Journal J'ai acheté une imprimante 3D open source

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
59
2
déc.
2014

Dans ma petite vie de geek (ou ma vie de petit geek?), j'ai eu de grands moments : mon premier programme qui marche, le montage de mon premier PC, mes premiers pas sur internet, ma première distribution linux…
Je regarde depuis quelques années, par curiosité, ces machines qui fabriquent des objets en plastique, sans oser franchir le pas.

La smartrap :

J'ai alors entendu parler de la Smartrap (http://smartfriendz.com/) :
- Une imprimante complètement open source basée sur le projet Reprap
- Conçue et vendue par un Français sympathique
- Une belle communauté de passionnés derrière toujours prête à aider (http://smartraptalk.smartfriendz.com/)
- Un hardware très répandu (arduino mega + ramps)
- Un prix de 350 €

Le montage :

J'ai reçu mon imprimante 3D en kit il y a 2 mois, et j'ai eu beaucoup de plaisir à la monter et à la faire fonctionner malgré les nombreux soucis rencontrés. Incontestablement, voir sa première pièce se réaliser après quelques échecs, cela restera pour moi un grand moment de plaisir.

A quoi ça me sert :

Et bien, finalement, elle ne me sert pas à grand-chose. Mais à quoi servait un PC il y a 25 ans ? A quoi servait internet il y a 15 ans ? Pas à grand-chose non plus, mais on avait raison d'imaginer un grand potentiel pour ces technologies.
En fait, les pièces les plus utiles que j'ai réalisé, ce sont des améliorations proposées par la communauté… pour ma Smartrap !! (http://smartraptalk.smartfriendz.com/index.php?board=4.0). Et le fabriquant de la machine nous promet de grandes évolutions : https://www.youtube.com/watch?v=zyXo8Wm9h-E

Sinon, j'ai toujours plaisir à fabriquer des éléphants (http://www.thingiverse.com/thing:257911) et des canards pour mes enfants….
J'oubliais, j'ai aussi conçu une pièce pour réparer ma machine à pain défectueuse qui coûtait 20€.

Bilan :

Je suis très content de ma petite imprimante 3D, elle ne m'a pas coûté trop cher et j'ai vraiment passé de bons moments avec elle… C'est aussi fascinant de voir le monde open source sortir de sa boite.
On se prend alors à rêver d'une machine à laver ou d'un aspirateur que l'on pourrait faire évoluer et réparer aussi facilement.

  • # ....

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 02/12/14 à 12:48.

    …. voilà qui laisse songeur : )

    T'as pas des photos de tes réas ?
    C'était difficile de monter la bête, mais avant tu faisais un peu d'électronique appliquée ? Ou bien tu partais de zéro ?

  • # Sympa

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Merci pour le retour d'expérience, je pense qu'on est tous plus ou moins attirés par ces petites bestioles.

    Quelques questions:

    • as tu de l'expérience notamment en électronique ? Est-ce nécessaire pour le montage ? Combien de temps ça t'a pris au doigt mouillé ?

    • c'est basé sur le reprap du coup ça fonctionne pareil avec les logiciels ? J'ai vu que Blender ajoutait des trucs pour l'impression 3D, c'est utilisable avec ?

    • ça coûte combien le plastique à l'usage ? On peut en recycler ? J'ai vu que certains faisaient ça avec des bouchons de bouteilles d'eau…

    • ça met combien de temps pour imprimer une pièce, disons un éléphant ?

    • est-ce qu'on ne risque pas de voir la communauté disparaître ou un support moindre vu que c'est une petit structure qui gère ça ? C'est open hardware/source OK, mais il faut une communauté qui reste un peu active… La question serait plutôt: est-ce que c'est suffisamment proche d'une reprap de base pour que la communauté reprap puisse aider au besoin ?

    Je suis en train de me (re)mettre un peu à l'Arduino, et une imprimante 3D ça pourrait être utile pour fabriquer des boîtiers ou ce genre de choses, mais ça reste probablement un peu gadget à l'heure qu'il est… Il faudrait mutualiser dans l'idéal, mais là où je suis c'est difficile.

