Journal OVH, rupture de stock sur les serveurs dédiés

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
26
19
sept.
2013

Vu sur PC INpact, OVH a annoncé ce 17 septembre, l'arrêt temporaire de ses offres sur les serveurs dédiés. La question est donc : « _MAIS POURKKOOUUUUAAAAAAA ????_ »

La société ne semble plus en mesure de répondre à la demande. Avec des offres toujours plus séduisantes, la demande de nouveaux serveurs est fortes. À cela s'ajoute un renouvellement très important où les anciens clients n'hésitent pas à basculer sur les nouvelles offres plus avantageuses.

Il serait alors trop coûteux de gérer tout cela et OVH arrête donc la vente de serveurs dédiés le temps de réfléchir à un meilleur modèle économique.

L'hébergement étant tout de même le cœur de métier d'OVH je suis un peu étonné par la nouvelle d'autant plus que l'année dernière ils avaient publiés une vidéo pour la promotion du plus grand data center du monde.

  • # C'est la crise

    Posté par . Évalué à 1.

    Je fais partie des chanceux qui ont eu un kimsufi à 3€, mais j'ai du attendre un mois pour le recevoir, ils ont l'air bien surchargés.

  • # Petite correction

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 19/09/13 à 16:29.

    Le problème n'est pas qu'ils n'arrivent plus à répondre à la demande, c'est qu'ils arrivent à un point où ils ne sont plus ou ne vont plus être rentable.

    On comprend bien que si les clients changent de serveurs tous les 6 mois pour avoir les plus récents, OVH se retouve avec trop de "vieux" serveurs pour lesquels ils ne proposent plus d'offres et qui n'ont pas été rentabilisés.

    • [^] # Re: Petite correction

      Posté par . Évalué à 4.

      OVH se retouve avec trop de "vieux" serveurs

      Et si ils proposaient de louer des clusters de "vieux" serveurs ?

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: Petite correction

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Salauds de clients qui changent d'offre quand on leur permet. Tu leur donnes ça… bah ils le prennent !

      • [^] # Re: Petite correction

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ils ont pas dit "salauds de clients", ils ont dit "oula, bon, on n'avait pas anticipé ce phénomène, hands-up, le temps que l'on trouve un modèle rentable"
        Parce qu'il ne faut pas oublier qu'OVH, comme toute société, se doit d'être rentable. Sinon, elle ferme, et tout le monde est perdant.
        Et "être rentable", ce n'est pas "mal". Ce qui est "mal", c'est abuser de sa position dominante, voler le client, profiter du chômage pour embaucher à vil salaire,… Mais il y a des entreprises sociales et responsables, pas que des voleurs !
        (je ne classe pas OVH dans une de ces catégories, ceux qui savent tout le feront à ma place, moi j'ai atteint l'âge ou je sais que j'ignore plein de choses ;-) )

        • [^] # Re: Petite correction

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          ils ont dit "oula, bon, on n'avait pas anticipé ce phénomène, hands-up, le temps que l'on trouve un modèle rentable"

          Oui, et c'est bien pour ça que je me moque d'eux. Ils ont toujours eu ce fonctionnement (gamme renouvelée hyper rapidement avec des prix aggressifs) et ils s'étonnent que les gens changent ? « Merde patron, les gens achètent, on fait quoi ? » Euh…

          Si encore ils faisaient des ristournes quand on a une vieille offre qui pour le coup a rentabilisé le serveur, mais même pas. Je suis resté des années sur une même machine, je n'ai jamais réussi à obtenir la levée de la limite de BP à 300Go/mois alors qu'elle avait été supprimée sur toutes les nouvelles offres.

          Ils font tout pour faire venir les gens et rien pour les faire garder leur serveur, et ils tombent des nues quand les gens viennent et changent, c'est assez risible.

          • [^] # Re: Petite correction

            Posté par . Évalué à 1.

            Excuse moi de demander pardon, mais ou est ce que tu les vois s'etonner et tomber des nues?

            A lire le post d'octave, je comprends qu'il savait tres bien ce qu'il faisait et ce qui allait arriver, et que ca faisait partie de leur modele.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Petite correction

              Posté par . Évalué à 4.

              Ca faisait partie de leur modèle ? D'être en pénurie depuis 2 mois (les restrictions sur kimsufi ont commencé début août) et de saborder sa boite… On aura décidément tout lu sur Octave !

              Non clairement, le modèle c'est qu'ils ont ouvert un énorme datacenter a Gravelines, et le problème c'est que pour l'instant il est plein de vide donc il doit coûter très cher. Ils ont bosse pour revoir leur archi lors de la construction de ce DC. Du coup, ils ont revu a combien ils pouvaient sortir leurs offres dans ce nouveau DC, et c'est la que sont apparus des pépites comme le kimsufi a 3€.

              La suite de l'histoire on la connait: lancement des nouvelles offres 3 fois moins cher que la concurrence => demande sous évaluée et turn over important.

            • [^] # Re: Petite correction

              Posté par . Évalué à 7.

              Il a quand même admis avoir fait une erreur, voir mon titillement sur twitter
              Mon avis est que seuls ceux qui travaillent font des erreurs mais lorsqu'on s'en rend compte, on répare.

              J'ai commandé le 27 juillet un KS-2G par Paypal, toutes les commandes Paypal ont été annulées car il y aurait eu des abus -> première erreur.
              Je ne l'apprends que début août, et repasse commande par carte de crédit le 5 août, nous sommes le 20 septembre et j'attends toujours…
              Je rappelle tout de même qu'au moment de ma commande, la livraison était prévue sous 5 jours.

