Journal Il fallait s'y attendre

Posté par .
Tags : aucun
12
3
avr.
2009
Hier soir les députés on voté Hadopi, pour sauvegarder ce qui reste de justice,
il reste la commission mixte paritaire (vu sa composition ils risquent plutôt d'aggraver le texte) et le conseille constitutionnel.

De mon point de vue il y a tellement à redire sur ce texte qu'il n'aurait jamais du passer le parlement. D'ailleurs on a pu remarquer que sur un sujet faisant exploser l'audimat de l'assemblé nationale, cette dernière fonctionnait en nombre restreint de parlementaire.

De ce que j'ai retenu des débats
- une présomption de preuve suffit
- Le mail et le recommandé sont facultatif (ils ont refusé l'amendement visant à les rendre obligatoire)
- un appel sera suspensif selon la décision du juge
- un FAI pourra empêcher un abonné de se désabonner
- on commence à mettre en place du filtrage (expérimentation)
- La ministre de la culture et son rapporteur ne comprennent pas l'informatique. Il n'y a qu'a voir leur réponse sur la compatibilité de leur logiciel espion avec l'esprit du libre...
- La seule solution pour ne pas être suspendu (sans avoir à rentrer dans des procédure bien lourde) n'est pas la location de vpn ou ne rien faire de sa ligne, mais simplement l'achat d'un mouchard...
- J'en passe beaucoup

Enfin parmi les réjouissance, on aura pas à payer la partie internet lorsque l'on sera suspendu, et il semblerait qu'ils n'aient pas prévu la transmission d'abonnement (en gros pendant le délai où le fai doit suspendre un abonné il doit être tout à fait possible de transmettre l'abonnement à son conjoint/fils/fille/chien/hamster et continuer sans soucis :P)
En gros si c'est monsieur qui est suspendu, c'est madame qui s'abonne, et vice versa.
  • # biais sur les moteurs de recherche

    Posté par . Évalué à 8.

    Tu oublies aussi le biai imposé sur les moteurs de recherche pour les sites avec tampon "musique légal"...

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: biais sur les moteurs de recherche

      Posté par . Évalué à 3.

      pour celui là je ne me fais pas trop de soucis; google.com ne sera pas contraint de le faire et pour le français il ne nous reste google.be
      Par contre c'est dommage pour exalead...
      Enfin il y a un autre risque, c'est qu'avec les filtres personnalisé on risque d'avoir un -"label hadopi" par défaut dans les extensions courantes.

      Cependant si un des moteur des recherches à les moyens il peut aller râler à l'Europe.

      Au fait quand est ce qu'on fait payer à nos députés quand ils vote pour des lois contraire au droit européen ? Car au final c'est le contribuable qui paye...

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: biais sur les moteurs de recherche

        Posté par . Évalué à 10.

        A priori, le référencement se sera sur un portail à part qui disparaitra sûrement très vite dans les tréfonds du web :
        D'après l'excellent compte rendu de pcinpact: http://www.pcinpact.com/actu/news/50111-hadopi-compte-rendu-(...)


        22h12 Référencement des offres légales par le CNC et la suppression des DRM par la musique. L'amendement 110 est important car il évoque le surréféncement des offres audiovisuelles sur les moteurs et autres logiciels de recherche.

        "I. – Le Centre national de la cinématographie est chargé d’initier ou d’élaborer, avant le 30 juin 2009, la mise en place d’un système de référencement, par les logiciels permettant de trouver des ressources sur les réseaux de communications électroniques, favorable au développement des offres légales d’œuvres cinématographiques françaises ou européennes.

        II. – Dans un délai de trois mois à compter de l’entrée en vigueur de la présente loi, les services de communication au public en ligne qui proposent un service de vente à l’acte de phonogrammes concluent avec les producteurs, pour l’exploitation de ce service et dans le respect des droits et exclusivités reconnus, un accord destiné à commercialiser ces phonogrammes dans le cadre d’une offre sans mesures techniques de protection lorsque celles-ci ne permettent pas l’interopérabilité."

        L'enjeu est de mettre les offres légales en tête sur les moteurs, et au sous référencement des contenus génants. Tardy évoque sa préférence pour la neutralité du web. Finalement Tardy parvient à faire passer son texte : il n y' aura pas de surréférencement dans les moteurs mais sur un portail


        Enfin, bref après une opposition décriée comme étant celle de 5 gus dans un garage, on a eu droit à une loi votée par 16 gus dans un hémicycle... Pitoyable
  • # FAIs

    Posté par . Évalué à 6.


