d'Apid, pas mal tout et n'importe quoi en vente : des jeux, des evaluateurs de temps de trajet en metro, et des calorimetres. Et ca fait un tabac monstreux qui rend la SEITA jalouse.

D'un autre cote', j'ai l'impression que tout ce que le libre cherche a faire, c'est forker un gestionnaire de fenetres, un lecteur audio, ou encore une distribution (ou un OS) entier. Et je me dis : quel gachis !

J'ai en fait l'impression que le libre est frustre', et qu'il cherche a tout prix a faire mieux que son modele ou opposant afin de ustifier son existence ou de se creer un but. Et la, on s'appercoit que ce n'est pas un modele valide, et que c'est aussi pas mal une perte de temps et d'energie. Il n'existe d'ailleurs aucune indexation des logiciels qui distingue les produits ambitieux des gadgets (j'ai voulu installer hier une horloge genre xclock, y'en a 50 differentes, mais impossible de savoir lesquelles sont "bien". De meme, plein de gestionnaires de fenetres ont ete crees pour le fun et peuvent en fait etre simule's avec une bonne conf d'un autre WM plus abouti. Ils ne sont dans un sens donc "pas utiles").


Alors, que te proposer, char journel ?
Trois choses:
1/ que les mainteneurs de logiciels des distributions et OS libres decident subjectivement de la pertinence des projets qu'ils proposent, afin d'aider les utilisateurs finaux a trouver rapidement un logiciel complet, et a faciliter les recherches. Des tags comme "minimaliste", "j'avais du temps libre ce weekend la`" ou "fait meme le cafe'" seraient partiaux, sujets a trolls, mais rudement pratiques.
2/ Que les gens cessent un peu de reinventer la roue. S'ils veulent un logiciel qui corresponde mieux a leurs attentes, au lieu de tout refaire, qu'il tentent de modulariser encore plus leur logiciel de reference pour que la configuration soit encore meilleure (ca sera dur pour un traitement de texte ou un logiciel de dessin, certes, mais beaucoup plus aise' pour un lecteur audio, avec une architecture bien modulaire)
3/ Sans doute la plus importante, celle qui fait le succes de l'Opple Stare : codez des logiciels petits, simples, avec une interface claire, et mettez les en ligne. Faites en plein et recommencez. Et en accord avec 1/, indiquez bien que ce sont des gadgets. Si une bonne grosse collection de gadgets se forme, alors l'interet du libre sur les machines mobiles (laptops, pdas, etc) n'en sera que meilleur.


Alors, qui cree une applibre (application libre) pour la cuisson des oeufs a la coque ? Qui va porter l'excellentissime jeu Koules pour les pdas avec accelerometres ?
  • # ah !

    Posté par . Évalué à 7.

    Sur le principe de fond, je partage ton avis: s'il y avait une seule chose à retenir, que confirme d'un côté Apple et, par exemple, l'expérience Personas sur Firefox, c'est beaucoup de choses sont compliqués (car geekesques) dans notre beau monde.

    Du coup, le libre, et c'est pas nouveau, possède un ticket d'entrée assez haut. En tous cas trop haut pour une frange non négligeabled e la population.

    C'est d'une part pour ca que je pense que la disponibilité de logiciel 'à succés' comme firefox, openoffice, est une bonne garantie d'une migration plus douce.

    Mais sur la réalisation, le développeur open source contribue au projet de son choix dans la limite de son intérêt. Et je pense que certains cherchent le challenge, plutot que la rentabilité.
    • [^] # Le dogme du consummérisme!

      Posté par . Évalué à 6.

      À l'excéption de Gimp, la majorité des LL portés sur un autre OS ont souvent un meilleur pouvoir d'attraction et une meilleure réputation que sous Linux.

      Mais honnêtement, la donne est entrain de changer, les gens font de plus souvent le pas vers Ubuntu et donc Linux.

      Donc contrairement à l'auteur du journal, je ne suis pas pour la prolifération de petites apps à l'aune d'iPhone OS, je serais pour une consolidation et l'amélioration des outils phares dans chaque domaine: platforme de dev, outils CAO (musique, graphique, éléctronique, etc...)

      Et surtout, qu'on arrête avec nos "desktop", c'est bon quoi!
  • # J'aime ce logiciel

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il n'existe d'ailleurs aucune indexation des logiciels qui distingue les produits ambitieux des gadgets

    Il faudrait pour cela simplement rajouter un système de notation dans synaptic ! :)

    Mais alors, bonjour l'uniformisation par le bas et le règne absolu du clickodrome.
  • # Dissonance cognitive

    Posté par . Évalué à -7.

    Interface claire, logiciel libre.
    Does not compute.
    010001010111001101110100001011010110001101100101001000000110001001101001011001010110111000100000011100100110000101101001011100110110111101101110011011100110000101100010011011000110010100101130

    Depending on the time of day, the French go either way.

    • [^] # Re: Dissonance cognitive

      Posté par . Évalué à 2.

      s/3/1
      Start compilation…

      Et voila ça roule! Il suffisait juste de retirer la mauvaise foi! :)
  • # Développer une app pour voir youtube sur notre ordinateur?

    Posté par . Évalué à 4.

    Y'a peut être aussi le problème du matériel. Des petites applis sympa comme sur Iphone il y en aura surement pléthore si des machines comme le N900 se démocratisent.

    Je ne connais pas vraiment ce petit monde mais il y a t il une différence fondamentale entre une appli Iphone et un widget KDE4?
  • # Problème des petites applis et Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Alors, qui cree une applibre (application libre) pour la cuisson des oeufs a la coque ?

    Le problème n'est pas de la créer, mais de la déployer :
    - sous Ophine, simple : Opple Stare pour plus de 30% des téléphones, et maintenant aussi du Android.
    - Sous Windows, simple : un exécutable pour 95% du marché des PC
    - Linux? gloups... chaque distro (0.1% du marché des PC chacune) a son propre système (globalement basé sur RPM et Deb, mais pas que : slackware etc... en on d'autres), ses répertoires, etc... Je créé l'appli pour Linux, il faut 1 paquet par version de distro! (il y a un repository par version de distro... Et une version tous les 6 mois!). Ah j'avais oublié, une version pour i386 et une version pour x86_64, car tout le monde n'a pas une distro x86_64 sachant exécuter du i386 par défaut, l'enfer. Ah oui, il faut aussi faire une version pour Qt (KDE) et une pour GTK (Gnome), car sinon c'est moche, et les gens hurlent que ça ne s'intègre pas bien à leur bureau (c'est du vécu : vous avez qu'à faire une API commune, ça me gonfle de devoir développer pour deux toolkit graphique vous incapables de vous mettre d'accord sur une API graphique commune alors que vous additionnez moins de 1% du marché des PC!)

    Alors si déployer une appli à la con pour Linux, de l'adapter à chaque configuration car ce n'est pas automatique chez les linuxiens, si ça prend plus de temps que de développer une appli, c'est qu'il y a un problème au niveau des distros...

    Des logiciels à la con, il y en a plein pour Windows, et ils marchent sur des windows vieux de 10 ans (Win2000) autant que Win7, et ça s'intègre parfaitement avec tous les thèmes que Windows peut proposer, et ça, c'est con mais ça ne marche pas comme ça pour Linux : pas de système de packaging identique pour toutes les distros, et réponse classique "t'a qu'à passer upstream" mais le upstream n'a pas envie de s'occuper du appli pour la cuisson des oeufs a la coque et donc la refuse sauf si tu suis déjà kles règle de chaque distro (temps de packaging à la charge du développeur, qui préférera passer son temps à autre chose que se palucher la doc de packaging), et j'en passe. Quand les linuxiens comprendront que les différences c'est bien à condition qu'il existe une API et une méthode de packaging commune, on gagnera beaucoup d'applis à la con...

