Journal Linux en entreprise : votre retour ?

Posté par . Licence CC by-sa
21
23
juil.
2011

Cher(e)s Linuxfrien(ne)s,

Ce journal, assez différent des autres, est dédié pour obtenir votre témoignage sur l'utilisation de Linux au sein de votre entreprise, votre administration ou vos clients.
Il serait intéressant de savoir comment Linux est-il utilisé aujourd'hui (serveurs, stations de travail...), à quelle échelle, et quel est la tendance (à la hausse ? à la baisse ?)

De mon côté, je travaille chez un grand éditeur. Dans mon secteur d'activité, il nous arrive de concevoir des solutions complètes pour nos clients, tout en tenant compte de leurs spécificités côté système d'exploitation et applicatifs.

Je m'occupe, directement ou indirectement, d'une dizaines de comptes. J'ai constaté que, si en 2002/2003 Linux n'était quasiment pas utilisé côté serveur, il est devenu une option récurrente depuis 2 ou 3 ans.

Parmi mes comptes, côté serveur :

  • 4 clients belges ont opté pour du tout Microsoft. Cette dernière est très bien implantée en belgique, et il n'y a pas beaucoup d'ingénieurs et techniciens ayant des connaissances Unix. Et de l'aveu même de certains DSI, un administrateur Unix/Linux coûte nettement plus cher que l'équivalent Windows (de l'ordre de 40%)
  • 2 clients belges utilisent Redhat Entreprise linux, dont 1 est passé de SuSE à Redhat en 2007
  • 2 clients français reposent entièrement leur SI sur du Windows, dont 1 est passé récemment de AIX à Windows (accord avec Microsoft)
  • 2 clients français utilisent du SuSE linux
  • 4 clients français utilisent du Redhat
  • 2 clients français utilisent de l'AIX
  • 2 clients français utilisent du Solaris

Quelques comptent sont en train de migrer de windows vers SuSE ou Redhat.

Côté station de travail, rien à l'horizon. La plupart utilise encore du Windows XP, quelques comptes s'aventurent sur du Windows 7 (non sans difficulté).
Apple est absent dans mon secteur d'activité.

De votre côté ? Quel Linux en entreprise ? L'avis des admins ? Votre point de vue ?

  • # Pas de Suse, désolé :)

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    De votre côté ? Quel Linux en entreprise ? L'avis des admins ? Votre point de vue ?

    Debian. Parce que ça juste marche (tm), c'est stable, le support pas pro est là, pour le reste on sait faire...

    En tout cas, pas de suse, désolé :D

  • # Debian/Proxmox

    Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 23/07/11 à 16:22.

    Bonjour,
    je suis admin dans une pme qui est dans le secteur de la machine outils.
    nous avons deux as-400 pour l'erp.

    • un cluster de cinq serveurs sous proxmox sur trois bâtiments sur deux sites -un serveur sous clarckconnect (c'est sur du centos) on l'utilise comme proxy filtrant et antispam (il est en frontend de trois lotus domino) -le firewall qui tourne sur du bsd
    • deux serveurs debian qui font tourner des machines virtualbox (en voie de disparition)
    • 4 vieux serveurs sous windows 2003 qui font tourner différentes applications
    • 1 sous debian 6 qui fait tourner uniquement rnsapshot

    Dans le cluster proxmox j'ai

    • 2 win 2008 r2 en dfs qui héberge les partages réseau, dans deux bâtiments différents.
    • 2 win 2008 r2 qui font office d'ad aussi sur deux sites différants
    • 3 win 2003 qui font différentes tâche.
    • 3 windows xp qui font office de poste de travail pour des personnes distantes
    • 5 containers openvz ou tourne dedans centreon/nagios, glpi, gmao, gestion des suivis après-vente ...

    Autrement sur les postes de travail il y a que les miens qui sont sous linux les autres sont sous win 7 ou xp (64 postes administratifs ~ 50 pc industriel sur les machines).

    Autrement mon point de vue (certainement biaisé) linux c'est plus simple en cas de problème, la configuration et les logs sous windows c'est bien graphique mais mon Dieu ce que c'est compliqué et lent (surtout en allemand).

  • # Dans mon école

    Posté par . Évalué à 4.

    Utilisation de linux pour les calculs par éléments finis : ansys et cast3m.
    Pour tout le reste, windows (poste de travail, serveurs de messagerie, intranet …).

  • # Dans le public.

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour ma par j'ai vu Redhat beaucoup se développer dans le secteur public.
    Essentiellement pour remplacer du MSWindows, ce sont souvent de petits serveurs.
    Dans le privée ce n'est pas encore forcément bien répandu mais c'est connu.
    Et pour finir je connais au moins une très grosse banque française qui à environ 50% de ses serveurs de base de données sous Redhat.

    Je crois vraiment que Linux (avec Redhat) est devenu très crédible aujourd'hui, même pour les applications stratégiques. Il s'intègre parfaitement dans les salles machines (les constructeurs DELL, HP, Oracle, EMC, IBM, Intel, etc proposent des solutions).

    Mon point de vue n'est que pour les serveurs de base de données.

    Par contre les applicatifs de petits éditeurs ou de SSII (même sous Java) ne fonctionne que sous MSWindows.

    • [^] # Re: Dans le public.

      Posté par . Évalué à 5.

      Dans le public la plupart du temps les applications doivent être "certifiées", ce qui est plus simple avec des distributions à support comme RedHat ou SuSe.

