Journal Au secours, l'école Centrale Paris a donné mes mails à Microsoft !

Posté par . Licence CC by-sa
86
18
déc.
2014

Bonjour nal, si je t'écris ce matin c'est pour partager avec toi le tourment qui m'a habité toute la nuit. En cause, un petit mail envoyé hier par le service informatique de Centrale à tous les étudiants :

Après avoir déployé la messagerie des élèves de première année sur Microsoft 365, c’est le tour de votre promotion.

(Ce mail a été envoyé en milieu d'après-midi, et le temps que je le lise (dans la soirée), la migration était déjà effectuée sans que j'ai pu faire quoi que ce soit pour effacer mes données du serveur de mail de l'école)

Au delà de la décision sans-doute discutable de passer d'un logiciel Libre (SoGo en l’occurrence) à un logiciel propriétaire (Office 365), ce qui me terrifie c'est la décision unilatérale de la direction informatique de confier l'ensemble des données à un prestataire extérieur, qui plus est une société américaine mise en cause récemment dans la plus vaste opération de surveillance de population de l'Histoire.

Moi qui ait toujours accordé un grand soin à éviter de recourir aux services de Google et Microsoft, je me sens aujourd'hui trahi par mon établissement. Ce sont pas loin de 5 années de ma vie qui viennent d'être transmis sans préavis à une société privée et par ce biais à des services de renseignements étrangers, et je trouve ça à la fois choquant et honteux.

Qu'en penses-tu cher nal ? Suis-je un extrémiste rétrograde qui refuse de vivre avec son temps ? Et si comme moi tu penses que ce n'est pas le cas, sais-tu quelles suites donner à cette affaire ?

  • # complément : sur la confiance

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour moi cette affaire révèle bien la légèreté avec laquelle les organisations traitent la question des données personnelles de leurs membres (salariés, élèves, adhérents).

    Sans-doute ai-je eu tord de confier à un tiers autant d'informations, mais je pense qu'il serait trop facile de rejeter la faute sur l'utilisateur pour ne pas avoir été parano. Il ne s'agit pas d'une énième affaire de CGU par lesquelles l'utilisateur donne tous les droits au service qu'il utilise, mais bel et bien d'une trahison : la charte signée par les élèves pour l'utilisation des services de l'école ne fait aucune mention de la possibilité de céder ces données à des tiers, et il m'était apparu normal de faire confiance à l'école jusqu'alors, tout comme je fais aujourd'hui confiance à mon hébergeur web.

    Dès lors qu'elle est raisonnée (i.e. ne pas faire confiance à quelqu'un qui dit explicitement dans ces conditions d'utilisation qu'il va vous entuber) la confiance est un des piliers des sociétés humaines, et le fait refuser par principe de faire confiance à quiconque est le symptôme de la Paranoïa (qui, je le rappelle, est une pathologie psychiatrique), et je me refuse d'y céder sous prétexte que les États-Unis se comportent comme des voyeurs au détriment des droits de l'homme.

    Le droit au secret de sa correspondance est un droit fondamental garanti par la constitution de la 5ème République, et j'estime indispensable qu'un établissement d'enseignement public le respecte !

    • [^] # Re: complément : sur la confiance

      Posté par (page perso) . Évalué à -10.

      Autant je comprend le journal, autant ça c'est de la grosse connerie :

      Le droit au secret de sa correspondance est un droit fondamental garanti par la constitution de la 5ème République, et j'estime indispensable qu'un établissement d'enseignement public le respecte !

      Ce droit a des exceptions, et ça va te choquer mais parfois c'est le gouvernement français qui va lire tes mails. Et personne à part les intégristes ne remettent ça vraiment en cause, l'affaire Snowden pose le problème de l'analyse automatique de tous les mails, pas de la lecture ponctuelle même par les amaéricains (surtout si hébergé chez les américains).
      La constitution de la 5ème république ne parle d'ailleurs pas de secret de la correspondance, mais de droit à la vie privée, avec des limites, c'est bien différent. Et ton établissement d'enseignement public le respecte, ne t'en déplaise.

      La, avec cette phrase, tu viens de casser un bon bloc qui était crédible et légitime, en un "ce mec est un idiot qui ne sait pas de quoi il parle en fait, comment le croire avec ce qu'il a mis à la fin".
      Dommage.


      Bon, OK, il y a d'autres conneries dans le discours :

      la charte signée par les élèves pour l'utilisation des services de l'école ne fait aucune mention de la possibilité de céder ces données à des tiers,

      Ca tombe bien, les données ne sont pas cédées, elle sont gérées par des tiers. Aucun problème donc. Mélanger les deux te rend moins crédible.

      Sinon, encore plus que la partie sur les principes, je te plains sur la partie technique : ayant pour une des mes adresses emails l'obligation de passer par Office365, je hurle sur la réactivité de la chose par rapport à mon Thunderbird + mail proche (le webmail ben ça peut encore aller, c'est un peu lent mais ça passe, mais alors l'IMAP et SMTP pour y brancher Thunderbird qu'est-ce que c'est lent…)


      Sinon, je croyais que la mode était de passer de proprio lourd à Office365, pas de libre à Office365, c'est triste ces régressions sur le libre et sur la centralisation et sur la localisation hors France des données (ce n'est pas parce que je casse tes arguments qu'il n'y a pas de bonnes raisons de vouloir à ce que ça reste en France), un libriste (celui qui avait réussi à motiver à passer sur SoGo) doit bien pleurer.

      • [^] # Re: complément : sur la confiance

        Posté par . Évalué à 10.

        "ce mec est un idiot qui ne sait pas de quoi il parle en fait, comment le croire avec ce qu'il a mis à la fin".

        Merci pour le qualificatif d'idiot …

        Mais effectivement tu as raison le secret de la correspondance est garanti par la déclaration universelle des droits de l'homme, mais non décris explicitement Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen à laquelle est rattachée la Constitution de la 5ème république.
        Article 12 de la déclaration universelle des droits de l'homme

        Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance

        Mais je pense c'est quand même un peu léger pour traiter quelqu'un d'idiot, surtout vu la connaissance du droit dont tu fais toi même preuve :

        Ce droit a des exceptions, et ça va te choquer mais parfois c'est le gouvernement français qui va lire tes mails. Et personne à part les intégristes ne remettent ça vraiment en cause

        En réalité dans un État de Droit, la séparation des pouvoir impose que seul le pouvoir judiciaire puisse priver un individu de ses droits fondamentaux : par exemple le droit de libre circulation est un droit fondamental mais il peut t'être enlevé par une décision de justice, qui applique pour cela la loi votée par le pouvoir législatif.

        Si le gouvernement (i.e le pouvoir exécutif) se met à exercer ce pouvoir, on sort du cadre de l'état de droit et on penche vers la dictature. Ces dernières années, les lois de nombreux pays occidentaux dont la France ont été modifiée de manière à permettre à l’exécutif d'exercer seul certains pouvoir autrefois réservé au pouvoir judiciaire, notamment dans les affaires de "terrorisme" (exemple : la garde à vue dont la durée a été portée à 144h (soit 6 jours !) dans les cas de "risque terroriste"). Cette dérive étant régulièrement combattue par les juristes et les associations de défense des droits de l'homme.