    Ceux qui ont une imprimante 3D ici, à quoi elle vous sert (à part vous amuser bien sûr :)) ?

    • [^] # Re: Sympa

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      as tu de l'expérience notamment en électronique ? Est-ce nécessaire pour le montage ? Combien de temps ça t'a pris au doigt mouillé ?

      Je n'ai pas d'expérience en électronique, je en suis pas un super bricoleur non plus. Non, vraiment, pour moi, cela a été une partie de plaisir :) J'ai pris bien mon temps pour la monter, ce n'est pas le plus long.
      De mémoire, je dirais :
      - 3 heures pour le montage
      - l'alim était défectueuse, donc j'ai attendu que Serge m'en renvoie une => 2 jours
      - ensuite, au moins trois heures de mise au point et réglages
      Bon, il ne faut pas voir cela comme une contrainte, mais comme une prise en main. Je ne conseillerais pas une Smartrap montée pour le même prix. Vous achetez vos PC pré-installés vous ??? :)

      c'est basé sur le reprap du coup ça fonctionne pareil avec les logiciels ? J'ai vu que Blender ajoutait des trucs pour l'impression 3D, c'est utilisable avec ?

      Oui, Blender, c'est pour la modélisation, donc tout ce qui exporte du STL fonctionne.

      ça coûte combien le plastique à l'usage ? On peut en recycler ? J'ai vu que certains faisaient ça avec des bouchons de bouteilles d'eau…

      Pas de bouchons de bouteilles à mon avis. Mis à part quelqu'un qui peut recycler du PLA, il existe des projets, je ne connais personne qui a essayé.
      Personnellement, je garde précieusement toutes mes pièces ratées dans des petits sacs en me disant, qu'inévitablement, j'aurais moyen de les recycler un jour.

      ça met combien de temps pour imprimer une pièce, disons un éléphant ?

      3 heures en super qualité

      est-ce qu'on ne risque pas de voir la communauté disparaître ou un support moindre vu que c'est une petit structure qui gère ça ? C'est open hardware/source OK, mais il faut une communauté qui reste un peu active… La question serait plutôt: est-ce que c'est suffisamment proche d'une reprap de base pour que la communauté reprap puisse aider au besoin ?

      Bah, franchement, tu auras toujours une arduino mega + ramps + moteurs nema 17 + tête jhead lite (j'en oublie) qui pourront resservir pour une autre imprimante. La archi connue prusa i3 contient tout cela par exemple (http://reprap.org/wiki/Prusa_i3/fr)

      • [^] # Re: Sympa

        Posté par . Évalué à 3.

        À ce propos, j'ai une autre question : est-ce que les pièces créés sont solides ?
        Je me vois bien inonder mon bureau de figurines de jeux vidéo et autre, mais par exemple, tu parles avoir pu réparer ta machine à pain. De mon côté, j'ai une pièce qui a cassé dans mon imprimante, celle où c'est marqué 56/58 sur la photo :
        HP 2210
        La partie au dessus (celle qui a un creux) à un ressort assez puissant qui permet de bien maintenir la cartouche, et la pièce l'empêche de remonter avec les languettes du bas. Évidemment, ça a fini par casser au niveau des anneaux sur le haut, donc si j'arrive à reproduire cette pièce arrivera-t-elle à supporter cette contrainte ?

        • [^] # Re: Sympa

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne peux pas être catégorique, mais je trouve les pièces quand même très solides… Après, tout dépend de la conception et de l'épaisseur.

          • [^] # Re: Sympa

            Posté par . Évalué à 2.

            et sinon pour des petits engrenages, est ce que ton doigt mouillé estime que cela peut tenir un peu quitte a en fabriquer plus :)

    • [^] # Re: Sympa

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai oublié de te répondre sur l'arduino :
      http://www.thingiverse.com/search/page:1?q=arduino&sa=
      Il existe déjà pas mal de choses… il faut peut-être les adapter !

      • [^] # Re: Sympa

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Merci pour tes réponses !

        T'as oublié le prix du plastique mais honnêtement je dois pouvoir trouver ça en quelques secondes, je ne vais pas trop faire le fainéant :).

