Journal Nintendo, hackers and sourcecode

Posté par . Licence CC by-sa
18
23
jan.
2013

Ayant cédé à la pression sociale je suis propriétaire d'une console de jeu Wii de Nintendo. Les seuls jeux valables, Mario Kart et je-ne-sais-pu-quel-ResidentEvil… Bref la loose.

Mais tiens, tiens, tiens il existe plusieurs méthodes pour cracker sa Wii, y faire tourner du Homebrew et autres réjouissances.

Nombreuse de ces méthodes font usage d'un jeu officiel afin de violer ce petit parallélépipède blanc. Par exemple un buffer overflow en utilisant la possibilité laissée au joueur de nommer son cheval dans Zelda…

Une autre méthode est la faille nommé LetterBomb. Elle ne nécessite aucun jeu. Par contre elle nécessite de renseigner l'adresse MAC de sa Wii sur http://please.hackmii.com/ (ainsi que la version de l'OS de sa console) pour pouvoir télécharger ce hack. La faille exploitée se situe au niveau du système de journal (vous savez, là où ça vous dit : « Vous avez joué à tel jeu tant de temps. »).

Mais voilà le problème. Le code qui à partir de l'adresse MAC fournit le binaire à donner à manger à votre Wii n'est pas libre, ni même consultable à priori.

Alors ça marche, en tous cas chez moi. Mais est-ce que le fait que le code ne soit pas libre a un impact ? Le secret cultivé par les hackers est-il une défense contre la dictature des brevets ?

  • # Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

    Posté par . Évalué à  10 .

    Il y a deux raisons pour lesquelles les gens ont arrêté de release leurs exploits. La première, c'est de rendre plus difficile la correction des failles sur lesquelles les exploits se basent : plus l'exploit est "camouflé", le plus longtemps il sera valide et utilisable. La deuxième, c'est de rendre plus difficile l'utilisation des informations sur le fonctionnement interne des consoles par les gens qui développent des outils de warez.

    Je m'étonne que tu relèves la non liberté de l'outil qui fournit le fichier "corrompu" causant l'exploit sans relever la non liberté du Hackmii Installer, qui est après tout le payload de l'exploit, et qui lui fait tout le travail intéressant pour installer le Homebrew Channel sur ta console. En plus de ne pas être libre, il est protégé par de nombreuses couches d'obfuscation afin de masquer la faille qui a été utilisée. C'est pour les mêmes raisons.

    Cette deuxième raison, cacher des informations sur le fonctionnement de la console, est malheureusement due à des développements assez récents sur cette génération de console. Au début du hacking de la Wii, la diffusion d'informations était très peu contrôlée. La Team Twiizers (qui fait maintenant partie de fail0verflow) documentait tout, y compris des informations très bas niveau qui au final ne sont que très peu utiles pour un développeur de Homebrew (on peut dire ce qu'on veut, mais je ne vois pas pourquoi quelqu'un développant un jeu sur Wii aurait besoin de comprendre comment lire l'OTP de la console pour récupérer les clés, ou désactiver la protection du lecteur DVD pour faire lire des jeux commerciaux sans chiffrement). Des gens en ont profité pour sortir des tonnes d'utilitaires dont le but est uniquement de pouvoir pirater des jeux et y jouer sans avoir acheté l'oeuvre originale : USB Loader GX, Sneek, Dios Mios, et j'en passe. À cause de ça, les hackers passent pour des pirates, et les pirates passent pour des gens intelligents qui codent "ce que les hackers ont pas réussi à faire" (alors que c'était en fait par choix). Voir par exemple cet article de marcan (hacker Wii/PS3/WiiU) qui explique à quel point coder un de ces outils de warez est trivial, avec beaucoup de rage :)

    Je prend l'exemple de la Wii parce que c'est ce que je connais le mieux (et ce qui est évoqué dans ce journal), mais c'est pareil partout : iPhone, PS3, Xbox 360, etc.

    Récemment la WiiU est sortie, et je pense que cette fois ci les gens qui travaillent dessus ne font pas la même erreur : il n'y a actuellement pratiquement aucune information sur le fonctionnement interne de la console qui filtre hors du/des groupe(s) de hackers qui travaillent dessus, et j'ai de bonnes raisons de penser que cette fois-ci tout ce qui sera released pour l'utilisateur final sera encore obfusqué et ne permettra pas d'avoir accès au couches les plus basses de la console. Merci à la nature humaine pour toujours tout gâcher.

    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 23/01/13 à 08:13

      Il y a deux raisons pour lesquelles les gens ont arrêté de release leurs exploits.

      Il y a toujours de "bonnes" raisons pour tout contrôler.
      Mais attend… Ah oui, Nintendo aussi a de bonnes raisons, donc Nintendo ils sont des gentils à vouloir tout contrôler et c'est légitime qu'ils interdisent ce que les développeurs d'exploit essayer de casser, on est d'accord? Mais alors pourquoi vouloir casser leur protection si ce sont des gentils et que c'et légitime de vouloir contrôler?
      --> D'autres seront aussi des gentils à casser les protections protégées des gens qui cassent les protections de Nintendo protégé. On peut aller loin comme ça!

      Merci à la nature humaine pour toujours tout gâcher.

      On s'en fout de ta morale. Justement, la question est pour un libriste. Et pour un libriste, la morale n'a rien à faire la. Linux pourrait servir à pirater ou construire une bombe nucléaire que ça serait bien d'utiliser Linux.

      Non, sérieux, parce que tu crois quoi sur un hacker qui essaye de contourner une protection? C'est seulement un cracker, déjà à la base. Alors qu'un cracker se plaint que d'autre crackers font pire que lui, c'est un peu la morale à la tête du client (la personne qui parle fait forcément le bien, l'autre le mal).

      "Un hacker sait où et comment bidouiller un programme ou matériel électronique pour effectuer des tâches autres que celles prévues par ses concepteurs" (wikipedia), ça ne veut pas dire que le hacker est un gentil si il casse une protection voulue par les concepteurs. Un "gentil" (ça dépend du point de vue, comme toi) hacker détourne un produit sans violer ses conditions d'utilisation, celui qui fait un crack pour la Wii, même "pas comme ces salauds de pirates", fait autre chose…


      Ce qui est pratique avec la morale, c'est que le "dark side" (cf l'article que tu pointes), c'est toujours l'autre. Non. Casser la protection de la Wii, c'est violer les conditions d'utilisation, c'est déjà le dark side. Celui qui créé un "USB Loader GX" n'est pas pire que celui qui casse la protection de la Wii (ils sont exactement pareil : ils ont pour but de violer les conditions d'utilisation), la séparation n'est qu'excuses pour se dire qu'on est un gentil (on est toujours un gentil… Même Dexter est un gentil… Ca dépend du point de vue)

      Et maintenant, profitons-en pour répondre à la question du journal :

      Mais est-ce que le fait que le code ne soit pas libre a un impact ?

      Oui, ça a un impact : tu dois faire confiance au développeur. Et vu que ce développeur est déjà du côté noir (n'oublie pas qu'il casse une protection), c'est à réfléchir sur ce qu'il est capable "moralement" de faire… Même si, oui j'avoue, je ne me suis rarement privé d'utiliser des "NoCD" dont le code n'était pas libre (mais pas offusqué) en faisant "confiance" (mais j'avais l'avantage d'avoir un anti-virus pour contrôler ce qu'il faisait, ce n'est pas tout cas. Ici, point de possibilité de contrôler les accès effectués par le programme, donc tu as confiance, beaucoup confiance?).

      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

        Posté par . Évalué à  10 .

        Tu vois le monde en noir et blanc, en ignorant les nuances entre les deux. Si tu penses que les gens qui font en sorte de pouvoir développer sur du matériel que tu as acheté sont aussi "noir" que les gens qui permettent de télécharger illégalement et sans rémunération de l'auteur des logiciels normalement vendus pour un prix, je pense que je n'ai rien de plus à te dire.

        Oh, et pour ton information : la Wii n'a pas d'EULA à accepter avant utilisation de la console, sauf pour les services en ligne. Je n'ai jamais accepté un seul EULA sur ma console.

        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          sans rémunération de l'auteur des logiciels normalement vendus pour un prix, je pense que je n'ai rien de plus à te dire.

          Ils sont rémunérés proportionnellement à la vente les auteurs des logiciels vidéo-ludiques de la Wii ? :)

        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

          Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 23/01/13 à 10:11

          Tu vois le monde en noir et blanc, en ignorant les nuances entre les deux.

          Au contraire, il a précisé que selon le point de vue on peut être gentil ou méchant, ce qui revient à dire que tout n'est pas blanc ou noir.

          C'est plutôt toi qui me semble très manichéen : apparemment, les hackers sont les gentils et les dévs de warez les méchants. Peu importe les gens au milieu qui aimeraient bien être sûrs de ce que le code fait (mais comme il n'est pas libre, personne ne peut vérifier).

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

            Posté par (page perso) . Évalué à  -1 . Dernière modification : le 23/01/13 à 10:17

            Au contraire, il a précisé que selon le point de vue on peut être gentil ou méchant, ce qui revient à dire que tout n'est pas blanc ou noir.

            MERCI.
            Ah enfin un qui lit le commentaire…

            J'adore être accusé du contraire de ce que je dis (inversion des accusations, début de mauvaise conscience?), seulement parce que j'ai le malheur de montrer que non, le "blanc" n'est pas si blanc que ça, et le "noir" pas si noir que ça, contrairement à ce qu'il veut faire croire (aux autres pour sûr, peut-être à lui aussi). La morale, le "bien contre mal", en pratique, les gens s'en foutent un peu, c'est plutôt "moi contre les autres, je veux que les autres aient ma morale et pas une autre"…

            • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              J'adore être accusé du contraire de ce que je dis (inversion des accusations, début de mauvaise conscience?), seulement parce que j'ai le malheur de montrer que non, le "blanc" n'est pas si blanc que ça, et le "noir" pas si noir que ça,..