    Note : il y a bien une tentative de mutualisation du packaging avec autopackage, mais ces efforts sont rejetés par les puristes linuxiens, avoir un système unique de packaging, c'est trop le mal... Et il y a bien une tentative pas vieille d'intégration de Qt dans un bureau Gnome donc en développant pour Qt on peut être "valide" Gnome et KDE maintenant, c'est déjà ça...
    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Je veux bien pour l'api graphique, mais pour le packaging unique autotools permet une intégration sans trop de problèmes dans toutes les distros, non?
      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Euh... il y avait une note à la fin du commentaire à ce sujet ;-).

        Les "puristes" de la distro vont râler et demander une version du package qui, je cite, "s'intègre correctement à la distro, pas comme cette verrue d'autopackage qui ne respecte pas les règles d'intégration de ma distro chérie que j'adule" (bon, OK, je force le trait, mais l'idée est la), et ces râleurs qui veulent qu'on fasse plein de choses pour eux alors qui sont minoritaires connaissent malheureusement toutes les techniques pour te pourrir la vie (spammer le tracker, les forums, les mails persos et j'en passe). Bizarrement, j'ai 100x plus d'utilisateurs Windows que Linux, et ce sont les linuxiens qui sont champions des problèmes d'intégration... (Et jamais la même distrib, jamais les mêmes règles!)

        Je comprend donc à 100% le mec qui fait une applibre pour la cuisson des oeufs a la coque uniquement pour Windows (+Mac si il est gentil, + iPhone pour faire un peu de sous) mais délaisse les linuxiens incapable de mettre des règles communes (et acceptées)
        • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

          Posté par . Évalué à 2.

          fleny68 mentionnait autotools, pas autopackage. En gros, une application sera triviale à packager si elle peut facilement être compilée et installée avec des commandes du type :

          ./configure --prefix=/usr --sysconfdir=/etc
          make
          make install DESTDIR=...

          L'idéal étant d'avoir en plus une documentation avec une description sur une ligne, une autre sur cinq à dix lignes et la liste des dépendances.

          Cela ne résoud pas totalement ton problème : même ainsi on ne distribue que du code source, pas une application installable par l'utilisateur lambda. Le côté positif c'est qu'ainsi le package est presque fait pour toutes les distributions Linux, et même d'autres systèmes Unix (*BSD, Solaris...).
          • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            fleny68 mentionnait autotools, pas autopackage

            Oups...

            Autotools, j'avais carrément zappé tellement l'idée est saugrenue : l'idée que les linuxiens savent tous ce qu'est une ligne de commande et savent installer un logiciel en ligne de commande est totalement faux! Sans compter que les autotools, sans customisation pour la distro chérie de l'utilisateur, compile (si l'utilisateur sait compiler!) à la condition d'avoir toutes les dépendances préalablement installées, mais n'est pas packagée.

            Le côté positif c'est qu'ainsi le package est presque fait pour toutes les distributions Linux, et même d'autres systèmes Unix (*BSD, Solaris...).

            Retour à la case départ : les autotools ne savent pas quelles sont les règles de nommage de fichier et les répertoires de chaque distro. J'utilise les autotools (sinon je mourrais), mais ça ne change rien au problèmes des distros : un autotools n'est pas le package de la distro, il faut le répertoire Debian ou le fichier .spec en plus sinon ça le fait pas, il faut trouver le répertoire KDE 3 ou 4 (pas forcement le même suivant la distro) pour y mettre les liens dans le menu etc...

            Les autotools, c'est bien (c'est même nécessaire!) pour fournir des sources à des développeurs, et ça, c'es très très loin pour fournir une applibre pour la cuisson des oeufs a la coque à Mme Michu...

            Le côté positif c'est qu'ainsi le package est presque fait pour toutes les distributions Linux,

            Un package fait juste avec les autotools??? Euh... On n'a pas eu les mêmes contacts avec les règles de packaging des distros... Ce dont tu parles, c'est de la théorie pour logiciels n'ayant besoin d'aucune dépendance (donc surtout pas un GUI!) et avec aucune intégration possible dans le bureau...
            • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à -5.

              bon, on a compris tu préfères faire du windows, et nous on est trop con pour goutter les plaisir de l'uniformisation qui facilite trop la vie du développeur.

              Disons qu'on a pas de chance et qu'on ne connaîtra pas ton génie sur nos machines. Ce n'est pas grave. Continue à faire tes applis sous windows pour windows avec windows et ses 95% de part de marché, mais si tu pouvais juste arrêter de nous gonfler avec toujours les même remarques, cela _me_ ferait bien plaisir.

              Personne ne te force à faire du linux, si tu n'aimes pas n'en fait pas, on ne t'en voudras pas, mais vient pas nous expliquer ici que c'est trop pourri. être libre c'est parfois difficile, c'est un choix. Les gens qui ne peuvent/veulent pas faire des trucs pour linux, ce n'est pas grave, on peut vivre sans.

              Mais, si ton applis est potable et utile, un source qui "presque compile" est suffisant pour se retrouver partout, parce que ton uniformisation modèle sous winwin, c'est un mensonge. Les applis embarquent et souvent écrasent des libs systèmes, ce qui rend le système instable et peut mettre d'autres applications en vrac. Je l'ai connu plus d'une fois. Alors ton uniformisation hein... des clous.
              • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Disons qu'on a pas de chance et qu'on ne connaîtra pas ton génie sur nos machines

                Avant de m'insulter, tu pourrais vérifier :
                http://mediainfo.sourceforge.net/fr/Download
                Regarde le nombre de distributions supportées avant de dire n'importe quoi.
                Pourquoi je fais ça? Car il y a des gens perdus qui trouve bien Linux sous certains côtés, mais qui pensent que le système de packaging "chacun à sa sauce" actuel, c'est la merde aussi, mais qu'ils doivent faire avec, et aiment qu'on s'occupent d'eux.
                Désolé de me préoccuper des mes utilisateurs, qu'ils soient sous Windows, Linux ou Mac. Je pense à eux plutôt que de faire l'autiste "ouais, il y a autotools, vas-y" les pauvres...

                Je parle de ce que je connais, de ce qui fait chier les développeurs, tu sais, les petits mecs qui produisent quelque chose, eux.

                mais si tu pouvais juste arrêter de nous gonfler avec toujours les même remarques, cela _me_ ferait bien plaisir.

                Le posteur du journal pose une question, j'y répond.
                Je n'y peux rien si la réponse n'a pas changé depuis des lustres.

                Ca ne te fait pas plaisir? Ne lit pas, ce n'est pas pour toi que j'écris.

                Mais, si ton applis est potable et utile, un source qui "presque compile" est suffisant pour se retrouver partout

                C'est faux, et c'est ce qui amène la question du journal d'ailleurs...

                Personne ne te force à faire du linux, si tu n'aimes pas n'en fait pas, on ne t'en voudras pas, mais vient pas nous expliquer ici que c'est trop pourri.

                C'est pourri, et c'est la réponse à la question du journal.
                Mais si effectivement on a le droit de répondre que ce qui fait plaisir, ça ne va pas avancer.

                Oui, je pointe du doigt ce qui fait mal, mais chut, faut surtout pas le dire... Faut rester dans l'idée que Linux c'est le rêve pour tout le monde, sans regarder ce que disent les utilisateurs, qui essayent Linux, puis assez souvent le fuis car "il y a rien comme logiciels sous Linux, contrairement aux mensonges de la publicité : les dépots ne contiennent pas grand chose par rapport à ce que j'aimerai" (=des petits softs idiots mais que les gens aiment...)

                être libre c'est parfois difficile, c'est un choix.

                On peut être libre, et savoir faire des standards entre gens civilisés. L'un n'empêche pas pas l'autre.

                Chaque OS a ses défauts, Windows aussi, mais ce n'est pas parce que Windows a des défauts qu'il faut s'interdire de parler des défauts de Linux. Je te remonte les souffrances des utilisateurs et des développeurs de Linux, ceux qui développent des petites applis pour iPhone plutôt que pour Linux car Apple et Microsoft, eux, ont compris ce qui fait que ça marche : proposer un environnement de développement correct, déployable à grande échelle. Et les développeurs y vont, et les utilisateurs aussi.

