Journal une vision d'un desktop possible

Posté par .
Tags : aucun
0
25
jan.
2006
Bonjour,

Ce que je vais raconter n'a rien de révolutionnaire mais cela correspond à une évolution de l'interface utilisateur qui me plairait.

Tout d'abord, le système de fichiers. Le but de ce genre de choses est de pouvoir organiser ces documents de façon à les retrouver. Or, une structure arborescente a plein de limites. Supprimons ça et mettons à la place une base de données. À chaque fichiers correspond un certain nombre de tag que l'utilisateur peut éditer, ajouter, retirer. Dans cette optique, un répertoire n'est rien qu'une vue (select * where tag=music ...). Pour ne pas se retrouver avec 1000000 fichiers dans la racine, on peut imaginer retirer d'une vue tous les fichiers qui se trouvent dans une sous-vue. Avec ce paradigme, on peut très simplement simuler une arborescente classique pour ne pas perdre les gens.

Ensuite, à chaque type de fichier est associé un MIME type (ou truc du genre) qui récrit si on a à faire du texte, de la musique, un pdf... À chaque type correspond un certain nombre d'opérations basiques que l'on peut effectuer dessus: afficher, éditer, imprimer, convertir en un autre type (txt->pdf, *-> archive, img->txt (OCR)...). Chacune de ces opérations correspond à des tâche différences qui peuvent être réalisées par des bouts de code totalement distinct. De plus, il existe une liste de fichiers vierges de type variés (txt, tableur...).

Ceci permettrait de supprimer où de remplacer un certain nombre d'applications. Un bon exemple est celui des logiciels de courrier. Fondamentalement, un tel logiciel à deux utilités:
1. gérer une base de données de courriers envoyer, reçu, transmis ;
2. envoyer de nouveaux messages.

Si le système de fichier est une base de donné suffisamment performante, le point 1. n'a plus de raison d'être. On pourrait même imaginer que le système de fichier gère des vues "filtre bayaisiens" ce qui pourrait être pratique. Pour le point deux, il suffit de créer un mail vierge comme on créerait un fichier texte qu'on éditerait et paf.

Un autre exemple d'application qui pourraient changer radicalement est celui des gestionnaires de photos et "music players" comme amarok, iTune... Tous ces logiciels utilisent une base de donnée personnelle à eux avec laquelle ils font des trucs ce que je trouve dommage.

Voilà mon délire du jour
  • # La folie des tags ...

    Posté par . Évalué à 6.

    Moi les tags, je trouve ca très bien, mais ca ne remplacera jamais une arborescence bien oragnisée. Pour une raison toute bête : si l'on se base sur les tags pour classer les fichiers, que se passe t'il lorsque qu'un fichier est mal taggé ? Un vieux morceau que tu adore mal taggé et pas classé est perdu parmi les 100000 autres et introuvable. Dans une arborescence, s'il n'est pas rangé tout de suite, tu l'aura dans ton répertoire "autres" ou il n'y aura que quelques centaines de fichiers si tu es d'un bordellique moyen.

    Mon point de vue est que les tags sont un plus, c'est tout. Pour moi un bon système serait un système de fichier classique, avec des exentions d'attribut (association nom->valeur - ex "mime->audio/ogg") sur chaque fichier.

    Après rien n'empêche de faire une base avec ces attributs étendus et de la mettre à jour avec une surveillance (notify) du système de fichier couplé à des déclancheurs.

    (PS : la réciproque de ce point de vue est de faire une vue arborescente dans une base de donnée)
    • [^] # Re: La folie des tags ...

      Posté par . Évalué à 5.

      Ha oui autre chose !
      Dans une arborescence pour chercher un fichier il suffit de parcourir les répertoires (ou faire des ls) en cliquant partout. Dans une base s'il faut pour faire une recherche, sélectionner le bon attribut, puis saisir une valeur au clavier ... l'ergonomie est clairement moins bonne.