              En dehors du fait que j'ai payé pour un service qui ne m'a pas (encore) été rendu, à mes yeux, l'image de sérieux de cette société en prend un coup.

  • # lol --

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est un peu la fin du business model ou on descend de plus en plus les prix pour attraper de nouveaux clients sans que les anciens puissent profiter des même tarifs.

    Cette rupture d'égalité (client-prospect) devant le produit, implique qu'arrivé à un certain volume de clients, si le marché est suffisamment fluide, les gens changent rapidement pour la meilleur offre (chez eux ou un autre).

    Ils atteignent la limite des produits d'appels à marges négatives, compensés par des produits de fond à marges très très positives. Dans mes rêves les plus fou je fantasmes sur des produits vendus au juste prix (prix de revient + marge raisonnable pour bénéfices et investissements) et pas au prix "du marché" (prix que les gens sont prêts à mettre).

    Nous aurions fait un grand pas en avant vers un "marché" juste.

    • [^] # Re: lol --

      Posté par . Évalué à 2.

      Dans mes rêves les plus fou je fantasmes sur des produits vendus au juste prix (prix de revient + marge raisonnable pour bénéfices et investissements) et pas au prix "du marché" (prix que les gens sont prêts à mettre).

      C'est vrai qu'on vi un peu dans un monde de merde mais si tu y regarde bien tu trouvera plein de boite de ce genre notamment chez les artisans et les seuls qui tiennent le coup sur la durée sont celle qui fond payé le prix juste.
      On ne va pas chez un artisan trop cher et chez le pas cher on n'y retourne pas. Au final les seul qui tienne bien et arrive a se faire une bonne réputation sont ceux qui fond du bon taff en te faisant payer le bon prix.

      • [^] # Re: lol --

        Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 19/09/13 à 18:41.

        Certes, mais il faut qu'il puissent survivre à une déferlante de low-cost agressifs, et c'est bien le problème de la concurrence "libre et non-faussée". L'artisan qui pratique le juste prix, il va avoir un mal fou à se faire une clientèle. Les gens, quand ils manquent d'information sur la qualité du boulot, naturellement se tournent vers les offres les moins chères : ils ont moins à perdre en cas de problème. Les artisans low-cost vont donc attirer (et escroquer) tout un tas de clients. Ils vont bien sûr faire faillite, mais ça ne résoud pas le problème, car ils vont être immédiatement remplacés par une nouvelle génération.

        C'est un problème général, et une équation insoluble entre la liberté d'entreprendre et l'obtention d'un marché stable et créateur d'emplois à long terme. Les critiques sur le statut d'autoentrepreneur sont un reflet de ce phénomène : à première vue, c'est super bien de laisser tout un tas de gens créer leur entreprise : ça fait moins de chômeurs, et les entreprises qui finiront par décoller créeront de l'emploi à moyen terme. Sauf que pour percer, il faut pratiquer une politique des prix agressive. On peut d'autant plus se le permettre quand on paye moins de charges et qu'on n'a pas la prétention de se dégager un vrai salaire. Et là, catastrophe pour les professionnels déja installés. Le risque au final est donc de perdre beaucoup d'emplois de qualité (CDI) et de ne compenser que par peu d'emplois de mauvaise qualité.

        Le même processus arrive dans un marché en récession, quand certaines entreprises font faillite et "se battent pour survivre", quelque chose qu'on nous présente comme de très positif dans les médias. Baisse des prix, baisse des salaires, baisse de la qualité des services : les concurrents, pourtant en meilleure santé, des boites qui coulent vont s'en prendre plein la tronche, et l'ensemble du secteur risque d'être affecté. Au final, les faillites auront quand même lieu, et c'est la société toute entière qui va payer ce coût.

        • [^] # Re: lol --

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          L'artisan qui pratique le juste prix, il va avoir un mal fou à se faire une clientèle.

          Euh… Non. Et puis, bon, il faut déjà trouver un artisan libre.
          Et celui qui a juste prix est rarement libre (tout le monde lui envoit ses pôtes).

          Après, il faut que le juste prix soit réellement juste, pas seulement du point de vue de celui qui vend (chose non rare de personnes se plaignant de pas avoir de boulot alors qu'ils font le "juste prix").

          Les critiques sur le statut d'autoentrepreneur sont un reflet de ce phénomène : à première vue, c'est super bien de laisser tout un tas de gens créer leur entreprise : ça fait moins de chômeurs, et les entreprises qui finiront par décoller créeront de l'emploi à moyen terme. Sauf que pour percer, il faut pratiquer une politique des prix agressive.

          J'en parlerai aux auto-entrepreneurs que je paye parfois et qui sont loin d'être low-cost, j'arrive pas à trouver leur "politique des prix agressive" dans les prix qu'ils me font. C'est un faux procès aux auto-entrepreneurs (pas mal "vendu" par les artisans qui n'aiment pas la concurrence… Pas faussée, juste de gens pouvant démarrer et montrer leur capacités plus facilement). Surtout que personne n'empèche les râleurs de se mettre auto-entrepreneur (avec les mêmes limites, mais les premier les ont aussi, aucune distortion donc, si pas possible du fait d'un CA, ben oui, donc c'est que ça va!)

          Bref, je met un gros bémol sur cette façon de voir. Il y a toujoursles low cost tout pourri, mais à côté les "juste prix" vivent bien aussi.

          • [^] # Re: lol --

            Posté par . Évalué à 1.

            Complètement d'accord.

            Par contre, il y a une critique qu'on peut faire sur cette histoire d'auto-entrepreneur :
            Ca incite à fond à faire du travail au noir.

