Journal Les standards, les quasars...

Posté par (page perso) .
77
19
nov.
2009
Depuis hier mercredi 18 novembre 2009 18h UTC et jusqu'à ce soir jeudi 19 novembre 2009 18h UTC se déroule une opération ayant peu de chances d'être évoquée au journal télévisé de TF1 mais qui est néanmoins d'une importance absolument cruciale.

Durant 24 heures, trente-cinq observatoires de radioastronomie dans le monde entier mènent une campagne d'observation très spéciale. C'est la technique de l'interférométrie à très longue base (VLBI) qui est utilisée ici : on corrèle temporellement les observations des différentes antennes réparties à la surface du globe afin d'obtenir une résolution égale à celle qui aurait été obtenue par une antenne géante. Cette précision ultime est nécessaire car le but de la campagne internationale est d'observer simultanément 295 quasars afin de pouvoir créer un nouveau cadre de référence spatial ultra-précis.

Et oui, réfléchissez-y quelques minutes, comment croyez-vous que sont calculées les positions des objets à la surface de la Terre ?
Pour connaître une position il vous faut un cadre spatial et des coordonnées. Depuis plusieurs années on peut se contenter de cliquer sur quelques boutons et hop, un récepteur GPS vous donne votre position. Cela fonctionne parce que le récepteur reçoit simultanément le signal de plusieurs satellites et qu'il peut donc trianguler sa position et vous dire que vous êtes juste à 40 mètres au nord-ouest de cette fameuse pizzéria que vous cherchez désespérément depuis une heure.
Mais en réalité cela ne fait que déplacer le problème un cran plus loin: Comment les satellites GPS connaissent leur position ? Toute erreur à ce niveau va se répercuter en cascade sur les résultats de la triangulation des récepteurs GPS !
Les satellites GPS connaissent leur position car leur orbite est suivi par un réseau de stations au sol dont on connaît la position très précisément. On connaît la position de ces stations au sol car elles sont géoréférencés dans le cadre d'un système géodésique commun qui est le modèle WGS 84.
Ce modèle géodésique commun se base, en dernière analyse, sur le Système International de Références Célestes (ICRF pour International Celestial Reference Frame).
Ce système ICRF est un catalogue d'objets astronomiques très lointains (leur distance se compte en milliards d'années-lumière) afin que leur position apparente sur la voute céleste ne change pas au cours du temps et qu'on puisse les utiliser comme un cadre de référence invariant. Ces objets lointains sont le plus souvent des quasars c'est à dire des trous noirs géants qui sont entourés d'un disque d'accrétion et qui expulsent des jets de gaz à des vitesses qui approchent celle de la lumière. Quand par hasard la Terre est située dans la direction du jet d'un quasar on peut détecter le signal du quasar a des distances gigantesques et ces objets sont donc idéaux pour servir en tant que balises de référence.
C'est donc ce catalogue de quasar du Système International de Références Célestes qui, quand on pèle jusqu'au bout l'oignon des systèmes imbriqués, constitue la référence ultime de positionnement utilisé par notre civilisation technologique moderne.

En définitive les cadres successifs sont bien définis:
Quasars lointains -> Système International de Références Célestes (ICRF) -> Modèle géodésique unifié (WGS 84) -> Stations au sol -> Constellation GPS -> Pizzéria

C'est dire l'importance énorme que revêt la campagne d'observation actuelle qui va permettre, en 24 heures, de préciser encore mieux la position de 295 quasars afin d'irriguer en aval tous les modèles de positionnement. Un tout nouveau modèle ICRF2 sera créé à partir de ces observations ainsi qu'une page de vulgarisation du site de la NASA l'explique en détail.
Le contexte astrométrique de cette campagne d'observation est disponible sur cette page ainsi que la carte des différents quasars sur la voûte céleste.
Le site de l'observatoire de Bordeaux a été chargé par l'Union Astronomique Internationale de mettre en place une page web dynamique (très lente hélas) qui donne en temps réel les résultats des observations jusqu'à ce soir 18h UTC.