              De façon tout à fait hors-sujet et innocente, j'avoue que je dois souvent relire plusieurs fois tes commentaires pour comprendre qu'ils sont intéressants :)
              Enfin j'ai déjà compris deux choses totalement antinomiques en relisant deux fois le même commentaire (fatigue? flemme devant la longueur du commentaire? Inconsciemment influencé par la note du commentaire?). D'où peut être une part de méprise.

              Mais je tiens aussi à dire que je serais incapable de faire mieux à ta place.

      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        La console m'appartient, j'en fais ce que je veux. On ne m'a pas demandé de signer un contrat avant de passer en caisse à la FNAC.

        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 . Dernière modification : le 23/01/13 à 08:58

          Tout à fait. Ici, une personne se croit moralement trop bien, au point de décider pour toi de ce que tu pourrais faire avec son logiciel de hack. Et d'autres trouve qu'une personne est gentille ou pas suivant sa morale, alors que c'est pareil ("noir ou blanc"? Non, je regarde le faits : A viole la volonté de B, c'est le seul acte fait).
          C'est ce faux-cul qui me fait marrer : il veut faire croire qu'il vaut mieux que les "salauds" de pirates et de ce "salaud" de Nintendo avec sa protection, en faisant exactement la même chose : ne pas respecter la volonté de l'auteur. Se cachant derrière une excuse "mais j'ai payé". Oui, tu as payé, tu as payé pour une consolé DRMisées, casser le DRM est exactement pareil que mettre un jeu pirate dessus : tu n'as pas payé pour ce que tu as. Mais bon, la morale, on en fait toujours ce qu'on veut…

          Bref, ton commentaire est exactement la où je voulais en venir en fait! Tu en fais ce que tu veux, toi, sans la morale d'un tiers (qu'il s'appelle Nintendo ou hackmii), et je trouve juste rigolo qu'une personne se plaigne qu'on fasse sur lui ce qu'il fait sur une autre personne. Sans être noir ou blanc, c'est juste un constat factuel… Une personne se permet de violer la volonté d'une autre et se plaint qu'on ne respecte pas sa volonté, une personne paye pour un produit A et trouve "normal" d'avoir un produit qu'elle n'a pas payé (A sans DRM) alors qu'elle refuse ce même droit à une autre personne suivant sa petite morale. On est toujours le "gentil", les autres sont toujours les "méchants", mais c'est moi qui suis binaire :).

          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

            Posté par . Évalué à  0 .

            La Wii n'est pas une oeuvre, casser le DRM n'a donc rien à voir avec le fait de faire tourner un jeu pirate.
            D'ailleurs on a le droit d'exploiter toutes les failles qu'on veut sur la Wii, mais on n'a pas le droit de télécharger un jeu Wii (même sans y jouer).

            Tu dois penser que c'est très bien si les ordinateurs sont vendus avec windows (+cochonneries) préinstallé, sans possibilité de remboursement?

            • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Et à la limite aussi de le faire dans un cadre privé (ce cadre est parfaitement garantie).
              Après étant donné le caractère de la Wii, du temps que tu ne télécharges pas de jeu c'est bon tu peux y faire ce que tu veux (la machine t’appartient mais Nintendo se réservera juste le droit de ne plus assurer le SAV ou d'autres services derrière car tu n'as pas respecté ses conditions d'utilisation du services).

            • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              mais on n'a pas le droit de télécharger un jeu Wii

              Pourquoi n'aurais-je pas le droit de télécharger un jeu Wii que j'aurai en backup quelque part dans le cloud? En quoi serait-ce plus "mal" que de bidouiller avec le hack proposé?
              Ah la moralité girouette… Très pratique pour conforter ses idées sur le "bien" et le "mal" qu'on a préalablement sélectionné.

              • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Télécharger un jeu sans le payer, c'est violer la propriété intellectuelle de manière assez incontestable.
                La Wii est un objet physique (un ordinateur même), et comme tu l'as payé, il t'appartient tout comme un téléphone portable ou un ordinateur classique.

                Tu as le droit de bidouiller à l'intérieur, du temps que c'est dans un contexte privé (famille tout ça), seulement Nintendo se réservera légitimement le droit de t'interdire l'accès à certains services ou à faire fonctionner la garantie. Ils ne peuvent t'interdire de le faire car c'est bien ta machine et tu peux décider ce qu'il exécute.

                • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                  Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                  Tu as lu mon commentaire? Un backup, c'est que j'ai payé.
                  Ici, une personne veut casser un DRM "pour le bien par ce que j'ai payé" mais me refuse de pouvoir lancer mon backup (que j'ai payé, donc même niveau que lui) sous excuse que ça pourrait servir les "méchants". Mais… C'est pour cette même raison que Nintendo met des DRM qu'il vient de casser!

                  On est bien d'accord : cette notion de "dark side", c'est bien pour se donner bonne conscience, car ce "dark side" existe autant chez "Merci à la nature humaine pour toujours tout gâcher" (comment la personne sait que USB Loader GX, Sneek, Dios Mios c'est pour pirater?) que chez la personne qui gère hackmii.

                  Rien de noir ou blanc, l'outil est un outil, le "pirate" qui n'achète pas son jeu n'est qu'une excuse pour interdire (autant pour Nintendo que pour hackmii)? Contrairement à ce que l'auteur de "Tu vois le monde en noir et blanc" veut faire croire, je n'apporte aucun jugement sur le blanc ou le noir de l'acte, je dis juste qu'ils ont exactement le même comportement vis à vis des utilisations légitimes (=tu es un méchant pirate par défaut, sans faire attention aux effets collatéraux des "gentils" qui font autre chose), et que ça fait sourire que l'autre soit noir comme ça, par décision unilatérale (bizarrement, celui qui accuse l'autre de "noir" se considère "blanc").

                • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Contourner les DRM c'est interdit en France depuis 2006.

                • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                  Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                  Télécharger un jeu sans le payer, c'est violer la propriété intellectuelle de manière assez incontestable.

                  La pauvre gentil propriété intellectuelle, incarnation de la pureté d’esprit, violé par ces infâmes barbares pirates mangeurs de bébés phoques !

                  J’espère que tu n’as pas d’ami qui te prête de copie originale d’œuvres encore courtoisement protégé par le gentil droit d’auteur ou pire encore qui t’invite à abuser d’une copie qu’il choppé au cours d’une tournante dans une cave insalubre et qu’il maintiens sous son odieux joug depuis.

                  Ils ne peuvent t'interdire de le faire car c'est bien ta machine et tu peux décider ce qu'il exécute.

                  Genre des copies d’œuvres sexuellement abusées ?

                  • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                    Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 23/01/13 à 22:40

                    Arrêtes tes délires.

                    La copie d'œuvres est légale dans la limite du cercle familiale. Et le cercle familiale ne ce limite pas au lien du sang hein. Tes amis proches, ton voisin ou même ta boulangère font partie de ton cercle familiale au sens juridique.

                    Par contre, acheter un DVD à sa sortie, le riper et laisser le fichier accessible H24 en P2P, donc accessible à n'importe qui de Babeloued à Melun c'est pas la même chose.

                    J’espère que tu n’as pas d’ami qui te prête de copie originale d’œuvres encore courtoisement protégé par le gentil droit d’auteur

                    C'est on ne peut plus légal, en tous cas en France, tu peux même faire une copie de ce que ton ami te prête. Après, tu n'as juste pas le droit de le diffuser à tes 1024 « amis » facebook ou pire, en open bar P2P.

                    Depuis la nuit des temps de toute façon les artistes ont toujours posé des problèmes, on aime bien quand ils chantent et dansent mais quand ils réclament à bouffer on a tendance à leur dire qu'il on pas vraiment produit quelque chose !

                    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                      cercle familiale

                      familial.
                      C'est pas compliqué pourtant, cercle est masculin.

                    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                      L'exception pour copie privée ne s'applique pas aux logiciels. Pour eux il y a le droit d'effectuer une copie de sauvegarde, mais pas de faire la copie du Mario Bros de ton frère pour que tu puisses y jouer aussi.

                    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                      Arrêtes tes délires.

                      Je ne faisais que relever la lourdeur de la rhétorique qui consiste à assimiler le partage d’œuvres publiques avec un viol par l’intermédiaire du vocabulaire.

                      La copie d'œuvres est légale dans la limite du cercle familiale. Et le cercle familiale ne ce limite pas au lien du sang hein. Tes amis proches, ton voisin ou même ta boulangère font partie de ton cercle familiale au sens juridique.

                      Je le sais bien, c’est en tout encore le cas pour l’instant.

                      C'est on ne peut plus légal, en tous cas en France, tu peux même faire une copie de ce que ton ami te prête. Après, tu n'as juste pas le droit de le diffuser à tes 1024 « amis » facebook ou pire, en open bar P2P.

                      Ce n’est pas tant la légalité que l’éthique qui importe ici. Ici on bafoue le fait de partager des œuvres publiques avec son prochain, en le mettant sur un plan de comparabilité avec un viol. Bien sûr, c’est mieux de partager et propager des œuvres libres, des œuvres publiés par des gens qui n’essaie pas d’étendre leur emprise sur le monde au travers des œuvres qu’ils diffusent dans la sphère publique.

                      Depuis la nuit des temps de toute façon les artistes ont toujours posé des problèmes, on aime bien quand ils chantent et dansent mais quand ils réclament à bouffer on a tendance à leur dire qu'il on pas vraiment produit quelque chose !

