Journal Fake Macron

Posté par . Licence CC by-sa
5
3
jan.
2018

Lors de ses voeux à la presse ce mercredi Macron à annoncée un projet de loi pour "se protéger" contre la diffusion de fausses nouvelles sur Internet lors des "période électoral".
Macron annonce que : "Les plates-formes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publique l'identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus".
De même : "En cas de propagation d'une fausse nouvelle il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé". Il sera possible de "supprimer le contenu mis en cause, déréférencer le site, fermer le compte utilisateur concerner, voire bloquer l'accès au site internet."

Bref ce projet de lois me laisse dubitatif et vous ? Ni a t'il pas un risque de dérive ? Censure ?

Huffingtonpost
Le Figaro
Europe 1
20 Minutes
Le point

  • # Heu...

    Posté par . Évalué à 4 (+8/-6).

    Je n'y crois pas une seule seconde. Ça reviendrait à fermer à peu près tous les sites de la fachosphère qui sont des spécialistes du genre. Et Macron doit quand même sa victoire à son (absence d')opposante au second tour. J'attends de voir ce que ça va donner mais je n'attends vraiment rien de paroles en l'air de cette nature.

    • [^] # Re: Heu...

      Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+3/-9).

      Ça reviendrait à fermer à peu près tous les sites de la fachosphère qui sont des spécialistes du genre.

      Ceux-la sont déjà illégaux, ce n'est pas vraiment le sujet Le sujet est de savoir si on facilite les moyens pour appliquer la loi qui existe déjà.

      A noter qu'en Allemagne la loi existe pour faciliter le blocage sur Twitter et Facebook depuis le 1er Janvier (mais elle ne s'applique pas à des "petits sites").

      Macron doit quand même sa victoire à son (absence d')opposante au second tour.

      Il doit la victoire à la nullité forte de convaincre le peuple (faut dire, se faire passer pour victime n'aide pas vraiment) de certains candidats et à des "affaires" d'autres candidats.
      Le deuxième tour n'a servi qu'à constater quelles personnes mettent leur agenda politique au dessus du risque d'avoir le pire et au dessus de faire comprendre qu'on ne veut pas du pire.

      je n'attends vraiment rien de paroles en l'air de cette nature.

      Pareil. c'est de l'a com', il faut attendre de voir le projet de loi pour savoir si rien ne change ("ancien monde" conspué par Macron mais dont il a une tonne de manies…) ou si il y aura une volonté de mettre des moyens réels pour stopper les fakenews.

      • [^] # Re: Heu...

        Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

        Du coup, si je comprends bien, on a déja une loi qui punit ca, mais on l'applique pas, alors on va faire une loi qui punit ca (et on l'appliquera toujours pas) ?

        • [^] # Re: Heu...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+5/-3).

          Ca m'a l'air bien parti.

          Pour donner une idée, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas aujourd'hui appliquer la loi sur les fausses nouvelles associée à la loi sur l'obligation pour les hébergeurs de retirer du contenu illicite (bizarrement très utilisé pour la contrefaçon numérique mais pas ailleurs…), à la limite en clarifiant au niveau de l’exécutif (sans nouvelle loi) pour les mal-comprenants.

          Rien de nouveau, pour l'égalité femme-homme "priorité du quinquennat", les lois sont déjà la mais manque de volonté politique pour les appliquer (que ce soit l'ancien exécutif ou le nouveau, sans parler de la garde rapprochée de Macron à 99% homme blanc) donc on parle de faire de nouvelles lois (euh…)

          Le "nouveau monde" ressemble pas mal à l' "ancien monde"…

        • [^] # Re: Heu...

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          Du coup, si je comprends bien, on a déja une loi qui punit ca, mais on l'applique pas, alors on va faire une loi qui punit ca (et on l'appliquera toujours pas) ?

          Bienvenue en politique.

  • # Juge et parti

    Posté par . Évalué à 7 (+17/-3).

    Qui décide ce qui relève de la fake news et ce qui relève de l'information autorisée ?

    • [^] # Re: Juge et parti

      Posté par . Évalué à 0 (+1/-4).

      La foule

      La communauté scientifique, via les gouvernements des nations, ou des instances supra-nationales (l’OMS par exemple).

      La vérité elle-même. Quand on a une preuve de la fausseté d’une news, on peut raisonnablement classer celle-ci comme une fake-news.

      Ta remarque est judicieuse. Quand on « détient la vérité », du moins qu’on est considéré comme tel, et qu’on détient en même temps le pouvoir, il pourrait paraître tentant de prendre ses distances avec la vérité, pour un intérêt quelconque, devenant de ce fait soi-même une source d’informations fausses.

      Ce qui freine ce phénomène c’est la nature même de la vérité, donc du mensonge. Il finit toujours par être découvert dans un futur plus ou moins éloigné. Donc même si une personne, ou un groupe, peut mentir et profiter de ce mensonge, puisqu’il ne sera pas découvert tout de suite, à la longue, si cela se répète, on peut déterminer que cette personne, ou ce groupe, n’est pas digne de confiance.

      Dans le monde tel qu’il est aujourd’hui, à la vitesse ou circule l’information, je dirais que les mensonges durent de moins en moins longtemps. Bien sûr, les décisions se prenant aussi aujourd’hui bien plus vite qu’avant (trading haute-fréquence par exemple), un mensonge avec une faible durée de vie peut encore être très effectif sur les choses, donc changer la vérité future elle-même !

      • [^] # Re: Juge et parti

        Posté par . Évalué à 9 (+9/-1).

        La vérité, c'est très relatif. Il n'y a qu'à lire un livre d'histoire étranger pour se rendre compte qu'il y a plusieurs versions de l'Histoire et que la vérité n'est pas la même partout.

        Par exemple, quid de sujets ouverts aux débats comme le sexe des mots, l'homéopathie, les illuminatis, le réchauffement climatique, le mort de debian ou la supériorité de vim sur emacs ? Qui va trancher les trolls pour déterminer le fake de la vraie news ?

