Journal Microsoft libère les sources du cœur de .NET sur github, et ouvre son processus de développement

Posté par . Licence CC by-sa
59
12
nov.
2014

Par un billet fracassant de Immo Landwerth, Microsoft annonce la libération propre et sans fausse note du cœur de .NET.

http://blogs.msdn.com/b/dotnet/archive/2014/11/12/net-core-is-open-source.aspx

Le code est mis sur github et ils disent que ça deviendra le répertoire de développement principal. Ils libèrent les modules progressivement, et pour l'instant il n'y a pas encore grand chose (en particulier il n'y a pas le compilateur et le runtime, qui sont les parties qui m'intéressent personnellement), mais le billet est dégoulinant de bonne volonté.

Quelques morceaux choisis du blog

Ils reconnaissent que montrer les sources sans mettre une licence libre ne servait pas à grand chose:

The challenge is that the Windows implementation has one code base while Mono has a complete separate code base. The Mono community was essentially forced to re-implement .NET because no open source implementation was available. Sure, the source code was available since Rotor but we didn’t use an OSI approved open source license, which made Rotor a non-starter. Customers have reported various mismatches, which are hard to fix because neither side can look at the code of the other side. This also results in a lot of duplicated work in areas that aren’t actually platform specific. A recent example is immutable collections.

Ils ont choisi Github plutôt que leur truc perso (Codeplex):

As a principle, we don’t want to ask the community to come to where we are. Instead, we want to go where the community already is. Based on feedback that many other projects have received it seems the majority of the .NET community is on GitHub.

Ils ont compris qu'avoir un développement ouvert était aussi important que du code libre.

The first step is that we’ll stop doing code bombs, which is what we did previously with MEF. Code bombs are essentially semi regular updates of the public source code from the internal system the team is actually working on. […] So instead of code bombs, we’ve setup our development environment so that the public GitHub repository is the leading the system. This means that all code changes are immediately live. But we don’t stop there:

  • Code reviews. We also want to have all code reviews the team is doing to be in the public as well, via GitHub’s pull request model.

  • Design documents & discussions. We’ll also share design notes, specs, and implementation specific documentation. We’ll need to figure out exactly what format we’ll be using. At a minimum you can expect Markdown based documents, similar to Mad’s C# design notes. Another idea we had was recording our design meetings and share them on Channel 9. We need to figure out how we can do this on a somewhat regular cadence.

Ils acceptent les Pull Requests et sont clairs sur les critères d'admission:

Yes, we do accept contributions! But as it is for any open source projects, we don’t just blindly accept everything. The pull requests we receive will be judged by the following criteria: […]

Ils demandent un CLA (Contributor License Agreement) dont l'on peut consulter le brouillon ici. Le contrat dit qu'on donne les droits à MS de relicenser le code et le distribuer comme il veut, et qu'on abandonne toute réclamation liée à des brevets sur ce code.

Ils travaillent avec Miguel de Icaza:

We’re closely working with Miguel de Icaza from Xamarin/Mono in order to create a shared code base that can become a cross-platform implementation of .NET Core.

Que reste-t-il à critiquer ?

Pas grand chose. C'est une annonce qui me semble irréprochable du point de vue des développeurs qui font tout comme il faut (mieux que beaucoup de projets libre, d'ailleurs).

(On peut reprocher le choix de Github, un logiciel propriétaire, pour héberger et faire évoluer du code libre, mais vu l'absence quasi-totale de recul d'une majorité de la communauté sur cette question on pouvait difficilement espérer que MS ferait mieux.)

La menace des brevets plane toujours; si .NET devient "propre" aux yeux de plus de gens qu'avant (par exemple car plus multi-plateforme) on peut s'inquiéter que Microsoft s'en serve pour racketter de gros acteurs du milieu en les faisant payer plein pot les brevets. C'est cependant difficilement reprochable aux développeurs du cœur .NET (à part quand ils brevettent des concepts vraiment scandaleusement, comme les types non modifiables), et de toute façon MS le faisait déjà en attaquant d'autres trucs dans Android par exemple. Ça leur donne quand même plus de poids sur le long terme.

Miguel de Icaza sort grandit de la situation, alors que c'est un troll qui ne s'intéresse que très marginalement au libre depuis longtemps—en tout cas c'est mon impression personnelle.

On pourrait se rendre compte un jour que les langages .NET sont plus ouverts et ont une communauté plus ouvertement dirigée que Java. Ce serait un ironique retour de bâton pour le langage d'Oracle—mais les autres langages JVM sont moins sous son contrôle.

  • # Que reste-t-il à critiquer ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Je vais reprendre une des tes questions:

    Que reste-t-il à critiquer ?

    Et ce qui est bien, c'est que tu donnes toi même les réponses (mais avant la question):

    pour l'instant il n'y a pas encore grand chose (en particulier il n'y a pas le compilateur et le runtime, qui sont les parties qui m'intéressent personnellement)

    Bref, quand tu mets ça:

    mais le billet est dégoulinant de bonne volonté.

    Ma réaction est plutôt "attendons que cette bonne volonté se concrétise". Non, parce que la bonne volonté qui n'est pas suivie d'effet, on a quand même déjà vu ça pas mal de fois, en particulier dans les promesses de libération de code (et je ne parle pas uniquement de Microsoft) …

    • [^] # Re: Que reste-t-il à critiquer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      la réaction est plutôt "attendons que cette bonne volonté se concrétise".

      On va le voir très vite : Asp.net 5 arrive prochainement, avec support Mac et Linux.
      Si ils font ça, c'est qu'ils ont bien décidé à arrêter de coupler leurs technos avec leur OS, un énorme bon en avant.

      Ca reste quand sacrément impressionnant comme concret rien que ce qui est déjà arrivé.
      Reste à avoir Office et Visual Studio sous Linux/Mac :).

      • [^] # Re: Que reste-t-il à critiquer ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Asp.net 5 tourne déjà sous Linux, suffit de voir la doc d'install sur github, il y a la procédure d'install pour Linux de proposée : https://github.com/aspnet/home
        Ce qui manque pour le moment, c'est le runtime de MS, pour le moment il faut le runtime Mono.

      • [^] # Re: Que reste-t-il à critiquer ?