        Donc la surface d'impression est suffisante pour des boîtiers, cool. Enfin ça aussi je dois pouvoir trouver la surface d'impression facilement de toute façon.

        Dernières questions toutefois: j'imagine que tu as dû pas mal chercher ce qui se fait avant de choisir celle là, qu'est-ce qui t'as fait t'arrêter là dessus ? Le côté open hardware ? Le prix ? Est-ce qu'il y a d'autres imprimantes dans cette zone de prix ? La dernière fois que j'avais regardé, ça tournait plutôt autour des 700 à 1000 € pour une RepRap. D'ailleurs par rapport à une RepRap de base, qu'est-ce qu'elle de mieux/moins bien ? Le prix ? Autre chose ?

        Merci :)

        • [^] # Re: Sympa

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          J'étais d'abord sur une printrbot, mais il y avait l'importation, le prix, etc.
          Et puis j'ai tellement lu ensuite sur cette imprimante avant de l'acheter que je ne voyais plus d'alternatives après :)
          Par rapport à une prusa I3 je vois d'emblée une différence, c'est le plateau chauffant, on ne peut pas utiliser l'ABS (plastique plus dur à travailler mais non sensible à l'humidité ensuite). Mais bon, je suis sûr que quelqu'un va en adapter un sur la smartrap (je crois que c'est déjà fait), la ramps est prévue pour.

          Pour le plastique, c'est 20 € le kilo, j'ai tout acheté ici : http://www.filimprimante3d.fr/
          Pour la surface d'impression, c'est en 20*20*20cm ce qui est déjà beaucoup. Mais si ca ne l'est pas il existe la Fabrap, basée sur la smartrap : http://smartraptalk.smartfriendz.com/index.php?topic=133.0
          en 38*38*26cm !!!

          • [^] # Re: Sympa

            Posté par . Évalué à 4.

            Moi aussi ça me tenterait bien une imprimante 3D, mais j'hésite encore un peu. Je pense que je vais attendre quelques mois (années ?) avant que ça se démocratise encore plus. C'est comme pour les graveurs CD, à l'époque (il y a 15-20 ans) ça coûtait l'équivalent de plusieurs centaines (voire milliers) d'euros, maintenant ça ne vaut plus rien (20-30 €).

            J'ai un peu peur aussi des galères pour le calibrage, les paramétrages… je lis des blogs d'utilisateurs de printrbot, laquelle est 2 fois plus chère et semble un peu moins « boyscout » que la smartrap, et pourtant je vois que c'est pas acquis pour autant.

            Enfin, le prix des consommables me semble énorme, 20 € le kg de plastique ça rend la réparation d'objets pas si bon marché que ça (sauf si c'est très petit). De ce que j'ai pu voir, le kg de plastique ABS en granules (le standard pour les injections), c'est dans les 1-3 € le kg vendu (selon le conditionnement), j'imagine qu'en France ça doit pouvoir s'acheter dans les 5 €, bref, ça serait pas mal que les imprimantes puissent utiliser ce type de produit plutôt que les bobines vendues 4 fois plus cher, mieux,ça serait bien de pouvoir recycler de vieux objets en plastiques en les refondant vers de nouveaux…

          • [^] # Re: Sympa

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Bon ben c'est commandé, merci pour ton journal et tes réponses :)

            Ça risque de mettre du temps vu que c'est en pré-commande, mais je préfère de toute façon ne pas la recevoir trop vite parce que j'ai déjà beaucoup de travail avec mon projet.

            Gros point bonus: la possibilité de payer par virement, sans passer par PayPal !

            J'aime aussi le choix de PLA pour raison écologique (enfin soyons francs: je pense que les imprimantes 3D risquent de provoquer une impression massive de gadgets et autre déchets inutiles, donc pas sûr que ça soit super au niveau écologique, mais autant prendre une matière première moins mauvaise, et surtout voir si on peut recycler).

            Par contre le bon point vert est effectivement la réparation maison des objets divers, à voir si c'est réellement faisable, couplé à des marchés aux puces/Emmaüs ou associations similaires, il y a probablement de quoi faire.

