Journal Ubuntu et Btrfs

Posté par (page perso) .
Tags :
7
15
mai
2010
Cher journal,

Aujourd'hui, je t'écris pour te parler d'Ubuntu et de Btrfs (prononcé Buttereffesse). Ubuntu, tu connais sûrement, c'est une distribution qui vise principalement les utilisateurs de base qui ne veulent pas trop se casser la tête à compiler leurs propres paquets¹ ou qui ne veulent pas résoudre eux-mêmes leurs dépendances. Ce n'est pas non plus une distribution pour les développeurs de distribution comme Fedora. En fait, c'est comme une Mandriva (en moins bien quand même, je vous rassure) sauf que ça n'a pas encore fait faillite.

Btrfs, c'est le nouveau système de fichier pour Linux. Il permet d'utiliser les extent², comme Ext4, et, surtout, il permet la création et l'utilisation d'instantané. C'est un mécanisme qui permet de prendre une photo du système de fichier pour pouvoir y revenir en cas de besoin, mais sans faire une copie complète, seuls les fichiers modifiés après la création de l'instantané sont copiés, ce qui permet un gain de place assez conséquent et un retour en arrière très simple. Un des meilleurs exemples d'utilisation de cette technique, c'est la mise à jour d'une distribution, le gestionnaire de paquets fait un instantané avant la mise à jour, ensuite il effectue la mise à jour et s'il y a un problème, on revient facilement à la version précédente sans difficulté³.

Tu dois quand même te demander pourquoi je te parle de ça, ce n'est pas très compliqué. Il semblerait, d'après un article Phoronix, qu'Ubuntu utiliserait Btrfs comme système de fichier par défaut dès sa version 10.10 — soit octobre 2010 pour ceux qui n'auraient pas encore compris. Il y a quand même quelques conditions : il faut que le statut expérimental ne s'applique plus à Btrfs dans Linux (c'est prévu pour la 2.6.35), que GRUB2 supporte Btrfs⁴ et, bien sûr, que l'installateur d'Ubuntu supporte aussi le système de fichier.

Bref, rien n'est encore sûr, mais pour moi qui pensais que Btrfs était encore loin d'être pleinement utilisable, ça me montre que je me trompais lourdement (ou que les développeurs Ubuntu n'ont pas peur du risque).

HS : Tu te demandes sûrement pourquoi j'ai fait un journal aussi long pour un détail encore flou, c'est juste que j'avais envie de tester Antidote, le correcteur orthographique et grammatical pas libre, mais vraiment performant (au moins, il connaît le nom des distributions contrairement à la plupart des dictionnaires libre que j'ai utilisé). (ce qui doit ravir ceux qui ont lu mes précédents journaux)

¹ : Eh oui, ami gentooistes, ça arrive à tout le monde de ne pas vouloir se palucher la description des 42 options par paquet pour savoir lesquelles utiliser et lesquelles ne pas utiliser et puis passer 3 h à compiler et puis recommencer parce qu'on c'était tromper dans les options (c'était la 42e la plus importante)

² : Si tu n'as pas envie de cliquer, c'est un système qui permet de réserver de la place à côté de son fichier pour une utilisation future afin d'éviter la fragmentation, mais la place est quand même libre pour y mettre un fichier dont il n'y aurait plus moyen d'avoir la place ailleurs. Ça peut-être utilisé, par exemple, pour un disque virtuel de machine (virtuelle, vous l'avez compris) ou pour un fichier Bittorent qui mettrait du temps à se télécharger.

³ : À condition bien sûr que les partitions système et utilisateur soient bien séparées, sinon l'utilisateur risque une grosse perte de données.

⁴: À ce sujet, il faudra voir si Ubuntu aide à ce support, ce qui améliorerait sa réputation au sujet des contributions upstream.
  • # Pas mal

    Posté par . Évalué à 10.