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 12/11/14 à 21:25.

        Bah moi j'aimerais bien avoir les applications Windows Forms (wrapper autour de GDI+, essentiellement), et WPF (gros besoin de DirectX), et les bidules comme OpenFileDialog sous Linux…. Et sûrement quelques autres trucs (WCF, WMF, ça marche ?)

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Que reste-t-il à critiquer ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Que reste-t-il à critiquer ?

      Le contrat dit qu'on donne les droits à MS de relicenser le code et le distribuer comme il veut, et qu'on abandonne toute réclamation liée à des brevets sur ce code.

      Ça ressemble à celui d'Ubuntu (si je ne me trompe pas) qui est déjà largement critiqué.

      Mais bon je ne vais pas cracher dans la soupe, je hais Microsoft depuis longtemps déjà mais faut pas que ça me rendre con non plus, le fait de mettre opensource leurs technos est un grand (et bon) pas en avant vers ce que je défends dans l'informatique.
      Mais un pas (même grand) quand on est à mille UA ça fait quand même pas beaucoup :-D

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Que reste-t-il à critiquer ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ça ressemble à celui d'Ubuntu (si je ne me trompe pas) qui est déjà largement critiqué.

        Celui d'Ubuntu est critiqué surtout car il permet à Canonical de "fermer" le code (=l'inclure dans uen version non libre) alors que personne d'autre ne le peut, vu qu'ils diffusent en GPL uniquement.
        Ici, c'est en licence MIT, donc la critique n'a pas lieu d'être (c'est exactement comme pour Apache, Qt, Fedora… qui demande aussi des ClA) vu que n'importe qui a les mêmes droits (ou presque : on ne peut pas enlever le nom de l'auteur original, mais ça ne change rien en pratique, c'est juste un nom) y compris de "fermer" le code.

  • # ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    La menace des brevets plane toujours;

    https://github.com/dotnet/corefx/blob/master/PATENTS.TXT

    • [^] # Re: ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Le fichier que tu montres dit que .NET ne va pas t'attaquer pour violation de brevet à cause de ton utilisation du code du cœur .NET.

      Microsoft Corporation and its affiliates (“Microsoft”) promise not to assert any .NET Patents against you for making, using, selling, offering for sale, importing, or distributing Covered Code, as part of either a .NET Runtime or as part of any application designed to run on a .NET Runtime.

      Ça ne dit rien du fait qu'ils t'attaquent ou non si, par exemple, tu changes d'autres parties de ton infrastructure (non .NET) pour ressembler à la façon dont c'est fait dans .NET (… parce qu'on est en 2030 et que le framework devient de plus en plus populaire y compris dans le libre), que tu utilises dans un autre runtime ou langage de programmation des idées que Microsoft prétend avoir brevetées (brevets invalides mais va t'amuser à le prouver), etc.

      Pour rappel, un des brevets utilisés par MS pour racketter les vendeurs de matériel utilisant Android est "Loading Status in a Hypermedia Browser Having a Limited Available Display Area". Quand on arrive à ce niveau de scandale, on n'a plus peur de rien.

  • # Jusqu'où s'arrêteront ils ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Enfin une vraie news opensource depuis longtemps ;)

    Ça fait plaisir de voir une bonne nouvelle sur la plateforme .NET que j'utilise depuis maintenant quelques années et qui se bonifie avec le temps (C# en particulier). Hors-sujet ici mais l'aspect financier n'est pas en reste : l'éditeur community (équivalent d'un pro) est maintenant gratuit pour les petites entreprises (<250 pers) ou indépendants.

    Objectif sur le long terme : faut pas non plus se leurrer, j'ai dans l'idée que tout ceci n'a pour but que de renforcer leur position sur le marché des OS et du développement…

    • [^] # Re: Jusqu'où s'arrêteront ils ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Objectif sur le long terme : faut pas non plus se leurrer, j'ai dans l'idée que tout ceci n'a pour but que de renforcer leur position sur le marché des OS et du développement…

      Tout à fait; si je devais jouer aux devinettes, je dirais que les chefs de MS ont la crainte de perdre du terrain dans un monde qui essaie de privilégier les solutions multi-plateformes (cf. le revirement vers HTML+Js pour les applis Windows 8 et compagnie), et donc sont prêts à lâcher du lest sur .NET pour que ça devienne justement multi-plateforme et garder une part de marché raisonnable.

      (Analyse qui suggère qu'on doit cette libération aux succès d'Android et iOS, et non au travail d'Icaza; si lui avait réussi à développer un runtime compétitif et de qualité, .NET ne serait pas ressenti aujourd'hui comme une techno balkanisée et il y aurait moins de raisons de libérer les sources. C'est justement parce que Mono a échoué à sortir .NET de la niche Microsoft qu'on en est arrivé là. Ce qui est très intéressant d'un point de vue technique car il y a du bon boulot dans le runtime .NET—comme dans le travail sur la JVM par ailleurs.)

      • [^] # Re: Jusqu'où s'arrêteront ils ?

        Posté par . Évalué à 10.

        … mais il ne faut pas non plus oublier que derrière ces motivations "d'ensemble" qui sont dans leur intérêt propre (comme toujours), il y a des personnes à la base qui sont ceux qui ont fait le vrai boulot technique, et qui sont ravi-e-s de pouvoir ouvrir le développement comme peut-être ils-elles l'ont toujours souhaité, et feront des efforts pour que ça se passe bien.

        C'est ça, le plus intéressant dans ce billet de blog.

      • [^] # Re: Jusqu'où s'arrêteront ils ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        C'est justement parce que Mono a échoué à sortir .NET de la niche Microsoft qu'on en est arrivé là.

        Mono est sans doute le runtime alternatif le plus utilisé sur Android et iOS, notamment à travers le moteur de jeu Unity… Si c'est pas sortir de la niche Microsoft ça.

        Ce que vise MS à travers cette ouverture de code, et que ne vise pas Icaza avec Xamarin, ce sont les serveurs.

  • # Bonne nouvelle ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Est ce que ca veut dire que java et/ou php commencent à devenir des concurrents gênant pour .net ?
    Est ce que ca veut dire que des environnements de développement comme Eclipse ou Netbeans commencent à devenir des concurrents gênant pour visual studio ?

    • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On m'a enlevé vim des mains pour me forcer à utiliser Visual Studio. Ma conclusion est sans appel :
      en tant qu'IDE, même un grille-pain est est un concurrent sérieux pour Visual Studio.

      • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Ah tiens, mon verdict est inverse : j'ai jamais pu avoir une complétion, un debugging (espions, edit-and-continue, …), etc… aussi bien fait que dans Visual Studio…

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Troll mis à part: je le trouve vraiment poussif.
          Pour ce qui est auto-complétion et debugging le mieux que j'ai eu est Eclipse. Mais bon, l'habitude joue énormément dans ce genre de jugement.

          • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Ah bon! J'ai toujours entendu dire que IntelliJ se débrouillait beaucoup mieux qu'Eclipse (un peu à la ramasse) en ce qui concerne la complétion…

            Disclamer: Utilisateur d'aucune des 2 solutions, donc ce n'est pas un lancé de troll (déguisé)….

            • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Dans le monde du C ou du C++, sous windows, il est en effet difficile de vaincre VS sur le plan de l'IDE.

              Avec Java, sous IntelliJ ou Eclipse, il est (à mon sens) surtout question de feeling. Utilisateur confirmé d'Eclipse, en IDE ou via son framework, l'autocompletion, le debug, etc, fonctionnent parfaitement dans 99.99% des cas.

              • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Dans le monde du C ou du C++, sous windows, il est en effet difficile de vaincre VS sur le plan de l'IDE.

                C++ c'est sûrement vrai, le C j'en doute car ce langage est pour Microsoft mort, leur compilateurs ne gèrera pas les derniers standards du C et n'évoluera plus du tout. Même si les outils autours gèrent sans doute bien le C, si le compilateur est à la ramasse je n'en vois pas l'intérêt.

                • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

                  Posté par . Évalué à -1.

                  C++ c'est sûrement vrai, le C j'en doute car ce langage est pour Microsoft mort

                  J'en doute, vu qu'historiquement Windows est écrit en C (et Office a commencé en C, aussi), et je loupe sûrement d'autres exemples.

                  Y'a aussi qu'à voir les codes sur The Old New Thing ou la doc sur les API du kernel Windows ou sur Win32, ou sur Win32 SEH, pour voir que le C ça fait partie de l'histoire de MS.

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                  • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Ce n'est plus le cas aujourd'hui, Microsoft ne fait plus rien en faveur du C qu'il considère de plus en plus comme obsolète, tout migre en C++ ou C#.

                  • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

                    Posté par . Évalué à 6.

                    J'en doute

                    Tu devrais pas, pour Microsoft le C n’as pas d’avenir (c’est une position officielle hein).
                    Leur compilo ne supporte pas (et ne supportera jamais au dernières nouvelles) le C99.

                    We do not plan to support ISO C features that are not part of either C90 or ISO C++.

                    Tu veux faire du C99 ? « Fais du C++ ! » est leur réponse.

                    We recommend that C developers use the C++ compiler to compile C code

                    Récemment ils ont bien ajouté le support d’une ou deux features dont ils avaient besoin (pour du C++ je crois), mais ça s’arrête là.
                    Pour le C11, on peut s’attendre au même support…

                    Source : un article de Herb Sutter

                • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  tu peux toujours utiliser gcc ou clang avec visual studio.

            • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je n'ai jamais essayé Intellij, mais j'ai cru comprendre que ce n'était que pour faire du java (et le java, je le laisse pour les autres).

              • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                En effet, contrairement à Eclipse, Jetbrains fournit un IDE pour un langage principal, sachant que l'IDE peut s'occuper en général de quelques autres langages souvent associés (pycharm est dédié au Python, mais on peut faire aussi du HTML, JS, Bash, …).
                On a donc IntelliJ pour Java/Scala, Pycharm pour Python, Rubymine, PHPStorm, WebStorm (JS), Clion (C/C++), AppCode (Objective C/C/C++ sur OS X).

      • [^] # Re: Bonne nouvelle ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Je préfère EMACS qui me permet également de gérer mon grille-pain et surtout me prévient quand ma cafetière est vide.
        De toutes façon j'évite vim. A cause de lui je met des ":wq" dans mom code quand j'utilise un IDE et ca provoque des plantages.

  • # Analyse du créateur de Mono

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Miguel de Icaza a réagit et soutient le processus de libération du code ainsi que l'intégration Mono / .Net.

    http://tirania.org/blog/archive/2014/Nov-12.html

    • [^] # Re: Analyse du créateur de Mono

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Microsoft is providing a patent promise to ensure that .NET will get the adoption it deserves.

      Toujours aussi pro-Microsoft le Miguel.
      La promesse de Microsoft sur les brevets ne couvre que les utilisateurs du runtime .NET. Donc il n'est pas question d'utiliser des parties de ce code pour un autre projet ou même de modifier son runtime "officiel". En gros dès qu'on tente d’exercer les libertés qu'offre la licence libre MIT on a immédiatement une épée de Damoclès au dessus de la tête car Microsoft peut attaquer à tout moment sur les brevets.
      Et on sait (voir l'extorsion de fonds qu'ils pratiquent sur Android) que ce genre de comportement est tout à fait possible de la part de Microsoft.

      • [^] # Re: Analyse du créateur de Mono

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Donc il n'est pas question d'utiliser des parties de ce code pour un autre projet ou même de modifier son runtime "officiel".

        Si, la seul contrainte, c'est que ton projet reste compatible avec le standard ECMA-335. Pour ce qui n'est pas couvert par le standard ECMA (les autres API MS), il faut que ca reste compatible avec la doc officielle de MS.

        Tu as raison de signaler que c'est une limite importante, qui empêche théoriquement un concurrent de faire un dérivé non compatible (genre le conflit Google/Oracle autour de Java), mais ca laisse tout de même la possibilité de faire plein d'améliorations : correction de bugs, améliorer les performances, faire un portage vers une autre plateforme, etc.

      • [^] # Re: Analyse du créateur de Mono

        Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 13/11/14 à 15:32.

        En gros dès qu'on tente d’exercer les libertés qu'offre la licence libre MIT on a immédiatement une épée de Damoclès au dessus de la tête car Microsoft peut attaquer à tout moment sur les brevets.