      Dans ma part, je suis aussi dans le public, on a plus de 150 serveurs, mix redhat/centos/debian sur la majorité des machines, et quelques windows pour des applications vraiment spécifiques. Mais nous sommes en cours de migration vers debian, vserver sous redhat/centos ayant été une catastrophe pendant un moment, et les mises à jours de type 5.7 à 6.0 impossible sans faire une réinstallation complète.

      Pour ce qui est du parc des administrateurs des autres, on est que quelques sysadmin sous gnu/linux, les autres sysadmin et tout le reste de mon service est sous windows hélas :(

    • [^] # Re: Dans le public.

      Posté par . Évalué à 2.

      Bonjour,

      Pour les petits éditeurs, ils fonctionnent sous Windows mais aussi sous linux.

      J'ai eu un éditeur qui utilisait du JBoss, Postgresql ou oracle, Linux ou Windows. Ce qui permettait de ne payer que la licence du produit.
      Du fait, nous avons fait l'installation sous linux et Postgresql. Avec en prime Birt pour les rapports…

      Le libre est une solution pour les petits éditeurs.

  • # Dans mon entreprise

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Debian sur les serveurs, parce que ça demande peu d'entretien et qu'il y a peu de surprises (mises à jour automatiques pour les failles de sécurité, plutôt bien supporté par Puppet).
    Les serveurs des clients sous Debian avec une majorité écrasante, ensuite CentOS et Ubuntu Server doivent se battre (par contre, personne ne se bat pour s'occuper de ces derniers). Un client sous Windows chez qui le déploiement a toujours été problématique ; la solution a été d'avoir une étape intermédiaire assez sale.

    Les développeurs font ce qu'ils veulent — je suis sous Gentoo — le choix par défaut étant Ubuntu. Ceux qui sont sous Mac OS ont tous fini par utiliser une machine virtuelle basée sur Ubuntu pour la facilité d'installation et configuration des projets. Les non-développeurs sont sous Windows (XP ou 7, aucun Vista je pense), pour une seule raison : Office.

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # linux en clinique

    Posté par . Évalué à 2.

    J ai deux serveur centos + xen qui exécute des Linux et des Windows
    Un Linux pare feu iptables et squid

    Plus une trentaine de client léger rdp sous Linux ubuntu.

    Deux nas Cisco qui sont des linux.

    J ai vu des scopes patient edan qui sont en fait des linux.

    Bref, j ai quasiment autant de serveur Linux que Windows.

    Quelques éditeurs de logiciels utilisent Linux comme oplus ,
    Mediboard.

    Ps:envoyez de mon tel sur le retour des vacances

  • # Boite en Chine

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai fait une boite en Chine, mais je pense qu'elle est malheureusement assez représentative du pays:
    - serveurs (crackés pour la plupart) sous Windows.
    - postes de travail 100% Windows (certains crackés aussi)
    - quelques stations en double boot avec des RedHat (non payées, sans support, parce que si RedHat est payante et CentOS gratuite, c'est bien la preuve que RedHat est "mieux") pour faire tourner les outils de simulation.

    Pour résumer:
    Microsoft, c'est forcément mieux puisque c'est plus cher. Donc il vaut mieux du Windows cracké que n'importe quoi d'autre.

    Anecdotes:

    Je me suis déjà fait expliquer par un admin que je ne recevais pas certains mails à cause du câble coupé entre la Chine et Taiwan (le mail a dû se noyer, le malheureux).

    Résoudre un problème de mails qui n'arrivent pas:
    1. Créer une deuxième adresse mail
    2. Oui mais la première est quand même prioritaire
    3. Mettre une notice dans ma signature "si vous n'arrivez pas à m'envoyer de mail à l'adresse [blababla1], merci de réessayer à l'adresse [blablabla2]. si vous recevez un mail en provenance de [blablabla2], veuillez d'abord essayer de répondre sur [blablabla1] pour voir si ça marche".
    La super classe d'envoyer des mails hors de la boite dis-donc!
    Et il n'a pas compris pourquoi j'ai pété un plomb!
    Finalement j'ai trouvé le problème moi-même: mauvais enregistrement DNS. Comme c'est une boite publique en monopole qui gère ça, ça n'a pas été corrigé tout de suite. J'ai dû attendre qu'un nouvel admin (plus compétent, celui-là), le remplace et prenne un peu les choses en main. Le problème a été corrigé au bout de 2ans entre "je le trouve" et "il est résolu". Je ne sais pas combien de temps ils ont vécu avec avant ça...

    Un manager aux US me demande de veiller à ce que le service IT installe un système de messagerie instantanée interne, au moins pour le département.
    Bon, je suis pas expert, mais je sais que le département IT est encore pire (c'est chronologique, à ce moment je suis déjà passé par le mail perdu dans la mer et le "DNS incorrect? pas possible: c'est le FAI qui le gère!"). Et le manager n'est pas expert non plus, donc je vais ajouter la clause "chiffré" au système. On est en R&D quand même!
    Donc je teste vite fait l'install de ejabberd. C'est bon, ça a l'air neuneu-compliant. On ne fera pas de fignolage par contre.
    "Ah? OK, je vais installer Jabber par dessus un serveur MSN!
    -Gnii??? Nan, installe un serveur Jabber tout court! Tiens, ejabberd, c'est simple"
    Après quelques allers-retours dans leurs bureaux, et 2 jours plus tard, j'ai installé le serveur moi-même en 20min sur leur machine, pendant qu'ils me regardaient faire...
    - 2 mois plus tard, le serveur (l'ordinateur) a été arrêté: il s'agissait d'un Windows cracké, et il venait d'être infecté par un virus. Ce sont des choses qui arrivent quand on se sert d'un serveur comme d'une station internet multimédia, sans avoir mis à jour l'antivirus depuis des années, et en téléchargeant tout et n'importe quoi qui comporte le mot "sécurité" en Chinois. ejabberd n'a jamais été remis en route, parce qu'entre-temps le manager américain s'est barré, et moi j'ai autre chose à faire que pseudo-admin sys à mi-temps, surtout sans les qualifications qui vont avec!

