Journal Wikileaks et HADOPI

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
31
4
déc.
2010

On l'attendait avec impatience, c'est maintenant fait puisque le Monde publie une analyse du câble diplomatique américain consacré à la loi HADOPI !

On découvre notamment que la BSA (Business Software Alliance) à voulu profiter d'HADOPI pour faire passer un autre truc sans aucun rapport. La BSA a lutté avec la dernière énergie pour faire abroger l'article 15 de la loi DADVSI de 2006 qui stipule que le code source des verrous DRM doit être fourni au gouvernement français (voir texte de l'article 15).

La pression de la BSA, relayée par le gouvernement américain, a été telle que la France a du plier en partie. D'abord la remise du code source ne sera plus systématique mais juste à la demande....et ensuite les conseillers ont assurés leurs homologues américains que le texte modifié serait tellement flou qu'en pratique cela signifie que cet article serait abandonné.

Sur la loi HADOPI elle-même les USA sont évidemment très content de son adoption et ils sont encore plus content du projet de "carte jeune subventionnée" qui va enrichir leurs producteurs de musique (le projet est entre de bonnes mains puisque "le ministre Mitterrand a nommé Patrick Zelnik, directeur du label français indépendant Naïve, qui produit la musique de Carla Bruni").

La loi HADOPI, une fois adoptée en France sert aussi de levier pour faire pression sur les autres pays européens. Les USA veulent inciter l'Espagne pour qu'elle s'inspire de cette loi et lutte contre "le piratage sur Internet".

Au bilan il n'y a rien de nouveau me direz-vous. On s'attendait à ce que les Etats-Unis se réjouissent d'HADOPI et le câble Wikileaks ne nous apprend rien.

D'abord il y a une grande différence entre soupçonner quelque chose et le voir écrit noir sur blanc (figure métaphorique puisque le Monde ne pointe pas vers le document original).

Ensuite je pense que l'histoire de l'article 15 de DADVSI est quand même assez inattendue. Wikileaks a permis de lever ce lièvre et on peut espérer maintenant que le gouvernement français ne va plus pouvoir abandonner en douce ce droit à avoir accès au code source des systèmes DRM des industriels.

  • # Intéressant

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Ensuite je pense que l'histoire de l'article 15 de DADVSI est quand même assez inattendue. Wikileaks a permis de lever ce lièvre et on peut espérer maintenant que le gouvernement français ne va plus pouvoir abandonner en douce ce droit à avoir accès au code source des systèmes DRM des industriels.

    Ca montre bien le double discours du gouvernement, qui avait introduit ce genre d'articles dans la loi pour donner l'impression qu'il avait fait un texte équilibré, alors que l'objectif était bel est bien de donner carte blanche aux majors pour qu'ils écrivent la loi.

    Quand je vois le degré de respect du gouvernement pour la population qui l'a élue, je dois dire que ça m'ôte toute sorte de scrupules envers ces gens...
    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Sarkozy applique toutes les ficelles décrites dans 1984 de George Orwell, notamment nommer une chose par son contraire et ainsi de suite...

      Ce qui est fou, c'est que des gens croient encore dans ce bonhomme...
      • [^] # Re: Intéressant

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Je dirais même plus :
        Ce qui est fou, c'est que des gens croient encore aux politiciens pour changer nos misérables petites vies.

        Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par . Évalué à  10 .

      oh, vu comment les éditeurs de jeux video et autres logiciels s'assoient déjà sur leur obligation légale de déposer un exemplaire non protégé par des systèmes anti-copie de leurs productions à INA, il n'y a aucun doute à avoir sur cette vague impression qu'ils se sentent au dessus des lois, surtout celles qui ne les arrangent pas.

      ce n'est pas une petite amende qui peut réparer la disparition définitive d'oeuvres non archivées. du coup les sanctions devraient être beaucoup plus contraignantes que ça, par exemple du pénal.
    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par . Évalué à  -8 .

      "Ca montre bien le double discours du gouvernement, qui avait introduit ce genre d'articles dans la loi pour donner l'impression qu'il avait fait un texte équilibré, alors que l'objectif était bel est bien de donner carte blanche aux majors pour qu'ils écrivent la loi.

