Journal Ubuntu Touch sur BQ Aquarius - Revue de détail

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
36
10
juin
2015

Sommaire

Ayant enfin décidé de sauter le pas et de me mettre aux smartphones, je me suis décidé pour un BQ Aquarius Ubuntu Edition. Je voulais un système supporté par le constructeur et qui vienne pré-installé, afin d'avoir quelque chose d'immédiatement utilisable, quitte à bidouiller après.

La bête

C'est un beau téléphone, suffisamment fin, pas trop grand (4.5 pouces), et plutôt élégant, avec juste deux boutons sur le côté pour l'allumer et pour régler le volume. Il est doté de deux emplacements mini-SIM et d'un emplacement pour carte microSD.

À l'allumage, l'on découvre le logo Ubuntu, puis un tutoriel explique rapidement les gestes: pas de boutons physiques comme l'iphone, ni de boutons virtuels comme Android, l'on peut tirer du bord droit de l'écran pour faire apparaître toutes les applications ouvertes sous forme de tuiles, du bord gauche pour faire revenir le menu principal, et du haut pour la barre d'état. Il semble également standard pour les applications de fournir un menu contextuel qui se tire depuis le bord du bas, pour par exemple commencer à écrire un nouvel e-mail. En tirant un petit peu de la gauche, c'est la barre des tâches Unity qui apparaît. C'est fluide, joli, et plutôt bien pensé. En revanche, j'imagine que cela limite l'utilisation de ces gestes dans les applications elles-mêmes.

Bah alors, bouge toi un peu!

C'est la première surprise lorsque l'on commence à démarrer les applications: ça prend du temps. Compter 3 à 4 secondes en moyenne, même pour téléphoner. J'ai mis un Nexus 4 avec Android à côté pour comparer, et il n'y a pas photo. Dans les faits, il faut surtout ne pas fermer ses applications, pour qu'elles soient disponibles rapidement.

Les apps

C'est là que le bât blesse. L'Ubuntu Store est vraiment tout petit. Si petit que l'on peut probablement feuilleter toutes les applications en une petite heure. Cannonical s'est dépêché d'empaqueter Twitter, Facebook et Gmail dans des conteneurs Web, mais c'est un peu léger.

Mention spéciale cependant à ZeptoLab qui fournit une version encore incomplète de Cut The Rope, mais qui a le mérite d'exister.

Mention spéciale également à ces apps encore jeunes mais pleines de promesses, et qui rendent le téléphone utilisable: le client de courriel "Dekko", l’agrégateur de flux RSS "Shorts", le visualiseur de cartes Open Street Map "OSMTouch". L'on notera que ces applications sont libres, généralement GLP3. L'Ubuntu Store se indique clairement la licence.

Quelque part, l'on retrouve l'atmosphère des premiers jours Linux, sans idéaliser non plus: beaucoup d'enthousiasme, des applications un peu bancales et un peu plantogènes mais férocement libres et très ouvertes sur la communauté, développées par des passionnés.

Je me suis mis à l'Ubunutu Phone en connaissance de cause, parce que je savais que je ne serais pas un grand utilisateur d'apps. Mes regrets, cependant:
- Pas de Firefox. Il faut utiliser le navigateur développé par Cannonical, qui n'est pas (encore?) à la hauteur
- Pas de BBC Weather
- Les applications de base, SMS, musique et vidéo sont limitées (pas de brouillon pour les SMS, par exemple).

Les scopes - Mais qu'est-ce qui leur a pris?

Canonical promet que le manque criant d'apps est résolu par les scopes: les scopes, ce sont des espèces de mini-applications Web qui remplissent une fonction simple avec interactivité limitée: affichage de la météo, affichage des vidéos disponibles sur le téléphone, affichage de votre statut sur divers réseaux sociaux… Personnellement, je n'en vois pas l'utilité. Pire, les scopes donnent l'impression que Canonical peut se permettre de bâcler les applications natives: ainsi, il n'est pas possible d'ouvrir une vidéo depuis l'application vidéo. Il faut d'abord ouvrir le scope vidéo, puis choisir ce que l'on veut visionner, ce qui démarrera l'app. Quelle horreur…