        Rigolo de voir cet argument jugé non pertinent, du moins je ne me souviens pas t'avoir lu lors du sujet à la mode VP9 trop bien pour les libristes, quand il est fait à propos de VP9 (que des libristes ont envie d'aimer pour se croire capable de taquiner H264), et quand c'est Microsoft et ses technos qu'on n'a pas envie d'aimer il devient tout de suite plus pertinent, comme par magie.

        Ha la schizophrénie libriste…

  • # Que reste t'il à critiquer ? ben windows ...

    Posté par . Évalué à -10.

    Je cite l'article du monde :
    "Microsoft a publié, mercredi 12 novembre, une mise à jour de sécurité permettant de corriger une faille touchant plusieurs versions de Windows depuis près de 19 ans.
    Ce défaut de sécurité, qualifié de « critique » par Microsoft pouvait permettre à des pirates d'accéder à distance à un ordinateur par le biais de sites internet consultés avec le navigateur Internet Explorer.

    CORRIGÉ PAR MISE À JOUR AUTOMATIQUE

    Le patch de sécurité corrige la faille dans plusieurs éditions de Windows Server 2003, 2008 et 2012, Vista, RT, 7, 8 et 8.1, détaille le bulletin de Microsoft. L'équipe de chercheurs d'IBM qui avait identifié la faille estime toutefois que « toutes les versions de Windows depuis Windows 95 » sont affectées et que le morceau de programme incriminé « est exploitable à distance depuis 18 ans"

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/11/13/une-faille-de-windows-vieille-de-19-ans-corrigee_4522653_3234.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=gplus#xtor=RSS-3208

    Alors là on se dit deux choses :
    1- En voilà une nouvelle qui va pousser tout le monde à remplacer le vieux baril de WinXP qui marche avec un windows tout neuf…
    2- Une belle backdoor comme cela cela devait être bien pratique à pas mal de gens, non ? genre chinois du FBI.
    2 bis- Si on a fermé cette porte dérobée et qu'on pousse les gens à changer de système, c'est peut-être parce qu’il a un système vachement plus pratique pour y accéder à distance.

  • # github?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    On peut reprocher le choix de Github, un logiciel propriétaire, pour héberger et faire évoluer du code libre, mais vu l'absence quasi-totale de recul d'une majorité de la communauté sur cette question

    Le recul est pourtant simple: github est un service, pas un logiciel.

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: github?

      Posté par . Évalué à 10.

      Un service qui est réalisé par des petites roues mécaniques dirigées par des lésards savants de l'autre côté de mon fil de connection ?

      Je suis en profond désaccord avec le fait que cette question soit aussi "simple" que tu le dis. Ce n'est pas parce qu'on interagit avec un système logiciel par le biais de HTTP plutôt que celui d'un serveur X que l'intérêt et l'importance du choix du libre disparaissent par magie. Que ce soit sur le contrôle de notre vie, notre autonomie technologique ou la possibilité d'innover en partant de l'existant pour tester de nouvelles idées. Le fait de glorifier un service comme la solution à tous ses problèmes, lui faire de la publicité et le laisser prendre de l'avance sur ses concurrents libres (Gitorious, Gitlab) sans s'en soucier me paraît fort problématique. Prétendre que la distinction est "simple" est un signe pour moi de manque de recul.

      • [^] # Re: github?

        Posté par . Évalué à 1.

        Et même si les sources de GitHub sont libres, qu'est-ce qu'il te prouve que le service qui tourne sur leurs serveur est le même que les sources qui sont diffusés?
        Tu cites Gitlab, mais lui est un logiciel que tu installe. D'ailleurs beaucoup de gens utilisent GitLab pour faire des logiciels propriétaires en gardant les sources bien cachés chez eux.
        GitHub est un service, GitLab est un logiciel qui est distribué pour que tu fasse toi même ce que GitHub te propose. Le but est la façon dont tu intéragie entre les deux est différente.

        D'ailleurs je préfère qu'ils utilisent un GitHub éprouvé plutôt qu'un GitLab retouché de chez Microsoft qui risque de t'espionner.

        • [^] # Re: github?

          Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 13/11/14 à 18:31.

          GitHub est un service, GitLab est un logiciel qui est distribué pour que tu fasse toi même ce que GitHub te propose. Le but est la façon dont tu intéragie entre les deux est différente.

          À part les problèmes strictement liés à l'hébergement (le service est down chez moi aujourd'hui), les interactions que tu as avec "Github, le service", permettent à ses gestionnaires d'améliorer "Github, le logiciel". Les interactions que tu aurais avec "Gitorious, le service" ou "FramaGitlab, le service" permettraient à leurs gestionnaires d'améliorer le logiciel correspondant (directement, si les gestionnaires du service sont aussi développeurs du logiciel, ou indirectement s'ils communiquent avec leur upstream).

          Quand tu te plains qu'une interface n'est pas intuitive, que tu demandes une fonctionnalité utile, ou même que les statistiques de ton utilisation et de celles des autres permettent de comprendre ce qui est utile et ce qui l'est moins, c'est un logiciel que tu améliores et pas un autre. Aujourd'hui le logiciel qu'une majorité de gens améliorent c'est "Github, le logiciel", aux dépends (indirectement) des logiciels libres équivalents qui veulent répondre au même besoin.

          Et je peux comprendre pourquoi, Github le logiciel est objectivement très agréable d'utilisation, et ses développeurs sont plutôt cool pour des développeurs de logiciel propriétaire (API ouverte et bien documentée, etc.). Il n'empêche que ça fait beaucoup de projets libres qui reposent d'une façon essentielle¹ sur un logiciel propriétaire.

          ¹: "non mais git c'est décentralisé, ce choix est sans conséquence"; vrai, jusqu'au jour où tu utilises leur bugtracker, leur wiki, leur API pour envoyer des mails sur ta mailing-list, et ce jour arrive très très vite. On peut migrer mais c'est beaucoup de difficultés. Tes messages de commits dans ton logiciel mentionnent des numéros de bug github, tu fais comment pour garder cette histoire quand tu migres ?

