• # Concept à jeter?

    Posté par . Évalué à 8.

    Le truc étant que l'interface est une chose, mais quid du contenu et du concept? Dans quelle mesure un tel truc est censé tenir la route face à la montée en puissance exponentielle du web, au passage au web 2.0 (avec l'obsolescence du concept de "site" pour beaucoup d'hébergements de qualité, comme par ex. des chaînes youtube), et à l'accélération des effets de mode (un site de qualité en 2014 est-il toujours utile en 2016?).

    Je viens de jeter un œil au contenu de dmoz, et je n'ai pas l'impression que les choses aient changé : toujours des listes interminables de sites, sans indication fiable de qualité, de fréquence de mise à jour, ni même d'existence ou de pérénnité des contenus. Ça sent quand même l'ère pré-wikipédia, voire pré-google où les moteurs de recherche donnaient rarement des réponses pertinentes.

    • [^] # Re: Concept à jeter?

      Posté par . Évalué à 4.

      où les moteurs de recherche donnaient rarement des réponses pertinentes.

      Où pas réponses du tout ! sniff mon site ouèbe n'est pas répertorié.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # wtf

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est quoi dmoz ? c'est quoi rwd ?
    On dirait du vocabulaire de joueur de mmo.
    Je suis largué.

  • # 2.0 ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    En me baladant dans le site, ce que je trouve surtout vieillot c'est cette arborescence avec plein de liens entre les nœuds.

    Si ils veulent se moderniser, ils devraient trouver une autre mode de classement.

    • [^] # Re: 2.0 ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Des tags par exemple, et des exclusions, pour avoir une arborescence plus dynamique.

      Là ça fait un peu vaste foutoir, avec beaucoup de résultats parasites :(

      Dommage parce que l'idée est pas mal. J'aurais des sites à proposer, mais impossible de savoir dans quelle catégorie les mettre.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.