Journal Derniers résultats financiers de Red Hat

Posté par .
Tags : aucun
5
26
mar.
2009
Pas encore d'annonce, mais les résultats sont ici :
http://investors.redhat.com/releasedetail.cfm?ReleaseID=3730(...)

Pourquoi en faire un journal alors que je ne le fais jamais ?
1 - pourquoi pas
2 - lire la suite :-)

Le dernier trimestre de Novell était "catastrophique" pour la branche Linux :
http://ostatic.com/blog/novells-earnings-down-linux-business(...)

On a lu, et on pouvait le penser, que la crise économique actuelle pouvait favoriser le libre (plus spécifiquement ici GNU/Linux).
Avec la branche Linux de Novell qui se casse la gueule, on pouvait penser que Red Hat allait faire un carton sur la même période (histoire d'équilibrer la chute de Novell). D'autant plus que Jim Whitehurst a dit plus d'une fois que la crise est profitable à Red Hat.
À mon avis il en est rien, ou du moins c'est très discutable.
Certes entre l'exercice 2008 et 2009, il y a une progression très respectable de 25 %. Mais ça fait depuis des années que Red Hat n'a pas eu une progression inférieure à 25 %.
Mais plus (malheureusement) remarquable, le chiffre d'affaire par trimestre de Red Hat n'a pratiquement pas varié depuis ces 4 derniers trimestres ! Trois trimestres sans progression, c'est du jamais vu chez Red Hat. Les trois derniers trimestres sans progression sont manifestement liés à la crise.
Voir : http://investors.redhat.com/common/download/download.cfm?com(...)

On peut se féliciter de voir que la crise ne fait pas chuter Red Hat comme pour tous les autres. Maigre consolation, sans la crise Red Hat aurait progressé au-lieu de stagner.
Red Hat subit la crise pratiquement comme les autres. A la différence des autres, Red Hat était en forte progression ce qui lui permet de seulement "stagner". Mais si on combine Red Hat avec Novell, le libre pour entreprise a pris une claque.
On peut se dire que les effets positifs de la crise sur le libre ne se sont pas encore fait sentir. Pourquoi pas. Il faudra surveiller de prêt les prochains résultats.
Est-ce que Red Hat doit basculer en mode "gestion des acquis" ?
Pas vraiment. Au niveau produit Red Hat en entre deux eaux. RHEL 5 est sorti depuis plus de 2 ans, RHEL 6 est donc évidemment en préparation, il n'y a pas encore eu retour sur investissement du rachat de Qumranet (Solid ICE et Spice), idem pour ovirt (qu'on trouvera avec RHEL 6), FreeIPA 2 est en plein développement, etc.

Conclusion : la crise ne profite pas à GNU/Linux. En tout cas, il est plus que stupide de compter sur la crise. C'est comme d'hab, GNU/Linux doit compter sur ses propres qualités et les développer.
  • # Court terme / Long terme

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    En tout cas, il est plus que stupide de compter sur la crise.

    Tu regardes avec 1 ou 2 ans de décalage (ie le résultat du T4 2008 dépend de décisions prises au minimum au T4 2007 lors des prévisions budgétaires pour 2008, voire des décisions "stratégiques" prises en 2006 et en cours de mise en œuvre), soit bien avant la crise financière (rappel : au T3 2008 ce n'était pas encore la crise!)

    Une entreprise ne décide pas de la migration de son coeur de SI en 3 mois (ce que tu laisse imaginer, car tu dis que la crise n'a pas eu d'impact, donc que ce que les décisions du T4 2008 ont eu une mise en production au T4 2008, absurde)

    Donc ta conclusion est faussée : en ce moment, c'est la recherche à remonter sa trésorerie, donc les entreprises suppriment tout ce qui n'est pas vital, déploiement d'un nouvel OS compris. Et seulement après elles vont regarder à long terme pour "ne pas recommencer à dépenser n'importe comment".

    L'impact de la crise financière sur Linux se verra en 2010-2011 (prévision budgétaire au T4 2009 pour mise en oeuvre des choses rapides en 2010, pour la stratégie à long terme en 2011)
    • [^] # Re: Court terme / Long terme

      Posté par . Évalué à -6.

      > Tu regardes avec 1 ou 2 ans de décalage (ie le résultat du T4 2008 dépend de décisions prises au minimum au T4 2007 lors des prévisions budgétaires pour 2008, voire des décisions "stratégiques" prises en 2006 et en cours de mise en œuvre), soit bien avant la crise financière

      C'est un peu n'importe quoi...
      Donc la crise a débuté il y a 1 ou 2 ans selon toi ?
      Ce qui a été plannifié de longue date est généralement fait car la mise en oeuvre prend du temps avec des plannings contraingnants (installation réseau, bécane, installation OS, configuration, etc). On ne va pas laisser le matériel se tourner les pouces. C'est pour ça qu'IBM passe bien la crise. Il fait généralement dans le "lourd".

      > rappel : au T3 2008 ce n'était pas encore la crise!

      C'était le début. Ceci dit, j'ai dit une connerie, ce sont les 3 derniers trimestres qui sont équivalents, pas les 4 derniers. Donc 2 trimestres de suite sans croissances, soit 6 mois (grosso-modo comme la crise).
      Merci de l'avoir remarqué.

      > Donc ta conclusion est faussée : en ce moment, c'est la recherche à remonter sa trésorerie, donc les entreprises suppriment tout ce qui n'est pas vital, déploiement d'un nouvel OS compris.

      Tu dis la même chose que moi... sauf que tu es plus précis. En passant, tu te trompes de conclusion :-). Relis mon journal (à la fin).

      > L'impact de la crise financière sur Linux se verra en 2010-2011

      Oui. Mais l'impact de la crise existe déjà.
      2010-2011 sera les ajustements causés par la crise pour les gros investissements. Pour les petits ont a déjà l'impact. A ce moment on sera si la crise a profité au libre pour les gros investissements. M'enfin, si ça n'a pas profité pour les petits (Linux ne semble pas progresser plus en part de marché qu'avant), je ne vois pas pourquoi ça profiterait aux gros.
      Si je me trompe, tant mieux. Et je veux bien admettre que je me trompe, je me limite à l'interprétation des chiffres.
      Sur le long terme ce qui fait la différence est la qualité/technique. Je n'en parle pas ici (ou très peu).
      Red Hat n'a pas la réputation de pipoter. Jim Whitehurst dit que ses rencontres avec les entreprises, font apparaitre un soucis important de diminuer les coûts et qu'elles regardent de plus en plus vers GNU/Linux. On peut le croire ou non. On en sera ce qu'il en est plus tard.
      • [^] # Re: Court terme / Long terme

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.


        > > L'impact de la crise financière sur Linux se verra en 2010-2011
        > Oui. Mais l'impact de la crise existe déjà.


        tant que les LBO ( Leveraged_buyout qui me semble etre la majorité des crédits ) ne sont pas rappelés, il n'y a que des pécadilles de crises.

        L'objectif actuel de toute la planete est d'éviter le rappel des LBO.

        tu crois que la crise du crédit actuel est importante parce que ca pue déjà un peu, attends que l'ensemble des grands comptes coulent lors du rappel des LBO.

        un extrait de WP :
        Depuis le resserement des conditions d'emprunt sur le marché à l'été 2007, la question du financement des LBO s'est posé avec plus de force : 76 opérations n'avaient pas pu être bouclées sur l'année au 7 novembre 2007, pour un montant total de 202,3 milliards $[6].

        Le ralentissement de la conjoncture, qui s'est accéléré depuis 2008, met à mal un grand nombre d'opérations réalisée ces dernières années. Dans une étude récente ([1]), le Boston Consulting Group estime que plus de 50% des LBO devraient avoir des problèmes ("default") avec leur dette dans les 3 prochaines années. Pour un certain nombre d'entre eux, la situation sera dramatique au point que tout remboursement, voir même le paiement des des intérêts, sera impossible. Un nombre grandissant de cas se font jour en ce début 2009, autour de sociétés comme Autodistribution ou Terreal, où les banques doivent accepter une annulation allant jusqu'à 80% de leur dette.


        non, nous sommes pas encore au coeur de la crise ... nous sommes juste à son début.
        • [^] # Re: Court terme / Long terme

          Posté par . Évalué à 7.

          Bonjour IsNotGood

          Merci pour ta news, c' est très sympa de pouvoir suivre un peu de "nouvelles financières" ici (même si peut être il y a des lieus plus appropriés ? certainement, en tout cas moi je trouve sympa une petite nouvelle comme ça).

          La phrase : Mais si on combine Red Hat avec Novell, le libre pour entreprise a pris une claque.
          On peut se dire que les effets positifs de la crise sur le libre ne se sont pas encore fait sentir.
          me fait un peu réagir si tu permet. Car si Redhat et Novell sont les 2 poids lours du secteurs, ils sont les 2 poids lourds parcequ' ils sont des entités distinctes. Et on ne peux résumer le libre à eux, encore plus économiquement.
          Perso cela me semble logique que des poids lourds ressentent également les effets de la crise, c' est intrinsèquement lié à leur modèle. Une hausse spectaculaire du CA de Redhat aurait été bizarre en ce moment, non ? (je garde tout ma confiance envers redhat pour l' avenir mais on s' en fous).
          Le libre c' est avant tout une multitude de projets et de solutions. Et cet ecosystème est repris autant par des mastodontes comme HP (pour l' absolescence des hp-ux par exemple) et IBM (pour continuer le déploiement, l' utilisation et les services autour) que par les 'moyens' Novell et Redhat, mais aussi -et surtout- en tant développement du services pour les sociétés expertes en la matière (Cap Gemini, Tata-infosys ...), et aussi en tant que matière première pour les entreprises utilisatrices lorsqu' elles font évoluer leur S.I.

