Journal Fedora à la recherche d'un(e) conseiller(ère) en diversité

Posté par . Licence CC by-sa
1
30
mar.
2015

Le projet Fedora recherche quelqu'un pour l'aider à promouvoir la diversité dans sa communauté. Le conseiller ou la conseillère en diversité sera là pour évaluer et promouvoir l'égalité et l'intégration parmi les contributeurs et les utilisateurs de Fedora et développera la stratégie sur les problèmes liés à la diversité. Il ou elle sera également le point de contact pour les projets et évènements tiers visant à améliorer la diversité et toucher de nouveaux groupes de contributeurs (third-party outreach programs and events en anglais dans le texte, je suis preneuse d'une meilleure traduction)

Il s'agit malheureusement d'un poste bénévole mais il n'est pas créé pour n'être qu'un symbole. Le poste demande un réel investissement.

Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 31 mars.

Annonce sur Fedora Magazine (en)
Ce journal est une traduction partielle de l'annonce.

  • # Trads

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    third-party outreach programs and events en anglais dans le texte, je suis preneuse d'une meilleure traduction

    Alors ça en français, ça se dit "prises de tronche dispendieuses et hors-sujet" ; de rien.

    Il s'agit malheureusement d'un poste bénévole mais il n'est pas créé pour n'être qu'un symbole. Le poste demande un réel investissement.

    Oui alors ça, en anglais, ça se dit "Bullshit" ; à vot' service :)

    • [^] # Re: Trads

      Posté par . Évalué à -4.

      Si tu n'as pas envie de voir le manque de diversité dans le libre, c'est ton droit.
      Mais venir insulter le travail des autres, c'est un manque de respect qui me fait dire que justement, le manque de diversité n'est peut-être pas inexplicable …

      • [^] # Re: Trads

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Sans vouloir surinterpréter, il me semble au contraire que la réaction ci dessus venait de l'appel au bénévolat pour un poste chronophage qui a une place réelle au sein d'un projet de l'ampleur de Fedora.

        • [^] # Re: Trads

          Posté par . Évalué à 3.

          En lisant l'annonce dans le texte, on voit que Matthew Miller (le Fedora Project Leader) regrette cet état de fait et espère pouvoir trouver une solution dans le futur mais il pense également qu'il est préférable d'avoir quelqu'un qui commence à s'investir tout de suite plutôt qu'attendre un financement incertain.

          • [^] # Re: Trads

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            C'est sûr, on prefère toujours que quelqu'un bosse gratos plutôt que de lacher de l'argent, c'est toujours préférable de trouver quelqu'un le moins cher possible (si c'est moins cher qu'un stagiaire, c'est encore mieux, les bénévoles c'est fait pour ça).

            La question n'est pas la.
            La question est sur cette phrase :

            Il s'agit malheureusement d'un poste bénévole mais il n'est pas créé pour n'être qu'un symbole.

            Pour pouvoir affirmer ça, il faut regarder si il y a des gens non bénévoles dans la structure :
            - Si non (ou peu, juste les trucs hyper méga important), on ne peut pas trop savoir pour le moment (faut voir le "pouvoir" qu'aura la personne).
            - Si oui, si il y a du monde de payé, proposer un poste à $0/mois revient exactement à poser un symbole pour faire plaisir à certaines personnes qui ralent bruyamment (ça ne coute pas cher, on peut dire "on a mis une personne"), et le terme "bullshit" s'applique alors.

            Tu as dit que ce n'était pas un symbole, OK, maintenant j'imagine que tu as tes raisons pour l'affirmer et on aimerai (en tous cas, j'aimerai) les connaitre, car pour le moment ça fait un peu comme "Total s'interesse à l'écologie, si si puisqu'on le dit".

            • [^] # Re: Trads

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              • Si oui, si il y a du monde de payé, proposer un poste à $0/mois revient exactement à poser un symbole pour faire plaisir à certaines personnes qui ralent bruyamment (ça ne coute pas cher, on peut dire "on a mis une personne"), et le terme "bullshit" s'applique alors.

              Fedora, comme de nombreux projets libres est composé de personnes bénévoles et salariées pour y contribuer. Les bénévoles ont un important pouvoir décisionnel à tous les échelons du projet, même si les salariés ont aussi une influence non négligeable mais ce n'est pas propre à Fedora non plus.