C'est quand même exaltant de se dire que des astronomes du monde entier collaborent ainsi pour faire avancer un standard de référence commun qui est à la racine de tant d'applications.
Bien entendu, en tant qu'utilisateurs de l'outil informatique et en tant que libristes, nous ne pouvons qu'être envieux quand nous lisons un compte-rendu de cette campagne et de l'activité de ces scientifiques.
Ces gens vivent dans un monde ou il n'y a pas de cadre de référence spatial by Orange différent du cadre commun. C'est un monde ou on ne trouve pas d'organismes de certification concurrents qui bénissent des standards divergents et incompatibles. Ici pas de ICRF-OASIS qui devrait lutter contre ICRF-OOXML.
C'est un monde ou les décisions se prennent sur la base d'arguments rationnels et en vue de l'avancement des connaissances et du bien commun.
Ce monde c'est celui de la Science et nous pouvons en être fiers.
  • # Merci!

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Pour ce sujet intéressant, très bien écrit comme à ton habitude, et effectivement pas assez médiatisé puisque j'en ignorais absolument tout.
    Je confirme que le site de Bordeaux est lent (ou alors linuxfrisé?) parce que j'ai pas encore réussi à y accéder (time out).

    Mais au bout du compte, est-ce que ça veut dire que je dois attendre 18h UTC pour aller à la pizzeria sous peine de ne pas la retrouver?? Parce que chez moi ça tape dans les 2h du matin. Va faire faim ce soir!
    Hein? Euh, ok! -------------->[ ]
    • [^] # Re: Merci!

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Fais-toi livrer. Mais attention demande à ce que ce soit fait avant 2h du matin sinon le livreur pourrait se retrouver sur la pelouse du stade de foot ou dans les toilettes du PMU en suivant son GPS lui indiquant ton adresse.
  • # Temps universel

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Tiens, cet article me fait penser à la 4e dimension : le temps. Mesurer le temps est très compliqué, surtout quand on veut une excellente précision ;-) Extrait de mon article sur le temps universel :

    « En 1928, le temps universel est défini comme une mesure de la rotation de la Terre. La mesure est effectuée en observant des objets en dehors du système solaire par rapport au Soleil. La précision est de l'ordre de la microseconde. Le temps universel est irrégulier à cause des marées, de la Lune, du Soleil, des tremblements de Terre, etc. Il existe deux principales versions du temps universel : UT0 est la mesure brute tandis que UT1 corrige les effets du mouvement polaire. »

    http://www.haypocalc.com/blog/index.php/2008/11/25/176-petit(...)

    --

    Extrait de l'article Wikipédia :

    « Le Temps universel (UT) est une échelle de temps basée sur la rotation de la Terre. Sa mesure peut être effectuée en observant chaque jour le passage d'objets célestes au méridien du lieu d'observation. Les astronomes ont privilégié l'observation d'étoiles hors du système solaire par rapport à celle du Soleil, car ces observations sont plus précises. Actuellement, le Temps universel est déterminé par les observations par interférométrie à très longue base de quasars lointains, une méthode qui possède une précision de l'ordre de la microseconde. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_universel

    On retrouve ces histoires de quasars ;-)
    • [^] # Re: Temps universel

      Posté par . Évalué à  1 .

      Qu'est ce que le temps sinon la conséquence d'une force ? ou plutot la conséquence d'interactions de forces.

      Le temps n'existe pas, il n'est qu'unité de mesure pratique à échelle humaine.

      ;)
      • [^] # Re: Temps universel

        Posté par . Évalué à  7 .

        Mince, tu veux dire que le 't' que l'on retrouve dans la plupart des équations de physiques ne serait qu'une vus simplificatrice de l'esprit camouflant en fait d'autres réalités ?
        • [^] # Re: Temps universel

          Posté par . Évalué à  2 .

          Une vue simplificatrice, seulement une parcelle de la réalité, ça me paraît assez probable.