          Résumer le Libre à RedHat et à Novell, c' est résumer l' informatique à Intel ;) C' est pas faux, mais c' est largement incomplet.

          Et ce sont ces évolutions qui sont à surveiller, d' autant plus en ces temps de crises. Le problème est que c' est beaucoup plus difficilement mesurable, là où regarder Redhat et Novell est très facilement identifiable. Concevoir le libre en entreprise n' est pas acheter un produit (des services) à Redhat ou Novell, non non. C' est intégrer en interne une solution de messagerie (comme OBM) pour un service pour petit à petit assurer une transition pour une bascule globale. C' est aussi ne pas attendre qu' un sous traitant soit simplement un exécutant, mais lui demander d' être un véritable partenaire à objectif métier. C' est enfin mutualiser des couches logicielles avec ses partenaires, voir des communautés, afin d' optimiser le developpement et la maintenance.

          le libre pour entreprise a pris une claque. -> est vraiment faux :))

          Cdlt ;)
          • [^] # Re: Court terme / Long terme

            Posté par . Évalué à 1.

            Zut j' ai oublié les BSD et Cisco.
            mea culpa.
          • [^] # Re: Court terme / Long terme

            Posté par . Évalué à 2.

            > Car si Redhat et Novell sont les 2 poids lours du secteurs, ils sont les 2 poids lourds parcequ' ils sont des entités distinctes. Et on ne peux résumer le libre à eux, encore plus économiquement.

            Sûr. Ils sont de bons indicateurs néanmoins.
            Leur valeur ne représente pas l'activité autour du libre en entreprise. Ce n'est qu'une toute petite partie. Mais je crois que leur fluctuation est significative.

            > Perso cela me semble logique que des poids lourds ressentent également les effets de la crise

            Pourquoi pas. Ce que je voulais souligner est qu'apparament le libre ne profite pas de la crise. Ni dans l'absolu, ni en part de marché. Si le libre progresse, c'est comme pour les années précédentes. Pas de coup de pouce de la crise.
            Après on peut me dire que je me trompe, pas de soucis avec ça. Par exemple Red Hat vend un service. Peut-être que certains à la recherche de gain ont opté pour Centos, Debian, etc alors qu'ils envisageaient une RHEL initialement. Pour ces cas on n'a pas de mesure.
            • [^] # Re: Court terme / Long terme

              Posté par . Évalué à 1.

              Comme dit précedemment, le libre est un ensemble de solution/projets et outil que chacun intègre comme il l'entend.

              Se fier sur la bonne santé (ou non) des mastodontes comme redhat et novell permet effectivment de prendre un peu la température ; mais j'en reste à l'idée que c'est très largement incomplet pour se donner une idée du "libre en entreprise".

              Il faut se rappeler quand même que les entreprises qui ont les moyens et l'envie d'opter pour des solutions redhat/novell avec support et tout le toutim, ce sont quand même des entreprises de taille respectables pour ne pas dire les grands groupes ; voire aussi certaines administrations/universités.

              Mais tout ce "parc" de clients est loin de reflêter (à mon humble avis) l'ensemble des entreprises utilisatrice du libre (hint: le libre en entreprise) ; beaucoup de ces entreprises vont en effet confier leur informatique à leur employés internes qui vont pour certains prendre du debian ou autre distrib gratuite et faire office eux-même de support (avec la communauté sur les mailing list et l'ami g oo gle) ; ou encore l'informatique et le support seront externalisé.

              Donc bon, au final les résultats de redhat et de novell, ce ne me dit pas grand chose par rapport à la crise et le libre en entreprise, sans parler du fait que les résultats publiés sont liés à des prises de commande qui datent d'avant la crise ou au pire du début.

              mes 2 cents
              • [^] # Re: Court terme / Long terme

                Posté par . Évalué à 6.

                Tu fais parti des commentaires qui disent en gros : "en s'en torche le cul de Red Hat et consort".
                En passant, Red Hat c'est entre 15 et 20 % des contributions au noyaux Linux. Plus de 50 % des contributions au noyau Linux viennent de Red Hat, Novell, IBM, Intel, etc. C-à-d les gros dont vous vous torchez le cul mais dont la description de leur contribution dans une dépêche de patrick_g vous plonge dans l'extase et vous font pousser des "je le veux ! je le veux !".
                Red Hat c'est au moins 80 % de lwn/device-mapper/gfs2, etc.
                Plus de 30 % pour gcc/libc/binutils/etc.
                Etc.
                Etc.

                Mais c'est compris, vous vous en foutez, ça ne signifie rien, c'est sans importance pour GNU/Linux (selon vous).

                Vous êtes plus soucieux du prix, pardon de la gratuité, que d'avoir un écosystème autour de Linux qui permet à Linux de se développer (avec des développeurs payés). Ce n'est pas avec les contributions d'Ubuntu, Mandriva, etc que Linux va décoller. Même avec le renfort d'une bonne campagne de pub qui dit comme GNU/Linux est généreux et blablabla.
                Jim Whitehurst (PDG de Red Hat pour ceux qui ne suivent pas) a fait un discours il y a peu temps pour souligner que Linux était mauvais pour attirer les contributions des utilisateurs en entreprise !
                Méditez sur ça et lachez votre bisounours.
                • [^] # Re: Court terme / Long terme

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Vous êtes plus soucieux du prix, pardon de la gratuité, que d'avoir un écosystème autour de Linux qui permet à Linux de se développer (avec des développeurs payés). Ce n'est pas avec les contributions d'Ubuntu, Mandriva, etc que Linux va décoller. Même avec le renfort d'une bonne campagne de pub qui dit comme GNU/Linux est généreux et blablabla.
                  [...]
                  Méditez sur ça et lachez votre bisounours.


                  Personnellement je m'en tape que linux décolle. Je ne fais pas un concours de qui a la plus grosse sur les parts de marchés.

                  De plus ton commentaire est une insulte à tous les projets de qualité qui vivent et évoluent sans contribution de Redhat novell, ibm ou intel. Le noyau linux ne les a pas attendu pour progresser et évoluer à ses débuts et la plupart des développeurs noyau payés par ces sociétés étaient déjà des développeurs noyau avant d'être embauchés. En gros on les paye maintenant pour faire ce qu'ils faisaient déjà sur leur temps libre, en orientant un peu leur développement.

                  De plus il existe d'autres OS libres (les BSD) qui évoluent très bien et son crédible (y compris en prod en entreprise) sans aide de leur part.
                  • [^] # Re: Court terme / Long terme

                    Posté par . Évalué à 3.

                    > De plus ton commentaire est une insulte à tous les projets de qualité qui vivent et évoluent sans contribution de Redhat novell, ibm ou intel.

                    Arrêtes le crack.
                    Je regarde les contributions, je vois que Red Hat, Novell, IBM, etc contribuent, j'en le prend en considération comme ceux qui contribuent hors de ces gros boites. Par contre, vous chiez sur les plus gros contributeurs. Pourquoi ? Une sorte de rébellion débile d'ado.

                    > et la plupart des développeurs noyau payés par ces sociétés étaient déjà des développeurs noyau avant d'être embauchés

                    Ce n'est plus le cas maintenant ni depuis bien longtemps. Je te laisse t'accrocher à ce truc intenable. Il y a maintenant 10 fois plus de développeur chez Red Hat qu'en 2000. Tous les nouveaux bossaient déjà gratos depuis 10 ans ? Ridicule.

                    > De plus il existe d'autres OS libres (les BSD) qui évoluent très bien et son crédible (y compris en prod en entreprise) sans aide de leur part.

                    Faut pas être difficule alors. Je n'ai pas vérifier à nouveau, mais il y a quelques mois FreeBSD ne gérait pas les processus de plus 4 Go sur amd64. Existe-t-il maintenant du lvm ? Etc.
                    Mais j'ai compris ton créneau, tu veux chier sur Red Hat et tous les arguments (même manifestement de très mauvaise fois (cf Sun vs Red Hat)) sont bons pour toi.
                    Red Hat est cher, ses contributions on peut s'en passer, d'ailleurs les employer de Red Hat n'ont pas besoin du salaire que leur verse Red Hat, etc. On est dans le grand n'importe quoi.
                    • [^] # Re: Court terme / Long terme

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Faut pas être difficule alors. Je n'ai pas vérifier à nouveau, mais il y a quelques mois FreeBSD ne gérait pas les processus de plus 4 Go sur amd64. Existe-t-il maintenant du lvm ? Etc.
                      Ce serait enfoncer une porte que de dire que Linux a plus de fonctionnalités que les BSD, notamment grâce au support de grosses entreprises, et la licence aide beaucoup !