    Enfin parmi les réjouissance, on aura pas à payer la partie internet lorsque l'on sera suspendu, et il semblerait qu'ils n'aient pas prévu la transmission d'abonnement (en gros pendant le délai où le fai doit suspendre un abonné il doit être tout à fait possible de transmettre l'abonnement à son conjoint/fils/fille/chien/hamster et continuer sans soucis :P)

    Les FAI ont d'ores et dejà prévenu que cela leur couterait trop cher, que l'état devrait assumer le coût, que la loi les protegeait sur ce point et il y a fort à parier que cet amendement tombe lors de la CMP.

    Je n'ai pas retrouvé la source.
    • [^] # Re: FAIs

      Posté par . Évalué à 4.

      Les FAI ont d'ores et dejà prévenu que cela leur couterait trop cher
      Ils ont aussi dit qu'ils étaient pas d'accord avec la riposte gradué, et qu'ils savaient pas bloquer qu'internet.
      Ce qui d'ailleur n'explique toujours pas comment faire les numéros d'urgence si on est sous le coup de cette sanction.
      • [^] # Re: FAIs

        Posté par . Évalué à 9.

        Puisqu'à priori, la coupure ne concernerait que la partie Internet et non la partie téléphonique, les numéros d'urgence ne devraient pas être un souci.

        Au demeurant, je dois reconnaître que l'opposition a - elle aussi - raconté un peu n'importe quoi sur ce sujet dans les débats d'hier : il n'y a pas vraiment d'obstacle technique à une coupure d'internet qui laisserait le téléphone (IP) accessible. Pour les FAIs qui ont la pleine maîtrise de leur boîtes, il suffit d'inhiber les interfaces LAN. Et je pense que même pour les autres (s'il y en a), la procédure doit être assez simple. Ou alors il est vraiment temps qu'ils changent de métier et se lancent dans l'industrie musicale : c'est tout ce qu'ils trouveront à leur niveau.
        • [^] # Re: FAIs

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense que l'impossibilité technique était la régulation de débit visant uniquement internet. Du point de vue du FAI, tout passe par le même lien.

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: FAIs

          Posté par . Évalué à 5.

          Donc, le filtrage se ferait au niveau de la *box ? (visiblement, car les non-dégroupés ne semblent pas filtrables d'après Mme Albanel.)

          Donc, si on remplace la *box par un modem ADSL classique, on contourne le filtrage ?

          C'est vraiment aussi simple que ça ?!

          Comme quoi... ne jamais se fier à un filtrage "coté client" (comme en web, par exemple) !

          À bon entendeur !
          • [^] # Re: FAIs... Et Dieu et Internet...

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui c'est que j'allais dire: que ce mouchard peut faire face à un simple modem-routeur ADSL ?

            Derrière le vilain pirate qui ne respecte pas la Création met une machine qui fait tourner le mouchard en permanence et ses autres machines font ce qu'elles veulent (et la Création, avec le C majuscule c'est important, c'est la Bible qui le dit).

            Il faut reconnaître que Mme Michu ne fera pas ça: trop complexe !
            • [^] # Re: FAIs... Et Dieu et Internet...

              Posté par . Évalué à 2.

              Et Mme Michu elle pourra bénéficier d'une offre triple play avec un modem ADSL ?

              Le plus simple, pour conserver son anonymat, n'est t'il pas un VPN ?
              • [^] # Re: FAIs... Et Dieu et Internet...

                Posté par . Évalué à 2.

                un VPN, pourquoi pas, mais il faut un "peer" pour faire un VPN !
                Et c'est ce peer qui aura des problèmes (à moins qu'il soit à l'étranger).

                Justement ! Quid des machines de type Kimsufi ou Dedibox ? Seront-elles soumises à ce "mouchard" ? Beaucoup d'entres nous s'en servent comme proxy.

                Ensuite, quid des serveurs en salle blanche, faudra t'il aussi y installer ce bidule ?

                Et ce bidule, ne risquerait-il pas carrément de devenir un "dongle", ou comme d'autres l'ont déjà signalée, une puce dans la carte mère ?! (qui a dit Palladium ?)

                En fait, à mon avis, personne ne sait pour le moment !

                Autre point:
                Lors des débats, Mme Billard avec dit avoir entendu dans les couloirs: "Cette loi n'est là que pour faire peur !". On peut effectivement imaginer que Mme Albanel sache tout à fait que c'est irréalisable, et qu'elle compte sur le fait qu'il y a une loi officielle qui fait peur pour faire baisser les téléchargements illégaux. Si ça marche, elle a gagné !

                Que pensez-vous de ce dernier aspect ?!
                • [^] # Re: FAIs... Et Dieu et Internet...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  On peut effectivement imaginer que Mme Albanel sache tout à fait que c'est irréalisable, et qu'elle compte sur le fait qu'il y a une loi officielle qui fait peur pour faire baisser les téléchargements illégaux. Si ça marche, elle a gagné !

                  Que pensez-vous de ce dernier aspect ?!