        • [^] # Re: complément : sur la confiance

          Posté par (page perso) . Évalué à -10.

          tu as du louper un épisode dans ce que tu cites "arbitraire".
          Tu as refusé de lire ce que j'ai écrit, quand j'ai écrit que même en France c'était possible.

          Ne t'en déplaise, les grands principes (surtout avec des mots que tu veux ignorer) n'interdisent pas ce sur quoi tu râles.

          Je t'indiques juste ce qui te fait passer pour une personne qui dit n'importe quoi et qu'on va éviter d'écouter, mais en fait le journal était petit, le nouveau commentaire enfonce vraiment le clou : OK, il ne faut pas écouter (tant pis si au passage des raisons bien plus légitimes passent à la trappe).

          Désolé d'avoir pollué, j'avais cru que c'était possible de discuter. Je vous laisse entre vous à hurler contre tout en travestissant les constitutions et DDH pour que ça rentre dans vos idées.

          • [^] # Re: complément : sur la confiance

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Désolé d'avoir pollué, j'avais cru que c'était possible de discuter.

            Moi aussi, je suis écœuré de voir tous ces gens te moinsser en masse alors que tu avais pourtant bâti toutes les conditions d'un dialogue serein et cordial avec ton interlocuteur. Incompréhensible.

          • [^] # Re: complément : sur la confiance

            Posté par . Évalué à 10.

            tu as du louper un épisode dans ce que tu cites "arbitraire".

            Les écoutes et interceptions révélés par l'affaire Snowden ressemblent quand même vachement à de l'arbitraire.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: complément : sur la confiance

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Comme d'hab…

        Ce qui est inscrit dans la constit, c'est le droit à la vie privé et le secret des correspondance est, en ligne directe, une de ses applications.

        de plus :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Secret_de_la_correspondance
        (dans l'article 8 de la convention européenne des drois de l'homme)

        code pénal (Le fait, commis de mauvaise foi, d'ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances….)
        http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006417954&cidTexte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20090620

        Oui il y a des exceptions, non ce qui c'est passé n'est pas illégal, mais son énervement est tout ce qu'il y a de légitime : la rapidité de la migration pose question, et cela renforce encore plus la question d'héberger soi même ses mails pour éviter que le prestataire change d'avis (légalement) et ne te mette dans une position que tu ne désirais pas.

        Toutefois, on a bien compris que les questions de liberté ne t’intéressent guère.

        • [^] # Re: complément : sur la confiance

          Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 18/12/14 à 08:49.

          Toutefois, on a bien compris que les questions de liberté ne t’intéressent guère.

          Oui, bien sûr : une personne qui n'est pas à 100% avec toi est forcément contre toi.
          Désolé, les questions de libertés m'interresent, c'est justement le problème (je m'y interesse et donc ne travesti pas les textes que tu cites).
          Pardon, pardon, d'avoir interféré dans les grandes discussions de gens qui savent parfaitement ce que sont les constitutions et conventions, bien plus que d'autres évidement, leur façon de voir est la vérité qui ne peut être remise en cause.
          Pardon.
          amusez-vous bien entre vous (et surtout ne pas lire ce que j'ai écrit, c'était trop "centriste" sans doute)

      • [^] # Re: complément : sur la confiance

        Posté par . Évalué à -7.

        Thunderbird qu'est-ce que c'est lent

        Toujours les mêmes généralités… Dans ta config il est lent. Pas dans la mienne.

        • [^] # Re: complément : sur la confiance

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Toujours les mêmes illettrés… Tu bosses chez Gad ? Si tu avais lu la phrase complète Z dit que Thunderbird en général ça va mais qu'avec Office 365 (donc sûrement à cause d'Office) c'est la mort.

      • [^] # Re: complément : sur la confiance

        Posté par . Évalué à 10.

        Autant je comprend le journal, autant ça c'est de la grosse connerie :

        Le droit au secret de sa correspondance est un droit fondamental garanti par la constitution de la 5ème République, et j'estime indispensable qu'un établissement d'enseignement public le respecte !

        Ce droit a des exceptions, et ça va te choquer mais parfois c'est le gouvernement français qui va lire tes mails. Et personne à part les intégristes ne remettent ça vraiment en cause

        Euh…. Microsoft, c'est le gouvernement francais ?
        Par ailleurs, le droit au secret de la correspondance est bien garanti par le droit francais et européen (certes, pas la constitution… Bof)

        la charte signée par les élèves pour l'utilisation des services de l'école ne fait aucune mention de la possibilité de céder ces données à des tiers,

        Ca tombe bien, les données ne sont pas cédées, elle sont gérées par des tiers. Aucun problème donc. Mélanger les deux te rend moins crédible.

        Si je peux me permettre, tu joues sur les mots. OK, les données n'ont pas été cédées : tu reste propriétaire des données. N'empeche qu'elles ont quand meme été transmises à un tiers, en qui l'utilisateur n'a aucune raison d'avoir confiance (et meme pire : il a des raisons de ne pas avoir confiance).

        Si ca ne te pose aucun problème, s'il te plait, accepte que ca lui pose un problème à lui, sans te sentir obligé de l'insulter ("ce mec est un idiot" : t'as tellement l'habitude d'être méprisant et de froler l'insulte dans tes messages que tu ne te rends meme plus compte lorsque tu insultes réellement. C'est fatigant)

        PS : ergoter sur les mots alors que t'as parfaitement compris le fond et insulter les gens te rends également moins crédible.

        • [^] # Re: complément : sur la confiance

          Posté par (page perso) . Évalué à -10.

          Si ca ne te pose aucun problème, s'il te plait, accepte que ca lui pose un problème à lui,

          Au cas où tu n'aurais pas compris : j'accepte que ça lui pose un problème.

          sans te sentir obligé de l'insulter ("ce mec est un idiot" :

          Ici, je lui dit ce que son message fait passer. Tu ne veux pas comprendre, OK, dit-lui de continuer comme ça, il sera pris pour un idiot.

          PS : ergoter sur les mots alors que t'as parfaitement compris le fond et insulter les gens te rends également moins crédible.

          je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit de ne pas passer à Office365. Désolé de montrer ce que vont penser les gens de sa tirade quand il va la sortir. Vaut mieux ne pas dire et le laisser passer pour un idiot, excuse-moi. La bien-séance est mieux, les gens ne disent rien mais le pense, c'est mieux que de le prévenir que d'autres vont penser qu'il est un idiot.

      • [^] # Re: complément : sur la confiance

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ah, tiens, Zenitram a encore frappé. Tout en finesse et en diplomatie.

    • [^] # Re: complément : sur la confiance

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il faudrait savoir dans quel cas de figure peut se placer une grande École. Pour une entreprise, il y a eu pas mal de jugements pour confirmer que le mail d'entreprise appartient à l'entreprise, sauf si l'employé avait indiqué que c'était personnel (par exemple par une balise dans le sujet). La Finlande a fait passer également une loi dans ce sens, la fameuse Lex Nokia. Par contre, pour une école ou université, il n'y a pas contrat de travail entre les deux parties donc pas de relation d'autorité qui soit contractuelle donc on va rentrer dans du flou. Question subsidiaire: y a t'il obligation d'utiliser leur messagerie ? pas moyen de communiquer dans l'école avec un serveur perso et une adresse mail perso ? Y a t'il obligation de passer par leur smtp pour envoyer un email depuis l'école

  • # Oui, c'est le problème partout

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 18/12/14 à 08:24.

