Journal Mandriva réduit encore les voiles

Posté par .
Tags : aucun
13
29
nov.
2008
Quelle direction pour Mandriva ?

Mandriva a réduit ses dépenses mais le rapport financier du T3 [1] pointe des revenus en très forte baisse, les premières décisions d'Hervé Yahi pour y remédier sont connues depuis hier : Mandriva va réduire sa voilure en terminant les contrats des employés externes. Une des personnes figurant sur cette liste est Adam Williamson, il est difficile de nommer son poste du fait qu'il est présent partout (aide sur les forums, annonces sur les sites info tel que ./, mise en place du triage de bug, reconstruction des l'ensemble des paquets, mise en place des mécanismes de synchro avec les portables, mainteneur etc).

Il ne s'agit pas de virer Machin plutôt que Bidule mais de pointer ce que cette décision signifie pour Mandriva, à savoir la disparition du seul canal de communication régulière entre la société et la communauté Mandriva (au sens large).

Comme souligné sur un post du forum anglais [2], les revenus issus de la communauté représentent un pouillième d'un revenu déjà faiblard et on peut comprendre la volonté de s'orienter vers le marché pro, en mettant de côté les coûts tel que Adam en comptant sur la communauté pour prendre le relais à moindre frais.

Le souci est qu'au regard la décennie passée, j'estime que Mandriva manque singulièrement d'aptitude pour communiquer sur le plan technique, commercial et communautaire. Comment attirer de nouveaux contributeurs vers une boîte noire ? La création d'une association séparée sur le modèle RH/Fedora aurait-il du être fait ?

[1]http://www.mandriva.com/enterprise/en/financial-news/financi(...)
[2] http://forum.mandriva.com/viewtopic.php?p=598557#598557
  • # J'imagine

    Posté par . Évalué à 1.

    J'imagine que la décision a été mûrement réfléchie. Quel que fut son résultat un bonhomme se serait retrouvé sur le carreau. Et forcément quelqu'un d'utile (enfin j'espère...).
    Mandriva possède quand même une certaine notoriété, a défaut de gros revenu. Gageons que M. Williamson (c'est picard comme nom ?) trouvera vite un autre boulot.
  • # Réalisme économique ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Mandriva ne gagne pas d'argent mais en perd et régulièrement. La question est donc comment faire pour continuer à survivre. La réponse est malheureusement simple et Adam en fait les frais. Je tiens à faire remarquer que lui même n'a aucun esprit de revanche il me semble donc inutile d'en faire preuve à sa place.

    Est ce que Mandriva peut faire autrement ? Je ne sais pas, je ne crois pas, malheureusement !

    Existe-t-il un modèle économique pour le logiciel libre chez les particuliers ? On dirait que non (RedHat a plusieurs fois affirmer non, Novell ne se focalise pas dessus, Canonical ne semble pas être à l'équilibre, je ne sais pas si Xandros s'en sort)

    Il reste quand même toujours possible de soutenir autant que faire se peut Mandriva parce qu'elle reste une distribution très accessible aux débutants (notamment avec ses outils graphiques)
    • [^] # Re: Réalisme économique ...

      Posté par . Évalué à 2.

      > RedHat a plusieurs fois affirmer non

      Pour être plus précis, la dernière fois que Red Hat en a parlé, Red Hat a dit que le desktop n'est pour lui pas rentable jusqu'en 2010. En 2010 Red Hat examinera encore le "dossier".
      NB : Red Hat ne dit pas que le desktop sous Linux n'existe pas et qu'il n'y a pas de demande, Red Hat dit que ce marché n'est actuellement pas rentable.
      • [^] # Re: Réalisme économique ...

        Posté par . Évalué à 3.

        RedHat existe sur le desktop. Mais c' est parceque les clients qui le demandent. (exemple : tout les ordi embarqués à bord des a380 pour Singapour Airlines, et étant destinés à l' utilisation par les clients sont sous RedHat.). Perso j' utilise tout les jours RedHat Entreprise Desktop 5.2 avec bonheur !
        Il y a bien un RedHat desktop (et ceux en doutant peuvent regarder cette image http://img119.imageshack.us/img119/421/screenshot1ov1.png ) mais il n' est pas pour le moment destiné au desktop de Mister Michu (j' arrete de dire mme michue parceque c' est débilement misogyne). De plus de nombreux travaux vont bénéficier au desktop mr michu, reste à être un peu patient encore... :)
        • [^] # Re: Réalisme économique ...

          Posté par . Évalué à 1.

          -qui (désolé)
        • [^] # Re: Réalisme économique ...

          Posté par . Évalué à 3.

          > RedHat existe sur le desktop.

          Je n'ai pas dit le contraire et d'ailleurs Red Hat est un gros contributeur dans ce domaine.

          > Mais c' est parceque les clients qui le demandent.

          Il faut s'entendre sur le "marché du desktop". Si c'est le desktop de monsieur et madame "tout le monde" (en vente à la fnac, etc), ben Red Hat pense que c'est un marché non rentable (ce qui ne veut pas dire que Red Hat pense que techniquement Linux est largué dans ce domaine). Par contre pour entreprise (cf : Red Hat Deskop) il y a un marché. Actuellement petit mais que Red Hat ne néglige pas. Un autre marché que Red Hat fait plus que ne pas négliger, est celui des stations de travail (qui demande beaucoup de technologie du desktop pour "tout le monde").