              Le Projet Fedora ouvre un poste pour qu'elle émette des avis qui peuvent être prises en compte par les instances dirigeantes du projet (qui est composé là encore de majorité de bénévoles). Mais là encore, dans un projet de cette taille personne ne peut imposer quoique ce soit, chacun donne son avis et éventuellement les propositions sont acceptées ou refusées suivant comment les gens y adhèrent.

              Tu as dit que ce n'était pas un symbole, OK, maintenant j'imagine que tu as tes raisons pour l'affirmer et on aimerai (en tous cas, j'aimerai) les connaitre, car pour le moment ça fait un peu comme "Total s'interesse à l'écologie, si si puisqu'on le dit".

              Si le Projet invite les gens à remplir ce type de rôle, tu crois que c'est pour s'amuser à ignorer les avis ?
              Un projet qui repose beaucoup sur des bénévoles ne va pas s'amuser à les traiter comme des chiens.

              • [^] # Re: Trads

                Posté par . Évalué à 4.

                Si le Projet invite les gens à remplir ce type de rôle, tu crois que c'est pour s'amuser à ignorer les avis ?

                Si ça peut les aider à améliorer leur image sur le sujet, pourquoi pas?

                • [^] # Re: Trads

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Tu crois qu'un bénévole aime rester longtemps à travailler en ayant son travail systématiquement refusé ? Je crois qu'il ne tient pas très longtemps et la publicité serait très mauvaise.

                  • [^] # Re: Trads

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    On parle plutôt de ne pas refuser, mais laisser faire quand ça ne dérange pas, en plus ça ne coûte rien.
                    La critique est sur le terme "il n'est pas créé pour n'être qu'un symbole", ça ne dit pas que Fedora est contre, ça dit juste qu'on attend une explication pour dire que que c'est plus qu'un symbole (dans le sens où il y a un engagement de Fedora, et quand c'est un bénévole, ça veut dire plutôt "si on trouve une personne motivée, c'est cool ça ne nous coûte rien, sinon faut pas déconner on ne va quand même pas dépenser $1 la dedans").

                    Perso, si vous voulez faire le même travail pour moi, je n'y vois aucun inconvénient (vous êtes gratuit, et ce que vous faite me plaira peut-être), est-ce que ça veut dire que je souhaite plus qu'un symbole?
                    Je cherche aussi des centaines de développeurs bénévoles (vous êtes gratuit, et ce que vous faite me plaira peut-être), est-ce que ça veut dire que je souhaite plus qu'un symbole?
                    etc…
                    C'est super facile de ne pas être un symbole pour toi ;-)

                    Bref, faut quand même faire vachement attention avec le bénévolat, et ne pas le prendre pour plus que ce que c'est : on n'interdit pas si quelqu'un le fait et que ça ne coûte pas, mais sinon ben on s'en fout, ça ressemble plus à un symbole qu'à "plus qu'un symbole". Le bénévolat, il faut le faire pour soit, pas pour l'entité qui te "prend" (elle, elle prend le gratuit, c'est tout).
                    Et si tu te poses la question, la réponse est : oui, je critique le bénévolat en général (perso, j'essaye toujours de filer un quelque chose à quelqu'un qui fait des commits qui m’intéressent) que je considère comme du travail gratuit qu'on ne devrait pas accepter car c'est une forme moderne d'esclavage, merci la manipulation pour faire travailler gratos (sauf bien entendu si la personne y trouve son intérêt en échange, et c'est la seule chose qu'il faut regarder, c'est d'ailleurs souvent le cas dans le logiciel libre), avec exception évidement si tout le monde est bénévole (égalité, personne ne profite de la chose pour créer son salaire), et je sais bien que pas mal de choses ne se feraient pas sans bénévole utilisés par des salariés d'une entité, mais voila, j'ai du mal avec les inégalité, et je trouve le mix salariés et bénévoles comme une inégalité de traitement (certains gagnent de la thune, pas d'autres, un peu comme ça se négocie).

                    Après, pour le cas du journal, faut voir si la personne aura un budget hors salaire (déplacements, repas, etc…) qui peut montrer une engagement plus qu'un symbole de Fedora (faudra voir quel budget, c'est ensuite subjectif).

                    • [^] # Re: Trads

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      ça dit juste qu'on attend une explication pour dire que que c'est plus qu'un symbole (dans le sens où il y a un engagement de Fedora, et quand c'est un bénévole, ça veut dire plutôt "si on trouve une personne motivée, c'est cool ça ne nous coûte rien, sinon faut pas déconner on ne va quand même pas dépenser $1 la dedans

                      Tous les X mois, Fedora renouvelle ses différents groupes de décision et a besoin aussi de bénévoles candidats. Cela n'est pas un symbole car leurs décisions sont prises en compte (sinon à quoi ça sert de faire des groupes de bénévoles si ça ne décide rien ?). Regarde Debian, c'est exactement pareil et pourtant personne n'est choqué par ça.