    Dans toute les universités le problème se pause:
    - Microsoft Office 365 non auto hébergé pour les étudiants (GRATUIT) et hébergé en local pour le personnel (payant)
    - Zimbra pour tout le monde via le projet RENATER… Mais projet mal géré donc rarement choisi
    - Contact Office, le choix de l'Université Paul Sabatier à Toulouse et désormais le choix de l'Université de Toulouse dans son ensemble.

    Gérer un serveur de mail/agenda/travail callaboratif pour 20000 étudiants, cela a un coût, et les moyens humains ne sont pas là… Et surtout, d'un point de vu fonctionnalités, Microsoft est clairement en avance… D'un point de vu respect des standards par contre…

    • [^] # Re: Oui, c'est le problème partout

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      • Contact Office, le choix de l'Université Paul Sabatier à Toulouse et désormais le choix de l'Université de Toulouse dans son ensemble.

      Qui est-ce que tu inclues dans l'Université de Toulouse ? Ici à l'INSA de Toulouse (membre de l'Université de Toulouse), nous tournons sur du BlueMind.

    • [^] # Re: Oui, c'est le problème partout

      Posté par . Évalué à 8.

      J'ai beau être favorable au logiciel libre, le choix d'une solution technique plutôt qu'une autre est une décision qui relève du domaine de compétence de l'établissement, d'autant que vu les ressources humaines du CTI de Centrale, la mise en place de SoGo avait été fait en prestation (le prestataire était un élève de Centrale certes, mais c'était quand même une prestation qui avait un coût).

      Que le service informatique face des arbitrages coût/fonctionnalité/maintenabilité/liberté en faveur du logiciel de Microsoft est une décision que je regrette, mais que je ne peux pas contester. Par contre ce que je conteste, c'est le portage de toutes les données personnelles des étudiants (et des jeunes anciens dont je fais parti) vers le cloud de Microsoft (en Irlande, et sous le coup de la législation Américaine, c.f. ici) sans préavis.

      • [^] # Re: Oui, c'est le problème partout

        Posté par . Évalué à 4.

        Par contre ce que je conteste, c'est le portage de toutes les données personnelles des étudiants (et des jeunes anciens dont je fais parti) vers le cloud de Microsoft (en Irlande, et sous le coup de la législation Américaine, c.f. ici) sans préavis.

        À ce sujet, Microsoft semble se préparer à un conflit direct avec le gouvernement américain:

        http://www.theguardian.com/technology/2014/dec/14/privacy-is-not-dead-microsoft-lawyer-brad-smith-us-government

        La situation n'est pas aussi tranchée qu'on pourrait le croire. Rien que de prendre publiquement position contre le gouvernement U.S. (de la même manière que Apple et Google) ça laisse de l'espoir quant au futur.

        Il semble que les pertes de revenus potentielles pour ces compagnies provoquées par l'utilisation de leur données les inquiètent suffisamment pour qu'elles tentent de se placer du côté de leurs clients.

        Il faut voir ce que ça donnera au final, pas sûr qu'elles y arriveront mais ça risque d'être intéressant.

        • [^] # Re: Oui, c'est le problème partout

          Posté par . Évalué à 9.

          Faut pas se laisser leurrer par ces conneries. Ce sont des effets de manche.
          Refuser de collaborer publiquement avec le FBI, c’est bon pour l’image, donc ils le font.
          Ça n’empêche aucunement de collaborer avec la NSA, qui, contrairement au FBI, n’a pas besoin d’autorisation de la justice.

          • [^] # Re: Oui, c'est le problème partout

            Posté par . Évalué à 2.

            Surtout depuis ce que l'on sait à propos de Skype et de leur prétendu garanti, quand il faisait de l'openbar pour la NSA.

            "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Oui, c'est le problème partout

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      le problème se pause

      s/pause/pose

      Système - Réseau - Sécurité Open Source

  • # À propos des choix

    Posté par . Évalué à 2.

    Au delà de la décision sans-doute discutable de passer d'un logiciel Libre (SoGo en l’occurrence) à un logiciel propriétaire (Office 365)

    Sur quoi te bases-tu pour proférer une telle critique ? Peut-être qu'au contraire, le choix est rationnel au vu de la politique de l'établissement, et des moyens dont dispose le service informatique.

    c'est la décision unilatérale de la direction informatique

    Source ?? Dans d'autres Centrale, c'est la direction de l'établissement qui tranche pour ce genre de solution, puisque ce sont eux qui gère les sous.

    Suis-je un extrémiste rétrograde qui refuse de vivre avec son temps ?

    Je dirais que tu es un étudiants dans un monde de bisounours.

    Tes critiques négligent complètement certains aspects qui auraient pu expliquer la situation :
    – Connais-tu le contrat qui lui ton établissement à Microsoft ? Que dit ce contrat sur les données et de leur hébergement ? Centrale Paris est probablement touché par les ZRR pour des labo de recherche, donc ils ne peuvent pas vraiment faire n'importe quoi avec les emails.
    – Connais-tu le coût que représente les deux solutions que tu opposes (SoGo/Office 365) ?
    – Connais-tu les contrainte interne (personnel, budget, etc.) ou externe (mutualisation dans les COMUE, regroupement/fusion…) auquel fait face le service informatique de Centrale Paris ?
    – Vouloir faire croire que les emails non chiffrés peuvent être confidentiels est une vaste blague : Tes emails se retrouvent très certainement déjà chez Google, Microsoft et compagnie, simplement parce que certains redirigent leurs emails vers gmail par ex., ou que dans tes correspondants une grande partie est déjà sous gmail/microsoft.
    – Pour les étudiants je ne sais pas, mais pour les personnels, il est assez clair que les emails appartiennent à l'établissement. Il ne s'agit pas de correspondance privée, même si certains emails peuvent l'être (entête « PERSO », etc.).

    As-tu simplement demander des explications au service informatique de ton établissement, sur les raisons de ce choix ?

    • [^] # Re: À propos des choix

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Peut-être qu'au contraire, le choix est rationnel au vu de la politique de l'établissement, et des
      moyens dont dispose le service informatique.

      Le choix est simple, Microsoft n'a rien à vendre, le produit est gratuit pour les étudiants donc y'a rien à payer/administrer/… C'est Microsoft qui fait le boulot gratuitement…

      Le seul problème la dedans, c'est que moralement, oui, les écoles vendent leur étudiants à Microsoft qui va surement utiliser la chose pour faire du placement publicitaire.

      • [^] # Re: À propos des choix

        Posté par . Évalué à 9.

        la plupart des produits "gratuits pour les étudiants" le sont car les universités/écoles ont des contrats spécifiques avec MS pour leur licence.
        La plupart des services gratuits le sont car ils permettent d'établir leur monopoles et donc de pousser les != entités à s'équiper en ms.

        Et ces contrats entre ms et les universités, c'est "gratuit pour les étudiants", mais "payant pour les contribuables".