      Bien sur on pourra toujour faire des vues pour ceci ou cela. Mais on a toujours des fichiers qu'on ne sait pas trop comment classer. Ils n'apparaiteront pas dans les vues prédéfinies (puisqu'ils ne correspondent à rien de connu).

      Et puis les vues, d'accord pour la musique (une première vue de pseudo répertoire avec les artistes, contenant les vues pseudo répertoire 'album' puis les fichiers), mais comment classer entre elle des données qui n'ont rien à voir ? On peu imaginer une pseudo racine contenant la vue Musique, Documents, Documentations, Programmes, Projets. Mais on met qui dans quoi ? Finalement, projet ne va t'il pas dans Document ? Documentation dans programmes ? Musique dans Document ?

      J'imagine même pas les débats sur les mailings list ... Pourtant même si ce sera personnalisable, il faudra bien se mettre d'accord pour une organisation par défaut !

      Bref, c'est très intéressant, mais il y a tout à faire, et surtout, tout a réfléchir point de vue utilisateur ...
      • [^] # Re: La folie des tags ...

        Posté par . Évalué à 5.

        Pour les fichiers inclassables, tu auras le même problème avec une arborescence qu'avec des étiquettes, non ? Si tu fais un dossier "inclassable", tu peux aussi faire une étiquette "inclassable".

        En fait, pour peu que les étiquettes forment un DAG (graphe orienté sans cycles), tu retrouves les avantages de l'arborescence sans les inconvénients.
        • [^] # Re: La folie des tags ...

          Posté par . Évalué à 3.

          En fait, pour peu que les étiquettes forment un DAG (graphe orienté sans cycles), tu retrouves les avantages de l'arborescence sans les inconvénients.

          Hum, va falloir faire comprendre ca à Mme michu :)
          • [^] # Re: La folie des tags ...

            Posté par . Évalué à 4.

            Mme Michu, tu lui donnes un DAG d'étiquettes toutes prêtes, tu ne lui laisses rajouter des étiquettes perso qu'en "bas" du DAG, pour s'assurer qu'il reste sans cycles, et elle n'aura pas besoin de comprendre grand chose.

            Les Mmes Michu que je connais ont du mal avec une structure arborescente dès que sa hauteur est plus grande que 2, et voudraient bien pouvoir faire des requêtes du genre "mes images de vacances" sans avoir à comprendre qu'un dossier "vacances" peut se cacher à l'intérieur du dossier "images" (ou l'inverse).
            • [^] # Re: La folie des tags ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              pour allez plus loin, moi les dames michu que je connais, elles n'ont qu'un pas de 1 dans leur arborescence : elles mettent tout dans "Mes Documents" sans même le savoir.

              Tu leur demande : mais ou l'avez vous mis ce "bon sang de bois de fichier" ?
              Elles te répondent : dans l'ordinateur ...
              Et toi tu restes tout con, la queue entre les jambes.
        • [^] # Re: La folie des tags ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Justement, les étiquettes ne forment même pas de dag, ce sont juste des étiquettes.

          C'est juste que le répertoire
          ~/A,
          c'est un select * from ~ where tag=A
          et
          ~/A/B,
          c'est un select * from ~/A where tag=B

          Tu peux donc faire un répertoire
          A/B et un répertoire B/A sans problèmes.
          Bien évidemment, si on fait un répertoire
          ~/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/A/
          on aura pas forcément quelque chose de très blop mais bon.

          On a plus les risques d'un lien symbolique qui se mord la queue.
      • [^] # Re: La folie des tags ...

        Posté par . Évalué à 9.

        le vrai problème des tags, c'est lors du transport de fichier. un envoi par mail et les tags sont perdu. Dans ton idée, les fichiers sont dans un contexte statique, mais les fichiers sont dynamiques.

        Le vrai problème du classement de fichier n'est pas dans la reconnaissance du mine-type, mais dans le classement du contexte. (exemple: tout les fichiers en rapports avec le projet FOO) et tagué le contexte prend du temps.

        Le mine-type n'est pas un problème puisqu'une extension ou les "magic numbers" dans l'entête du fichier permette d'en connaître le type.