                      Cela dit, ça n'empêche absolument pas que les BSD sont effectivement une alternative crédible, d'une part sur les systèmes personnels mais également en entreprise, ou jusqu'à preuve du contraire, tout le monde n'a pas besoin de processus de 18 Go pour gérer des bases de données de 120 To. D'autre part, il y a des points sur lesquels les BSD sont de bien meilleure facture d'après moi : par exemple, je trouve la documentation incommensurablement mieux faite que sous un système GNU/Linux.
                      • [^] # Re: Court terme / Long terme

                        Posté par . Évalué à 3.

                        > Cela dit, ça n'empêche absolument pas que les BSD sont effectivement une alternative crédible,

                        Si un serveur marche et rend service, il n'y a rien d'autres à demander.
                        M'enfin, on ne peut pas foutre la poubelle les atouts de Linux car il y a des servers sous BSD.
                    • [^] # Re: Court terme / Long terme

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Arrêtes le crack.
                      Je regarde les contributions, je vois que Red Hat, Novell, IBM, etc contribuent, j'en le prend en considération comme ceux qui contribuent hors de ces gros boites. Par contre, vous chiez sur les plus gros contributeurs. Pourquoi ? Une sorte de rébellion débile d'ado.


                      Arrête la diffamation.

                      Personne ne chie sur les plus gros contributeurs, ils sont justes - comme toute contribution libre - optionnels. Le projet ne meurt pas subitement sans eux.

                      ais j'ai compris ton créneau, tu veux chier sur Red Hat et tous les arguments (même manifestement de très mauvaise fois (cf Sun vs Red Hat)) sont bons pour toi.
                      Red Hat est cher, ses contributions on peut s'en passer, d'ailleurs les employer de Red Hat n'ont pas besoin du salaire que leur verse Red Hat, etc. On est dans le grand n'importe quoi.


                      ton cf, mets toi le au cul vu que tu as montré ton ignorance totale dans le premier domaine concerné et dans le métier de sysadmin.

                      Si RH disparaissait (ce que je ne souhaite pas), le projet linux ne disparaitrait pas et tous les serveurs linux de la planète ne s'arrêteraient pas dans un grand soupir.

                      Arrête de faire un jihad constant et accepte que RH n'est qu'un acteur parmi d'autres.
                      • [^] # Re: Court terme / Long terme

                        Posté par . Évalué à -1.

                        > ton cf, mets toi le au cul vu que tu as montré ton ignorance totale dans le premier domaine concerné et dans le métier de sysadmin.

                        T'as des actions Sun ?
                        Parce que je ne comprend pas pourquoi ton obsession à soutenir que Solaris est moins cher que RHEL. C'est tout simplement faux et on en a la preuve sur le site Sun.
                        Ton argument est "c'est moins cher, mais je ne peux pas le montrer à cause de négociations top secrètes et au cas par cas avec Sun". C'est une blague ?
                        Ton argument c'est "croyez moi puisque je vous le dis". C'est une blague !

                        > Si RH disparaissait (ce que je ne souhaite pas), le projet linux ne disparaitrait pas et tous les serveurs linux de la planète ne s'arrêteraient pas dans un grand soupir.

                        Si Debian, etc, etc, etc.
                        Si tu disparaissais ...
                        Si ma tante en avait deux, il n'y aurait pas une déchirure du continuum espace-temps.
                        C'est passionnant.
                • [^] # Re: Court terme / Long terme

                  Posté par . Évalué à 5.

                  A quel moment ai-je dit que je me foutais de redhat/novell ?
                  A quel moment ai-je dit que la gratuité avait plus d'importance pour moi ?

                  Tu interprètes à outrance mes propos, je sais que c'est de coutume ici pour alimenter des troll, et d'ailleurs bien souvent c'est marrant, mais là faut pas pousser bébé par la sortie.

                  J'ai juste essayé de rester factuel et te démontrer que baser son analyse du "libre en entreprise" avec les résultats de redhat/novell c'est juste incomplet pour les raisons que j'indiquais.

                  J'ai beau me relire, je ne vois pas ce que mon post laisse sous-entendre comme quoi je me moquerais de redhat ou que la gratuité avait plus d'importance pour moi.

                  Oh et puis tu sais, j'utilise du soft proprio tous les jours, et cela ne me poste strictement aucun problème contrairement à pas mal de libristes ici.
                  • [^] # Re: Court terme / Long terme

                    Posté par . Évalué à 1.

                    > Tu interprètes à outrance mes propos

                    Désolé. Mais tu as dis :
                    - "Donc bon, au final les résultats de redhat et de novell, ce ne me dit pas grand chose par rapport à la crise et le libre en entreprise"

                    J'avais lu "ce n'est pas grand chose par rapport ... [au] libre en entreprise"

                    En passant :
                    > sans parler du fait que les résultats publiés sont liés à des prises de commande qui datent d'avant la crise ou au pire du début.

                    La majorité des commandes de Red Hat sont des souscriptions. Tu ne les passes pas commande des mois à l'avance, mais qu'en tu en as besoin.
                • [^] # Re: Court terme / Long terme

                  Posté par . Évalué à 2.

                  En passant, Red Hat c'est entre 15 et 20 % des contributions au noyaux Linux.
                  Oui, tu as raison, les distributions linux et le libre c'est que un noyau, tout le monde sait ça, on s'en fout des contributions aux autres projets.
                  • [^] # Re: Court terme / Long terme

                    Posté par . Évalué à -1.

                    http://fedoraproject.org/wiki/RedHatContributions

                    Ça te convient mieux ?

                    En fait, je vais tout copier pour te faire plaisir puisque tu n'aimes pas la concision :

                    Fedora Project

                    Red Hat is the primary sponsor of Fedora Project and provides hosting, engineering and other resources. It has several hundred active developers participating and leading the project in different ways in coordination with the volunteer community members. It is a highly successful model pioneered by Red Hat within the Fedora Project that has inspired several other distributions like OpenSUSE and free software projects like MySQL and OpenSolaris.
                    Red Hat Enterprise Linux

                    Red Hat Enterprise is a open source product based on Fedora that is commercially supported by Red Hat.

                    * http://fedoraproject.org/wiki/RHEL

                    Upstream Focus

                    Fedora Project has a strong focus on not deviating from upstream as much as possible in all the different software it includes in the repository. The following is a general set of best practice guidelines on why this is a good idea, tips for sending your patches upstream, and the potential exceptions Fedora might make. The primary goal is to share the benefits of a common codebase for end users and developers while simultaneously reducing unnecessary maintenance efforts.

                    * http://fedoraproject.org/wiki/PackageMaintainers/WhyUpstream

                    Linux Kernel

                    Red Hat is the largest contributor and Red Hat developers are the leading contributors.

                    * http://www.press.redhat.com/2008/04/08/red-hat-leads-open-so(...)

                    Xorg

                    Red Hat is also the largest contributor to Xorg according to this report.

                    * http://www.phoronix.com/scan.php?page=article&item=x_ser(...)

                    Proprietary Software Freed

                    * Sistina GFS file system, LVM2 and associated clustering tools acquired for 31 million dollars and completely released as Free and open source software

                    * Netscape directory server open sourced as Fedora/Red Hat directory Server - Bought for around 25 million dollars and is completely released as Free and open source software. More information about Fedora Directory Server .

                    * Netscape Certificate System open sourced as the Dogtag certificate system. More information about Dogtag certificate server .

                    * Exadel

                    * MetaMatrix

                    Source for these information


                    eCos

                    Red Hat donated all the eCos copyrights to FSF

                    * http://www.redhat.com/about/presscenter/2004/press_eCosFSF.h(...)

                    Free Desktop
                    Fonts

                    * Lohit Indic Fonts
                    * Liberation fonts which provide Free and unrestricted metric equivalents to key Microsoft fonts

                    Desktop Software

                    * Firefox: we added support for the GTK+ and GTK+2 toolkits. Pango support, GNOME Integration. Current upstream contributions include security patches, and co-ownership of various linux-specific pieces of the project.

                    * gnome.org infrastructure, hosting and bandwidth

                    * Plymouth: graphical boot system

                    * pango: originally written and maintained

                    * glib, gtk+: most primary maintainers and developer work

                    * metacity: written and maintained

                    * nautilus: co-maintained

                    * gnome-panel: co-maintained

                    * gnome-session: maintained

                    * vte: written and maintained

                    * cairo: written (employee) and maintained

                    * gconf: written and maintained

                    * dbus: written (employee) and maintained

                    * DeviceKit: written and maintained

                    * hal: written (employee) and maintained

                    * Avahi: maintained

                    * PulseAudio: maintained

                    * gnome-keyring: written and maintained

                    * gnome control-center: co-maintained

                    * evince: written and maintained

                    * NetworkManager: written and maintained

                    * ["OpenOffice.org"] : fontconfig font/glyph fallback, headless plugin, xdg-userdirs, email-mailmerge backend, MSWord 2.0 filter, gcj port of Java dependencies, ppc64 port, co-author on gnome dialogs, x86_64 port, ...

                    * vino: written and maintained

                    * gnome-menus: written and maintained

                    * sabayon: written

                    * dogtail - UI automation and testing framework

                    * Xorg: major contributions and maintenance.

                    * AIGLX : Compositing desktop framework.

