Journal Sortie de la version 1 de SteamOS

Posté par . Licence CC by-sa
29
14
déc.
2013

Bonjour à tous,

Valve à annoncé la sortie de la version 1 de SteamOs nommée "Alchemist". Bien que lors de la sortie du client Steam compatible GNU/Linux, Valve préconisait l'utilisation de la distribution Ubuntu, SteamOS est basé sur Debian 7.1 "Wheezy".

L'entreprise a toutefois apporté quelques modifications, entre autres eglibc est backporté depuis Testing, un noyau 3.10 (à la place du 3.2 de Wheezy), l'ajout de pilotes tiers et un nouveau compositeur.

Le système d'exploitation n'est pas entièrement libre puisque si la base du système l'est, l'interface graphique est publiée sous licence propriétaire.

SteamOs exige au minimum 4Gb de RAM, un processeur 64 bits, une carte graphique Nvidia (support prochain d'AMD), 500Gb de disque dur et un démarrage compatible UEFI pour fonctionner.
Je trouve cette configuration exagérée au regard de ce que demandent beaucoup de jeux du catalogue Steam compatibles GNU/Linux (typiquement 1Gb de RAM, un processeur de la génération des P4 ou des premiers Core d'Intel et n'importe quelle carte graphique d'entrée de gamme).

Les premières machines avec SteamOs installé par défaut devraient arriver courant 2014.

Enfin, si le cœur d'activité de Valve est historiquement le développement et l'édition de jeux vidéos, l'entreprise a annoncé que SteamOs se dotera de capacités multimédias. L'objectif à terme est d'en faire une sorte de HTPC.

Toutes ces informations sont disponibles sur la faq de SteamOS.

Pour conclure, je pense que tout ceci va globalement dans le bon sens. J'apprécie le choix qu'à fait Valve depuis quelque temps de favoriser les jeux "indépendants" dont certains sont des véritables bijoux (je pense notamment à Braid, Don't Starve, Bastion, Rogue Legacy ou The Stanley Parable). Ils ont permis d'élever le jeu vidéo au rang d’œuvre artistique par leur esthétique mais aussi par le message que leurs auteurs peuvent transmettre en utilisant les caractéristiques propres au jeu (Braid…). Cette mise en avant va de pair avec le choix de délaisser Microsoft Windows pour se tourner vers GNU/Linux puisque les développeurs de ces jeux sont plus enclins à fournir des versions multiplateformes au contraire des studios traditionnels, conservateurs en la matière. Tant pis si l'épisode 27 de Call Of Duty, où il s'agit de combattre les terroristes communistes cubains ou chinois afin de protéger la Démocratie US, n'est pas porté sur notre plateforme. Il ne faut évidemment pas être naïf, Valve est une entreprise dont le but premier est de faire du bénéfice et ses choix stratégiques sont motivés par le fait qu'elle considère désormais Microsoft comme un obstacle. Néanmoins, je pense que par effet de bord, cette guerre économique nous est profitable. Cependant, je trouve regrettable que Valve ne joue pas la carte du Libre à fond. Elle ne perdrait rien à libérer Steam, puisqu'elle fait son beurre sur la vente de jeux, la plateforme Steam n'étant qu'un médium.

  • # Ben c'est le but!

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 14/12/13 à 16:17.

    Je trouve cette configuration exagérée au regard de ce que demandent beaucoup de jeux du catalogue Steam compatibles GNU/Linux

    J'imagine que le minimum requis est la pour faire tourner au minimum tous les jeux qui sortiront, sans que tu puisses te plaindre "on m'avait dit que".
    Et puis, dans 1 ou 2 ans date cible de la grande diffusion, 4 Go de RAM sera le minimum pour la majorité des gens.

    Néanmoins, je pense que par effet de bord, cette guerre économique nous est profitable.