Le terminal

Là où l'Ubuntu Phone se rattrape, du moins pour le geek qui m'habite, c'est par l'ouverture. L'application Terminal permet de retrouver un environnement GNU/Linux habituel, l'on pourra faire tourner "top", "df" ou encore "free" sur son téléphone pour garder un oeil sur les performances, ou un petit "vim.tiny" pour bidouiller les fichiers de config de Dekko pour faire fonctionner l'IMAP avec OVH. Un "apt search" plus tard, et l'on se rendra compte qu'il est possible d'installer pléthore d'applications depuis les stores Ubuntu (modulo l'environnement graphique, bien sûr, qui n'est pas compatible). L'installation d'applications directement via apt n'est pas supporté, ce qui n'empêche pas d'essayer. Je me tâte pour installer un serveur Postgresql sur son téléphone, juste pour le principe.

Une proportion non-négligeable d'applications sont libres. En particulier, Canonical organise la communauté autour du développement des "Core Apps", qui sont les applications qui sont ou seront livrées par défaut avec le téléphone.

Les données sont elles-mêmes facilement disponibles. Ainsi, les SMS sont enregistrés dans une base de données Sqlite, et j'ai bon espoir d'arriver à ré-importer mes anciens SMS.

Taper sur son clavier virtuel devient rapidement fatiguant. Heureusement, quelques commandes simples suffisent à mettre en place un serveur SSH, ce qui me permet de me connecter à mon téléphone depuis mon bureau.

Demain

Pour la plupart des utilisateurs de smartphones, Ubuntu Touch n'est absolument pas prêt. Il manque nombre d'apps fondamentales, et les apps disponibles sont souvent incomplètes et nécessitent de bidouiller, sans compter les crashs intempestifs, et les scopes semblent être plus un gadget qu'autre chose.

Ceci dit, la base est saine, et tous ces défauts pourraient être résolus avec une batterie d'applications de qualité. Cependant, j'ai du mal à imaginer que les développeurs d'applications vont se jeter sur Ubuntu Touch. le système arrive probablement trop tard. Après Apple, il y avait clairement la place pour un second acteur, et Android s'y est établi grace à la puissance de feu de Google. Mais Ubuntu? Est-ce que la convergence promise sera suffisante? Est-ce que Canonical réussira à faire son beurre avec une communauté qui développe des applications souvent libres, gratuites et sans pub? Récupérer 30% de rien, ce n'est pas franchement viable sur le long terme.

Je vois Ubuntu Touch comme Linux sur le desktop: une niche, qui n'arrive pas à s'imposer face aux ténors du marché, ce qui n'empêche pas une petite communauté de s'éclater. Je ne comprends pas la stratégie de Canonical, mais j'espère qu'ils auront les reins assez solides pour continuer à porter le projet sur le long terme.

  • # Petite remarque en passant.

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 10/06/15 à 09:00.

    C'est là que le bât blesse. L'Ubuntu Store est vraiment tout petit. Si petit que l'on peut probablement feuilleter toutes les applications en une petite heure

    Si je puis me permettre, rien ne me gonfle plus que d'avoir des centaines voire des milliers, d'applications dans le Google Play Store, et de devoir me les farcir une par une pour savoir laquelle est compatible avec les droits que je souhaite lui accorder à l'installation, puis enfin essayer les rares élues pour déterminer laquelle répondra plus ou moins à mes besoins.

    Il y a un nombre de déchets et d'applications pourries (vraiment destinées à voler des informations personnelles ou nous noyer sous la publicité) incroyable, et ça a été une vraie galère à chaque fois que j'ai eu besoin d'installer des applications pourtant basiques (lampe de poche, etc.).

    Pour le coup, le dépôt F-Droid se parcoure lui aussi en moins d'une heure, mais les applications qui s'y trouvent sont dans l'ensemble libres et de bonne facture, et je n'ai pas l'impression d'avoir 1000 copies vérolées du même logiciel, au moins.

    Sinon, merci pour la remontée d'informations, je m'interrogeais dernièrement quant à l'opportunité de basculer vers un smartphone Ubuntu, n'en pouvant plus d'Android, de ses publicités partout, et de son business model fondé sur l'enflage insidieux de ses utilisateurs, en plus de l'espionnage/traçage permanent.

    • [^] # Re: Petite remarque en passant.