          (Mais bon déjà à l'époque où c'était Launchpad et pas Github beaucoup disaient que ça ne pose aucun problème de reposer sur du logiciel propriétaire de cette façon. Les avis sont partagés. J'ai listé ce point car c'est un des reproches qu'on pourrait faire à cette annonce de libération.)

          • [^] # Re: github?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            es messages de commits dans ton logiciel mentionnent des numéros de bug github, tu fais comment pour garder cette histoire quand tu migres ?

            Pour ça, il faut faire comme n'importe quel migration et réimporter avec les numéros de github, ce n'est pas spécifique à un logiciel propriétaire mais général à n'importe quel migration.

            Mais bon déjà à l'époque où c'était Launchpad et pas Github beaucoup disaient que ça ne pose aucun problème de reposer sur du logiciel propriétaire de cette façon.

            Pour le coup, il me se semble plus facile d'exporter toutes ses données de Github que de Launchpad à l'époque.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: github?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            jusqu'au jour où tu utilises leur bugtracker, leur wiki, leur API pour envoyer des mails sur ta mailing-list, et ce jour arrive très très vite

            Notons qu'il y a des bugtrackers libre bien supérieur à celui de github et que leur wiki est libre.

            http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: github?

            Posté par . Évalué à 5.

            Il n'empêche que ça fait beaucoup de projets libres qui reposent d'une façon essentielle¹ sur un logiciel propriétaire.

            Ils ne reposent pas sur un logiciel proprietaire, mais un service d'hebergement de dépot git.

            Mais les developeurs de projets libres reposent egalement sur d'autre services:
            - une connexion internet: le FAI utilise il des routeurs libres ?
            - de l'electricité: est elle produite par des centrales libres ?

            "non mais git c'est décentralisé, ce choix est sans conséquence"; vrai, jusqu'au jour où tu utilises leur bugtracker, leur wiki, leur API pour envoyer des mails sur ta mailing-list, et ce jour arrive très très vite. On peut migrer mais c'est beaucoup de difficultés.

            Tout cela n'a rien à voir avec le fait que le service soit basé sur un logiciel libre ou pas.

            Entre un wiki hebergé sur un mediawiki, et un wiki hebergé par github, le plus simple à forker sera celui qui est sur github: il y a un dépot git contenant l'historique du wiki qui peut etre cloné par n'importe qui, alors que dans le cas du mediawiki, il faudrat demander à l'admin du serveur un export de la base de données.

      • [^] # Re: github?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Non mais sérieux, arrêtez vous tous avec vos "github ça pue c'est proprio". Vous êtes totalement ridicule et montrez votre incompétence manifeste sur le développement d'un service comme Github.

        Github, et toute appli qui est utilisée par des milliers d'utilisateurs simultanément, ce n'est pas quelques dizaines de fichiers de code source en [ici ton langage preféré] qu'il est possible magiquement de libérer sous licence libre.

        Le "site" github n'est qu'une facade, la partie visible de l'iceberg et franchement libérer son code source ne servirait à personne, principalement parce l'appli est fortement liée à une multitude de services et outils sous-jacent, taillés, configurés, organisés, architecturés, pour supporter chaque jour des millions de requêtes http, des milliers d’exécutions de jobs en tout genre etc…

        Vous voulez que Github libère le code source ? Ok, vous allez vous retrouver avec des centaines de pages de doc pour installer l'infra nécessaire pour faire fonctionner le site github, des dizaines de source de jobs dont vous ne saurez que faire parce que trop spécifique à l'infrastructure déployée par les gens de github. Et puis au final, vous allez vous rendre compte que, comme beaucoup de société comme Github, ils utilisent beaucoup d'outils existants (au hasard, Redis), et ont déjà libéré depuis longtemps des composants/outils (ex: leur système wiki, Resque et j'en passe). En notant que ce qu'ils ont libéré, ce sont des choses qui sont réutilisables ailleurs.

        Libérer par exemple le site github serait comme libérer le tableau de bord d'une centrale nucléaire. ça ne servirait à rien, puisque tu n'aurais pas le reste de la central nucléaire (c'est à dire, dans le cas de github, toute l'infra serveur et réseau de github). Et que bien sûr, ton tableau de bord, étant spécifique à une installation de central nucléaire, tu ne peux l'utiliser pour autre chose.

        Pour résumer : non, Github ce n'est pas UN logiciel comme gitorious ou gitlab. c'est un service d'une part, et d'autre part (et avant tout), c'est une infrastructure complexe, composé d'une multitude d'outils et composants, capable de supporter un trafic réseau très lourd, et capable de traiter un volume de données hallucinant. Une infra, ça ne peut pas se libérer.

        Bref, Github, c'est déjà pas mal libre, et c'est déjà bien suffisant, car le reste n'aurait strictement aucun intérêt pour personne. Pour preuve, Gitlab au début, était basé sur la plupart des composants libérés par Github, ils n'ont eu qu'à développer l'interface HTML. Jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que ces composants n'étaient pas forcément adaptés à ce qu'ils voulaient faire, parce que leur objectif n'est pas de fournir une plateforme de dev collaborative pour des centaines de milliers d'utilisateurs, mais pour des installations plus modestes et qui soient plus simples à installer/à administrer. Et ils ont fini par remplacer des composants de github par des trucs plus adaptés…

        • [^] # Re: github?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Vous êtes totalement ridicule et montrez votre incompétence manifeste sur le développement d'un service comme Github.

          -_-'

          Le "site" github n'est qu'une facade, la partie visible de l'iceberg et franchement libérer son code source ne servirait à personne, principalement parce l'appli est fortement liée à une multitude de services et outils sous-jacent, taillés, configurés, organisés, architecturés, pour supporter chaque jour des millions de requêtes http, des milliers d’exécutions de jobs en tout genre etc…

          C'est bien joli tout ça, mais tu as tort. Pour le coup c'est toi qui ne voit qu'une partie de github. Parce que github c'est aussi Github enterprise que tu peux héberger chez toi, sur ton infrastructure (et maintenant aussi su AWS)
          Github est aussi fait pour tourner sur des serveurs "perso" et non uniquement sur l'infra "grand public" de github.

          Bref, Github, c'est déjà pas mal libre, et c'est déjà bien suffisant

          Snif

          car le reste n'aurait strictement aucun intérêt pour personne

          Ben non, et là tu te gaufres, si c'était le cas personne n'utiliserais github enterprise.