        Microsoft n'est pas une entreprise bisounours, si elle le fait c'est qu'elle y retire quelquechose (et là elle y retire 2 trucs : une habitudes des gens à utiliser ms, et des contrats pas si mal payé que ça, avec plusieurs universités).

    • [^] # Re: À propos des choix

      Posté par . Évalué à 5.

      Au delà de la décision sans-doute discutable de passer d'un logiciel Libre […] à un logiciel propriétaire

      Sur quoi te bases-tu pour proférer une telle critique ?

      En fait je ne formule aucune critique là dessus, je voulais justement indiquer que l'objectif de ce journal n'était pas l'opposition libre/propriétaire mais bien la gestion des données personnelles.

      C'est d'ailleurs ce que j'ai précisé dans un autre commentaire : http://linuxfr.org/nodes/104257/comments/1578992

    • [^] # Re: À propos des choix

      Posté par . Évalué à 10.

      tu as de bon arguments, dont j'aurais été extrêmement sensibles AVANT Snowden !

      Nous parlons d'un service de courrier Electronique, si l'université française n'est pas capable de le gérer ou de le mettre en place 24 ans après la naissance d'internet, je leur conseillerais vivement d’arrêter leur activités et de vendre des laves vaisselles.

      • [^] # Re: À propos des choix

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Et c'est là que tu te trompes, le besoin aujourd'hui, c'est un équivalent de sharepoint… Heureusement que les négociations entre techniques et politiques permet de ne pas toujours choisir Microsoft…

        • [^] # Re: À propos des choix

          Posté par . Évalué à 3.

          Bonjour,

          Est-ce qu'il y a eu un appel d'offre qui décrit plus précisément le besoin d'un équivalent de sharepoint ? J'imagine que non si ça se fait promo par promo, que ça ne concerne que les étudiants, et que c'est présenté comme gratuit par Microsoft.
          Si le fait que ça soit présenté comme gratuit permet à l'école de ne pas "s'embêter" à faire un appel d'offre, est-ce qu'il y a eu une comparaison avec l'offre de Google par exemple qui est elle aussi gratuite : https://www.google.fr/intx/fr/work/apps/education/ ? Je ne suis pas spécialement favorable à ces solutions externalisées mais tant qu'à refiler les mails des promos à une société privé je trouve qu'il faut au minimum pouvoir justifier les choix entres les solutions concurrentes (pas simplement en disant il nous faut du Microsoft Office365 comme ça les étudiants peuvent avoir Microsoft Office chez eux : Microsoft Office n'est plus la suite bureautique de référence "obligatoire" qu'elle était il y a 10 ans, d'autres offres sont équivalentes désormais).

          Par contre ça serait intéressant de voir/retrouver celui pour l'Université de Toulouse et les autres organismes de recherche et grandes écoles : qu'est ce qui est décrit comme besoin ? Est-ce que c'est orienté de manière à ne retenir que Exchange ?

          Tu indiquais que le projet RENATER "http://partage.renater.fr/technologies.html" est "mal géré donc rarement choisi" : est-ce que tu as des détails à ce sujet ? Sur le papier ça a l'air de répondre en terme de fonctionnalités avancées liées à la messagerie (cf la partie "Fonctionnalités pour l'utilisateur" de la page http://partage.renater.fr/technologies.html

          Bonne journée,

          • [^] # Re: À propos des choix

            Posté par . Évalué à 8.

            Si le fait que ça soit présenté comme gratuit permet à l'école de ne pas "s'embêter" à faire un appel d'offre, est-ce qu'il y a eu une comparaison avec l'offre de Google par exemple qui est elle aussi gratuite : https://www.google.fr/intx/fr/work/apps/education/ ? Je ne suis pas spécialement favorable à ces solutions externalisées mais tant qu'à refiler les mails des promos à une société privé je trouve qu'il faut au minimum pouvoir justifier les choix entres les solutions concurrentes (pas simplement en disant il nous faut du Microsoft Office365 comme ça les étudiants peuvent avoir Microsoft Office chez eux : Microsoft Office n'est plus la suite bureautique de référence "obligatoire" qu'elle était il y a 10 ans, d'autres offres sont équivalentes désormais).

            J'ai discuté hier avec la personne en charge de la migration, et je peux donc répondre sur ce point :
            La question de savoir qui de Google ou de Microsoft serait retenu s'est bien posée, et la solution Microsoft a été retenue au motif que "Les entreprises utilisent Outlook, et le rôle de l'école est de préparer les élèves à l'entreprise".

            • [^] # Re: À propos des choix

              Posté par . Évalué à 6.

              LOL

              hum pardon

            • [^] # Re: À propos des choix

              Posté par . Évalué à 0.

              Houlala…

              (commentaire à haute valeur ajoutée)

            • [^] # Re: À propos des choix

              Posté par . Évalué à 10.

              Putain, quelle chance que la solution Microsoft soit « gratuite », vous avez échappé à Lotus Notes !

            • [^] # Re: À propos des choix

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai discuté hier avec la personne en charge de la migration, et je peux donc répondre sur ce point :
              La question de savoir qui de Google ou de Microsoft serait retenu s'est bien posée, et la solution Microsoft a été retenue au motif que "Les entreprises utilisent Outlook, et le rôle de l'école est de préparer les élèves à l'entreprise".

              Selon lui c'est donc le client de messagerie de Microsoft, avec sa collection de petites fonctionnalités annexes de type agenda/réservation de ressources/"click to call" (que d'autres solutions de messageries collaboratives intègrent également), qui permet d'éliminer Google et les autres concurrents ?
              C'est le type d'argument qu'on peut donner oralement à un élève mais qui passerait difficilement si un appel d'offre était fait et était analysé.
              Le pire c'est que j'imagine que cette personne en charge de la migration pense réellement cela et que c'est ce type d'argument qu'il donne à la direction de son établissement pour justifier ses choix et les présenter comme des évidences.

            • [^] # Re: À propos des choix

              Posté par . Évalué à 2.

              Ma boite vient de basculer de Lotus notes à Gmail. Votre responsable doit avoir 5 à 10 ans de train de retard.

              "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: À propos des choix

        Posté par . Évalué à 2.

        Vu les moyens dont dispose l'éducation supérieure et la recherche, il va y avoir beaucoup de vendeur de lave-vaisselle alors…

        • [^] # Re: À propos des choix

          Posté par . Évalué à -1.

          perdu …

          Sinon dans aucune université j'ai vu du personnel passer en 2x7 pour pouvoir distribuer une charge de travail plus importante. ca coûte rien, et par ex : le service informatique travail de 6h a 20h

          ça de l'argent, c'est facile a demander c'est du niveau CE1 (ma fille 8 ans m'en demande), s'organiser pour maîtriser les ressources et partager les connaissances forcément cela demande un peu plus de réflexion que on veut des sous.

          BUDGET 2015 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
          ET RECHERCHE : 23,05 MILLIARDS D'EUROS

          FAUX PAS DÉCONNER

          • [^] # Re: À propos des choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            BUDGET 2015 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
            ET RECHERCHE : 23,05 MILLIARDS D'EUROS

            FAUX PAS DÉCONNER

            Et bien sûr ces 23G€ sont dédiés à la gestion des courriels et pas du tout à l'entretien des infrastructures et locaux, aux salaires, à l'achat de matériel, à je ne sais quoi.