                    * virt-manager: written and maintained

                    The Core Operating System

                    * coreutils - developed and maintained

                    * LVM2, md - maintained

                    * KVM virtualization- developed and maintained

                    * Autofs - maintained

                    * SELinux - Maintains User space tools, Targeted policy, MCS

                    * Kernel 2.6 Audit subsystem - written and maintained

                    * ipsec - maintained

                    * crypto - maintained

                    * ext3 - Written and maintained

                    * vfs- Written and maintained

                    * usb - patches

                    * Kernel 2.6 Virtual Memory manager - Written and maintained

                    * kernel 2.6 CPU scheduler - Written and maintained

                    * netdump and netconsole

                    * NPTL - Written and maintained

                    * Tux - Written and maintained

                    * several SATA drivers

                    * Several network drivers

                    * Network stack

                    * parted - co-maintained

                    * grub - development

                    * util-linux-ng - maintained

                    Key Open Source Development Tools

                    * glibc - Major contributions. Maintained.

                    * gcc and gcj - Major contributions

                    * binutils -

                    * elfutils - Written and maintained

                    * libuser

                    * "libxml2 and libxslt" development - Written and maintained

                    * gamin - FAM replacement library done within Fedora - Written and maintained

                    * Gnulib - GNU Portability Library - Major contributions. Written and maintained.

                    * Eclipse
                    * Autotools plugin : written and maintained
                    * RPM Specfile editor : written and co-maintained
                    * On-going work to ensure upcoming 3.4 release works for Linux distributions
                    * Continues long-standing work in same vein

                    Administration Frameworks

                    * RPM - Written and maintained

                    * up2date - Written and maintained

                    * anaconda - Written and maintained

                    * firstboot - Written and maintained

                    * system-config-tools - Written and maintained

                    * yum - Maintained

                    * func - Written and maintained

                    * cobbler - Written and maintained

                    * spacewalk - Written and maintained

                    System Clustering

                    * gfs - Written (Sistina) and maintained

                    * gfs2 - Written and maintained

                    * dlm - Written and maintained

                    * gulm - Written and maintained

                    * cman - Written and maintained

                    * rgmanager - Written and maintained

                    * ccs - Written and maintained

                    * fence - Written and maintained

                    * system-config-cluster - Written and maintained

                    * gnbd - Written and maintained

                    * dmraid - Written and maintained

                    * bddraid - Written and maintained

                    * csnap - Written and maintained

                    * JFFS2

                    * More information on clustering .

                    Service Management

                    * booty - Written and maintained

                    * chkconfig

                    * initscripts

                    * kudzu - Written and maintained

                    * MAKEDEV

                    * mkbootdisk

                    * mkinitrd - Written and maintained

                    * ntsysv - Written and maintained

                    * rhpl - Written and maintained

                    * rootfiles

                    * sysreport - Written and maintained

                    * sos - Written and Maintained

                    Internationalization

                    * Lohit Indic Fonts - Upstream.

                    * AR PL Uni Chinese Fonts

                    * SCIM Input Framework

                    * gettext

                    * Anthy Japanese Engine

                    * Chewing Chinese Engine

                    * SCIM PinYin Chinese Engine

                    * SCIM Hangul Korean Engine

                    * M17N Indic Engine

                    * PAPS text printing filter

                    Virtualization

                    * libvirt: The Virtualization API

                    * oVirt: The web based virtualization management app

                    * Virtual Machine Manager: A Python + PyGTK management application built with libvirt

                    * VirtInst A python library for simplifying provisioning of guest VMs with libvirt

                    * Supporting Xen virtualization

                    * Sponsoring KVM hypervisor development

                    Other Emerging Technologies Projects

                    * Cft: Record configuration changes and export as puppet manifest

                    * Augeas: Configuration editing tool and API

                    * Thincrust: Tools for Building Appliances

                    * SystemTap project

                    * SELinux MCS

                    * One Laptop per Child Creating operating system, designing and implementing both UI and drivers.

                    Other

                    * cdparanoia - maintained

                    Upstream Developers

                    This is not a comprehensive list of all developers on major upstream projects but just some well known ones that Red Hat sponsors.

                    TODO - Add many more
                    Linux Kernel

                    * Alan Cox - Core developer, numerous contributions
                    * Ingo Molnar - x86 subsystem maintainer
                    * Al Viro - VFS subsystem maintainer, #1 committer according to LF report
                    * David Miller - Sparc Port maintainer, #2 committer according to LF report
                    * Jeff Garzik - Sata subsystem maintainer
                    * John Linville - Wireless subsystem maintainer
                    * Stephen Tweedie - Ext3 filesystem developer
                    * Eric Sandeen - XFS, Ext4 filesystem developer
                    * Josef Bacik - Btrfs filesystem developer
                    * Rik Van Riel - VM developer
                    * Ric Wheeler - Filesystem developer
                    * Val Henson - Filesystem developer
                    * Dave Jones - Fedora kernel maintainer
                    * Kyle McMartin - Fedora kernel maintainer
                    * Chuck Ebbert - Fedora kernel maintainer
                    * Eric Paris - LSM/SELinux/Audit/Capabilities maintainer

                    Core components

                    * Ulrich Drepper - Glibc, lead maintainer
                    * Jakub Jelinek - GCC developer
                    * Roland Mcgrath - Glibc developer
                    * Jim Meyering - Coreutils, lead maintainer; Gnulib
                    * Karel Zak - util-linux-ng, lead maintainer

                    Xorg developers

                    * Adam Jackson - Xorg release engineer and core developer
                    * Dave Airlie - Direct Rendering Infrastructure, ATI drivers developer
                    * Peter Hutterer - #1 Xorg committer, MPX (multi pointer X) developer
                    * Kristian Høgsberg - Compositing desktop (Underlying feature for Compiz) including AIGLX
                    * Kevin E Martin
                    * Rik Faith
                    * Søren Sandmann Pedersen

                    GNOME developers

                    * Mathias Clasen - GTK, lead maintainer
                    * Owen Taylor - GTK developer
                    * Dan Williams - NetworkManager lead maintainer
                    * David Zeuthen - DeviceKit/HAL, PolicyKit lead maintainer
                    * John Palmeri - D-Bus, lead maintainer
                    * Ray Strode - GDM developer
                    * Colin Walters - D-Bus developer
                    * Richard Hughes - gnome-power-manager, PackageKit lead maintainer
                    * Bastian Nocera - Totem, lead maintainer
                    * Dan Winship - core GNOME developer
                    * William Jon McCann - GDM. ConsoleKit developer
                    * Jonathan Blandford - early GNOME developer

                    KDE developers

                    * Than Ngo - Fedora KDE maintainer
                    * Lukáš Tinkl - Fedora KDE maintainer

                    OpenJDK developers
                    Current team

                    * Lillian Angel
                    * Gary Benson
                    * Deepak Bhole
                    * Andrew Haley
                    * Andrew Hughes
                    * Ioana Ivan
                    * Omair Majid
                    * Mark Wielaard

                    Former members

                    * Thomas Fitzsimmons
                    * Kyle Galloway
                    * Francis Kung
                    * Keith Seitz
                    * Joshua Sumali

                    References

                    * Linux Ecosystem - Analysis showing Red Hat as the leading contributor to a number of core projects including Linux, Xorg, GCC etc.
                    * Security Response - Red Hat's transparent and better security record.
                    * Who wrote 2.6.20? Analysis showing Red Hat as the leading contributor to the Linux Kernel
                    * Who wrote - and approved - 2.6.22 Analysis showing Red Hat as the leading contributor to the Linux Kernel
                    * Who wrote 2.6.23 Analysis showing Red Hat as the leading contributor to the Linux Kernel
                    * Where 2.6.25 came from Analysis showing Red Hat as the leading contributor to the Linux Kernel

                    * http://www.eweek.com/article2/0%2c1895%2c2121087%2c00.asp - Linux Kernel Reaps the Fruits of Real-Time Technology
                    • [^] # Re: Court terme / Long terme

                      Posté par . Évalué à 1.

                      <mode troll>C'est rigolo il y a moins de devs KDE provenant de RH que de Ubuntu</> cela n'empèche pas kubuntu d'être bien pourri mais c'est intéressant de noter à quel point RH a toujours autant d'a priori face à KDE/Qt...
                      • [^] # Re: Court terme / Long terme

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Dans le lien, c'est la contribution de Red Hat (d'employés Red Hat typiquement). Combien de fedoraistes bossent sur KDE et que font-ils ? Je ne sais pas exactement mais ils semblent appréciés des développeurs KDE (le passage à KDE 4 très tôt, les remontés de bug, un peu de développement, des mises à jours dans la version stable (F10 est passé de KDE 4.1 à 4.2)).
                        Le "Special Interest Group" KDE de Fedora :
                        http://fedoraproject.org/wiki/SIGs/KDE

                        > quel point RH a toujours autant d'a priori face à KDE/Qt...