                Autruche, autruche... Ne surtout rien voir...

                ca ne te plait pas? Moinsse moi, empêche-moi de poster sur LinuxFr, je ne ferai pas de multi pour continuer à faire ma prose. Mais en attendant, je considère le +10 du post initial plutôt comme une majorité silencieuse qui voit aussi les défauts plutôt que de faire l'autruche "il n'y a pas de problèmes avec mon OS que j'adule comme un Maqueux avec son Mac".

                Car la, tu démontres une autre chose : en plus de faire l'autruche, tu ne souhaites pas qu'il y ai un respect de la liberté d'expression (je te "gonfle" comme tu dis, et tu aimerai bien me voir dégager d'ici) ni de la démocratie la plus élémentaire (les notes sont la pour montrer si oui ou non je suis "pertinent", et si je ne l'étai pas je n'aurai plus le droit de poster, malheureusement pour toi la moyenne de mes posts est largement supérieure à 2)

                Pour exhausser ton souhait, une seule chose à faire : monter un kabale contre moi en mettant plus de monde qui me moinsse que de monde qui me plusse, et je partirai, en attendant je reste et je dis ce qui ne va pas, que ça te plaise ou non, et au passage, si ça ne te plait pas tu es autant libre que moi de partir.
                • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                  Posté par . Évalué à 3.

                  >Pourquoi je fais ça?

                  Tu as essayé le OBS d'openSuSe?
                  • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    C'est ce que j'utilise, sinon je mourrai.
                    Ca automatise pas mal de choses, mais ça n'enlève pas :
                    - avoir 1 paquet par version de chaque distro (faut se coltiner la gestion des fichiers ensuite, tu peux pas dire "télécharge xxx", mais "tu as quoi? distro x? quelle version? y? OK, alors le fichier à télécharger c'est z, oui, parce que bon, ton upstream n'a pas tous les logiciels, et je n'ai pas pris la peine de me palucher toutes les règles et passer plein de temps à essayer d'être accepté dans le repository offciel, donc faut faire avec")
                    - faire les /debian et le .spec (avec des #if qui se baladent pour adapter à chaque distro), autotools tout seul ne fait rien avec OBS.
                    - Qu'OBS ne dispose pas de Slackware, PCLinuxOS, Archlinux et autre distribution "exotiques" que mes utilisateurs ont le malheur d'utiliser.

                    OBS est une solution de contournement à un problème, mais ne résout pas le problème.
                    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Personnellement je me pose deux questions (je ne suis pas développeur donc je ne connais pas les difficultés):
                      – tu ne peux pas faire des binaires statiques ? C'est ce que fait par exemple Firefox et ça le mérite d'être portable (?).
                      – quel serait selon toi la solution (mise à part "on utilise tous la même distribution") ? Par exemple un rpm à le mérite d'être lisible par de nombreuses distributions (red hat, fedora, mandriba, debian, *buntu). Est ce que cela pourrait être un standard ?
                      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Par exemple un rpm à le mérite d'être lisible par de nombreuses distributions (red hat, fedora, mandriba, debian, *buntu). Est ce que cela pourrait être un standard ?

                        C'est le cas officiellement, si on suit en:Linux_Standard_Base. Je pense que la mise en pratique chez les diverses distros non-RPM laisse à désirer, pour de bonnes ou de mauvaises raisons.
                      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        – tu ne peux pas faire des binaires statiques ? C'est ce que fait par exemple Firefox et ça le mérite d'être portable (?).

                        Il y a effectivement la solution binaire statique, avec les inconvénients :
                        - L'intérêt de Linux n'est-il pas la modularité? Avec du statique, faut transporte par la même occasion le toolkit graphique complet (Wx, GTK, ou Qt, d'alleurs ça n'enlève pas le pb que d u GTP ne passe pas bien dans KDE etc), comme pour windows ou Mac tu me diras, mais du coup on a les inconvénients d'un Linux pas homogène et aucun avantage avec.
                        - le tar.bz2 de firefox, c'est fait pour les geeks : Mmm michu avec son applibre pour la cuisson des oeufs a la coque, elle va lancer le .tar.bz2, et... Ne rien comprendre. Le tar.bz2 c'est pas pour Mme Michu!
                        - L'intégration dans le bureau. Je ne sais pas si FF le fait, mais Mme michu, elle a envie d'avoir un accès rapide à sa petite appli ensuite, le menu doit donc être créé. Bon, ça, si ça ne se fait pas à l'install, ça peut se faire au pire à l'exécution... Le binaire statique ne résoud que quelques problèmes, il en reste encore beaucoup ensuite.
                        - Personnellement, je suis peut-être une burne, j'ai abandonné les binaires statiques car j'avais des problèmes avec, crash

                        – quel serait selon toi la solution (mise à part "on utilise tous la même distribution") ? Par exemple un rpm à le mérite d'être lisible par de nombreuses distributions (red hat, fedora, mandriba, debian, *buntu). Est ce que cela pourrait être un standard ?

                        Qu'est-ce qui pourrait être un standard, la réponse du développeur est : j'en ai rien à foutre, prenez celui que vous voulez, du moment où il y en a un seul.
                        Le développeur de base ne veut pas s'immiscer dans les choix, il veut juste une chose : réduire le temps de développement de la partie "compatibilité Linux". Il s'en fout qu'après Gnome ou KDE ou tout ce que tu veux fasse la gestion, il veut juste communiquer avec une seule langue, ça n'enlève en rien l'hétérogénéité des Linux, des bureaux etc... Il veut juste un pivot commun, tout comme HTML l'est pour le web : qui imaginerait développer deux fois une page, une fois eh HTML et une fois en langue y, pour être dispo partout? Bizarrement, c'est acceptable pour les bureaux Linux.

                        Pour ça, il y a LSB par exemple qui se veut essayer de réunir tout le monde, mais plein de distro refusent d'être LSB-compliant, va comprendre...
                    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est ce que j'utilise, sinon je mourrai.
                      J'avais été impressionné par le bouzin, je l'avais installé chez moi, et j'avais mis tout opensuse et mandriva pour voir si on pouvait faire des paquets cross distro facilement.

                      - avoir 1 paquet par version de chaque distro
                      Là, j'ai un gros blanc mental et je me rends compte que ça fait plus d'un an que j'ai essayé.
                      Je croyais me souvenir que tu pouvais uploadé une bonne fois pour toute les paquet sources, et même faire un seul fichier spec pour plusieurs distros (à base de test un peu chiand puisque par exemple dans le cas de mdv les checks de version OBS ne marchaient pas, il faillait faire du if aussi).

                      faut se coltiner la gestion des fichiers ensuite, tu peux pas dire "télécharge xxx", mais "tu as quoi? distro x? quelle version? y? OK, alors le fichier à télécharger c'est z, oui, parce que bon, ton upstream n'a pas tous les logiciels, et je n'ai pas pris la peine de me palucher toutes les règles et passer plein de temps à essayer d'être accepté dans le repository offciel, donc faut faire avec")
                      "ton upstream n'a pas tous les logiciels", genre il y a main de mandriva mais pas contrib dans le OBS officiel?
                      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        J'avais été impressionné par le bouzin,

                        Pareil.

                        Je croyais me souvenir que tu pouvais uploadé une bonne fois pour toute les paquet sources, et même faire un seul fichier spec pour plusieurs distros

                        Ben non. Il y a bien un .spec pour les RPM, mais voila ce qu'on doit faire :
                        BuildRequires: libqt4-devel
                        %if 0%{?suse_version}
                        BuildRequires: update-desktop-files
                        %endif
                        %if 0%{?centos_version} || 0%{?rhel_version} || 0%{?fedora_version}
                        Requires: qt4 >= 4.0.0
                        %endif
                        %if 0%{?mandriva}
                        Requires: libqtgui4 >= 4.0.0
                        %endif
                        %if 0%{?suse_version} || 0%{?opensuse_version}
                        Requires: libqt4 >= 4.0.0
                        Requires: libqt4-x11 >= 4.0.0
                        %endif


                        Ca donne envie hein? Juste pour pouvoir avoir Qt! Et ça, avant de tout trouver, on se paluche les erreurs remontées par OBS...

