Journal Nombre de 307 chiffres factorisé

Posté par (page perso) .
0
24
mai
2007
Une équipe de chercheurs de l'EPFL en Suisse, de NTT au Japon et de l'Université de Bonn en Allemagne a annoncé le 21 mai avoir factorisé un nombre de 307 chiffres (dans le cas présent, 1017 bits). Onze mois de calcul ont été nécessaires.

A noter qu'il ne s'agit pas d'un nombre du challenges RSA (dont le plus grand factorisé à ce jour est de 200 chiffres) mais d'un des facteurs du nombre de Mersenne 2^1039-1.

La factorisation a été (...)

Nouvelles fonctions de hachage

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
26
jan.
2007
Sécurité
Après la découverte par l'équipe de Wang de collisions dans SHA-1, une des fonctions de hachage standard, c'est un peu le nouveau buzz du moment dans le petit monde de la cryptographie. On suspecte SHA-2 de plus n'être plus aussi sécurisé qu'on a pu le croire et on se demande si on a vraiment une idée pour construire un algorithme de hachage suffisamment solide.

Après quelques workshops préliminaires, le NIST (l'organisme de normalisation des standards et de la technologie aux USA) a donc décidé d'empoigner le taureau par les cornes et a annoncé le 23 janvier 2007 l'ouverture d'un processus de développement de nouveaux algorithmes de hashage standard.
Comme pour AES, la communauté cryptographique est donc invitée à proposer des algorithmes et parmi eux un ou plusieurs seront sélectionnés à l'issue du processus. Les digests de ces fonctions doivent supporter les tailles de 256, 384 et 512 bits (comme SHA-2 donc).

Si tout se passe bien le gagnant devrait être connu à la fin 2011.

PS : A noter qu'une autre primitive de hachage solide existe déjà : la fonction de hachage Whirlpool est sortie gagnante du processus de sélection européen NESSIE et est maintenant un standard ISO.

Réaction de l'Europe au projet Echelon

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
19
mai
2004
Sécurité
Dans le but de lutter contre Echelon et l'espionnage numérique, l'Union européenne a décidé d'investir € 11 millions dans un projet de sécurité des communications à base de cryptographie quantique. Le projet d'une durée de 4 ans, inclut des universités, instituts de recherches et entreprises, au total 41 participants provenant de 12 pays différents (France).

NdM : on se rappelera que le rapport européen sur Echelon préconisait la crypto et en particulier les outils libres, mais que le 11 septembre est passé par là, modifiant la perception de la crypto.

Etude sur la loi américaine DMCA

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
26
fév.
2003
Justice
J'ai écrit en collaboration avec un collègue une étude en français sur la loi américaine DMCA. Il s'agit de voir si le texte constitue une menace pour la recherche scientifique et les libertés des consommateurs. Nous avons essayé tout au long de l'étude de rester impartial en séparant les intérets divergents de chacun.