            Le gars, il monte sa boite. Ca marche bien, il a plein de boulot. En 6 mois, il est à 80% de la limite de CA. Qu'est ce qu'il fait ? il refuse des clients (qui ne le rappelleront donc plus) ? Non, il prend les clients, au black.

            • [^] # Re: lol --

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Si il est prêt à faire du black, il en ferait dans tous les cas, dès le premier Euro (il déclare la moitié seulement de ce qu'il fait, même à 10% de la limite, ça reste rentable).
              Non, si il est à 80% du CA déclaréé, il passe en EI + un comptable si il n'a pas envie de se faire chier (~500€/an), les cotisations sont quasi identiques voir moindres en EI (avantage de l'EI : tu peux déduire tes frais, donc ton revenu imposable, donc tes cotisations obligatoires, chose impossible en AE).

              Le seul avantage de l'AE est pour débuter (tu n'attaques pas à 1500€/an sans 1€ de CA) ou avoir une activité "à côté" de son boulot normal (peu de CA, le coût de la paperasse serait trop grand en comparaison), bref du petit de chez petit, rien qui "tue" les autres qui ne sont pas en AE. Encore une fois, il faut se poser la question de ceux qui critiquent l'AE sans y être eux-même… à partir de 20~30k€ de CA, l'AE n'est plus interessante (impossible de déduire les frais contre coût du comptable qui devient non interessant) et n'est utile qu'en cas de pic (qui retombera l'année suivante donc il ne faut pas basculer en EI tout de suite)

              Encore une fausse attaque contre l'AE de ceux qui ne veulent pas de compétiteurs qui essayent (ha ben oui, c'est chiant un emmerdeur qui accepte de se déplacer plus rapidement que l'artisan "qui est plein pour une semaine au moins", mais alors cet artisan a du taf, pas de soucis pour lui). Il ne faut pas les écouter mais regarder la réalité.

              • [^] # Re: lol --

                Posté par . Évalué à 4.

                Encore une fausse attaque contre l'AE de ceux qui ne veulent pas de compétiteurs

                Euh… Non. Rien à voir.

                si j'avais entendu cette critique dans la bouche de mes amis artisans, je leur aurai ri au nez, ayant une petite idée de la proportion déclaré/non-déclaré dans leur travail à EUX.

                Si il est prêt à faire du black, il en ferait dans tous les cas, dès le premier Euro

                C'est évident, mais là on l'incite encore plus.

        • [^] # Re: lol --

          Posté par . Évalué à 3.

          L'artisan qui pratique le juste prix, il va avoir un mal fou à se faire une clientèle.

          Tu ne dois pas connaitre beaucoup d'artisans…

          Les gens, quand ils manquent d'information sur la qualité du boulot, naturellement se tournent vers les offres les moins chères : ils ont moins à perdre en cas de problème. Les artisans low-cost vont donc attirer (et escroquer) tout un tas de clients. Ils vont bien sûr faire faillite, mais ça ne résoud pas le problème, car ils vont être immédiatement remplacés par une nouvelle génération.

          Sauf que le client, il se fait avoir qu'une seule fois (voir aucune si bien conseillé). La prochaine, il évitera de prendre le moins cher.

      • [^] # Re: lol --

        Posté par . Évalué à 7.

        C'est vrai qu'on vi un peu dans un monde de merde mais si tu y regarde bien tu trouvera plein de boite de ce genre notamment chez les artisans et les seuls qui tiennent le coup sur la durée sont celle qui fond payé le prix juste.

        Désolé de ramener un troll dans la conversation mais juste pour démonter ton argument (bien que j'aimerais que ce soit le cas…), voici un exemple qui le contredit :

        Apple!

        Ils font une marge indécente et pourtant y'a des millions de personnes qui achète et qui même se saigne pour pouvoir le faire. Ce n'est pas le prix juste (mais tu me diras que c'est que mon avis) et pourtant elle tient bien et elle a une bonne réputation (sauf ici ;) ).

      • [^] # Re: lol --

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 19/09/13 à 18:47.

        On ne va pas chez un artisan trop cher et chez le pas cher on n'y retourne pas. Au final les seul qui tienne bien et arrive a se faire une bonne réputation sont ceux qui fond du bon taff en te faisant payer le bon prix.

        Je plussoie. J'ai mis des années à trouver le bon garagiste et chauffagiste : je leur fait confiance et leur envoie des clients. Ils savent très bien que s'ils font de la merde, ils vont vite être grillés dans la ville.

  • # normal

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    j'en suis à mon 4 serveurs en une année.
    Le premier c'était pour remplacer un serveur qui avait 3 ans
    le deuxième c'est que pour le même prix je pouvait avoir 2x2To à la place de 2x1To (j'était limite au niveau place).
    le troisième on passait depuis un core 2 duo 4go de ram à un i3 8Go de ram
    le quatrième on passait à un i5 avec 16Go de ram

    Une fois sur le quatrième je me dis que je suis tranquille pour un bout de temps et rebelote il sorte ce été un serveur avec un xeon, 32Go de ram pour 10€ moins chère par mois.
    Comme j'avais payé pour 6 mois, je me suis dis que je changerait à la fin de l'année.

    Comment voulez-vous fidéliser un client qui n'a aucun avantage de prendre un serveur payé par mois si en cour de route vous sortez une gamme meilleures marché avec de meilleures caractéristique technique ?

    Mon i5 avec 16Go de ram je le garderai bien volontiers si on m'appliquait le tarif de la nouvelle gamme.

    Pour migrer facilement j'utilise des containers openvz avec un hôte sous proxmox.

    • [^] # Re: normal

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Mon i5 avec 16Go de ram je le garderai bien volontiers si on m'appliquait le tarif de la nouvelle gamme.