                        Et c'est sans compter qu'il faut aussi encore faire le répertoire Debian pour Debian et Ubuntu!

                        OBS simplifie des choses très complexes, ça les rends moins complexes, mais toujours complexes.

                        genre il y a main de mandriva mais pas contrib dans le OBS officiel?

                        Mal compris : une fois que tu as tous tes fichiers, ben il faut quand même orienter l'utilisateur vers le bon paquet. Sous Windows, c'est relativement simple : 1 paquet pour tous, on arrive à faire compatible pour toutes les versions (en plus le 32 bits fonctionne pour sûr sur tous les Windows 64-bits, on s'emmerde pas pour une petite appli, sous Linux il n'y a pas toujours la partie 32-bits)

                        Note : bon point pour les distros Linux sur une partie : le user-agent contient le nom de la distrib, sa version, et le CPU, ce qui permet de détecter automatiquement le paquet à offrir. Sous Windows, il n'y a pas le CPU dans le user-agent.
                        • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                          Posté par . Évalué à 2.

                          >Ca donne envie hein? Juste pour pouvoir avoir Qt! Et ça, avant de tout trouver, on se paluche les erreurs remontées par OBS...
                          OK, alors on est d'accord.
                          Oui, c'est chiant et là c'est un spec neuf. Quand c'est un spec d'une distro, tu as toutes les macros custom qui passent pas forcément sur le obs.

                          >%if 0%{?mandriva}
                          Il y a un an, ?mandriva_version (mdv_version?) marchait pas, ça a progressé?

                          >OBS simplifie des choses très complexes, ça les rends moins complexes, mais toujours complexes.
                          Oui.
                          Si toutes les distros continuent à faire toutes la même chose dans leur coin mais différent parce que {insérer ici raisons} ce genre de mécanisme est la seule solution. Mais ça reste toute une entreprise de l'utiliser.
                          • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Il y a un an, ?mandriva_version (mdv_version?) marchait pas, ça a progressé?

                            La, ça tombe en marche pour pour Mandriva 2009.0 i586+x86_64, 2009.1 i586 et 2010.0 i586+x86_64, tu noteras que 2009.1 x86_64 n'est pas dedans car ça marche pas. J'ai beau faire toutes les incantations vaudou, ça ne marche pas pour cette version spécifique.

                            Ca (des fois, ça marche, ou pas + faire un .spec acceptable par tous + le debian), c'est la réalité des développeurs, pas la théorie "le code source c'est suffisant et génial ça compile partout"... (parce que des blagues sur les spécificités par plate forme de GCC, j'en ai aussi puisque je développe aussi pour GCC Solaris ou microlibC ou MinGW, avec des problèmes d'implémentation manquante de la lib C/C++ standard suivant l'humeur...)

                            Je râle, ce n'est pas pour "casser du Linux", mais pour faire comprendre les points faibles, ce qui est améliorable, sans pour autant casser les spécificités de chaque distro (parce que bon, ça apporte quoi à la spécificité de la distro de changer le nom du package Qt?)
                            • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              ça apporte quoi à la spécificité de la distro de changer le nom du package Qt?)

                              c'est une spécificité culturelle, ça devrait être au patrimoine mondial immatériel de l'unesco et il serait interdit de changer le nom du paquet.

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je crois que tu te trompes.

                  Je ne te moinsse jamais (d'ailleurs je ne me sers presque jamais de mes "votes"), je ne cherche pas à te faire partir, et je veux encore moins une cabale contre toi.

                  Mais lorsque tu dis que les sources qui compilent ne suffisent pas pour se retrouver partout c'est faux.

                  Si tu regardes comment fonctionne le libre et linux, quelles sont les personnes qui travaillent sur des applications, elles le font parfois sur leur temps libre, gratuitement sans attendre de retour et donc, on ne peut pas leur demander de suivre un "chemin balisé" qui arrangerait certains développeurs. C'est l'avantage et l'inconvénient du libre, la liberté de faire ce que l'on veut, même si cela ne va pas dans le sens de certains développeurs.

                  Dans ton cas, et c'est ce qui te rend si "touchy" avec linux, c'est que tu veux tout faire tout seul dans ton coin, comme sous windows et prendre en charge la totalité, y compris avec un
                  "./configure --enable-staticlibs", alors que linux est le monde de la coopération. Je suis presque persuadé que Médiainfo serait repris dans les grandes distributions sans aucun soucis, et c'est comme cela que ca marche dans la vrai vie de linux.

                  Effectivement si tu veux tout faire tout seul (comme sous windows, parce que mettre en place une chaine de compilation c'est pas aussi 'simple' que chez nous), tu en chie grave, de la même manière qu'un garagiste qui veut être bon et spécialiste sur toutes les marques, essence, diesel, turbo, injection... ce n'est pas possible, et tu crois que les garagistes ils demandent à toutes les marques de voiture de mettre les même pièces aux mêmes endroits et les utiliser de la même façon ? ben non.

                  Alors sous linux, tu fais un jolie package de source, comme tu à l'air de si bien le faire (avec même les spécificités debian) et tu le soumets aux distributions qui le packageront comme des grands en l'intégrant à leurs système de packaging.

                  C'est la force su libre. Pendant que j'écrivais, j'ai téléchargé le tar.bz2 de la version cli en source, et je l'ai compilé. Le seul moment ou la compilation a planté c'est lorsqu'il a voulu télécharger la zlib (ERR 404) alors je l'ai installé tout seul avec le packet de ma distribution et la compilation s'est terminée sans aucun soucis. Ce n'est pas ton taff de compiler des trucs qui ne sont pas de toi sur ma machine. Tu donnes ton code et on doit gérer les dépendances. Il est "un peu fort" de faire télécharger des choses pour les compiler. et ca plante (la preuve)

                  Chaque os à ses spécificités (avantages et inconvénients) ce qui est un inconvénient pour certain est un avantage pour d'autre. Il n'est pas bon d'uniformiser en un seul tout.

                  Moi j'utilise plutôt kde, chez des potes j'utilise gnome, j'install du icewm, fluxbox, fvwm, jvm, suivant le public à qui je destine la machine que j'installe. C'est la force du libre cette diversité, même si cela implique plus de travail pour avoir des intégrations dans tous les bureaux.

                  Vouloir uniformiser, c'est la mort, même la nature par son système de reproduction sexué par défaut crée des milliards de différences et c'est ces différences qui fait que le monde est toujours en vie. Pitié ne prône pas l'uniformisation qui va conduire à un appauvrissement (avec toujours un nivellement par le bas, au moins disant)
                  • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Mais lorsque tu dis que les sources qui compilent ne suffisent pas pour se retrouver partout c'est faux.

                    J'ai pourtant donné des exemples.
                    De plus, l'auteur du journal demande pourquoi il n'y a pas d'app pour la cuisson des oeufs a la coque sous Linux mais sous Windows, iPhone et compagnie, et personne n'a pu donner une meilleure explication. D'après toi alors, si ce n'est pas ce que je raconte, que'est-ce qui fait que les autres OS ont plus de petites applis que les gens aiment?

                    Je suis presque persuadé que Médiainfo serait repris dans les grandes distributions sans aucun soucis, et c'est comme cela que ca marche dans la vrai vie de linux.

                    Je tiens le pari, mais je te laisse faire alors : un mec a essayé pour Ubuntu, il s'est fait envoyer bouler car ça ne respectait pas les bonnes règles, il a abandonné. La vraie vie de Linux, c'est une minuscule partie des logiciels qui sont repris dans les dépôts. Le chiffre affiché par chaque distro (y compris Debian) peut paraitre grand, mais en réalité chaque utilisateur a sa petite appli adorée qui n'est pas la même (j'éviterai de parler de l'age de certaines versions des logiciels dans les dépôts...), et que celle-ci n'est pas dans les dépots.
                    Le système de dépôt montre ses limites : c'est génial (un clic, et tout est MAJ) pour un serveur qui a des logiciels "standards", mais ça ne marche pas pour Mme Michu dont l'appli n'est pas mise dans les dépôts faute de mainteneur et de personnes le faisant.