    Ensuite, on n'a remplacé l'admin sys par un bon. Toujours 100% MS, jamais formé à autre chose à la fac, comme la plupart des facs en Chine. Il a un peu pleuré au début (il pleure encore, mais maintenant c'est plus sur ses moyens que sur l'état du système).

    Là j'ai changé de boite, je suis dans une très très grosse boite. Visiblement, pour ce que j'ai vu, c'est encore du MS à gogo.

    Voilà, désolé pour ce bilan super négatif...

    • [^] # La fin du « péril jaune »

      Posté par . Évalué à 6.

      J'ai fait une boite en Chine [...]
      des RedHat (non payées, sans support, parce que si RedHat est payante et CentOS gratuite, c'est bien la preuve que RedHat est "mieux") [...]
      Microsoft, c'est forcément mieux puisque c'est plus cher. Donc il vaut mieux du Windows cracké que n'importe quoi d'autre.

      Ça y est, on sait comment couler toute l’industrie chinoise : il suffit de l’appâter avec des trucs tous pourris qu’on affichera super chers et il vont les utiliser...

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

        Posté par . Évalué à 4.

        Ou en faire des contrefaçons...

        *Sano*

      • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

        Posté par . Évalué à 10.

        Tu serais surpris de voir à quel point cette méthode marche!! Ainsi que toutes les conneries marketing.

        Quel est le meilleur téléphone au monde?
        -Ben l'iPhone bien sûr! (quelle question con!)

        Quel est le meilleur réseau social?
        -QQ ou Renren.
        Qu'est-ce que QQ a de plus que n'importe quel système de messagerie instantanée un peu avancé?
        -Des options payantes que les autres n'ont pas.
        Exemple d'option payante: utilisation possible sur le tél portable. Ah, c'est vrai qu'on peut pas le faire avec MSN, ni GTalk, ni... ah! si!?
        -Oui mais c'est "moins bien"
        Perso j'ai pas vu ce qu'il y avait de "mieux".

        Récent scandale sur un vendeur de meubles haut de gamme:
        Les meubles étaient incroyablement chers et venaient d'Italie.
        Ah, en fait non. Ils étaient bien vendus par une marque italienne, encore que finalement même ça c'est pas sûr, mais faits en Chine, "ça passe la frontière" (enfin, ça bricole o la douane chinoise) et ça revient.
        Des problèmes de qualité ont été reportés à plusieurs reprises, et sur des canapés à 50,000€, forcément, ça fait tâche.
        Il s'avère que les mêmes fournisseurs de cette société vendaient aussi du "bas de gamme". La différence? Un peu de design, et surtout le prix!!

        Maintenant question: les acheteurs ne se sont jamais rendus compte que le canapé était tout-à-fait ordinaire, voire carrément pourri, tout comme le reste des meubles? Ben non, comment aurait-il pu être ordinaire avec une étiquette à 50,000€ dessus...

        La liste est trèèèèèès longue!
        La plupart des Chinois ne sont pas des stars en informatique (bon, comme chez nous hein!), mais on trouve toujours un mec qui se débrouille avec Windows, et qui t'explique que Windows, c'est mieux. (En général, il a jamais utilisé autre chose).

        Anecdote:
        En France (copine chinoise à l'époque... bon maintenant c'est ma femme, mais passons), copine complètement réfractaire à Linux. Je lui propose un dual-boot sur le PC à la maison, mais je peux pas installer un Windows chinois moi. Pas grave, elle a un pote chinois qui s'y connait et qui est très fort en ordinateur.
        Je laisse les instructions sur la partition libre et je devais aller bosser la journée.
        Le soir:
        Le pote est encore devant la machine, encore en train d'installer des trucs qui font tous hurler l'antivirus mais c'est parce que l'antivirus "a des problèmes", il m'a expliqué que mes autres partitions "avaient des problèmes" aussi, alors il a formaté tout le disque dur. J'ai failli le buter sur place.

        En Chine, les ordinateurs sont vendus sans OS... sauf qu'au démarrage, tu verras ton Windows 7 quand même, gentiment installé par le revendeur, ainsi que Photoshop et d'autres trucs tous plus gratuits les-uns que les-autres.

        Et oui, c'est une très mauvaise idée d'arriver avec un logiciel pas cher face à un logiciel très cher, parce que si le mec en face n'a pas de bagage technique mais a le budget, il va conclure que le plus cher est forcément le plus mieux. (bon, après il va dire qu'il est pas intéressé et pirater le-dit logiciel, mais c'est un autre sujet...)

        • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

          Posté par . Évalué à 3.

          J'ai une question qui me taraude, au vus du nombre de personnes , les lugs doivent avoir quand même un certain nombre de participants non ?