      Oui, Octave n'a pas encore compris que pourrir ses clients déjà présents sans adapter l'ancienne offre aux nouveau tarifs (au minimum le même prix que le modèle équivalent de la nouvelle offres) n'est pas terrible. D'autres ont compris.
      Il s'étonnait aussi que les revendeurs essayaient de prendre plus de 1 serveur à 3€. Ben c'est normal!!! Comme d'autres, je rève qu'il y ai un prix adapté aux coûts, et pas des attrapes touristes avec conditions à la con comme il a fait cet été.

      OVH, c'est super pour le rapport qualité/prix une fois que tu as le serveur et sur quelque mois, mais niveau contact commercial et suivi client, il y a encore du boulot… Ne crachons pas dans la soupe, espérons qu'il s'amliorera avec le temps.

    • [^] # Re: normal

      Posté par . Évalué à 6.

      D'ailleurs, quelqu'un a une idée de ce qui advient des anciens serveurs ? Puisqu'ils ne les relouent pas, où vont-ils ? Ça doit représenter un nombre gigantesque de machines quand même..

    • [^] # Re: normal

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ils avaient la même politique avec les mutualisés.
      Des offres vites obsolètes chez eux…

      C'est l'une des raisons pour laquelle je suis partie de chez eux.

      Quand on débute et qu'on a pas forcément le savoir technique pour bouger son site web avec base de donnée sans tout cassé et qu'on est en plus regardant sur ce qu'on paie… on en vite marre de devoir s'y reprendre plusieurs fois par an…

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

  • # OVH fait les frais de sa politique

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 19/09/13 à 17:51.

    Le problème avec OVH, c'est leur politique.Certains estiment des problèmes de rentabilité, au prix d'un config amortie en l'espace de même pas une année, laissez moi rire.
    En cas de plantage, aucune prise de parole et lorsque l'on demande un geste face à leurs nouveaux tarifs, la réponse est claire, c'est non. Pour résumé, plus un client est fidèle à OVH et à son serveur, plus il dispose d'un matériel vieux et très cher, c'est du n'importe quoi. Ils vantent leurs mérites en écologie et sont incapables de baisser un tarif d'une ancienne offre…il faut obligatoirement changer de serveur avec tout ce que cela incombe. La politique est bien l'huilée et si il se retrouve avec du matos non utilisé c'est clairement de leur faute.

    En résumé, si OVH arrête temporairement ses serveurs dédiés, il n'y a pas d'autres explications qu'un manque de professionnalisme et de vision sur l'avenir. En clair, il montre leur incapacité

    • [^] # Re: OVH fait les frais de sa politique

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour résumé, plus un client est fidèle à OVH et à son serveur, plus il dispose d'un matériel vieux et très cher, c'est du n'importe quoi.

      A leur décharge, la plupart du temps les gens restent donc autant en profiter, et ce n'est pas le seuls (pour chacun de mes emprunts bancaires, je suis allé dans une banque différente car ma banque "habituelle depuis 10 ans" ne faisait aucun effort, et aussi à leur décharge ils ne changeront pas car une tonne dem onde signe chez eux sans regarder à côté)

      Le seul hic est que la, leur saut était trop grand pour ne pas inciter tout le monde à changer.
      Ils ont de la chances de s'être fait eux même la concurrence, et du coup peuvent se stopper… leur gros concurent français (Online avec leurs dedibox) doit quand même bien sourire.

      • [^] # Re: OVH fait les frais de sa politique

        Posté par . Évalué à 3.

        M'enfin chez Online c'est un peu le même système. Nouvelles offres meilleures et parfois moins cher que les précédentes mais pas d'action pour les anciens clients.

        Ils peuvent être confrontés au même problème à mon avis.

        • [^] # Re: OVH fait les frais de sa politique

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Tout dépend ce que tu entends par "_Pas d'action_".

          Fin 2012, Online m'a contacté pour m'indiquer que ma dédi était trop ancienne, et m'a fourni d'office une nouvelle dedi, plus "performante", trois fois moins cher (alors qu'une offre au même prix que mon ancienne dedi existait), et avec plusieurs mois pour faire le biseau.
          J'ai apprécié la façon de faire !

          • [^] # Re: OVH fait les frais de sa politique

            Posté par . Évalué à 2.

            Trop ancienne veut dire quoi ? C'est sûr que si tu payes le prix fort pendant 3 ans ils vont pouvoir faire un petit geste. Mais si tu regardes d'une année sur l'autre.

            Je me prend en exemple, j'ai signé en novembre 2011 pour un serveur Dedibox DC Dell, 1 an plus tard j'ai résilié mon serveur pour un serveur Dedibox Classic +. Il était légèrement plus performant (j'ai plus les configs correspondantes en tête) et surtout 10€ HT moins cher par mois. Je n'avais pas besoin d'un serveur plus puissant, j'avais plutôt envie d'économiser 10€.

            Au final, je leur ai donné 480€ HT pour un serveur, j'espère qu'ils l'avaient déjà loué avant parce que sinon je ne crois pas que c'était rentable pour eux. Et vu que le serveur Dedibox DC n'est plus dans leur catalogue, ils n'ont pas pu le relouer derrière. Bon, après peut être qu'ils l'ont revendu à une autre société, mais ça je ne sais pas.

        • [^] # Re: OVH fait les frais de sa politique

          Posté par . Évalué à 4.

          J'ai l'offre de base en mutualisé chez Online (celle "offerte" avec un nom de domaine) depuis 9 ans.
          Régulièrement je passer à la nouvelle version de l'offre qui est plus avantageuse : je suis passé d'un quota de 1Mo sans pages dynamiques à 1Go avec PHP et une base MySQL sans rien faire, le tout pour le même prix.