          • [^] # Re: À propos des choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Un peu court. Creuse le sujet plus en détails, et reviens après.

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: À propos des choix

        Posté par . Évalué à 6.

        et de vendre des laves vaisselles.

        Arrête, les lave-vaisselles doivent savoir envoyer un email de nos jours.

    • [^] # Re: À propos des choix

      Posté par . Évalué à 2.

      […] ZRR pour des labo de recherche, […].

      Oulah, du PSTN. Alors, même en interne, c'est peu probable que la politique locale autorise l'échange en clair de données rentrant dans le cadre de l'arrêté, dans la mesure où toutes les boîtes mail doivent arriver dans un gros serveur accédé de partout. Donc l'infogérence/cloudification de ces boîtes via Outlook365 ne devrait pas poser de problème de ce point de vue (ça en pose d'autres).
      Ou alors, personne ne s'est posé la question (ce qui est possible aussi).

  • # Grande école

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 18/12/14 à 09:24.

    Comme quoi travailler dans une "grande école" (je hais ce terme) n'est pas incompatible avec le fait d'être un grand imbécile (ou un grand corrompu ce qui n'est pas mieux).
    Y a t il eu au moins des raisons valables (hors pots de vin de Microsoft) données pour le passage de Sogo vers Office superchere 365 ?

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: Grande école

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      d'être un grand imbécile

      Hmm, c'est celui qui dit qu'y est :p

      Y a t il eu au moins des raisons valables

      De pouvoir déplacer le budget "mail" ailleurs?

  • # Politique de conservation des emails

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il serait intéressant de connaître la politique déclarée du fournisseur, en l’occurrence Microsoft sur la destruction des emails et plus généralement de l'oubli numérique. Une société étrangère va avoir accès à tous les mails pendant trois ans et peut-être à conserver de personnes amenées à avoir de très hautes responsabilités. Ce que j'ai pu faire à 20 ans quand j'étais étudiant (opinions politiques, relations amoureuses, …) n'intéresse que moi et si je supprime ces emails, j'ai mes raisons. Si pour une raison ou une autre, un tiers peut accéder à ces informations que je pense ne plus exister, il y a un gros soucis potentiel. Exemple: un centralien brigue la présidence d'une société du CAC 40 ou du NASDAQ, enquête discrète du contre espionnage et analyse de ses mails quand il avait 20 ans et qui montre qu'à l'époque, le gars fréquentait des milieux anarchistes et n'hésitaient pas à passer à l'action. Pas sur que cela aide à sa promotion.

    • [^] # Re: Politique de conservation des emails

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce que j'ai pu faire à 20 ans quand j'étais étudiant (opinions politiques, relations amoureuses, …)

      Est-ce que ces informations ont vocation à se trouver sur un serveur universitaire ?? Je crois aussi qu'il faut se poser la question de la responsabilité individuelle…

      • [^] # Re: Politique de conservation des emails

        Posté par . Évalué à 5.

        Est-ce que ces informations ont vocation à se trouver sur un serveur universitaire ??

        Si ses opinions politiques avaient un rapport direct avec l'université, alors je dirais oui.
        Lors des différentes élections (conseil d'administration du crous, collège de formation…), il a très bien pu être amené à discuter avec certaines personnes se présentant ou même faire partie des listes. Pour ce genre de chose interne à l'université, il me semble normal de ne pas utiliser son adresse personnelle mais plutôt l'adresse «officielle» fourni par l'université.

      • [^] # Re: Politique de conservation des emails

        Posté par . Évalué à 4.

        Est-ce que ces informations ont vocation à se trouver sur un serveur universitaire ??

        peu importe, là on oppose la conservation de données sur un serveur français, à un serveur hébergé aux USA.

        • [^] # Re: Politique de conservation des emails

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Non, pas "peu importe". Là on parle du système offert par l'école, pour l'utilisation dans l'école donc. On peut faire le parallèle avec l'adresse mail offerte par une boite à ses employés, et je suis d'avis que cette adresse n'appartient pas à l'étudiant/employé mais bien à la boite, et que donc ce qu'il se passe dessus reste sous le contrôle de la boite/de l'école.

          Si les étudiants veulent utiliser l'adresse de leur école pour des choses personnelles, ils doivent bien comprendre que c'est une erreur parce qu'ils n'ont pas le contrôle dessus. Cette adresse leur a été fournie dans un cadre précis.

          Ce qu'il faut, c'est une bonne grosse dose d'éducation pour bien se mettre ça dans le crâne, et encore un peu plus pour chiffrer ses mails si on veut vraiment pas faire l'effort d'utiliser une deuxième adresse pour les conversations privées.

          Oh et puis franchement, à l'ère d'internet, penser naïvement que les données seront automatiquement effacées au bout de X années parce que c'est la loi dans tel pays… c'est mal comprendre comment internet marche.

          • [^] # Re: Politique de conservation des emails

            Posté par . Évalué à 4.

            La partie important dans le message plus haut c'est ici :

            Une société étrangère va avoir accès à tous les mails pendant trois ans et peut-être à conserver de personnes amenées à avoir de très hautes responsabilités.

            les enjeux ne sont pas les mêmes si c'est une puissance étrangère qui peut fouiller en toute impunité les emails d'un futur politicien ou haut fonctionnaire.

        • [^] # Re: Politique de conservation des emails

          Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 18/12/14 à 22:03.

          Euh, les serveurs sont hébergés en France… En tout cas c'est que disait ma directrice qui elle voulait absolument nous vendre Microsoft.

          • [^] # Re: Politique de conservation des emails

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ce serait étrange, ils me semblait qu'ils stockaient tout en Irlande pour les données européenne (pour des raison de respect de la loi sur la vie privée justement). Après, il y a peut-être des accords spécifiques pour ce genre de service.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Politique de conservation des emails

            Posté par . Évalué à 3.

            Euh, les serveurs sont hébergés en France…

            possible mais pour le coup j'imagine que microsoft US (et la NSA) peuvent accéder à n'importe quel serveur leur appartenant.

  • # Envoie leur un mai

    Posté par . Évalué à 10.

    Je te conseille de leur envoyer un mail pour leur expliquer ce problème.

  • # Pourquoi laisser ses mails sur le serveur ?

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 18/12/14 à 11:11.

    Pourquoi tu laissais tes mails sur le serveur ?
    Pourquoi tu utilisais cette adresse mail ?

    Suis-je un extrémiste rétrograde qui refuse de vivre avec son temps ?

    Logiciel libre ou non, tu as fait confiance à un prestataire de service pour préserver tes données. C’est là l’erreur (pas facile de s’en rendre compte sur le moment, mais ça aide à rendre paranoïaque).

    Pour ma part, j’ai connu ça. Toutes les discussions que j’ai eues dans ma fac (dans les années 90) via les newsgroups locaux se sont finalement retrouvées sur le Net. Si j’avais pensé à ça à l’époque où le Web commençait à peine, je n’aurais pas écrit un seul mot.