    Tout à fait, ça fait connaitre un bureau différent, une façon différente de faire, un support bien meilleur de la part des des constructeurs de cartes (tant pis si c'est des pilotes proprios, vaut mieux un bon pilote proprio que rien du tout), des utilisateurs en plus qui vont demander des versions "SteamOS" (et donc portable facilement sur les autres Linux ensuite) et c'est très bien (il manque l'effet volume pour Linux sur le bureau, ça va sans doute en amener)

    Mais tu as dû quand même loupé un truc pour dire ça :

    Elle ne perdrait rien à libérer Steam, puisqu'elle fait son beurre sur la vente de jeux, la plateforme Steam n'étant qu'un médium.

    Elle fait son beurre sur le fait que l'URL pour le serveur de distribution est codée en dur pour aller chez eux et que chez eux + les DRM (incompatible avec du libre par définition). Les trucs annexes que tout le monde peut faire (il y a rien de transcendant dans la partie libre) en libre + le coeur de métier en proprio, ce n'est pas du tout pour rien, ils ont carrément tout à perdre à libérer Steam!


    pfff, difficile de troller, ton journal est trop neutre et factuel…

    • [^] # Re: Ben c'est le but!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      pfff, difficile de troller, ton journal est trop neutre et
      factuel…

      tu sais pas t'y prendre, si tu trouves pas l'info, faut la sortir des liens. Moi, j'identifie 3 axes de troll :

      • visiblement, l'équipe de steam os ne choisit pas Ubuntu. est ce qu'il s'agit d'éviter de dépendre des choix de Canonical ( ie, indépendance vis à vis d'un concurent ), ou justement des choix annoncés ( ie, upstart, mir, unity ), voir de la volatilité de l'éditeur ?

      • enchainons sur le fait que prendre Debian comme base, ça n'utilise pas systemd, mais un bon vieux sysvinit. est ce que ça veut dire que Valve va investir pour maintenance de la plateforme et de ses trucs vieillissants, est ce que Valve va maintenir xorg, etc, etc ?

      • partir sur la conclusion "Néanmoins, je pense que par effet de bord, cette guerre économique nous est profitable". La, on peut commencer par dire "pourquoi ?", par exemple, est ce que android a été profitable à Linux, comment, etc, etc; j'ai pas vraiment vu des changements radicaux en terme d'userspace, et je ne vois rien dans mes cas d'usage.

      Donc je suis pas sur qu'une appliance de steam change vraiment beaucoup la donne, surtout si le but est de s'appuyer sur les drivers proprios ( drivers proprios qui sont aussi un frein vers certains nettoyages et la maintenance ).

      Donc voila, si avec ça, on arrive pas à trouver de quoi débattre, c'est qu'il y a un souci.

      • [^] # Re: Ben c'est le but!

        Posté par . Évalué à 8.

        Pour le choix de la distribution de base, c'est certainement que les devs ont considéré que Debian est prête pour le desktop, contrairement à Ubuntu.

        • [^] # Re: Ben c'est le but!

          Posté par (page perso) . Évalué à -8.

          Troll detected la… Tu te rattrappes d'un journal trop neutre?

        • [^] # Re: Ben c'est le but!

          Posté par . Évalué à 8.

          On peut penser que la raison principale est Mir que ubuntu va adopter alors qu'aucun fabricant de cartes graphiques ne va le supporter.
          Valve préfère rester sur Debian qui va suivre Wayland comme tout le monde.

      • [^] # Re: Ben c'est le but!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        visiblement, l'équipe de steam os ne choisit pas Ubuntu. (…)

        Bah… Ca ne me surprend pas de rester sur une base plus neutre.
        (bon leur phrase "Building on top of the Debian core is the best way for Valve to deliver a fully custom SteamOS experience to our customers." est trollesque certes, mais trop direct ça ne prend pas)

        est ce que ça veut dire que Valve va investir pour maintenance (…)

        Pas compris : ils prendront ce que Debian prendra (donc systemd à terme? ;-) ), il feront un dist-upgrade le plus transparent possible (le boot n'a aucune importance pour les joueurs), pas de maintenace pour Valve.

        (…) par exemple, est ce que android a été profitable à Linux, comment, (…)

        Ben je trouve même pas cette partie trollesque, peut-être parce que je pense que les fleuves sont fait de petites rivières et que le code d'android est la, donc libre à tous de le backporter upstream. Donc ça apporte dans tous les cas.