        Perso, j'aime les trucs comme beagle, kat ou googledesktop, la recherche est fait sur du contenu du fichier.

        On n'a pas besoin d'antivirus sous Linux, alors pourquoi pas utilisé la puissance disponible pour mettre à jour une bd qui classerait les fichiers par mots clefs.
        • [^] # Re: La folie des tags ...

          Posté par . Évalué à 3.


          le vrai problème des tags, c'est lors du transport de fichier. un envoi par mail et les tags sont perdu. Dans ton idée, les fichiers sont dans un contexte statique, mais les fichiers sont dynamiques.


          Ce problème là tu le retrouves aussi avec un fichier dans une arbo puisque tu n'as même pas les tags.
          et rine n'empêche de developper d'envoyer un ficher xml qui contient le md5sum de ton fichier et les tags que tue exportes.
          Le problème des outils comme beagle & co c'est que dès qu'un nouveau type de fichier apparait, il faut coder son traitement. Avec des tags (embarqués dans les attributs étendus par exemple) aucun souci pour gérer de nouveaux formats même propriétaires O:).
          Le problème des tags à plat est à mon avis la gestion de synonymes et de la sémantique.
          Par exemple si je recherche un package soft installé qui est développé en python et que tu tapes python, tu rique de te retrouver avec un IDE ecrit en C qui supporte le mode d'edition des ficiers python.

          C'est là qu'intervient un niveau de classement plus fin le classement par facette.

          Le plus bel exemple (merci linuxmag de ce mois ci) est le projet debtags.
          http://debtags.alioth.debian.org/faceted.html

          Si on pouvait appliquer ce principe à tout type de fichier sur un dd ca serait vraiment top.
        • [^] # Re: La folie des tags ...

          Posté par . Évalué à 0.

          Les tags ID3 ne sont pas perdus quand je déplace un mp3 de ma machine à mon baladeur, que je sache. C'est juste un meta donnée.

          Si je te donne un fichier qui possède un tag "fmaz", il peut très bien le garder. Tant que tu n'as pas de vue fmaz dans ton arborescence, ce tag n'est pas utilisé. Je suis en revanche d'accord qu'il faut trouver un moyen de nettoyer les tags mais bon.
          • [^] # Re: La folie des tags ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Le tag ID3, tu ne le perds pas parce qu'il est DANS le fichier. C'est possible parce que le format mp3 le prévoit.

            Maintenant, tu fais comment pour tagger un fichier texte ? Des sources C ? T'es obligé de passer par des meta-données à l'extérieur du fichier (typiquement dans le filesystem). Et là, tu perds les tags à chaque envoi par mail/http/n'importe quel protocol qui n'implémente pas ce système de tags.

            A mon avis, c'est pour ça que les méta-données dans le système de fichiers sont aussi peu utilisées. Sinon, ça fait belle lurette qu'on aurait le type mime en méta-donnée pour chaque fichier, au lieu de se baser sur l'extension et le contenu (je crois que BeOS fonctionnait comme ça).
            • [^] # Re: La folie des tags ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Tu sais, une des forces de l'informatique est c'est l'encapsulation. Un jpg dans un pdf dans un doc dans un zip dans un tar dans un zip dans un sit dans un mail dans du http dans du ssl dans du TCP dans du IP dans de l'ATM. Le cas échéant, on ajoute un niveau et puis merde. On peut même prévenir les gens en définissant un mime type adéquat.
              • [^] # Re: La folie des tags ...

                Posté par . Évalué à 5.

                Bien, sur, et comme c'est si simple, il suffira de te laisser implémenter la négocation du protocole (tu supporte mes tag oui ou non ?), et de patcher tous les différents serveurs web/mail/ftp/smb/nfs (pour n'en citer que quelque uns).

                On pourrait aussi patcher subversion/cvs/amanda/tar/zip/git (pour n'en citer que quelque uns), parce que je veux garder mes tags dans mes sauvegardes et dans mon système de versionning.