      Quand je vois le degré de respect du gouvernement pour la population qui l'a élue, je dois dire que ça m'ôte toute sorte de scrupules envers ces gens..."


      Les "majors", ce sont aussi "la population" qui l'a élue (ou pas, du reste, ca change rien).

      Faut arrêter un moment de se prendre pour le centre du monde, hein..
  • # et la NSA ?

    Posté par . Évalué à  6 .

    Étonnant, j'avais cru comprendre que les services américains étaient venu gronder les services français pour la HADOPI, parce que cela risquait d'énerver
    une multitude de gus dans leur garage. Et qu'ils se mettraient à tout chiffrer, et donc masquer les vrais méchants qui vendent de la drogue/des armes...

    En fait que le trafic chiffré soit trop important, même pour les agences gouvernementales.

    C'était du flan ?
    • [^] # Re: et la NSA ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Parfois, entre administration, ca communique pas
      • [^] # Re: et la NSA ?

        Posté par . Évalué à  10 .

        C'est une question d'intérêts.
        Le BSA n'a pas d'intérêt dans hadopi, ça les fait chier,ils le disent. Avoir un troyen installé, ça va poser pleins de problèmes de sécurité. Avoir des états qui leur demandent ce qu'ils doivent installer sur leur OS, pas bon du tout ça, et enfin, demander de livrer du code dans la loi, berk, il faudrait pas que tout ça devienne une habitude.
        Les MAFIAAA par contre, tout ça ça les fait bander. Mais essaie de passer une loi qui leur interdit de passer les films en dvd pendant un an pour protéger le cinéma tu vas voir.
        La NSA, leur boulot, c'est préparer la guerre, c'est un peu plus important à première vue, mais d'un autre coté, les 2 autres au dessus, ils amènent du pognon pour faire la guerre et du matos aussi.
        Le département d'état, un de ses boulots, c'est de travailler à faire respecter les intérêts de ces entités par les autres états en maniant carotte et baton. Bon, en France, c'est plus facile en ce moment, il n'y pas besoin ni de carotte, ni de baton, donc c'est là qu'ils poussent pour faire avancer leurs intérêts en europe.
    • [^] # Re: et la NSA ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      Je ne suis pas sûr que la communication entre les services secrets passent par les câbles diplomatiques.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

    • [^] # Re: et la NSA ?

      Posté par . Évalué à  10 .

      Il y a parfois de gros différents entres les departments parce qu'une décision prise en faveur des intérêts de l'un impacte négativement sur les intérêts d'un autre. Ces situations nécessite un arbitrage, généralement cela se fait sur ce qui peut rapporter le plus de pognon dans un laps de temps réduit.

      Il semble que ce soit en parti le cas ici, la Défense a des divergences d'intérêts avec le Commerce parce qu'HADOPI favorise la mise en place de mesures rendant plus difficile l'interception de données. D'un autre côté, HADOPI prends des mesures pour que des compagnies US vendent d'avantage. D'après mon observation non scientifique du monde qui nous entoure et des politiciens qui politicient, je suis assez tenter de dire que la position officielle US est assez pro-HADOPI car ça favorise leur commerce. D'autant plus que la solution retenue par les Averel Partageur est le VPN, VPN dont l'infrastructure du fournisseur est souvent sur le territoire US, donc connectés sur le réseau d'écoute US. Le VPN n'est pas donc pas une si terrible alternative pour le renseignement US.

      Ce qui ironique dans l'affaire, c'est que la France se fait entubée deux fois :
      - elle ne dispose pas de commerces en ligne sérieux pour récolter de la grande partie des effets financiers [subventionnés] d'HADOPI.
      - elle voit son réseau devenir plus opaque et perd une partie du renseignement qu'elle pouvait en tirer, la rendant encore plus dépendante des services de renseignements US.