          (ce que j'ai entendu à propos du lug de Shanghai par une connaissance )

          Sinon, c'est vrai que c'est encore très Windows et très facile à se faire intoxiquer au marketing ambiant (effet réseaux aidant en plus ) , les critères de sélection sont plutôt le bling bling et la frime (ce qui arrange parfaitement bien Apple ) , j'imagine que ne pouvant pas perdre la face, si un produit se ferait entaché sa réputation, ses part de marché diminuerait drastiquement ... (a testé :) )

          • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

            Posté par . Évalué à 3.

            J'habitais pas Shanghai, donc je peux pas commenter.
            D'après Google groups, 41 membres. Mais cette information peut être obsolète vu que les outils Google sont de plus en plus difficiles d'accès en Chine.

            41 membres, ça représente 0.0002% de la population de la ville. A comparer avec des LUGs ailleurs?

          • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

            Posté par . Évalué à -8.

            Effectivement, super bling apple.
            Les ordinateurs sont gris, les telephones noirs.
            Ligne super sobre, rien n'est superflu, d'ailleurs ils font une bonne partie de leur beurre en virant le plus de trucs possibles.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Les produits Apple se destinent aux humains similaires aux pies : à la fois pour la taille de leur cerveau, et l'attirance obsessionnelle envers tout ce qui brille. En effet, tout est axé sur la brillance : écran brillants à la limite de la lisibilité, coques en aluminium comme les jantes de tuning, logos de la marque proéminents et à éclairage intégré au cas où on les aurait ratés.

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

              • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                Posté par . Évalué à -8.

                Ben voyons!
                Ca vous derange tant que ca que la sobriete des design apple denote avec le mauvais gout en vogue dans l'industrie?

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                  Posté par . Évalué à 3.

                  En parlant de mauvais goût, il serait temps qu'Apple pense à moderniser ses sonneries d'appel et de SMS. Parce qu'actuellement, elles sont tellement horribles que tout le monde laisse celle par défaut, et quand un iPhone sonne en réunion, tout le monde regarde le sien…

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    On ne peut pas ajouter de sonneries ?

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                    • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                      Ils ont peut-être engagé un mec de chez Gnome qui leur a expliqué à quel point cela pouvait déstabiliser l'utilisateur.

                    • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Non. Enfin si, tu peux, mais il faut remplacer des fichiers système d'iOS. Très user friendly.

                      En même temps, je dis ça mais je n'ai pas d'iPhone, ce sont les dires d'un collège qui en a un.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                      • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Sur mon iPhone (non jailbreaké) quand ma femme appelle j'ai l'imperial march comme sonnerie (elle trouve pas ça drôle d'ailleurs mais bon :p )

                        Donc oui on peut ajouter des sonneries (en les achetant sur itunes - beurk - ou en les faisant soit même). Il est vrai que le nombre de sonneries fournies de base est assez restreint.

                        Après tous les sons ne sont pas modifiables (il me semble qu'il y en aura encore plus de modifiables dans iOS 5) mais mon réveil et mes sonneries téléphone sont personnalisées avec des musiques non fournies d'origine.

                        Après si les utilisateurs ne changent pas leurs sonneries Apple n'y peut pas grand chose :)

                        • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                          Posté par . Évalué à 8.

                          Bah, il faut bien qu'ils se gardent des trucs à ajouter à la génération de téléphone suivante, non ? Pour l'Iphone 5 on aura ça en super nouveauté de la mort : changer la sonnerie de son téléphone. Alors oui, on peut le faire déjà depuis longtemps sur d'autres téléphone, mais là ce sera Apple, ce sera forcément mieux.

                          • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                            Posté par . Évalué à -4.

                            Ouaiiiis!
                            D'ailleurs l'iphone vient avec tellement peu de nouveautes que personne a reussi a egaler son ecran en plus d'un an.
                            Idem pour l'ecran litteralement sur la surface tactile.

                            Niveau soft, evidemment rien ne change non plus, que ce soit au niveau des api, des notifications, d'airplay

                            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                          • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Le pire, c'est que tu n'es pas loin :
                            35% des consommateurs veulent un iPhone 5 sans même que quoi que ce soit ait été annoncé à son propos http://apple.slashdot.org/story/11/07/26/1440246/35-Consumers-Want-iPhone-5-Sight-Unseen

                            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                            • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                              Posté par . Évalué à -5.

                              D'un autre cote, les features softs sont elles connues, et c'est surtout ça qui intéresse lesdits consommateurs.
                              La reputation d'apple sur la qualité de construction de ses telepones fait le reste.

                              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                              • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Si l'iPhone 4 était si bien que ça, les gens s'en contenteraient sans avoir envie d'un éventuel 5.

                                Puisque les gens veulent mieux, c'est bien la preuve que l'iPhone est loin d'être parfait :-)

                                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                            • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Et personne pour se lancer sur ce juteux marché??

                              "En précommande exclusive, l'iPhone5! Réservez le vôtre aujourd'hui avec un iAccompte de SEULEMENT 500$ et recevez-le dès sa iSortie*"

                              *Dans la limite des stocks disponibles alloués à l'opération. L'entreprise ne peut être tenue pour responsable des problèmes de livraison d'Apple.
                              Accompte non remboursable.
                              Et encore merci...

                              • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                C'était courant jusqu'à ce qu'Apple empêche d'acheter plusieurs iMachin, en forçant l'utilisation de moyens de paiement traçables.
                                http://www.protocolsnow.com/2010/04/17/how-i-went-from-apple-store-newbie-to-lifetime-ban-in-one-week/

                                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                  Posté par . Évalué à -5.