            Bien sûr le matériel libre est un atout majeur, et l'équipe à l'air sympa (j'ai cependant failli tout annuler en voyant un logo de pomme sur un T-Shirt dans une interview, mais il faut savoir passer outre certains problèmes).

            Pour l'usage principal que j'envisage: faire des boîtiers pour Olinuxo/Cubietruck et Arduino, surtout que j'aimerais bricoler des prototypes avec SàT.

            • [^] # Re: Sympa

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ah ben cool ! A bientôt sur le forum smartrap alors :)

            • [^] # Re: Sympa

              Posté par . Évalué à 3.

              Comme dans le bon vieux temps des graveurs, si tu cherches à "rentabiliser" ton imprimante fais moi signe.

              Je cherche à faire réaliser un boîtier pour Arduino Mega 2560 + Ethernet Shield (avec ou sans PoE) + Port RS232 (comme celui ci).

              Je n'ai rien trouvé comme solution toute faite. Les boîtiers existant sont trop épais pour y faire les ouvertures nécessaires pour faire passer les vis du port RS232.

              • [^] # Re: Sympa

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Ben on a un double but: d'une part permettre la diffusion et la distribution facile de SàT (et autre), pour avoir un réseau vraiment décentralisé et facile à installer, et d'autre part avoir un apport supplémentaire en plus des adhésions pour réussir à nous salarier à travers l'association.

                Donc oui si d'autre gens veulent participer à un prototype, je suis joignable (mon adresse XMPP est renseignée: goffi@jabber.fr, ou par courriel: goffi @ goffi.org).

                Mais bon, vu comme on est pris en ce moment, et qu'on bosse d'abord sur PubSub, ça ne sera pas avant plusieurs mois.

  • # Sous Linux ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Il y a toujours une question qui me taraude…

    Quels sont les outils de la chaîne de fabrication ?

    J'entends par là : avec quels logiciels réalise-t-on les modèles ? Est-ce que ces outils existent sous Linux ? Sont-ils libres ? Quel est leur niveau de maturité (genre, ça plante au bout de 5 minutes ou 42 facettes) ?

    Sinon, est-ce que les imprimantes 3D sont entièrement autonomes (style PostScript), ou bien est-ce que le PC est nécessaire pour les piloter ?

    Hop,
    Moi.

    • [^] # Re: Sous Linux ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    • [^] # Re: Sous Linux ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Quels sont les outils de la chaîne de fabrication ?

      Bonne question, j'en ai un peu bavé pour faire tourner tout sous Linux, mais maintenant, je ne reboot plus.
      - Donc, pour modéliser mes pièces OpenScad (je fais pas grand chose) ou Sketchup en VM
      - Pour le slicer (ce qui découpe les STL en tranche pour l'imprimante) : Cura. Je n'ai jamais réussi à faire tourner Slic3r
      - Pour l'envoie du gCode vers l'imprimante, pronterface (il est intégré à Cura). Je n'ai pas réussi à faire marcher Repetier sous linux.

      Je crois que la seule chose que j'ai faite c'est d'appliquer un patch à un module python qui gère le port série pour que pronterface se connecte à mon arduino en 115200 bds. Si quelqu'un est intéressé, je peux retrouver le lien.

    • [^] # Re: Sous Linux ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Deux questions qui me taraudent (terme de circonstance)

      Hop,
      Moi.

      Tu veux dire que certains de tes commentaires sont écrits par quelqu'un d'autre ?
      Et le "Hop"..? Le "hop" veut certainement dire quelque chose, mais quoi ?

      • [^] # Re: Sous Linux ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Et le "Hop"..? Le "hop" veut certainement dire quelque chose, mais quoi ?

        Il est très petit, genre minipouce. Donc, pour taper au clavier, il saute. Hop !

        Et le Moi, c'est parce que c'est Charlie Mini .

  • # A quoi ça me sert :

    Posté par . Évalué à 8.

    A quoi servait internet il y a 15 ans ?

    Bah, comme maintenant, à télécharger des photos et des vidéos cochonnes, sauf que c'était plus lent de la maison. :)

    Je suis déjà loin, désolé :p

  • # Ah quoi cela sert ...