                        Ce n'est pas ça. En tout cas plus aujourd'hui. Ce n'est pas une histoire d'à priori. C'est la culture Red Hat. C'est-à-dire se concentrer sur une solution pour un besoin au-lieu d'en gérer 50 qui font grosso-modo la même chose. Par exemple il n'y a qu'un noyau chez Fedora (pas de saveur "desktop" ou "server" ou "vanilla" etc). Il n'y a qu'un FS (ext*) de supporté par Red Hat même si xfs ou autre a des atouts. Red Hat préfère foncer et coder au-lieu de passer du temps à évaluer les différentes solutions et les maintenir. Ça permet à Red Hat d'avoir plus de personnes consacrées au développement (et donc d'avoir une forte expertise ce dont profite le service support) qu'à la maintenance de paquet. Bref, Red Hat bosse principalement sur Gnome et fin.
                        Si on veut KDE, on ne peut pas le louper :
                        http://fedoraproject.org/en/get-fedora
                        Mais, et ce n'est pas caché, KDE est considéré comme une alternative pour le projet Fedora. Pas une alternative dans le sens "moins bien que la solution par défaut", mais une alternative dans la gestion du projet Fedora. Fedora cherchera en premier à synchroniser ses plannings sur Gnome par exemple ou prendra plus de risque avec Gnome puisqu'ils ont l'expertise. Avec le nombre de développeurs qu'a Fedora/Red Hat sur Gnome c'est un peu normal. C'est sur Gnome que Red Hat a le plus d'influence. Puis le SIG KDE fera au mieux et les portes lui sont grandes ouvertes.

                        D'autres distributions ne mettent pas tous leurs oeufs dans le même panier (elles n'ont pas tord). Ce n'est pas le truc de Red Hat, c'est tout. Ça a été constaté plus d'une fois. Parfois des cohabitions sont supportées. Mais c'est plus subit que voulu par Red Hat.

                        Pour l'anectode, parfois sur les mailings Fedora on voit des propositions pour Fedora avec un noyau OpenSolaris ou FreeBSD etc. Avant toute évaluation la réponse est souvent du style :
                        - "Génial ! Fais le !".
                    • [^] # Re: Court terme / Long terme

                      Posté par . Évalué à 7.

                      T'essaie de gagner les pasBillpasGates awards ?
          • [^] # Re: Court terme / Long terme

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            tu sais mon poussin, là tu me réponds :p

            tu devrais faire attention à l'interface ;)
            • [^] # Re: Court terme / Long terme

              Posté par . Évalué à 2.

              Oupss désolé Moun's !
              Effectivement !



              purée a chaque fois je me rends compte qu' il me faut : 1. faire attention au 'répondre' et 2. me relire et corriger les fautes. Et à chaque fois... je me le re-dit ... :honte:
        • [^] # Re: Court terme / Long terme

          Posté par . Évalué à 3.

          Intéressant et surtout ... inquiétant

          Je ne connaissais pas alors, je fais part de mes petites recherches sur le sujet
          http://www.marianne2.fr/Les-LBO,-prochaine-bombe-de-la-crise(...)
          http://www.marianne2.fr/LBO-premiere-explosion-avant-le-krac(...)
          • [^] # Re: Court terme / Long terme

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            on ne va pas dire la vérité aux petites gens ... ils ne comprendraient pas comment une telle bombe puisse exister.

            pour te situer, essaie de reconstruire l'histoire de "La Compagnie des Glénans", la holding du Groupe Bolloré ( http://www.google.fr/search?q=groupe+bolloré ) ...

            vers la fin des années 90, la société "Famille Bolloré" détient 60% de Finfranline qui détient 51% de Omnium Bolloré qui détient 51% de Financière V qui détient 51% de Sofibal qui détient 51% de la Financière de l'Odet qui détient 51% de Albatros Investissement qui détient et 59% de La Compagnie des Glénans et 44% ( et 54% des votes ) de Bolloré Technologies qui détient et 42% de SDV et 56% de SAMLED

            tout le montage est fait uniquement de LBO, et me semble t il les dividendes de remboursements sont bloqués au niveau des mastodontes connus.

            après dans les années 2000, cela s'est compliqué un max avec tout plein de trucs rigolos.

            ... maintenant, imagine un rappel des LBO qui tiennent l'ensemble du groupe Bolloré ...

            imagine la catastrophe à l'échelle de la France et aussi à l'international de par l'effet domino que cela induit.

            tous les milliards ne servent en théorie qu'à freiner "au mieux" le rappel des LBO ... ce qui sauvent des millions d'emplois de gens qui ne comprennent rien à cet outil et qui n'imaginent pas que cela est une bombe à retardement qui signera la fin du monde avant le réchauffement climatique :D

            le problème est que pour sauver les LBO, il faut ... emprunter car personne n'a les liquidités, et si ce n'est pas le LBO qui acheve directement le système, il le fera en provoquant une banqueroute de l'ensemble des états n'étant plus solvable compte tenu de leurs dettes.

            La France partant déjà avec une dette colossale sera une des premières à tomber quand la dette passera la barre fatidique des 100% du PIB. Tout le calcul de l'état Francais est de prier pour que le PIB augmente autant que la dette, mais tel que c'est parti, la dette augmente et le PIB est en récession ...

            la collision est imminente ... veuillez enfiler vos gilets de sauvetage et attachez votre ceinture le choc sera violent.
            • [^] # Re: Court terme / Long terme

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              un vidéo qui présente un certain aspect du LBO :
              http://www.youtube.com/watch?v=thl_QLXl2mU
            • [^] # Re: Court terme / Long terme

              Posté par . Évalué à 2.

              Sur la définition du PIB, est-ce que l'augmentation de vitesse de circulation de l'argent fait augmenter le pib ?

              Genre si l'état paye à 15 jours et que les grand groupes respectent enfin les 30 jours, est-ce que cela se passera mieux ?

              J'imagine qu'avec des paiements à 90 jours, pour aller jouer en bourse tranquillement, l'argent circule au mieux 4 fois par an.

              Je sais que cela fait bidouille téchnique, mais est-ce que cela ne serait pas une des solutions à la crise (qui ne couterait pas grand chose à l'état)

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # PIB

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Sur la définition du PIB, est-ce que l'augmentation de vitesse de circulation de l'argent fait augmenter le pib ?

                Gagné!
                De la même manière, le PIB augmente quand tu reconstruis une ville noyée par l'eau à cause de la connerie humaine, ou que tu refais des tours qui sont parties en fumée (bon, je prend les plus gros exemples d'un grand pays bien connu, mais on n'est pas mieux en France...).
                Tu ne gagnes rien à la fin car tu ne fais que reconstruire du détruit, mais tu as un beau chiffre.

                Je sais que cela fait bidouille téchnique, mais est-ce que cela ne serait pas une des solutions à la crise

                C'est déjà utilisé, difficile de tirer plus sur la corde.
                De plus, le PIB est un indicateur sur lequel on jette beaucoup les yeux, mais ce n'est pas le seul. La confiance des ménages, des employeurs, l'emploi, la capacité de production, et d'autres, l'éducation, l'infrastructure entrent en jeu.

                L'indicateur PIB est un chiffre à la con, mais on n'a malheureusement pas encore trouvé plus fiable tout en étant simple pour comparer l'économie de différents pays.
                • [^] # Re: PIB

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ta dernière phrase tend à dire que le reste de ta prose n'apporte rien au débat ?

                  Évidemment que raser une ville ne parait pas une solution saine pour augmenter le pib d'où ma question sur la vitesse de circulation de l'argent. Sachant que seul le travail produit de la richesse, la bourse ne sert que pour répartir au mieux les liquidités, il faudrait donc accélérer le cycle. Cela compare ainsi l'argent à l'eau et non à un carburant.

                  "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Court terme / Long terme

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Juste une petite remarque, la barre fatidique des 100% du PIB pour un état n'existe pas.

              Il est en effet possible d'emettre des emprunts d'état dont les interets representent plus de 100% du PIB.

              Cela se produit toujours en cas de guerre ou crise grave (deflation par la dette), dans ces cas exceptionnels la charge de la dette repressente souvent plus de 100% du PIB (ba ouais, tu donne ton fric car si les Allemands gagnent t'as plus rien ;-) ).

              Des pays comme la Japon (177%), l'Italie (106%) on dépasser cette limite.
              • [^] # Intérêts / Dette

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Il est en effet possible d'emettre des emprunts d'état dont les interets representent plus de 100% du PIB

                Euh... Montre moi un pays (économiquement viable) dont les intérêts représentent plus de 100% du PIB!
                Car les exemples que tu donnent ensuite font état du capital à rembourser qui dépassent les PIB (pas bien, mais faisable), dans le cas du Japon 177% du PIB à rembourser ne représentent "que" même pas 10% du PIB en intérêts, loin de 100%.
                Un état qui a des intérêts à plus de 100% du pays est un état qui doit rembourser dans les 2000% du PIB (si on prend un taux à 5% par exemple), ça ferait beaucoup! L'état serait déclaré en faillite avant.

                tu ne mélangerais pas le capital à rembourser avec les interêts à payer chaque année?
                Pour info la limite théorique que l'Euroland (pour avoir le "droit" d'être dans la zone Euro) met est de 60% du PIB annuel (L'Italie et la France explosent cette limite)

                (ce qui n'enlève pas le fait que la "barre" à 100% du PIB annuel n'existe pas, car on prend un chiffre "au pif" en le prenant annuel, on pourrait le prendre mensuel, décennal... tout comme on peut personnellement emprunter plus de 100% de notre salaire annuel)
      • [^] # Re: Court terme / Long terme

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Donc la crise a débuté il y a 1 ou 2 ans selon toi ?
        > rappel : au T3 2008 ce n'était pas encore la crise!