    Manque un truc sur Debian et Microsoft quand meme pour vraiment etre complet.
  • # antidote

    Posté par . Évalué à 10.

    parce qu'on c'était tromper

    C'est pas encore l'antidote miracle aux fautes de grammaire...
    Tu leur fais une mauvaise pub ;)

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: antidote

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il a déjà beaucoup de travail avec moi, c'est une goutte d'eau dans l'océan. Et ce n'est pas non plus un correcteur miracle qui comprend toutes les phrases, même si en ponctuant suffisamment, il comprend déjà beaucoup.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: antidote

        Posté par . Évalué à 3.

        ah, d'accord je n'avais jamais remarqué ça dans tes messages, cela me semblait plutôt correct, mais si cet outil peut t'aider à t'améliorer, c'est bien alors :)

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: antidote

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          je n'avais jamais remarqué ça dans tes messages

          Je te conseille de prendre rendez-vous rapidement chez un ophtalmologue, ça me semble assez grave :-)

          mais si cet outil peut t'aider à t'améliorer

          Le plus de la correction, c'est que la correction est bien expliquée, ce qui permet de s'améliorer.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: antidote

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            J'hesite à l'acheter depuis plusieurs année. C'est utilisable sous linux facilement ? (Genre je peux lui fournir un fichier texte, il me resort un xml de l'analyse que je peux formater comme je veux ?)
            • [^] # Re: antidote

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est utilisable sous Linux facilement, mais pas comme tu veux. Il faut passer par le correcteur Antidote. (en tout cas à ma connaissance)

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: antidote

                Posté par . Évalué à 1.

                En-dehors des applications supportées officiellement (Firefox, OpenOffice, etc.), il faut impérativement passer par une phase de copier/coller dans l'application Antidote pour utiliser le correcteur. C'est chiant quand on utilise un texte déjà formaté, car on perd le style au retour (p. ex. Scribus) mais sur des fichiers latex et xml ça passe quand même sans trop buter sur le balisage.
                • [^] # Re: antidote

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Surtout qu'on peut lui faire ignorer le texte à l'intérieur des balises.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: antidote

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ça s'intègre à vim ?

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # C'est pas gagné

    Posté par . Évalué à 5.

    Vu que l'installeur d'Ubuntu ne gère déjà pas LVM et Cryptsetup, je dirais que c'est pas pour demain que Btrfs sera supporté.

    Et puis vu que LVM supporte déjà les snapshots (j'utilise déjà cette technique quand je fais une mise à jour) et qu'ext4 supporte déjà les extends, je ne vois pas trop ce que Btrfs apporterait de nouveau...

    Pour ce qui est du goût du risque pour les dév, il suffit de se souvenir que la précédente LTS intégrait d'emblée les technologies pas encore mûres qu'étaient GVFS et PulseAudio.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: C'est pas gagné

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour ce qui est du goût du risque pour les dév, il suffit de se souvenir que la précédente LTS intégrait d'emblée les technologies pas encore mûres qu'étaient GVFS et PulseAudio.

      Bah, depuis, les autres distributions ont aussi intégré PulseAudio. Pourtant, ça fonctionne toujours mal (en fait, vu d’une machine sous Fedora, ça fonctionne même plus mal sous la 11 que sous la 10 ; je n’ai pas essayé avec la 12)…

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: C'est pas gagné

      Posté par . Évalué à 4.

      Le CD d'installation alternative fourni un support LVM et de cryptsetup depuis un petit moment.
    • [^] # Re: C'est pas gagné

      Posté par . Évalué à 1.

      Il me semble que pour faire un snapshot d'un volume LVM, il faut pouvoir allouer un autre volume LVM dédié à cela.
      Si jamais ton volume de snapshot sature (parce que tu n'as pas prévu assez de place), tu perd le snapshot.
      Si ton disque n'a plus de place dispo pour allouer un volume (parce que tu n'avais pas pensé à ça avant), tu ne pourras pas faire de snapshot, à moins de passer par une réduction de ton volume existant, et donc probablement une réduction du FS installé dessus. Si jamais tu l'avais formaté avec xfs, tu ne pourras pas le faire (les outils xfs ne savent pas réduire le FS).