                      Le bénévolat, il faut le faire pour soit, pas pour l'entité qui te "prend" (elle, elle prend le gratuit, c'est tout).

                      Le bénévolat n'est pas un contrat de travail, on le sait, si une personne prend ce poste, c'est aussi pour lui et il sera libre de se barrer s'il le veut. Mais ce n'est pas différent des autres projets libres avec bénévolat : il y a des tâches à faire, si tu le fais c'est cool, on peut te donner telles et telles responsabilités mais si tu es en désaccord ou ne peut plus continuer, tu t'en vas. Ce poste n'est pas différent des autres, il y a juste des souhaits sur ce qui est attendu de la personne à ce poste, il n'y a pas d'obligations signées au sang.

                      je critique le bénévolat en général (perso, j'essaye toujours de filer un quelque chose à quelqu'un qui fait des commits qui m’intéressent) que je considère comme du travail gratuit qu'on ne devrait pas accepter car c'est une forme moderne d'esclavage, merci la manipulation pour faire travailler gratos (sauf bien entendu si la personne y trouve son intérêt en échange, et c'est la seule chose qu'il faut regarder, c'est d'ailleurs souvent le cas dans le logiciel libre)

                      Quand tu es bénévole, tu le fais toujours pour une raison personnelle. Jamais un bénévole n'est obligé de faire un truc, ni même de continuer à vie ainsi. Tu peux le faire pour le fun, pour t'occuper, pour apprendre, t'entrainer, valoriser ta vie professionnelle derrière, etc. Ici c'est pareil.

                      et je trouve le mix salariés et bénévoles comme une inégalité de traitement (certains gagnent de la thune, pas d'autres, un peu comme ça se négocie)

                      Sauf que certains ne veulent pas faire de Fedora leur boulot. En effet, certains veulent être libres de leurs opinions et d'y contribuer quant ils veulent pour ce qu'ils veulent ce qui n'est pas possible avec la salariat.

                      C'est pourquoi de nombreuses personnes aiment avoir un travail à côté du LL très éloigné de ça.

                      Après, pour le cas du journal, faut voir si la personne aura un budget hors salaire (déplacements, repas, etc…)

                      Dans tous les projets de cette importance, les personnes ayant des responsabilités se font rembourser des choses dans le cadre de leurs activités bénévoles. Ce ne sont pas des monstres hein.

                      • [^] # Re: Trads

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        Sauf que certains ne veulent pas faire de Fedora leur boulot. En effet, certains veulent être libres de leurs opinions et d'y contribuer quant ils veulent pour ce qu'ils veulent ce qui n'est pas possible avec la salariat.

                        C'est pourquoi de nombreuses personnes aiment avoir un travail à côté du LL très éloigné de ça.

                        Bon sang mais c'est bien sûr, les développeurs de LL retournent des pancakes chez TGI Friday le jour pour pouvoir sereinement dev bénévolement la nuit. Si ils se laissaient corrompre par les ors ubuesques qui tombent tout seul, en témoigne l'opulence des *BSD ou des *SSL, leur productivité baisserait. Dur de coder dans une piscine de coke et de putes.

                        C'est pas du tout parce qu'il faut bien qu'ils survivent parce qu'en dehors de 2-3 gros genre RH le Libre ça paye rien…

                        • [^] # Re: Trads

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                          Tu serais surpris de la quantité de gens qui refusent de faire un métier lié à leur hobby pour ce genre de raisons. Je peux tout à fait comprendre que certains refusent une perte d'indépendance par rapport à leur activité qui procure du plaisir.

                          Je ne dis pas que c'est le cas de tout le monde.

      • [^] # Re: Trads

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Si tu n'as pas envie de voir le manque de diversité dans le libre, c'est ton droit.

        Je serai curieux de connaitre le cheminement logique qui conduit à penser qu'il pense ça à partir de ce qu'i la quoté et dit.
        Parce que perso je ne vois rien qui parle de ce dont tu parles, du coup je suis curieux de connaitre ce que je ne vois pas.

        • [^] # Re: Trads

          Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 31/03/15 à 15:33.