      Voilà pour ma rapide analyse à chaud pas détaillée

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: et la NSA ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Il n'y a pas que la NSA, les services Français équivalents râlent aussi, mais le pouvoir de l'argent a souvent le dernier mot.
      • [^] # Re: et la NSA ?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Il n'y a qu'à d'ailleurs voir l'autorisation d'utilisation de la cryptographie pour développer les transactions commerciales en ligne... qui a bien dû faire râler les services d'espionnage.
        • [^] # Re: et la NSA ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Oué enfin là il y a un motif légitime.
          Autant je suis content que les transactions en lignes soient chiffrer autant je comprends que les services
          d'espionnage râlent lorsque l'on « pousse » le fiston de Mme Michu à chiffrer tous ses mails, conversations, échanges, ...
  • # Et la contrepartie ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Je comprends tout à fait que des dirigeants puissent accepter ce genre de manœuvre secrète à la seule condition qu'il y ait de l'autre côté une contrepartie intéressante et équivalente. Par exemple, "je protège le business juteux de tes majors et en échange tu m'achètes des TGV". Je comprends, ça ne veut pas dire que j'approuve.

    Si cette contrepartie existe, quelle est-elle ?

    Si elle n'existe pas, il faudra expliquer à la majorité des électeurs qui a voté pour Nico Shark qu'elle a voté pour un type qui baisse son pantalon à la première occasion... (bizarrement, quand je cherche dans mon entourage professionnel et personnel, personne n'a voté pour lui, 53,06% des Français auraient purement et simplement disparu ?)
    • [^] # Re: Et la contrepartie ?

      Posté par . Évalué à  6 .

      ou alors ils sont comme les electeurs de le pen, peu de gens avouent avoir votés pour lui ?
      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        Si on demande aux mêmes personnes si elles ont voté pour Ségolène Royale on n'aura peut-être pas beaucoup plus de réponses. Elle fait honte aussi.
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Et non seulement les gens ne veulent pas parler de ce qu'ils ont fait, mais en plus on se fait "moinsser" si on en parle de manière générale. Dire a quel point l'isoloir à une place centrale... Tant mieux, objectivement...
    • [^] # Re: Et la contrepartie ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Si ma mémoire est exacte, c'est pas 53.06% des Français.
      Dans le meilleur des cas, ce serait 53.06% des électeurs.

      Mais comme on est dans le monde réel, on va aller plus loin:
      Plutôt 53.06% des électeurs qui ont voté ce jour là.

      Et pour être rigoureux, complétons encore:
      53.06% des électeurs qui sont venus voter mais n'ont pas voté blanc ce jour là.
      Voilà, finalement je crois qu'en vrai on était plutôt autour de 30 quelque chose. Ceci ne réduit en rien la légitimité de son mandat, mais ça veut dire que tu vas devoir interroger plus de monde.

      Et je rappelle au passage qu'il a gagné essentiellement grâce aux voix des seniors. Avec ça tu devrais retrouver les coupables! ;)
      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Voilà, finalement je crois qu'en vrai on était plutôt autour de 30 quelque chose. Ceci ne réduit en rien la légitimité de son mandat, mais ça veut dire que tu vas devoir interroger plus de monde.
        Ce qui est formidable, c'est que même avec en tout et pour tout 1 seul votant, rien ne réduirait la légitimité du mandat \o
        Aux dernières municipales en Grèce, 50% d'abstention à Athènes, le PS français qui appelle ça une "victoire" o/

        Et je rappelle au passage qu'il a gagné essentiellement grâce aux voix des seniors.
        Et grâce à celles des ouvriers !
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  0 .

          Et grâce à celles des ouvriers !

          non, ils ont voté pour ségolène : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentiel(...)

          et encore, là c'est pour ceux qui sont parti voter… je pense plutôt que la majorité des ouvrier ce sont abstenu
          • [^] # Re: Et la contrepartie ?

            Posté par . Évalué à  4 .

            Oué enfin avec 49% pour Sarkozy, on ne peut pas dire qu'ils aient voté en masse pour Ségolène.

            Et je ne comprendrais jamais pourquoi des ouvriers ont voté Sarkozy. Comment on peut faire confiance à ce gars-là après plusieurs années au gouvernement précédent ? Au moins, Obama était un inconnu avant son élection, donc on pouvait avoir de l'espoir, mais avec Sarkozy ?

            Reste que je me demande d'où sortent ces chiffres, je croyais que le vote était anonyme.
            Si c'est issu d'un sondage, alors c'est forcément faux.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

        Voilà, finalement je crois qu'en vrai on était plutôt autour de 30 quelque chose.