                      Tout les artistes ne réclament pas un privilège de contrôle de son prochain à travers les œuvres qu’ils diffusent. Ce qui est intéressant avec l’art, c’est quand elle élargie ta vision du monde, quand elle t’encourage à t’y essayer toi même.

                      Être pour que tous ai accès à manger, aux soins, à l’éducation, au logement me semble un souhait tout à fait éthique. En faire un privilège dû à ceux qui se déclarent artiste en ne se préoccupant pas des autres qui devront se soumettre à leur volonté de les contrôler à travers leurs œuvres, c’est tout autre chose.

                      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Être pour que tous ai accès à manger, aux soins, à l’éducation, au logement me semble un souhait tout à fait éthique. En faire un privilège dû à ceux qui se déclarent artiste en ne se préoccupant pas des autres qui devront se soumettre à leur volonté de les contrôler à travers leurs œuvres, c’est tout autre chose.

                        Gni ? En quoi le fait de ne pas avoir le droit de copier t'empeche d'avoir accès "à manger, aux soins, à l’éducation, au logement" ?
                        En quoi l'artiste qui produit un bien culturel que tu n'as pas le droit de copier te controle à travers ses oeuvres ?

                        Relis bien ta phrase : tu dis que le droit d'auteur prive les "non-artistes" de nourriture, d'éducation, de logement, et les soumets au controle des artistes… Ca te parait pas un peu éxagéré ?

                        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 24/01/13 à 23:04

                          Relis bien ta phrase

                          toi, tu peux (re-)lire Ionesco ou Beckett, en attendant Godot par exemple. Cela te donnera un éclairage nouveau sur la prose de psychoslave< :)

                        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          En quoi le fait de ne pas avoir le droit de copier t'empeche d'avoir accès "à manger, aux soins, à l’éducation, au logement" ?

                          Ce qui importe ici, c’est de voir le contexte qui amène à parler de cela, à savoir l’analyse d’un défenseur de la répression du partage des œuvres publiques (c’est lourd n’est-ce pas ? comme ceux qui parlent de violation en fait).

                          Un argument qui s’appuie sur la possibilité pour les artistes d’avoir accès à une rémunération. Et de conclure que du coups il est légitime de leur donner un privilège de contrôle de son prochain à travers les œuvres qu’ils publient. Évidemment, on a pas un lien de cause/conséquence, tout au plus une vague corrélation.

                          Il s’agit donc ici de mettre en exergue l’absence de relation causale entre la possibilité pour tous d’accéder aux moyens de s’épanouir, et la légitimation des privilèges de propriété intellectuelle.

                          En quoi l'artiste qui produit un bien culturel que tu n'as pas le droit de copier te controle à travers ses oeuvres ?

                          Soit je peux partager et modifier à l’envie les œuvres que je peux trouver dans la sphère publique, soit on contrôle l’usage que peux en faire. Notons au passage que le droit d’auteur va bien plus loin dans les restrictions des modifications (de copies, s’entend) avec la composante des droits moraux.

                      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                        Posté par . Évalué à  4 .

                        Je ne faisais que relever la lourdeur de la rhétorique.
                        psychoslave__

                        I LOLed.

                        Depending on the time of day, the French go either way.

                    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                      Tes amis proches, ton voisin ou même ta boulangère font partie de ton cercle familiale au sens juridique.

                      Source ?

                      Surtout pour la boulangère, hein. Parce que on peut alors y inclure : le caviste, la légumière, le resto africain, le bar d'en face (et ses 400 clients), les employés du supermarché, et les 200 gendarmes de la caserne d'à coté. Enfin, tant que ça ne sort pas de l'Internet…

                      * Ils vendront Usenet quand on aura fini de le remplir.

                  • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                    La pauvre gentil propriété intellectuelle, incarnation de la pureté d’esprit, violé par ces infâmes barbares pirates mangeurs de bébés phoques !

                    Tu n'as pas mieux pour donner de la crédibilité à ton propos ?

                    J’espère que tu n’as pas d’ami qui te prête de copie originale d’œuvres encore courtoisement protégé par le gentil droit d’auteur ou pire encore qui t’invite à abuser d’une copie qu’il choppé au cours d’une tournante dans une cave insalubre et qu’il maintiens sous son odieux joug depuis.

                    Le prêt n'est pas une violation. Je signale à tout hasard que la notion de propriété intellectuelle existe dans la plupart des pays du monde et depuis un paquet de temps pour que ce droit ne soit pas remis en cause d'un simple revers de main. Donc oui la loi fait que la priorité intellectuelle induit des contraintes importantes et il faut la respecter.
                    Et non, le prêt entre ami d'objet doté de cette propriété est autorisé en France car c'est une des limitations de cette propriété. Donc le prêt entre ami n'est pas à considéré comme un élément violant cette dite propriété.

                    Et puis, j'ai cracké ma Wii et ma DS, j'ai téléchargé des musiques, films ou séries que je n'ai pas payé. Et tu sais quoi ? J'assume mes actes, je sais que c'est illégal, je n'en suis pas fier (contrairement à certains qui aiment braver la loi à tout bout de champs) et je ne revendique aucun droit moral moisi sorti de nul part pour justifier mon action. Je préfère ça que de dire « oui mais c'est à cause des méchants qui font payer cher des trucs sur le dos de petits chinois exploités » ce qui n'aurait aucun sens, ni une réelle valeur de toute façon.

                    Je signale que le concept du Logiciel Libre découle du droit d'auteur et que son respect est essentiel (violer la licence GPL ne fait plaisir à personne ici, pourquoi être fier de violer la licence des autres ?). Je pense que tout à chacun est à même de décider de sa licence d'exploitation de son travail, libre ou pas, et qu'on n'a rien à imposer de ce point de vue. Je préfère bien entendu que tout soit publié sous licence libre pour diverses raisons, mais je me vois mal imposer à quelqu'un de travailler sans pouvoir décider de ce qu'il peut en faire réellement.

                    Genre des copies d’œuvres sexuellement abusées ?
                    Depuis que le contournement des DRM est illégal en France (sauf à des fins d’interopérabilité), oui ils le peuvent. Et encore que, il est possible que tu puisses le modifier si c'est fait dans un cadre restreint de diffusion (car tu exploites la machine que tu as acheté et qui est à ta disposition). Le problème est surtout sur la diffusion de ces techniques.

                    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                      Tu n'as pas mieux pour donner de la crédibilité à ton propos ?

                      Je ne sais pas, les défenseurs de la répression du partage d’œuvres publiques n’ont l’air de choquer personne à parler de viol et de pirate à tout va. Leur reproche-t-on un manque de crédibilité pour cette raison ?

                      Je signale à tout hasard que la notion de propriété intellectuelle existe dans la plupart des pays du monde et depuis un paquet de temps pour que ce droit ne soit pas remis en cause d'un simple revers de main. Donc oui la loi fait que la priorité intellectuelle induit des contraintes importantes et il faut la respecter.

                      J’ai déjà fait des présentations publiques sur l’histoire du droit d’auteur, c’est à dire que je me suis assez documenté sur le sujet pour savoir que cette notion n’a jamais fait l'unanimité même au sein de la communauté des auteurs qui sont les premiers concernés.

                      Aussi avec le même genre d’argument et en nous référant à ceci :
                      Torture dans le monde

                      Nous pouvons, en suivant ton procédé d’argumentation, logiquement conclure que la torture est acceptable. Et si la loi exige de l’agent assermenté de torturer le citoyen, c’est certes des contraintes fortes, mais il faut la respecter.

                      Je signale que le concept du Logiciel Libre découle du droit d'auteur et que son respect est essentiel (violer la licence GPL ne fait plaisir à personne ici, pourquoi être fier de violer la licence des autres ?).

                      Je rappel que le copyleft est hack du copyright qui vise à le désamorcer et qu’il serait inutile si le copyright n’existait pas pour commencer.

                      Je préfère bien entendu que tout soit publié sous licence libre pour diverses raisons, mais je me vois mal imposer à quelqu'un de travailler sans pouvoir décider de ce qu'il peut en faire réellement.

                      Le problème n’est pas de savoir quel usage il peut en avoir pour lui même, mais quelle emprise il peut obtenir sur les autres à travers les monopoles que lui confère la loi.

                      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        J’ai déjà fait des présentations publiques sur l’histoire du droit d’auteur, c’est à dire que je me suis assez documenté sur le sujet pour savoir que cette notion n’a jamais fait l'unanimité même au sein de la communauté des auteurs qui sont les premiers concernés.

                        Je n'ai jamais dit que cette notion était universelle et incontestable.
                        J'ai seulement dis, mais tu peux relire pour t'en convaincre, que son historique est suffisamment lourd et la nuisance suffisamment faible pour que la réforme de cette notion demande du temps et des arguments plus étayés. En attendant, tu n'as rien qui te permet de violer unilatéralement ce droit qui est actuellement en vigueur que cela te plaise ou pas.

                        Nous pouvons, en suivant ton procédé d’argumentation, logiquement conclure que la torture est acceptable. Et si la loi exige de l’agent assermenté de torturer le citoyen, c’est certes des contraintes fortes, mais il faut la respecter.

                        Oui comparer la violation du droit d'auteur et la torture, merci, je ne sais pas ce que vous avez à comparer des choses tellement incomparables que le sens s'en perd. Car en partant de ton principe, toute loi devrait être violée sur la simple volonté de l'individu car après tout aucune loi n'est juste ou autre principe peu réfléchi.
                        Je ne vais pas m'étaler plus longtemps pour justifier le fait que cette comparaison n'a aucun sens et il y a pourtant matière à la justification.

                        Je rappel que le copyleft est hack du copyright qui vise à le désamorcer et qu’il serait inutile si le copyright n’existait pas pour commencer.

