Mono Mono 3.0 est disponible

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, El Titi et Bruno Michel. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa
Tags :
16
25
oct.
2012
Mono

Miguel de Icaza, développeur historique de GNOME et meneur du projet Mono via la société Xamarin, vient d’annoncer la version 3.0 de Mono, la version open source de la plate‐forme .Net de Microsoft.

Logo Mono

Cette version apporte quatre éléments clefs : une meilleure prise en charge sur les environnements d’Apple (Mac OS X et iOS), l’implémentation des dernières fonctionnalités clefs de .Net (notamment les compilateurs), l’intégration du framework open source de Microsoft pour le développement Web (ASP) et un nouveau ramasse‐miettes (alias garbage collector). Cette version pose aussi les bases d’un processus de développement plus « agile ».

Mono PdfMod : outil de manipulation de PDF

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
11
11
juin
2010
Mono
Un petit logiciel qui se veut simple et fort pratique commence à faire parler de lui : PdfMod. Il s'agit d'un outil de manipulation graphique de fichiers au format PDF. Actuellement sous GNU/Linux l'incontournable est pdftk, très puissant mais uniquement en ligne de commande (l'imagemagik du PDF). PdfMod propose un sous-ensemble de ses fonctionnalités très facilement accessibles à la souris et sans crouler sous une foule d'options. L'auteur de PdfMod est aussi celuicontributeur de Banshee (lecteur multimédia) et F-Spot (gestionnaire de photos).

Actuellement en version 0.8.3, PdfMod présente les pages du fichier PDF sous forme de grille et il est ensuite possible de ré-ordonner par glisser-déposer, supprimer, pivoter une ou plusieurs pages à la fois. Vous pouvez aussi fusionner des documents, extraire toutes les images dans un répertoire, éditer les méta-données (titre, sujet, auteur, mots-clefs, etc.). Toutes vos modifications sont ensuite enregistrées dans le nouveau fichier PDF.

PdfMod est écrit en Mono/C#(Gtk#) et se base sur les bibliothèques Hyena, Cairo, Poppler pour le rendu et PDFSharp pour la manipulation et l'enregistrement des fichiers. Il est disponible sous licence GPLv2 en 21 langues différentes et propose des packages pour SLED 11, openSUSE 11.1, Gentoo overlay, Ubuntu et Fedora. Cependant, si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les paquets précédents, les sources sont disponibles via Git et facilement compilables à partir du moment où Mono est installé (ce qui est un point rédhibitoire pour certains, mais là n'est pas le débat).

Mono SparkleShare pour partager vos fichiers sur internet

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
10
11
juin
2010
Mono
SparkleShare est un outil de partage de fichiers sous licence GPL.
Inspiré de Dropbox, il se veut à la fois simple, pratique et efficace.

En pratique, SparkleShare tourne en tâche de fond synchronisant vos répertoires partagés avec votre serveur (ou ceux de vos amis).
Il est écrit en Mono et GTK+, s'intègre bien à GNOME et, particularité intéressante, utilise git.
Il est ainsi capable de versionner les documents et de garder la trace de qui a fait quelle modification.
Vous serez également notifié des changements dès que ceux-ci auront été synchronisés.

Le projet est encore très jeune, il devrait fonctionner sous Linux, et il est prévu de le porter sur windows et OSX.

N'hésitez pas à contribuer pour aider son auteur à faire avancer cet outil.

Mono Tomboy vs Gnote

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
23
17
nov.
2009
Mono
En début d'année, nous avions appris par l'intermédiaire de ce journal qu'Hubert Figuière s'était lancé dans une réécriture en C++ de Tomboy .

Bien entendu, il fallait être un geek pour se sentir tout excité à l'annonce de cette nouvelle en apparence anodine. Une réécriture d'un logiciel... la belle affaire ! Pourtant, ce projet avait réchauffé le cœur et l'âme des libristes puisqu'il annonçait l'apparition d'une alternative au projet Tomboy, basé sur la très controversée technologie Mono.

Mono Sortie de Moonlight 1.0

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
4
13
fév.
2009
Mono
Moonlight est une implémentation open-source de Silverlight (le moteur de rendu vectoriel de Microsoft destiné au Web) pour Linux et systèmes d'exploitation Unix/X11. Cette première version est le résultat d'un effort conjoint entre Novell et Microsoft. Moonlight est distribué sous forme de greffon pour Firefox 2 et 3.

Cette version 1.0 implémente l'API Silverlight 1.0 (avec une compatibilité avec la pile multimédia 2.0 - moins le support DRM). L'implémentation passe toutes les suites de tests de régression de Microsoft et est distribuée avec les packs Multimédia de Microsoft pour architectures x86 et x86-64.

Moonlight 1.0 est écrit en C++ et ne contient pas l'environnement d'exécution ECMA CLI. L'interaction avec le greffon se fait en utilisant le moteur Javascript du navigateur. Moonlight est distribué sous la licence LGPL v2.