                  Que même de ce point de vue, la bataille est perdue, si l'on regarde les sondages effectués par 01.net ou PC Inpact :

                  - http://www.laquadrature.net/fr/les-internautes-nen-veulent-p(...)

                  - http://www.pcinpact.com/sondages/detail/144.htm

                  Après, ces sondages ne sont sûrement pas représentatifs (car établis par des sites d'information informatique, fréquentés par des gens sûrement un peu plus sensibilisés au sujet).

                  Mais comme par ailleurs il y a eu un peu de relai des positions anti-HADOPI dans les médias (positions sur les problèmes techniques, juridiques, ...) , on peut supposer que la loi ait bien été perçue comme inapplicable et injuste. Donc il y fort à parier que cela ne change pas le comportement des gens vis-à-vis du téléchargement illégal.
                • [^] # Re: FAIs... Et Dieu et Internet...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  >>> Que pensez-vous de ce dernier aspect ?!

                  J'en pense que les gens qui sont capables de télécharger ont, de ce simple fait, une compétence technique minimale. Ils sont donc capables de lire les articles, les news et les forums sur le net qui les informeront bien vite du caractère inapplicable et grotesque de la loi.
                  La peur du gendarme cela ne marchera que pour les gens qui n'y connaissent vraiment rien (type le mec qui lit les journaux mais ne sait même pas lancer IE). Ceux-là seront effectivement convaincu que maintenant l'Etat traque les téléchargeurs.
          • [^] # Re: FAIs

            Posté par . Évalué à 2.

            Effectivement, mais si la question est de permettre de continuer à utiliser la téléphonie IP malgré la coupure de l'accès internet, c'est un faux problème : pas de ToIP sans la box de toutes manières. Donc oui, pour ça la solution technique est accessible et fiable.
            • [^] # Re: FAIs

              Posté par . Évalué à 2.

              pas de ToIP sans la box de toutes manières.
              Bien sur que si. Ca s'apelle SIP, et ça marche très bien chez free.

              Le but principal d'avoir accés au téléphone est de pouvoir émettre des appels d'urgence,ce qui peut etre fait si je ne m'abuse, avec SIP
              • [^] # Re: FAIs

                Posté par . Évalué à 2.

                Oui, ça marche, mais le pékin lambda ne s'en sert pas, du SIP. C'est très pratique pour les gens qui ont un ordinateur allumé constamment, mais pour le reste, c'est très marginal. Sans compter qu'il n'y a pas que Free. Bref, si les FAIs bloquent l'accès LAN et laissent le téléphone fonctionnel, on perdra le SIP. Ca parait logique, et je doute qu'on parvienne à justifier la non-coupure d'Internet juste avec ce genre de prétexte.
                • [^] # Re: FAIs

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Oui, ça marche, mais le pékin lambda ne s'en sert pas, du SIP
                  Donc les gens qui ne sont pas des "pékin lambda" n'ont pas à être protégé par la loi.

                  je doute qu'on parvienne à justifier la non-coupure d'Internet juste avec ce genre de prétexte.
                  C'est pas un prétexte, c'est une réalité technique.

                  C'est triste ta vision de la loi : si elle ne doit etre réserver qu'au plus grand monde, et empêcher toute indépendance dans les décision (il faut prendre la box et rien d'autres, ...) ça ne laisse qu'augurer du pire.
                  Dans le même genre de décision, on peut dire que linux ne concerne pas le pékin lambda, et donc qu'il est normal d'obliger les gens à être sous windows (a prendre leur box) pour profiter du logiciel de sécurisation.

                  Permet moi de ne pas être d'accord.
            • [^] # Re: FAIs

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Hé non...

              Pendant un moment, ma freebox déconnait.
              Pour téléphoner, j'ai été obligé d'utiliser le SIP et un modem ADSL.
              Bien sur, je ne pouvais pas appeler à l'étranger (il paraît qu'il suffit de faire rediriger les appels entrants et de s'appeler).

              Donc, techniquement, il y a un vrai problème pour appliquer ces mesures. Encore plus si on espère que les flux SIP des box sont chiffrés.

              A bientôt
              Grégoire
        • [^] # Re: FAIs

          Posté par . Évalué à 2.

          Puisqu'à priori, la coupure ne concernerait que la partie Internet et non la partie téléphonique, les numéros d'urgence ne devraient pas être un souci.
          a priori, les FAI ont dit qu'ils ne savaient pas faire la séparation des flux pour chaque abonnée, et que pour hypothétiquement peut etre réussir à le faire, il faudrait changer complètement leur infrastructure, et que rien n'est prévu pour les couts.

          Donc dans la pratique, à priori, c'est soit on te coupe tout, soit on te coupe rien.

          il n'y a pas vraiment d'obstacle technique à une coupure d'internet qui laisserait le téléphone (IP) accessible
          C'est ce qu'a dis les FAI. peut etre es-tu au sein de la DSI des FAI et connais précisément ils ont la main sur quoi, et comment marche leur truc pour TOUS les abonnés (non dégroupés, dégroupé partiel, dégroupé total) ?