                        Des preuves ? Je n'ai jamais vu Stallman remettre en cause la paternité d'un code, ce qu'il voulait surtout c'est son partage et il valorise justement la création et la paternité de l'ensemble. Oui c'est un hack du copyright actuel, mais ça reste du droit d'auteur et je n'ai jamais vu Stallman dire que c'était open-bar. D'ailleurs le simple fait que la GPL oblige de redistribuer le code des modifications tend à montrer qu'il ne voulait pas créer un simple « domaine public plus protégé » mais utiliser le droit d'auteur pour forcer le partage du code qui est pour lui la plus grande valeur.

                        Le problème n’est pas de savoir quel usage il peut en avoir pour lui même, mais quelle emprise il peut obtenir sur les autres à travers les monopoles que lui confère la loi.

                        Pourtant c'est assez simple, si tu penses que c'est immoral ce que font ces auteurs, tu n'achètes pas et tu le télécharges pas leurs produits. Personne n'y oblige personne d'autre à écouter, visionner ou autres actions sur ce contenu protégé, on est libre de le prendre et d'en accepter ou non les contraintes.

                        Le problème est aussi lié au caractère immatériel qu'est une œuvre ou une propriété intellectuelle. Prends exemple de l'artisan menuisier. Son art consiste à une série de manipulation et de savoir faire pour réaliser des objets physiques qui seront par la suite achetée. Quand tu achètes un meuble chez lui, il te sera pratiquement impossible de le refaire à l'identique et si tu pouvais le faire, cela demanderait beaucoup de temps et d'investissement.
                        Quand tu prends un art immatériel comme une photo, une musique ou un film, tu as dedans l'information nécessaire à la copie de la dite œuvre et rien ne t'empêche de le copier à l'infini et de revendre toi même quelque chose que tu n'as pas produit mais que d'autres ont fait. Et même sans le copier directement, cela peut être une source d'inspiration très importante pour la création d'une œuvre fortement inspirée.

                        C'est le problème de l'immatériel et le droit d'auteur a eu ses pouvoirs agrandis en partie pour prendre en compte cet aspect. C'est désolant, mais l'objectif n'est pas de léser aussi ceux qui consacrent leur vie à ce domaine sans rien récupérer en retour. D'ailleurs on notera que les gens ne payent plus l'œuvre en lui même mais ce qu'il y a autour (le cinéma a des équipements bien meilleurs que le particulier pour apprécier un film, le concert musical apporte une plu valu par rapport au simple CD, etc.). Cela montre la problématique du droit d'auteur aujourd'hui, l'immatériel est copié et ne redistribue plus l'argent qui doit revenir à ses concepteurs, ils sont obligés de réaliser des représentations physiques qui ne sont plus copiables pour parvenir à trouver des financements.

                        Je ne dis pas que le droit d'auteur c'est cool, parfait et que ses pouvoirs sont tous justifiés. Mais ce n'est pas un droit balancé par hasard et qui n'a aucun sens moral ou éthique et je pense uqe l'essentiel est de respecter la volonté de l'auteur (et si elle ne te plait pas, ne va pas voir ses réalisations !).

                        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                          Pourtant c'est assez simple, si tu penses que c'est immoral ce que font ces auteurs, tu n'achètes pas et tu le télécharges pas leurs produits.

                          Non, ce n'est pas si simple : quand on te file les 100 premières doses gratuites (pub, radio…), normal qu'on veuille prendre la suivante même si on ne peut pas.
                          Et donc du coup on met des règles.

                          Parce que la, ce que tu dis, c'est que si un pays applique la Torture (et si, on peut comparer, on compare les principes), on ne va pas dans ce pays et on les laisse faire en fermant les yeux. Ben désolé, mais tout le monde n'a pas envie de laisser faire.

                          et je pense uqe l'essentiel est de respecter la volonté de l'auteur

                          Et ben, je ne pense pas.
                          Si l'auteur te met une chanson dans la tête mais dit que tu dois le sucer avant de pouvoir écouter, désolé mais je n'aurai aucun scrupule à le contrefaire. Pour être moins provocateur, si la volonté de l'auteur est que la chanson ne soit pas dans le domaine public pendant 1 milliard d'années, on n'a pas à respecter ce genre d'idiotie.

                          Non, l'essentiel n'est pas de respecter la volonté de l'auteur, elle est de respecter en priorité la vie en commun, et pour les détails on voit la volonté de l'auteur.
                          Rappel : le droit d'auteur était à la base un compromis entre interdiction et protection de l'auteur, avec un nombre d'année de monopole assez faible. Aujourd'hui, il n'y a plus de compromis, il y a un gros gros problème quelque soit la volonté de l'auteur qui n'a pas à tout se permettre.

                          PS : si je prend les même arguments et les appliquent à d'autres domaines, bye bye le SMIC, les impôts, les droits des salariés… Qui ne respectent pas la volonté de celui qui propose quelque chose. Argument très très léger et bien casse gueule que ce respect de la volonté de tartampion.

                        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                          J'ai seulement dis, mais tu peux relire pour t'en convaincre, que son historique est suffisamment lourd et la nuisance suffisamment faible pour que la réforme de cette notion demande du temps et des arguments plus étayés.

                          J’ai lu, je ne suis pas convaincu.

                          En attendant, tu n'as rien qui te permet de violer unilatéralement ce droit qui est actuellement en vigueur que cela te plaise ou pas.

                          J’ai des choses qui s’appellent volonté et liberté de pensée, que cela plaise ou non à tout les législateurs bien pensant du monde.

                          Oui comparer la violation du droit d'auteur et la torture, merci, je ne sais pas ce que vous avez à comparer des choses tellement incomparables que le sens s'en perd.

                          Un peu comme mettre le partage d’œuvres publiques sur le même plan qu’un viol en fait.

                          Je n'ai jamais vu Stallman [blabla]

                          Je ne suis pas RMS, si tu as des critiques à lui proposer : rms at gnu.org.

                          Personne n'y oblige personne d'autre à écouter, visionner ou autres actions sur ce contenu protégé, on est libre de le prendre et d'en accepter ou non les contraintes.

                          Ah une société en opt-in, ce serait formidable j’en conviens.

                          Le problème est aussi lié au caractère immatériel qu'est une œuvre ou une propriété intellectuelle.

                          Je ne crois pas en la soit distante immatérialité. Toute donnée est stockée sur un support physique. Le fait est qu’on a aujourd'hui des robots capables de copier pour nous pour peu de frais des grandes quantités de données. Comme les données sont elles mêmes stockés sous des formes qui nous sont directement imperceptible, cela peut donner une impression de soit disant immatérialité, mais les électrons ne sont pas immatériels (au sens où ce sont des objets physiques).

                          Prends exemple de l'artisan menuisier. Son art consiste à une série de manipulation et de savoir faire pour réaliser des objets physiques qui seront par la suite achetée. Quand tu achètes un meuble chez lui, il te sera pratiquement impossible de le refaire à l'identique et si tu pouvais le faire, cela demanderait beaucoup de temps et d'investissement.

                          Excellent exemple, allons donc jusqu’au bout de l’analogie. Nous disposons donc d’un scanner numériseur de meuble, et d’un robot tailleur de bois qui peut en quelques seconde reproduire des copies de meubles numérisés, ces deux périphériques étant en vente dans tous les supermarchés à un prix abordable par le quidam moyen. Voilà où nous en sommes déjà pour un certain nombre de types d’œuvres.

                          Quand tu prends un art immatériel comme une photo, une musique ou un film, tu […]

                          Prémisse fausse, il n’œuvre pas d’œuvre immatérielle, à partir du faux on peut conclure tout et son contraire.

                          rien ne t'empêche de le copier à l'infini

                          Au hasard, le fait que tu ne disposes pas de ressources infinis et qu’aussi infime soit-il, toute copie à un coût.

                          Et même sans le copier directement, cela peut être une source d'inspiration très importante pour la création d'une œuvre fortement inspirée.

                          D’où l’importance de laisser à chacun cette source d’inspiration et même de l’encourager pour que s’épanouisse la diversité.

                          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            J’ai des choses qui s’appellent volonté et liberté de pensée, que cela plaise ou non à tout les législateurs bien pensant du monde.

                            Tu as le droit de penser et de le dire, ça ne te donne aucun droit pour violer une loi.

                            Un peu comme mettre le partage d’œuvres publiques sur le même plan qu’un viol en fait.

                            Je t'invite à ouvrir un dictionnaire (ou lire cette page : https://fr.wiktionary.org/wiki/violer), tu verras que le mot viol n'est pas uniquement pour décrire un acte sexuel ignoble mais a un sens bien plus large et bien moins sévère que tu ne le penses ou dis. Après si ça t'amuse de croire que je mélange tout ça je t'en pris mais c'est hors propos…

                            Ah une société en opt-in, ce serait formidable j’en conviens.

                            On te force à écouter une œuvre musical et d'en enfreindre la licence ? Dis le moi ça m'intéresse.

                            Excellent exemple, allons donc jusqu’au bout de l’analogie. Nous disposons donc d’un scanner numériseur de meuble, et d’un robot tailleur de bois qui peut en quelques seconde reproduire des copies de meubles numérisés, ces deux périphériques étant en vente dans tous les supermarchés à un prix abordable par le quidam moyen. Voilà où nous en sommes déjà pour un certain nombre de types d’œuvres.

                            Dans ce cas cet art devient immatériel et rejoint ceux du dessus.

                            Au hasard, le fait que tu ne disposes pas de ressources infinis et qu’aussi infime soit-il, toute copie à un coût.

                            Tu peux considérer le coût d'une copie d'une œuvre numérique comme suffisamment faible pour ne pas être considéré à l'échelle de l'Humanité (donc potentiellement infini).