                    Alors sous linux, tu fais un jolie package de source, comme tu à l'air de si bien le faire (avec même les spécificités debian) et tu le soumets aux distributions qui le packageront comme des grands en l'intégrant à leurs système de packaging.

                    Non cf plus haut : package abandonné car personne intéressé pour maintenir la chose. MediaInfo n'est pas assez populaire pour que ta théorie marche. Alors je n'ose imaginer pour des plus petites applis encore...

                    Bref, je tiens le pari : le package source contient le .spec et Debian, tu me démontres que quand on a fait le boulot "développeur" ça roule tout seul? Moi, j'ai abandonné l'idée, car j'ai vu que tu parles de theorie, et pas de pratique. J'ai fait une bonne partie du boulot (.spec et debian faits), j'abandonne. Tu a l'air de dire que c'est simple, ça devrait donc te prendre très peu de ton temps non? Il faudra aussi veiller à mettre à jour le package, pas envie de me coltiner des bugs de vieilles versions.
                    Je fais un constat simple : plein de monde pour dire que c'est simple, personne pour le démontrer.

                    Moi j'utilise plutôt kde, chez des potes j'utilise gnome, j'install du icewm, fluxbox, fvwm, jvm, suivant le public à qui je destine la machine que j'installe

                    Cette diversité est excellente! Il ne faut pas l'enlever!
                    Mais je ne vois pas le rapport entre la diversité dont tu parles et les bâtons dans les roues mis aux développeurs.

                    Vouloir uniformiser, c'est la mort,

                    Uniformiser e nom du package Qt est-il la mort? Ca apporte quoi à part faire chier les développeurs?
                    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Non, je n'ai pas envie de packager tes applis, car ce n'est pas ma compétence. Moi je trolle et je suis un éternel pas content :-)

                      On revient toujours sur les même affirmations en boucle : sans prendre ta version pour ma distro, j'ai eu le truc que j'ai compilé from sources sans soucis, sauf TON hack pour faire tout seul dans ton coin. La preuve que les sources suffisent. Il y a même une reflexion à faire sur les libs externes, sont-elles répandues, quelles versions, est-ce pas trop exotiques ...

                      Si on reprend tous tes argumentaires (depuis longtemps hein...) sur l'uniformisation, ce n'est pas seulement le nom du paquet, c'est aussi la manière de l'intégrer dans un bureau, dans les menus, dans le toolkit graphique, dans le fichier de compilation etc....

                      Ce que tu appelles le bâton dans les roues du dev, c'est justement cette diversité. Oui c'est chiant, il y a plein de solution, plein de langages, plein de tookit (en plus de gtk, gtk2, qt, wxpython, il y a aussi fox-toolkit par exemple, tcl-tk, tkinter, pygt, pygtk etc..... il faut faire des choix et savoir que cela ne sera pas intégré parfaitement à la machine de tout le monde. C'est cela la diversité, c'est cela le prix à payer pour être libre. Parce que in-finé est-ce que le plus important c'est que la couleur de la barre du menu fichier soit la même que l'application voisine ?

                      Tu raisonnes en utilisateur windows : installable facilement par tout le monde (même mme michu), avec le moins de tracas possible pour l'utilisateur et le développeur dans une uniformisation de bon aloi. Même tes screenshout sont réalisé sous winwin. Attention, je ne te déni pas ta liberté d'utiliser winwin et son uniformation.

                      Inconsciemment c'est cela que tu veux. Mais il n'y a pas de cela sous linux. Linux est même contre cette uniformisation. Sinon à quoi bon ? C'est ce qui est rafraîchissant, de réinventer la roue, chaque jour, de plein de manière différente et un jour, une seule fois, la nouvelle roue va engendrer une nouvelle voiture, plus belle ou plus rapide ou un concept-car. Tu ne crois pas que ca fait chier les fabriquant des vêtements qu'il y ait des petits, des grands, des gros, des maigres, des hommes, des femmes ... ben si mais pourtant qui voudrait uniformiser pour ne faire qu'une seule taille et une seule couleur ?

                      Si on veut revenir au début du débat et des applications pour iphone, ceux que je connais et qui l'utilise sont tout fier de me monter la dernière application qui tue les chatons genre la boite à meuh, le coq qui chante, le truc qui fait cli-clac alors que leur truc à 600 euros est même pas capable d'envoyer et recevoir une simple photo non drm par bluetooth.

                      Alors peut être qu'il n'y a pas d'application comme cela sous linux (mais , mais est-ce vraiment un mal ?

                      Être libre implique de faire des choix qui ne sont pas universels, sinon ce n'est pas la liberté, mais un rail.
                      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        j'ai eu le truc que j'ai compilé from sources sans soucis,

                        Mme Michu, qui veut son appli pour la cuisson des oeufs a la coque, ne sait pas compiler. Elle ne sait même pas ce qu'est une ligne de commande, et ne veut pas savoir.

                        Qu'est-ce qu'il y a de compliqué à comprendre dans cette phrase?
                        Je te dis que Mme Michu veut pouvoir avoir son application (pour a cuisson des oeufs a la coque), tu sors l'artillerie lourde "compilation", super, dans le genre je ne comprend pas pourquoi ce con d'utilisateur va sous Windows parce qu'au moins, il peut utiliser son appli. Ta solution n'est pas une solution.

                        Ce que tu appelles le bâton dans les roues du dev, c'est justement cette diversité

                        On peut avoir une diversité sans mettre des bâton dans les roues.
                        Il peut y avoir des standards commun pour des choses communes, sans pour autant casser la diversité.

                        Mais c'est tellement plus facile de se dire que la liberté est à ce prix plutôt que de regarder en face les problèmes... Non, la liberté n'est pas à ce prix, il est tout à fait possible d'être libre sans pour autant faire chier l'utilisateur et le développeur, mais encore faut-il penser à l'utilisateur ou au développeur, c'est parfois oublié...

                        En attendant, tu n'apportes aucune explications sur comment faire pour que le posteur du journal puisse avoir son applibre pour la cuisson des oeufs a la coque... Il n'y a pas de problème!
                      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Au fait :

                        Non, je n'ai pas envie de packager tes applis, car ce n'est pas ma compétence.


                        Boom.
                        Voila, c'est dit, fermez le ban.

                        Il faut des compétences pour packager. Et c'est la le problèmes. Pour les autres OS, il faut savoir lire vite fait quelques docs, et on déploie pour un nombre de machine impressionnant.

                        Tu démontres toi-même qu'il y a un problème au niveau packaging : tu dis que c'est simple, que tout va bien, pour ensuite te cacher sur un problème de compétences pour ne pas prouver tes dires.

                        Théorie, théorie, de quelqu'un qui ne l'a jamais fait.
                        Désolé, j'ai plus tendance à croire quelqu'un qui s'est frotté à la réalité du terrain (même si c'est moi) qu'à quelqu'un qui croit les "on dit" : tu parles de ce que tu ne connais pas, et pense que c'est génial comme système sans y avoir touché. Tu ne vois pas du tout de problème la?
                        • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Attend, si tu parles de ta conclusion pour prouver ta conclusion tu n'as pas fait grand chose.

                          Il n'y a pas un problème au niveau du packaging, il y a des compétences. Mme michu elle veut que son ordi il marche tout seul, maintenant lorsque son proc il crame, elle sort pas son fer à souder pour le réparer. Michu lorsque son joint de culasse, il fuit, elle déculasse pas son moteur, lorsque son compteur électrique crame, elle sort pas les gants mapa pour intervenir sur le réseau EDF. La michu, lorsque son windows est tellement pourri de vers et virus qu'il met 5 minutes à démarrer, la michu elle achète une nouvelle machine. Mais michu lorsqu'il y a pas une applis déja packagée pour son linux ésotérique, elle devrait pouvoir le faire sans aucune connaissance, sans prendre le temps d'apprendre, sans avoir la volonté de comprendre ?

