Journal Copyright : Le discours devant le sénat de la député Pirate

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
23
4
avr.
2015

Son discours c'est concentré, sur la bêtise d'avoir 28 règles de droit d'auteur différent en Europe.
C'est l'argument principal des anti-Reda : cela fait parti de l'exception culturelle et cela protège des géants GAFA.

Avoir une règle commune facilite le business autour des droits d'auteur, c'est une évidence. Cela faciliterait la vie de Google, mais aussi de n'importe quel société qui démarre. Or qui a le plus de moyen pour gérer 28 législations ? Google ou une start up ?

Elle donne l'exemple du droit de Panorama (le droit de prendre un bâtiment en photo sans demander de permission), il existe en droit suisse, allemand et Autrichien, et pas en droit français. Une photo d'un bâtiment autrichien a été versé dans wikipedia, et réutilisé en Allemagne, en utilisant ce droit de panorama. Mais une court de justice Allemande a rendu un avis disant que c'était illégal, car pour avoir un droit de panorama, il faut que la photo soit prise d'un lieu public et non d'un appartement privé ! Les personnes qui ont redistribué la photo ne pouvaient le savoir.

Comment croire qu'un micmac pareil puisse aider l'Europe ?

Le discours : "European culture is not confined to national borders – let’s not use copyright to force it to be"
Un article résumé : Le Sénat à Reda : "Agir prudemment en matière de droits d'auteur"
ancien journal : http://linuxfr.org/users/niconico/journaux/la-depute-pirate-devant-les-senateurs

  • # D'autres articles

    Posté par . Évalué à 5.

  • # define : exception culturelle

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est l'argument principal des anti-Reda : cela fait parti de l'exception culturelle et cela protège des géants GAFA.

    À chaque débat on nous ressort l'exception culturelle française, mais qu'est ce que ça veut dire au juste ? Un pouvoir à la solde des ayants-droits ?

    • [^] # Re: define : exception culturelle

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est surtout le droit de ne pas avoir les mêmes règles de marché, et d’accepter les subventions publiques.

      Mais bon avec TAFTA, cela peut sauter aussi. Mais le Sénat a bien plus peur des Pirates, que de tafta.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: define : exception culturelle

        Posté par . Évalué à 2.

        Mais le Sénat a bien plus peur des Pirates, que de tafta.

        De quoi peu avoir peur une bande de politique comme le sénat ? a par sa suppression je vois pas

        Non Tafta permet de soutirer des pots de vins ou des avantages quelconques, le vote pour est un moyen de pression.

        Par contre que peu offrir le parti pirate ? … rien

        On attire pas les politiques avec de bonnes intentions :)

        • [^] # Re: define : exception culturelle

          Posté par (page perso) . Évalué à -5.

          Tous pourris.
          un peu facile… n'oublie pas qu'on a les élus qu'on mérite.

          • [^] # Re: define : exception culturelle

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu as raison, il faudrait prévenir quand on grossis le trait.

            ils ne sont pas tous complétement pourris, OK
            mais il suffit d'un champignon vénéneux dans un panier pour rendre l'ensemble non comestible.

          • [^] # Re: define : exception culturelle

            Posté par . Évalué à 2.

            ne transforme pas son propos, chacun veut y gagner surtout en politique.

            je crois que les bonnes intentions sont a la fin de la liste de ce qui fonctionne, mais c'est dans la liste :).

          • [^] # Re: define : exception culturelle

            Posté par . Évalué à 6.

            On parle du sénat là. Autant dire qu'on n'a notre mot à dire qu'indirectement, et que quand on vote à une élection locale, on s'intéresse en général plus aux problématiques locales qu'à ce que votera le candidat au sénat, d'autant plus que le scrutin sénatorial est à bulletin secret.

            Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

          • [^] # Re: define : exception culturelle

            Posté par . Évalué à 1.

            un peu facile… n'oublie pas qu'on a les élus qu'on mérite.

            Je n'ai pas voté pour eux, et je milite activement contre l'existence même du Sénat. Dis-moi, lequel de ces "élus" mérite-je exactement, dans le tas ?

            Sinon on pourrait aussi arrêter de répéter cette formule ("on a ce qu'on mérite") automatiquement à chaque fois, parce que ça aussi, c'est un peu facile.

    • [^] # Re: define : exception culturelle

      Posté par . Évalué à 4.

      À chaque débat on nous ressort l'exception culturelle française, mais qu'est ce que ça veut dire au juste ? Un pouvoir à la solde des ayants-droits ?

      Il suffit de compter le nombre d’occurrences du mot "auteur" (sans que celui-ci soit précédé du mot "droit") dans les discours des "anti-Reda". Ce n'est qu'un sentiment mais il me semble que, plus les points de désaccord sont abordés, moins les auteurs sont au centre de la question (s'ils l'ont déjà été). Amusant ou pathétique, c'est selon.

  • # Pourquoi aider l'Europe ?

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 05/04/15 à 12:13.

    Comment croire qu'un micmac pareil puisse aider l'Europe ?

    En même temps, pourquoi voudrait-on « aider l'Europe » ?