                Ne pas oublier que tout ca doit être standardisé et publié dans une RFC ou validé par un commité (c'est comme ca qu'on dit ?) ISO.

                Ou peut être veux tu passer par une implémentation côté client qui rajoute des petits fichiers horribles qui pullulent sur le système, à la Mac OS X ?

                L'une des forces de l'informatique c'est l'encapsulation, l'une de ses contraintes, c'est son passif.
              • [^] # Re: La folie des tags ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                > Le cas échéant, on ajoute un niveau et puis merde.

                Ben vas-y. Fait une RFC, et rappelles-moi quand elle est implémentée par tous les logiciels et/ou OS majeurs.

                A bientôt,
    • [^] # Re: La folie des tags ...

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est sur que si t'indexes mal, alors ca sera mal indexe, Lapalisse ne te contredira pas (d't'facons il est mort), mais c'est valable pour tout systeme de classement : si tu classes mal, c'est mal classe!!
      Si tu tagge une morceau de titi comme etant un morceau bidule, ca va pas marcher, tout le monde est d'accord...
      Maintenant, si au lieu de nommer ton fichier titi-01.mp3 tu l'appelles bidule-01.mp3, tu fais comment?
      C'est pareil...

      Sinon, la base a AUSSI le droit d'indexer le nom du fichier, hein, c'est pas parce qu'on se base sur les tags qu'on ne prend que ca en compte.

      Sinon, une arborescence pour stocker beaucoup de contenu, c'est n'importe quoi.
      Je te parle pas du contenu d'une cle usb 512 ou d'un baladeur avec 2 pauvres Go qui se battent en duel. Une vraie collection de melomane, avec plein de styles different, gave d'artistes, genre j'ai 7500 mp3 sur mon iPod, 500 artistes, 550 albums et dans les 70-80 genres differents pour un total de 40Go.
      T'imagine la gueule de l'arborescence?
      Tu classe comment?
      artiste/album? ah ouais, mais tu perd le genre.. Pis pour les compiles avec plusieurs artistes, c'est ballot.

      album/artiste?
      ouais, mais si tu cherches tous les skeuds d'un artiste?

      genre/artiste/album?
      meme remarque que precedemment.

      Un repertoire avec 500 entrees dedans, c'est pas tres lisible non plus.. Et a ma connaissance les explorateurs de fichiers ne permettent pas encore d'appliquer facilement des filtres..

      Et quand tu dois modifier en masse les nom des fichiers (genre le blaireau cte plus haut qui a attribue a bidule l'oeuvre de titi), faut passer a la main sur chaque fichier/repertoire et se retaper le nommage bien propre, la ou un player ou un editeur de tag te fait le boulot a la chaine en 3 clicks.

      Tu peux prendre le probleme dans tous les sens et le retourner autant que tu veux, le FS n'est pas adapte pour ce genre de classement, faut une couche au dessus.

      Devoir connaitre (ou pire, mettre au point) l'organisation physique des donnees au lieu de se reposer sur leur organisation logique, c'est un peu bizarre comme point de vue..
      • [^] # Re: La folie des tags ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Pas de bol, j'ai une grosse collection de musique, et je n'ai justement rien de trouvé mieux que le genre/artiste/album. Le principal étant d'être malin dans la dénomination des genres (70-80 genres c'est d'un ridicule sans nom puisque les artistes/albums d'un genre pur sont rarissimes).

        J'ai autre chose à faire que de renommer mes tags et mes fichiers, il est clair qu'une base serait totalement inutile, et que seule l'arborescence permet de m'y retrouver, avec une grosse discipline lors d'ajout de fichier. Certes, ce n'est pas idéal, mais en 2006 y'a pas mieux, et en 2007 j'envisgerais peut être plus sérieusement un système comme décrit plus haut.

        En tous cas, tous les soft qui essaient d'être malin avec les tags sont inutiles à mon goût, j'en revient toujours à un classement par ordre de chemin ...