          Pour les FAIs qui ont la pleine maîtrise de leur boîtes, il suffit d'inhiber les interfaces LAN.
          Tu n'es pas obligé d'utiliser la box pour te connecter, te suffit d'un modem adsl/adsl2...

          Et pour le téléphone, chez free entre autre, tu n'es à nouveau pas obligé de passer par la box (SIP toussa).

          Et je pense que même pour les autres (s'il y en a), la procédure doit être assez simple.
          Si tout était toujours simple quand on ne connais pas l'infra, ce qui est utilisé, itou ...
          ça serait merveilleux.
      • [^] # Re: FAIs

        Posté par . Évalué à 3.

        à propos d'assumer les coût la sécurisation de la ligne étant obligatoire, on ne peut pas demander à l'état de nous le payer le mouchard?

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: FAIs

          Posté par . Évalué à 4.

          L'état c'est moi et c'est toi.

          Ceux qui doivent assumer le cout ce sont ceux à qui ca profite i.e les sociétes d'auteurs
    • [^] # Re: FAIs

      Posté par . Évalué à 3.

      Si seulement tu avais raison. Mais la CMP est composé de pro Hadopi ... alors j'ai comme un gros doute, je ne pense pas que l'amendement tombe ...

      Petit rappel, extrait d'un article de PC Inpact :

      "Nous venons d’avoir eu communication des noms des députés qui représenteront l’UMP au sein de la Commission. Autant le dire : le groupe a bloqué et blindé totalement les discussions puisqu’ont été désignés comme titulaires, Warsmann et les trois rapporteurs des Commissions Franck Riester, Muriel Marland-Militello et Bernard Gérard.

      Les suppléants, sont aussi connus : il s’agit des députés Kert, Herbillon et l’inévitable Frédéric Lefebvre, des acteurs qui furent très actifs lors des discussions sur le projet de loi audiovisuel, et donc sensibilisés aux intérêts de ce milieu. Ces suppléants ne participent pas aux votes mais interviennent lors des débats. Ces suppélants sont également là pour remplacer un des titulaires si celui-ci venait à s'absenter.

      Commentaire en off dans les couloirs de l’Assemblée : « C'est complètement verrouillé ! ». Ces noms ont été validés, par Jean François Copé a-t-on également appris, de source parlementaire."


      http://www.pcinpact.com/actu/news/50050-assemblee-nationale-(...)

      C'est vraiment lamentable. Je suis triste de voir qu'un projet de loi qui touche un sujet aussi sensible pour la liberté des citoyens (et leur accès à la culture, à l'information, à l'échange, au monde quoi) puisse être voté par seulement 16 députés. Même chose pour la coupure de la connexion, seulement 25 députés pour voter l'amendement.

      A quand l'imposition d'un minimum de déptuté pour voter les lois qui nous gouvernent ? A quand des pénalités pour les députés qui ne font pas un quota minimum de présence à l'assemblée ... mais stop je m'égare ... :)

      Je ne m'inquiète pas pour la coupure de la connexion. La loi française en cours d'examen va contre l'orientation clairement affiché par l'union européenne. Je pense que dés l'instant qu'un citoyen mis en cause aura le courage d'aller devant la cour européenne, il aura gain de cause et la loi française sera serieusement remise en question. Mais quelle perte de temps, d'énergie et d'argent ...

      Mais ce raisonnement, les députés devraient également l'avoir. Pourquoi voter une loi qui n'a pas d'avenir en l'état ... Que fait l'opposition !!!! C'est maintenant qu'elle devrait donner de la voie !!

      Le filtrage est bien plus inquiétant. Après avoir courbé l'échine devant les dirigeants chinois ... Allons nous prendre exemple sur eux pour gérer l'accès à internet de nos concitoyens ?
      • [^] # Re: FAIs

        Posté par . Évalué à 3.

        A quand l'imposition d'un minimum de déptuté pour voter les lois qui nous gouvernent ? A quand des pénalités pour les députés qui ne font pas un quota minimum de présence à l'assemblée ...
        Jamais, c'est eux qui voteront ces lois.
      • [^] # Re: FAIs

        Posté par . Évalué à 2.

        A quand l'imposition d'un minimum de déptuté pour voter les lois qui nous gouvernent ?