        Pas faux pour le terme "personne n'a voté pour lui, 53,06% des Français auraient purement et simplement disparu ?"

        Ceci ne réduit en rien la légitimité de son mandat, mais ça veut dire que tu vas devoir interroger plus de monde.

        Ou moins, dépend du point de vue : de mon point de vue, les électeurs qui ne sont pas aller voter ce jour la ou ont voté blanc ont autant de responsabilité dans la victoire de Sarko que ceux qui ont voté. Du coup ça porte à 70% environ le nombre de personnes d'accord pour avoir Sarko président, ce qui est pas mal, pas trop dur à trouver.
        Mais on va retomber dans le troll "je me suis abstenu car contre bla bla bla"...
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  8 .

          je suis pas d'accord.
          Autant ceux qui ne sont pas allé voté on peu se poser la question, autant ceux qui ont voté blanc non.
          Il n'y a eu aucun choix satisfaisant pour eux.

          Mais bon les bulletins blancs devraient être compatbilisé.
          • [^] # Re: Et la contrepartie ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

            Je ne suis pas d'accord.
            Les bulletins blancs ne sont jamais comptabilisés, ni même mentionnés au soir des élections. Par contre le taux de participation oui. Donc si tu veux envoyer un signal aux hommes politiques et à la presse, ne pas aller voter est un bon moyen.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

            • [^] # Re: Et la contrepartie ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

              il faut arrêter avec cette légende urbaine.

              Le moindre citoyen qui lit les journaux officiels ou qui a fait un dépouillement vous le dira.

              *les bulletins blancs sont comptabilisés*

              *le nombre de bulletins blancs est publié en même temps que le reste*

              Après si vous ne participez pas à la vie démocratique et qu'en plus vous ne prenez que TF1 comme source d'information, il est possible que vous n'en entendiez pas parler, mais ils sont bien comptabilisés et publiés. Et encore, parce que pour les élections importantes et "simples" comme la présidentielles, je suis convaincu que même TF1 doit signaler quelque part la proportion de blancs et nuls.

              Si le but est d'envoyer un message, tu peux être sûr que dans les grands partis il y aura bien quelqu'un pour remarquer la proportion des blancs et nuls si jamais elle devient significative. Donc à la limite c'est effectivement mieux que de ne pas aller voter, pour peu que vous soyez assez nombreux

              Le seul reproche qu'on peut faire c'est que lors des publications les blancs et nuls sont agrégés (mais ils sont bien comptés séparément lors du dépouillement des votes, et rapportés séparément sur les listes officielles)

              Ceci dit :
              - très peu de personnes savent vraiment voter blanc, la plupart font à la place un vote nul
              - vu le taux de vote blanc et nul, très faible, ne reprochez pas aux gens de ne pas en parler
              - les causes d'un vote blanc sont tellement multiples et opposées les unes des autres qu'il est bien difficile d'en faire dire quoi que ce soit

              Et le jour où les blancs seront nombreux, j'aimerai bien savoir ce qu'on pourra en faire à part le constater et l'oublier juste après.
              • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                > Et le jour où les blancs seront nombreux, j'aimerai bien savoir ce qu'on pourra en faire à
                > part le constater et l'oublier juste après.

                On pourrait dire que si les blancs arrivent au moins en second, on rejoue l'élection depuis le début avec d'autres joueurs...

                Bref, il y certainement de bonne et de moins bonne solution !
                • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  On fait ça en récursif ou en itératif ? La question est posée, car là on a pas fini de boucler...
                  • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Les assemblées générales d'immeuble étaient bloquées car il n'y avait jamais le quorum ou la majorité des 2/3 pour les gros travaux... Au final, cela commençait à devenir problématique car dangereux coté sécurité. Il y avait deux solutions pour s'en sortir :

                    - passer sous tutelle judiciaire ;

                    - modifier la loi et autoriser une seconde assemblée générale dans la foulée avec des règles plus souple pour résoudre ces cas.

                    La loi a été changée pour éviter de surcharger inutilement la justice. A l'époque, j'ai trouvé cela bizarre mais après coup, je me dis que c'était un compromis pas si mauvais.