        Pour revenir sur le si tu classes mal, c'est mal classe!! : évidement. Sauf que dans une arborescence tu est toujours obligé de mettre ton fichier quelque part ... dans une base celà dépendra de comment est construit le truc et si c'est mal fait le type moyen aura vite fait de le mettre en vrac pour le récupérer avec une recherche sur les fichiers musicaux.
        • [^] # Re: La folie des tags ...

          Posté par . Évalué à 5.

          Pas de bol, j'ai une grosse collection de musique, et je n'ai justement rien de trouvé mieux que le genre/artiste/album.

          Ca c'est quelque chose que je comprends pas. J'ai essaye pourtant, et pendant longtemps...
          Exemple de base :
          Sur le chemin du bus, tiens je me sens un peu groovy, je decide de me faire peter un ptit son house
          => je browse par genre, "house", je fait mon choix dans ce qui est dispo.
          Jusque la, pas de probleme, chez toi ca marche aussi comme ca.

          Un fois le mix ecoute, j'ai envie d'ecouter du high tone sans trop savoir quel skeud => je navigue par artiste et paf j'ai ma liste complete des albums d'high tone.
          Avec ton systeme, il aurait d'abord fallu que je me rappelle du genre de zique que fait high tone.
          C'est ballot, chez moi high tone est classe sous 2 genre different (et je dis high tone parce que je l'ai ecoute ce matin, mais ya en une floppee dans ma collec' des comme ca).

          Une fois wave digga ecoute, je me tape mon trip nostalgique : fait peter le nova tunes volume 2 poulet!!! Ca me rappellera le lycee.
          Nova tunes, c'est une compile.
          Ca veut dire qu'il ya pas 2 morceaux avec le meme artiste et qu'il ya pas mal de style differents sur le cd.
          Autant on peut raisonnablement tagger le meme genre pour tout le cd, autant pour les artistes, c'est pas tres malin (quand tu finis avec quelques dizaines de VA dans la colonne artiste, c'est genant).

          En classement par arborescence, ca donne quoi?
          Deja, rien que pour placer les fichiers, tu dois faire un choix "destructif" : perdre de l'info (les noms des artistes) ou de la navigabilite (impossibilite de retrouver l'album complet).
          La voie du milieu etant de faire une entorse au classement, de mettre l'album sous nova.tunes.2 et de noter dans une case dans sa tete "nova tunes contient machin et bidule". Probleme, c'est que l'exception fini par etre la regle (grosse discipline, comme tu le notes judicieusement).

          Au final quand tu reviens, un ou plusieurs morceaux ne sont pas trouves alors qu'ils etaient cherches, que ce soit a cause d'une pollution visuelle ou par manque d'information.

          Ca depend pas mal de la collection que t'as, effectivement.
          L'exemple que je decris est somme toute assez courant, tout artiste qui a un peu de bouteille a touche au moins a 2-3 styles suffisament differents pour etre distingues et du coup un classement genre/artiste/album me parait assez peu pratique.

          Mais, parce qu'il ya un mais evidemment, un classement par tag necessite d'avoir une interface pour naviguer dans le contenu digne de ce nom (ie : complet fonctionnellement, pratique etc.).

          Et j'irais meme plus loin, avec l'explosion des debits et de la diffusion de contenu, je pense que le modele tag va vite necessiter une surcouche ontologique pour eviter les confusion homonymiques et donner du sens au resultats des recherches.

          70-80 genres c'est d'un ridicule sans nom puisque les artistes/albums d'un genre pur sont rarissimes
          Ben non, je trouve pas.
          Tu tagges les morceaux, pas les artistes, donc ce que tu dis me semble justement aller vers un grand nombre de genres.

          A partir du moment ou tu t'interesse un tant soit peu a une mouvance musicale, t'es bien amene a reconnaitre differents courants, des ambiance differentes, des nuances dans le style, des melanges avec d'autre styles etc.
          Tu peux pas te limiter a rock pour categoriser toute la production de guitares saturees depuis les 50's.