          A mon avis tu as quand même loupé un pan entier de Github.

          • [^] # Re: github?

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est bien joli tout ça, mais tu as tort. Pour le coup c'est toi qui ne voit qu'une partie de github. Parce que github c'est aussi Github enterprise que tu peux héberger chez toi, sur ton infrastructure (et maintenant aussi su AWS)

            En l'ocurrence, le code de .NET est sur github.com, pas sur un Github enterprise.

            Github est aussi fait pour tourner sur des serveurs "perso" et non uniquement sur l'infra "grand public" de github.

            Non. La societé Github develope un logiciel fait pour tourner sur des serveurs perso, mais ca n'est pas ce qui est utilisé sur github.com.

            • [^] # Re: github?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              oué enfin le truc c'est
              - ça serait cool que github libère son code
              - meu non ça sert à rien du tout
              - ben si pour pouvoir l 'installer chez soit ex github enterprise (ou gitlab hein)

              Après peut-être que tu crois qu'il n'y a aucun lien entre github.com et github enterprise mais j'ai comme un doute…

              • [^] # Re: github?

                Posté par . Évalué à 3.

                Et comme deja dit, github != github enterprise.

                Donc liberer les sources de github ne veut pas dire que tu vas pouvoir l'installer chez toi.

                Tout comme le fait que les sources de transifex qui etaient libres ne veut pas dire qu'il était possible de l'installer soit meme: à peu près personne n'hebergeait sa propre version (ou alors, ca ne fonctionnait pas très bien), et tout le monde utilisait transifex.com.

                Et puis c'était pas "ça serait cool que" mais plutot "capusaipalibre, faut pas l'utiliser".

                Sachant que github publie deja pas mal de trucs en open source:
                http://tom.preston-werner.com/2011/11/22/open-source-everything.html

                Ils publient pas 100% de ce qu'ils font, mais je vois pas le problème ou de raison de les boycotter pour ca.

                Sur mes machines, je peux exiger de n'utiliser que des logiciels libres. Mais sur des machines qui ne m'appartiennent pas …

                • [^] # Re: github?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Et comme deja dit, github != github enterprise.

                  Et… vous vous basez sur quoi pour savoir que les sources d'une appliance blob boite noire et d'un service proprio sont différentes ?!

                  • [^] # Re: github?

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Il parait evident qu'on ne fait pas de la meme facon un outil qui va etre utilisé par des millions de personne, ou une centaine en interne dans une entreprise.

                    D'un coté, un cluster de centaines (milliers ?) de serveurs avec une équipe chargée de le monitorer et l'optimiser 24h/24. De l'autre un serveur qu'on met dans un coin, auquel on touche le moins possible, avec 0.1 personne qui n'y connait pas grand chose pour l'administrer.

                    Et toi tu te bases sur quoi pour dire que c'est le meme produit ?

                    • [^] # Re: github?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Il parait evident qu'on ne fait pas de la meme facon un outil qui va etre utilisé par des millions de personne, ou une centaine en interne dans une entreprise.

                      Le but des buzzwords scalabilité, reactor pattern et autres joyeusetés c'est précisément que ton code scale de 10 à 1 000 000 utilisateurs.

                      Et toi tu te bases sur quoi pour dire que c'est le meme produit ?

                      Où ai-je dit ça ? Que je dise "tu ne peux pas affirmer (à moins d'être le CTO de github sans nous l'avoir dit) que ce n'est pas le même code", n'est pas équivalent à "je sais que c'est le même code". Logique de base.

        • [^] # Re: github?

          Posté par . Évalué à 10.

          Merci pour ta belle démonstration de ce que j'appelle une "absence de recul". Je vais reprendre ta non-argumentation point par point parce que c'est édifiant.

          Vous êtes totalement ridicule et montrez votre incompétence manifeste sur le développement d'un service comme Github.

          Merci pour tes insultes.

          Github, et toute appli qui est utilisée par des milliers d'utilisateurs simultanément, ce n'est pas quelques dizaines de fichiers de code source en [ici ton langage preféré] qu'il est possible magiquement de libérer sous licence libre.

          Plus un système logiciel est gros, plus c'est du travail à libérer. Certes. Est-ce que tu essaies de nous impressionner avec les contraintes de scalabilité du logiciel de github ? Et le noyau Linux, quand il est déployé sur un gros serveur, n'est-il pas utilisé pour connecter des milliers d'utilisateurs simultanément ? La taille de son code source est-elle de plusieurs ordres de grandeurs plus petite que celle du système logiciel (dans son ensemble) sur lequel Github repose ? Serait-ce des arguments pour ne pas le libérer si c'était à refaire aujourd'hui ?

          franchement libérer son code source ne servirait à personne, principalement parce l'appli est fortement liée à une multitude de services et outils sous-jacent, taillés, configurés, organisés, architecturés, pour supporter chaque jour des millions de requêtes http, des milliers d’exécutions de jobs en tout genre etc…

          Le principal effort de développement est allé vers le passage à l'échelle…. donc du code qui a cette qualité n'a pas besoin d'être libéré ? Je ne suis pas sûr de comprendre…

          Il y a un argument sous-jacent (que tu développes ensuite dans ton message) qui est que les usages que nous aurions de "github, le logiciel" n'auraient pas forcément ce besoin de passage à l'échelle; et donc un mismatch entre les technos utilisées (et leur coût en complexité de déploiement) et les besoins. Je pense qu'on peut y répondre deux choses :

          • Comment décides-tu de quels seront les besoins de toute une communauté ? Le logiciel libre est aussi utilisé par des sites ayant beaucoup d'utilisateurs (Reddit… ou d'ailleurs Gitorious qui en aurait plus s'il était moins lent) qui pourraient bénéficier de ce travail.