    Je fais peut-être d’ailleurs une grosse erreur en postant des commentaires sur certains sites comme celui-ci. ;)

    • [^] # Re: Pourquoi laisser ses mails sur le serveur ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Pourquoi tu laissais tes mails sur le serveur ?

      Qu'ils y restent ou non, du moment qu'ils y transitent, ils passent par le cloud MS, MS devant se plier aux injonctions de la NSA; agence d'un pays étranger, et concurrent économique;

      Avant ma boite utilisait OVH pour les mails, et notre responsable info ne voulait pas utiliser gmail, pour des raisons de confidentialité, maintenant, on s'est fait racheté et on a office 365. Mais bon mail pro, c'est la responsabilité de la boite; je ne l'utilise pas pour les mails perso.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Pourquoi laisser ses mails sur le serveur ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Qu'ils y restent ou non, du moment qu'ils y transitent, ils passent par le cloud MS, MS devant se plier aux injonctions de la NSA; agence d'un pays étranger, et concurrent économique;

        Je parlais au passé, donc avant que ça finisse chez MS.

        C’était une manière de dire que laisser ses données quelque part avec l’idée que c’est fiable et que ça ne finit pas dans le cloud de telle ou telle grosse boîte ou sur Internet n’est pas du tout une garantie sur le long terme, attendu qu’on ne sait pas ce qui peut advenir par la suite.

        • [^] # Re: Pourquoi laisser ses mails sur le serveur ?

          Posté par . Évalué à 0.

          C'est exactement pour cette raison que — chez Mailden — nous avons développé une solution de stockage de email chiffré.
          Nous pensons qu'il est indispensable que les données privées des utilisateurs, comme les emails ou les carnets d'adresses, soient systématiquement chiffrées avant d'être stockées sur les serveurs, avec des techniques (cryptographie asymétrique) qui garantissent que seul leur utilisateur peut y avoir accès.
          Ne pas stocker les données des utilisateurs en clair est techniquement faisable, alors pourquoi les GAFAM ne le font pas ? -> parce que ces données ont de la valeur et que les GAFAM en vivent ?

      • [^] # Re: Pourquoi laisser ses mails sur le serveur ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Mais non, Microsoft défend nos intérêts !

        • [^] # Re: Pourquoi laisser ses mails sur le serveur ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Il refuse de livrer les données en Irlande au FBI, est-ce la même chose pour la NSA? A moins que la NSA n'ait pas à demander :P

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Boycott ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il n'y a qu'à organiser un boycott de la messagerie jusqu'à ce que les données privées soient récupérées, hébergées et gérées dans les locaux de l'école.

    • [^] # Re: Boycott ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ben oui, tu crois vraiment que la majorité en a quelque chose a foutre? Moi je doute…

      • [^] # Re: Boycott ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Justement, c'est l'occasion unique de sensibiliser une promotion sur la perte de contrôle sur ses données, les risques encourus pour sa vie privée etc. J'ai à l'esprit l'exemple d'un intervenant dans un collège qui citait une publicité aux USA pour une crème contre l’acné, avec la photographie d'un jeune utilisateur de Facebook bien boutonneux.
        Il doit bien y avoir un journal des élèves, des panneaux d'affichage, des professeurs intéressés pour organiser un débat etc.
        Un projet de communication utile à mener.

        • [^] # Re: Boycott ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ah, ici, les étudiants, tant que y'a pas marqué vodka+meuf, ils s'en branlent…

          5 ans que j'affiche un papier sur ce qu'est le logiciel libre, tout le monde s'en branle, pourquoi pas.

          2 ans que j'affiche un papier pour une asso s'occupant de biodiversité, ben dans une école d'ingénieur directement concerné par le sujet, tout le monde s'en branle…

          Comme disait Renaud: "Etudiants, poil au dent"

          • [^] # Re: Boycott ?

            Posté par . Évalué à 7.

            Potentiellement, faut aussi penser a remettre en cause les affiches elles meme, hein…

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Boycott ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            mets des meufs qui boivent de la vodka sur tes affiches qui parlent de logiciels libres, ca augmentera peut-être la visibilité…

            ->[]

        • [^] # Re: Boycott ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Ce n'est pas parce que ce genre de choses t'es chêr que le reste du monde s'y intéresse. La plupart de la planète n'en a rien à battre que le FBI lise ses emails, encore moins la NSA. A part les férus de sécurité et d'informatique, personne ne pense aux implications, et personne ne considère que la NSA/FBI leur courront après un jour. Résultat, le rapport effort/gain est totalement négatif pour eux.

          Tu dirais ça à qq'un en Egypte ou Iran, il agirait différemment, mais faut revenir sur terre, la France et les USA ce n'est pas le même monde niveau oppression du gouvernement.

          • [^] # Re: Boycott ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ah les USA et la vie privée.

            Tu sais à quoi ont servis les fichiers de rencensement américain pendant la seconde guerre (bien qu'à ce moment ils ont promis qu'ils ne l'avaient pas fait) ?

            A emprisonner les personnes d'origine japonaise.

            Bref, je sais très bien que les étudiants (enfin la plupart) ont un QI relativement bas et ne s'intéresse pas à autre chose que l'alcool, le cul et le shit.

            Mais d'un autre coté, quelque soit le gouvernement, je pense qu'il faut pouvoir garder un minimum de contrôle sur ses données (et force est de constater qu'on a perdu énormément de contrôle avec tout le fichage).

            Est ce que quelqu'un imagine ce qui pourrait se passer si un équivalent à hitler arrivait dans un de nos pays "civilisés" ? Avec la manne d'information qu'il a sur tout le monde ?

            Je prise pour que ça n'arrive jamais. Mais comme dit le dicton "prévoir le pire, espérer le meilleur".

            • [^] # Re: Boycott ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Bref, je sais très bien que les étudiants (enfin la plupart) ont un QI relativement bas et ne s'intéresse pas à autre chose que l'alcool, le cul et le shit.

              L’alcool, le cul, le shit et les généralisations hâtives ;)

              • [^] # Re: Boycott ?

                Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 22/12/14 à 12:51.

                Si j'en ai parlé, c'est que j'ai eu une petite connaissance de l'intérieur aussi ;)

                Est ce que, plutôt que de parler de "QI bas", on parle de non-motivation, procastination, et suivi très important de l'adage "carpe diem", avec une volontée assez nette de travailler le moins possible cela te convient ?

                D'ailleurs, le taux de "recalage" en deug (licence maintenant) est(était) assez important. Et L'ensemble des cours n'étaient pas "si difficile" que ça.

                • [^] # Re: Boycott ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Est ce que, plutôt que de parler de "QI bas", on parle de non-motivation, procastination, et suivi très important de l'adage "carpe diem", avec une volontée assez nette de travailler le moins possible cela te convient ?

                  Oui, ça me convient. Mieux même : je m’y reconnais dans mes années estudiantines ;)
                  Mais je ne pense pas que ça ait grand chose à voir avec un "QI bas".

                  Et encore une fois, ça ne définit qu’une fraction de la population étudiante. Je ne m’avancerai pas à essayer d’évaluer cette fraction.