                    Bref, il est tout à fait possible d'éviter l'aspect récursif de ma proposition en l'affinant quelque peu pour prendre en compte les effets secondaires.
                • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  Ok, moi je veux bien.

                  On remplace les candidats. Si ces candidats ont les mêmes orientations (même partis), je doute qu'on fasse mieux (les partis ne prennent pas toujours LE meilleur choix, mais ils en prennent rarement un vraiment plus mauvais).

                  Si ce sont des candidats de nouveaux partis, ou de nouvelles orientations, et qu'ils fédèrent autant de voix (via le vote blanc), pourquoi ces gens là ne se sont-ils pas présentés au départ et pourquoi le feraient-ils maintenant ? Ils avaient déjà l'occasion de le faire

                  Si ce sont de nouveaux candidats, nouvelles orientations, mais qu'ils sont encore plus minoritaires (ce qui est probable, ce n'est pas parce que le blanc est majoritaire que les candidats présentés ne sont pas ceux qui fédèrent le plus de gens possibles sous une même bannière), qu'est ce qu'on y gagne à part risquer de ne jamais boucler l'élection ?


                  Je ne conteste pas qu'il puisse y avoir une solution, mais pour l'instant personne ne me l'a expliquée, et je doute qu'elle soit simple du coup.


                  Sans compter que tout ça est purement théorique, on dépasse rarement les quelques points de pourcentage. Au premier tour de la dernière élection présidentielles (là où exprimer le manque de candidats aurait du sens) les votes blancs et nuls cumulés faisaient 1,44%. Je veux bien que l'inutilité du vote n'aide pas à le rendre populaire, et que quand/si il sera utile il sera plus utilisé, tant qu'on reste dans cet ordre de grandeur, c'est tirer des plans sur la comète.


                  D'autant que ton postulat de départ est qu'une partie importante de ces votes blancs et nuls provient d'une inadéquation des candidats avec les désirs des électeurs. Je n'ai pas certitude que ce soit le cas. Il faut compter ceux qui votent mal (il y en a), ceux qui hésitent entre plusieurs (les bulletins avec deux noms différents ne sont pas si rares parmi les nuls), ceux qui veulent s'exprimer contre le système, ceux qui voudraient effectivement un autre candidat mais ce dernier serait encore plus minoritaire, ceux .... Bref...
              • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                Posté par . Évalué à  4 .

                > Si le but est d'envoyer un message, tu peux être sûr que dans les grands partis il y aura bien quelqu'un pour remarquer la proportion des blancs et nuls si jamais elle devient significative.

                Je ne suis pas sûr que le PCF ait bien compris le message et pourtant, sa candidate en 2007 a réuni moins de suffrages que le nombre de votes blanc ou nul.
                • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  Je parle de significative globalement, pas par rapport à un seul candidat.

                  Si j'en crois http://www.rajf.org/article.php3?id_article=867 le vote blanc/nul c'est 36% de "refus des candidats présents". Sur 1.44% au premier tour de la dernière présidentielle, le vote blanc/nul de refus des candidats serait à peu près de 0.52% sur le total des votants.

                  Sur ces 0.52%, il est probable qu'il y ait des courants différents voire totalement opposés, qui ne sauraient pas se rallier sous un même candidat.

                  J'ai la flemme de vérifier le score du PCF à l'époque mais j'ai confiance pour dire qu'il est certainement plus important que le plus fort courant minoritaire qui pourrait se dégager des blancs/nuls. Bref, pas de quoi se remettre en cause.

                  Quand nous aurons 20%, ou au moins plus de 10%, on en reparlera (et même là, ça ne laissera moins de 4% de refus des candidats, et donc une plus forte minorité qui sera probablement inférieure à 3%, pas de quoi vraiment remettre en cause la pertinence des candidats présents).
              • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                J'ai bien écrit au soir des élections et c'est ce qui m'importe. Bien sûr que les blancs sont comptabilisés et publiés au JO. Heureusement. Et alors? on n'en parle pas dans les débats publics.

                si vous ne participez pas à la vie démocratique
                JE ne suis pas un collectif.
                Cesse d'assimiler ceux qui sont d'une autre opinion en un groupe homogêne.
                Ensuite, je te remercie pour ce que j'apprend sur mon compte et sur celui d'un tas d'autres inconnus. Les médiums sont de plus en plus forts! Il faudra que j'en parle à ma carte d'électeur, à mon parti, au bureau du parti, et dans les bureaux ou j'ai dépouillé (sans compter les manifs, rencontres d'élus, débats et pétitions organisées).

                et qu'en plus vous ne prenez que TF1 comme source d'information
                Et quoi d'autre est écrit sur mon front ?