        • [^] # Re: Juge et parti

          Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-3).

          oula, il y a quand même des choses qui sont objectivement et scientifiquement fausses. Si je répands une rumeur comme quoi la terre est plate, ben, quand même, hein, c'est une fake news, ça ne se discute pas trop…

          • [^] # Re: Juge et parti

            Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

            http://www.slate.fr/story/104247/physiciens-persuades-hologramme-geant
            si nous vivons dans un univers a deux dimensions alors la terre est plate

            • [^] # Re: Juge et parti

              Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

              Craig Hogan et d’autres physiciens ont donc créé un instrument appelé Holometer constitué de lasers très puissants pour découvrir à un niveau submicroscopique qu’il y a une limite aux informations présentes dans l’espace temps. Pour l’instant, ils n’ont rien trouvé…

              Ouf, la Terre est donc toujours ronde :)

              Je me demande quelle est la réaction des adeptes de la Terre plate si on leur demande de nous en montrer les bords ?

              • [^] # Re: Juge et parti

                Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

                Enfin les platistes, ça sent bon l'expérience grotesque-o-trollesque afin de décridibiliser les autres mouvements dubidatifs.

                Du coup, on a des gars comme toi qui sont prêts à mettre tout sur le même niveau. Illuminati, JFK, Platistes…

                Quant à la législation en question, en omettant l'hypothèse du juge et parti, ça me semble plutôt positif et normal que le menteur en soit tenu rigueur.

                • [^] # Re: Juge et parti

                  Posté par . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 05/01/18 à 17:19.

                  Enfin le pastafarisme, ça sent bon l'expérience grotesque-o-trollesque afin de décridibiliser les autres mouvements religieux.

                  Du coup, on a des gars comme toi qui sont prêts à mettre tout sur le même niveau. Chrétien, Musulman, Pastafarien…

                  À quels « mouvements dubidatifs » non grotesques, qui pâtiraient des « blagues » genre platisme ou pastafarsime, penses-tu ?

                  Il peut y avoir un autre phénomène qui explique que des gens « croient » à la Terre plate et arrivent à se persuader d’une telle ineptie, c’est une forme de rejet du système, de la société. Un simple moyen de se désolidariser, symboliquement et culturellement, des autres.

                  Pour eux ce n’est ni qu’on leur a lavé le cerveau à coup de fausses vérités, ni qu’ils se moquent des croyances ou des doutes des autres.

                  Quant à la législation en question, en omettant l'hypothèse du juge et parti, ça me semble plutôt positif et normal que le menteur en soit tenu rigueur.

                  Je n’ai pas compris cette phrase.

              • [^] # Re: Juge et parti

                Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

                Je me demande quelle est la réaction des adeptes de la Terre plate si on leur demande de nous en montrer les bords

                La terre peut être plate sans avoir de bord. Soit car sa taille est infinie, soit car c'est un tore bidimensionel.

              • [^] # Re: Juge et parti

                Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

                « Je me demande quelle est la réaction des adeptes de la Terre plate si on leur demande de nous en montrer les bords ? »

                Malheureusement ce n'est pas possible car la Terre est soumise à des conditions aux limites de type Born von Karman.

                Sur cette plaisanterie, je rajouterais deux remarques :
                1) Il s'agit d'une eutrapélie. Ne pas prendre au sérieux ce qui précède.
                2) En fait, Terre plate, Terre sphérique, Terre ellipsoïde… toutes ces choses ne sont que des modèles physique. Il me semble que c'est une erreur épistémologique d'y chercher la vérité. Chacun de ces modèles fonctionne bien dans son domaine d'application. Aucun n'est vrai.

              • [^] # Re: Juge et parti

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

                Terre ronde il faut le dire vite, la forme tient plus d'une patate que d'une sphère (sur une image de la Terre sans eau c'est flagrant). La troisième guerre mondiale fera surement de la purée.

                • [^] # Re: Juge et parti

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

                  La déformation dûe à la force centrifuge est de 1/300ème, donc non visible à l'œil nu (43 km de déformation sur 12000 km de diamètre).

                  Les creux (11 km) plus les bosses (9 km) sont de l'ordre de 1/600ème.

                  Avec un creux pile à un pôle et une bosse pile sur l'équateur, ça fait 1/200ème.

                  Si on ramène ça à la taille d'un ballon de football (22 cm de diamètre) ça donne 1,1 mm entre une hypothétique fosse au pôle et une montagne sur l'équateur --> invisible car éloignés de 10 cm
                  Et la surface serait rugueuse de 0,4 mm si on a la fosse des Mariannes juste à côté de l'Evrest. Donc c'est plutôt 0,2 mm dans le pire des cas.

                  Wikipedia indique « Proportionnellement, c'est un peu moins lisse qu'une boule de billard neuve ». Intuitivement j'ai un gros doute.

                  • [^] # Re: Juge et parti

                    Posté par . Évalué à 7 (+4/-0).

                    Wikipedia indique « Proportionnellement, c'est un peu moins lisse qu'une boule de billard neuve ». Intuitivement j'ai un gros doute.

                    Bah pourquoi ? Si je suis le début de ton raisonnement : 0,2 mm sur un ballon de foot ça va faire (à la louche carrée) du 0,02 mm sur une sphère de la taille d’une boule de billard, ce qui représenterait une boule de billard avec de bonnes rayures. Donc c’est bien ça, la Terre est un peu moins lisse qu’une boule de billard, mais quand même vachement lisse. Non ?

                    • [^] # Re: Juge et parti

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                      D'où le doute sur le patatoïde « évident. » Mais peut-être que cette qualification n'était destinée qu'à introduire la purée. Non ? Ceci dit, les armes nucléaires ont un peu du mal à égratigner significativement la boule de billard. À peine peut-on creuser de jolies petites criques.

                    • [^] # Re: Juge et parti

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

                      Après réflexion je valide ce que tu dis : la terre est vraiment bien lisse.