        Donc voila, si avec ça, on arrive pas à trouver de quoi débattre, c'est qu'il y a un souci.

        Tu dis ça parce que tu es jaloux qu'ils n'aient pas choisi Mageia ;-).
        Exceptionnelement je n'arrive pas à troller bien grand, gageons qu'en attendant un peu ça arrivera avec les commentaires.

      • [^] # Re: Ben c'est le but!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        partir sur la conclusion "Néanmoins, je pense que par effet de bord, cette guerre économique nous est profitable". La, on peut commencer par dire "pourquoi ?", par exemple, est ce que android a été profitable à Linux, comment, etc, etc; j'ai pas vraiment vu des changements radicaux en terme d'userspace, et je ne vois rien dans mes cas d'usage.

        En même temps, Android a recréé un userspace complet (en partant de la lib C. Il semble que Valve se base tout de même sur une Debian. Donc un userspace beaucoup plus près de ce qu'on peut connaître. Rien a voir avec android.

    • [^] # Re: Ben c'est le but!

      Posté par . Évalué à 0.

      pfff, difficile de troller, ton journal est trop neutre et factuel…

      Test, un deux, un deux :

      J'apprécie le choix qu'à fait Valve depuis quelque temps de favoriser les jeux "indépendants" dont certains sont des véritables bijoux (je pense notamment à Braid, Don't Starve, Bastion, Rogue Legacy ou The Stanley Parable).

      T'inquiètes que si Call of' bénéficierait d'un port Linux, il aurait été bien mis en avant.

  • # configuration exagérée ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    SteamOs exige au minimum 4Gb de RAM, un processeur 64 bits, une carte graphique Nvidia (support prochain d'AMD), 500Gb de disque dur et un démarrage compatible UEFI pour fonctionner.
    Je trouve cette configuration exagérée au regard de ce que demandent beaucoup de jeux du catalogue Steam compatibles GNU/Linux (typiquement 1Gb de RAM, un processeur de la génération des P4 ou des premiers Core d'Intel et n'importe quelle carte graphique d'entrée de gamme).

    En même temps, y a t-il beaucoup de machines sur le marché qui sont compatibles UEFI et qui n'ont pas les 4Go de RAM ou un CPU 64bits ? L'UEFI implique quand même du matos relativement récent, je me trompe ?

    Le truc le plus chiant que je vois c'est la limitation au matos Nvidia, et les 500GB de disque requis. Le premier n'est que temporaire, mais le second exclus pour le moment la plupart des setups SSD. Mais évidemment, j'imagine que la plupart des configs «gamer» sont habituées à de gros volumes de stockage, et tant pis pour mon dernier Ultrabook :)

    alf.life

    • [^] # Re: configuration exagérée ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je parie que les 500 Go sont non vérifiés à l'install, et que c'est juste fait pour pas que tu te plaignes que tu ne savais pas quand tu auras pas assez de place quand tu installeras le dernier jeu à la mode faisant 150 Go.
      c'est plus de la portection juridique qu'autre chose.

      Bref, un non sujet.

    • [^] # Re: configuration exagérée ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour info :

      En même temps, y a t-il beaucoup de machines sur le marché qui sont compatibles UEFI (…) ?

      A priori oui, et certains doivent bidouiller
      "Mais les UEFI sont encore rares, surtout dans le monde des Mini PC et autres ordinateurs portables par exemple. (…) Voici la procédure (…)"

      • [^] # Re: configuration exagérée ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je pense que tu voulais dire plutôt :

        $ not !!

        « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: configuration exagérée ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        La question est justement que parmi les machines avec UEFI, y en a-t-il beaucoup qui n'aient pas 4 Go de RAM ?

        Et là, clairement la réponse est non.

        • [^] # Re: configuration exagérée ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          La question est plutôt : pourquoi exiger UEFI ?
          Cela ne pose problème à aucun gestionnaire de démarrage de faire sans UEFI.

          Ils veulent signer électroniquement le gestionnaire de démarrage et le noyau ?
          Ce serait tip-top pour se protéger contre… heu nan en fait, ça ne protège pas contre les vrais maichants puisqu'ils ont les bonnes clefs.