          C'est à dire que plus je reste chez eux, plus j'en ai pour mon argent sans avoir à rien réclamer.

          BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: OVH fait les frais de sa politique

        Posté par . Évalué à 0.

        Je suis certainement un de ceux "qui restent" mais bon changer de machine tous les X mois c'est pas forcément non plus rentable. Il faut quand même un peu de temps pour tout migrer, prévoir les changements d'IP etc… mais depuis peu il y a quand même pas mal de gouttes qui font déborder le vase chez OVH et qui vont remettre en question cet état de fait. Depuis que je suis chez eux (pour du perso sur les offres d'entrée de gamme et du pro sur des offres haut de gamme ) et surtout depuis 6 mois c'est un peu la déconfiture: bloc d'IP qui deviennent payant, limitation du trafic, cette nouvelle histoire qui fait qu'on a pas de vision claire et à long terme.

        Et je ne parle pas des blocs d'IP qui se font littéralement blacklistés à tour de bras et que, si on a le malheur d'avoir ses IP dedans, font que cela devient vite la galère si on y héberge un serveur email.

        Bref, OVH, y'en a un peu marre… et il va falloir chercher du plus sérieux.

  • # Le bon prix

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 19/09/13 à 17:51.

    Suffit de ne pas se borner à faire payer un prix fixe.

    En supposant que le serveur dure 4 ans.

    Somme n=1..48 de x(n) = Prix Achat + marge fixe
    x(n) = x(n-1) * ( 1 - n/48 )
    QQu'un de volontaire pour trouver X(1) en fonction du "Prix Achat" ?

    • [^] # Re: Le bon prix

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Si tu arrives à louer un serveur 4 ans, chapeau…
      J'entends plus parler de 3 ans (valeur comptable) voir 2 ans dans cette industrie.
      Car il y a plus performant pour moins cher en frais fixe (place, énérgie, chaleur dégagée…)

    • [^] # Re: Le bon prix

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 19/09/13 à 18:26.

      Un joli tableur dans calc sur 24 mois en utilisant ta formule d’amortissement (pas sur qu'elle soit juste en terme comptable) me donne que avec x(0)=1 la somme des x(n) vaut … 5.8

      J'ai aucune idée du prix d'un d'achat et d'entretient d'un serveur sur 2 ans mais, étant donnée que la somme est proportionnelle à x(0) :

      x(0) = "prix du serveur+marge" / 5.8

      avec 3000€ ça donne x0=517€ (x8=92€, x12=10€, x15<1€)

      Sur 48 mois, ça donne x0=361€, x17=10€ et x22<1€

      Matthieu Gautier|irc:starmad

  • # evolution vers le cloud ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce revirement arrive juste au moment où les nouvelles offres de type Cloud vont être lancées. C'est à mon avis un choix judicieux pour l'hebergeur pour des raisons de maintenance et de mutualisation des ressources matérielles.
    Pour le client cela lui permettra de faire évoluer son serveur en fonction de ses besoins. Aussi comme la tarification se fait à la consommation, en cas d'ajustement des tarifs, tout le monde y trouvera son compte, anciens et nouveaux clients.

    • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      T'inquiète pas, les prix du cloud sont adaptés (j'ai pour bien moins cher en serveur dédié qu'en cloud pour mes besoins).
      Mais bon, les gens foncent dans "le cloud", tant mieux pour les vendeurs…

      • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le cloud surf sur la vague des start-up et des entrepreneurs futur-millionnaires : l'intérêt est de pouvoir monter en puissance de manière drastique en multipliant les machines. Du coup les gens ont des étoiles plein les yeux en se disant : "mon projet va cartonner, je vais bientôt avoir besoin de 1000 serveurs donc faut une infrastructure flexible".

        Inutile de dire que ça se passe pas comme ça dans toutes les boîtes… :)

        • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Ca a un cote pratique aussi. Plus besoin de netops/dcops, tu peux rendre tes devs responsables des operations.
          Plus besoin de gerer du matos non plus, plus besoin de provisioner des serveurs, plus d'equipe qui sont en rades a attendre que le service achat approuve la commande de 64gb pour un des serveurs.
          Balances de l'autoscaling dans le tas, ca limite pas mal la facture.

          Tu peux commence a faire des trucs fun, genre creer ses environments dynamiquement, a la volee, pour lancer tes tests et autres.
          Si netflix fout tout chez amazon, c'est pas juste pour le fun, on peut pas vraiment les qualifier de startup des etoiles dqns les yeux, ni d'incompetent surfant sur la vague de la hype.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Netflix, c'est le cas typique de la boîte qui a besoin d'un max de serveurs à des moments précis - en soirée, quand tout le monde matte la télé, et qui n'en a quasiment pas besoin le reste du temps.

            • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              … Ce qui est l'inverse de pas mal d'autres, à mon avis leur contrat n'est pas le même que les prix officiels grâce à ça (et au volume)…

              Sinon, j'ai dégagé Dropbox de ma liste des outils de sauvegarde pro (alors qu'ils ont une offre pro), justement parce qu'ils sont chez Amazon et qu'Amazon a des débits pourris sortis des USA (et j'en chie car j'ai un client quand même chez Amazon et le download prend du temps du temps… je ne dépasse pas 200 Ko/s chez FTP Amazon ou Dropbox alors que je fais du 2 Mo/s à partir d'OVH Canada, idem en upload)

            • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

              Posté par . Évalué à 0.

              Comme enormement de services en ligne, en tout cas la plupart des services pour consomateurs.
              Regardes les data visualisation du traffic global, t'as un pic de malade vers 6-9 heures du soir, le reste du temps c'est "calme".