                      Une bille de billard (je viens de ré-apprendre qu'on dit « bille ») fait environ 6 cm de diamètre. Ça nous donne du 0,05 mm d'aspérités dans le pire des cas (qui n'existe pas). Ce genre d'aspérité se sent sous les doigts si c'est bien net, alors qu'on ne sent rien sur une bille de billard. Mais sur terre les montagnes n'ont pas les flancs verticaux. Et elles ne sont pas à côté de profond trous.

                      Bon, on a quelle hauteur et pente d'aspérité sur terre ? Au doigt mouillé je dirais que ça ne doit finalement pas être loin de la bille de billard.
                      Ça c'est bien contre-intuitif :-) Je pense que presque personne ne se doute que la terre est « lisse ».

                      C'est étrange de penser qu'un bon gros océan sur une bille de billard fait 2 centièmes de mm de profondeur. Ça fait « toucher du doigt » le fait que l'écosystème est vraiment un truc auquel il faut faire un minimum attention.

          • [^] # Re: Juge et parti

            Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

            Si je répands une rumeur comme quoi la terre est plate, ben, quand même, hein, c'est une fake news, ça ne se discute pas trop…

            Aujourd'hui oui, mais ça n'a pas toujours été le cas.
            D'une manière générale, la science doit être révisionniste. La vérité, c'est juste une théorie qu'on admet jusqu'à ce que quelqu'un démontre qu'elle est fausse ou incomplète.

            Alors, oui, on trouvera des hurluberlus qui vont pondre des théories totalement fantaisistes ou complotistes. Mais je ne pense pas que les censurer soit une bonne chose, ça va les conforter dans la théorie complotiste.

      • [^] # Re: Juge et parti

        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 04/01/18 à 16:32.

        Quand on a une preuve de la fausseté d’une news
        Le problème n'est pas souvent la fausseté d'une nouvelle (on a plein de hoax idiots qui se promènent), mais surtout de la manière de la présenter.
        Regarde trois journaux au lectorat politiquement différent, un même fait peut être présenté de manière totalement partiale et incomplète (sauf dans le journal duquel tu te sens le plus proche, certainement à ton propre insu d'ailleurs).
        C'est encore pire avec les interprétations analyses qui sont faites par la suite.

        Prenons un exemple polémique :
        C'était une chose d'annoncer début novembre dernier 'Trump a été élu, son programme contient ceci et cela'. C'en fut une autre d'expliquer alors 'pourquoi c'est dommage'/'une catastrophe'/'c'est génial' (selon la politique de rédaction).

        Citons un journaliste, déjà au XIXième siècle : je suis payé pour m'assurer que les idées honnêtes ne paraissent pas dans le journal pour lequel je travaille https://en.wikiquote.org/wiki/John_Swinton

  • # Arf ces politiques…

    Posté par . Évalué à 10 (+8/-1).

    "se protéger" contre la diffusion de fausses nouvelles sur Internet lors des "période électoral".

    Comme si le reste du temps ce n’était pas un problème…

  • # Aucun changement de fond, un peu de forme

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+7/-6). Dernière modification le 04/01/18 à 08:39.

    Bref ce projet de lois me laisse dubitatif et vous ? Ni a t'il pas un risque de dérive ? Censure ?

    Je vais te choquer :
    Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

    Faudrait peut-être se renseigner sur la loi actuelle avant d'avoir peur.
    Macron a un classique d'annoncer des lois qui existent déjà (mais comme les gens ont oublié, ça leur fait plaisir), le tout est de regarder la mise en oeuvre (et sur ça, rien n'est dit, donc faut attendre).

    Rien de nouveau donc.


    Mais en fait, la question devrait être inverse : pourquoi parles-tu d'un risque de dérive, sous excuse de questionnement? Ca ressemble à une tentative de manipulation à utiliser le mot "censure" rapidement avant de réfléchir dessus.
    Question : pourquoi toi y vois-tu un risque de dérive et de censure, basé sur la loi actuelle? La loi actuelle est-elle pour toi un droit de censure? vu que tu as pensé à ces mots et que j'imagine que tu connais quand même la loi actuelle sur le sujet pour avoir un avis sur ce qui va être modifié, c'est que tu as eu une suite logique entre l'annonce et ces mots, que tu as oublié d'expliquer.

    • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      J'était pas au courant de cette article de la lois : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=68EC09A58D47CBFACE6CCEB33F515686.tplgfr28s_1?idArticle=LEGIARTI000006419726&cidTexte=JORFTEXT000000877119&categorieLien=id&dateTexte=. Mais si je lit bien le texte c'est si : "faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler". Cette lois sur les "fake news" à l'aire d'avoir un champ beaucoup plus large.

    • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

      Posté par . Évalué à 0 (+1/-2).

      Reste que malgré tout les gouvernement successive de Holande et Macron on comme même publier des lois sécuritaires.

    • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

      C'est vrai qu'utiliser le mot "censure" était un peu fort mais c'était une question d’où la présence du "?". Je n'ai pas arrêter mon opinion sur ce projet de lois. J'ouvrais une discussion sur ce sujet. Mais bon sa ma permit de voire qu'il y avait une lois qui existait sur ce sujet. Je suis loin d'être spécialiste sur le sujet de la "lois". Mais je m'y intéressent.

    • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

      Quand un gouvernement décide de ce qui peut ou ne peut pas être diffusé, on peut dire que c'est de la censure. Il n'y a pas besoin de réfléchir longtemps, c'est sa définition.

      • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Comme quoi la question mérite d'être posée.

      • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        De ce que je comprends de la loi actuelle pointée par Zenitram, ce n'est pas le gouvernement qui décide si un contenu peut etre interdit ou non mais un juge.

        Et de ce que j'ai compris de la déclaration de Macron, ca resterait un juge qui déciderait.

        Donc ce n'est pas de la censure.

        • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

          ce n'est pas le gouvernement qui décide si un contenu peut etre interdit ou non mais un juge.
          On passerait donc à un gouvernement des juges (non élus, et avec un contrôle démocratique très indirect). C'est encore mieux !

          • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

            Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

            On passerait donc à un gouvernement des juges (non élus, et avec un contrôle démocratique très indirect)

            C'est justement pour qu'il n'y ait pas de "contrôle démocratique" que l'on passe par des juges. Ça s'appelle l’état de droit et c'est plutôt une bonne chose en fait.

            • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

              Posté par . Évalué à 1 (+2/-3).

              C'est justement pour qu'il n'y ait pas de "contrôle démocratique" que l'on passe par des juges.
              Il dit qu'il ne voit pas le rapport.

              Ça s'appelle l’état de droit et c'est plutôt une bonne chose en fait.
              Veux-tu dire par exemple qu'élire ou pouvoir révoquer par un vote des juges est incompatible avec l'état de droit ?

              Ou encore : quis custodiet ipsos custodes ?

          • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

            Posté par . Évalué à -2 (+1/-4).

            Le gouvernement non plus n'est pas élu. Et à ma connaissance il n'est soumis à aucun contrôle démocratique significatif.

            • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              Et à ma connaissance il n'est soumis à aucun contrôle démocratique significatif.
              Tu as dû rater les élections législatives de 1997, l'obligation de recours au 49-3 du quinquennat 2012-2017, les séances de question au gouvernement qui ont lieu tous les mardi à l'Assemblée Nationale…

              • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                Posté par . Évalué à -1 (+1/-3). Dernière modification le 05/01/18 à 12:56.

                Ça c'est du contrôle parlementaire, pas du contrôle démocratique. Le parlement et le peuple c'est pas du tout la même chose.

                • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                  Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                  Ça c'est du contrôle parlementaire, pas du contrôle démocratique.
                  Excuse-moi, je pensais que le parlement était démocratiquement élu par le peuple pour le représenter.

                  • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                    Posté par . Évalué à 4 (+5/-2).

                    Le parlement est élu, mais selon un processus qui a pour effet que la majorité des parlementaires sont du même avis, ce qui n'est absolument pas représentatif du peuple. Exemple : en 2005 le peuple a dit non au TCE par référendum, en 2008 le parlement a voté pour ce même truc à 80%.

                    • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 06/01/18 à 22:36.

                      mais selon un processus qui a pour effet que
                      Aucun système de vote n'est parfait en dehors des cas où il y a 2 candidats ou si un électeur décide pour tous (une dictature quoi) (paradoxe de Condorcet, théorème d'Arrow).
                      Est-il pourtant possible de dire que le parlement n'est pas démocratiquement élu ?

                      • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                        Posté par . Évalué à 0 (+2/-3).

                        Je ne conteste pas qu'il soit démocratiquement élu, je conteste qu'il représente le peuple. Il est élu dans cette intention, on est bien d'accord, mais l'intention ne suffit pas : on ne peut que constater qu'en pratique le parlement ne représente pas le peuple. Et donc pour en revenir au sujet, je disais juste que le peuple n'a pas de pouvoir de contrôle sur le gouvernement (c'est le parlement qui en a et on a vu que c'est pas pareil), or un contrôle démocratique est par définition un contrôle par le peuple, donc il n'y a pas de contrôle démocratique sur le gouvernement.
                        Après c'est une très vaste question, au fond je pense que la démocratie est perdue à partir du moment où on confie le pouvoir à des représentants. Normalement toutes les décisions prises par le parlement on devrait les prendre nous-même directement.

                        • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                          Posté par . Évalué à 8 (+7/-1).

                          Alors, juste au cas où t’aurais pas compris, parce que visiblement y’a l’air d’avoir confusion, quand on dit que le parlement représente le peuple, on veut pas dire qu’il lui ressemble.
                          On veut dire que le parlement a reçu un mandat dudit peuple pour voter des lois et tout. Comme un avocat représente son client. C’est un des sens du verbe représenter.
                          Dingue, non?

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                        • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                          Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

                          au fond je pense que la démocratie est perdue à partir du moment où on confie le pouvoir à des représentants. Normalement toutes les décisions prises par le parlement on devrait les prendre nous-même directement

                          En pratique ça semble quand même bien difficile dès que le peuple en question représente plus d’un petit millier d’individus…

                          Si je ne dis pas de bêtise, le problème avec une assemblée qui serait plus représentative de la diversité des idéologies, ce qu’on avait à peu près sous la 4e République, c’est que les avis divergent trop pour avancer dans n’importe laquelle des directions, ce qui n’est pas terrible non plus. Difficile de trouver le bon équilibre entre une assemblée qui parle d’une seule voix (donc pas de débat, pas de choix, pas de démocratie) et une assemblée dans laquelle aucune majorité ne se démarque jamais (donc jamais d’accord, status quo permanent).

                          À mon avis, si une instance de la République peut être accusée de ne pas être tout à fait démocratique, ce serait plutôt le Conseil Constitutionnel, plus que l’Assemblée Nationale.

                          • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

                            Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                            c’est que les avis divergent trop pour avancer dans n’importe laquelle des directions,

                            Non les avis divergent trop pour qu'un gouvernement tienne tout une mandature. Cependant des alliances peuvent se former porter des réformes.

                            La Secu et le SMIC par exemple son issue de la 4e par exemple, la 3e semaine de congé aussi.

                            Dans l'absolu si les partis politiques étaient constructif, et pas un ramassis de godillots, tu pourrais même avoir un gouvernement qui tient toute la mandature et qui fait passer des réformes en faisant voter par l'un ou l'autre des bords de l'assemblée.

                            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Aucun changement de fond, un peu de forme

      Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

      Ce qui me semble inquiétant, c'est qu'on risque de passer d'une décision faite par un juge, avec un procès publique, à potentiellement une décision opaque faite par un fonctionnaire d'état. Et ça, dans le cas où le gouvernement et l'assemblée nationale continuent avec leur logique actuelle. C'est en effet une grosse tendance de laisser l'exécutif et l'administration prendre des décisions sur des sujets historiquement judiciaires (censure, terrorisme).
      Dans la République Française, le juge est garant de la liberté et du respect des lois.
      Si on arrive au stade où l'exécutif peut s'attaquer directement à la presse, ça va être compliqué de continuer à qualifier la France de démocratie.