  • # Réflexions sur la généricité de Debian

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 14/12/13 à 17:36.

    On voit une fois de plus que la famille Debian est une bonne base pour construire une nouvelle distrib.

    Pourquoi ne pas se baser sur Fedora, OpenSUSE, Arch Linux ou encore Gentoo ?

    Finalement, ça a des avantages de vouloir créer un système d'exploitation universel, et donc d'essayer que ça marche bien avec le plus de configurations possibles. Mais pour une utilisation classique, ça engendre des désavantages, vu qu'il y a une explosion combinatoire de configurations possibles, c'est beaucoup plus difficile pour les développeurs de tester à fond leurs logiciels, et donc il peut y avoir plus de bugs.

    Vaut-il mieux développer un truc vraiment générique, hyper portable, avec une configuration compliquée, mais qui convient pour vraiment tout le monde ? Ou bien faire en sorte que ça fonctionne out-of-the-box, avec une configuration simple, qui convient pour la plupart des besoins, mais qui a plus de dépendances ? Je suppose qu'il faut choisir un juste milieu, selon le logiciel en question. Et la force du libre, c'est d'avoir généralement le choix, donc si une solution ne nous convient pas, on choisit un truc plus générique. {Insérez ici des exemples de votre choix, systemd, GNOME, KDE, Debian, Fedora, …}.

    « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Réflexions sur la généricité de Debian

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour compléter mon commentaire, il est à noter que les BSD sont moins génériques qu'une distribution Linux en ce qui concerne le système de base (kernel, lib C, système d'init, shell, commandes de base, etc), vu que leur système de base est stocké dans un seul repository (CVS, mais bon soit). Pour comparer avec le monde Linux, systemd se rapproche un peu de cette philosophie.

      GNOME essaye clairement que ça Juste Marche™, alors que KDE se veut plus configurable.
      La séparation entre Fedora et Debian est moins nette je trouve. Autant Debian que Fedora fonctionnent bien après installation. Il y a juste deux trois bricoles à installer ou configurer, pour une utilisation basique (et si le matériel fonctionne). Gentoo par contre est clairement très générique, à chaque étape de l'installation, le choix est laissé à l'utilisateur.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # Version beta ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Sur LWN, on peut lire :

    An initial unstable release

    Mais sur la FAQ il n'y a pas vraiment d'avertissement…

    « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # pwivateur et release friendly

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    All Steam applications execute using the Steam Runtime which is a fixed binary-compatibility layer for Linux applications.

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: pwivateur et release friendly

      Posté par . Évalué à 7.

      Très bien attendons donc la solution de Stallman pour permettre aux gens de jouer sur Linux !
      Oh wait…

      • [^] # Re: pwivateur et release friendly

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Elle existe (enfin pour lui et quelques autre) : emacs : quand tu aura terminé d'apprendre à y jouer l'utiliser, tu auras passé autant d'heures qu'un jean-kevina à jouer sur un WoW :p

        hurd n'est-il pas le jouet à univers persistant le plus important de l'histoire video-ludique ?

        Nan je te trouves injuste. Les jeux modernes existent sous linux. Ils n'ont juste pas le même marketing, ni les même pré-requis.

      • [^] # Re: pwivateur et release friendly

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Cette solution existe: faire des jeux libres.

        https://linuxfr.org/wiki/jeux_libres_linuxfr

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: pwivateur et release friendly

          Posté par . Évalué à 3.

          Mais non voyons ! Il faut claquer son argent dans des jeux non-libres et des licences windows, ne rien donner aux projets de création ou de portages de jeux pour linux, ne surtout pas contribuer aux jeux libres, et rester assis les bras croisés à se plaindre qu'il n'y a pas assez de jeux sous linux !

          LOL ta rien kompri

          splash!

          • [^] # Re: pwivateur et release friendly

            Posté par . Évalué à 8.

            Désolé mais jouer à un clone de jeu propriétaire qui sort en version 0.1alpha au bout de 10 ans, avec des graphismes inférieurs à ceux d'une playstation, c'est pas trop mon truc.