              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 20/09/13 à 11:34.

                Comme enormement de services en ligne, en tout cas la plupart des services pour consomateurs.
                Regardes les data visualisation du traffic global, t'as un pic de malade vers 6-9 heures du soir, le reste du temps c'est "calme".

                Si tu as un site web qui nécessite 5 à 10 machines physiques, entre périodes creuses et périodes pleines tu vas économiser quoi, 500€/mois ? Franchement, pour 500€/mois ça ne vaut pas le coup de mettre en branle une infra complètement dématérialisée type amazon, parce qu'en terme de maintenance, de coûts de développement, de sources de pannes, tes 500 (et même allez, 1000€) tu les exploses. Et avec 5/10 machines physiques tu gères déjà pas mal de montée en charge.

                Faire de la virtualisation oui ; faire du cloud type amazon faut vraiment avoir fait le calcul pour que ça devienne intéressant financièrement (encore une fois, t'as des problématiques de déploiement et de dév nettement plus complexes).

                • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Si tu as un site web qui nécessite 5 à 10 machines physiques, entre périodes creuses et périodes pleines tu vas économiser quoi, 500€/mois ?

                  Plus les machines de preprod, plus les machine de qa, plus le disaster recovey, plus de quoi donner a tes devs de quoi faire du load/capacity testing, plus de quoi avoir de la marge. Ca s'additione, et tu rajoutes les frais de gestion par dessus.
                  Tu rajoutes aussi le temps/opportunite perdu parce que tes devs sont limites dans ce qu'ils peuvent faire, par manque de matos et d'infra.

                  Apres, oui, si tu te contentes de faire tourner un site d'ecommerce bateau, c'est probablement overkill.

                  Faire de la virtualisation oui ; faire du cloud type amazon faut vraiment avoir fait le calcul pour que ça devienne intéressant financièrement (encore une fois, t'as des problématiques de déploiement et de dév nettement plus complexes).

                  Ouais, alors la on est pas d'accord du tout.
                  Deja, deployer sur du bare metal, faut etre un peu malade de nos jours (bon, sorti de qq exceptions, ou a moins de s'appeler facebook).
                  Une fois que t'as franchi le pas des vm, si tu veux pouvoir maintenir ton bordel un tant soit peu correctement, t'as pas 10000: configuration management, infrastruture automation et tout le toutim.
                  Partant de la, que tu deployes chez ec2, rackspace ou un cloudstack local, ca fait pas une difference fondamentale.

                  La complexite de deployement apparait justement quand tu fais les choses manuellement, si t'automatise le tout, tes deployements sont plus vraiment complexe.

                  Que la facture amazon soit plus elevee que la facture de 10 serveurs, je veux bien croire, mais c'est discutable que t'as aucune valeur ajoutee au service qui compense ladite difference.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Le cloud c'est aussi la possibilité de monter une nouvelle instance en une minute. Là si tu utilises du dédié chez ovh, pour lancer un nouveau serveur il faudra …, ah bah non en fait y'en a plus !
          Même si t'as besoin que de 4 serveurs, tu peux même pas en rajouter un, c'est un peu chiant quand même.

          • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Même si t'as besoin que de 4 serveurs, tu peux même pas en rajouter un, c'est un peu chiant quand même.

            Juste pour savoir : tu as l'intégralité de tes machines chez un unique prestataire ? Tu y es contraint ?

            • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Non, aucune contrainte.

              Mais pourquoi vouloir plusieurs prestataires et interlocuteurs pour un même service ? Quel est l'intérêt ?

              • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ca me fait penser aux gens qui ont leur DNS chez un seul prestataire. Le réseau du prestataire saute, bah… On a deux serveurs non, ça va? Ah merde, chez le même prestataire dont le réeau a sauté :). Bon, OK, j'ai rarement vu des réseaux sauter plus d'une heure, mais ça peut arriver.
                Pareil pour les serveurs, le jour où le prestataire décide de couper comme ça car "tu as fait une bêtise", ben t'es dans l'eau.
                Ca arrive de la même manière aux entreprises qui prennent un seul fournisseur "car moins cher lors de l'appel d'offre" (ça marche pour les serveur, le routeurs, les avions…), et d'un coup le coût de maintenance ou d'achat du nouveau matos change comme par hasard.

                Je suis peut-être parano, mais j'aime bien m'amuser, et du coup mes DNS et mes serveurs sont sur deux sites éloignés de 5000 km et chez deux prestataires n'ayant aucun lien entre eux. OK, pour le moment, c'est pour le fun car si ça péte je perds que très peu de fric, mais au moins je suis préparé au cas où mon site devient super visité (quoi? On n'a pas le droit de rver? :) ).

                • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Ca me fait penser aux gens qui ont leur DNS chez un seul prestataire. Le réseau du prestataire saute, bah… On a deux serveurs non, ça va? Ah merde, chez le même prestataire dont le réeau a sauté :)

                  Ça peut être chez un seul prestataire et assez fiable : http://aws.amazon.com/fr/route53/
                  Note le "assez", je dis pas infaillible.

                  Pareil pour les serveurs, le jour où le prestataire décide de couper comme ça car "tu as fait une bêtise", ben t'es dans l'eau.

                  Oui, c'est vrai mais ça c'est chez online ou OVH, t'en a pour ton argent, c'est aussi pour ça que leurs serveurs dédiés sont moins chers, niveau communication avec leurs clients, c'est pas ça …

                  mes serveurs sont sur deux sites éloignés de 5000 km

                  C'est possible aussi avec le même fournisseur. Attention aussi à la latence, ça n'est pas possible pour tous les services.