          Dire qu'un gaz n'est qu'une pression, température et volume, c'est prétentieux. Dire que c'est un modèle qui marche pour l'analyser, mais que tu pourrais aussi l'analyser comme concentration de diiférentes molécules qui te font vivre, ça me paraît plus vrai. Sans compter que le gaz existait la science, qu'on l'appelait alors vent, que c'est toujours le cas et que ce n'est pas faux.
          Ça ne paraît pas totalement débile de dire qu'en dehors du laboratoire du physicien, le temps est complètement autre chose que ce qu'il appelle temps, de même que le rat de laboratoire n'est pas celui des égouts. Après, le temps n'existe pas, ça me parait sacrément exagéré.
          • [^] # Re: Temps universel

            Posté par . Évalué à  2 .

            Tu t'es relu avant de poster ???
            • [^] # Re: Temps universel

              Posté par . Évalué à  1 .

              Heu, tu veux dire quoi par là? Il manque un mot: *avant la science. Mais si tu veux me faire remarquer que je pars en live, ben oui, voilà
      • [^] # Re: Temps universel

        Posté par . Évalué à  4 .

        il n'est qu'unité de mesure pratique à échelle humaine.

        Mesure de quoi? Parce que la distance non plus n'"existe" pas, mais les objets qu'elle mesure, si.
        • [^] # Re: Temps universel

          Posté par . Évalué à  2 .

          > [...]mais les objets qu'elle mesure, si.

          Et encore : tes objets, c'est beaucoup de vide et des atomes.
          Les atomes, beaucoup de vide et des électrons/protons/neutrons, eux-même constitués en bout de course de vide et de fermions, qui ont une nature ondulatoire (énergie)

          Donc tes objets, c'est quasiment que du vide, et de l'énergie organisée, on peut aussi dire qu'ils n' "existent" pas.

          Argh, et y'a plus d'aspirine dans la boite à pharmacie, la journée va être looongue !
  • # Grandiloquence

    Posté par . Évalué à  10 .

    Ah la science, la recherche, toutes ces belles âmes qui se démènent pour amener la connaissance. De bien belles choses, de bien belles histoires (l'histoires des sciences est inépuisables en anecdotes et rebondissements). Il y a eu des morts, des fous, des visionnaires, des erreurs monumentales.

    Tout ça pour aller chercher une pizza, ou se rendre chez tata Yvonne. Ca fait retomber le soufflet :-)
    • [^] # Re: Grandiloquence

      Posté par . Évalué à  10 .

      Si au moins cela avait été une boulangerie, nous aurions compris !
    • [^] # Re: Grandiloquence

      Posté par . Évalué à  9 .

      Dire qu'une carte, voire même un plan de brochure, suffit afin de trouver une pizzeria ou tout autre lieu.

      Voir se ramener des quasars et corps astronomiques là où des schémas griffonnés sur des bouts de papiers volants et froissés ont permis à des millions de personnes de trouver leurs destinations, je trouve ça fort. :)

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Grandiloquence

      Posté par . Évalué à  3 .

      Ca fait retomber le soufflet :-)

      Soufflé, restons dans le culinaire.
      • [^] # Re: Grandiloquence

        Posté par . Évalué à  4 .

        C'est bien d'un soufflé dont je voulais parler.

        C'est à cause de la malédiction du j'ai-vu-l'erreur-au-moment-où-j'ai-appuyé-sur-le-bouton. Sur Linuxfr il n'y a pas d'incantation pour détourner la malédiction (genre "éditer"), alors je subis stoïquement les colibets (*).

        * colibets: pour rester dans le culinaire.
        • [^] # Re: Grandiloquence

          Posté par . Évalué à  5 .

          je subis stoïquement les colibets

          Ben moi, j'en ai marre de subir les colifichets, et j'aimerais bien qu'on me considère en tant que tel ! Parce qu'on en a gros !