                                  Boo fuckin hoo, pov' chouchou, il peut pas se faire 30% de marge sans rien foutre sur un produit en rupture de stock pendant 6 mois.

                                  Et du coup, il peut pas s'empecher de raconter des conneries sur son blog, comme etre soit disasnt interdit a vie d'ipad...

                                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                                  • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    il peut pas se faire 30% de marge sans rien foutre

                                    Sur le coup j’ai cru que tu parlais des 30 % (c’est bien 30?) de droit de cuissage que ce fait Apple sur son marché. « Tiens ! pff critique Apple. »

                                    • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                      Posté par . Évalué à -5.

                                      Ben la difference, c'est qu'apple fait un boulot pour les 30% de commission sur le contenu vendu.
                                      'fin c'est comme si tu m'expliquais que le marche noir de places de concert c'est pareil que ticketel qui a un réseau de distribution...

                                      Apres quand ils emmerdent amazon parce qu'ils mettent un lien vers le kindle store dans leur appli, c'est une autre histoire.

                                      If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                                  • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    Il me semble que le refus de vente est interdit en France ... donc Apple viole la loi s'ils refusent de me vendre plus d'1 iphone, et ils n'ont rien à dire si après coup je les revends plus cher.

                                    • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Dans mon exemple il s'agissait des États-Unis, je ne sais pas ce qu'il en est en France.
                                      (Par ailleurs le mec ne se faisait pas de bénéfice et ne compensait pas les ruptures de stock mais les disponibilités différentes entre pays, enfin bref il suffit de lire l'article.)

                                      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                      • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                                        Posté par . Évalué à -4.

                                        Ouaaiiiiiis!
                                        Un vrai samaritain, le coeur sur la main.
                                        Bon, le prix est monte de $150 au passage, une broutille! c'est tout juste... ah ben 30% du prix.

                                        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                                        • [^] # Re: La fin du« péril jaune »

                                          Posté par . Évalué à 7.

                                          Et alors, il fait ce qu'il veut, non ? Il l'a acheté le produit, il en est propriétaire, et si il trouve acheteur à ce prix là c'est tant mieux pour lui.

                                          Compare ça avec la vente d'un appartement à Paris par exemple.

                      • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                        Posté par . Évalué à 2.

                        En même temps, je dis ça mais je n'ai pas d'iPhone, ce sont les dires d'un collège qui en a un.
                        On apprend à jailbreaker un iphone au collège ?

                  • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                    Posté par . Évalué à 0.

                    c'est pas faux.
                    Je les qualifierais pas de mauvais gout, mais ça manque clairement de diversité.

                    Apres, vu le nombre d'iphone en circulation, tu vas vite entendre les memes sonneries un peu partout, meme s'ils en mettent 50 sur le telephone.

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ben l'avertisseur d'une locomotive, je trouve ça clairement de mauvais goût. Mais s'ils en mettent 50, ça fera un peu plus de diversité.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                      • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                        Posté par . Évalué à -2.

                        La ouache!
                        Je pensais pas qu'ils avaient ça, ceux de mon ipod touch sont pas aussi beauf, clairement.

                        Bon, ok, le canard qui fait coin coin ça fait un peu tache, il est vrai.

                        (tiens, safari 5 fait la correction a la volée, bon a savoir ça, bientôt vous pourrez même plus me dire que je tape pas les accents...)

                        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                        • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Tu veux dire qu'avec iOS il a fallu attendre 2011 pour que les accents soient implémentés?

                          Nan, même pas honte de ma mauvaise fois!
                          ---------------> [ ]

                          • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

                            Posté par . Évalué à -2.

                            je bosse pas sur un iPad quand meme ;-)
                            'fin, techniquement si, mais c'est pour tester.

                            Lion converge avec iOS, du coup Safari reprend la correction a la volee d'iOS.
                            Bon vu la gueule de ce message, ça marche pas tout le temps, les cédilles sont implementees, la complétion de mots ça marche bien, les rajouts d'accents sont pas encore au poil.

                            Et iOS a les caractères accentues depuis.... Longtemps!

                            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

          Posté par . Évalué à 8.

          C'est dans ces cas là que je suis heureux que ma femme ait eu un vista sur son ordi neuf a l'époque...
          Au bout d'une semaine "change moi cette horreur" "j'ai pas de windows...." "pas grave met un linux !"

          \o/

        • [^] # Re: La fin du « péril jaune »

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Pourquoi tu ne files des cd ubuntu avec une étiquette "premium edition 5000$"?

          http://devnewton.bci.im

  • # Mon expérience

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Chez nous (éditeur de logiciels sous WinDev), un serveur W2008 R2 pour le TSE et la nase HyperFileSQL de notre outil interne.

    J'ai récemment mis en place un serveur Debian pour des synchros rsync de sauvegardes clients, du ftp et du samba.

    On a un sous-traitant qui utilise surtout du Windows, mais chez qui il existe au moins un serveur sous Debian.

    Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

    • [^] # Re: Mon expérience

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Chez nous (éditeur de logiciels sous WinDev), un serveur W2008 R2 pour le TSE et la nase HyperFileSQL de notre outil interne.

      La base, pas la nase!

      Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

  • # recherche

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Dans un laboratoire mixte CNRS, je gère, avec un collègue, environ 300 machines sous Mandriva, dont environ 70 serveurs, le reste en poste de travail, voire en portable. IL y a encore quelques irréductibles sous windows (secrétariat, cadres, machines de mesure ... )

    La migration s'est faite il y a 10 ans environ, d'Unix propriétaires (Sun, HP) vers linux.

    • [^] # Re: recherche

      Posté par . Évalué à 2.

      En labo de recherche aussi, sur une deux-centaines de postes, par contre Linux est minoritaire pour le moment. On a encore beaucoup de poste sous Windows, quelques serveurs aussi.

      Les Linux se partage entre Debian (plutôt côté serveur), Ubuntu (plutôt côté poste) et quelques autres distributions.

      À noter que pas mal de gens utilisent Windows par habitude, mais Linux a plutôt bonne presse, une bonne partie ont envie d'essayer.

  • # TPE : Debian (etc.) + virtualisation

    Posté par . Évalué à 1.

    Ici, petite équipe de traducteurs indépendants en TPE (1 geek + 1 noob), Debian pour une poignée de postes de travail x86, ARM (Ubuntu sur Toshiba AC100), Mipsel, avec essentiellement du Gnome. VirtualBox et logiciels métier sous Win pour être compatibles avec les outils des clients. Toute la communication - services de messagerie, FTP, Web, IRC, etc. - depuis des serveurs dédiés (Debian à la sauce ISPConfig + Gentoo) hébergés dans un datacenter. Solution NAS locale + FTP sous Debian ARM (donc basse conso). openwrt pour le routeur. Enfin, pour les 2 gosses qui partagent le bureau, netbooks sous Ubuntu. Pour le télétravail (en gros le boulot en vacances, utilisation de la connectivité réseau via une Fonera. Impression, scan réseau avec pilotes proprio (Brother). L'objectif : stabilité, maintenabilité, redondance (2 box ADSL), sécurité électrique (batteries pour les portables, onduleur), basse conso pour le matériel réseau (box ADSL, routeurs, AP wifi, hub, serveur NAS), et transparence pour les utilisateurs lambda (accès distant ponctuel à certains services pour partenaires, partage des ressources locales pour visiteurs sur site).

  • # tchou tchou

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Dans une entreprise férovière un "peu" connue qui possède 2 ou 3 datacenters, Linux ne sert qu'à migrer à moindre coût des applications vieilles de 30 ans qui tournaient sur des vieux systèmes UNIX et matériels spécifiques. Au passage il faut voir la gueule des application en question...
    Il est intéressant de noter que les nouvelles applications ou l'éventuelle réécriture d'ancienne n'est pratiquement que pour Windows, la culture des nombreux responsables internes et des SSII étant ce qu'elle est. Dotnet, Java, sqlserver, et Oracle, voir un peu de PHP et quelques bricoles OpenSource isolées.

  • # Migration HP-UX vers RedHat virtualisées

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    On devrait probablement migrer une partie de nos serveurs HP-UX sur des RedHat virtualisées. Je pense que c'est plus le coût restreint offert par la virtualisation face à une machine physique qui a pesé dans la balance plus que Linux versus Unix proprio.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Migration HP-UX vers RedHat virtualisées

      Posté par . Évalué à 3.

      On peut très bien faire de la virtualisation HP-UX : Ca marche aussi bien que du VMWare ...

      • [^] # Re: Migration HP-UX vers RedHat virtualisées

        Posté par . Évalué à 2.

        Euh de ce que j'ai entendu ça ne virtualise que du HP-UX.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Migration HP-UX vers RedHat virtualisées

          Posté par . Évalué à 2.

          Ce qui est complètement faux. Ca virtualise évidemment du HP-UX mais aussi du Linux et du Windows.

          • [^] # Re: Migration HP-UX vers RedHat virtualisées

            Posté par . Évalué à 2.

            Bah c'est un gars d'HP qui me vantait la solution d'HP-UX, et lorsque je lui ai demandé, il m'a répondu que ça ne virtualisait que du HP-UX. Bien évidemment, je l'ai cru, ce n'était pas un commercial :-)

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Migration HP-UX vers RedHat virtualisées

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai une lame Itanium sous le coude avec un HP-UX VSOE : Faudrait que je tente d'installer un Linux Guest pour voir (j'ai pas de Windows pour Itanium par contre, je pourrai pas tester).

  • # En milieu associatif

    Posté par . Évalué à 5.

    Dans notre ONG, nous avons

    • 9 serveurs sous Debian : pour le groupware, le serveur de domaine, le firewall, Alfresco, etc...
    • il reste 1 serveur Windows 2003 pour la compta.
    • quelques PC sous Ubuntu et 3 Mac le reste des postes clients sous Windows XP.

    Nous travaillons avec des organisations sœurs dans plusieurs autres pays mais tous utilisent en majorité des outils Microsoft (bien souvent offert gracieusement). Donc nous recevons beaucoup de pressions pour changer vers des technologies Microsoft.

  • # Serveur de flux

    Posté par . Évalué à 4.

    Notre solution en mode SaaS est sous RHEL5/VMware.

    Dans mon pool de clients en mode licence, on trouve surtout de l'AIX et du Red Hat 5 pour les gros (plus 1 HP-UX et 2 solaris), des 2003 R2 pour les petits, plus quelques uns en 2008 R2, et un seul client en SLES 10 (il en est très content). On fait de plus en plus d'installation sur des VMs, principalement du VMware. Les machines sont très souvent hébergées et/ou administrées par un tiers (ce qui n'aide pas car le client perd alors la connaissance et la maîtrise de l'infra et doit conduire un attelage de deux chevaux qui ne veulent pas toujours ni aller dans le même sens ni manger la même avoine).