                  Je suis peut-être parano …

                  Non, pas du tout, je comprends tout à fait l'assurance que te procures d'avoir 2 prestataires. Mais faut faire attention à ses choix, je suis pas sûr que d'avoir 2 mauvais prestataires (je dis pas que c'est le cas) soit mieux que d'en avoir un seul bon (sans pouvoir garantir qu'un bon à un instant T le reste). Et ça implique aussi un coût supplémentaire, faut essayer de trouver des configs identiques, y a sûrement 2 apis différentes pour acceder aux services, bref du boulot en plus aussi à prendre en compte.

                • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

                  Posté par . Évalué à 0.

                  OK, pour le moment, c'est pour le fun car si ça péte je perds que très peu de fric

                  Si un outage te fait perdre moins que ce que ce que ton serveur de backup te coute, c'est un peu con quand meme, non?

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    On peut avoir envie pour apprendre, et pour le principe. Et ça ne coûte pas grand chose non plus, je peux me permettre cette fantaisie.
                    Et qui sait, un jour j'aurai peut-être un pic et les sous rentreront à fond et je n'aurais pas de soucis à encaisser ce pic (oui, ça m'arrive de fantasmer sur des trucs bizarres :) )

          • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le cloud c'est aussi la possibilité de monter une nouvelle instance en une minute.

            Oui, clair. Mais ça se paye.
            Si tu sais anticiper, prendre le serveur 3 mois à l'avance, prévoir, te fait gagner du fric dans pas mal fe cas.
            Donc en fait, c'est utile (et on te le fait payer) si tu as la flemmes d'anticiper ou si ton trafic bouge beaucoup de chez beaucoup.
            Ca a plein d'avantages, à n'en pas douter. Mais on te le fait payer, à toi de voir.
            Bon, vu comment ça marche, il faut croire que plein de monde a la flemme :).

            Là si tu utilises du dédié chez ovh, pour lancer un nouveau serveur il faudra …, ah bah non en fait y'en a plus !

            Octave a clairement dit que si tu as besoin de serveur en plus, tu envoies un mail. Il veulent en plus, pas que tu migres. Raté.

            • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Donc en fait, c'est utile (et on te le fait payer) si tu as la flemmes d'anticiper ou si ton trafic bouge beaucoup de chez beaucoup.

              J'ai connu des gens qui disaient s'en servir pour réduire leur time to market. Ils déploient d'abord sur du cloud, puis ils internalisent les machines une fois le service déjà en place. Ça leur permet d'avoir des plannings courts et de pérenniser le service sur une solution moins chère. Pour ce genre de besoin, il faut comparer le surcoût du cloud fasse au prix d'une personne ou d'une équipe qui commence à monter l'infra en parallèle du développement.

              Je dis pas que c'est le besoin de tout le monde, juste que c'est un cas d'usage qui me semble pertinent.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Oui, clair. Mais ça se paye.

              Oui, évidemment que ça se paye, c'est une valeur ajoutée.

              Si tu sais anticiper, prendre le serveur 3 mois à l'avance

              Donc l'utilisation de serveur dédié aussi ça se paye, payer des mois à l'avance, anticiper sur des problèmes de scalabilité que tu n'as pas encore.

              Le cloud c'est souvent plus cher.
              Bon, vu comment ça marche, il faut croire qu'il y a d'autres raisons que la flemme, tout de même.

              Ce qui me fait peur dans le bare metal, c'est la panne materielle.

      • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Certes, à puissance égale, le cloud est plus cher.
        Néanmoins est-ce comparable ?

        Quelques avantages du cloud sur le dédié classique :

        • haute disponibilité matérielle
        • sauvegarde snapshot
        • clonage de serveur
        • possibilité de déménager en téléchargeant l'instance et en la réuploadant chez un autre hébergeur
        • réseau privé entre les instances alors qu'avant il fallait souscrire à une option payante qui n'était pas disponible sur les serveurs entrée de gamme
        • ajout de ressources (proc, ram,…) à chaud sans avoir besoin de réinstaller/migrer sur un nouveau serveur

        Pour un un lancement de projet qui doit évoluer progressivement, le cloud me semble bien adapté.
        Après quand les besoins deviennent très important il reste la possibilité de migrer sur un autre type d'architecture genre housing.

        • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Pour un un lancement de projet qui doit évoluer progressivement, le cloud me semble bien adapté.

          Non. Si ton projet grossit progresssivement, tu ajoutes des machines petit à petit. Pour un projet qui doit exploser, le cloud peut être intéressant. Je dis "peut" parce que l'infra système ne sera probablement pas le goulot d'étranglement (comparé au soft que tu as développé et aux problématiques de montée en charge que tu as mal évaluées sur telle ou telle partie du code).

          Le seul cas où je vois un intérêt au "cloud" c'est quand tu as besoin, de manière récurente de machines pour des évènements ponctuels. Genre "2 jours par mois, on doit processer l'intégralité des données qu'on a récoltées chez nos clients et les algo de traitement sont excessivement lourds".