    Posté par . Évalué à 5.

    Au 20eme siècle dans les années 80 on me posait la même question et je répondais : à tout et à rien …

    Histoire de faire réfléchir la populace curieuse.

    Mise a part, maintenant il va falloir que tu trouves un système de scanner 3D
    Pour moi la panoplie complète se compose de 3 choses :

    1 scan 3D pour modéliser (ou un pied a coulisse :) )
    1 recycleur de plastique ne serait que pour recycler les pièces manquées
    1 imprimante 3D

    Sinon il ne doit pas se passer une semaine ou je me dis, cela je pourrais le faire avec un imprimante 3D ou je pourrais remplacer cette pièce ou tenter de créer tel truc etc …

    Par contre si quelqu'un avait un retour d'expérience pour les scan 3D pour l'instant je ne connais
    que 3D Natives qui recense qq infos

    Merci pour le retour d'expérience et les infos

    • [^] # Re: Ah quoi cela sert ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Par contre si quelqu'un avait un retour d'expérience pour les scan 3D

      Tu as le tag opencv qui donne des idées précises et reconnaissance_forme qui élargit le sujet, notamment au scanner 3d et pas seulement.

      • [^] # Re: Ah quoi cela sert ...

        Posté par . Évalué à 2.

        je connaissais opencv, mais pas digikam … Merci

        Je profites de l'occasion pour rebondir sur une idée :

        Imaginons un robot tondeuse avec une surface à tondre. pour que la tonte soit optimale il serait judicieux de mettre un peu d'intelligence avec très peu de matériel supplémentaire (style cable tout autour etc …)

        Et je me disais ne serait il pas mal d'utiliser la reconnaissance de forme afin de définir 4 (ou plus de point cardinaux). Sachant que la caméra serait fixée devant le robot et donc on pourrait en déduire l'orientation et même si on la fixe sur servo que l'on peut faire tourner pas à pas on pourrait en déduire une position si on trouve 2 points cardinaux.
        Donc pour se "repérer" dans je jardin il suffirait de 4 panneaux spécifiques.

        il s'agit juste d'une idée, mise en pâture à vos remarques constructives ou destructives après tout c'est permis … si c'est justifié.

        (comme ma remarque sexiste et volontairement provocante, un peu plus haut dans le thread, sur les robots femelles et les touches pause qui m'a permis d'avoir un score de -6 (justifié) mais issue de +7 et -14 qui me laisse songeur :) )

    • [^] # Re: Ah quoi cela sert ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour le scanner 3d, c'est quelque chose qui se fait assez facilement en DIY. Il existe même des méthodes qui ne nécessitent pas de matériel spécifique. En voici 3 :
      - scan par balayage laser d'une pièce en rotation (ou pas) Instructables
      - utilisation d'une kinect : Kinect easy scanner
      - Par photogramétrie (tu prend plein de photos autour de l'objet):Reconstructme

      Apres ils existe des méthodes plus industrielles, mais hors de portées de l'amateur. Ceci étant dit, bien que plus précises, elles souffrent des mêmes défauts : le résultat nécessite énormément de travail (boucher les trous, virer les abérrations, etc…) pour être utilisable avec une imprimante 3d. C'est pas infaisable, mais assez long, c'est pourquoi pour des pièces mécaniques on a souvent plus vite fait de les recréer dans un logiciel de 3d (sous linux il y a openscad, le couple librecad/heekscad, et d'autres que j'oublie…). On réserve donc la numérisation aux formes organiques en général.

      Pour ce qui est du support des imprimantes 3d, qu'une structure disparaisse n'est pas très grave : toutes les imprimantes 3d opensource utilisent les mêmes briques de bases (une carte pour interpréter le Gcode et piloter les moteurs, des moteurs pas a pas, des sondes de température, un extrudeur). Le reste c'est juste la facon de faire marcher tout ca ensemble. Donc si un élément pose problème, on trouvera toujours de l'aide chez les autres.
      Bien sur toutes les imprimantes n'utilisent pas les mêmes cartes pour interpréter le gcode ou les mêmes extrudeurs, mais ces éléments sont toujours partages entre plein de différentes machines.