                            D’où l’importance de laisser à chacun cette source d’inspiration et même de l’encourager pour que s’épanouisse la diversité.

                            Tu as le droit de t'inspirer des oeuvres existantes, je parlais plutôt de copies conformes par le souvenir que tu en as après visionnage ou lecture par exemple. Le droit de citation l'autorise partiellement et faire une oeuvre dérivée (mais pas intrinsèquement lié) est parfaitement possible et suivi par nombre de créateurs de ce monde.

                            • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                              Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                              Je t'invite à ouvrir un dictionnaire (ou lire cette page : https://fr.wiktionary.org/wiki/violer), tu verras que le mot viol n'est pas uniquement pour décrire un acte sexuel ignoble mais a un sens bien plus large et bien moins sévère que tu ne le penses ou dis.

                              Ce n’est pas ça qui empêche la création d’un amalgame sémantique et de ruiner implicitement la valeur morale d’un acte de partage.

                              On te force à écouter une œuvre musical et d'en enfreindre la licence ? Dis le moi ça m'intéresse.

                              Bien sûr, il suffit de sortir un peu de chez soi pour entendre de la musique pas libre un peu partout, et une fois entendu elle est une partie de ton esprit, si quelqu’un cherche à en contrôler ce que tu en fais, c’est déjà le début du contrôle de ton esprit.

                              Dans ce cas cet art devient immatériel et rejoint ceux du dessus.

                              Mais bien sûr, et la marmotte clonée avec des assistants numériques elle est immatérielle aussi.

                              Tu peux considérer le coût d'une copie d'une œuvre numérique comme suffisamment faible pour ne pas être considéré à l'échelle de l'Humanité (donc potentiellement infini).

                              Oui et tu peux considérer que ce que tu dégages comme gaz à effet de serre avec ta voiture est négligeable à l’échelle de l’humanité. On peut aussi considérer que tes propos et ton avis n’ont pas d’importance à l’échelle de l’humanité, donc qu’il est tout à fait négligeable face à ce potentiel infini.

                              • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                                Ce n’est pas ça qui empêche la création d’un amalgame sémantique et de ruiner implicitement la valeur morale d’un acte de partage.

                                Si ça t'amuse, toujours est-il que mon propos est correct et ne mérite pas d'être repris en le qualifiant d'abusif.

                                Bien sûr, il suffit de sortir un peu de chez soi pour entendre de la musique pas libre un peu partout, et une fois entendu elle est une partie de ton esprit, si quelqu’un cherche à en contrôler ce que tu en fais, c’est déjà le début du contrôle de ton esprit.

                                Je sors de chez moi et j'écoute de la musique pas libre, et alors ? Est-ce que ça m'empêche de la chanter chez moi ou devant des amis au cours d'une soirée ? Non. Par contre on m'interdira d'en tirer un profit commercial et personne ne t'oblige à essayer d'en tirer un profit (ou de l'avoir en permanence sur toi pour l'écouter à nouveau si tu penses qu'il est nécessaire de télécharger la dite œuvre).

                                Mais bien sûr, et la marmotte clonée avec des assistants numériques elle est immatérielle aussi.

                                Les plans de la marmotte clonée est immatérielle dans un tel cas, c'est son clonage sur un support physique qui rend le tout matériel.
                                Une musique ou un film sont immatériels, ce sont des idées, des données. Ce qui est matérielle c'est sa représentation sur scène, sur un CD ou un disque dur. C'est comme une histoire, considères-tu que les récits oraux des temps anciens sont matériels ? pourtant certains ont une représentation physique aujourd'hui, le texte ne lui même est immatérielle mais pas son impression.

                                C'est important de dissocier l'œuvre de son support (ce qui a de la valeur c'est l'œuvre théoriquement, pas le fait qu'il soit sur CD, disque dur ou autrement, c'est accessoire). Notamment car les conséquences économiques sont très différentes.

                                Oui et tu peux considérer que ce que tu dégages comme gaz à effet de serre avec ta voiture est négligeable à l’échelle de l’humanité. On peut aussi considérer que tes propos et ton avis n’ont pas d’importance à l’échelle de l’humanité, donc qu’il est tout à fait négligeable face à ce potentiel infini.

                                Sauf que l'Humanité peut devenir une machine à copie et pour quelques euros (ce que peut faire pratiquement toute la population en Occident) copier des milliards d'œuvres numériques pour un coût très dilué. Si tu n'arrives pas à comprendre que la copie presque instantanée en de volumes gigantesques pour un coût très modique n'influence pas le coût des œuvres, je ne peux rien pour toi et autant mettre fin au débat.

                                • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                  C'est comme une histoire, considères-tu que les récits oraux des temps anciens sont matériels ?

                                  Oui, si tu parles de celles qui sont stockés dans des mémoires humaines actuelles, qui ont un support physique. Si tu parles de l’action de raconter l’histoire, là aussi elle nécessite des entités physiques pour se réaliser. Dans tous les cas il faut des entités physiques pour réaliser la performance de mémorisation ou d’actualisation (au sens de réalisé l’action).

                                  C'est important de dissocier l'œuvre de son support (ce qui a de la valeur c'est l'œuvre théoriquement, pas le fait qu'il soit sur CD, disque dur ou autrement, c'est accessoire). Notamment car les conséquences économiques sont très différentes.

                                  Pas du tout d’accord, ce qui importe c’est l’épanouissement humain. Ce qui importe c’est l’expérience humaine. Seulement ensuite on peut s’attarder sur les théorie plus ou moins cohérente avec ce que nous percevons. Sans expérience, pas de théorie, on peut expérimenter sans théorie. Les théories peuvent aider à atteindre des expériences inédites mais en aucun cas elles ne peuvent prévaloir sur l’expérience.

                                  • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                                    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 26/01/13 à 22:45

                                    Oui, si tu parles de celles qui sont stockés dans des mémoires humaines actuelles, qui ont un support physique.

                                    Mettre sur le même plan organisme biologique et organisme minéral synthétique (polymères, silicium, germanium,…) c'est une idée.

                                    Peut-être qu'un jour l'expérience et le savoir de l'humanité ne sera plus supporté que par des organismes minéraux, c'est selon moi inévitable si la noosphère doit se répandre au travers de l'univers. De simples organismes à base de carbone, nécessitant un équilibre précis d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, d'eau pour survivre, c'est ce que nous somme à l'heure actuelle, n'ont aucune chance d'atteindre l'étoile la plus proche.

                                    Éwi.

                    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      Je signale à tout hasard que la notion de propriété intellectuelle existe dans la plupart des pays du monde et depuis un paquet de temps pour que ce droit ne soit pas remis en cause d'un simple revers de main.

                      Avec des arguments aussi simples, on n'aurait jamais aboli l'esclavage : "ca se pratique partout et depuis toujours".

                      Je signale que le concept du Logiciel Libre découle du droit d'auteur et que son respect est essentiel (violer la licence GPL ne fait plaisir à personne ici, pourquoi être fier de violer la licence des autres ?).

                      Logiciel libre != GPL. Merci de penser aux licences plus permissives (BSD, LPRAB, etc).

                      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        Avec des arguments aussi simples, on n'aurait jamais aboli l'esclavage : "ca se pratique partout et depuis toujours".

                        ce que j'aime dans ce type de comparaisons, c'est qu'on prend des cas extrêmes pour tenter de montrer que le cas raisonnable est bancal. Désolé mais ça ne fonctionne pas, ce type de raisonnement ne tient pas debout. Car jusqu'ici le droit d'auteur ne tue personne, ne prive personne de droits jugés importants, respecte la notion communément admise des droits de l'Homme, etc. On a besoin d'aller jusqu'où pour montrer que la propriété intellectuelle n'est pas suffisamment nuisible pour que son abolition demande plus de temps, de négociation, etc. ?

                        Logiciel libre != GPL. Merci de penser aux licences plus permissives (BSD, LPRAB, etc).

                        Toute licence repose sur le concept de droit d'auteur (et donc de propriété intellectuelle), sinon c'est du domaine public. Donc non je ne néglige personne, il est faux de croire que la *BSD rejette le concept de droit d'auteur et que seule la GPL s'en dote, sinon pourquoi ne pas mettre dans le domaine public quand certains pays l'y autorisent ?

                        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                          Posté par . Évalué à  3 .

                          il est faux de croire que la *BSD rejette le concept de droit d'auteur

                          La BSD clairement non, par contre la LPRAB n'en a rien à branler.

                          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            Le LPRAB est justement une méthode pour créer un semblant de domaine public volontaire pour les pays qui ne peuvent le faire comme la France.
                            La BSD vient des USA (comme la GPL et tant d'autres licences) alors que de mémoire ce pays autorise la diffusion directe en domaine public du coup s'ils existent, c'est bien qu'ils veulent utiliser le droit d'auteur à leur avantage sinon tout irait dans le domaine public (ou alors cela crée une grande incohérence).

                        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                          ce que j'aime dans ce type de comparaisons, c'est qu'on prend des cas extrêmes pour tenter de montrer que le cas raisonnable est bancal.

                          Une argumentation est raisonnable, si elle expose clairement ses prémisses et les conclusions qui en sont tiré par syllogisme.

                          Ici tu essais de donner du crédit à l’une de tes prémisses avec un argumentum ad populum et en retour tu te prends un exemple qui démontre l’irrecevabilité rationnel d’un tel argument.

                          Car jusqu'ici le droit d'auteur ne tue personne, ne prive personne de droits jugés importants

                          Tu avances ça de façon tout à fait arbitraire, aucune preuve des conséquences économiques et sociales de la lutte contre le partage des œuvres publiques et la liberté d’entreprendre par mimétisme (aka contre façon). On peut tout autant avancé, de manière non moins arbitraire, « jusqu'ici l’entreprenariat mimétique ne tue personne, ne prive personne de droits jugés importants (par nous-que-c’est-nous-qu’on-a-les-vrais-valeurs-justes) ».