      Or avec btrfs j'ai plutôt l'impression que tu n'as pas besoin d'avoir pensé à tout ça: le snapshot est créé à l'intérieur du FS, et non dans une autre partition/volume LVM/etc.

      Cela dit, LVM conserve un intérêt au moins pour sa capacité à augmenter ou diminuer la place disponible pour le FS.

      (j'admet également que ma connaissance des ces trucs n'est pas parfaite, loin de là; mais m'étant déjà intéressé au sujet, voilà ce que j'en avais retenu ;-))

      http://en.wikipedia.org/wiki/Btrfs#Subvolumes_and_snapshotsBtrfs
      • [^] # Re: C'est pas gagné

        Posté par . Évalué à 2.

        D'une part, je n'alloue jamais complètement un VG LVM, en prévision d'un éventuel snapshot ou d'un volume mal dimensionné, et je n'utilise qu'ext3/4. Donc, même si ce n'est que mon cas, je peux déjà le faire.

        D'autre part, si vraiment j'ai besoin de faire un snapshot alors que j'ai déjà tout alloué, c'est très simple : je réduis un volume.

        Si je ne peux pas réduire un volume, c'est que tous sont pleins, et on tombe sur le même problème que Btrfs : on ne peut pas faire de snapshot s'il n'y a pas plus de place nulle part.

        Après, si on connaît bien les outils, on sait toujours se dépatouiller. Un exemple un peu overkill : je peux créer un fichier vide sur un filesystem en tmpfs, que j'ajoute au VG, et je « snappe » mon LV dessus. Une fois que c'est fini, je supprime le snapshot, sors le fichier du VG, et démonte le tmpfs.

        C'est sûr que tu as moins de choses à penser avec Btrfs, mais j'apprécie le système en actuel couches pour cette souplesse extrême et ce côté KISS. J'ai l'impression que Btrfs fait fi de l'existant : LVM est basé sur Device Mapper, qu'en est-il de Btrfs ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: C'est pas gagné

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai trouvé une réponse à un intérêt d'avoir le snapshot au niveau de btrfs (il se trouve que je cherchais des infos sur la fonction snapshot merge de LVM dispo depuis linux 2.6.33, c.à.d depuis pas longtemps; ça permet de faire, entre autres, un "rollback" de toutes les écritures par exemple, ou inversement de tester qq chose dans un snapshot, et si c'est ok alors on peut tout balancer dans le volume principal).

          Voir http://linux-attitude.fr/post/snapshot-temporaires notamment le dernier paragraphe:

          «Enfin n'oubliez pas une chose, les snapshot lvm ne fonctionnent qu'au niveau block device, c'est-à-dire en dessous du système de fichiers. C'est comme si vous enleviez le disque sans éteindre la machine, il se peut que le système de fichier ne soit pas au mieux de sa forme au moment ou vous le lancez, ayez au moins un système journalisé pour éviter les surprises et jouez du sync pour un peu plus de garanties.»

          De ce point de vue on peut s'attendre à ce que btrfs gère bien l'intégrité du FS en cas de "rollback", en tout cas mieux que LVM non?
  • # Meego

    Posté par . Évalué à 3.

    MeeGo utilise déjà btrfs, d'après ce que je sais.
    • [^] # Re: Meego

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui, c'est ce que dit l'article Phoronix. Mais comme il n'est pas prévu qu'il y ait des smartphones sous MeeGo avant la fin de l'année, Ubuntu sera sans doute la première distribution grand public à l'intégrer.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # qcow2

      Posté par . Évalué à 2.

      qcow le format fichier de qemu (et donc de KVM pour les proc 'virtualization-ready') n'est pas éloigné de cette technologie.

      envoyé depuis mon clavier bépo

  • # 1 chance sur 5

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'ai aussi vu l'info, mais j'ai pas vraiment lu la même chose que toi : http://www.netsplit.com/2010/05/14/btrfs-by-default-in-maver(...)

    À la fin il dit :

    I’d give it a 1-in-5 chance.


    Donc c'est pas certain...

    « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

    • [^] # Re: 1 chance sur 5

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, mais quand même, ça voudrait dire que BTRFS serait disponible courant 2011. Je suis au moins content de le savoir.

      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

  • # Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

    Posté par . Évalué à 10.

    > mais pour moi qui pensais que Btrfs était encore loin d'être pleinement utilisable, ça me montre que je me trompais lourdement

    Tu ne te trompais pas, Btrfs n'est PAS utilisable en production, pour te dire, il n'y a même pas de fsck fonctionnel. Au moindre pépin, c'est reformatage direct. Btrfs est encore loin d'être fiable et on recommande expréssement de faire des backups.

    > Ubuntu sera sans doute la première distribution grand public à l'intégrer.
    Certainement pas, Fedora est nettement plus avancé dans le support de btrfs (le support des clichés btrfs est intégré à yum avec la possibilité de faire un rollback dès F-13)

    Pour le moment, seul un support optionnel de btrfs est prévu pour Ubuntu 10.10 (ce que Fedora propose depuis 1 an déjà), et éventuellement de le passer par défaut si btrfs est considéré comme "mature" dans le noyau, si les développeurs de btrfs sont d'accord, si le support de btrfs est implémenté dans Grub2 à temps, si btrfs a été suffisamment testé et si Canonical estime que c'est Ok.
    Ça fait beaucoup de si:
    * btrfs n'est pas une mise à jour incrémentale d'un système de fichiers existants comme l'était ext4 mais un système de fichiers tout nouveau et peu testé.
    * à l'heure actuelle, pas utilisable en production et pas prêt de l'être.
    Dans l'interview qui suit, un des développeurs de btrfs parle de proposer une "option spéciale" pour F15 (soit dans un an), et prévoit d'en faire le système de fichiers par défaut de Fedora 16 ou 17.
    https://fedoraproject.org/wiki/Btrfs_in_Fedora_13

    Sauf si btrfs devenait utilisable en production d'ici septembre au plus tard (peu probable), ou que les développeurs de Canonical deviennent complétement fous (idem), il est peu probable que btrfs soit le système de fichiers par défaut d'Ubuntu 10.10.

    C'est Phoronix qui fait de sensationnalisme sans lire entre les lignes [1], James Remnant parle seulement d'un objectif ambitieux c'est à dire qu'ils vont mettre les bouchées doubles en ce sens (ce qui est une très bonne nouvelle) mais que ce n'est pas un critère de release.

    [1] un peu comme les benchmarks où ils utilisent des versions de développements de Fedora avec toutes les options de debug activées.
    • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      James Remnant parle seulement d'un objectif ambitieux c'est à dire qu'ils vont mettre les bouchées doubles en ce sens (ce qui est une très bonne nouvelle), mais que ce n'est pas un critère de release.

      En fait, j'aimerais vraiment voir si Ubuntu va faire autre chose qu'espérer que ce soit prêt à temps, mais plutôt mettre des développeurs sur un fsck, ou sur le support dans GRUB2 (il me semble que c'est ce qu'avait fait Mandriva avec GRUB).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

        Posté par . Évalué à 6.

        Canonical participe au développement de Btrfs, certes modestement mais suffisamment pour ne pas faire que de la figuration. L'objectif d'avoir Btrfs par défaut dans une distribution généraliste d'ici fin 2010 est irréalisable, néanmoins, fixer ce genre d'objectif permet d'accélérer les développements donc ce n'est pas inutile.
        • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          >>> Canonical participe au développement de Btrfs, certes modestement mais suffisamment pour ne pas faire que de la figuration.

          Dans l'interview dont tu as donné le lien, Josef Bacik indique qu'il est le seul chez Red Hat à travailler à plein temps sur Btrfs et que les deux seuls autres développeurs à plein temps sont chez Oracle.
          Je ne sais pas si Canonical participe vraiment à Btrfs mais en tout cas il ne semblent pas avoir dédié un dev là dessus.
    • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

      Posté par . Évalué à 4.

      btrfs n'est pas une mise à jour incrémentale d'un système de fichiers existants comme l'était ext4 mais un système de fichiers tout nouveau et peu testé.