          • Il est possible d'adapter le logiciel à d'autres besoins. Github c'est aussi par exemple un frontend très apprécié dont l'ergonomie n'est pas forcément reprise par les projets libres existants. Tu cites le fait que Gitlab a remplacé des composants venant de Github par des solutions plus adaptées, mais est-ce que ce ça n'a pas facilité le lancement de cette plateforme que de pouvoir partir de l'existant ?

          ils utilisent beaucoup d'outils existants (au hasard, Redis), et ont déjà libéré depuis longtemps des composants/outils

          Ils sont un peu gentils, donc on peut utiliser leur système propriétaire sans aucune contradiction ? Et Google et Netflix aussi libèrent des morceaux de leur infrastructure, donc on peut utiliser leurs services sans se poser de questions de dépendances technologiques ?

          c'est une infrastructure complexe, composé d'une multitude d'outils et composants, capable de supporter un trafic réseau très lourd, et capable de traiter un volume de données hallucinant. Une infra, ça ne peut pas se libérer.

          C'est curieux : tout le monde se réjouit d'avoir des systèmes d'exploitation libres, composés d'une multitude d'outils et de composants qui interagissent entre eux d'une façon pas simple, avec des centaines de page de doc, et capables de supporter des besoins très spécialisés (en général pas les nôtres). Mais quand ça passe par des cables ethernet, on ne s'y intéresse soudain plus ?

          Bref, Github, c'est déjà pas mal libre, et c'est déjà bien suffisant, car le reste n'aurait strictement aucun intérêt pour personne.

          Ah oui, attention à ne pas demander trop de logiciel libre, on pourrait se contenter du monde tel qu'il est.

          Pour preuve, Gitlab au début, était basé sur la plupart des composants libérés par Github, […] ils ont fini par [les] remplacer par des trucs plus adaptés…

          Argumentation: c'est inutile parce qu'un projet qui s'est servi de bibliothèques précédemment libérées par Github a fini par utiliser autre chose. Donc tout le monde ferait de même ?

          .

          Ta vision des choses implique que le concept de logiciel libre n'existe plus à l'époque où la plupart des systèmes logiciels deviennent distribués. C'est triste et je suis heureux de ne pas la partager.

          • [^] # Re: github?

            Posté par . Évalué à 2.

            Ils sont un peu gentils, donc on peut utiliser leur système propriétaire sans aucune contradiction ? Et Google et Netflix aussi libèrent des morceaux de leur infrastructure, donc on peut utiliser leurs services sans se poser de questions de dépendances technologiques ?

            Personne n'a dit qu'il ne fallait pas se poser de questions de dépendances technologiques. Mais tout ca n'a rien à voir avec la question de "est ce que c'est libre ou pas".

            Un service d'hebergement basé sur un logiciel libre ne permet pas automatiquement d'exporter ses données pour les migrer ailleurs. Alors qu'un autre comme github peut permettre de tout exporter.

          • [^] # Re: github?

            Posté par . Évalué à 4.

            Ta vision des choses implique que le concept de logiciel libre n'existe plus à l'époque où la plupart des systèmes logiciels deviennent distribués. C'est triste et je suis heureux de ne pas la partager.

            Faut juste arreter de tout mélanger. Le concept de logiciel libre, ca s'applique à un logiciel, pas à un service.

            Un service hebergé par quelqu'un d'autre ne peut pas etre libre: tu ne peux ni lire le code qui est vraiment utilisé, ni le modifier.

            • [^] # Re: github?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Surtout le service ce n'est pas que du code: gérer un site avec authentification et inscriptions publiques, ce n'est pas de tout repos, même avec du libre.

              http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: github?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je suis assez d'accord et j'irai même jusqu'à dire que Github de part sa politique commerciale a fait bien plus pour le libre que ce que la plupart seraient amené à penser.

      Du coup c'est vrai que ça m'agace assez de lire ce genre de critiques sur github, d'autant que considérer un service centralisé comme pouvant être libre est un non-sens, de part justement sa nature centralisé.

      • [^] # Re: github?

        Posté par . Évalué à 1.

        d'autant que considérer un service centralisé comme pouvant être libre est un non-sens, de part justement sa nature centralisé.

        Effectivement. Et meme si il était décentralisé en fait. Par ce que "service libre", ca ne veut rien dire.

        Ai je la possibilité de modifier le service ? Generalement, le mot de passe root permettant d'acceder aux serveurs du service n'est pas fournit.

        http://linuxfr.org/nodes/103583/comments/1567357

        • [^] # Re: github?

          Posté par . Évalué à 4.

          Il n'est pas non plus évident de t'assurer que les binaires qui tournent sur ta machine correspond au source distribué par les éditeurs de logiciel libre; on pourrait pousser cet argument à l'extrême pour l'appliquer aussi au logiciel en local. Du reste beaucoup des autres avantages du libre (liberté d'étude et d'utilisation, possibilité d'amélioration…) continuent à s'appliquer et font sens.

      • [^] # Re: github?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        considérer un service centralisé comme pouvant être libre est un non-sens, de part justement sa nature centralisé

        Pas mal de features de github pourraient être décentralisées.

        http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: github?

        Posté par . Évalué à 4.

        Du coup c'est vrai que ça m'agace assez de lire ce genre de critiques sur github, d'autant que considérer un service centralisé comme pouvant être libre est un non-sens, de part justement sa nature centralisé.

        Centraliser un DVCS… Fallait oser !

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: github?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je pense que le problème de centralisation soulevé n'est pas celui de centraliser le dépôt d'un projet, mais de centraliser tous les dépôts (de projets qui n'ont rien à voir).

          • [^] # Re: github?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je ne vois pas d'obstacle technique majeur à l'intéropérabilité de "request pull" (à part l'invention githubienne d'un système portant le même nom que celui qui existait dans git pour fournir une fonctionnalité légèrement différente et surtout pas décentralisable).

  • # Le compilateur

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Concernant leur compilateur, le dernier compilateur "Roslyn" sur lequel ils vont switcher (si ce n'est pas déjà fait) est libre et disponible sur codeplex. https://roslyn.codeplex.com/

  • # On veut du code...

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Je suis tout à fait d'accord avec toi, je considère également que la libération du code est un pas en avant pour Microsoft. Mais je dois dire que, alors que je lisais cet article, la ligne suivante m'a brusquement ramené à la réalité :

    Le contrat dit qu'on donne les droits à MS de relicenser le code et le distribuer comme il veut, et qu'on abandonne toute réclamation liée à des brevets sur ce code.