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      j'ai un Jolla depuis le lancement (j'étais possesseur d'un N9 avec Meego avant) et effectivement je préfère un petit store avec juste le nécessaire.

      Et avec la couche Android sur le Jolla, j'ai ajouté les applis suivantes :
      - subsonic
      - here maps

      J'ai accès à mon auto-hébergement Yunohost (Mail/Contact/Agenda) avec ajout d'un compte Exchange via Z-push.

      En dehors du store et de convaincre les devs, le dernier gros problème pour moi et pour Canonical/Mozilla/Jolla se trouve dans le choix des terminaux.
      L'offre est trop limitée, généralement un terminal d'entrée de gamme (pour moi qui cherche un smartphone avec un bon appareil photo, je patiente pour le moment)

      Patiente et vive les alternatives

      • [^] # Re: Petite remarque en passant.

        Posté par . Évalué à 2.

        En matière de store pour le jolla, tu as aussi les applis natives d'openrepos (tu connais peut-être vu ton téléphone précédent). Entre le harbour officiel, openrepos, et f-droid, je trouve personnellement tout ce qu'il me faut (mais mes besoins sont sans doute limités).

        Pour ce qui est de la compatibilité avec les applis android, je suis jamais tombé sur une app qui plantait plus sur Jolla. Il y a quelques applis incompatibles (non installables par le client des dépôts -AndrOBD entre autres, ainsi que des lecteurs NFC) mais elles me semblent toutes dépendre plus ou moins directement du bluetooth ou du NFC, sans que je sache pourquoi elle ne sont pas gérées. Est-ce un manque de pilotes dans la machine Dalvik?

        Pour ce qui est de convaincre les devs, j'espère que la portabilité de QtQuick (tous desktop + tous terminaux) saura les convaincre…

      • [^] # Re: Petite remarque en passant.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'ai testé Sailfish OS (l'os de jolla) sur Nexus 5
        Et pour le coup je trouve le store beaucoup trop petit, mais l'UI super bien léchée, et avec des bonnes idées.
        Mais tu viens de me faire découvrir qu'il est compatible avec des applis Android, donc ça m'ouvre plein de possibilités, merci :)

        • [^] # Re: Petite remarque en passant.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça fonctionne bien sur un Nexus 5, sans plantage ni ralentissement ? Pour ce qui est des appli, je m'en fous un peu, ce qui m'intéresse surtout c'est de téléphoner, recevoir des SMS, le courriel et le web. Je n'en installe quasiment pas.

    • [^] # Re: Petite remarque en passant.

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 10/06/15 à 12:29.

      d'autant plus que beaucoup d'applications sont juste une interface vers le site web du service en question (météo, journaux, etc)

    • [^] # Re: Petite remarque en passant.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu peux aussi utiliser Android sans Google (la majorité des ROM basés sur AOSP n'incluent pas les applications propriétaires de Google). http://spanti-nicola.legtux.org/fr/documents/tutorials/computing/os/android/without-google-as-a-user.html
      Pour les pubs, si tu utilises des apps propriétaires et/ou le Web, il y a AdAway. https://sufficientlysecure.org/index.php/adaway/

  • # Concurent

    Posté par . Évalué à 3.

    De ce que je comprend il se place comme concurrent à Tizen ou Jolla. Ce dernier a l'avantage de pouvoir faire tourner les applis Android. Tizen aussi, mais de manière limité pour l'instant
    Je ne place pas FireFoxOs dans la même catégorie car il se place clairement sur le bas de gamme et tente de s'imposer dans les non occidentalisé.

    Ensuite je ne sais pas quelle force consacre Cannonical a la promotion de cet Os, mais je n'ai pas l'impression qu'il soit vraiment engagé après l'échec du financement participatif de son tel.

    Enfin merci pour cette revue qui donne une bonne idée de la bête et de ses capacité.

    • [^] # Re: Concurent

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne place pas FireFoxOs dans la même catégorie car il se place clairement sur le bas de gamme et tente de s'imposer dans les non occidentalisé

      La stratégie de Mozilla à ce sujet a changé il y a peu. Ils ont annoncés qu'ils vont se tourner vers des téléphones plus performant, et donc se tourner vers des marchés "plus riches".

      • [^] # Re: Concurent

        Posté par . Évalué à -10.