      À noter qu'on peut néanmoins "transformer" un système de fichier ext3/4 en btrfs à la volée.
      • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        À noter qu'on peut néanmoins "transformer" un système de fichier ext3/4 en btrfs à la volée.

        Ça serait drôle que ça marche mieux entre ext? → btrfs que ext3 → ext4

        J'avais migré une partition (presque 1To) d'ext3 à ext4 avec la méthode officielle documentée tout ça, ça semblait marcher mais… Ce que je n'ai pas du tout de suite, c'est que ma partition était en ext4 mais se montrait au système comme ext3.

        Comme au début ma partition avait une entrée dans le fstab, avec bien précisé ext4 comme fs, je n'ai pas eu de problème, puis suite à quelques mises à jour et quelque changement d'usage (c'est un disque dur externe) cette partition n'a plus d'entrée dans le fstab et est automountée comme toute clé usb que je branche. Sans que je le saceh elle était montée en ext3, et puis un jour au démarrage elle s'est prise un fsck de routine (au n-ième mount). Le système m'a fait un fsck.ext3 sur mon ext4, je m'en suis rendu compte parcequ'après la réussite o.O de ce fsck, je ne pouvais plus monter cette partition, mount m'insultait méchamment, et là j'ai compris.
        J'ai refais fsck… et je me suis retrouvé avec des fichiers dans /lost+found.
        Depuis ma partition est toujours montée en ext3, et fscké en ext3, je sais qu'elle peut me lacher n'importe quand. Hier elle m'a refait le même coup, ne voulait plus monter (bad descriptor ou un truc du genre). Le fsck m'a dit "oh il y a des extent mais ça n'existe pas dans le fs que vous utilisez, delete delete delete".

        Je suis très sceptique sur les migrations, même quand c'est déclaré stable.

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

          Posté par . Évalué à -1.

          Tu as pensé à mettre à jour ta table des partitions à l’aide de fdisk/cfdisk ?
          (le type du FS est à deux endroits : dans la table des partitions, et dans le le superblock. Et je doute que l’utilitaire de migration ose toucher tout seul à la table des partitions)
          • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            À moins que je sois bête et/ou que j'ai raté quelque chose, dans la table des partitions je ne peux préciser que si c'est un système "linux" (code 83 si je me souviens), mais la version précise du fs. De plus il me semble que ça dérange grand chose. Je sais que Windows refusera d'afficher une partition fat ou ntfs si le drapeau de la partition n'es pas un de ceux réservés par Microsoft, mais j'ai déjà formaté des partitions marquées fat ou ntfs avec du ext3, linux est bien plus malin et regarde le vrai contenu de la partition, sauf dans mon cas ou un nombre magique quelconque n'a pas été mis à jour lors de la mise à jour, et donc même si la migration s'est effectuée sans problème et que le fs est bien un ext4, il sera appréhendé comme un ext3 /o\.

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # je retourne sur mes pas

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              s/mais la version précise du fs/mais pas la version précise du fs/
              s/il me semble que ça dérange grand chose/il ne me semble pas que ça dérange grand chose/

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour F15 ?? C'est dispo depuis F11 (soit 1 an). D'ailleurs c'est indiqué sur la page que tu cites :

      -- 8< --
      Fedora 13 users can opt to use it? (and probably work on it?)

      Yes, if you give the installer the "btrfs" option on boot it will allow you to install onto a Btrfs fs. It's been an option since Fedora 11. The box I'm currently working on is Fedora 11 with a Btrfs root. Of course it is much faster and much more stable in Fedora 13.
      -- >8 --

      Dans F15 il est prévu d'enlever l'option pour le rendre disponible dans l'interface de partitionnement en gardant ext4 par défaut.
      • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

        Posté par . Évalué à 2.

        Plus haut, je précise que c'est disponible depuis un an (donc F-11), il faut passer l'option icantbelieveitsnotbtr à Anaconda (avec F13, ça deviendra seulement btrfs).
        Pour F15, il ne devrait plus avoir besoin de passer une option à Anaconda, mais il y aura éventuellement une mise en garde selon l'état d'avancement de btrfs.
    • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

      Posté par . Évalué à 5.