    Pour moi le message est clair : Nous avons trouvé des gens passionnés et ravis de contribuer au code et en plus nous allons pouvoir revendre ce code et regagner des parts de marché ! (Et on ne les payent pas, elle est pas belle la vie !)

    J'ai été très étonné de voir les réactions de certains, heureux de pouvoir utiliser ce code tandis que des alternatives libres existent. Pourquoi s'extasier devant la chose que l'on fuit quand on la fait ressembler à ce que l'on aime ?

    Il est vrai que mon avis n'est pas objectif, ne portant pas Microsoft et sa philosophie dans mon cœur. Mais cette libération est tout de même intéressante, un peu inquiétante mais intéressante.

    Hopper

    • [^] # Re: On veut du code...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je trouve ta formulation « utiliser ce code tandis que des alternatives libres existent ». Le code en question est bien libre, non ?
      Ou alors il y a du code un peu plus libre que d'autre, un peu comme le bon chasseur, et le mauvais chasseur ?

      • [^] # Re: On veut du code...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 14/11/14 à 23:21.

        Le mauvais code libre, c'est le code de Microsoft. Le bon code libre, c'est le code d'Ubuntu^W de Lennart^W Red Hat^W^W Debian^W (deux secondes, je cherche du vraiment libre approuvé par les anti-systemd^W vrais défenseurs de la liberté et je reviens).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # are you kinding?

    Posté par . Évalué à 1.

    On libere la voiture. Oui juste les housses des fauteuils, mais ca vous suffira pour commencer.

    Non, ce n'est pas une annonce majeure. Il n'y a RIEN d'intéressant d'un point de vue système dans ce repository github. Rien. C'est les structures de données des collections, vecteurs, map,… et du DOM XML. Super. Très bien. Mais il manque TOUT le principal. Le compilateur. Le Runtime.

    Il n'y a rien de "core" dans corefx…

    dotNet, c'est avant tout le 1) runtime, 2) compilateurs (C#, VB#,…). Le restes autour est accessoire.

    On passera aussi sur le "absence quasi-totale de recul d'une majorité de la communauté" condescendant, on a donc un journal condescendant de quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle.

    • [^] # Re: are you kinding?

      Posté par . Évalué à 2.

      s/kinding/kidding

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # are you reading?

      Posté par . Évalué à 7.

      J'ai bien expliqué qu'il n'y avait pas grand chose pour l'instant

      Ils libèrent les modules progressivement, et pour l'instant il n'y a pas encore grand chose (en particulier il n'y a pas le compilateur et le runtime, qui sont les parties qui m'intéressent personnellement), mais le billet est dégoulinant de bonne volonté.

      Un petit effort, c'était la quatrième phrase du billet.

      Lire le billet qui est le sujet de mon journal t'aurait aussi permis de clarifier ceci:

      Today, only a subset of the libraries are available on GitHub: […]

      These are areas we’re working on:

      • More libraries. […] Our goal is to open source the entire .NET Core library stack by Build 2015.
      • Building and running on non-Windows platforms. […]
      • .NET Core Runtime (CoreCLR). We’re currently figuring out the plan for open sourcing the runtime. Stay tuned!

      Et pour finir, puisqu'il s'agit visiblement d'être désagréable

      on a donc un journal condescendant de quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle.

      Je t'emmerde.

      • [^] # Re: are you reading?

        Posté par . Évalué à -2.

        "Microsoft libère les sources du cœur de .NET sur github, et ouvre son processus de développement"

        => non, c'est faux, archi faux. C'est un mensonge. Du sensationalisme digne d'un journal de bas étage qui déforme la vérité pour faire un titre accrocheur.

        "Journal Microsoft libère un morceau de .NET sur github, prévoit d'ouvrir l'intégralité du coeur, et ouvre son processus de développement"

        • [^] # Re: are you reading?

          Posté par . Évalué à 5.

          Je ne comprends pas ton acharnement. J'aurais certes pu écrire "Microsoft annonce la libération de …", et ça aurait été un meilleur titre car plus exact. J'aurais fait cette modification maintenant si c'était possible, mais LinuxFr ne permet pas d'éditer ses messages ou ses journaux.

          Mais qu'est-ce que ça change en pratique ? D'une part, je trouve normal qu'une telle libération prenne du temps et se fasse progressivement (cela implique entre autre le changement d'outil de gestion de versions d'un gros logiciel, et ces opérations sont toujours compliquées et longues), et d'autre part je ne vois pas de raison d'attendre la fin de la libération pour faire cette annonce (et, dans mon cas, la retransmettre). Il n'y a pas là de volonté de nuire et, à part que des gens vont rester sur leur faim quelques mois de plus (comme moi qui voulait aller regarder le runtime), je ne vois pas où est le mal.

          • [^] # Re: are you reading?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mais qu'est-ce que ça change en pratique ?

            Le but est visiblement d'être fort désagréable pour le plaisir, il fallait donc qu'il trouve une raison. Aussi insignifiante soit-elle.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: are you reading?

            Posté par . Évalué à 0.

            en pratique, c'est que tout la nouvelle tombe…

            • microsoft libere .net => on va pouvoir progammer en .dotnet avec un environnement libre
            • pour l'instant => non, rien ne change. On ne peut rien faire avec ce qu'il y a dans github. C'est un minuscule morceau, des modules externes à l'essentiel, et je vois tout le monde s'emballer à débattre sur le bien fondé de microsoft, sur l'avenir de Mono comment le ciel sera plus bleu que demain.

            Moi je dis: wait and see. Le jour où le runtime sera effectivement sur github, là oui on pourra s'emballer. Avant, ce n'est que un coup de communication de Microsoft.

            Il faut rester sur les faits et pas s'emballer sur du vent. Et pour l'instant il n'y a que du vent. C'est ça qui m'énerve.

            • [^] # Re: are you reading?

              Posté par . Évalué à 3.

              Pour l'instant, il y a pourtant déjà des sources, une licence MIT, et déjà d'autres éléments open-sourcés auparavant par Microsoft (Roslyn, les contrôles WPF, …).

              Appeler cela du vent, c'est mensonger.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: are you reading?

                Posté par . Évalué à -2.

                J'arrete de me battre contre du vent, relisez les informations et ouvrez le repo github.

                Bref.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.