                          respecte la notion communément admise des droits de l'Homme, etc.

                          Tu parles desquels des droits de l’Homme ? Et là encore, ça ne fait as consensus. Par exemple ceux de l’ONU 1948 intègre des notions sur la propriété intellectuelle. En gros sous la pilule consensuel de la dignité humaine on fait passer des choses qui ne le sont pas.

                          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                            Ici tu essais de donner du crédit à l’une de tes prémisses avec un argumentum ad populum et en retour tu te prends un exemple qui démontre l’irrecevabilité rationnel d’un tel argument.

                            C'est la société humaine qui bâtit un contexte législatif pour vivre ensemble de la manière la plus profitable pour tous tout en respectant les droits essentiels de chaque individu.
                            Je n'ai pas dit que le droit d’auteur était parfait en l'état, j'ai juste dit (et redit) que son histoire et son origine ne peuvent être balayés d'un revers de main en disant « c'est pas juste ». Non, comme le droit d'auteur n'est pas vital pour l'Humanité en soit, la discussion et la réforme progressive est sans doute la meilleure solution que de vouloir tout changer sans prendre en compte d'autres données.

                            Tu avances ça de façon tout à fait arbitraire, aucune preuve des conséquences économiques et sociales de la lutte contre le partage des œuvres publiques et la liberté d’entreprendre par mimétisme (aka contre façon). On peut tout autant avancé, de manière non moins arbitraire, « jusqu'ici l’entreprenariat mimétique ne tue personne, ne prive personne de droits jugés importants (par nous-que-c’est-nous-qu’on-a-les-vrais-valeurs-justes) ».

                            Sauf que le droit d'auteur n'empêche personne de vivre décemment, et qu'il est possible de contourner ses problématiques en se tournant vers des œuvres qui allègent gracieusement les pouvoirs de l'auteur vis à vis de son public. Tout ce que je vois c'est d'avoir l'impression d'être en face d'un rageur qui semble avoir des difficultés énormes à vivre dans un monde où le droit d'auteur existe.

                            Tu parles desquels des droits de l’Homme ? Et là encore, ça ne fait as consensus. Par exemple ceux de l’ONU 1948 intègre des notions sur la propriété intellectuelle. En gros sous la pilule consensuel de la dignité humaine on fait passer des choses qui ne le sont pas.

                            Peu importe, les droits de l'Homme ne sont certes pas unanimes, mais ils ont le mérite de considérer des droits essentiels à garantir à chaque individu pour ne pas porter atteinte à son intégrité. Mettre du coup sur un pied d'égalité la torture et le droit d'auteur n'a du coup aucun sens, car si la torture existe encore dans de nombreux pays, cela porte atteinte à la vie des individus et à leur intégrité. Les droits d'auteur ont au moins le mérite de ne pas en poser d'aussi graves (il y a des problèmes mais de là à les comparer, je ne franchirais pas ce pas nécessaire).

            • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

              Posté par (page perso) . Évalué à  0 . Dernière modification : le 23/01/13 à 14:26

              D'ailleurs on a le droit d'exploiter toutes les failles qu'on veut sur la Wii,

              Faux.

              La Wii n'est pas une oeuvre, casser le DRM n'a donc rien à voir avec le fait de faire tourner un jeu pirate.

              Effectivement : l'un est un délit plus lourdement condamné que l'autre. Lequel d'après toi?
              Vraiment, tu es sûr que "rien à voir"? Moi, je vois un lien : les deux sont explicitement illégaux! Non, tu n'as pas le droit d'exploiter toutes les failles qu'on veut sur la Wii, désolé de casser tes illusions. Contourner un DRM est 100% illégal. Alors, les "gentils", essayer de moraliser ça, ça fait rire… Pas mieux que ceux qui "piratent".

              PS : Même si l'interdiction est bien théorique, et que ceux qui me parle que je suis binaire regardent qui maintient ce site… J'ai toutefois la décence de ne pas imposer ma morale aux autres, seulement à moi-même. Et si tu m'opposes un "mais c'est sur des octets, pas du matériel", d'une on s'en fout les principes légaux ne font pas la différence et de deux on pourra passer sur la partie carte bancaire qui a un DRM et dont le contournement te mène en prison quand même…

              Tu dois penser que c'est très bien si les ordinateurs sont vendus avec windows (+cochonneries) préinstallé, sans possibilité de remboursement?

              HS de chez HS.

              • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

                Posté par . Évalué à  4 .

                Si tu penses à la DADVSI, en suivant ce lien tu pourras constater:
                - que la définition des MTP exclut les DRM sur les logiciels.
                - que l'article 22 du titre I précise "afin d'altérer la protection d'une oeuvre" (en plus de permettre de "casser" les MTP à des fins de recherche), or si j'exploite une faille de la Wii afin d'y installer Linux, cela n'a pas pour but d'altérer la protection d'une oeuvre (sans compter que je peux faire tout un tas de choses en utilisant une faille, sans pour autant désactiver les MTP). Idem pour l'article 23.

                Effectivement si je diffuse mon exploit-permettant-d'installer-Linux, je suis dans la merde d'après ces mêmes articles, c'est un peu bizarre mais c'est comme ça.
                Pourtant en cherchant un peu on se rend compte que tout ça n'est pas très clair: le Conseil d'Etat estime par exemple qu'on peut légalement distribuer DeCSS en France (lien). Cela semble dire que je peux diffuser un logiciel permettant d'extraire les données d'un DVD Wii afin d'y jouer sur un émulateur par exemple.

                PS: toujours aussi désagréable…

        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 . Dernière modification : le 23/01/13 à 13:50

          La console m'appartient, j'en fais ce que je veux.

          Ça reste à prouver.

          Tu n'as rien signé, mais la plupart des contrats s'acceptent sans signer. Il y a certainement un flou juridique à éclaircir ici : contrairement à certains jeux achetés via Steam qui annoncent clairement la couleur ("CE LOGICIEL DE JEU EST ACCORDÉ SOUS LICENCE EST N'EST PAS VENDU"), les jeux Wii ne comportent que quelques remarques laconiques au dos de la boîte (évoquant des "modifications non autorisées" de la console). Or, la Wii est vendue avec son propre OS proprio (serait-ce de la vente liée ?) que tu n'as pas le droit de modifier a priori, même si aucun CLUF ne t'est proposé à la lecture au moment du premier démarrage.

          Aux États-Unis, le doute a été dissipé à propos du jailbreak des iPhones (Apple a cependant toujours le droit de retirer sa garantie), et chez nous, la CJUE aura l'occasion de s'exprimer là-dessus. Mais pendant ce temps, les R4 sont illégaux un peu partout et Sony a lancé plein de procédures (j'ignore si elles sont encore en cours) contre les hackers de PS3.

          En gros, vu d'ici, j'ignore totalement si modifier sa console, qu'on soit un "gentil" qui veut juste porter Emacs, un "moyen-gentil" qui voudrait bien également lancer des "backups" ou un "méchant" pirate affirmé, est vraiment sans risque juridique.

          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Aux États-Unis, le doute a été dissipé à propos du jailbreak des iPhones (Apple a cependant toujours le droit de retirer sa garantie), et chez nous, la CJUE aura l'occasion de s'exprimer là-dessus. Mais pendant ce temps, les R4 sont illégaux un peu partout et Sony a lancé plein de procédures (j'ignore si elles sont encore en cours) contre les hackers de PS3.

            Déjà, peu importe ce que disent les USA sur tel ou tel sujet. Je pense qu'il est inutile de débattre en partant d'une base légale qui n'a pas cours chez nous et qui en plus fonctionne assez différemment (là où un pays de l'UE pourrait avoir des décisions qui nous impactent éventuellement).

            De plus, il reste à identifier deux choses :
            -Est-ce que c'est le jailbrake ou avoir une R4 qui est interdit, ou le fait de les mettre à disposition du public ? Je pense que comme de nombreuses choses dans le domaine, c'est la mise en vente qui est illégale car ses fins ne seraient pas légitimes.
            -Est-ce qu'il est interdit de modifier le système en entier ou seulement si c'est pour faire des trucs illégaux ? Car là encore, si les modifications apportées ne permettaient pas de lire des jeux acquis illégalement, il est peu probable que les éditeurs arrivent à gagner un procès contre ce type d'initiatives.

            • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              c'est la mise en vente qui est illégale car ses fins ne seraient pas légitimes

              Voilà qui est intéressant : à défaut de CLUF ou de GPL, en lançant un exploit sur sa Wii, apparaît en lettres capitales le message :

              This software must be not sold, neither alone nor as part of a bundle.
              If you paid for this software or received it as part of a bundle following payment, you have been scammed and should demand your money back immediately.

              (vous remarquerez d'ailleurs que c'est pas du tout du Libre tout ça)

              si les modifications apportées ne permettaient pas de lire des jeux acquis illégalement, il est peu probable que les éditeurs arrivent à gagner un procès contre ce type d'initiatives.

              Et c'est là tout le problème : comment distinguer ? La question s'est posée au sujet des R4, et à l'époque, j'avais cru comprendre que la cour d'appel de Paris n'avait pas pris la peine de distinguer.