      En ce qui concerne la difficulté d'assemblage c'est du niveau assemblage d'un kit électronique, donc accessible a un gamin de 10 a la louche ;)

      Enfin, je ne peux pas résister a faire un petit coups de pub a paoparts qui commercialise entre autre la logress, une jolie bête développée par le hackerspace Grenoblois Le Log

  • # A quoi ça sert

    Posté par . Évalué à 2.

    Une des "killer app" des imprimantes 3D c'est la fabrication de boitiers pour des projets électroniques. Ben Heck (The Ben Heck show) utilise souvent la sienne pour ce genre de choses.

  • # De chine

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'hésite depuis un bon moment aussi pour une imprimante 3D.
    pas pour une question de prix, car en Chine il y a des kits Prusa à vraiment pas très cher.
    Mais pour des questions des montages. Le defaut des kits Chinois c'est les instructions en Chinois… Pour moi, ça pose un grave probleme. Je me suis toujours demandé si j'arriverai à trouver des instructions valables et suffisament clair d'un autre kit que je puisse utiliser. Mais si on a des cartes avec la même fonction, mais un aspect différent, voir des noms de E/S différent ça risque de devenir très galère.

    J'avais commencé avec un kit de robot Arduino. Grosse galère pour le monter sans instructions et trouver les astuces de codes commentés en Chinois

    • [^] # Re: De chine

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bon, pour le coup, je ne vais dire que la doc de la smartrap est limpide :) Il faut vraiment chercher partout et je pense que ca prend du temps.
      Par contre, je peux parler de mon expérience, la communauté est vraiment un plus car elle ne te laisse jamais seul face à un problème. J'ai même vu des personnes un peu démoralisées qui étaient reboostés par la communauté !
      Pour les kits prusa i3 (http://www.aliexpress.com/item/Newest-Upgrade-Factory-Outlet-Reprap-Prusa-I3-3D-Printer-3-D-Machine-DIY-KIT-High-Quality/1850984174.html), je pense qu'on est quand même plus cher qu'une smartrap (avec des fonctions en plus aussi).
      Il ne faut pas voir le montage comme une contrainte mais comme un plaisir… Sinon, autant acheter une makerbot.

      • [^] # Re: De chine

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est sur que ça fait partie du plaisir de faire le montage. Mais on a quand même envie d'y arriver…
        Rester avec une machine inutilisable serait quand même très frustrant…

        Mais tu as l'air confiant.

  • # Modélisme

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    L'imprimante 3D à l'air d'être très sympa à utiliser pour du modélisme. Il y a des exemples sur Internet.

    Une question que je me pose c'est la solidité d'une pièce 3D car autant pour faire des objets "fixes" pour du modélisme ferroviaire ça doit être sympa, autant pour des pièces pour un buggy radiocommandé il faut que ce soit solide.

    Bref, l'imprimante 3D est un gadget totalement inutile donc rigoureusement indispensable !

    • [^] # Re: Modélisme

      Posté par . Évalué à 1.

      Je n'ai pas fait de tests de résistance mais la solidité ne semble vraiment pas être un problème, il m'est absolument impossible même ne serai ce que tordre une pièce un peu épaisse avec une pince. L'intérêt de l'impression 3D sur l'injection classique est qu'il n'y a pas de contraintes d'épaisseur des pièces (lié au refroidissement dans l'injection) du coup il est tout a fait possible de faire des pièces avec 0.5 - 1 cm d'épaisseur pleine et dans ce cas elles sont quasi indestructible. Les logiciels de calcul de trajets de la tête d'impression (slicers) prennent en paramètre le taux de remplissage ainsi que la géométrie de ce remplissage et avec un remplissage même de 50% en nid d'abeille tu as des pièces extrêmement solides.
      Bon encore une fois j'ai aucun chiffre a avancer mais la solidité des pièces me semble très largement suffisante pour du modélisme (même musclé).

  • # Moi aussi

    Posté par . Évalué à 10.