  • # des fakes news y en aura toujours

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

    Ca n’empêchera pas les fakes news, quelque soit la loi, tu auras toujours les pro-(remplacez par n'importe quelle personnalité politique) pour répandre des fakes news sur les réseaux sociaux. Et même si une fakes news est vite repéré, beaucoup de monde en entend parlé.

    Pour lutter efficacement faut surtout apprendre à tout le monde à prendre du recul lorsqu'il reçoit une information. A être critique vis à vis de l'information (est ce que la source est fiable, partisane, est-ce un anonyme, quelle est la source de la source etc.)
    Mais bon si on apprend ça au gens ce sera plus difficile de faire des discours simplistes (les entreprises se barrent parce qu'il y a trop de charges/y a trop d'étrangers/On va créer une 6è république ça va régler tous nos problèmes)

    • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

      Posté par . Évalué à 6 (+5/-1).

      Là où il va y avoir un réel problème, c'est pour les fake news pseudo-scientifiques, parce qu'elles font un carnage, à la fois dans l'opinion publique, mais aussi dans la communauté scientifique, en distrayant les scientifiques des vraies questions. Quand on fait la liste, ça commence quand même à être lourd. Celles qui fonctionnent le mieux, c'est celles qui supposent un danger potentiel d'un truc qui existe et qui est déja commercialisé, ça plait beaucoup aux réseaux sociaux, et il y a un espace gigantesque pour ces kane news, parce que par définition, il n'existe aucune donnée scientifique qui prouve le contraire. Ça peut marcher avec n'importe quoi : les tubes néons nuisent à la vision (la preuve, regardez le nombre de gens qui portent des lunettes), l'encre des imprimantes est cancérigène, avaler des chewing-gums provoque des occlusions intestinales… Des trucs qu'on entend, qu'on a toujours entendu, qui tournent comme ça. Ça a toujours existé, mais dans l'ère pré-réseaux sociaux, ça n'avait pas de conséquences, et ça s'éteint tout seul après quelques dizaines d'années (qui a peur des fours à micro-ondes de nos jours?). Ce qui est fâcheux, c'est l'épidémie actuelle ; entre le wifi, les GSM, les sels d'aluminium dans les vaccins, les parabènes, on a une flambée de trucs dont les gens ont peur mais pour lesquels aucune donnée inquiétante n'existe. Paradoxalement, on sait très bien que la viande, l'alcool, etc. sont beaucoup, beaucoup plus dangereux, mais non, les gens font un scandale parce qu'ils sont obligés de faire leur pause clope à côté d'une antenne GSM.

      A être critique vis à vis de l'information

      Il y a des limites. Comment se faire une opinion fiable sur la dangerosité du glyphosate, par exemple? Les études scienfitiques et épidémiologiques ne sont franchement pas inquiétantes. Dans 20 ans, après des dizaines de millions d'euros dépensés, on saura certainement quantifier le risque, mais combien de nouveaux trucs dangereux vont sortir de Facebook entre temps?

      • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

        Posté par . Évalué à 4 (+5/-2).

        Tu n'as pas remarqué que le point commun entre antènnes relais, vaccins, linjy, etc, est que ce sont des technologies imposées? Au contraire du tabac, de l'alcool, etc.
        Je ne pense pas que ça concerne la science.

        • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

          Mouais, les particules fines sont imposées, et pourtant, il y a peu de gens qui vont cramer la bagnole diesel de leur voisin… Le contexte est aussi très différent. Les antennes relai, c'est un service collectif ; les vaccins, c'est une politique de santé publique, les compteurs électriques, c'est un investissement mené par une entreprise. Je ne pense pas non plus qu'on puisse spécialement blâmer le fait que des entreprises soient derrière ces technologies, parce que c'est aussi vrai pour le tabac, par exemple.

          La diffusion radio/TV est un exemple de "technologie imposée", qui, pourtant, pose beaucoup moins de problème que les émetteurs GSM (est-ce simplement parce que l'émetteur n'est pas visible?).

          Je ne pense pas que ça concerne la science.

          Disons que, dans une certaine mesure, ça concerne beaucoup les sciences sociales. Mais ça concerne aussi les sciences dures, désolé. Quand quelqu'un dit "je ne veux pas faire vacciner mon gamin parce que les sels d'aluminium sont toxiques", c'est une assertion qui est du ressort de la science, et qui est vraisemblablement fausse. L'argument est donc faux, et on peut l'écarter—c'est comme ça qu'avance la connaissance scientifique. Si certaines personnes refusent l'argumentation scientifique, c'est leur droit, mais ils ne peuvent pas user de ce droit pour contourner les politiques de santé publique ou empêcher leur voisin de mettre en place une borne Wifi.

          À un certain point, ça peut aussi concerner la médecine psychiatrique, puisque certaines peurs peuvent engendrer des douleurs physiques ou psychiques que la médecine peut soigner (ou au moins prendre en charge). Je ne suis pas sûr que les gens qui vivent dans des campings cars en montagne en sans se séparer de leur détecteur d'onde électromagnétique soient particulièrement heureux de leur situation.

          • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

            Posté par . Évalué à -5 (+0/-7).

            c'est une assertion qui est du ressort de la science, et qui est vraisemblablement fausse. L'argument est donc faux, et on peut l'écarter

            Ou est ta démonstration ?

            Sur l'aluminium vaccinal, il me semble maintenant très difficile d'affirmer qu'il est absolument sans danger.

            Myofasciite à macrophages

            Le diagnostic est établi par une biopsie du muscle concerné par l'injection du vaccin (généralement le deltoïde en France) qui la met en évidence. La biopsie musculaire pratiquée sur le site de la vaccination, le plus souvent le deltoïde gauche, montre une infiltration du fascia et du tissu conjonctif péri et endomysial par des macrophages PAS+ contenant des cristaux d’hydroxyde d’aluminium.