        Un chef de groupe peut demander le quorum à n'importe quel moment (50% des députés présent).
  • # espion

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    et je me demande quel genre d'espion logiciel installé sur une machine peut certifier qu'il n'y a pas une autre machine de pirate sur le même réseau derrière une box en mode routeur ?
    il peut probablement analyser le réseau pour trouver toutes les machines présente et essayer de communiquer avec l'espion qu'elles devraient héberger,
    avec un réseau du genre 192.168.0.0 (classe C) et un masque 255.255.255.0 ça fait seulement 253 possibilités (hors passerelle),
    mais avec un réseau privé de classe A on arrive à 16777213 ping.
    et si on est en ip v6 ?
    et si dans son os libre on fait tourner une machine virtuelle windows (habritant l'espion) avec une interface réseau en NAT ?

    il y a du positif dans cette loi, ça risque d'augmenter le niveau de connaissance des pirates du dimanche et ça pourrait aussi faire avancer les technologies (ipv6, virtualisation, vpn, ...)

    au final, peut-être pas un si grand gaspillage d'argent public que ça ?

    Envoyé depuis mon Archlinux

    • [^] # Re: espion

      Posté par . Évalué à 5.

      et je me demande quel genre d'espion logiciel installé sur une machine peut certifier qu'il n'y a pas une autre machine de pirate sur le même réseau derrière une box en mode routeur ?

      Facile

      1. On t'impose une box (pas dur)
      2. Tu installes le logiciel hadopi qui envoie des packets chiffrés/signés avec une clé Hadopi bien planqué dans un TMP ou puce dans le même goût (nécessite de renouveler pas mal de matériel, mais avec le temps ce n'est pas impossible) validant ou non la machine et ses logiciels.
      3. Ta box (un truc bien fermé propriété du FAI) autorise ou non les machines une par une à se connecter au réseau de l'opérateur.

      Avec l'IPv6 c'est encore plus facile, ta box ne peut être qu'une simple passerelle et l'authentification ne se fait que du côté FAI.

      Le tour est joué et l'informatique déloyale ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique_de_confiance#Infor(...) ) est adoptée en France (ça peut même faire le bonheur des gens comme Microsoft et Apple, dont le dernier est un spécialiste en la matière).
      • [^] # Re: espion

        Posté par . Évalué à 2.

        bof il suffit de transformer ce PC en proxy, dialoguant avec un logiciel distant avec une communication chiffré, tout ce que le pc en question peu dire c'est qu'il a communiqué en chiffré.

        Ensuite tu peux interdire à ce pc de dialoguer avec les autre du réseau, mais ça va râler dans les lan et toutes les entreprises.

        Le problème est beaucoup plus vaste et une solution comme celle ci n'est pas vraiment viable.

        Ensuite tu peux exiger que toutes le communication avec ce pc ne peuvent se faire que par une machine équipée pareillement, mais tu vas avoir un gros problème avec le parc info existant, les consoles de jeux.

        Enfin pour ton (2), ils avaient eu la même idée pour le blue ray... En gros le jour où il y a une faille (logicielle, matérielle, humaine) la clé est connue et tout le matériel est à renouveler. Et crois mois c'est difficile d'avoir un truc 100% fiable sur toute la chaine.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: espion

          Posté par . Évalué à 2.

          bof il suffit de transformer ce PC en proxy, dialoguant avec un logiciel distant avec une communication chiffré, tout ce que le pc en question peu dire c'est qu'il a communiqué en chiffré.
          Justement, l'intérêt de l'informatique déloyale est de signer tous les binaires du système, donc il est facile d'interdire les logiciels proposant des fonctionnalités de proxy. On peut également contrôler les moyens de cryptographie très facilement. D'ailleurs curieusement cette situation pourrait avoir un impact bénéfique sur la sécurité en général, mais quelle contrepartie...

          Ensuite tu peux exiger que toutes le communication avec ce pc ne peuvent se faire que par une machine équipée pareillement, mais tu vas avoir un gros problème avec le parc info existant, les consoles de jeux.
          Vu leur considération sur les logiciels libres, je ne pense pas que ce soit dans les préoccupations du gouvernement.

          la clé est connue et tout le matériel est à renouveler
          Pas forcement. Tu peux proposer une clé stockée sur une carte amovible qui ne coûte presque rien à changer.

          Et crois mois c'est difficile d'avoir un truc 100% fiable sur toute la chaine.
          Oui, tout à fait, mais l'essentiel pour eux est d'avoir sous contrôle un maximum d'utilisateurs. La clé du blue-ray a été trouvé parce qu'il fallait bien les rendre lisibles sur des ordinateurs ne permettant pas de stocker la clé au niveau matériel. Pour la clé quand tu commences à taper dans tes technologies du style smartcard sans faire de concessions, trouver la clé devient tout de suite un autre problème.
    • [^] # Re: espion

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Honnêtement, je ne vois pas en quoi l'IPv6 protégerait plus du flicage que l'IPv4.

      À la limite, aujourd'hui ou son usage est encore très marginal, pourquoi pas... Mais à terme ?