    Bonjour,
    Je ne poste pas souvent de commentaires, mais ce sujet me concerne un peu du coup voici mon aventure :

    Donc j'ai moi aussi fait l'acquisition d'une smartrap et le montage s'est finit il y a environ 1-2 mois.
    J'avais un peu d'expérience dans le domaine car j'avais déjà construit une prusa (la reprap la plus répendue) là ou je travail et j'ai un pote qui s'en ai fait une from scratch du coup je baignais un peu dans de domaine, j'ai choisis celle ci principalement pour son prix (elle était à 300€ au moment où je l'ai acheté) mais aussi pour son coté très openhardware, en pratique quelque chose qui me fascine c'est le fait de pouvoir appliqué ce que l'on connais de l'opensource sur du matériel, dans la pratique :

    • on peut modifier/améliorer l'architecture (les fichier sources blender sont sur un dépôt git)
    • on profite des mod de la communauté
    • le concepteur de l'imprimante publie régulièrement des mise à jour à imprimer

    Ces trois points sont particulièrement mis en avant avec la smartrap car la quasi totalité de sa structure est faire de plastique imprimé (ce qui n'est pas le cas de la prusa par exemple).

    Ensuite concernant la construction, celle ci n'est pas très difficile, le plus complexe est de comprendre le fonctionnement des différents logiciels et leur agencement (en gros on modélise en 3D avec le logiciel que l'on veut (blender, catia, …) puis on exporte le fichier en un .stl (contenant juste le maillage), un second logiciel va se charger de calculer le trajet de la tête d'impression ainsi que le débit de plastique à imprimer et enfin un troisième va envoyer les instructions à l'arduino).

    La calibration n'est pas très compliqué et on obtient assez rapidement des résultats très précis (au moins 0.05-0.1mm (peut être plus mais j'ai rien pour mesurer des choses plus précises)).
    Comme dit précédemment la conception de pièces peut se faire avec n'importe quel logiciel de modélisation 3D, Blender est préférable pour les pièces "d'art" (ou non mécanique), pour les pièces mécanique freecad (avec une approche ressemblant à catia/solidworks) ou openscad (approche programmation de la modélisation), perso j'ai fait 2-3 choses avec freecad et c'est franchement assez simple de faire des pièces mécanique sans beaucoup de travail.

    Pour ceux qui disaient que le prix des bobines de fil était cher il faut noter que 1Kg de plastique ça représente une quantité considérable de plastique, la plupart des choses que j'ai imprimé faisaient quelques grammes avec 1Kg vous avez le temps de vous amuser un peu de temps déjà.

    Pour finir je dirais que pour l'instant il ne faut pas acheter une imprimante 3D si on veut juste imprimer des pièces, un des grands intérêts de ces imprimantes est leur bidouillage si on veut quelque chose de fiable qui pourra imprimer des dizaines de pièces sans avoir à y toucher c'est clairement pas la machine qu'il faut. Encore une fois on peut y voir le parallèle avec une utilisation de linux un peu avancé, parfois ça marche pas et on cherche dans la doc/sur internet/dans la conf ce qui merde et on comprends/apprends, là c'est pareil au début on fait des erreurs, les pièces sont de travers et en analysant l'impression on comprends ce qui n'allais pas… et on essaye de l'optimiser au fur et à mesure, on améliore le rendu de surface, la précision, la vitesse d'impression…

    Voilà je suis pas sur que mon intervention ajoute quelque chose a ce journal mais bon au cas ou.

    • [^] # Re: Moi aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Merci pour ce retour

      Ça rajoute clairement qlq chose.

    • [^] # Re: Moi aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui ton intervention est bien utile, merci :).

      On te vois sur le forum smartrap aussi ?

      • [^] # Re: Moi aussi

        Posté par . Évalué à 1.

        J'y suis inscrit mais je ne crois pas avoir déjà posté dessus.