              Une dernière remarque : je suis d'accord avec toi sur le fait que raisonner à partir d'un droit extérieur n'est pas très pertinent juridiquement. Néanmoins, sur le plan de la morale, puisqu'on en parle ici aussi, les solutions pour lesquelles optent les USA sont très intéressantes, car les problématiques qui se posent aux consommateurs américains (cracker sa Wii, jailbreaker son iPhone, etc) sont exactement les mêmes chez nous et concernent les mêmes produits, eux-même conçus pour un marché global, avec le minimum de différences entre les pays, ou bien des rustines juridiques dégueu le cas échéant. Je pense au cas récent des jeux Wii U impossibles à acheter avant 23h en Europe, à cause d'une disposition allemande qui aurait certainement pu être mieux "implémentée" si Nintendo s'en était donné la peine.

        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

          Posté par . Évalué à  1 .

          On ne m'a pas demandé de signer un contrat avant de passer en caisse à la FNAC.

          Et quand bien même !

          • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Non. Une licence, un CLUF, c'est un contrat de droit privé. Ca ne s'impose pas et on ne peut pas supposer mon accord.

            C'est complètement différent des lois (comme le code de la propriété intellectuelle) qui s'impose à tous (nul n'est sensé ignorer la loi) sans qu'on ait besoin de demander aux citoyens de prêter allégence au préalable.

      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

        Posté par . Évalué à  4 .

        On s'en fout de ta morale. Justement, la question est pour un libriste. Et pour un libriste, la morale n'a rien à faire la. Linux pourrait servir à pirater ou construire une bombe nucléaire que ça serait bien d'utiliser Linux.

        Tu confonds "libriste" et open-sourciste", il me semble…
        Le libriste défends avant tout des valeurs (à travers le code source ouvert), là ou l'opensource est absent de valeurs et consiste uniquement à avoir le code source car ça fait un meilleur logiciel (et donc qui va dominer son écosystème), non?

      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Il y a toujours de "bonnes" raisons pour tout contrôler.
        Mais attend…

        Pour une fois je suis assez déçu… le commentaire auquel tu réponds contient des explications utiles, toi tu les remplace par le mot «bonne» pour ensuite faire glisser le débat sur le plan moral — ce qui n'est pas du tout le ton original.

    • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

      Posté par . Évalué à  9 . Dernière modification : le 23/01/13 à 10:06

      plus l'exploit est "camouflé", le plus longtemps il sera valide et utilisable. La deuxième, c'est de rendre plus difficile l'utilisation des informations sur le fonctionnement interne des consoles par les gens qui développent des outils de warez.

      Autant je suis d'accord pour la première raison, autant je ne le suis pas pour la seconde. Quelle est la différence entre vous et les développeurs de warez ? Vous, vous êtes des gentils et pas eux ?

      La Team Twiizers (qui fait maintenant partie de fail0verflow) documentait tout, y compris des informations très bas niveau qui au final ne sont que très peu utiles pour un développeur de Homebrew (on peut dire ce qu'on veut, mais je ne vois pas pourquoi quelqu'un développant un jeu sur Wii aurait besoin de comprendre comment lire l'OTP de la console pour récupérer les clés, ou désactiver la protection du lecteur DVD pour faire lire des jeux commerciaux sans chiffrement).

      Tout le monde n'est pas de cet avis. J'ai beau avoir les sources du noyau que j'utilise, je n'irais sans doute pas les lire et je n'en ai pas forcément besoin. Mais c'est pourtant important pour moi, car je sais que d'autre peuvent le faire, et parce que je tiens à utiliser du logiciel libre dès que c'est possible.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

        Posté par . Évalué à  2 .

        Quelle est la différence entre vous et les développeurs de warez ? Vous, vous êtes des gentils et pas eux ?

        Et bien, permettre de faire tourner des programmes libres, donc légaux, sur une machine que l'on a payé c'est une chose, permettre de faire tourner des programmes (jeux) non libres et protégés sans les payer en est une autre, non ?

        Je comprends l'argument qui est de protéger l'exploit d'un fix de Nintendo sur ses futures versions de leur console. Mais effectivement il faut accorder une confiance aveugle si on ne peut accéder aux sources. Cet exploit pourrait très bien ouvrir une backdoor. Après, c'est juste faire confiance à « une bande de mecs dans un garage » plutôt qu'à une multinationale comme Nintendo. Et puis je pense qu'en sniffant le trafic réseau on peut déjà avoir une petite idée de ce que fait le programme, après tout c'est comme ça que font les Windoziens à chaque nouvelle version :)

        • [^] # Re: Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii

          Posté par . Évalué à  1 .

          Et bien, permettre de faire tourner des programmes libres, donc légaux

          Comment ça, légaux ? Es-tu sûr que tu peux légalement faire tourner ce que tu veux sur une Wii ? Au vu de la discussion plus haut, ça n'est pas vraiment acquis.

          Dans tous les cas, un outil est un outil, c'est l'usage que l'on en fait qui est illégal. Après tout, Bittorrent permet de télécharger illégalement et est d'ailleurs utilisé majoritairement pour ça ; avec ce raisonnement il faudrait interdire les protocoles de P2P.

          Et puis je pense qu'en sniffant le trafic réseau on peut déjà avoir une petite idée de ce que fait le programme, après tout c'est comme ça que font les Windoziens à chaque nouvelle version :)

          Donc ça ne sert à rien, non ? M'enfin, c'est pas comme si on n'était pas au courant que la sécurité par l'obscurité est efficace…

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Désactivation des protections

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 23/01/13 à 07:42

    « […] je ne vois pas pourquoi quelqu'un développant un jeu sur Wii aurait besoin de comprendre comment lire l'OTP de la console pour récupérer les clés, ou désactiver la protection du lecteur DVD pour faire lire des jeux commerciaux sans chiffrement […] »

    Quoi que cela implique d'élargir quelque peu le contexte de votre propos, voici au moins une excellente raison de chercher à contourner les diverses protections :

    La wii est un matériel relativement bas de gamme, bruyant, à l'architecture fermée. Un journal récent mentionnait l'existence d'un émulateur de wii permettant d'obtenir des performance très supérieurs à celles de la console originale. Avec un tel émulateur, et la possibilité de ce débarrasser des changements de DVD récurrents, la wii — ses périphériques innovants en fait — et ses jeux revêtent un attrait nouveau. Mais ceci implique bien de contourner les DRM pour déposer des iso de jeux légalement acheté sur un support de stockage performant… Voici au moins une utilisation légitime des connaissances sur les menottes numériques de cet appareil.

    Edit : mon commentaire est en fait une réponse à « Opinion d'un développeur d'exploit pour Wii »

    • [^] # Re: Désactivation des protections

      Posté par . Évalué à  8 .

      C'est déjà faisable sans accès à l'OTP et sans autoriser la lecture de DVDs arbitraires non chiffrés sur la console : il suffit d'utiliser les fonctions de lecture de disque proposées par l'OS de Nintendo qui tourne sur la Wii.

      Et très honnêtement, le nombre de gens qui dumpent vraiment leurs jeux depuis leurs DVDs au lieu de les télécharger est infime. Sans statistique exacte, je dirais moins de 2 ou 3% des utilisateurs d'émulateurs.

      PS: Je suis un des core developers de l'émulateur Dolphin, dont parle le journal que tu cites.

      • [^] # Re: Désactivation des protections

        Posté par . Évalué à  7 .

        Et très honnêtement, le nombre de gens qui dumpent vraiment leurs jeux depuis leurs DVDs au lieu de les télécharger est infime. Sans statistique exacte, je dirais moins de 2 ou 3% des utilisateurs d'émulateurs.

        J'ai pas mal de jeux Wii originaux, j'ai voulu les dumper, et vu qu'il faut soit un lecteur de DVD très précis, soit passer par la console avec des outils un peu longs et chiants à l'utilisation, j'ai fini par les télécharger, ça allait beaucoup plus vite.

        • [^] # Re: Désactivation des protections

          Posté par . Évalué à  2 .

          Tiens, bizarre… il me semble pourtant que les outils qui permettent de lire les backups proposent de manière générale d'en faire un en 2 clicks de wiimote depuis un dvd original.

          Bon, ça prend du temps pour la copie, mais il y a toujours moyen de le lancer pendant une partie de jamFrozen Bubble sur PC.

          • [^] # Re: Désactivation des protections

            Posté par . Évalué à  2 .

            Tiens, bizarre… il me semble pourtant que les outils qui permettent de lire les backups proposent de manière générale d'en faire un en 2 clicks de wiimote depuis un dvd original.

            Je confirme. J'ai fait des backups de tous mes jeux originaux avec USB Loader GX.

            Ça se fait rapidement et c'est très pratique, la console fait beaucoup moins de bruits et les dvds peuvent rester dans leur boites.

            • [^] # Re: Désactivation des protections

              Posté par . Évalué à  2 .

              Quand j'avais regardé, ça prenait 2 ou 3 heures pour un jeu, et il fallait réassembler le fichier coupé en morceaux après coup. Mais j'avoue que je n'ai pas eu le temps de regarder très longtemps. Sachant que j'ai dans les 50 ou 60 jeux originaux…

              Est-ce que c'est possible, par exemple, d'extraire le jeu directement sur un disque formaté en WBFS ?

              • [^] # Re: Désactivation des protections

                Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 23/01/13 à 20:14

                60 jeux originaux sur Wii !!!
                Tu es victime d'achats compulsifs ?

                • [^] # Re: Désactivation des protections

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  C'est une collectionnite aiguë :)
                  Et encore, j'en ai plus sur d'autres consoles.

                  • [^] # Re: Désactivation des protections

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Une collection n'implique pas nécessairement une grande quantité, cela peut être des morceaux choisis.
                    En l’occurrence, trouvez 60 bons jeux su wii me paraît un défi très compliqué.