        Euh, le Dow Jones a atteind son maximum au T3 2007, depuis c'est la dégringolade...
        C'était peut être pas encore le krash qu'on a connu en septembre 2008, mais y'a eu de nombreuses secousses sismiques auparavant.
        Et les marchés sont pas réputés pour être des indices qui réfléchissent sur le long terme, les inquiétudes étaient réelles et depuis plus d'un maintenant.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_financi%C3%A8re_de_2007-2(...)
        suivi de :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_%C3%A9conomique_de_2008-2(...)
        Alors même si on voit les effets au quotidien depuis quelques mois seulement en France, ca fait un moment qu'il y a des effets sur les investissements.
    • [^] # Re: Court terme / Long terme

      Posté par . Évalué à 2.

      En plus faire 25 % de progression quand des éditeurs propriétaires font -50%, ça demande une remise en perspective.

      De ma fenêtre je peux assurer que des DSI qui disaient il y a 2 ans "je ne peux pas prendre le risque de proposer du libre" reviennent aujourd'hui en disant "je ne peux pas prendre le risque de ne PAS au moins faire une évaluation, on ne me le pardonnerait pas".

      Bref, les chiffres de 2008 sont définitivement une période de transition, mais ceux de 2009 pourraient bien être intéressants.
  • # [troll] Et les bonus ?

    Posté par . Évalué à -1.

    Oui, mais ça, on s'en fout : la question, c'est :

    - kikilatouché des bonus ?
    - kikilalé stocks-options ?
    - combien kiyenkisonlicenciés ?
    - Ségolène Royal a-t-elle été invitée au licenciement ?
    • [^] # Re: [troll] Et les bonus ?

      Posté par . Évalué à -3.

      L'orthographe est simplement déplorable!!!
    • [^] # Re: [troll] Et les bonus ?

      Posté par . Évalué à 1.

      > - kikilatouché des bonus ?

      Les investisseurs. Voire le compte rendu.
      Jim Whitehurst a un beau salaire (il est connu, mais j'ai la flemme de le chercher). Mais moins que le PDG de Novell et ce cochon s'est donné des primes (plusieurs millions) pour l'année 2008.
      Pas de prime spécifique pour Jim Whitehurst. Vu ce qu'il gagne, ça ne va pas m'arracher une lame :-)
      Fin 2008 Red Hat a annulé la "célébration" de 2008 avec ses clients (des rencontres avec petits-fours) et donné l'argent qui y était prévu à des oeuvres (chosies par ses employés).

      > - kikilalé stocks-options ?

      Aucune idée.

      > - combien kiyenkisonlicenciés ?

      0 pour Red Hat.

      > - Ségolène Royal a-t-elle été invitée au licenciement ?

      Regardes TF1, ils te le diront.

      En passant, Red Hat est en bourse et donc a des obligations de transparence. Quelles sont les résultats de Canonical ? Personne (sauf un) ne le sait.
  • # Confusion

    Posté par . Évalué à 7.

    Conclusion : la crise ne profite pas à GNU/Linux.
    Depuis quand Novell et Red-hat c'est GNU/Linux ? Je pense que étudier les résultats des entreprises à la Linagora serait bien plus pertinent pour tirer ce genre de conclusion.
    • [^] # Re: Confusion

      Posté par . Évalué à 8.

      je plussoie. Redhat, c'est cher.

      A la limite, ce sont plutôt des sociétés de services fournissant du libre sans contrat de maintenance hors de prix qui peuvent profiter de la crise. Mais plus encore, ceux qui profitent de la crise sont les admins dont la hierarchie accepteront qu'ils utilisent des solutions libres sans parachute "maintenance" derrière et pas forcément soutenues par une grosse boite. La vérité c'est que dans la majorité des problèmes logiciels, le contrat de maintenance ne sert à rien. Il n'est qu'un stample rassurant pour ceux qui déploient le logiciel.

      Donc si GNU/Linux sort gagnant de la crise, ça ne sera peut-être pas commercial et ça ne sera pas forcément visible. Si une équipe décide du jour au lendemain que tous les serveurs qu'elle déploiera seront des Centos ou des debian lenny, personne n'ira crier au fenêtres que GNU/Linux en sort gagant, même si c'est le cas.
      • [^] # Re: Confusion

        Posté par . Évalué à 5.

        > Redhat, c'est cher.

        C'est à bien relativer. Il n'y a que Red Hat et Novell pour proposer une distribution avec de nombreuses certifications, un support de 7 ans voire plus avec ajout de fonctionnalité, garantit de compatibilité binaire et source, etc.
        Regarde du côté d'Ubuntu, c'est plus cher a service équivalent (s'il y a vraiment service équivalent...).
        Sinon RHEL n'est pas gratuit, effectivement. Mais on peut aussi penser à Fedora Legacy qui a été un "fiasco". La communauté ne veut pas faire le boulot que Red Hat fait pour RHEL. Il faut des employés qui sont payés. Si tu prends Debian, ben c'est seulement 1 an de support après la sortie d'une nouvelle version.

        > Si une équipe décide du jour au lendemain que tous les serveurs qu'elle déploiera seront des Centos

        Si tout le monde fait ça, il n'y a plus de RHEL. Red Hat paye des employés pour développer RHEL. Centos non.
        Quand tu achètes une RHEL, tu n'achetes pas d'une hotline. Tu achètes aussi le développement des versions suivantes (RHEL 5.3, 5.4, 6), les corrections de bug (même si elles arrivent plus tardivement que voulu), etc. Comme les clients payent aussi le développement des futurs versions, ils peuvent influencer les prochaines versions. On voit des projets très coûteux chez Red Hat qu'on n'aurait peu de chance de voir émerger de la communauté bénévole. Ovirt, FreeIPA, etc sont des demandes d'utilisateurs payants.
        Une souscription te donne accès aux versions suivantes de RHEL.

        > des debian lenny,

        Il n'empêche qu'on ne peut que constater l'importance de Red Hat/Novell. Pour Lenny, Debian ne pouvait pas fournir un noyau avec Xen. C'est Novell qui a fait le boulot. Même si on peut l'obtenir gratuitement, ça a un coût.
        • [^] # Re: Confusion

          Posté par . Évalué à 1.

          > Redhat, c'est cher.

          C'est à bien relativer. Il n'y a que Red Hat et Novell pour proposer une distribution avec de nombreuses certifications, un support de 7 ans voire plus avec ajout de fonctionnalité, garantit de compatibilité binaire et source, etc.


          Certe mais ça n'a pas forcément un intérêt pour tout le monde. De plus, d'autres unix proprio le proposent aussi, et ça peut être moins cher que ce que propose RH.

          Mais au final, on s'en fout de tout ça. Je dis juste que si des centaines d'entreprises passent à centos et debian pour leurs nouvelles machines (ce qui n'est qu'un exemple), ça ne se verra pas forcément dans les chiffres des acteurs connus de linux.
          • [^] # Re: Confusion

            Posté par . Évalué à 1.

            > De plus, d'autres unix proprio le proposent aussi, et ça peut être moins cher que ce que propose RH.

            Ça m'étonnerait. Ou alors tu vas comparer un Unix nu (sans outils de développement, etc) avec la version haut de gamme de RHEL.
            Si tu regardes ce qui est dans une "boite" RHEL, ce n'est vraiment pas cher. Après tu peux dire que Red Hat fait des bénéfices et donc peut le proposer pour moins cher. Oui.

            > Mais au final, on s'en fout de tout ça.

            Ben alors c'est crétin de dire "Red Hat, c'est cher".
            • [^] # Re: Confusion

              Posté par . Évalué à 2.

              > De plus, d'autres unix proprio le proposent aussi, et ça peut être moins cher que ce que propose RH.

              Ça m'étonnerait. Ou alors tu vas comparer un Unix nu (sans outils de développement, etc) avec la version haut de gamme de RHEL.
              Si tu regardes ce qui est dans une "boite" RHEL, ce n'est vraiment pas cher. Après tu peux dire que Red Hat fait des bénéfices et donc peut le proposer pour moins cher. Oui.


              non

              Mais tu sembles ne connaitre que RH donc tu n'as même pas pris la peine de te renseigner. Il y'a certains contrat de support comprenant hardware + software (OS + éventuels softwares inhouse annexes) qui seront moins cher que du RH + serveur d'une marque donnée en maintenance.

              Je ne peux pas te donner de chiffre, puisque c'est toujours du cas par cas et qu'il n'y a pas toujours de prix public, mais je connais des boites qui ont décidé de ne pas prendre du RH à cause du prix (et à côté d'OS proprios).

              Et à côté je vois aussi des gens qui partent du principe que quite à utiliser un os libre, autant se démerder sans maintenance puisque souvent le contact direct avec l'upstream est toujours plus efficace et plus rapide que de s'emmerder à expliquer son problème avec une hotline à Abidja, pour se faire rappeler 1h plus tard par un ingénieur à qui tu dois réexpliquer le problème et qui très probablement sera obligé d'interroger sa base de connaissance dont les résultats ne seront pas forcément plus pertinente que de faire une recherche google.

              > Mais au final, on s'en fout de tout ça.

              Ben alors c'est crétin de dire "Red Hat, c'est cher".


              non.

              Dans une boite, à un moment donné ou les bénefs sont très correct, l'achat de chers contrats de maintenances (même si au final ils sont souvent peu utiles) passe comme une lettre à la poste, alors qu'en temps de crise, on rogne sur les budgets et ça devient du luxe.
              • [^] # Re: Confusion

                Posté par . Évalué à 2.

                > Il y'a certains contrat de support comprenant hardware + software (OS + éventuels softwares inhouse annexes) qui seront moins cher que du RH + serveur d'une marque donnée en maintenance.