      > Btrfs est encore loin d'être fiable et on recommande expréssement de faire des backups

      parce que pour les autres systèmes de fichiers, non...
      • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

        Posté par . Évalué à 4.

        Le mot clé était expressément, Btrfs est loin, très loin d'avoir le même niveau de fiabilité qu'ext2/3/4. La simple absence d'un fsck fonctionnel fait que la moindre erreur rends le système de fichiers inutilisable.

        Si on fait l'analogie avec le jeu de la roulette russe, si on prends un revolver avec un barillet de cent, ext4 reviendrait à ne remplir qu'une chambre, btrfs 99.

        Certes, aucun système de fichiers n'est parfait et ne met pas l'utilisateur à l'abri d'un problème matériel. Reste que la robustesse est un critère primordiale, d'autant plus que la majorité des utilisateurs ne sait pas faire de backups et encore moins récupérer un système.
    • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

      Posté par . Évalué à 7.

      Btrfs est encore loin d'être fiable et on recommande expréssement de faire des backups.

      Ah bah ça tombe bien, on peut faire plein de snapshots avec btrfs! \o/
    • [^] # Re: Phoronix devrait arrêter de dire n'importe quoi

      Posté par . Évalué à 2.

      > Ubuntu sera sans doute la première distribution grand public à l'intégrer.
      Certainement pas, Fedora est nettement plus avancé dans le support de btrfs (le support des clichés btrfs est intégré à yum avec la possibilité de faire un rollback dès F-13)


      Sauf que Fedora n'est _pas_ une dstribution grand public. En tout cas pour ma part je ne la conseillerai as au grand public.
  • # Et pendant ce temps à Vera Cruz

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Y a pas de bon troll sur Ubuntu sans une remarque sur Fedora, et en l'occurence :
    https://fedoraproject.org/wiki/Features/SystemRollbackWithBt(...)

    Donc avec le support de brtfs ( fourni depuis la 12 ou la 11 ), et le plugin yum-plugin-fs-snapshot, on peut déjà voir les fonctionnalités utiles que Ubuntu va proposer dans 6 mois à 1 an.

    Et sinon, en effet, Mandriva devrait proposer brtfs a l'installation dans drakx pour la prochaine stable ( 2010.1 ), qui sort bientôt.
  • # SSD

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    N’était-il pas question, également, que ce type de système de fichier soit plus adapté aux disques SSD ?
    /me attend l’avis de Patrick_g
    • [^] # Re: SSD

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je précise ma pensée : la SSD me semble particulièrement intéressante pour les « netbooks », or il semble que Canonical fasse des efforts pour se placer sur ce marcher. Ça pourrait peut-être expliquer leur « mouvement » vers btrfs, non ?
      (ho, quand on répond à soi-même, on a le droit à une petite BD sur le sujet \o/)
    • [^] # Re: SSD

      Posté par . Évalué à 3.

      Je ne pense pas, car tous les SSD modernes ont leur propre couche d'allocation et de déallocation de blocs.
      Par contre, utiliser un SSD rend probablement certains types d'optimisation inutiles, comme ReiserFS par exemple qui cherche à rapprocher les données des métadonnées pour les petits fichiers.

      (en guise d'anecdote, je viens d'acheter un SSD Intel que j'ai formaté en ext4 : impressionnant ce que ça dépote)
      • [^] # Re: SSD

        Posté par . Évalué à 3.

        Vu la qualité de l'implémentation des firmwares de certains SSD, je serais au contraitre très heureux d'utiliser les possibilités de btrfs afin de prolonger leur durée de vie.

        En particulier, allez voir les options ssd et ssd_spread (j'utilise chacune sur un SSD IDE, et un SSD de cartes CF, respectivement).
  • # instantanés / snapshots

    Posté par . Évalué à 4.

    Je veux pas dire mais lvm2 supporte déjà les snapshots. Pas besoin de btrfs pour cela.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.