                Quand à ton affirmation très peu de personnes savent vraiment voter blanc elle est gratuite, non? ce n'est pas difficile de voter, les gens savent. Mais quand s'est déplacé pour voter blanc, on a bien le droit de s'amuser un peu avec les bulletins.

                dans les grands partis
                Dans les grands partis, on fait carrière, comme partout (c'est humain). S'il y a quelqu'un pour remarquer les bulletins blancs, je doute qu'on l'écoute.

                le jour où les blancs seront nombreux
                ... les politiques feront semblant de ne rien voir. D'ailleurs au second tour de la présidentielle, il y avait 4,5 % de bulletins blancs, soit le triple du premier tour. Le fait que ça augmente, alors qu'il y a eu la même participation devrait interpeller, mais non. On a plus parlé de ceux qui ne sont pas venu voter (plus nombreux il est vrai).

                Enfin, il faut arrêter de faire comme les politiques français, c'est à dire de culpabiliser ceux qui ne votent pas ou plus, par désintérêt peut-être mais aussi par dégoût - et dieu sait s'il y a des raisons. C'est aussi aux politiques de faire en sorte qu'on s'exprime.

                PS: je ne suis même pas énervé. Je réponds avec ce qu'il me reste d'envie de me bagarrer - la politique j'y crois. Mais de grâce, un peu de réflexion avant d'écrire.

                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                • [^] # Re: Et la contrepartie ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                  > Mais quand s'est déplacé pour voter blanc, on a bien le droit de s'amuser un peu avec les bulletins.

                  Tu peux faire ce que tu veux, mais il reste que techniquement, réglementairement, non. Ca sera un nul, pas un blanc.

                  > Enfin, il faut arrêter de faire comme les politiques français, c'est à dire de culpabiliser ceux qui ne votent pas ou plus, par désintérêt peut-être mais aussi par dégoût

                  je ne suis pas d'accord.

                  Notre système est largement pourri, mais il laisse la possibilité de le changer. Simplement c'est à nous de le faire, il ne changera pas seul.

                  Le citoyen n'est pas là que pour voter. Si collectivement nous/vous êtes suffisamment à penser la même chose, alors il "suffit" de présenter quelqu'un de meilleur. (je met les guillemets parce que je sais que ce n'est pas simple, mais ça reste possible).

                  Attendre que les choses changent d'elles même, je ne vois pas. Après c'est sur que c'est plus facile de fédérer les gens autour d'un "on peut faire mieux" qu'autour d'un "faisons mieux", d'autant que là on ne les fédère même pas, on se contente de compter ceux qui n'ont pas exprimé autre chose.

                  Désolé, mais celui qui ne se bouge pas, je comprend qu'il ne soit pas content de ce qu'il se passe, rien n'oblige ni à voter ni à faire semblant d'être satisfait (et encore moins à se taire), mais je lui nie totalement la pertinence de venir ensuite dire que les politique ou le système ne prend pas en compte son non-vote. S'il veut défendre une idée, qu'il le fasse (ce que visiblement tu fais, tant mieux)
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Je n'ai pas une très haute opinion des abstentionnistes en général, mais je n'irais pas jusqu'à dire "d'accord pour avoir Sarko président".
          Enfin, c'est plutôt que je trouve la formulation ambigüe.

          Je dirais donc "n'ont manifesté aucun intérêt dans la décision du futur président", ou "s'en foutent", ou "n'ont vu aucun inconvénient à avoir Sarko président" et ainsi de suite.
          Parce que normalement, on doit pouvoir reformuler toutes les phrases les concernant avec Royal à la place de Sarko...