                Mais ils incluent quoi ?
                Avec Red Hat t'as pratiquement tout. L'offre "Advanced Platform" te fournit un support pour toutes tes instances virtuelles RHEL (si le host est RHEL). Génial dans le cas d'un gros serveur.
                Et avec les autres ?
                Chez Red Hat il y a tous les outils de clustering pour un prix très abordable. Et chez les autres ?
                Etc.

                Regardes bien, Red Hat est moins cher que les Unix. Certes un Solaris n'est pas^Wplus horripilant au niveau prix, mais ça reste nettement plus cher. Tu veux du support MySQL avec Solaris ? Ben ce n'est pas compris dans le prix du support Solaris. Pour un serveur web ? => case pognon, Virtualisation ? => pognon, etc.

                > Je ne peux pas te donner de chiffre,

                Comme par hazard...

                > Dans une boite, à un moment donné ou les bénefs sont très correct, l'achat de chers contrats de maintenances (même si au final ils sont souvent peu utiles) passe comme une lettre à la poste, alors qu'en temps de crise, on rogne sur les budgets et ça devient du luxe.

                Tu ne veux pas ou ne peux pas payer Red Hat et sais te débrouiller sans. Très bien, pas de soucis pour moi, félicitation. Mais ça ne veut pas dire que Red Hat est cher.
                • [^] # Re: Confusion

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Regardes bien, Red Hat est moins cher que les Unix. Certes un Solaris n'est pas^Wplus horripilant au niveau prix, mais ça reste nettement plus cher. Tu veux du support MySQL avec Solaris ? Ben ce n'est pas compris dans le prix du support Solaris. Pour un serveur web ? => case pognon, Virtualisation ? => pognon, etc.

                  Puisque tu prends solaris en exemple, la virtualisation fait partie de l'OS, le clustering est aussi compris le support est donc compris dedans, tu FUDes.

                  Et j'ai connus des boites qui ont effectivement choisis du Solaris à la place du redhat parce que la maintenance hard + soft + quelques options est moins cher que de payer une maintenance hard chez SUN ou autre + une maintenance software redhat.
                  • [^] # Re: Confusion

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > la virtualisation fait partie de l'OS

                    C'est quoi ça http://www.sun.com/software/products/xvmopscenter/support.js(...) ?
                    Et ça http://www.sun.com/software/products/xvmserver/support.xml ?
                    Certes Virtualbox est gratos. Mais pour une utilisation non commerciale ou un truc dans ce goût. Puis Virtualbox n'est pas adapté aux serveurs.

                    > le clustering est aussi compris le support est donc compris dedans,

                    C'est quoi ça http://www.sun.com/software/solaris/cluster/support.xml ?

                    > tu FUDes.

                    Tu racontes n'importe quoi ou t'es superbement naïf.
                    Vas sur le site de Sun, tu trouveras toutes les informations que manifestement tu veux cacher.

                    > Et j'ai connus des boites qui ont effectivement choisis du Solaris à la place du redhat parce que la maintenance hard + soft + quelques options est moins cher que de payer une maintenance hard chez SUN ou autre + une maintenance software redhat.

                    Et tu crois que maintenant je vais te croire ?
                    Si les gus que tu connais sont pas foutus de lire...
                    • [^] # Re: Confusion

                      Posté par . Évalué à 6.

                      C'est quoi ça http://www.sun.com/software/products/xvmopscenter/support.js(...) ?
                      Et ça http://www.sun.com/software/products/xvmserver/support.xml ?
                      Certes Virtualbox est gratos. Mais pour une utilisation non commerciale ou un truc dans ce goût. Puis Virtualbox n'est pas adapté aux serveurs.


                      C'est toi qui montre ton ignorance.

                      Les Logicaldomains, container et zones sont inclus dans Solaris 10

                      xVMopscenter n'est pas nécessaire poure faire tourner des machines virtuelles sous solaris.

                      C'est quoi ça http://www.sun.com/software/solaris/cluster/support.xml ?

                      Tu ne sais pas lire, il y'a écrit ça :

                      Support is not available for free downloads of Solaris Cluster. A fully supported cluster installation requires the purchase of a cluster license, a certified installation and a standard or premium software service plan.

                      En gros si tu as déjà un contrat de maintenance (que tu as déjà pour tes machines), tu as juste besoin de faire venir un consultat 1 fois pour qu'il valide et certifie ton installation afin que celle-ci soit couverte par ton contrat (même pas 1 journée de consulting).

                      > tu FUDes.

                      Tu racontes n'importe quoi ou t'es superbement naïf.
                      Vas sur le site de Sun, tu trouveras toutes les informations que manifestement tu veux cacher.


                      Non moi je le vis sur le terrain.

                      Ce que t'as sur un site, y compris les prix, ne sont que des indicateurs. T'as jamais entendu parler d'appels d'offres, de négociations ? Ce qu'un client obtient est toujours bien en dessous.

                      Et tu crois que maintenant je vais te croire ?
                      Si les gus que tu connais sont pas foutus de lire...


                      Je te renvoies la balle, tu me parles d'un univers que tu ne connais pas et que tu tentes d'interprêter en survolant en quelques minutes le site. Achète des machines, négotie des contrats de maintenance et on en reparlera.
                      • [^] # Re: Confusion

                        Posté par . Évalué à 2.

                        > A fully supported cluster installation requires the purchase of a cluster license

                        Vas dans la section "shop", il y a un prix et on peut payer !
                        Ça me parait clair...

                        http://www.sun.com/software/solaris/cluster/get.html
                        And, once you need assurance and support, Sun offers licensing and support plans for purchase.

                        Mais je ne vais pas me casser les couilles durant 110 ans.
                        Achète un serveur Sun x86_64 et tu auras les prix des OS.
                        * Solaris (version miniminimum) :
                        Software, License, & 1 Year Basic Support, Multilingual [Add $ 1,780.00 each]

                        * RHEL 5 :
                        RHEL 5.1, Advanced Platform, Software, License, Documentation & 1 Year Standard Support [Add $ 1,499.00 each]

                        Pour RHEL c'est la version "full", rien à ajouter, support de base pour les deux, même durée, et Red Hat est moins cher.

                        La version serveur de base de RHEL (n'a pas de solution de clustering et de stockage) est à $ 799. Presque $ 1000 d'écart.

                        Si tu trouves RHEL cher, alors Solaris est très très cher et SLES est hyper cher (je te laisse regarder les prix).

                        > Ce que t'as sur un site, y compris les prix, ne sont que des indicateurs. T'as jamais entendu parler d'appels d'offres, de négociations ? Ce qu'un client obtient est toujours bien en dessous.

                        Très bien, je te retourne l'argument.

                        > Non moi je le vis sur le terrain.

                        Je n'y crois pas, ce n'est pas possible vu les conneries que tu dis.

                        > Achète des machines, négotie des contrats de maintenance et on en reparlera.

                        Ben si j'achète 10 serveur à 30 000 €, je peux d'assurer que les OS à 1 000 € seront gratuits (ou que le vendeur de matos sera prêt à les payer à ma place).
                        Que j'achète du Sun + Solaris ou du IBM + RHEL etc.
                        Si je commande plus de 50 souscriptions RHEL, Red Hat fera un prix comme tout le monde le fait.
                        En passant, en 2008 Red Hat a fait plus de 100 vente à plus de 250 000 $. Sûr qu'il y a eu négociation. Quand penses-tu grand négociateur ?
                        • [^] # Re: Confusion

                          Posté par . Évalué à 2.

                          La licence cluster, tu ne la payes qu'une fois, c'est peanuts comparé au prix de la maintenance annuelle de ton OS cumulée sur x années.

                          Maintenant, les prix que tu cites sont les prix listes (hors contrat de maintenance) et ne sont valables que si tu installes du Solaris sur une machines tiers (un serveur HP par exemple).

                          Si tu achètes une machine SUN et que tu combine la maintenance Solaris + hardware SUN, tu arriveras toujours à un prix moins cher que de combiner le support plan RH + maintenance HP (par exemple). Forcément tu as 2 tiers, 2 entités qui se font de la marge.

                          Donc oui, tant que RH ne fournira pas du hardware, ils ne seront pas moins cher que du solaris sur hardware sun.
                        • [^] # Re: Confusion

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Tiens c'est drôle ça vient de sortir :

                          Solaris 10 Advantage: Understanding the Real Cost of Ownership of Red Hat Enterprise Linux - white paper
                          https://www2.sun.de/dct/forms/reg_us_1612_443_0.jsp?element_(...)
                          • [^] # Re: Confusion

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Ah oui, mais ce papier de Red Hat qui ne dit pas du bien de Red Hat est fait par un concurrent de Red Hat et est donc biaisé en défaveur de Red Hat. Alors que si tu vas sur le site de Red Hat (mais j'ai la flemme de chercher), tu trouveras des études sérieuses de Red Hat a propos du TCO de Red Hat. Et vu que c'est fait par Red Hat, ils savent ce qu'ils disent quand ils parlent de Red Hat, contrairement a Sun qui ne connaissent rien a Red Hat puisque ce ne sont pas Red Hat.
                            • [^] # Re: Confusion

                              Posté par . Évalué à 2.