                          Ce dont tu fait l'apologie c'est l'esclavage à un clickodrome que l'utilisateur ne comprends pas et dont il dépend de _toi_ pour avoir sa dose de logiciel de merde pour faire bipbip au bout de 180 secondes. Ce que tu défends c'est ton pouvoir sur l'utilisateur avec peu de travail, avec une petite compétence, pour les machines des boeufs à qui on a forcé d'acheter un winwin. Mais cela linux ne te le fournira jamais. Parce que le _but_ initial de linux et du libre c'est de faire des utilisateurs compétents, même contre leurs désirs de ne rien vouloir comprendre. Pour ceux qui ne veulent pas comprendre et apprendre, pas la peine de venir sur le libre et raller, il y a windows et mac qui correspond parfaitement à leurs besoins. Et ce n'est pas la peine de dire que c'est élitiste, c'est faux. Le fait de vouloir un système qui te pousse à apprendre et évoluer n'est pas un bug, c'est une feature.

                          Tu crois que je n'y ai pas touché ? Tu crois que je parles sans savoir ? Parce que je trolle et j'ouvre ma gueule lorsque toi tu "travailles", je suis "inférieur à toi et je ne sais pas de quoi je parle ? Tu te sens supérieur de ton expérience à packager ton applis pour 245 distributions, et à fournir des sources qui téléchargent directement des libs
                          pour faire style .

                          J'ai été défendre à genève un logiciel de laboratoire de langue en logiciel libre et standart ouvert http://llsoll.freeaisnevalley.com/ . J'ai travaillé comme un con pendant 12 mois pour un salaire horaire inférieur au smic pour démontrer que l'on pouvait faire qu'avec des logiciels libres, une solution qui fonctionne dans un environnement concurrentiel, parce que la solution que l'on a fait est compatible avec toutes les distributions, parce que l'on a pris le temps de _documenter_ comment cela marchait, qu'avec des briques du libre, en environnement réseau avec des politiques de sécurités qu'on ne maîtrisaient pas, avec des gens dont linux ce n'est pas le métier, avec des procédures de mise en place complexe à cause du manque de formation des intervenants, parce que l'on a "fait plier" le vendeur de casques&micro usb REVOX pour avoir un pilote qui fonctionne correctement sous linux. Et lorsque je suis passé à autre chose, il était fonctionnel dans au moins 2 classes de collèges. et que les prof pouvaient faire facilement leurs exos de langue avec un simple éditeur de texte et un peu de compétences.

                          Alors tes états d'âmes de la complexités des distributions pour le lien dans le menu, le toolkit et la couleur des menus, les paquets différents suivant les distributions, excuse moi mais cela me passe bien au dessus de la tête.

                          Ta réalité du terrain, c'est celle de quelqu'un qui se regarde un peu trop le nombril en trouvant que le monde il est trop injuste. Il y a des règles dans l'univers linux, il suffit de les suivre. Les distros ont des règles pour intéger les paquets, il suffit de les suivre, ce n'est pas comme si il n'y avait pas assez de languages de scripts pour automatiser personnalisation ou compilation.

                          Ok, cela te fait chier, je peux comprendre, maintenant c'est comme cela que ca marche, je n'y peux rien, tu n'y peux rien et cela ne changera pas. Si tu veux un truc pour michu tu fait un package pour buntu et c'est fini, me parles pas de michu et de ARchlinux ou Lfs en même temps, sinon je vais faire pipi de rire.
    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

      Posté par . Évalué à 4.

      Et tu as oublié le fait que la quasi totalité des outils d'installation d'applications ou gestionnaires de paquets nécessitent d'avoir les droits root pour être utilisés.

      Ça ajoute toujours au fun d'avoir à ouvrir un paquet à la main avant de pouvoir tester son xegg.
    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est pour ces applis a la con qu'un langage au niveau est adapté (visual basic, java, C#, ...).

      Ces langages fournissant un framework riche et commun entre plusieurs OS, ça simplifie pas mal les choses.
    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      "vous avez qu'à faire une API commune, ça me gonfle de devoir développer pour deux toolkit graphique vous incapables de vous mettre d'accord sur une API graphique commune alors que vous additionnez moins de 1% du marché des PC!"

      euh, tu parles à qui ???
      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        A la "communauté Linux", où du moins ceux qui se plaignent de ne pas avoir d'applibre pour la cuisson des oeufs a la coque sous Linux, bref tous ceux qui demandent des applis compatibles avec leur OS : ils faut commencer à mettre la pressions sur les distros pour qu'elles proposent une API commune avant de demander aux développeurs de développer pour Linux des petites applis.
        • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

          Posté par . Évalué à 2.

          Et pourquoi selon toi ce serait aux distributions de définir quelle est l'API commune à utiliser et pas aux developpeurs de se mettre en relation pour en choisir une seule ?
          • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il l'ont fait : autopackage.
            Mais ça ne plait pas aux mainteneurs de distro qui crachent dessus plus qu'autre chose.
            Sans la bonne volonté des mainteneur de distro, ça ne mène pas loin, puisqu'il faut un accord de tout le monde.

            De plus, un développeur s'occupe de développer son appli, et prend ce qu'on lui donne, et si il n'y a rien, ben il ne porte pas.

            On critique Microsoft ou Apple, mais eux, ils ont compris que proposer des plate-forme de développement correctes aide à avoir des développeurs, et donc des utilisateurs par ricochet.

            c'est un choix, mais alors il ne faut pas venir se plaindre qu'on a pas d'app pour la cuisson des oeufs a la coque quand on fait (pas) le nécessaire pour inciter à développer pour sa plate-forme.
            • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Il l'ont fait : autopackage.
              Mais ça ne plait pas aux mainteneurs de distro qui crachent dessus plus qu'autre chose.
              Sans la bonne volonté des mainteneur de distro, ça ne mène pas loin, puisqu'il faut un accord de tout le monde


              oui et si on demandes aux distros, elles ne seront pas d'accord entre elles.

              Tu es juste pour la dictature, parce que la dictature te prive de liberté et par la même t'aide à éviter de faire ces choses fatiguantes qu'on appelle inventer, réfléchir, penser différemment. Manque de pot cher Zenitram, ça va peut-être te paraitre étrange (!) mais dans le libre, on aime la liberté, la diversité, pas la dictature.


              On critique Microsoft ou Apple, mais eux, ils ont compris que proposer des plate-forme de développement correctes aide à avoir des développeurs, et donc des utilisateurs par ricochet.


              Ils ont rien cherché à comprendre, ils ont proposé un truc parmi pleins d'autres environnement de développement qui existent toujours. Si tu veux coder une appli en perl et en qt et la déployer partout sous windows, ben t'es toujours obligé de demander aux utilisateurs de s'installer perl et QT, ou dans le cas contraire tu dois leur fournir des libs avec ton programme. A ce niveau la, y'a aucune différence.

              La seule vraie différence, c'est que plein de monde est formé à leur ide pour une question bête de parts de marchés.

              c'est un choix, mais alors il ne faut pas venir se plaindre qu'on a pas d'app pour la cuisson des oeufs a la coque quand on fait (pas) le nécessaire pour inciter à développer pour sa plate-forme.

              Note que moi je ne plains pas. D'ailleurs contrairement à windows ou à Apple, un très grande majorités de mes besoins sont remplis par les applications qui existent sous nos os libre. Quand j'ai besoin d'un truc il y'a bien souvent quelqu'un qui a déjà eu l'idée et publié un script qui le fait bien. Pas besoin de appstore à la noix.

              Si je peux me permettre, une app pour la cuisson d'oeufs à la coque, c'est 2-3 lignes en bash, et cela même en utilisant des outils graphiques comme xmessage, zenity, libnotify ou kdialog.

              Franchement, quand on voit la pauvreté en terme d'intérêt et d'utilité des applications tirées de l'app store on rigole. La plupart se résument à des raccourcis pour des sites web existants.
              • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Alors la je dit bravo : l'auteur du journal pose une question sur pourquoi il n'y a pas de petite appli, la réponse est :
                - On n'a pas besoin de petite appli
                - Moi je sais coder l'appli (ou moi je sais compiler, ce qui revient au même)

                Quelle utilité!
                Sinon, une réponse à la question sans faire l'autruche?