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # standards

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Effectivement, ils ont dû se rendre compte de l'intérêt d'utiliser des standards communs quelque part en 1998, avec la trajectoire légèrement suboptimale de Mars_Climate_Orbiter. Les charmes de la sous-traitance…
    • [^] # Re: standards

      Posté par . Évalué à  3 .

      A moins qu'ils se soient rendus compte de l'importance de standards communs lorsque le chef s'est rendu compte qu'il n'était pas le centre de l'équipe, tout comme qq années apparavant nous nous étions rendus comptes que l'univers ne tournait pas autour de la terre ? http://www.rue89.com/passage-a-lacte/2009/11/18/et-si-on-se-(...)
    • [^] # Re: standards

      Posté par . Évalué à  10 .

      Niveaux standards à la NASA ce n'est malheureusement pas encore ça. En théorie le nouveau programme lunaire devait être 100% métrique mais la résistance interne contre la standardisation a été organisée et finalement la décision a été prise de rester en système US (qui n'est pas le système impérial mais encore un autre truc bâtard) pour tout ce qui n'était pas encore passé au métrique. Résultat, des petites choses, comme la fusée, sont conçues sur des mesures en système US. Bref, ils n'ont pas appris de leurs erreurs.

      Je vis aux USA et c'est pas facile tous les jours de les convaincre qu'un système standardisé et interopérable avec le reste de la planète est bénéfique pour tout le monde. Les « arguments » sont du genre : c'est unamerican, c'est un complot communiste contre les USA, les autres n'ont qu'à s'adapter car on est les plus puissants, on a toujours fait comme ça (ce qui est faux en plus) pourquoi changer, une entité supranationale de standardisation porterait atteinte à notre souveraineté, ça coûterait trop cher, c'est trop compliqué de tout convertir, la base 12 est beaucoup plus naturelle que la base 10 (sic!), etc.
      • [^] # Re: standards

        Posté par . Évalué à  2 .

        Ce qui est fort je trouve, c'est pas tellement qu'il compte en système impérial, c'est qu'ils soient pas foutus de faire des conversions au moment voulu!
      • [^] # Re: standards

        Posté par . Évalué à  4 .

        > la base 12 est beaucoup plus naturelle que la base 10 (sic!)

        Absolument, c'est plus naturel pour compter sur les doigts : 4 doigts -> 12 phalanges, le pouce servant pour les dizaines. Mais bon, généralement on arrive aussi à compter en base 10 avec les doigts.

        Ces dernières décennies, c'est plutôt en base 2 que l'on compte. Et même là il y a des fronts de résistance qui prétendent que c'est normal d'utiliser Kilo octets pour 1024 octets.

        Il y en aura toujours pour râler sur les bases et toujours pour faire des erreurs en se gourant sur l'unité. C'est une des malédictions qui pèsent sur l'espèce humaine afin de remplir le fail blog.

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: standards

        Posté par . Évalué à  4 .

        Les standards, les quasars... Le bazaar
  • # Super

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Non seulement c’est plutôt poétique, comme idée, mais en plus je trouve ça bien plus palpitant que les soubresauts du cac40 dont on nous casse les oreilles quotidiennement.
    Encore !
    • [^] # Re: Super

      Posté par . Évalué à  5 .

      Moi perso ce n'est pas les oreilles que ça me casse mais ce n'est sans doute qu'une question d'anatomie.
    • [^] # Re: Super

      Posté par . Évalué à  2 .

      les soubresauts du cac40 dont on nous casse les oreilles quotidiennement.
      Tu as bien de la chance que ce soient tes oreilles, car dans mon cas c'est différent...
  • # J'adore la dernière phrase

    Posté par . Évalué à  10 .


    C'est un monde ou les décisions se prennent sur la base d'arguments rationnels et en vue de l'avancement des connaissances et du bien commun.
    Ce monde c'est celui de la Science et nous pouvons en être fiers.