Avec Silverlight 2.0 (et dans le futur Moonlight 2.0), un nouveau modèle d'interaction est disponible sous la forme d'un environnement d'exécution .Net, permettant d'interagir avec le greffon en utilisant n'importe quel langage supporté par .Net (C#, VB#, Boo, IronRuby, IronPython, ...).

Mono Mono 2.0 : le singe continue ses grimaces

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
25
9
oct.
2008
Mono
L'environnement d'exécution et de développement Mono vient de passer en version 2.0.

Mono est une plate-forme libre, multi-languages et multi-plates-formes compatible avec le framework .NET (produit Microsoft pour Windows). Il permet notamment d'exécuter des applications .NET sous Linux. C'est également une plate-forme de développement complète intégrant un IDE, un débogueur, la prise en charge de nombreux langages (C#, VB.NET, Python, Java, etc.) et de nombreuses bibliothèques de l'écosystème Linux (GNOME, OpenGL, etc.). Cette version majeure apporte son lot de nouveautés - plates-formes, fonctionnalités, outils - et d'améliorations en terme de performances et compatibilité.

Mono est utilisé dans des contextes variés :
  • Sous Linux par des applications de bureau comme F-Spot, Tomboy, Banshee et Beagle ;
  • Toujours sous Linux par des applications web comme mojoPortal ou Dekiwiki ;
  • Par des applications distribuées comme SecondLife (moteur exécution des scripts utilisateurs sur les serveurs de jeu) ;
  • Toujours dans les jeux, le moteur Unity3D ;
  • Enfin l’embarqué : lecteur MP3 Sansa Connect.

Mono Miguel de Icaza fait une démonstration de Moonlight

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
25
juin
2007
Mono
Il y a peu Miguel de Icaza et son équipe se lançaient dans une implémentation open source de Silverlight, la nouvelle plateforme de Microsoft qui permet de voir des contenus multimédia dans un navigateur.

La semaine dernière, après 21 jours de développement, Miguel venait présenter à Paris le résultat du travail de son équipe. Ce que ces sept développeurs ont réalisé est tout simplement impressionnant. D'après Miguel, il s'agit de la séance de programmation la plus intense qu'il ait jamais réalisée.

J'ai profité de son passage à Paris pour réaliser un entretien vidéo en français de Miguel permettant de voir un aperçu du résultat.

Mono Mono projette l'implémentation de Silverlight de Microsoft

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
4
mai
2007
Mono
La nouvelle est plutôt étrange, mais finalement pas si étonnante de la part de Mono. Le projet a ni plus ni moins l'intention d'implémenter la technologie Silverlight de Microsoft.

Microsoft Silverlight est un greffon pour navigateur web interprétant le langage XAML de WPF, son but est de remplacer Flash, avec une emphase sur la vidéo. Silverlight est le nom commercial de la technologie WPF/E. Les greffons Silverlight fonctionnent avec IE, Safari et Firefox (sous Windows et Mac OS X). Selon Microsoft, une version Linux dépend de la demande. XAML recoupe à la fois Flash (surtout sur la vidéo) et XUL pour les RIA.

De toute manière, il est vain d'espérer un greffon libre de la part de Microsoft pour Unix. La machine commerciale de Microsoft est en marche, avec notamment l'argument "multi-navigateur, multi-plateforme" (9 occurrences dans la FAQ). Connaissant Microsoft, on peut parier que cette situation durera jusqu'à ce que sa technologie monopolise le Web.

Une autre conséquence de l'arrivée de Silverlight serait la tentation pour Adobe de libérer Flash, comme Tamarin et Flex. Ce qui est sûr, c'est qu'une nouvelle guerre s'annonce sur le web, et cette guerre risque de se faire sans le W3C

Mono Mono passe en version 1.2

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
10
nov.
2006
Mono
Après plus de 2 ans d'élaboration, l'environnement de développement multi-plateforme Mono sort dans une nouvelle version majeure.

Beaucoup de chemin a été parcouru depuis la dernière version, les principaux objectifs de cette version sont :
  • Fiabilité et robustesse : Mono est notamment éprouvé côté serveur par Novell dans ses produits ZenWorks et iFolder mais aussi dans des applications réparties comme le moteur de jeu Unity (utilisé dans Second Life)
  • Performances : le serveur web XSP est capable de traiter 250 requêtes par secondes contre 8 seulement dans la première version (à scénario identique)
  • Interface graphique: support des WinForms 1.1 sous les environnements Windows et X11, mise à jour des bindings GTK en version 2.8.
  • C# 2.0 / CLR 2.0 : support complet des nouvelles spécifications du langage C# et de runtime, avec notamment l'apparition des types génériques.
  • Support des plateformes x86(-64), SPARC, StrongArm, s390(x), Itanium et PowerPC (en preview : Alpha et MIPS)
  • Support des systèmes Linux, MacOSX, Windows, *BSD, Solaris et Nokia/Maemo
  • Débuggueur sur x86 et x86-64.