                    • [^] # Re: Désactivation des protections

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Mais je collectionne aussi quelques jeux de merde à 5 euros ou moins dans les bacs à soldes :)

                      Ceci dit, je revois ma collec, et il y a quand même pas mal de bons jeux :
                      - La plupart des Mario (Galaxy, Kart, Party…)
                      - Les deux Zelda
                      - Du gros RPG (Xenoblade, The Last Story, Tales of Symfonia, Pandora's Tower)
                      - Les classiques en multi : Wii Sport, Wii Play, Lapins Crétins…
                      - Quelques originaux : Onechambara, MadWorld, No More Heroes, Okami, De Blob…

                  • [^] # Re: Désactivation des protections

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Je suis bien content d'avoir fini par me débarrasser de la mienne… (il me reste toujours ma collection de console et de jeux qui prend plus de la moitié de ma chambre chez mes parents, mais au moins elle ne grossit plus).

              • [^] # Re: Désactivation des protections

                Posté par . Évalué à  3 .

                J'ai réessayé. Pour un jeu comme Xenoblade (6,3GB), ça prend 20 minutes. La plupart des jeux prennent moins de place, donc en moyenne on doit être plus proche de 10 min/jeu. Pas besoin de réassembler le fichier, il est en un seul morceau (en .wbfs) dans un dossier et apparaît tout de suite dans le loader.

                Est-ce que c'est possible, par exemple, d'extraire le jeu directement sur un disque formaté en WBFS ?

                Je suppose qu'on peut mais autant avoir un système de fichier standard pour pouvoir éventuellement utiliser le disque dur pour autre chose. Le mien est en NTFS mais apparemment USB Loader GX supporte le ext2/3/4 maintenant.

            • [^] # Re: Désactivation des protections

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              Je vais faire mon vieux con, mais si à vous lire cela semble simple à réaliser, en regardant le « tutorial » sur le site d'USB loader GX, il n'y a pas une seule phrase que je comprenne. Installer une gentoo à l'air sensiblement plus aisé ! Du coup, rien d'étonnant à ce que des gens motivés à essayer dolphin préfèrent télécharger les isos de leurs jeux plutôt que d'en faire eux-même des copies. Aurais-je du temps à y consacrer que je ne procéderai vraisemblablement pas autrement.

            • [^] # Re: Désactivation des protections

              Posté par . Évalué à  2 .

              Je pense que je vais regarder cela de plus près car j'aime pas courir après mes boîtes.
              Est-ce que c'est galère à mettre en place ou bien ?
              J'ai pas envie de passer trois plombes à trouver le bon tuto et à télécharger des tonnes de firmwares …

              • [^] # Re: Désactivation des protections

                Posté par . Évalué à  1 .

                Au moment où je l'avais fait c'était un beau bordel mais ça a l'air de s'être un peu simplifié.
                Il faut:
                * Installer le homebrew channel
                * Éventuellement installer BootMii
                * Ajouter et lancer le homebrew «Pimp my Wii» pour mettre à jour tous les firmwares automatiquement
                * Ajouter le homebrew USB Loader GX

                Une fois le loader lancé il propose directement d'extraire le jeu sur le disque dur.

                • [^] # Re: Désactivation des protections

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Merci pour le retour.
                  Il semble que "Pimp my Wii" ne fait pas l'unanimité non plus. Certains semble lui reprocher de ne pas trop faire dans le détails et de faire plus de mal que de bien dans certains cas …
                  Après, il semble site de hack a une solution bien meilleure que celle de son voisin ;-)

        • [^] # Re: Désactivation des protections

          Posté par . Évalué à  4 .

          Par curiosité, un simple dd ne suffit pas ?

    • [^] # Re: Désactivation des protections

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Tu es sûr qu'acheter un jeu te donne le droit de l'utiliser sur un émulateur?

      • [^] # Re: Désactivation des protections

        Posté par . Évalué à  4 .

        Je ne crois pas qu'il puisse y avoir une quelconque justification légale à te l'interdire.

        Ça reviendrait à te dire : « tu achètes un jeu, tu dois acheter le matériel qui va avec », c'est de la vente liée.

        On peut se poser la question différemment : tu achètes un CD audio, as-tu le droit de le ripper pour l'écouter sur ton baladeur numérique, ou dans ta voiture sans bousiller le support physique ?
        Je ne vois absolument pas quelle justification légale pourrait faire répondre « non » à cette question…

        C'est pareil pour les jeux, ça n'a pas de sens de t'empêcher d'utiliser un jeu que tu as acheté avec un émulateur plutôt que la console pour lequel il a été développé.
        Tu payes de toute façon ce que tu as à payer, et voilà.

        Yth.

        • [^] # Re: Désactivation des protections

          Posté par . Évalué à  2 .

          De toute facon, Sony, Microsoft et Nintendo ont interet à ce que tu le fasse : ils vendent les consoles à perte (c'est sur les jeux et les accessoires qu'ils font leur beurre). Donc si tu achetes le jeu mais pas la console, c'est tout bénéf pour eux.

          Pour ceux qui se demandent comment ils peuvent vendre à perte alors que c'est interdit en France, c'est très simple : Microsoft US vend à Microsoft France ses consoles à perte (Microsoft US n'est pas soumis à la législation francaise), puis Microsoft France vend les consoles en respectant la loi francaise.

          • [^] # Re: Désactivation des protections

            Posté par . Évalué à  1 .

            Je doute qu'ils vendent à perte.
            Dites plutôt qu'ils vendent à prix coûtant…

            Même aux USA on peut te poursuivre parce que tu casses la concurrence…
            (Parce que tu vends à perte justement)

            • [^] # Re: Désactivation des protections

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Ils vendent à perte, c'est prouvé (coût du matos bien cher par rapport au prix de vente, et le business est de gagenr la thune sur des trucs à côté) et ça ne dérange personne (parce que contrairement aux idées reçue, la vente à perte est pour la distribution, pas pour le constructeur)

              • [^] # Re: Désactivation des protections

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 . Dernière modification : le 25/01/13 à 09:21

                Ils vendent à perte, c'est prouvé
                
                

                Ils eurent vendu à perte les 2 premières années de mise en vente, ce n'est plus le cas depuis un moment.

                Toute nouvelle console est souvent vendue sur ce modèle (rattrapage sur le coût de licence sur les jeux) depuis la première Nintendo.

                Mais ça ne veut pas dire que sur toute leur durée de vie, ces consoles sont vendue à perte.

  • # mode parano

    Posté par . Évalué à  10 .

    si les outils pour deplomber ton appareil (ici la WII) ne sont pas libres, et pas disponible sous forme de sources,
    c'est peut-etre pour transformer ta wii en zombie pour les vrais pirates

    afin que les chinois du FBI puissent pirater les centrales nucleaires de l'IRAN…

    moi je dis ca, je dis rien, je n'ai pas de console ;)

    • [^] # Re: mode parano

      Posté par . Évalué à  1 .

      C'est une attaque utilisable uniquement avec accès hardware à la console (il faut insérer une carte SD).

      • [^] # Re: mode parano

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        L'ingénierie sociale (avec une action de l'utilisateur) a toujours été la plus performante.
        Ca n’empêche absolument pas ce qu'il a décrit.

      • [^] # Re: mode parano

        Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 23/01/13 à 09:54

        le hack en lui meme, oui, il se fait par un acces physique à la machine, comme tres souvent d'ailleurs.

        mais une fois le hack installé, et vu que c'est une binaire offusqué,
        si la console est connectée au net,
        qui te dit qu'elle n'envoie pas des infos ou n'est pas transformée en bot pour de vils pirates ?

        • [^] # Re: mode parano

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          qui te dit qu'elle n'envoie pas des infos ou n'est pas transformée en bot pour de vils pirates ?

          Aucune garantie, cependant si tu ne la connectes pas à Internet ils ne peuvent pas en faire grand chose pour eux.
          Le seul truc qui pourrait faire chier, Internet ou pas, c'est de saboter la Wii (à l'installation ou à une date donnée) pour la rendre inutilisable.

    • [^] # Re: mode parano

      Posté par . Évalué à  1 .

      Si tu la connecte pas à internet, il peut bien y avoir un code malicieux, ça te mets pas bien en danger.

  • # Si si on aime votre prose: c'est dit avec poésie

    Posté par . Évalué à  2 .

    Ayant cédé à la pression sociale je suis propriétaire d'une console de jeu Wii de Nintendo

    Ah rien que cette phrase si touchante m'a donné envie de lire et de commenter…
    Monsieur Marotte faites en plusieurs des infos de ce genre. :-)

    • [^] # Re: Si si on aime votre prose: c'est dit avec poésie

      Posté par . Évalué à  3 .

      Moi j'ai cédé à la pression sociale, j'ai volé une Wii.

      • [^] # Re: Si si on aime votre prose: c'est dit avec poésie

        Posté par . Évalué à  -1 .

        1/ comment on dit aux enfants ? C'est pas bien…
        Bon les enfants au lit, les grands vont causer.

        2/ Franchement, la pression étant souvent mortelle, je suis étonné que cela ne vous ai pas poussé au meurtre… :D
        Vous savez, une brochette [non je ne parle pas de la viande mais de l'outil] n'est jamais loin de sa main baladeuse…
        (Bon d'accord il y a une petite histoire de viande saignante, mais faut pas le dire…)

        3/ Voler un wii alors qu'une bonne kinect ou une xbox 360 ou une PS 3 me paraît plus malin c'est risqué pour des clopinettes.
        C'est comme braquer un bar rempli de policiers sachant que la caisse est rarement pleine…

        4/ S'il fallait se servir, un bon serveur Cobalt aurait été plus intéressant…
        Au moins avec j'aurais le plaisir de faire du codage…
        Avec la Wii j'aurais l'air crétin comme un lapin. (Ooops sacrilège)

        Heureusement que les enfants sont au lit…
        (Euh.. ouais parce qu'en général on lit çà soit la nuit soit au bureau.)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.