            Tu notera qu'il y a beaucoup de jeux indépendants propriétaires sur Windows (cf : Steam green), donc y'a pas d’amalgame entre payant et gros éditeur.

            • [^] # Re: pwivateur et release friendly

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Il ne te dit pas de te forcer à jouer à des jeux que tu n'aimes pas, mais il te propose de contribuer aux jeux libres.

              Les jeux pwivateurs, même indépendant, ont des moyens humains et financiers bien supérieurs aux jeux libres, car les développeurs et les éditeurs savent qu'il est possible de gagner de l'argent avec. Il y a quelques années, personne n'aurait pensé qu'on pouvait devenir riche en vendant des jeux sans DRM à prix libre.

              Pour décoller le jeu libre a besoin d'une bonne success story.

              http://devnewton.bci.im

            • [^] # Re: pwivateur et release friendly

              Posté par . Évalué à 5.

              avec des graphismes inférieurs à ceux d'une playstation, c'est pas trop mon truc.

              Ok donc bon jeu = bon graphismes !! Génial j'adore cette réduction.
              Et le gameplay, l'histoire, l'humour, la musiques, l'ambiance, les options ? nan ça sert à rien c'est surfait ?
              Toute une bande de joueurs consommateur mouillent sur le dernier blockbuster parcequ'il peut offrir 1032 polygones à la seconde en full hd delamorkitu, mais que tu le finisse en 1h30 et que tu l'ai payé 80€ en dématerialisé on s'en fou il fait super réaliste (pfff comme si la réalité ne suffisait pas pour être réaliste, je joue pour m'évader pas pour retomber dans un truc réaliste)
              Pour moi un bon de 10 ans ou plus est et restera toujours un bon jeu (Mario64, Zelda Ocarina Of Time, Dark Projet, Quake3 Arena, Unreal Tournament, Final Fantasy 7, les vieux Marios, Megaman, Sonic, …..) Même en 2014 je m'éclate complet en y rejouant ou en en découvrant certaines perles que je ne connaissait pas et qui dates parfois de plus de 20 ans (Day of the Tentacles, Gooblins, Monkey Island, Indiana jones and the last crusade, Sam et Max, …)
              Un Bon jeu est (pour moi) un jeu qui t'éclate, et (toujours selon moi) jouer dans un "film" à tirer sur des aliens ça m'éclate pas forcément plus que chercher le dernier bandage du niveau ou la dernière warp zone dans Super Meat Boy !!

              kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Avantage

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    C'est quoi l'avantage de steam OS par rapport à une debian testing avec le client steam?
    Ce que veut faire Valve, c'est ce qu'à fait Google avec Android? une base open source et un market + format binaire proprio par dessus?
    C'est très loin du libre mais, peut être, les drivers open source linux beneficieront d'un boost.

    • [^] # Re: Avantage

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      C'est quoi l'avantage de steam OS par rapport à une debian testing avec le client steam?

      Avoir un OS qui se pilote facilement à la manette, comme pour n'importe quelle console.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Avantage

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        Avoir un OS qui se pilote facilement à la manette au Steam Controller.

        http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Avantage

      Posté par . Évalué à 1.

      supprimé toutes les couches pas utiles (navigateur web, gestionnaire de bureau)

      de ce que j'ai compris, leur systeme c'est un noyau linux à jour, un systeme de base, xorg, et directement le client steamOS
      pas de bureau, de suite bureautique, etc

      • [^] # Re: Avantage

        Posté par . Évalué à 1.

        pas de bureau

        Non il y a Gnome-Shell alias SteamOS Desktop

      • [^] # Re: Avantage

        Posté par . Évalué à 4.

        Non non, ce que dit LeGab au-dessus n'est pas une connerie : SteamOS vient avec 2 sessions, dont une permettant l'accès à environnement de bureau GNOME avec Iceweasel…

        • [^] # Re: Avantage

          Posté par . Évalué à -10.