          > Perso j' utilise tout les jours RedHat Entreprise Desktop 5.2 avec bonheur !

          J'envisage très sérieusement de passer à RHEL 6 pour ma bécane "sérieuse", et rester à Fedora sur d'autres bécanes pour le fun.

          > reste à être un peu patient encore... :)

          Notons que la position de Red Hat tient jusqu'en 2010. C-à-d vers la sortie de RHEL 6...
    • [^] # Re: Réalisme économique ...

      Posté par . Évalué à 5.

      Oui bien sûr qu' il existe un modèle économique pour le logiciel libre à destination des particuliers, il en existe même deux.

      Le premier, le plus ancien, a une validité éprouvé tout en démontrant ses limites : l' achat de pack ou de cotisation (Mandriva, SuSe, RedHat -et oui une redhat c' est pas cher... même si peu de gens le savent...). Mais le périmètre est limité aux passionés, à ceux souhaitant participer financièrement parceque pour eux c' est le meilleur moyen de participer. Là on peux tout aussi bien avoir des 'goodies' plutôt qu' une distrib...

      Le second est celui "for the masses", tiens en trois lettres et permet la pérénité en étendant largement le champ d' action : OEM.

      Sûr que vendre du powerpack à des gens déjà obligé d' acheter un O.S pré-installé c' est peine perdue. Et l' O.S pré-installé n' est pas de la vente lié si le consommateur à le choix (ie : Votre Dell, monsieur, vous le voulez avec quoi ? Vista, cher et gourmand ? Linux moins cher, plus sympa et plus solide ? BSD totale sécurité de fonctionnement ?...). Bref ces 3 lettres résument à elles seules le modèle économique pour toucher le grand public : OEM

      Mais ce n' est pas magique, Mandriva en a fait les frais au Brésil. Tapis rouge pour Mandriva en OEM, de (très très) nombreux ordinateurs vendus avec. Dans le lot, un certain nombre on dû être ré-installés avec un xp piraté, mais cela ne suffit à expliquer le désintérêt pour Mandriva en Amérique Latine.
  • # Question

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est quoi un employé externe ?
    Quelle est la différence avec un employé pas externe ?
    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 9.

      Je suppose que employé pas externe = salarié, sous contrat de travail (CDD, CDI)
      employé externe = consultant à son compte ou prestataire, sous traité par la boite - en général plus cher, et -précisément- plus facile à virer.
  • # Enfin !

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    Il était grand temps que cette horrible distribution coule !

    </vendredi>
    • [^] # Re: Enfin !

      Posté par . Évalué à 7.

      Ubuntu m'a tuer
    • [^] # Re: Enfin !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est dommage tu es déjà à -10 ....
      • [^] # Re: Enfin !

        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

        Oui, désolé de cette déception. Mais comme je suis gentil, voici un nouveau commentaire pour ceux qui ont raté le premier.
      • [^] # Re: Enfin !

        Posté par . Évalué à -3.

        Une chose est sûre, nous ne sommes pas tous égaux devant l'humour.
        • [^] # Re: Enfin !

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Exact, y'en a qui ont l'humour drôle.
          • [^] # Re: Enfin !

            Posté par . Évalué à -4.

            Il y en a d'autres qui ne sont pas limités au premier degré.
            • [^] # Re: Enfin !

              Posté par . Évalué à 3.

              Le second degré, c'est comme l'humour, il y a le drôle, et les autres.
          • [^] # Re: Enfin !

            Posté par . Évalué à -3.

            Et il y en a qui savent ce qu'est l'humour drôle. Comme toi ?

            L'humour n'a qu'un critère : ça fait rire ou ça ne fait pas rire.
            Face à ce critère on est tous égaux, et tous différents.
            • [^] # Re: Enfin !

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Il faut vraiment que j'explique la blague, là ?
              • [^] # Re: Enfin !

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Non, il faut juste que tu admettes que, comme disait Desproges,
                « On peut rire de tout, mais pas avec IsNotGood. »
              • [^] # Re: Enfin !

                Posté par . Évalué à 3.

                > Il faut vraiment que j'explique la blague, là ?

                C'est indispensable ! Ça ne serait qu'un pléonasme, ça ne serait pas digne de toi.
  • # La blague potache, je m'y colle

    Posté par . Évalué à 4.

    "Mandriva manque singulièrement d'aptitude"

    Forcément avec une distrib basée sur du rpm.

    Voilà, c'est fait. Et pour les mal-comprenants : Aptitude_(logiciel)
  • # Qui il reste ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Il reste quoi comme équipe chez mandriva ?
    • [^] # Re: Qui il reste ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Les avocats.

      Euh... non, attendez...
      • [^] # Re: Qui il reste ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        À la fois beaucoup (en terme de coût, les ingénieurs R&D, ça douille) et bien peu pour la masse de travail réclamée par la création et la maintenance d'une distribution grand public.
        • [^] # Re: Qui il reste ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Sérieusement, quelqu'un aurait il une "vision" des équipes Mandriva ? C'est pour répondre aux ceusses qui me disent "qu'il n'y a pas un dev chez mandriva"
        • [^] # Re: Qui il reste ?

          Posté par . Évalué à -3.

          Mandriva paie t'elle trop ses ingénieurs ?
          Pourquoi ne pas délocaliser en Inde certains de ses emplois ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.