          Le genre permet de decrire l'ambiance des morceaux et de choisir de facon assez fine en fonction de l'humeur, ca permet d'avoir de bon resultats sur une recherche floue.
          C'est un critere discriminant tres utile quand ma memoire de poisson rouge me fait defaut.
          Si c'est pour avoir 10 styles differents et 50 entree dans chaque style, je vois pas trop l'interet de prendre la peine de remplir le tag genre.

          Soit tu ratisses tres large dans le spectre musical et t'as besoin de beaucoup d'etiquettes generalistes, soit t'es tres cible dans une "famille musicale" et tu vas avoir beaucoup d'etiquettes aux nuances assez fines.

          J'ai une dizaine de declinaisons pour la musique electronique sans boum boum, autant avec boum boum.
          Ajoutes y une dizaine de mouvances hip hop/rap, une demi douzaine pour le reggae, une dizaine pour le jazz, une dizaine pour la sphere funk/soul/blaxploitation, les musiques traditionnelles, les ziques festives, ca monte tres vite.

          J'ai autre chose à faire que de renommer mes tags et mes fichiers,
          Ben moi j'ai autre chose a faire que de renommer/deplacer mes fichiers :-)
          Plus serieusement, ca c'est un travail mutualisable : Le diffuseur s'en occupe une fois pour toute et ne laisse a l'utilisateur que les modifications mineures ou subjectives.

          En tous cas, tous les soft qui essaient d'être malin avec les tags sont inutiles à mon goût, j'en revient toujours à un classement par ordre de chemin ...
          Les gouts et les couleurs, chacun voit midi a sa porte comme on dit, et ca depend beaucoup de ton approche de la musique.
          Si ton systeme te convient, ben gardes le, ca serait con de se priver d'un truc qui t'est utile :)
          Perso, je trouve qu'il est efficace mais montre tres vite ses limites sur une grosse collection.

          Sauf que dans une arborescence tu est toujours obligé de mettre ton fichier quelque part ... dans une base celà dépendra de comment est construit le truc
          ben c'est pas complique : c'est tagge, tu prends les tags + le nom du fichier. C'est pas tagge, tu prends le nom du fichier (ca peut inclure les repertoires parents aussi...).

          Au final, tu finis avec au minimum strictement la meme information, au mieux une info beaucoup plus riche.
          • [^] # Re: La folie des tags ...

            Posté par . Évalué à 2.

            oui oui, je suis tout a fait d'accord
            Bon je vais te donner ma botte secrete pour les genres : ce ne sont pas des "genre" connus, je me suis débrouillé pour les regrouper. voilà, j'ai a la racine de ma collec :
            Amplifié (Rock, indépendants, et en gros toute la musique de 'scène')
            Electro (Réducteur, mais j'ai pas trouvé mieux)
            Jazz & Hybrides (Jazz, et Jazzmen avec sauce électro/electrique)
            World
            Classique
            Chanson

            ~$ find /mnt/storage/Zik/ -type f | wc -l
            6342

            Bon je dois dire que ma mémoire musicale doit beaucoup jouer : je sais exactement les types d'ambiances de chaque artistes, voire les différences entre les albums, en un clin d'oeuil ma mémoire auditive me restitue l'ambiance et je sais si je veux écouter ca ou non. Je "ressent" les styles rien qu'en me rappellant un artiste/album. En fait ce doit être là ou les tags ne me servent pas : je sais qu'ils ne pourrons jamais avoir la finnesse de ma mémoire pour mes choix ! Et j'aurais tendance à croire d'avoir trop filtré et occulté ce que j'aurais voulu entendre. Voir l'intégralité des artistes me rappelle leur musique et m'aide dans mon choix. Et finalement 6000 entrées, c'est pas si énorme comme collec. (d'ailleurs j'écoute énormément les webradios)

            Autre chose, j'aime bien écouter un album en entier, ou une compile et me laisser porter par les choix que l'on a fait pour moi.