          C'est très simple, et très utilisé en politique actuelle : "J'agis contre <un-truc-mal>. Si tu es contre ma manière de faire, c'est que tu es pour <un-truc-mal>. Et pas le droit de toucher son père."

  • # Concrètement

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour mon information, est-il possible de me donner un exemple de manque de diversité dans le projet Fedora ?
    Je veux dire concrètement ça donne quoi, et un exemple de solution pour y remédier.

    En ce qui concerne le rapport homme/femme je vois bien le souci (qui est assez général en informatique), mais sinon ?

    • [^] # Re: Concrètement

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je me suis fait la même réflexion : « c'est presque autant abstrait qu'un discours politique ».

    • [^] # Re: Concrètement

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je ne vois pas non plus de quoi ils parlent.

      Peut-être des bugs plus variés.

      Ou alors plusieurs systèmes d'inits.

    • [^] # Re: Concrètement

      Posté par . Évalué à 10.

      Manque de diversité, faut savoir ce que ça veut dire effectivement.

      Manque de diversité parce que tout va tourner autour de systemd chez Fedora ? (fallait bien qu'un crétin la fasse celle-là héhé), manque de diversité parce que pas assez de femmes impliquées ? (bien sûr tout ça c'est de la faute parce que les geeks sont de gros cons machistes paternalistes qui trouvent très normal que ça soit Mario qui sauve la princesse et pas l'inverse, par contre quand c'est quand même une femme le personnage principal ça va pas non plus parce qu'elle a de trop gros nichons, pas de hijab ou des fesses bien fermes et ça c'est trop trop discriminant (par contre les gros muscles de mario Prince of Persia qui foutent la honte aux petits geeks fluets ça ne dérange personne)). Ou manque de diversité parce qu'il n'y a pas assez de Lapons homosexuels shintoïstes végétariens dans les codeurs du noyau Linux ?

      Les problèmes du 21ème siècle sont décidément passionnants…

      • [^] # Re: Concrètement

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Au cinéma c'est très facile de faire de la diversité, on met un noir qui dit des blagues, et hop !

        • [^] # Re: Concrètement

          Posté par . Évalué à 8.

          Non le noir c'est toujours le gentil qui meurt en se sacrifiant pour aider le gentil blanc.

          • [^] # Re: Concrètement

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Oui mais il doit dire des blagues, c'est important. Regarde Robin, il ne dit pas de blagues, personne ne peut le blairer (et en plus il n'est même pas noir, il n'a vraiment rien compris à la diversité).

      • [^] # Re: Concrètement

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Tu caricatures un peu non ?

        En tout cas pour ma part je ne nie pas le problème, c'est que souvent la problématique de la diversité/discrimination est présentée de manière très flou, comme ici, du coup je ne vois pas bien ce qui va concrètement être réalisé mais peut-être que d’être un homme blanc, hétérosexuel et quadragénaire, ne m'aide pas à comprendre (certainement d'ailleurs)

        D'ailleurs dans un projet libre il y a vraiment des soucis de diversités ? Je bosse sur plusieurs projets avec des "gens" utilisant des pseudos ça pourraient être n'importe qui.

        Je pense qu'ici il s'agit plus d'inciter, en l’occurrence des femmes, à s'impliquer, non ?

        • [^] # Re: Concrètement

          Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 31/03/15 à 13:43.

          Tu caricatures un peu non ?

          Sérieusement : non.
          Ca commence à gonfler cette victimisation qui fait passer les hommes pour des gens qui ressemblent tous à Brad Pitt ou Vin Diesel (ben oui, les critiques sont sur les jolies femmes à la TV qui complexent les vraies femmes, en oubliant que tout les hommes n'a pas les muscles de Vin Diesel et que tous les hommes n'ont pas 100 femmes qui aimeraient passer une nuit avec eux, non).
          Si tu ne connais pas, je pense que l'auteur du commentaire auquel tu réponds fait référence à Anita Sarkeesian, dont la critique est un peu lourde (ce qui ne cautionne absolument pas toute la haine et les menaces de mort qu'elle a pu recevoir, comprenons-nous bien : les gens qui font ça sont des gros connards, rien ne peut cautionner ce genre de conneries) et autre tout en refusant aux hommes un droit de parole (dès qu'un homme émet une critique, bam "mansplaining" qui sort, sans chercher à comprendre la critique, en fait il ne faut surtout pas critiquer car c'est le "bien").