          Ah, et au fait, je viens de me rendre compte qu'une de mes phrases est ambigüe aussi:
          "On était à 30 quelque chose".
          Je n'ai pas voté Sarko non plus hein! Le "on" est ici utilisé comme pronom vraiment indéfini pour décrire un état, pas une quantité de population "nous".
          • [^] # Re: Et la contrepartie ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Je dirais donc "n'ont manifesté aucun intérêt dans la décision du futur président", ou "s'en foutent", ou "n'ont vu aucun inconvénient à avoir Sarko président" et ainsi de suite.

            En effet, c'est plus exact.

            Parce que normalement, on doit pouvoir reformuler toutes les phrases les concernant avec Royal à la place de Sarko...

            Oui.

            J'aurai dû plutôt formuler :
            - 1/3 pour Sarko plutôt que Royal
            - 1/3 pour Royal plutôt que Sarko
            - 1/3 dont ni l'un ni l'autre ne pose plus d'inconvénient (donc ils n'ont pas non plus à rouspetter que Sarko est président à part si ils arrivent à défendre que Royal aurait été pire de leur point de vue, mais bien qu'elle m’horripile, je demande à avoir des arguments sur ce point...)
      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par . Évalué à  -10 .

        "Et je rappelle au passage qu'il a gagné essentiellement grâce aux voix des seniors. "


        Et ?

        Surtout que, comme ils sont quasi majoritaire en France (la moitié des français à plus de 50 ans, de mémoire, en 2020, 38% des français seront à la retraite..), on ne voit pas comment on peut gagner sinon avec les senors.


        Non, la vrai fracture, c'est entre les fonctionnaires et assimilé, de gauche, et le reste des français, de droite -mais ca, personne n'ose le dire, parce qu'alors, il y aurait des assassinas de fonctionnaires en masse : forcement, les gars des cités, s'ils apprennent que les fonctionnaires leur volent l'argent que la droite leur verse (la fameuse "solidarité", ou comment vivre sur le dos des pauvres et des immigrés), ils ne vont pas aimer, mais pas du tout du tout; déjà qu'il crâne les écoles et brutalise ces fiotes d'enseignants inutiles, alors si on charge la barque..


        Tout ca n'est pas grave : les jeunes payeront. 30,000 euros minimum, sans doute plutôt 70,000 ou 90,000 en fait. Et avec le sourire en plus, vu le bourrage de crâne que ces crétins ont subis de leur bourreaux !

        A moins que ce soit un syndrome de stock-holm ?
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  0 .

          J'ai des vilaines chose à dire sur les fonctionnaires... mais la différence c'est qu'en ce qui te concerne, c'est juste de la haine sans aucun argument.




          ... alors que moi c'est de la jalousie argumentée :-)
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  2 .


          les jeunes payeront. 30,000 euros minimum, sans doute plutôt 70,000 ou 90,000 en fait. Et avec le sourire en plus, vu le bourrage de crâne que ces crétins ont subis de leur bourreaux !

          Pour les fonctionnaires ou pour tous ces vieux cons qui se gavent sur notre dos et qu'il faut entretenir soi-disant parce qu'ils ont déjà donné.
      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par . Évalué à  -4 .

        "Si ma mémoire est exacte, c'est pas 53.06% des Français.
        Dans le meilleur des cas, ce serait 53.06% des électeurs."

        Non, ca fait 100% par définition, puisque le Pd représente non pas le Peuple, mais la NATION, et qu'en plus, ceux qui n'ont pas voté pour lui n'étaient pas forcément contre toutes ses propositions.

        On le voit bien du reste a l'absence de critique de la gauche : ils approuvent.
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Euh, je crois que tu mélanges un peu tout et n'importe quoi.

          Dans une élection présidentielle, un candidat recueille rarement 100% des suffrages (et si ça arrive, personne n'y croira...).
          Après qu'il représente la Nation, c'est autre chose.

          Enfin, l'absence de critique, ça me fait rigoler: si tu n'en entends aucune, change de chaîne à la télé...
    • [^] # Re: Et la contrepartie ?

      Posté par . Évalué à  -10 .

      "Si cette contrepartie existe, quelle est-elle ?