            Finalement c'est peut être tout simplement l'aproche de la musique qui n'est pas la même ... selon si on est axé genre ou artiste, peut être ?
            • [^] # Re: La folie des tags ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.


              Bon je dois dire que ma mémoire musicale doit beaucoup jouer : je sais exactement les types d'ambiances de chaque artistes, voire les différences entre les albums, en un clin d'oeuil ma mémoire auditive me restitue l'ambiance et je sais si je veux écouter ca ou non.


              Tu veux sans doute dire "en un clin d'oreille" ?
  • # un projet en rapport

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Un projet qui pourrait t'interesser:
    http://www.irisa.fr/LIS/LISFS/

    En gros, c'est le file system tel que tu le rêve: les repertoires sont une maniere parmi d'autres pour faire des requetes sur les fichiers.
    Sur http://www.irisa.fr/LIS/index.html tu trouvera plein de lecture sur le sujet, en particulier
    http://www.inria.fr/rrrt/rr-4656.html devrait t'interesser.
  • # Bof...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    ls -R / | wc -l
    1402900

    Je vais m'amuser s'il faut mettre des tags à tous ces fichiers... et ce n'est même pas sur ma machine principale!
    • [^] # Re: Bof...

      Posté par . Évalué à 6.

      Faudrais faire un tag sur certain fichier pour dire qu'il n'y a pas besoin de tag...
      • [^] # Re: Bof...

        Posté par . Évalué à 1.

        d'un autre cote, je suis pas certain que ce soit tres pertinent d'indexer le contenu de /dev, /proc et ce genre de repertoires...
  • # WinFS ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    C'est pas ce qu'est censé faire WinFS, tout ça ?
    • [^] # Re: WinFS ?

      Posté par . Évalué à 6.

      c'est ce que font sptolight/beagle/winfs.
      • [^] # Re: WinFS ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Et que feras KDE dans sa future version (avec Tenor), mais en mieux : il tiendras compte des liens entre les fichiers.
        Sinon y'a aussi Kat mais c'est un peu instable... enfin la différence entre ces outils et ce que propose fmaz c'est que l'indexation est reservée aux seuls fichiers pour lesquels c'est utile, et que l'organisation hierarchique reste accessible à ceux qui savent tirer partit (sauf peut être pour winfs).
  • # A faire...

    Posté par . Évalué à 4.

    Il est déjà possible de faire tout ça en utilisant les attributs étendus de linux.

    Le problème de tout basé sur une pure base de donnée est sa lenteur. Ensuite, éditer des tags à la main peut être une tache très complexe. Il faut donc que la recherche index automatiquement les documents (cf l'avantage de cdda plutot qu'éditer les tags mp3 à la main...).

    Le problème ensuite est de faire gérer tout ça par les outils existants qui ne voit que des répertoires et des fichiers. Peut-être qu'une extension du principe de chroot pourrait être appliqué... Mais c'est pas gagné.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: A faire...

      Posté par . Évalué à 1.

      On peut imaginer une arborescence virtuelle à part, fuse pourrait permettre des choses rigolotte couplé à tout ca.
    • [^] # Re: A faire...

      Posté par . Évalué à 1.

      Si c'est trivial avec les attributs eténdus de linux, pourquoi personne ne le fait et pourquoi amarok, fspot ... font chacun leur sauce dans leur coin ?

      Je pense sincèrement qu'un utilisateur a beaucoup plus de photo/mp3/mails que d'autres documents et si amarok/fspot/evolution à utiliser efficacement des bases de données, pour trier leurs trucs, je pense qu'on peut généraliser l'utilisation de ces objets sans risque.

      Ensuite, pour faire gérer tout ça à ton emacs préféré, c'est simple, comme tu peux simplement coder toutes les opérations classiques sur les fichiers/répertoires à l'aide de ta base de donnée, tu présentes une classique interface POSIX à ton emacs et quand il créer un fichier dans /home/tutu/blop, sans s'en rendre compte, il tag le fichier avec "home", "tutu" et "blop".
      • [^] # Re: A faire...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        > Si c'est trivial avec les attributs eténdus de linux, pourquoi personne ne le fait et pourquoi amarok, fspot ... font chacun leur sauce dans leur coin ?