            • [^] # Re: Boycott ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Rien à voir avec être étudiant ou pas, la plupart des gens, que ce soit aux US ou en Europe hein, se préoccupent de ce qui les affecte directement, dans un futur à peu près proche (on va dire qqe années ou jusqu'à leur retraite au mieux).

              Les gens qui se préoccupent de l'état de la planète dans 200 ou 2000 ans, de qui pourrait être au pouvoir dans 20 ou 30 ans, etc… c'est une minorité, pas infime, mais une minorité. C'est triste, mais c'est comme ça…

    • [^] # Re: Boycott ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ah ben ca va vachement avancer la situation, les conflits bien gras, ya que ca de vrai pour résoudre les problèmes.

      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

  • # mail pro / mail perso

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je ne sais pas si c'est lié, mais ça m'y fait un peu penser.

    Dans l'éducation nationale, on un peu le même genre de problème. On a une adresse académique en ac-lyon.fr mais tout le monde ou presque préfère utiliser son adresse perso en gmail / hotmail / laposte.net…

    bref, ça devient vite le bordel, dès que tu veux retrouver le mail de quelqu'un, correspondre en privé avec une famille / élève…

    Alors que c'est assez simple en vrai.

    • L'adresse mail en ac-lyon pour TOUT ce qui est officiel.
    • L'adresse perso : JAMAIS pour tout ce qui touche à l'éducation nationale.

    Si un jour, on change de solution mail et bien tant pis, aucune donnée perso ne sera transmise à un tiers.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: mail pro / mail perso

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ici, la première chose que font les étudiants, c'est "forward de tous les mails" sur gmail.

      • [^] # Re: mail pro / mail perso

        Posté par . Évalué à -6.

        Les étudiants ne savent pas faire ça, et ne savent même pas que c'est possible

        • [^] # Re: mail pro / mail perso

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Non, là, je crois que tu es trop pessimiste.

          Toutes étudiants que je connais que ce soit fac ou école savent faire ça et le font sans vergogne.

          La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

        • [^] # Re: mail pro / mail perso

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Dis moi, tu es admin dans une école d'ingénieurs?

        • [^] # Re: mail pro / mail perso

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Les étudiants ne savent pas faire ça, et ne savent même pas que c'est possible

          Mais si ils apprennent vites, faut dire qu'avec les quotas qu'on offre ils ont intérêt ;-)

          les pixels au peuple !

        • [^] # Re: mail pro / mail perso

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Oh, il en suffit d'un dans la promo, et il explique à un autre et ça se propage assez vite.

      • [^] # Re: mail pro / mail perso

        Posté par . Évalué à 2.

        Offrez(1) leur la meme capacité de stockage et un webmail avec une fonction de recherche aussi bien foutue, et ils arreteront peut-être.

        (1) : tant que c'est pas moi qui paye ^

        • [^] # Re: mail pro / mail perso

          Posté par . Évalué à 1.

          Un peu, mais Gmail c'est à vie et l'adresse universitaire c'est temporaire, donc même avec des capacités de stockage et de recherche équivalente et pas mal d'autres possibilités, ils restent chez Gmail.

          Tant mieux dans le fond, ça fait du temps et des moyens en moins à y consacrer, que l'on peut utiliser sur des projets plus intéressants.

          • [^] # Re: mail pro / mail perso

            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 20/12/14 à 14:56.

            Hello,

            Un peu, mais Gmail c'est à vie et l'adresse universitaire c'est temporaire

            Reprenons un peu les choses avec un autre point de vue : Quand je suis entré dans mon école d'ingénieur (pas centrale), j'avais une adresse perso caramail. Ça marchait très bien à l'époque.

            Puis j'ai eu une adresse mail universitaire, à priori temporaire. Qui a ensuite, quelques années après, été transformée en adresse à vie (il est important de noter que c'est effectivement un service voulu par l'organisme de formation). Mais qui ici a encore un compte caramail utilisé ?

            Je crois que l'option de mon école est un simple forward (je ne suis pas sûr, je m'en fiche un peu à vrai dire, vu le ratio spam/mail que je peux avoir sur cette adresse). Un .forward que de toute façon on pouvait déja faire dès la première année en école d'ingé vu que c'était expliqué. Donc même pas la peine de trouver un autre étudiant pour "apprendre" a le faire, ça faisait partie des cours…

            Mais revenons-en à nos moutons : gmail, c'est à vie, tant que google reste en vie. L'adresse universitaire, c'est (pour moi !) à vie tant que l'université reste en vie et que je peux modifier le forward si mon autre mail (pas gmail) devait changer.

            Donc si j'avais un pari à faire par rapport à une adresse à vie, je le ferais sur mon université plus que sur google. Mais après, libre à chacun de faire son pari. Et de se souvenir de caramail avec émotion ! ;)

            • [^] # Re: mail pro / mail perso

              Posté par . Évalué à 3.

              Les adresses à vie dans les universités sont des décisions éminemment politiques, qui ne viennent en général pas des universités -qui les subissent- mais des politiques au niveau départemental ou régional. Cela s'accompagne par des projets impliquant de très gros prestataires ayant une forte implantation locale. Pour avoir vu passer un projet du genre pour 200 000 comptes à notre niveau, ce fut : "Voila la solution que l'on vous offre, à vous de la déployer auprès des personnels et d'en assurer le support 1er niveau".

              Dans le cas de messagerie à vie, assurer le support 1er niveau en expliquant comment configurer sa messagerie par téléphone à des personnes parties depuis 5 ans ou plus qui ne connaissent plus rien des infrastructures, est un bouffe temps monstrueux. C'est pour cela que les universités ne sont pas trop pour.

              Par ailleurs, assurer le support pour les 10-50 000 comptes actuels par exemple, ne nécessite pas du tout les mêmes ressources humaines que pour 200 - 500 000 comptes. Dès lors que le choix de la messagerie à vie est fait, le choix de l'externalisation s'impose, les universités n'ont pas les ressources humaines pour faire le boulot.

              Avec les COMUE (regroupements d'universités), ton université pourrait sous peu ne plus exister dans sa forme historique. Elle peut devoir intégrer une COMUE avec tout son lot de migrations et changement de politiques informatiques décidés à un niveau supérieur au sien. Comme tu vois les adresses universitaires, ce n'est pas forcement plus stable que Gmail ou Microsoft.

              Dans notre cas nous sommes passé en 4 ans de 3 serveurs issu d'un regroupements d'entités à un seul serveur commun interne, que nous avons abandonné pour intégrer la solution mise en place par notre Centre de Ressources Informatiques. La prochaine migration d'ici un an ou deux se fera probablement vers la messagerie Zimbra de Renater. Si l'on ne nous parachute pas une solution politique entre temps !

              Nous avons eu droit à des présentations Microsoft sur leurs solutions intégrées, et c'est assez… séduisant. Je ne fais pas vous refaire le topo mais c'est du mail, du calendrier, Lync, office 365 et du web social à la Microsoft, ils prétendent que c'est multi-plateforme. Ils mettent aussi en avant le fait qu'ils font du cloud hybride: Les données des étudiants sont hébergées dans un cloud européen et les données des personnels sont hébergées par les infrastructures locales des universités avec des possibilités de bascule de l'un vers l'autre.