            Pr Romain Gherardi - Toxic Story: Deux ou trois vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins

            C’est pourtant le silence des autorités politiques et sanitaires sur la toxicité de certains composants qui a eu pour effets d’alimenter les doutes et de créer des polémiques. Soucieux de casser ce cercle vicieux et délétère, le Pr Romain Gherardi lève le voile sur ces obscurs adjuvants, présents dans la composition de nombreux vaccins, et auxquels il a consacré vingt années de sa vie. Son credo : pour sauver la vaccination, il est temps de ne plus mentir.

            2016 - La Depeche - Hépatite B: la justice reconnaît le lien entre la vaccination d'une puéricultrice et sa maladie

            La justice a reconnu le lien entre la vaccination contre l'hépatite B, réalisée il y a 23 ans sur une auxiliaire de puériculture de l'Isère, et la maladie musculaire qui lui a valu un arrêt de travail non indemnisé depuis 2010.
            […]
            Après une vaccination en 1993 dans le cadre de son activité professionnelle, puis un rappel en 1999, cette auxiliaire puéricultrice d’Échirolles avait développé, deux ans plus tard, une myofasciite à macrophages, qui se caractérise par une fatigue chronique, des douleurs articulaires et musculaires et des troubles cognitifs.

            Dec 2017 - Sud Ouest - Aluminium dans les vaccins : l’État condamné à indemniser une femme vaccinée

            L’Etat a été condamné par la cour administrative d’appel de Nantes à verser plus de 190 000 euros à une secrétaire médicale qui a présenté des troubles physiques à la suite d’une vaccination contre l’hépatite B.

            le Conseil d’Etat avait estimé en mai 2016 que "le lien de causalité entre la vaccination contre l’hépatite B subie par Mme L. dans le cadre de l’obligation vaccinale liée à son activité professionnelle et la myofasciite à macrophages dont elle souffre doit être regardé comme établi et de nature à ouvrir droit à réparation à son profit au titre de la solidarité nationale".

            • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

              Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

              C'est exactement ce que je dénonçais. Il n'y a aucune donnée scientifique qui pourrait suggérer un lien quelconque entre les adjuvants des vaccins et une quelconque maladie. Cette question n'intéresse pas la communauté scientifique, parce qu'il n'y a pas le moindre début de quoi que ce soit qui pourrait suggérer qu'il existe un effet. (*)

              La justice, les associations, des médecins peuvent raconter ce qu'ils veulent, la question n'existe pas, scientifiquement. C'est exactement comme si on prétendait qu'aucune étude n'ait jamais montré que la Terre n'était pas pyramidale. En effet, aucune étude n'a jamais montré que la Terre n'était pas pyramidale. Cette constatation n'amène aucun argument envers l'hypothèse qu'elle puisse l'être.

              il me semble maintenant très difficile d'affirmer qu'il est absolument sans danger.

              Comme il est épistémologiquement impossible de prouver l'absence d'un danger, cette question n'a pas de sens. La seule chose qu'on peut affirmer, c'est qu'aucune étude jusqu'ici n'a pu mettre en évidence un danger éventuel, ni par des approches épidémiologiques, ni par des approches biologiques ou médicales. Tous les particuliers ou les associations qui prétendent le contraire se basent sur des cas particuliers, ce qui n'a pas de valeur scientifique.

              Entre nous, je trouve assez inquiétant d'ailleurs que la justice se permette de se substituer aux institutions scientifiques, puisque les raisonnements sous-jacents sont simplement fallacieux (confusion entre coorélation et causation, qui plus est sur un échantillon de taille 1 fortement biaisé!). Mais la justice pourra condamner l'État autant de fois qu'elle le veut, pour les montants qu'elle souhaite, ça n'établira jamais un résultat scientifique.

              (*) Il faut toujours garder en tête que l'état des connaissances scientifiques est partiel et qu'un fait scientifique établi peut toujours s'avérer faux. Mais ça ne donne pas le droit de prétendre avoir raison contre les faits (c'est du charlatanisme, ça, c'est pas de la science).

              • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

                Posté par . Évalué à 0 (+2/-4).

                Entre nous, je trouve assez inquiétant d'ailleurs que la justice se permette de se substituer aux institutions scientifiques

                Et si les juges avaient eu des infos que tu n'as pas ?

                Mi novembre 2012, des spécialistes de la question tels que Romain Gherardi (France), Christopher Exley (Grande-Bretagne), Christopher Shaw (Canada) ou Yehuda Shoenfeld (Israël) s'associent, soutenus par le Réseau Environnement Santé (RES) et l'association Entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages pour protester dans une lettre ouverte à la ministre de la Santé (Marisol Touraine) et lors d'une conférence de presse contre le non-financement de leurs recherches alors que selon leurs derniers travaux épidémiologiques, concernant la « nocivité des sels d’aluminium », on est passé « du soupçon aux certitudes », au moins pour certains profils génétiques.

                Tu devrais lire le livre du professeur, il y explique ses recherches sur le sujet justement.

                2015 - Sciences et Avenir - Alerte à la toxicité de l'aluminium

                Le 11e Keele Meeting qui se clôt jeudi 5 mars à Lille alerte sur les risques croissant de l’aluminium sur la santé humaine. Les suspicions de toxicité deviennent des certitudes.

                Un lien certain a été établi avec une maladie, la myofasciite à macrophages, dont la survenue est désormais associée à la présence de sels d'aluminium dans certains vaccins. "En 2015, des résultats sont attendus sur le lien entre l'apparition de cancer du sein dans le quadrant supéro-externe (40% des cas) et l'application de déodorants et anti-transpirants contenant de l'aluminium" annonce Pierre Desreumaux.

                2017 - Sciences et Avenir - Aluminium dans les vaccins : des effets toxiques liés à une prédisposition génétique ?