      Si elle n'existe pas, il faudra expliquer à la majorité des électeurs qui a voté pour Nico Shark qu'elle a voté pour un type qui baisse son pantalon à la première occasion.."


      Oulalla oui, les ricains tremblent devant Royale, DSK ou je ne sais qui !

      AH AH AH HA HA HA HA HA !!


      Faut grandir petit.


      PS : J'ai voté Sarkozy, et je vais recommencer.
      Ton "entourage" doit être bien consanguin pour n'avoir pas un seul représentant de droite !
      L'entre soi, c'est plus facile, pas vrai ? On se passe la brosse à reluire, on a tous raisons, on est beau, fort, ensemble, fachos quoi..
      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par . Évalué à  10 .

        ben si tu es l'exemple typique du gars qui a voté sarko, je comprends mieux comment des gens peuvent voter pour lui...

        Mais je pensais juste pas que la majorité était comme toi. Comme quoi coluche avait raison quand il parlait des cons.
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  -10 .

          Arf !

          Les gens de gauche passent leur temps à nous expliquer qu'ils sont des ratés, des crétins, des victime de leur connerie qui ont besoin de la charité publique pour vivre -ce qui est un exploit après plus de 20 ans d'étude gratuite dans l'un des pays les plus riche de l'histoire !

          Mais ca serait les gens de droite les cons ? Hilarant !
          Sans tes 5 millions de fonctionnaires, tes allocation, tes règlements, tes lois, tes journalistes, tes sécurité social et autres bidules étatiques payé par nous, Panem et Circenses (De la Solidarité et de la Culture) comment pourrais tu, toi, t'en sortir dans la vie ? Bein tu pourrais pas..

          Je suppose que c'est face à l'énormité de la dette au moins moral -tu nous dois la Vie, littéralement- que tu ne supporte plus que tu te permet ainsi d'insulter ceux qui te nourrissent. Nous t'avons fait naître, soigner, éduqué, logé, ec.. Ca doit être difficile à supporter, écrasant : nous sommes comme des dieux pour toi.

          Jamais compris pourquoi les gens comme toi en échec ne prenait pas tout simplement modele sur nous ? Nous sommes si inaccessible ??



          Tâche déjà de t'assumer au lieu d'agir toujours comme un macaque en cage qui braillent pour que les visiteurs, nous, la droite, les plus riche, intelligent, moraux, cultivé, etc, lui jettent des cacahouètes; rembourse nous l'argent que tu nous à volé, et après tu pourra parler comme un vrai homme.

          Certes, ca fait prés de 200 ans que l'éducation est obligatoire, donc je comprend que dans ta famille de pouilleux, on a du mal à s'y mettre. Se nourrir pendant des millénaire d'avoine ce n'est pas propice au génie.. Nous à droite on est très compréhensif : Chez nous aussi il y a quelques crétins, seulement, eux au moins ils font pas chier le monde entier. Chez nous aussi il y a des pauvres, seulement ils ne nous chantent pas Carmen, ne sont pas antisémites ou je ne sais quoi (Boucs émissaires), mais cherche du travail (entendu parler de ce concept ?). Je sais, pas faire chier le monde c'est une idée étonnante pour un socialo-communiste (150 millions de morts au XXéme siècle, tout de même !) puisque ce n'est jamais ca faute -innocent le mec ! Toujours ! Si ca se trouve c'est pas lui parce qu'il n'était pas là ! AH AH AH AH !


          Mais les cons dans l'histoire, on sait où ils sont, et ce n'est pas un mystère que tout le monde méprise les gens comme toi.. Sale pauvre.
      • [^] # Re: Et la contrepartie ?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Avec un pseudo comme le tient, ça m'étonnerait que tu sois majeur.
        Ou alors... c'est grave.
        • [^] # Re: Et la contrepartie ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Regarde simplement les messages qu'il a posté. Il n'y en a pas un seul qui ai un score positif...
          • [^] # Re: Et la contrepartie ?

            Posté par . Évalué à  1 .

            C'est pas très gentil, il ne va plus pouvoir nos régaler de sa prose :'(

            « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Les documents en question

    Posté par . Évalué à  1 .

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.