        Peut-être déjà parce que KDE et GNOME ne tournent pas que sous Linux ?
      • [^] # Re: A faire...

        Posté par . Évalué à 3.

        Bah Amarok (connait pas fspot) gère des mp3, ogg, et autres formats de fichier qui intègrent leur propre système de tag directement dans le fichier. Ils font avec l'existant quoi. Et puis au moins pas de risque de perdre les tags en transferant un fichier.

        Cf. Linux Mag de ce mois pour un article sur les ACL (gestion des droits étendus) et EA (gestion des attributs). D'après l'article ce système qui permet d'assigner des attributs à n'importe quel fichier (mais en dehors de celui-ci) fonctionne sur tous les FS de Linux mais nécessite de les monter avec une option spéciale.

        Il parait que KDE3.5 intègre maintenant cette fonctionnalité (je suis encore en 3.4), mais pas encore Gnome.

        En tout cas ça a l'air assez puissant comme système et ça ne brise pas la compatibilité. Reste maintenant à bien l'intégrer dans les environnements de bureau et avec les outils de recherche comme Kat et compagnie.
  • # NOOFS ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Le système de fichier dont tu parles existe déjà :-)

    http://www.noofs.org/
    • [^] # Re: NOOFS ?

      Posté par . Évalué à 2.

      la team noofs sera dailleurs presente au salon 'solutions linux' au stand EpX dans le village assos.
  • # Type MIME et systeme de fichiers indéxés avec attributs étendus

    Posté par . Évalué à 2.

    Beh c'est clair ... ah ca serait une bien belle évolution du bureau ça !

    Eh ... j'ai une idée ! Des bureaux virtuels (9 par défauts et jusqu'a 32 maxi), avec des librairies partagées pour les formats, qui permettraient d'interpréter n'importe quel format de fichiers MIME a partir de n'importe quel logiciel (Paint pouvant ouvrir un PSD) ... on les appellerait les "Data Translators" !!

    Et puis on pourrait aussi completement dénoyauter le systeme, ce qui permettrait de faire des mises à jours systeme sans jamais avoir a rebooter, et de killer un "server" si il plante sans que les autres n'en soient affectés !

    On pourrait aussi permettre aux fichiers a peine commencé d'être téléchargés ou créées d'être lu, afin des les verifier (compression audio / divx, ...)

    Ca serait un super projet ! Un super projet qui a pourtant aujourd'hui presque 12 ans et qui s'appelle BeOS ;)
    Repris aujourd'hui sous le nom de Zeta.
    Par contre, les news sur www.beosfrance.com (auto-promo), elles sont fraiches ; )
  • # Halte au troll !!!!

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    A chaque fois on y a droit... Les tags sapue... L'arborescence cépabien

    Bon on va dire que les 2 on des avantages et des inconvénients, et surtout: ils sont complémentaires ! Comme la navigation arborescente/spaciale : on s'en sert pas pour les mêmes choses, mais ça donne de nouveaux outils pour bosser dans de meilleures conditions selon le contexte !

    Voilà, c'est dit !
    • [^] # Re: Halte au troll !!!!

      Posté par . Évalué à 3.

      Moué ca c'est du centrisme social-démocrate.
    • [^] # Re: Halte au troll !!!!

      Posté par . Évalué à 2.

      Bien évidemment une arborescence classique a des avantages. Mais on peut la simuler trivialement avec des tags. On pourrait donc décider de généraliser l'utilisation des tags de façon transparante.

      Le problème est celui du contexte. Il est clair pour beaucoup que des tags, c'est pratique pour de la musique ou pour des photos. Moi, je me casse la tête pour ranger les articles de recherche (pdf, ps ou même doc et dvi) que je réccupère un peu partout. Visiblement, les gens ne considère pas que les tags sont utils dans la contexte du système de fichier et ça m'énerve.

      Voilà.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.