        Par "riches" tu veux dire les pays qui possèdent un nombre impressionnant de voitures, qui construisent des milliers de kilomètres d'autoroutes, qui polluent les eaux, les mers et l'air ?

        Et par "pauvres" tu veux dire ceux dont les habitants sont équilibrés, où l'on compte moins de cas de suicides, où il y a moins de meurtres, moins de déséquilibrés, de sadiques où l'on trouve des peuples travailleurs, dignes et forts ?

        • [^] # Re: Concurrent

          Posté par . Évalué à -1.

          0/20, Hors-Sujet !

        • [^] # Re: Concurent

          Posté par . Évalué à -2.

          Trollons dans la joie: selon wikipedia:
          taux de suicide:
          France:17
          US:40
          Suede:41
          Royaumes-Unis:64

          Bielo-Russie:1
          Ukraine:7
          Sri-Lanka:9
          Slovenie:12

          Selon nationmaster.com
          Proportion d'eau poluee:
          categorie 1:
          Royaume-Unis: 17
          France: 20
          US: 30
          Sweden: 39

          Categorie 2:
          Jordanie:2
          Ukraine: 10
          Macedoine: 12
          Maroc: 6

          Donc, selon ton commentaire la categorie 2 correspond aux pays riches, la categorie 1 au pays pauvres.
          Oah c'est tellement facile de faire du FUD!
          Sinon, bien hors sujet ton commentaire! (Japon? voire meme la Chine c'est "l'occident" sous entendu riche?)

          • [^] # Re: Concurent

            Posté par . Évalué à 3.

            On pourrait facilement opposer que pour avoir de l'eau polluée, il faut des industries capables de la polluer. Et que le taux de suicide est à comparer à la probabilité de mourir de mort violente involontaire AVANT d'être au bout du rouleau.

            • [^] # Re: Concurent

              Posté par . Évalué à 2.

              il faut des industries capables de la polluer.

              L'agri culture destrucion y arrive très bien aussi.

              kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Applications gtk et qt ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Salut,

    Merci pour ton journal, sympa de voir que ça bouge du côté des téléphones avec systemes d'exploitation libre.
    Je verrai bien une debian avec un gestionnaire de fenetre minimaliste de mon côté :)

    Est-ce qu'il est possible de faire tourner des applications gtk ou qt sur le systeme ubuntu, tant qu'elles sont disponibles dans le depot armhf d'ubuntu par exemple ?

    Je ne dis pas que tout sera parfait mais est-ce que cela fonctionnerait ? (Je pense à xchat, pidgin, evolution, ou n'importe quel logiciel disponible pour le "bureau" en fait ?)

    • [^] # Re: Applications gtk et qt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Non, et c'est bien dommage :)

      Les applications dans les dépôts Ubuntu, même compilées pour ARM, sont faites pour tourner dans un environnement X, alors que Ubuntu Touch utilise MIR.

      En revanche, il est théoriquement possible de recompiler une application Qt existante au dessus du SDK Ubuntu, et là ça pourrait marcher.

      • [^] # Re: Applications gtk et qt ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Apparemment, il existe la couche de compatibilité Xmir, mais je ne sais pas où ils en sont. Il me semble qu'ils galère un peu avec la couche driver. Après le problème viendra surtout du fait que les applications traditionnelles ne sont pas adaptées au Tel, beaucoup trop d'icônes, pas de click droit, …

    • [^] # Re: Applications gtk et qt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tout sera possible lorsque le travail de convergence sera inclus (c'est la priorité du moment, avec un premier terminal vraiment convergent prévu pour la fin de l'année).
      Par exemple, il y a déjà eu des démos avec LibreOffice qui tourne sous Ubuntu Touch.

    • [^] # Re: Applications gtk et qt ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour répondre à ta question pour le Jolla, pas d'applications X11 possibles: il utilise Wayland comme composeur et il ne me semble pas qu'il y ait de couche de portabilité dans ce sens. Mais déjà, retrouver son linux complet en ligne de commande avec un vim et un nmap, c'est du bonheur :).

      Pour ce qui est de l'intérêt de faire tourner des softs desktop sur un téléphone, je pense que c'est quand même un peu illusoire d'espérer une ergonomie suffisante sans adaptation de l'UI.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.