Mono Beagle 0.2.8 : prise en charge de Thunderbird

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
24
août
2006
Mono
Beagle est un outil d'indexation et de recherche de données, dans la philosophie de Google Desktop sous Windows, Spotlight sous Max OS X ou Kat sous KDE.
Attendu depuis longtemps, la prise en charge des données de Thunderbird (messages, news, carnet d'adresses, flux RSS) est intégrée dans la version 0.2.8 de Beagle. Si Evolution était intégré dès le départ, puis Kmail dans la version 0.2.1, la prise en compte de Thunderbird faisait encore défaut.
Cette version apporte une autre nouveauté intéressante, à savoir les "wildcards" (maiso* par exemple) dans les requêtes.

Parmi les nouveautés qui devraient arriver bientôt, voici les projets "Summer of Code" de Beagle :
  • Recherches sur des machines distantes avec partage des index
  • Redémarrage du projet Dashboard qui avait donné naissance à Beagle
  • Meilleure gestion des méta-données et de leur utilisation dans la phase de recherche
  • Profiling pour l'optimisation mémoire du serveur

Mono talweg, une migration vers Mono

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
0
20
jan.
2006
Mono
talweg est un « portail captif » conçu pour sécuriser principalement les réseaux sans-fil. Développé à sa création en Perl, il nous revient en C# sous Mono.

L'utilisation de ce framework .NET sous Linux le rend désormais compatible avec Apache 1 et 2. Son installation est plus facile, Mono fourni l'ensemble des outils nécessaires à son fonctionnement, de la classe d'accès Http à la gestion des certificats X.509. Seuls les logs s'appuient sur un composant externe : Log4Net, une bibliothèque maintenue par la Fondation Apache, qui permet un grand nombre de scénarios.

Ce développement a permis à l'équipe talweg, en collaboration avec Gonzalo Paniagua Javier le créateur et mainteneur de mod_mono, de contribuer au projet Mono, mais aussi de constater la facilité de maintenance offerte par le couple C#/Mono. Du point de vue technique, beaucoup d'améliorations ont été apportées. Les outils proposés par le framework ont permis d'intégrer le proxy, un meilleur choix dans la réécriture de l'adresse a permis l'utilisation d'un seul certificat SSL de type wildcard.

Le principe premier de talweg : la garantie de l'identité des personnes utilisant le réseau en évitant les mécanismes d'usurpation, est bien sur conservé. Ce principe a une incidence très intéressante : il est possible de communiquer sur Msn Webmessenger ou de lire ses messages sur Gmail à travers un canal chiffré.

Pour tous ceux qui souhaiteraient tester en quelques minutes cette solution, un live CD existe.

Mono Interview De Icaza et actualité Mono

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
17
nov.
2005
Mono
Le site brésilien simios.org a récemment réalisé une interview de Miguel De Icaza, notamment à propos du projet Mono.
Vous trouverez sur le wiki de MonoFrance sa traduction en français.

Pour rappel :
  • Mono est le projet sponsorisé par Novell visant à fournir une plateforme complète de développement libre et open-source compatible avec la technologie .NET de Microsoft.
  • De Icaza est le co-fondateur de GNOME, mais aussi le leader du projet Mono, et travaille actuellement pour Novell.
Cette interview rappelle les objectifs de l'équipe Mono tout en décrivant les différents rôle de Novell dans le monde Linux à l'heure actuelle.

Bonne lecture et n'hésitez pas à corriger mes erreurs de traduction !

Mono Mono 1.0 : le singe est laché

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
2
juil.
2004
Mono
La version finale 1.0 de Mono est sortie.

Cette plateforme développée par Ximian se présente comme une alternative à la plateforme Java en proposant une implémentation libre de la plateforme .NET de Microsoft ainsi qu'un ensemble d'API destiné à la programmation objet sous GNU/Linux mais aussi Mac OS X et Windows. Les principaux objectifs et atouts de cette version sont :
- un environnement d'exécution comparable à celui de Java;
- le support de plusieurs langages de programmation dont C# et Java;
- un ensemble d'API orienté, Gnome et Mozilla;
- un serveur web pour la programmation dynamique de sites web;
- le support de plusieurs architectures matérielle : x86, SPARC et PPC;
- compatibilité avec Microsoft .NET 1.0 afin de faciliter la migration d'application Windows;

Très controversé, le projet Mono a été initié par Miguel de Icaza (un des fondateurs de Gnome) il y a maintenant 3 ans. Cette plateforme est déjà utilisée en production par Novell (qui a récemment racheté Ximian) et a entre autres permis à la ville de Munich de migrer 300 de ses serveurs sous GNU/Linux.

NdM : merci à Nicam, Romanito et D. Pierre pour avoir également soumis la news