                Le libre avance, mais pas grâce à vous.
                • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Le libre n'est pas pourri de spyware en tout genre grace à des gens comme lui, qui défendent bec et ongle la moindre parcelle de liberté et ne cèdent pas à la facilité du tout pour tout le monde sans efforts (et si possible gratuitement).

                  Si il n'y a pas d'applis de grande envergure pour cuire un oeuf alors que 1 lignes de bash peut le faire, c'est qu'il y a pas de gens assez cons pour perdre du temps à coder une truc de 2 mo en gtk2/qt avec des dépendances vers 5 libs majeurs et 2 ésotériques _ET_ que globalement les gens qui sont sous linux et qui packagent des applications préfèrent passer du temps pour des softs plus complets en terme de fonctionnalités et d'utilités.

                  Le jour ou tu auras un mainteneur debian upstream qui trouvera son bonheur à packager ce type d'application, tu en auras 3589 sur le dépot debian stable, mais pour le moment il semble qu'ils préfèrent se trouver vers des applications qui leurs semble de plus grande importance.

                  L'avantage du libre, c'est que le but, c'est d'être libre, pas de conquérir des marchés ou de convertir des gens avec des gadgets débiles.

                  Des "petites applis" sous linux, il y en a tellement que je suis persuadé que ta vie entière ne suffirait pas pour les répertorier et les commenter. Alors même que le but n'est pas de jouer a celui qui a la plus grande, mais être juste libre chez soi
                • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Alors la je dit bravo : l'auteur du journal pose une question sur pourquoi il n'y a pas de petite appli, la réponse est :
                  - On n'a pas besoin de petite appli
                  - Moi je sais coder l'appli (ou moi je sais compiler, ce qui revient au même)

                  Quelle utilité!
                  Sinon, une réponse à la question sans faire l'autruche?


                  Ce n'est pas parce que l'auteur du journal pose une question qu'elle en devient pertinente.

                  Les applis, on les a, il y'en a des milliers pour faire tout ou rien (à part peut-être le café) dans nos os libres. Des gadgets tu en trouve déjà des pelletées. Au lieu de parler d'autruche, sort ta propre tête de ton trou, enlève tes oeillères et ouvre grand les yeux.

                  Les journalistes parlent facilement de l'app store comme une nouveauté ou une innovation. C'est con parce que sous linux on a un appstore depuis bientôt 12 ans, ça s'appelle www.freshmeat.net

                  Et pourtant il y'a encore des developeurs retrogrades comme celui de media info qui préfèrent toujours sans passer plutôt que de proposer à leurs "Mme Michu" un moyen simple de les trouver :
                  http://freshmeat.net/search?q=mediainfo&submit=Search
                  • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    C'est con parce que sous linux on a un appstore depuis bientôt 12 ans, ça s'appelle www.freshmeat.net

                    Je viens de tester , j'ai pris le premier logiciel sur la page :
                    - Download, OK je download
                    - Je me retrouve avec un .zip, et plein de fichiers dedans --> Mme Michu, elle fait "poubelle", et va vers un vrai Appstore.

                    Perso, je sais quoi faire, mais pas Mme Michu.

                    Les journalistes parlent facilement de l'app store comme une nouveauté ou une innovation.
                    C'est une nouveauté parce que c'est utilisable par le commun des mortels.

                    C'est la que le bas blesse : l'idée est certes la depuis 12 ans, mais ça fait 12 ans que c'est inutilisable à part pour les geeks.

                    enlève tes oeillères et ouvre grand les yeux.

                    Quand on cite Freshmeat comme AppStore, les oeillères ne sont pas la où on croit... Abandon, je vous laisse à votre fanatisme au point de ne pas comprendre l'être humain, le vrai, celui qui veut seulement utiliser un ordinateur, et n'a pas envie d'apprendre à compiler pour.
                    • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                      Posté par . Évalué à 1.

                      - Je me retrouve avec un .zip, et plein de fichiers dedans --> Mme Michu, elle fait "poubelle", et va vers un vrai Appstore.

                      Euh...ça c'est une question de responsabilité du developpeur qui fournit ou pas un binaire, rien à voir avec le repository en question, app store ou pas.

                      Abandon, je vous laisse à votre fanatisme au point de ne pas comprendre l'être humain, le vrai, celui qui veut seulement utiliser un ordinateur, et n'a pas envie d'apprendre à compiler pour.

                      L'humain qui ne veut pas apprendre à compiler, il ne cherche pas non plus à installer un logiciel par lui-même. Il demande à une personne qu'il connait bien s'il peut lui installer.

                      D'ailleurs la plupart des gens qui ont des iphone que j'ai rencontré n'installent pas une seule application dessus et se contentent du safari préinstallé.
                      • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Euh...ça c'est une question de responsabilité du developpeur qui fournit ou pas un binaire, rien à voir avec le repository en question, app store ou pas.

                        Tu as découvert un grand truc : c'est justement la critique sur Linux en général!
                        Le mec va sur l'AppStore d'Apple ou d'Android, et... ça marche. Les applis sont utilisables.
                        Pourquoi donc ce n'est pas la même chose sous Linux et qu'on a le droit à un Bundle? Moi je donnes des raisons, et toi tu dis "c'est la faute du développeur".

                        Le développeur ferait un truc mieux si il ne devait pas passer du temps interminable dessus, et c'est bien le reproche.

                        L'humain qui ne veut pas apprendre à compiler, il ne cherche pas non plus à installer un logiciel par lui-même. Il demande à une personne qu'il connait bien s'il peut lui installer.

                        N'importe quoi.
                        L'humain, il veut se débrouiller tout seul, pas avoir besoin d'un ami geek.
                        Et en plus, d'autres OS lui proposent cette possibilité...

                        D'ailleurs la plupart des gens qui ont des iphone que j'ai rencontré n'installent pas une seule application dessus et se contentent du safari préinstallé.

                        C'est pour ça qu'Apple a fait beaucoup sur l'Appstore, qu'il y a des milliers de téléchargements dessus, que certains (certes pas beaucoup) arrivent même à avoir plein de fric en vendant...

                        "J'ai un copain qui", certes, mais ça ne fait pas des stats d'utilisation.

                        Mais je vois toujours une chose : pour vous, Linux c'est parfait. Ne surtout pas dire qu'il a des défauts. Et après on se fout de la gueule des Fanboy d'Apple...
                        • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          non, on dit qu'il est juste bien pour nous et qu'on ne veut pas qu'il change afin que tu le trouves parfait pour toi et les devs qui veulent faire tout seul dans leur coin.

                          Non il est pas parfait, mais le "juste marche pour tout le monde sans se poser de question, en installant un truc fournis sur un site hors distribution" c'est tout sauf ce qui est parfait. Parce que qui va dire à michu que media info c'est bien pour elle, mais spyware_lin_2000 c'est pas bien ?

                          On explique à michu qu'elle doit se servir des dépots de sa distribution et point barre. et si un péquin il veut passer une applis, il le fait intégrer dans les dépots officiels de la (les) distros. Comme cela le péquin il fait pas n'importe quoi. et le contenu du paquet est "un peu" revue par un packager de ta distrib.

                          C'est compliqué de se faire intégrer ? c'est normal, il y a un "cahier des charges" différents suivant les distros, mais si tu enlèves les distros grand public, allez buntu, fedora, mandriva, le reste des distributions, c'est pas michu qui se l'est installé tout seul si il a celles là. Donc il n'y a pas un besoin urgentissime d'avoir un "moyen facile" de packager pour toutes les distribution.

                          Et si tu parles de l'appstore, ce qui est marrant, c'est oui ca marche pour tous les iphaunes, mais tu ne peux rien installer d'autre sur le iphaune que ce qui provient de l'appstore. Donc tu est tout de même gonflé de venir nous rabâcher cette histoire parce que ton applis, tu ne pourrais pas l'installer sur les linux en dehors des dépots officiels des distributions, ce que tu veux faire et tu demandes qu'on te facilite TON travail pour TON application.

                          Tu vois linusque il est cool avec toi, il te permet de faire ce que l'appstore ne permet pas.
                          • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

                            Posté par . Évalué à 4.