                Comme le précisait récemment Romain Gherardi à Sciences et Avenir, ces travaux mettent en évidence une prédisposition génétique faisant réagir à l’aluminium des vaccins. Des gènes seraient en effet surreprésentés chez les patients affectés par une myofasciite à macrophages après la vaccination. Les chercheurs croient tellement en cette voie de recherche qu'ils ont déposé un brevet. Quelle sera la prochaine étape ? "Nous allons continuer à essayer de comprendre pourquoi et dans quelles conditions les adjuvants aluminiques peuvent induire des effets indésirables chez certains patients", nous indique Guillemette Crépeaux.

                2018 - ReporTerre - Vaccins et aluminium : ce danger que l’État refuse de voir
                2 : la recherche interdite
                3 : la loi des lobbies

                Optimiste envers et malgré tout, après vingt années de mépris glacial, Gherardi nous écrit par ailleurs : « Les faits sont têtus : les malades sont là et on identifie deux nouveaux cas par mois dans le seul hôpital Henri-Mondor. La piste d’une susceptibilité génétique chez ces patients sentinelles est très forte, leur maladie existe chez le mouton et peut être reproduite avec l’administration des adjuvants seuls, les consciences s’éveillent chez nos collègues partout dans le monde et même chez nos adversaires qui, à la lecture de notre analyse critique des articles de référence, admettent (en privé) que tout doit être repris à zéro. »

                Vidéo en conférence, ou à l'assemblée, ou chez Bourdin

                -Professeur, est-ce que ces adjuvants sont neurotoxiques ?
                -Chez l'animal, ils sont neurotoxiques, il n'y a aucune espèce d'hésitation à le dire. Le sont-ils chez l'homme, ça c'est une autre question, nous avons des raisons sérieuses de le penser, c'est à dire que nous avons vu plusieurs centaines de patients avec [MFM] qui étaient porteurs d'une lésion musculaire témoignant de la persistance de cet adjuvant aluminium…

      • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Quand on fait la liste, ça commence quand même à être lourd.

        Les exemples que tu donnes, je n'en ai jamais entendu parler (tube fluo, chewing gomme, etc). À noter que je n'utilise pas de réseaux sociaux (Facebook etc).

        Donc finalement le problèmes est « certains utilisateurs des réseaux sociaux » du côté des émetteurs, et « ceux qui se préoccupent de l'avis des autres » du côté des récepteurs.
        Bon ben voilà c'est réglé :-)

        • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

          Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

          Les exemples que tu donnes, je n'en ai jamais entendu parler

          J'ai donné des exemples de rumeurs qui circulaient avant les réseaux sociaux. Tu es peut-être trop jeune :-) Il y a aussi le four à micro-ondes, qui était censé te griller le cerveau si tu restais à côté.

          Les exemples modernes, c'est les vaccins, le wifi, les antennes-relai, le gluten, et je ne sais pas quoi parce que je ne m'en préoccuppe pas plus que ça non plus.

          Et non, ça ne concerne pas que ceux que ça préoccuppe. Ou plus exactement, ça préoccuppe nos politiciens quand ça commence à représenter un pourcentage non-négligeable des électeurs, et du coup, ça oriente les politiques de santé publique, les réglementations, et les politiques de recherche. Donc ça a un impact.

      • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

        Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

        on a une flambée de trucs dont les gens ont peur mais pour lesquels aucune donnée inquiétante n'existe.
        C'est marrant, pour ma santé et celles de mes enfants j'aurais plutôt le réflexe inverse : tant que je n'ai pas plusieurs années (idéalement plusieurs dizaines d'années) de recul, je n'ai pas confiance.

        Personne n'avait de données inquiétantes sur l'amiante avant des années, sur le Distilbène avant des dizaines d'années le temps que les filles nées de mère ayant pris du Distilbène soient en âge d'avoir des enfants, sur le Mediator avant plusieurs années…

        • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Personne n'avait de données inquiétantes sur l'amiante avant des années

          Justement si :-) Depuis le début du 20ème siècle il y a connaissance de la mortalité élevée des travailleurs de l'amiante.

          Tout comme le plomb, les romains antiques savaient déjà, mais il a fallut bien longtemps pour l'interdire au 20ème siècle. Les romains l'utilisaient pour les canalisations car facile à travailler, et comptaient sur le dépôt de calcaire pour limiter les problèmes (aucune idée si ça marchait ou pas).

          Pour les médicaments il est clair qu'on ne peut pas tout deviner. Mais vu la puissance des labos, il y a de très fortes chances que « on » savait pour certains. Je crois que c'est la cas pour le Médiator, pas sûr.

    • [^] # Re: des fakes news y en aura toujours

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      A être critique vis à vis de l'information

      Et de soi-même. Le cerveau humain tombe facilement dans des biais cognitifs. C'est difficile de remettre en question une information qui correspond à nos convictions, alors qu'on sera facilement très critique sur une autre information.

  • # Périmètre

    Posté par . Évalué à 4 (+9/-6).

    Ceux qui défendent la théorie du ruisselement seront-ils concernés? Et ceux qui parlent d'un gars qui marchait sur l'eau? Et ceux qui disent que Fillon est un voleur? Et ceux qui disent que macron est un banquier? Et ceux qui disent que melanchon est un chaviste? Que marine est raciste?

    Sans contre-vérités, pas de vérité.
    Sans fake news, pas de débat.

    • [^] # Re: Périmètre

      Posté par . Évalué à 8 (+8/-1).

      Sans fake news, pas de débat.

      Pas besoin de fake news pour avoir des débats, j'aurais même tendance à dire que les fakes news détruisent les débats.
      Ceux qui propagent les fakes news ne sont pas ouvert au débat, leur seul but est de décrédibiliser quelqu'un. S'il était ouvert au débat, il rechercherait des vrais news pour présenter des arguments mais ça prend plus de temps.