          Non non, ce que dit LeGab au-dessus n'est pas une connerie

          N'est-ce pas, de -1 à -5 de manière arbitraire.
          Et ça n'est pas lié à ma position dans un précédent journal contre le lynchage des gens du front et de Marine.

          Vous vous y prenez mal, vous alimentez mon "esprit malade" au lieu de venir avec des faits que jusqu'à présent, vous n'avez pas daigné corroborer.

    • [^] # Re: Avantage

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tu veux lancer Natural Selection 2, ça passe tout seul, alors que distribution classique et steam, c'est pas si simple…

      Première chose à faire mettre à jour son noyau en 3.12 et mettre à jour xorg.

      Honnêtement, je n'ai pas encore tenter de casser tout mon système pour y jouer… car le problème, c'est que mon pc n'a pas que pour but de me divertir avec des jeux. Je bosse dessus également de temps en temps.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: Avantage

      Posté par . Évalué à -7. Dernière modification le 15/12/13 à 20:53.

      C'est quoi l'avantage de steam OS par rapport à une debian testing avec le client steam?

      Je reformule ta question :
      C'est quoi l'avantage d'avoir une plateforme qu'on maitrise à prendre en charge plutôt qu'une myriade de distributions dont les 10 plus populaires se tiennent dans un mouchoir de poche ?
      Ben peut-être que ça permet à Valve de se concentrer sur les aspects intéressants de son produit plutôt que de passer son temps à galoper derrière le mouvement brownien du monde GNU/Linux sur le bureau.

      Ce que veut faire Valve, c'est ce qu'à fait Google avec Android? une base open source et un market + format binaire proprio par dessus?

      Je pense que c'est plutôt proche de Chrome OS qui est la première distribution Linux réussie pour le bureau.
      Personellement, je ne suis pas un gamer, mais je souhaite qu'il y en ait une deuxième. ça peut ouvrir le jeu pour d'autres ensuite.

      C'est très loin du libre mais, peut être, les drivers open source linux beneficieront d'un boost.

      Le problème n'est pas tant le libre, que la manière dont on a fait des distributions libres jusqu'ici. Il ne faut pas être un génie pour comprendre que la plateforme doit être la plus unifiée et cohérente possible. Si Linux sur le bureau avait un Benevolent Dictator for Life, ça fait longtemps que 10 ou 20% des utilisateurs desktop l'utiliseraient.

      Insanity is doing the same thing over and over again but expecting different results—Albert Einstein

      • [^] # Re: Avantage

        Posté par . Évalué à 1.

        La fin de ton message est un troll : ce qui fait le succès (finition) de ChromeOS ou SteamOS, c'est avant tout le fait construire et supporter l'OS pour quelques machines sélectionnées. Comme, oh surprise, les Macs et les téléphones portables qui fonctionnent si bien. Bah oui, c'est plus facile.

        • [^] # Re: Avantage

          Posté par . Évalué à -4.

          La fin de ton message est un troll : ce qui fait le succès (finition) de ChromeOS ou SteamOS, c'est avant tout le fait construire et supporter l'OS pour quelques machines sélectionnées. Comme, oh surprise, les Macs et les téléphones portables qui fonctionnent si bien. Bah oui, c'est plus facile.

          "Bah oui, c'est plus facile." --> Et alors, on ne vise pas le challenge technique, surtout s'il est impossible, mais à avoir un truc utile aux gens non ?

          Bien sûr que s'il y avait un leadership dans le monde Linux à destination du grand public, ça fait longtemps qu'aurait été défini une plateforme matérielle comme l'a fait Google pour les Chromebooks, et que à la question qui vient d'être posée dans le forum je suis à la recherche d'un netbook avec Linux pour ma fille, où je vais ? ne devrait plus être une question qui se pose depuis de nombreuses années (KDE 1 est sorti en 1998, ça fait un bail non ?)

          Mais pas possible d'avoir un effet boule de neige quand on est désorganisés en village gaulois.

  • # Du côté des jeux...

    Posté par . Évalué à 5.

    Valve n'a pas sorti "l'épisode 27 de Call Of Duty" mais a fait beaucoup mieux pour notre plateforme…

    Metro:Last Light

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.