    Quand c'est du linux, les administrateurs sont souvent à la rue, en particulier ceux dont c'est le premier OS avec un "X", et qui ne veulent pas se servir de 'man'.

    A titre personnel, je fais un peu de mono sur une opensuse dans virtual box pour héberger un opensim, et j'en suis content.

    Enzo Bricolo

  • # Dans les pharmacies d'officine et d'hopital

    Posté par . Évalué à 5.

    D'après mon expérience, dans environ 2/3 des 23.000 pharmacies. Appli proprio qui tourne sous linux, avec en général firefox 2 et OOo 2.
    1 serveur linux et quelques poste de travail par pharmacie (2-10),
    pharmacies d'hôpital, full windows... pour l'instant, avec l'état des finances actuelles des hôpitaux ça changera sûrement...

  • # Recherche / Enseignement sup.

    Posté par . Évalué à 1.

    Serveurs: Linux
    Service centraux: majoritairement Mac, quelques windows

    Départements autres qu'info: double boot Linux/Windows (à cause du logiciel félin de CAO)
    Département d'infos: Linux à 100%

    Labo autres qu'infos: très mélangés Mac/Windows/Linux
    Labo info: quelques irréductibles sous Windows, les décideurs pressés sous Mac (pour les portables, parce que xrandr dans la console c'est pas sérieux pour passer sur le vidéoproj, mais la compilation à l'arrache de beamer est possible 2s avant de faire sa présentation), les autres linux.

    De l'avis de la majorité OOo (ou LibreOffice) très lent et difficilement utilisable avec autre entité utilisant Ms Office.
    Manque criant de gestion de version et travail collaboratif avec Ooo et MsOffice.

  • # banque de marché

    Posté par . Évalué à 3.

    Ici dans une banque du coté des activités de marché, on à la louche 50 000 serveurs en tout dont 75% de windows et 25% d'unix.
    Dans les 25% d'unix, plus de 70% des serveurs sont sous linux, le reste, c'est du solaris. (peut-être quelques vieux AIX, mais c'est pas significatif).
    Comme distrib, c'est exclusivement du redhat.

    En chiffre, ça fais à peu près :
    35 000 windows
    12 000 unix
    dont
    8000 linux
    3500 solaris

    Attention, il faut savoir que les linux sont bien souvent mutualisé. Donc plusieurs "services" (comprendre ça un peu comme un container) peuvent être installé sur le même OS.
    Donc les chiffres ne représente que les OS installés, pas forcément leur volume d'utilisation. D'autant qu'une partie des windows ne sont utilisé qu'en cas de plan de secours (ils idle 99% de leur temps) alors que les unix ont une méthode plus propre de bascule en plan de secours.

    • [^] # Re: banque de marché

      Posté par . Évalué à 3.

      Bon, finalement, les chiffres précédent sont faux parce qu’ils comptes les desk windows ...
      En ne prenant que les serveurs, on arrive a :
      12 000 unix.
      13 000 windows.

      Soit presque la moitié quand même.

  • # Pour ma part, dans une petite Web Agency

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pour ma part, dans une petite Web Agency :

    • 2 desktop sous Ubuntu
    • 5 desktop sous Mac OS X
    • 9 serveurs sous Debian qui contiennent des Debian dans des VServer

    Chez nos clients, presque exclusivement du MS Windows.
    Au niveau des serveurs, aussi du MS Windows et quand il y a des serveurs sous Linux, c'est bien souvent une RedHat dans un VMware.

  • # Mais au fait : pourquoi est-qu'on ne cite jamais le nom de la boite ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Chez moi, je bosse dans de la R&D avec de la vraie R dedans (outil EDA, c'est un compilateur/simulateur pour des langages type VHDL, System Verilog…). Avec des bureaux partout dans le monde en fait (je suis en amérique du nord).

    Tous les desktops sous windows 7. Et tous ceux qui bossent sur le technique sont sur des terminaux connectés sur des grilles sous linux. Je ne sais pas combien y'a de machines (il y a des dizaines de grilles, chacune de plus de dix machines, parfois 100) : mais ça tourne bien ^^

    C'est du Red Hat et du Suse, on a aussi du solaris. Les produits réalisés sont supportés sous linux et solaris, rien d'autre.

    Y'en a un paquet qui rêvent d'avoir un desktop linux (on se passe des applis windows pour "survivre" genre bureaux virtuels, clic-milieu pour coller, etc…). Mais sinon c'est très chouette de bosser la dedans (vim et emacs sont utilisés pour le développement uniquement).

    • [^] # Re: Mais au fait : pourquoi est-qu'on ne cite jamais le nom de la boite ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Chez moi, je bosse dans de la R&D avec de la vraie R dedans (outil EDA, c'est un compilateur/simulateur pour des langages type VHDL, System Verilog…).

      Ça a l'air chouette comme boulot, j'aimerais bien bosser dans ce domaine.

    • [^] # Re: Mais au fait : pourquoi est-qu'on ne cite jamais le nom de la boite ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je bosse aussi dans une boîte d'EDA, et ici on a un portable sous Win 7, et une station de travail sous RHEL.