          Un autre cas c'est quand tu n'es pas capable d'estimer la charge de ton infra logicielle ; mais ça si tu fais appel à un admin compétent c'est un problème facilement réglé/anticipé

        • [^] # Re: evolution vers le cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ca dépend clairement des usages.
          Pour les miens (besoin de stockage de plusieurs TB), c'est hors de prix (il y a Amazon Glacier ou OVH Archives maintenant, mais c'est du pas disponible rapidement)


          L'avantage est aussi sur les VPS, petites instances quand on a besoin de pas beaucoup, mais il faut rester dans le pas beaucoup, après ça monte, ça monte les prix…

  • # Quel type de machine derrière les offres low-cost de kimsufi ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Quelqu'un sait ce qu'il y a comme machine dans les offre kimsufi ? Les machines à 3.99€/mois ou 2.99€/mois pour paiement annuel… Sans compter les frais d'exploitation, faut vraiment une machine (le hardware) low-cost pour rentabiliser l'opération…

    Je me souviens qu'à une époque lost-oasis avait lancé une offre de serveurs dédiés à prix cassés basée sur des machines pas cher, et il me semble qu'ils en étaient revenu parce que les machines en question n'étaient pas rentables en exploitation (mais c'était pour des raisons de fiabilité si mes souvenirs sont bons).

    • [^] # Re: Quel type de machine derrière les offres low-cost de kimsufi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      C'est fait maison, avec un CM hyper légère et surtout l'alim commune à plein de cartes (direct en 12V). On avait fait le calcul lors de la sortie (ici même il me semble), je tapais plus dsur 5€/mois pour la rentabilité mais on me faisait remarquer que le volume OVH devait faire que leur prix de gros permettait de descendre en dessous.

      Il faut surtout voir que les "autres" se gavent pas mal ou ne savent pas gérer (souvent le cas).
      En concurrent direct, je vois Online (France uniquement, je pleure sur le débit à l'étranger) ou Hetzner, ils savent aussi optimiser les prix.

  • # La faute à la virtualisation ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Je pense que pendant très longtemps ce modèle pouvait être valable. Car devant le coût que représentait une migration de serveur et bien on ne pouvait pas se permettre de changer de matériel tout les 6 mois.

    Mais maintenant? Une migration d'un serveur à un autre ne demande presque aucune compétence (ça revient presque à un copier-coller) et suivant la solution ça n'implique aucun downtime. Tout ça pour au final faire des économies immédiates. Faudrait franchement être une truffe pour ne pas en profiter.

    De plus, le public visé sont les pro et le geek: 2 catégories qui connaissent la technique, se tiennent informé et on toujours plus "besoin" de puissance. C'est pas mamie Lucette qui reste avec son forfait Orange 1H SMS non compris à 50€/mois "parce que ça marche très bien, que le vendeur il est gentil et que j'y comprend rien".

  • # pas pro

    Posté par . Évalué à 2.

    Personnellement je les comprends pas. C'est quand même un signal fort envoyé à leurs clients. A vrai dire je ne connais pas d'autres sociétés (tous secteurs d'activité confondus) qui ai eu un tel comportement.

    J'ai 6 ou 7 dédiés chez eux, pour le prochain je choisirai un autre prestataire (ce que j'aurai d'ailleurs dû faire plutôt).

    • [^] # Re: pas pro

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      A vrai dire je ne connais pas d'autres sociétés (tous secteurs d'activité confondus) qui ai eu un tel comportement.

      Après, il ne vendent plus, c'est pas comme si ils bloquent les anciens. Ca arrive à d'autres aussi.
      Chez qui comptes-tu aller? pour le même prix, pas facile…

  • # Pb de trésorerie ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Une forte augmentation de chiffre d'affaire provoque une forte augmentation de du besoin de trésorerie. C'est ce que l'on apprend en compta au tout début.

    Dans cette activité, on achète un serveur et on le rentabilise sur pas mal de temps. Il faut donc avoir la trésorerie entre l'achat et l'encaissement. Même si OVH paye à 3 mois, il en faut du temps pour récupérer le prix d'un Atom N2800 lorsqu'il ne rentre que 3 à 4 € par mois (en fait 9 à 12 par trimestre). Et c'est la même chose pour toutes la gamme et pas seulement sur les processeurs.

    Une augmentation non contrôlée du CA peut conduire une boite très rentable à la cessation de paiement. Malheureusement OVH ne publie pas ses bilans et on peut difficilement savoir si son endettement actuel (140M récement emprunté il y à 3 ou 4 mois) lui permet de compter sur le soutien de banques.

    Qu'OVH publie ses bilans et on y verra plus clair sur la situation de sa trésorerie et de son endettement.

  • # Loi de Moore et stratégie d'OVH

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/10/13 à 15:53.

    Même remarque : j'ai 3 dédiés chez eux. A mon avis, cette décision est dictée par les banques. Je crains qu'OVH soit en cessation de paiement et je passe commande d'un dédié chez un concurrent par précaution. Ce qui m'étonne, c'est la décision de tout arrêter, signe qu'ils perdaient de l'argent et que visiblement ils n'avaient pas anticipé. Sinon OVH se serait contenté d'augmenter les prix. Par ailleurs, j'ai été alerté par le contenu un peu pipal de leur nouvelle plaquette, très marketing, qui laisse penser que le client va financer ce genre d'opération et je ne veux pas en être. Je ne veux pas financer de grandes messes marketing et l'impression de plaquettes. Enfin, avec la prochaine généralisation de la fibre à 10 Méga, je ne sais pas si le modèle économique est viable à long terme. Avec Linux, une debian et un moteur de création de machines virtuelles, je ne vois pas comment ils pourront lutter. L'avenir, c'est l'auto-hébergement sur fibre. La décision de multiplier les data-centers, alors que les machines sont toujours plus puissantes et consomment moins est étonnante. Il ne faut pas oublier que dans quelques années, 150.000 machines on pourra peut-être les agréger sur 200 serveurs nouvelles générations. C'est la loi de Moore.

    • [^] # Re: Loi de Moore et stratégie d'OVH

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est fait ! J'ai pris contact avec un hébergeur et j'emménage en housing la semaine prochaine. Au passage, je réalise une économie de 50%.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.