      Concernant cette splendide loi ça me fait un peu penser au DRMs et aux splendides messages "anti piratage" que l'on trouve sur tout bon DVD qui se respecte. Ça sert à emmerder les gens honnêtes mais n'a aucune incidence pour les geeks et autres personnes un minimum calées en informatique qui sont alors capables de faire sauter ces nuisances en quelques secondes.
      • [^] # Re: espion

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > Honnêtement, je ne vois pas en quoi l'IPv6
        > protégerait plus du flicage que l'IPv4.

        c'est clair qu'il vaut mieux rester en IP v4 ... (toutes tes machines dans ton reseau auront la même Ip (v4) public)
        Alors, qu'en IPV6, toutes tes machines auront clairement une IP différente
        • [^] # Re: espion

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Mais... Même dans ce cas... Avec la RFC 3041 (de mémoire, corrigez moi si je me trompe) qui est même une option activée par défaut sur des OS à forte diffusion (Vista pour ne pas le citer[1]). Ta machine aura alors certes toujours le même préfixe IPv6 (qu'on pourrait alors comparer à l'IPv4) mais le reste de l'adresse ? Si il change tous les jours ?

          Comment saura-t-on quelle était la machine qui possédait l'adresse <coller_une_adresse_IPv6_ici> tel jour à telle heure ?

          Ah oué... C'est vrai... Il va y'avoir l'HADOPIware qui veillera à garder des logs /o\.


          [1] - J'ai lu cette affirmation il y a quelques temps ici même sur DLFP. Je n'ai pas cet OS pour le vérifier moi-même.


          Hors-sujet: Je plains déjà les Windoziens qui devaient déjà se taper leur anti-virus, leur anti-spywares, leur anti-JeNeSaisQuelleCochonnerie et qui devront en plus se taper maintenant l'HADOPIware... Ça va booster les ventes de CPU multi-cores (minimum 8) et de RAM ^^.
        • [^] # Re: espion

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          ça ne protège pas, SI le développeur de l'espion hadopi à pensé à l'éventualité d'une adresse ip au format v6,
          dans le cas contraire on risque d'avoir des choses curieuses dans les logs non ?

          Envoyé depuis mon Archlinux

        • [^] # Re: espion

          Posté par . Évalué à 2.

          surtout tu peux modifier ton ip aléatoirement, et vu le nombre d'ip dispo, y'a assez peu de chance qu'ils arrivent à retomber deux fois sur ton ipv6 pour te gauler :]
  • # Question juridique

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est celle ci, que je me pose... Voilà. Je suis depuis des années exclusivement sous un sytàme d'exploitation libre -Linux pour ne pas le nommer. Je n'ai pas -encore- vu de loi m'imposant d'utiliser un OS commercial...
    Donc, le parlement de mon pays, dans son immense sagesse et pour des raisons qui lui sont propres (à défaut de ses motivations...), décide, vote, édicte une loi dont une partie stipule l'utilisation d'un logiciel -payant- ne pouvant fonctionner sous mon OS. Ce qui fait que, afin de me trouver en conformité, je me vois dans l'obligation d'acquérir un OS commercial payant -cher entre autres multiples défauts- et m'obligeant à abandonner mon OS précédent.
    Jusqu'à quel point n'y a t il pas entrave à la concurrence, avantage illicite accordé à une entreprise, etc... Que dit le droit français là dessus et surtout le droit européen (comment attacher une valeur quelconque à présent à notre droit qui se montre si ouvertement sous la coupe du pouvoir et des lobbys) ?
    Enfin, si un recours sur ces points est possible, comment l'exrecer, et de préférence, en masse ?
    • [^] # Re: Question juridique

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu peux acheter l'OS commercial que tu veux, le logiciel que tu dois installer n'existe pas encore, donc attends qu'il existe avant de crier qu'on t'oblige à acheter un système d'exploitation. Peut-être que seul netBSD permettra de faire tourner le mouchard en question. En tout cas, si on veut empêcher les grille-pains de faire de la contrefaçon d'œuvres culturelles, c'est la meilleure option.
      • [^] # Re: Question juridique

        Posté par . Évalué à 2.

        La ministre a clairement dit à l'AN que le "logiciel sécurisation" était une MTP donc que par soucis d'interopérabilité nous pourrions le décompiler (ou ce qu'on veut) pour le faire tourner sur des systèmes libres.
        Donc faut se réjouir, on aura le droit de se faire nous même notre mouchard !
        • [^] # Re: Question juridique

          Posté par . Évalué à 5.

          Et elle savait ce que ça voulait dire, ou par miracle quand elle a aligné des mots au hasard ça donnait un truc compréhensible ?
      • [^] # Re: Question juridique

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Je prends les paris que ce sera un bidule écrit en java pour pouvoir, soit-disant, tourner sur toutes les plate-formes.
        • [^] # Re: Question juridique

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je me trompe peut-être mais il ne me semble pas qu'il y a moyen d'avoir accès assez bas-niveau avec Java pour faire un pare-feu-mouchard.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Question juridique

            Posté par . Évalué à 2.