    • [^] # Re: Moi aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui, si ca ajoute quelque chose, merci pour cette explication.
      Je vois que cela suscite quand même un intérêt et peut-être pourrions nous transformer ce journal en dépêche. Il y a celle-ci en cours de rédaction http://linuxfr.org/redaction/news/mais-ou-est-donc-la-revolution-des-imprimantes-3d, mais comme je le disais à Goffy, je trouve qu'elle part un peu dans tous les sens.
      Je trouve qu'on pourrait en faire une sur la Smartrap en utilisant ton analogie sur Linux et l'open source, je n'ai peut-être pas bien exprimé le fait que les pièces étaient imprimées et les évolutions imprimables.
      Bien sûr on pourrait signaler également qu'il existe des alternatives.

      • [^] # Re: Moi aussi

        Posté par . Évalué à 0.

        Pour une dépêche je veux bien contribuer, mais je sais pas si on a assez d'info pour en faire une dépêche, à réfléchir.

  • # À quoi ça va me servir

    Posté par . Évalué à 4.

    j'attend que celle commandée par mes collègues de techno arrive pour essayer de faire des truc de ce genre là :

    modèle moléculaire
    (photo choisie un peu au hasard : Christopher Williams, licence CC by-nc-nd)

    • [^] # Re: À quoi ça va me servir

      Posté par . Évalué à 1.

      Cela ne devrais pas poser de problème, par contre as tu penser à contacter un fab lab ( Exemple celui de Lyon) ils ont bien souvent des imprimantes 3D.
      maintenant il commence a y en avoir de partout et il peuvent t'aider dans ta démarche … pour le cout de la matière première.

  • # Je m'y suis mis aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonjour à tous,

    Pour la faire courte, je me suis aussi mis à l'impression 3D il y a quelques semaines mais j'ai jeté mon dévolu sur une Reprap de type delta, la RepRap µDelta (micro delta) conçue et vendue par eMotion-Tech, une société Toulousaine.

    C'est un appareil extra pour imprimer toutes sortes d'objets aussi utiles qu'inutiles :-)

    Ma chaîne de production est entièrement sous Linux (vu qu'il n'y a ni Mac ni Windows à la maison). J'utilise RepetierHost avec le slicer Cura pour l'impression de mes pièces et OpenScad pour la modélisation paramétrique.

    Ci-après quelques liens vers des vidéos de mes différents tests:

    http://www.youtube.com/watch?v=7HsoiFqfn-4
    http://www.youtube.com/watch?v=Nx8wqMjcHJU
    http://www.youtube.com/watch?v=Wj8v5yJpiU4
    http://www.youtube.com/watch?v=Xe37y3Zz7No

    Les trois premières vidéos sont des tests d'impression pour affiner le calibrage de l'imprimante, la dernière vidéo est un timelapse que j'ai réalisé hier soir montrant l'impression d'un roulement à billes totalement fonctionnel à l'arrivée (temps réel d'impression environ 1h15).

    Je suis en train de concevoir ma propre RepRap delta qui sera inspirée de la micro-delta et de la Rostock, notamment pour avoir une surface d'impression plus grande (actuellement le diamètre d'impression de la micro delta est de 120mm environ). L'objectif étant d'avoir une surface d'impression confortable et dont la quasi totalité des pièces seront imprimées (comme la rostock), le reste pouvant être trouvé dans les magasins de bricolage hormis l'électronique (à commander sur eBay, Amazon, Deal eXpress, …).

  • # Tobeca

    Posté par . Évalué à 1.

    Autre alternative française : une tobeca (http://www.tobeca.fr/)

    Certes un peu plus chère, mais un plateau chauffant intégré et une machine transportable au besoin (et une doc de montage bien détaillée en français, et un support idem)

    (et oui, j'ai testé - depuis un peu plus de 6 mois - ça fonctionne bien)

    Chaîne de travail Linux :
    - modélisation sous Freecad
    - Slicing via Cura (ou via slic3r, mais je préfère Cura :))
    - impression via un Raspi avec OctoPi (l'imprimante n'est pas directement à côté du laptop, et ça évite de le monopoliser le temps de l'impression)

    Coté solidité des pièces (en PLA pour ma part) : avec un remplissage à 100%, il faut vraiment beaucoup forcer pour les casser …

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 20/04/15 à 09:33.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 23/01/15 à 16:14.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.