      Le portable c'est pour interagir avec les clients (Outlook, suite Office), et la station pour faire le vrai boulot ;) Ceci dit, on pourrait très bien être sous Linux, MacOS X ou autre, étant donné que les échanges avec le monde extérieur sont sous la forme de:
      - Mails
      - PDF (ne jamais envoyer les PowerPoint, les clients pourraient les modifier, malheureux!)
      - tar.gz (merci 7 Zip)

      Ceci dit, on peut toujours installer Linux à la place de Windows, ou ramener son portable sous MacOS X - l'IT file les infos pour se connecter, mais c'est à la personne elle même d'assurer le support en cas de problème.

      Chez les clients, c'est la même schizophrénie: Windows pour le 'general office', et des stations de travail sous Linux (rares) ou Solaris (plus courantes). Restrictions de budget obligent, lorsque les stations de travail sous Solaris 8 meurent, leur IT installe VNC pour se connecter sur des serveurs RHEL.

      Au niveau support, on suit la Roadmap de l'EDA Consortium ( http://www.edac.org/industry_roadmap.jsp ), et je ne connais qu'un client dans le monde qui soit sous SLES et pas sous RHEL.

    • [^] # Re: Mais au fait : pourquoi est-qu'on ne cite jamais le nom de la boite ?

      Posté par . Évalué à 7.

      pourquoi est-qu'on ne cite jamais le nom de la boite ?

      Parce que ça fait partie de ma vie privée, espèce de Big Browser!
      Ou alors c'est parce que tant qu'on ne cite pas le nom de sa boite, on se protège à la fois:
      - de ceux qui nous accuseraient de leur faire de la pub si on en parle en bien
      - du patron qui nous vire si on en parle en mal

      Bref, je n'ai pas donné le nom des boites dans lesquelles j'ai bossé. Si vous cherchez sur internet, vous les trouverez. C'est que ma vie vous intéresse suffisamment.
      Comme ça, on ne trolle pas sur les boites, mais bien sur leurs politiques IT \o/

  • # PME, gros DC, ESXi

    Posté par . Évalué à 2.

    Dans les nombreuses PME que je visite: du Win2003 ou 2008 partout.
    5% de linux au max.

    Dans les structures moyennes, 70% Win, 20% de linux et un peu d'UNIX proprio.
    Mais surtout la virtualisation qui bouffe tout et partout.
    Et la 99% de VMware ESXi.

    Dans les gros DC, quasi moit/moit entre UNIX, Windows et dés que c'est de l'hébergement web, 99% de linux/BSD.
    Beaucoup de virtualisation bien sur.

    L’accélération de la virtualisation est vraiment impressionnante!

  • # Tout ubuntu LTS (Desktop + Serveurs)

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je suis IT en plus de mon job de dev embarqué dans mon équipe éloignée de la maison mère, et on a 13 desktop récents (i5/xeon, 4 ou 8Go de RAM, plusieurs To de disques, ....) et 11 serveurs costaux pour de la simulation électronique et du placement/routage de FPGA (le soft bouffe ~16Go de ram => donc on a 36Go de RAM).

    Donc on utilise des softs proprio (licence d'envion 60K€/an) compilés pour Red Hat qu'on tourne sans aucun soucis sous Ubuntu 10.04 64bit, autant desktop que serveurs.

    Pour les serveurs j'ai été bluffé du support de linux pour les derniers serveurs de dell : RAID5 supporté directement, tout à été reconnu, tout fonctionne à merveille. Pas besoin d'utiliser les 35DVD de drivers et utilitaires windows pour faire marcher le bousin.

    Un CD, un reboot, et 10 minutes après on a une belle console de Ubuntu Server 10.04 LTS 64bit 100% fonctionnelle, et en plus en cherchant un peu (autant de temps que d'installer les 35 drivers pour windows et rebooter 150x, et rebooter un serveur c'est long...) on arriver à installer l'utilitaire de gestion RAID en ligne de commande qu'on peu scripter et utiliser avec Nagios, .... que du bonheur !

    De mon point de vue, un IT pour Unix coûte plus cher, mais la solution maintenue sera aussi chère mais bien plus fonctionnelle et durable, après évidemment ça dépends les choix et les besoins...

  • # Etude du CIGREF

    Posté par . Évalué à 1.

    On l'a pas trop commenté quand c'est sorti et pourtant, il est sujet à commentaires ...

    http://www.cigref.fr/cigref_publications/RapportsContainer/Parus2011/Maturite_et_Gouvernance_de_l_Open_Source_CIGREF_2011.pdf

  • # Unix contre linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Durant ma courte carrière en SSII chez deux clients ( institution financière puis producteur d'énergie ) je n'ai jamais senti de compétition entre Windows et Linux.

    Les serveurs windows servaient plutôt a la bureautique ( stockage, mail, partage de fichiers, imprimantes, citrix )

    Les serveurs UNIX étaient plutôt les serveurs d'application et de bases de données ( oracle en général ). J'ai vu des linux remplacer des UNIX propriétaires mais jamais des windows.

  • # Ubuntu+Debian

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Lors de mon premier emploi, tout était sous Windows.
    Mon deuxième emploi était chez l'éditeur d'une distribution GNU/Linux pour l'entreprise. Les serveurs étaient évidemment sous cette distribution. La plupart des desktops dans mon équipe étaient soit sous cette distribution soit sous la version beta. Il y avait une personne dans l'équipe qui tournait quand même sous Arch.
    À mon troisième emploi les poste de travail sont sous Ubuntu, les serveurs sous Debian et le produit sous CentOS.

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.