    La députée « pirate » est bien gentille : elle semble croire que si le droit d'auteur est harmonisé, ce sera dans le sens de ses orientations à elles (des exceptions élargies, etc.). Mais vu la tendance des politiques européennes ces dix dernières années, c'est peut-être autant rêver que ceux qui nous promettaient l'Europe sociale à l'époque du traité de Maastricht (*).

    (*) Sur le sujet, cette citation est pas mal : « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir: la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie » (Michel Rocard, Ouest-France, 27.8.92)

    Un florilège ici : http://www.chevenement.fr/Le-Betisier-de-Maastricht_a958.html

    • [^] # Re: Pourquoi aider l'Europe ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 05/04/15 à 13:11.

      Ha… l'attaque classique sur l'UE… tu n'as pas démontré que c'est faux (que ca aurait été mieux sans l'UE).
      Le beau rêve de la France plus sociale sans l'UE alors que les français veulent majoritairement (suffit de regarder les élections nationales) moins de social…
      Et croire qu'on peut mieux se battre contre l'exterieur avec seulement 60 millions de citoyens, oui bien sûr. ..

      • [^] # Re: Pourquoi aider l'Europe ?

        Posté par . Évalué à 6.

        L'objet de mon message est simplement de pointer que les arguments qui ont été utilisés (et ont convaincu nombre d'entre nous) à propos de l'intégration européenne se sont avérés faux, et qu'il est idiot de continuer à y croire.

        Il est évidemment impossible de démontrer que ç'aurait été mieux sans, toutes choses égales par ailleurs. Cela n'a aucun sens d'exiger une telle « démonstration ». Du reste, on est aujourd'hui dans l'UE, qu'on le veuille ou non. La question, c'est : est-ce encore une bonne chose de tout faire pour l'Europe (comme le propose la dernière phrase du journal), ou faut-il faire passer notre conception du bien commun avant l'intégration ?

        Personnellement, je suis bien sûr pour de plus larges exceptions au droit d'auteur, une abolition du droit patrimonial immédiatement après la mort de l'auteur, etc. L'histoire ne me donne aucune raison sérieuse de croire qu'une harmonisation européenne ira dans ce sens-là, alors que l'industrie culturelle, elle, voudrait que ça aille dans l'autre sens…

        les français veulent majoritairement (suffit de regarder les élections nationales) moins de social…

        Arrêtons de raconter n'importe quoi. Les candidats, de l'extrême-gauche jusqu'à Marine Le Pen, jurent tous la main sur le cœur qu'ils sont attachés au modèle social français. Même Sarkozy a été élu sur la promesse de ne pas toucher aux retraites, quant à Chirac, souvenons-nous de sa campagne menée sur le thème de la fracture sociale.

        Si les Français voulaient moins de social, pourquoi ne voit-on aucun homme politique de premier plan proposer cela tout simplement ? Alain Madelin, déjà, aurait dû avoir du succès. Jean-Marie Le Pen, qui était reaganien, aurait dû avoir plus de succès que sa fille, qui reprend des idées de gauche. C'est tout l'inverse qui s'est passé…

        se battre contre l'exterieur avec seulement 60 millions de citoyens

        Des pays largement plus petits y arrivent sans problème. En fait, le discours intégrationniste serait un discours de peureux pleurnichards ? (« bouh, on est trop peu nombreux, on y arrivera jamais… »).

        (sur le plan de la population, nous sommes d'ailleurs le 21ème pays au monde ; et sur le plan du PIB, le 5ème ou le 6ème ; on ne parle pas du Danemark ou de la République Tchèque)

        • [^] # Re: Pourquoi aider l'Europe ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Si les Français voulaient moins de social, pourquoi ne voit-on aucun homme politique de premier plan proposer cela tout simplement ? Alain Madelin, déjà, aurait dû avoir du succès.

          Cela peut être surprenant, mais notons à ce sujet que le Madelin actuel critique la politique d'austérité affectant service public et dépenses sociales, ainsi que les incessants cadeaux au patronat.

        • [^] # Re: Pourquoi aider l'Europe ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Jean-Marie Le Pen, qui était reaganien, aurait dû avoir plus de succès que sa fille, qui reprend des idées de gauche. C'est tout l'inverse qui s'est passé

          Des éléments montrent que ce n'est pas exact : Le Front National aurait aussi peu de succès qu'avant (en proportion du nombre total d'électeurs inscrits). Soit entre 5 et 13%.

          cf. par ex. http://www.arretsurimages.net/breves/2015-04-03/Le-detail-le-recidiviste-et-quelques-chiffres-id18769

      • [^] # Re: Pourquoi aider l'Europe ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        tu n'as pas démontré que c'est faux (que ca aurait été mieux sans l'UE).

        La démonstration se trouve au centre géographique de l'Europe. Je dis ça, je dis rien :p

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # Discours en français

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Juste comme ça, le discours était aussi disponible en français sur son site : https://juliareda.eu/2015/04/culture-europeenne-pas-confinee-aux-frontieres-nationales/

    ;)

    De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.