    • [^] # Re: Périmètre

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      Euh, c’est pas parce que la bonne foi se définit en rapport à la mauvaise foi que la mauvaise foi est une bonne chose. Si personne n’était de mauvaise foi, on aurait juste pas de mot pour dire « bonne foi ». Pas sur que le débat s’en porterait moins bien.

      • [^] # Re: Périmètre

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Personnelement je ne sais pas penser sans dialectique.

        • [^] # Re: Périmètre

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          La dialectique avec que de la bonne foi, c’est possible. Si, si !

          Genre un avocat qui défend le diable parce que c’est son boulot, il le fait de bonne foi. Il tente de trouver dans la loi de quoi défendre son client. C’est de la dialectique.

          Un avocat peut aussi être de mauvaise foi et ne pas respecter le Code de déontologie des avocats (France). Mais la justice n’en sortira pas grandie.

  • # Bientôt des fakenews sous forme de publicités politiques en France

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Macron ne fait que devancer un phénomène qui va s'amplifier en France comme partout dans le monde. Par exemple, les USA, ayant une longueur d'avance en matière de fakenews politiques diffusées à coups de spots publicitaires lors des campagnes électorales, en sont à tenter de légiférer.
    Déjà, supprimer l'anonymat concernant les diffuseurs d'intox, ce serait un grand pas.
    "Il y a quelques jours, le Congrès a dévoilé un projet de loi consistant à contraindre Facebook, Google et d'autres géants des médias sociaux à divulguer l'identité des acheteurs de publicités en ligne, tentant ainsi de combler un vide exploité par la Russie durant la campagne."
    https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/030890706214-trump-les-fakes-news-et-linculture-des-americains-2131097.php

  • # Vivement cette Loi!

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+9/-2).

    Le gouvernement ne pourra plus répandre les fake news suivantes: le pouvoir d'achat va augmenter, la Loi travail est dans l'intérêt des travailleurs, faciliter les licenciements va favoriser l'emploi…

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Vivement cette Loi!

      Posté par . Évalué à 7 (+6/-1). Dernière modification le 05/01/18 à 11:05.

      faciliter les licenciements va favoriser l'emploi…
      Ben c'est surtout que les licenciements sont facilités, mais pas les démissions. Si les licenciements sont facilités, on devrait aussi avoir un préavis réduit à une journée (ou 15 jours à la rigueur) plutôt que 3 mois, la flexibilité devrait aller dans les deux sens.
      Comme ça on pourrait bien plus facilement jouer la carte 'j'ai une meilleure offre'.

      • [^] # Re: Vivement cette Loi!

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Ça se fait déjà : Tu cherches du boulot en parallèle et tu ne reviens pas de vacances dans ta précédente entreprise. Par contre tu risques de passer aux prudhommes donc mieux vaut ne pas être solvable.

      • [^] # Re: Vivement cette Loi!

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

        Pourquoi veux-tu éviter ces merveilleuses périodes de préavis où tu rigoles bien avec des futurs ex-collègues?

        Ahah tu vois ce merdier là? Et ben maintenant c'est pour ta gueule! LOL!

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

  • # Merde alors !

    Posté par . Évalué à 3 (+7/-0). Dernière modification le 05/01/18 à 13:03.

    On aurait pu savoir qui a financé Macron.

    Ah ben non on sait déjà en fait…

    Blague à part, savoir qui finance est une bonne idée. Mais comme par hasard on ne demandera pas à la presse traditionnelle d'en faire de même : liste des annonceurs, gros dons et subventions chaque année publiée par chaque titre…

    • [^] # Re: Merde alors !

      Posté par . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 05/01/18 à 17:29.

      [commentaire supprimé par l’auteur]

  • # L'extrême-droite et les fakenews, c'est reparti

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

    Il fallait évidemment que le FN, parti le plus condamné de France, empêtré dans les affaires avec de multiples mises en examen (pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé) allume des contre-feux. C'est fait par l'intermédiaire de son trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just qui relance une intox de la campagne présidentielle. http://www.liberation.fr/desintox/2018/01/05/le-tresorier-du-fn-relance-l-intox-sur-le-compte-de-macron-aux-bahamas_1620526
    Ce n'est pas une fakenews:
    http://www.lepoint.fr/justice/financement-du-fn-wallerand-de-saint-just-mis-en-examen-21-09-2015-1966806_2386.php

  • # Le délire continue ...

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

    Ca devient vraiment dramatique. On se rapproche de plus en plus d'un monde entre 1984 et "Le meilleur des Mondes". Après une 49-3 qui permet de te la mettre bien profond voici le projet, je choisis pour toi ce qui doit t'informer.

    Faut vraiment être une sacrée moule pour ne pas comprendre qu'il ne s'agit que d'un prétexte pour museler encore une fois les libertés fondamentales, le but n'étant pas de combattre les "Fake News" mais bien de s'attaquer aux organismes de presses qui ne veulent pas se ranger dans les rangs car n'étant pas sous contrôle de l'Etat ou d'un copain du pouvoir. Notamment RT France ou Sputnik … considérer comme des "organes de propagandes" (sic).

    Le terme "Fake news" arrive dans le champs lexical, c'est que plus personne ne fait confiance aux "journalistes".

    Petit rappel pour les pourfendeurs de la liberté d'expression la France "le pays des droits de l'homme" … est classée 39 eme (En chute libre) pour ce qui est de la liberté de la presse par reporter sans frontière.

    Je n'ai pas la source à cet instant pour twiter, mais elle peut se retrouver, depuis l'investiture macron ce sont des milliers de compte tweeter fermés. Ainsi que de nombreux journalistes de différents médias, car "pas dans les rangs". Même Poutine ne peut se targuer d'un tel résultat !

    La prochaine étape sont évidemment de s'attaquer à Internet, avec encore une fois les pseudos arguments à la cons "blablabla s'est contre les fakes news, l'axe du mal et compagnie", foutaise.

    Vivement les forfait Internet façon CanalSat avec 150 sites accessible maximum scrupuleusement séléctionnées par le haut-comité, qui nous permettront d'accéder à la connaissance et à l'informatio?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.