            Bof, je verrai bien un 'mouchard' open source qui fait un drop de tous les paquets qui sont sur des port couramment utilisé en P2P en se servant d'iptables et un keep alive pour le serveur distant :D

            À partir le là l'interface peut se faire en java.

            Bon ensuite le fait qu'il soit open source et que n'importe qui peut modifier son comportement et singer le comportement normal vis à vis du serveur distant c'est du détail mineur. La ministre à dit que le mouchard n'était pas en désaccord avec la philosophie du libre :D, alors si même elle le dit...

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Question juridique

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Lorsque j'argumente à ce sujet auprès des "autorités", j'ajoute une pointe de protectionisme :
      Pourquoi obliger les gens à se fournir en logiciels américains alors qu'ils sont déjà équipés de logiciels européens.

      Je ne sais pas si cela sert à quelque chose aujourd'hui mais fut une époque ou le politique était très sensible à ce genre d'argument.
    • [^] # Re: Question juridique

      Posté par . Évalué à 3.

      (mode mauvaise foi)
      Qui te parle d'imposer un OS fermé ? Tu peux parfaitement installer un logiciel fermé sur un OS libre. Sur ce point, la concurrence est donc sauve.

      En revanche, ce logiciel espion intrinsèquement ne peut être libre.
      Mais c'est ainsi, il faut faire des concessions mineures sur la liberté des uns pour garantir les droits des autres. C'est le principe de la démocratie.


      Par ailleurs n'oublie pas que ce logiciel ne sera peut-être pas installé sur ton poste mais sur ta box.
      (/mode mauvaise foi)
    • [^] # Re: Question juridique

      Posté par . Évalué à 2.

      Personne ne te force à l'installer, c'est juste la façon de prouver son innocence c'est tout. Pas d'obligation dans la loi.

      Ils sont fort quand même ils vont introduire le filtrage volontaire généralisé...
      • [^] # Re: Question juridique

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas d'obligation dans la théorie ... Quand on sait que n'importe qui peut se retrouver condamné (The Pirate Bay gonflant les traqueurs d'ips générés aléatoires, dépôt de ton IP sur un traqueur partageant un fichier ayant le nom faisant penser à un fichier sous droit d'auteur par quelqu'un de malveillant ...), si tu ne veux pas avoir d'amende, t'es plus ou moins obligé d'avoir ce mouchard.
  • # Ça sèche dur

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    16 députés présents, 2,5% de l’hémicycle. http://www.numerama.com/magazine/12527-La-loi-Hadopi-votee-a(...)
    Quand-est-ce qu’enfin, nos élus seront obligés de siéger, c’est-à-dire faire ce pour quoi ils ont été élus (et sont payés) ?
    J’aimerais vraiment qu’aux prochaines élections les députés demandant à être réélus nous fournissent le temps passé à la place qu’ils ont voulus.
    • [^] # Re: Ça sèche dur

      Posté par . Évalué à 2.

      Quand-est-ce qu’enfin, nos élus seront obligés de siéger

      Quand ils auront voté la loi qui va bien ? Je ne pense pas qu'ils vont se couper l'herbe sous le pied !
    • [^] # Re: Ça sèche durj

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Quand-est-ce qu’enfin, nos élus seront obligés de siéger, c’est-à-dire faire ce pour quoi ils ont été élus (et sont payés) ?

      Les députés ne sont pas élus pour siéger à l'Assemblée Nationale. Je préfère 16 députés qui connaissent le sujet, que 577 députés qui siègent et votent en suivant les consignes.

      J’aimerais vraiment qu’aux prochaines élections les députés demandant à être réélus nous fournissent le temps passé à la place qu’ils ont voulus.

      http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/xml/liste_alpha.(...) tu cliques sur un nom et tu peux avoir un aperçu des différents travaux effectués par le député.
      • [^] # Re: Ça sèche durj

        Posté par . Évalué à 5.

        oui enfin si ya 16 personnes sur 577 on m'explique comment la population est correctement représenté (le parlement représente toujours la population française non ?)
        • [^] # Re: Ça sèche durj

          Posté par . Évalué à -1.

          Chacun député représente la Nation (évidement une et indivisible).
          Il en suffit donc théoriquement d'un seul pour adopter une Loi.
      • [^] # Re: Ça sèche dur

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je préfère 16 députés qui connaissent le sujet […]
        J’aime bien ton raisonnement (et ta dispo de clavier ;o)) mais n’est-ce pas leur rôle, justement, de connaître les sujets ? D’en appeler au membres de leurs partis, à leur(s) assistant(s) à leurs élus (soyons fous) qui les connaissent ? D’au moins essayer de voter ? 2,5% c’est peu, quand-même, non ?