    Toute personne ayant participé à des gros projet scientifique vous dira que les arguments rationnels sont toujours la grande priorité

    En pratique la discution, c'est plutôt

    [Chef1]Alors on prend ton Telescope, mais on prend mon circuit électronique ça te vas
    [Chef2]Attend car si on prend pas mon circuit on me coupe les vivres,
    [Chef1]Bon d'accord mais c'est moi qui devient chef de projet
    [Chef3] Oui mais ton circuit il est pourri, le mien il est vachement mieux
    [Chef1] Toi ta geule tu n'est assis que sur 100 000 Euros
    [Chef3] Oui mais attendez il y a mon thesard qui a développer un FPGA on peut l'utiliser non ?
    [Chef4] Hum ça ne vas du tout, le Memorandum of Understanding dit que c'est mon équipe qui écrit s'occupe du temps-réel
    [Chef3] Et vous avez quelque chose sous la main ?
    [Chef4] Hum Non ?
    [Chef3] Donc on prend le mien
    [Chef1] Attend, on respecte les conditions du MoU, (à Chef3) à charge de revanche)

    Bref beaucoup de décisions sont prise non pas car c'est scientifiquement bon, mais car ça permet d'avoir les sous de la payer. et au gens influent de s'assoir sur un titre de chef....
  • # Un monde différent

    Posté par . Évalué à  4 .

    Ces gens vivent dans un monde ou il n'y a pas de cadre de référence spatial by Orange différent du cadre commun. C'est un monde ou on ne trouve pas d'organismes de certification concurrents qui bénissent des standards divergents et incompatibles. Ici pas de ICRF-OASIS qui devrait lutter contre ICRF-OOXML.

    Ça fait combien de pieds un mètre déjà ?
    • [^] # Re: Un monde différent

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      >>> Ça fait combien de pieds un mètre déjà ?

      Je parle du monde de la science. Ce monde utilise le mètre car il fait partie du système international d'unités : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_international_d%27(...)

      Après que des glandus choisissent de ne pas l'utiliser c'est leur problème....
      • [^] # Re: Un monde différent

        Posté par . Évalué à  3 .

        Par glandus, vous entendez ceux qui utilisent l’année-lumière par exemple ?

        Les vrais astronomes utilisent le parsec ou le redshift !

        -->[]
    • [^] # Re: Un monde différent

      Posté par . Évalué à  5 .

      > Ça fait combien de pieds un mètre déjà ?

      Tout dépend la taille du pied étalon. Certain utilisait le pied du roy, d'autre le pied du notable du coin. Idem pour les autres unités de mesure. Pour répondre à la question posée, il faut savoir si on parle de pied-talonnette ou de pied à plat.

      Dans un autre domaine, il y a encore peu la tuile canal (tuile du sud) se faisait sur la cuisse assurant ainsi une toiture parfaitement hétéroclite lorsqu'il fallait remplacer une tuile cassée et que la cuisse étalon était devenue indisponible.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Un monde différent

        Posté par . Évalué à  4 .

        Y parait même que l'unité de pression qui revient à la mode en ce moment, c'est le "coup de pied au cul".

        Ils cherchent même des candidats pour étalonner.

        C'est beau l'"Histoire des Sciences" :D
      • [^] # Re: Un monde différent

        Posté par . Évalué à  2 .

        Le maître utilise le pied de table, ça fait à peu près 70 cm (et très mal aussi…).
  • # temps universel

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Ça me rappelle une discussion que j'ai eu autre part avec des gens qui voulaient déterminer un vrai temps universel coordonné :

    Trying to define a truly universal time reference in the classical sense and ignoring relativistic effects sounds a bit pointless to me but I guess your best bet would be to take the Big Bang as point 0 and (a multiple of) the Planck time as the unit. It is now 8013800164711643332517194560064103990918601286531484408039708 (Friday already!).

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

  • # L'avenir du positionnement

    Posté par . Évalué à  2 .

    Et donc, bientôt, plus besoin de GPS ou de Galiléo. Il suffira d'avoir son radiotélescope portable qui repère les émissions des dits quasars pour obtenir sa position. C'est génial.
    C'est beau la science.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.