          D'ailleurs dans un projet libre il y a vraiment des soucis de diversités ? Je bosse sur plusieurs projets avec des "gens" utilisant des pseudos ça pourraient être n'importe qui.

          tout à fait : on s'en fout de qui c'est, femme/homme, blanc/noir/arabe, hétéro/homo/bi/trans et j'en passe, du moment où dans le groupe on ne crache pas sur les autres (car le problème peut quand même être que ça ne donne pas envie pour une femme/homo/etc de participer même anonymement si l'ambiance est macho ou raciste ou homophobe).

          Je pense qu'ici il s'agit plus d'inciter, en l’occurrence des femmes, à s'impliquer, non ?

          J'espère que non, que ce n'est pas inciter les femmes (et autre diversité) en particulier, mais de supprimer ce qui serait contre tel groupe.
          Car sinon ca ne serait pas sexiste et paternaliste que d'essayer d'inciter plus les femmes que les hommes à participer?
          Mais bon, ça semble être à la mode et bien vu d'être paternaliste, d'aider les femmes (et autre diversité) qui seraient incapables d'être des adultes capables de se prendre en charge.

          espérons que ça ne soit pas un poste visant la discrimination mais bel et bien une volonté de trouver et supprimer les discriminations potentielles (je comprend l'annonce comme ça, après je sais que parfois derrière les jolis mots il y a une réalité différente), espérons que sous couvert d'éviter "si possible pas juif" on ne passe pas à "si possible juif".
          (oui, ça se voit sans doute, je suis contre la dicrimination, même si on lui met un joli mot derrière genre "positive", ça reste de la discrimination; genre la dernière loi sexiste en date qui fut aplaudie, vive le sexisme ça aurait été trop égalitaire de dire "en fonction de son sexe" plutôt que "si c'est parce que c'est une femme", comme si on avait faire une loi "parce que c'est un noir" a la place d'une loi anti-raciste).

          • [^] # Re: Concrètement

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ca commence à gonfler cette victimisation qui fait passer les hommes pour des gens qui ressemblent tous à Brad Pitt ou Vin Diesel (ben oui, les critiques sont sur les jolies femmes à la TV qui complexent les vraies femmes, en oubliant que tout les hommes n'a pas les muscles de Vin Diesel et que tous les hommes n'ont pas 100 femmes qui aimeraient passer une nuit avec eux, non).

            Attention, tu parles seulement pour toi là ;)

            Bon, en tout cas nous sommes tous d'accord, ce n'est pas super clair et du coup il facile d’interpréter n'importe comment

        • [^] # Re: Concrètement

          Posté par . Évalué à 7.

          Je pense qu'ici il s'agit plus d'inciter, en l’occurrence des femmes, à s'impliquer, non ?

          Je pense que c'est surtout prendre les gens pour des cons. Je dis ça et j'ai tendance à soutenir des idées féministes.

    • [^] # Re: Concrètement

      Posté par . Évalué à 2.

      Manque de diversité dans les origines géographiques (et donc culturelles) des contributeurs (on est quand même une majorité en Europe et Amérique du Nord), dans les univers professionnels (les gens ayant une formation en informatique sont une très large majorité), dans les langues parlées

      Enfin bref, il ne s'agit pas "juste" du sexe et de la couleur de peau

      • [^] # Re: Concrètement

        Posté par . Évalué à 7.

        (les gens ayant une formation en informatique sont une très large majorité)

        Ah mince, les passionnés d'informatique ont souvent une formation informatique !

        • [^] # Re: Concrètement

          Posté par . Évalué à 6.

          bah, la formation en informatique n'est pas un pré-requis nécessaire pour traduire, tester, communiquer, dessiner, etc
          Et la plupart des communautés ont énormément de mal à trouver des volontaires à la fois compétents et motivés dans ces domaines

      • [^] # Re: Concrètement

        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 31/03/15 à 19:54.

        Manque de diversité dans les origines géographiques

        En gros, tu voudrais refaire le monde, et la personne va être chargée de changer les niveaux de vie de plusieurs pays à elle toute seule (car bon, ça reflète surtout le fait qu'Internet n'est pas en Corée du Nord, donc pour avoir des coréens du Nord, il suffit simplement de dire qu'on le veut, et hop ils n'auront plus à s'occuper de leur survie et pourront alors coder).