              • [^] # Re: mail pro / mail perso

                Posté par . Évalué à 1.

                Hello,

                Je remixe un peu en citant, sans vouloir en altérer les points.

                Les adresses à vie dans les universités sont des décisions éminemment politiques, qui ne viennent en général pas des universités -qui les subissent- mais des politiques au niveau départemental ou régional.

                Je veux bien te croire sur parole. Il y a effectivement des personnes impliquées dans la vie politique dans le haut de l'école.

                Avec les COMUE (regroupements d'universités), ton université pourrait sous peu ne plus exister dans sa forme historique.

                Alors en fait, ce n'est pas une université dans mon cas, mais une école d'ingénieur.

                Mais les choses se sont bien passé comme cela. Changement de nom, changement de mails pour les personnes toujours en activité, mais l'ancien reste conservé pour « rétro-compatibilité », si je peux m'exprimer ainsi. Donc n'étant plus en activité là-bas, je n'ai pas le "nouveau" mail (normal), mais l'ancien est conservé.

                Dans le cas de messagerie à vie, assurer le support 1er niveau en expliquant comment configurer sa messagerie par téléphone à des personnes parties depuis 5 ans ou plus qui ne connaissent plus rien des infrastructures, est un bouffe temps monstrueux.

                En fait, dans ce que j'ai vu, il n'y a pas de support offert. Juste des indications sur comment faire. Et débrouille-toi, t'es grand, tu as eu une formation. Ça change peut-être un peu la donne d'aborder les choses comme cela.

    • [^] # Re: mail pro / mail perso

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 21/12/14 à 18:38.

      Dans l'éducation nationale, on un peu le même genre de problème. On a une adresse académique en ac-lyon.fr mais tout le monde ou presque préfère utiliser son adresse perso en gmail / hotmail / laposte.net…

      Parlons en de la boîte mail académique… Pas de serveur smtp et 50 Mo de disponible, boîte généralement saturée en quelques mois !

  • # Faire l'autruche

    Posté par . Évalué à 6.

    Tu mets snowden en tag: si tu envois des emails en clair, alors il n'est pas improbable que la NSA y ai déjà accès quelque soit l'hébergeur des emails..

    Comme chiffrer ses mails c'est pénible personne ne le fait, mais après s'indigner parce que la NSA y a accès.. Ce n'est pas un peu faire l'autruche?

  • # Comité technique

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce mail a été envoyé en milieu d'après-midi, et le temps que je le lise (dans la soirée), la migration était déjà effectuée

    Pourtant l'information existait depuis un moment. Mais on dirait qu'il n'y pas eu de communication interne à l'école.

    décision unilatérale de la direction informatique

    Il y a certainement eu un appui de la direction de l'établissement, si ce n'est plus.

    sais-tu quelles suites donner à cette affaire ?

    Tu peux demander aux élus du comité technique (CT) d'évoquer l'affaire à la prochaine réunion du CT, en prenant bien le temps de leur expliquer qu'il ne s'agit pas que d'un problème bassement technique.

    • [^] # Re: Comité technique

      Posté par . Évalué à 1.

      Ce mail a été envoyé en milieu d'après-midi, et le temps que je le lise (dans la soirée), la migration était déjà effectuée

      Pourtant l'information existait depuis un moment. Mais on dirait qu'il n'y pas eu de communication interne à l'école.

      En fait il paraîtrait qu'il y a eu un peu de communication à destination de certaines promotion, mais rien pour la mienne.

      sais-tu quelles suites donner à cette affaire ?

      Tu peux demander aux élus du comité technique (CT) d'évoquer l'affaire à la prochaine réunion du CT, en prenant bien le temps de leur expliquer qu'il ne s'agit pas que d'un problème bassement technique.

      Merci pour la suggestion, j'ignorais jusqu'à l'existence des Comités technique.
      Même si vu le fatalisme ambiant concernant la vie privée et le manque d’intérêt pour la question de la part de la majorité des gens (les fameux "de toute façon on n'y peut rien", et autres "si t'as rien a cacher t'as rien à craindre" qu'on entend partout …) je doute qu'une telle démarche aboutisse à quoi que ce soit, surtout maintenant que le mal est fait.

      • [^] # Re: Comité technique

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 19/12/14 à 19:02.

        Il est tout à fait dans les attributions des élus du CT qu'ils exigent de la direction qu'elle s'explique sur ce choix politique (car c'est bien sous cet angle qu'il faut aborder le problème). Il s'agit d'un problème de respect de la privée, tout autant que d'indépendance de l'ECP sur un outil de travail crucial et sensible.

        Je ne serais pas surpris que la majorité des informaticiens de l'ECP déplorent ce choix encore plus que toi.

        Tu peux aussi essayer de communiquer là-dessus via un syndicat étudiant.

  • # Et votre messagerie, elle collabore ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Sur le site http://www.campus.ecp.fr/index.php de l'école Centrale Paris, le lien webmail pointe vers https://webmail.student.ecp.fr/ qui présente toujours une page d'accueil "SOGo".

    Pour l'Université Paul Sabatier à Toulouse, le webmail des étudiants est sous Horde : https://webmail.etudiant.univ-tlse3.fr/horde/login.php

    Celui de l'INSA de Toulouse sous BlueMind : https://etud-mel.insa-toulouse.fr/

    Ils sont accessibles à quelles adresses les webmails des 1200 établissements d'enseignement supérieur français cités dans l'article mentionné par Bernez ? http://www.journaldunet.com/solutions/saas-logiciel/office-365-dans-l-enseignement-supperieur-0514.shtml
    Dans cet article on voit d'ailleurs le savant mélange entretenu par Microsoft entre l'offre gratuite avec la partie messagerie/sharepoint/office online pour les étudiants et l'offre "Office Pro Plus" que les établissement doivent payer pour leur personnel et qui permet "d'offrir" en bonus la suite Office complète (pas uniquement Office Online) aux étudiants le temps de leurs études. Le prix donné est intéressant : 33 euros par an par poste pour le personnel administratif et les enseignantes. Pour une université avec 1 000 administratifs/enseignants ça fait donc 33 000 € par an. À ce prix là la suite Office est "offerte" à tous les étudiants de l'Université, tant que l’Université paye son abonnement annuel.

    En webmail de grande école/établissement de recherche qui fait de la pub pour Microsoft il y a celui du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) qui affiche fièrement sur la page d'accueil https://webmail.cnrs.fr/ (qui a besoin de Java) "Microsoft Forefront Unified Access Gateway".

    Ça serait intéressant de tenir une liste à jour pour avoir une idée des principales solutions utilisées dans les grandes écoles/universités/établissements publics.
    Et vous, votre messagerie collaborative elle tourne avec quoi ?

  • # Même scénario...

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,
    Je viens de recevoir un mail de mon école, qui nous a installé office 365
    (Il s'agit de l'université technique de Lisbonne, je suis en erasmus)
    Je ne sais pas s'ils ont déjà transféré mes données, mais je crois que non, que c'est moi qui devrait les remplir haha.
    Sinon l'école en question a déjà :
    - horde
    - un "système de gestion d'apprentissage"
    - et un autre espace perso (notes, inscriptions, horaires)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.