        Les députés ne sont pas élus pour siéger à l'Assemblée Nationale.
        Heu… tu veux donc dire que siéger à l’assemblée n’est qu’une prérogative ? Je pensais qu’ils avaient le droit de se faire « dispenser » mais qu’à la base ils se doivent d’être présents.
        • [^] # Re: Ça sèche dur

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je pensais qu’ils avaient le droit de se faire « dispenser » mais qu’à la base ils se doivent d’être présents.

          Ils sont obligés d'aller dans la commission dont ils sont membres. Par contre il n'y a aucune obligation de siéger dans l'hémicycle.

          n’est-ce pas leur rôle, justement, de connaître les sujets ? D’en appeler au membres de leurs partis, à leur(s) assistant(s) à leurs élus (soyons fous) qui les connaissent ? D’au moins essayer de voter ? 2,5% c’est peu, quand-même, non ?

          Eh bien oui, c'est pour cela qu'un certain nombre de députés ont rencontré des citoyens sensibles aux questions de l'hadopi. Il y a un journal [https://linuxfr.org/~guerrier/28034.html] d'une personne ayant rencontré son député alors qu'il n'a pas siégé lors des discutions.

          Pour les 2,5 %, c'est au moment du vote final. L'important du travail des députés se fait en commission et lors du vote des amendements. Le vote final de la loi n'est qu'une formalité. La question est de savoir si la loi aurait été mieux voter s'il y avait eu plus de députés… et je ne pense pas que ça aurait changé grand chose.
          • [^] # Re: Ça sèche dur

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis d'accord qu'il vaut mieux que ce soit ceux qui connaissent le sujet qui s'occupe de la loi.

            Cependant j'aimerai que les députés soient uniquement député (non cumul des mandats), ce qui leur laisserai plus de temps pour siéger et étudier les versants techniques des lois votées.

            Plus de députés qui votent une loi c'est plus de sensibilités représentées, même si la probabilité que le vote final change est faible.
            • [^] # Re: Ça sèche dur

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu aimerais, d'autres n'aimeraient pas. Tu as des arguments en faveur du non-cumul (plus de temps pour être député, certaines collusions sont moins évidentes), d'autres ont des arguments en faveur du cumul (meilleure connaissance du terrain, pragmatisme).

              J'avoue que dans la pratique, des lois faites par des gens qui ne font que ça, ça m'angoisserait un peu. Idéalement, je suppose qu'il faut réussir à avoir un juste mélange des deux.
              • [^] # Re: Ça sèche dur

                Posté par . Évalué à 3.

                d'autres ont des arguments en faveur du cumul (meilleure connaissance du terrain, pragmatisme).
                Euh ... la meilleure connaissance du terrain à rien à voir avec le cumul. C'est pas en cumulant que tu as une meilleure connaissance du terrain, mais en écoutant tes administrés.
                Tu peux etre maire, députés, président du CG ou je ne sais encore. si tu écoute personne, tu n'as pas une meilleure connaissance du terrain.

                Et le pragmatisme... c'est pas une qualité pour un député.
                Pour un chef d'entreprise je dis pas, mais pour ceux qui PEUVENT faire bouger les choses, c'est pas franchement une qualité.
                • [^] # Re: Ça sèche dur

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tu penses par exemple à cette très pragmatique sublime idée d'un mouchard firewall filtrant (dans openoffice) ?
      • [^] # Re: Ça sèche durj

        Posté par . Évalué à 3.

        Je préfère 16 députés qui connaissent le sujet, que 577 députés qui siègent et votent en suivant les consignes.
        Sauf que là c'était 16 députés, dont 12 qui votent en suivant les consignes. L'intérêt est bien nul.
        Que la représentation du peuple se résume à 5 personnes "influentes" (enfin une plus influente que d'autres), autant élire 10 personne entièrement au suffrage universel, on aura peut etre un peu plus de chance
        • [^] # Re: Ça sèche durj

          Posté par . Évalué à 3.

          10 Sarko qui connaîtraient tous les sujets et tous les dossiers sur le bout des doigts ? J'y crois moyen ...
          • [^] # Re: Ça sèche durj

            Posté par . Évalué à 2.

            depuis quand les députés et le gouvernement connaissent les dossiers sur lesquels ils légifèrent ?
            L'histoire nous à mainte et mainte fois prouvé le contraire, et ce n'est pas les (extrêmment) rare contre exemples de l'ordre de l'anecdotique qui pourront dire le contraire.

            Si il y avait que les députés qui "connaissaient les sujets" qui restaient, pourquoi personne ne se lever et à dit à la ministre qu'elle disait QUE des conneries ?
            etc...
            • [^] # Re: Ça sèche durj

              Posté par . Évalué à 2.

              Ben imagine si ils avaient pas le temps de bosser les dossiers et de reçevoir des citoyens alors ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.