                              c'est toujours commandité à une société extérieure. Je ne dis pas que ce n'est pas orienté, mais en général c'est basé sur des exemples existants (même si les choix témoins influencent le résultat au final).
                          • [^] # Re: Confusion

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Oui, Microsoft aussi prouve que Linux (même quand il est gratuit) a un TCO plus élevé que Windows.
                            Donne des chiffres, va sur le site de Sun, commande une bécane avec Solaris + Virtualisation + clusturing et donne le prix de la partie logiciel/support. Ajoute aussi du support pour le serveur web, Mysql, PostgreSQL, etc (puisque RHEL le fait). Fais de même avec RHEL et t'en conclus que RHEL est NETTEMENT moins cher. Fin du débat, pas besoin d'une étude de 3 mois pour savoir ça.
                            Juste pour cluster :
                            http://catalog.sun.com/is-bin/INTERSHOP.enfinity/WFS/Sun_Cat(...)

                            CLNIS-320-A929 Frais à acquitter pour la licence serveur Sun Cluster 3.2 pour Netra 210, (une licence par serveur), facture uniquement € 2,000.00

                            Jusqu'où ça peut monter ?
                            Roulement de tambour :
                            CLAI9-LCA-1199 Frais de licence Sun Cluster Advanced Edition pour Oracle RAC, Niveau 11, comprend des licences d’utilisation pour Sun Cluster RAC Agent, Shared QFS Metadata Server and Client, Sun Cluster Agent for QFS Metadata Server, Sun Cluster-Oban, Sun Cluster-QFS-Oban, prend en charge Solaris SPARC/x86, (facturation au nœud) € 151,200.00

                            Fichtre 151 200 € !

                            Un serveur web avec support :
                            http://catalog.sun.com/is-bin/INTERSHOP.enfinity/WFS/Sun_Cat(...)

                            WS72I-LCO-9929 Licence Sun Java System Web Server 7.0 Enterprise Edition, Solaris/x86, (par socket) € 1,350.00


                            Fichtre !

                            Tout est dans ce style. Avec le Solaris de base, tu as trois fois rien, il faut acheter plein de truc après.
                            Tu vas maintenant expliquer que Sun vend des trucs qui ne servent à rien ?

                            Alors ta comparaison biaisée de Sun pour Sun, je m'en torche le cul.
                    • [^] # Re: Confusion

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Virtualbox est gratos. Mais pour une utilisation non commerciale ou un truc dans ce goût.

                      Là, c'est toi qui fude : Virtualbox est sous GPL, donc pas de contrainte de ce genre.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Confusion

      Posté par . Évalué à 10.

      Ah, tu ne sembles pas connaitre IsNotGood, je t'explique. Pour lui, Linux = RedHat. La perfection. RedHat ne fait jamais d'erreur, RedHat est parfait, encore plus parfait que Chuck Norris. Quand RedHat prend une décision, c'est la bonne décision, et quand une autre distribution prend n'importe quelle autre décision differente de celle de RedHat, c'est automatiquement une grosse connerie. L'idée meme de créer sa propre distribution est d'ailleurs à la base une idée un peu ridicule, la seule facon intelligente de le faire, c'est de se baser sur Fedora/CentOS, car Fedora/CentOS répond à tous les besoins possibles, et fait les choses de la seule et bonne facon.
      • [^] # Re: Confusion

        Posté par . Évalué à -1.

        > Ah, tu ne sembles pas connaitre IsNotGood, je t'explique. Pour lui, Linux = RedHat.

        Il y a eu les chiffres de Novell (j'en ai fait un journal) et j'attendait les chiffres de Red Hat.
        Gros malin, donne des chiffres d'Ubuntu ou Debian ou autres. Tiens, quelqu'un a donné les chiffres de Mandriva.
        On a aussi les chiffres de Fedora. C'est en croissance ses derniers mois :
        http://fedoraproject.org/wiki/Statistics

        Donnes nous des chiffres au-lieu d'insulte.
      • [^] # Re: Confusion

        Posté par . Évalué à 5.

        Et tu as oublié d'ajouter que RedHat est la distribution de Chuck Norris.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Confusion

          Posté par . Évalué à -1.

          Pour Chuck Norris il faut une Ubuntu.
          • [^] # Re: Confusion

            Posté par . Évalué à 3.

            Pas sûr que ça suffise pour améliorer sa qualité...

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Confusion

          Posté par . Évalué à 2.

          Chuck Norris utilisé un truc de communiste? Vous êtes pas bien vous?
          • [^] # Re: Confusion

            Posté par . Évalué à 1.

            J'ai lu "Chuck Norris", pas ses écrits son nom seulement, des milliers de fois.
            J'ai vu des tonnes de photos de Chuck Norris.
            Mais je n'ai pas vu le moindre film de Chuck Norris.
  • # Et Mandriva…

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ça me fait penser que les résultats trimestriel de Mandriva sont tombés hier soir :

    Paris, le 25 mars 2009 - Le chiffre d'affaires avant audit du trimestre est de 0.83M€, les produits d'exploitation représentent un montant de 1,11M€, les dépenses sont de 1,51M€ et la perte d'exploitation est de 0,40M€.
    Le chiffre d'affaires se stabilise au même niveau que le trimestre précedent. La perte net s'établit à 0,14M€. La société redéploie sa stratégie autour de l'OS (OEM, ODM...), des applicatifs à forte valeur ajoutée (Pulse 2;...) et du web.
    La restructuration financière de fin 2008 ainsi que la réorganisation commerciale en cours porteront leurs fruits sur l'exercice 2009.
    Mandriva présentera son serveur Mandriva Entreprise Server 5 (MES5) au salon Solutions Linux 2009 les 31 mars, 1er et 2 avril à Paris Expo-Portes de Versailles, ainsi que sa distribution Mandriva Spring 2009.
    (les fautes d’orthographe de ce communiqué à l’attention des investisseurs sont d’origine.)

    Sur le salon Jabber de Mandriva, quelqu’un, probablement bien renseigné, a comparé ce chiffre d’affaires à celui d’une boulangerie. C’est assez odieux pour les boulangers, qui souffrent déjà, les pauvres, de ne pas pouvoir répercuter la chute du prix des céréales (alors qu’ils avaient si bien su en répercuter la hausse, soit dit en passant…).
    • [^] # Re: Et Mandriva…

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      « trimestriels » — au temps pour moi, ça m’apprendra à faire mon malin.
    • [^] # Re: Et Mandriva…

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      (les fautes d’orthographe de ce communiqué à l’attention des investisseurs sont d’origine.)
      J'ai peut être de la m*rde dans les yeux, mais j'en ai pas vu, de fautes d'orthographe... Tu peux les pointer ?
    • [^] # Re: Et Mandriva…

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Dans l'ordre : (T3 2008), (T4 2008)
      Chiffre d'affaire : 0,83 M€ => 0,83M€
      Produits d'exploitation : 1,04 M€ => 1,11 M€
      Dépenses : 1,67 M€ => 1,51 M€
      Perte d'exploitation : 0,64M€ => 0,40 M€

      Chiffre d'affaire stable, augmentation des produits d'exploitation, réduction des dépenses et de la perte d'exploitation. C'est clair que tout ne va pas bien, mais regarder à l'instant t sans regarder ce qui s'est passé auparavant, c'est pas top. Mais T4 2008 bénéficie en plus normalement de la sortie de la Mandriva 2009.0 (la distrib est sortie début octobre), donc la situation reste clairement fragile.

      Source :
      http://www.mandriva.com/enterprise/fr/actualite-financiere/
      • [^] # Re: Et Mandriva…

        Posté par . Évalué à 2.

        > Chiffre d'affaire stable

        Si on regarde T1 et T2 2008, c'est une "claque". Le CA passe de 1.32 à 0.83 (-37 %).
      • [^] # Re: Et Mandriva…

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a eu amelioration c'est clair, Mandriva n'est plus accroche par 2 doigts a la falaise, maintenant ils ont 3 doigts accroches.
        • [^] # Re: Et Mandriva…

          Posté par . Évalué à 4.

          mais comme la falaise s'écroule...
          • [^] # Re: Et Mandriva…

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est con. Au début je me disait que même s'il restait deux doigts, Mandriva n'allait pas se faire mal vu qu'ils ne sont pas bien haut (pour ne pas dire qu'ils touches déjà le fond).
            Mais si maintenant la falaise s'écroule sur Mandriva... c'est moche.
            • [^] # Re: Et Mandriva…

              Posté par . Évalué à 1.

              Bizzarement, le malheur des uns fait le bonheur des autres puisqu'une société franco-espagnole ne connait pas la crise : Prologue Software.
              Si Prologue rachetait Mandriva, nous aurons un nouveau géant européen.

              http://www.prologue.fr/societe1.html
  • # Croissance du logiciel libre != croissance du business du libre

    Posté par . Évalué à 5.

    A mon avis, la crise profitera au logiciel libre : plus de gens utiliseront les logiciels libres simplement pour des raisons financières.

    Par contre, pour le business du libre c'est moins évident. On peut utiliser du libre sans avoir recours à beaucoup d'assistance (par exemple, migrer à OpenOffice sans beaucoup de formation des services). Les DSI se contenteront peut-être de quelques contractuels pointus plutôt que de SSII / SSLL qui sont plus chères.

    En revanche, en sortie de crise, le business du LL devrait pouvoir repartir de plus belle car il aura de nouveaux clients potentiels.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.