                            J'aime bien cette contradiction entre ceux qui veulent que les distribs soient centralisées pour raison de sécurité mais réclament dans le même temps des outil sociaux décentralisés par crainte du big brother.
                            Bizarrement, on passe sous silence les problèmes de sécurité dans ce cas là.
          • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour HTML, les développeurs de navigateurs HTML (Opera, Microsoft, Mozilla, Apple...) se mettent autour d'une table et font des specs communes, qu'ils proposent ensuite aux développeurs.
            Avoir une "API" commune comme HTML n'empêche pas la guerre des navigateurs, les différences, au contraire. Et les développeurs de site sont très peu présents.

            Et ça marche. HTML est standard, partout.

            Bizarrement, impossible de faire la même chose pour les gestionnaires de bureau ou les packages Linux, et c'est la faute des développeurs, va comprendre...

            En attendant, aucune autre explication a été donnée au fait bien factuel du manque de petites applis pour Mme Michu sous Linux... Linux est tellement parfait qu'on ne trouve aucune raison pour ce manque?
            • [^] # Re: Problème des petites applis et Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Pour HTML, les développeurs de navigateurs HTML (Opera, Microsoft, Mozilla, Apple...) se mettent autour d'une table et font des specs communes, qu'ils proposent ensuite aux développeurs.
              Avoir une "API" commune comme HTML n'empêche pas la guerre des navigateurs, les différences, au contraire. Et les développeurs de site sont très peu présents.

              Et ça marche. HTML est standard, partout.


              Ouais tellement standard que des millions d'utilisateurs se sentent obligés d'installer un plugin proprio parce que ce standard a évoluer trop lentement pour offrir diverses fonctionnalités que les developpeurs web recherchaient.

              C'est bien beau de vouloir chercher des api communes, mais on y perd en dynamique.

              Vois la peine qu'à Microsoft à proposer des innovations à ses propres utilisateurs. Ils sont perdus dans un jungle inextricable de compatibilité et sont obligés de forcer la préinstallation de leur nouveaux OS sur les pc neufs et rendre un minimum de choses incompatibles (directx11) pour inciter les gens à migrer.
  • # kde-apps par exemple ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bonjour,

    C'est marrant mais moi les portail pour les iMachin, ça ressemble furieusement à ceux qu'on connait depuis longtemps comme kde-apps.org. On y trouve de tout, on peut mettre des commentaire, et même noter les applications.

    Après, la masse d'utilisateurs/contributeurs n'est pas la même, mais je ne pense pas que le libre est à rougir de son modèle.

    C'est mon avis, et je le partage.

    Bonsoir
    • [^] # Re: kde-apps par exemple ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      ça ressemble furieusement à ceux qu'on connait depuis longtemps comme kde-apps.org

      Sauf que :
      - C'est limité à des applis KDE.
      - KDE, c'est quoi? à la louche (on peut changer le chiffre, ça changera pas grand chose) 30% des utilisateurs de Linux, eux-mêmes ayant 1% de part de marché des PC. A le fin, x% de y% avec des petites valeurs, ça ne mène pas bien loin.

      Après, la masse d'utilisateurs/contributeurs n'est pas la même

      C'est le problème : Apple, avec sa force marketing, peut se permettre d'être iPhone-only, sa part de marché est suffisante pour attirer les développeurs (et encore, pas tous : certains ne font pas d'appli iPhone par principe ou coût par rapport aux gains possibles).
      Des applis que pour KDE, un desktop relativement peu utilisé compatible avec un OS très très peu utilisé? le site est peut-être la, mais pas les applis faute de pouvoir attirer suffisamment des développeurs...
      Pas d'utilisateurs (ou si peu), pas de développeurs (ou si peu), si, je pense que le libre peut rougir de son modèle... Car la technologie est peut-être présente, mais pas tout le reste, et "tout le reste" est bien plus important quand on fait le bilan (la technologie ne suffit pas!)
      • [^] # Re: kde-apps par exemple ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je comprends tes arguments. Mais je reste complétement en désaccord avec toi :-)

        Pour préciser ma pensée :
        - les kde-apps marchent sur n'importe quel bureau linux, il suffit d'installer quelques libs et beaucoup d'applis n'utilisent que Qt.
        - il y a quand même pas mal d'applications très variées et simples
        - peu de part de marché pour notre OS libre, mais ça c'est pas le problème des dév/promoteurs, c'est le problème de la société :
        -- le matracage publicitaire
        -- la vente liée, l'absence d'intéropérabilité et tous les autres obstacles au Libre
        -- le manque de temps de cerveau disponible chez pas mal de gens

        Voilà mon avis :-)
  • # Modularité, et des milliers de petites apps qui ne font qu'une chose…

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ça me rappel quelque chose, qui s'appel CLI. La CLI permet en plus de facilement combiner les milliers d'applications.

    Alors, qui cree une applibre (application libre) pour la cuisson des oeufs a la coque ?

    Tadam :
    sleep 180 && echo "C'est prêt \!" # Possibilité d'ajouter un son avec aplay ou votre lecteur de son favoris.

    Qui va porter l'excellentissime jeu Koules pour les pdas avec accelerometres ?

    Bah celui que ça intéresse et qui attends pas que les autres fassent pour lui ? Il semblerait que tu réunisses déjà la moitié des critères. :)

    Sinon tu as pas d'accents par chez toi ?
  • # Il y a déjà des applications pour ça

    Posté par . Évalué à 1.

    En utilisant Linux, on a accès à des milliers d'applications natives, à des milliers d'applications multiplateformes, à des milliers d'applications web et on peut émuler d'autres systèmes (consoles, wine, ...).

    Est-ce qu'on manque vraiment d'application?

    Non! Ce qui manque vraiment ce sont des petites choses comme:

    - des drivers 3d
    - un système de fichier sans gestion des droits pour les disques USB
    - un boot instantané.
  • # Allmyapps.com

    Posté par . Évalué à 3.

    C’est un peu ça que tu cherches non ? :
    http://fr.allmyapps.com/easy-setup/ubuntu-9.10/
    • [^] # Re: Allmyapps.com

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je viens de tester : l'idée est la, faite pour simplifier la vie, mais avec encore quelques problèmes :
      - Il ne reconnait pas ma distro (J'ai testé avec Debian 5 et Ubuntu 8.10) donc m'affiche par défaut pour Windows 7
      - "Accès refusé" quand j'essaye d'installer une appli sous Ubuntu.
      - Limité de ce que je peux voir à Ubuntu. C'est un début, mais ça limite quand même pas la.
      - C'est très léger en nombre d'applis. Ca n'enlève pas le problème des petites applis, car les petites applis n'y sont pas : j'imagine qui faut contacter le site pour y mettre son appli, mais on se retrouve encore dans le travers que le développeur à 50 endroits à faire pour diffuser son appli, avec des règles spécifiques à chaque fois.

      Peut-être que quand ça marche, c'est pas mal, reste que ça ne marche pas pour Linux en pratique :( (mais ça marche très bien pour Windows sic). Faudra voir ce que ça donne dans le futur.

      Mais ça me rassure de voir des gens proposer plutôt ce genre de site qui a l'air d'avoir pour but de simplifier la vie, car j'ai eu peur quand on m'a donné dans un autre commentaire Freshmeat comme site pour des applis qu'on veut juste pouvoir utiliser.
  • # Cuisson des œufs à la coque

    Posté par . Évalué à 2.

    Je sais bien que ce n'est pas le sujet principal, mais à moins d'avoir une casserole USB, comment savoir que l'œuf à la coque est prêt, sachant qu'il est bon quand l'eau se met à bouillir ? Et bien sûr, le temps que met l'eau à bouillir dépend de plein de paramètres (puissance, casserole, température initiale...).
    • [^] # Re: Cuisson des œufs à la coque

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il faut placer une webcam au dessus de la casserole, et analyser l'image périodiquement.
      Quand on détecte une grosse différence, c'est que l'eau bout (planter avec ENOEUF si trop de buée s'est déposée sur la webcam).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.