        Breaking news : en Europe et Amérique du Nord, on a le confort de ne pas trop penser à survivre malgré les complaintes de gens qui hurlent car c'est horrible chez eux.

        dans les univers professionnels (les gens ayant une formation en informatique sont une très large majorité)

        Zut alors, des gens qui n'aiment pas plus que ça l'info ne font pas d'info! Grande nouvelle. Un peu comme demander à des gens n'aimant pas être médecin de s'engager dans du bénévolat de médecin… euh, c'est pas de la diversité la, c'est du forcing.

        Note : oui, je sais, il y a d'autres métiers (graphiste, doc etc…) et il faut les inciter, mais c'est la phrase brute qui est un peu grosse : Fedora est de l'informatique à la base, c'est normal que ça attire plus les gens qui aiment l'informatique. Mais est-ce parler de diversité la? Je ne crois pas : c'est plutôt de la recherche de compétences différentes (ils seraient tous blanc hétéro que ça remplirait la fonction, car ici on parle de spécialité, pas de diversité). Ca ressemble plus à un mot fourre-tout qu'on a trouvé et qu'on met à toutes les sauces. Et est-ce la définition de Fedora ou celle de Jehanne? On tombe dans le marketing, avec plus de mot indéfinis / non clair où chacun y met ce qu'il veut qu'autre chose.

        dans les langues parlées

        Euh… Tu parles de quoi? de la langue d'échange? Il faut une langue d'échange pour qu'on puisse tous communiquer dans le monde. Dans la langue native des gens? euh… il y a quand même déjà pas mal de choses traduites dans plein de langues (Wikipedia a déjà plus de 30 pays avec 100k+ articles, 280 langues disponibles, certes certaines avec peu d'articles, mais ça reflète peut-être aussi tout simplement le nombre de locuteurs) donc il y a l'air d'avoir quand même de la diversité, après écrire 1000 fois la même chose juste pour le plaisir de dépenser son temps, ce n'est peut-être pas optimal : OK pour l'interface homme-machine, mais la diversité dans les langues de doc technique, c'est peut-être juste de la branlette intellectuelle plutôt que de la diversité.

        Enfin bref, il ne s'agit pas "juste" du sexe et de la couleur de peau

        Sans doute, mais j'aimerai des exemples concrets qui ne font pas sourire plutôt (non, une personne bénévole ne permettra pas à la Corée du Nord d'avoir le confort occidental de pouvoir faire du bénévolat pour Fedora ni de faire aimer les gens qui n'aiment pas).

      • [^] # Re: Concrètement

        Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 31/03/15 à 20:32.

        dans les univers professionnels

        Bon, j'ai été un peu méchant, mais essayons de comprendre : comment vois-tu cette diversité dans l'annonce de Fedora?
        Je ne la vois pas.

        "The Fedora Diversity Advisor will lead initiatives to assess and promote equality and inclusion within the Fedora contributor and user communities, and will develop project strategy on diversity issues."

        --> Ca me semble parler de diversité dans le sens du refus du rejet de ce qui est différent : prenons un exemple, ça parle de : race, ethnicity, culture, national origin, colour, immigration status, social and economic class, educational level, sex, sexual orientation, gender identity and expression, age, size, family status, political belief, religion, and mental and physical ability (oui, c'est en anglais, et non traduit, mais c'est pas mal d'avoir une référence avec une langue qu'on peut lire tous, ou du moins qu'on peut essayer d'avoir comme langue commune, ça n'enlève pas la diversité culturelle, allez dire à un Australien qu'il a la même culture qu'un anglais ou un Etats-unien)

        Ca ressemble à http://en.wikipedia.org/wiki/Cultural_diversity

        bref, j'aimerai une source qui explique en quoi les univers professionnels (par exemple) sont partie de la diversité recherchée quand on parle de diversité, et surtout j'aimerai bien savoir si on parle de refuser le rejet de l'autre à cause de sa diversité (bref, l'inclusion) ou si on parle d'augmenter se visibilité parce qu'il a une diversité culturelle (exemple : Debian Women dit textuellement "augmentant la visibilité des femmes actives", donc "suffit" d'être une femme pour être augmentée dans la visibilité, un peu sexiste et discriminant comme méthode, on est très loin de la recherche d'égalité comme mis dans le texte de l'annonce) qui est plus dans l'opposition.

  • # Notation

    Posté par . Évalué à 3.

    Amusant comme un journal bêtement factuel et concernant le logiciel libre se retrouve noté à 0 ou -1… Il y en a manifestement pour qui toute évocation de la "diversité" est un chiffon rouge. Cachez ce mot que je ne saurais voir.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.