Journal Le Nexus one (le téléphone de google par HTC) sera mutlitouch... ou pas

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
24
8
jan.
2010
Triste nouvelle pour nos amis d'outre atlantique : le nexus one, le téléphone de google ne sera pas multitouch[1]... mais seulement aux États-Unis.

[1] http://www.engadget.com/2010/01/07/surprise-surprise-htcs-eu(...)

« Pourquoi tant de haine ? », pourrait-on se demander, à l'instar de engadget. Est ce que parce que google n'aime pas les États-Unis ? C'est possible, m'enfin peu plausible.

Mais alors pourquoi sacrebleu ?


Difficile de répondre à cette question qui reste un grand mystère.


Ou alors il faudrait écouter les esprits chagrins qui, mauvaises langues, prétendent que ce serait parce qu'Apple a un brevet sur le multitouch aux USA, mais comme les brevets logiciels ne s'appliquent pas en Europe, l'Europe serait épargnée par cette pantalonnade.

Mais il faudrait vraiment être de taquin ou de mauvaise foi.


PS : vive le parlement européen.
  • # tss

    Posté par . Évalué à 2.

    Dans les deux cas l'écran est multitouch, seulement le software du moment n'exploite pas encore la technologie.
    Il est probable qu'il parle d'une mise à jour firmware qui sera faite avant la sortie en Europe.

    Enfin si j'ai bien suivi...
    • [^] # Re: tss

      Posté par . Évalué à 6.

      À noter que mon HTC Hero sous Android est multitouch, alors que les modèles américains ne le sont pas. Il y a bien du soft qui utilise la fonctionnalité, et avec un peu de chances c'est facile à activer sans changer le firmware.
      • [^] # Re: tss

        Posté par . Évalué à 5.

        Et tu peux nous en dire plus sur ce « c'est facile à activer sans changer le firmware » dans le cas du Hero ?
        • [^] # Re: tss

          Posté par . Évalué à 2.

          Non, j'ai dit: "avec un peu de chance", ce qui sous-entend quand même que je ne sais pas :)
          C'est activable, mais je ne sais pas avec quelle facilité.

          D'après des commentaires de blogs américains la fonctionnalité serait activée, il suffirait d'installer des logiciels qui en tirent parti.
  • # dommage..

    Posté par . Évalué à 10.

    Si j'en crois la page wikipedia (et son superbe graphique sur la droite), je trouve ça dommage de limiter le parlement européen au PS...
    • [^] # Re: dommage..

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je dis bravo Monsieur !

      Si si elle est belle celle-là.
    • [^] # Re: dommage..

      Posté par . Évalué à 9.

      On peut effectivement remercier le groupe PS au Parlement Européen, et en particulier Rocard pour le travail exceptionnel qu'ils ont fournis contre les brevets logiciels. Un énorme bravo à eux.


      Mais intrinsèquement c'est le parlement qui a permis ça. Vive le parlement, seule instance à mon sens démocratique de l'Union Européenne.

      S'il fallait compter sur la commission ou sur le conseil de l'UE, ça fait bien longtemps que les brevets logiciels seraient votés et que le paquet télécom serait plié avec du « lawful content » partout dedans.

      Et il ne faut pas non plus limiter la bataille remportée au PS du parlement, ni même au parlement.

      Par exemple on pourrait remercier Wlodzimierz Marcinski, l'alors ministre polonais de la société de l'information et des technologies, qui nous a tiré une belle épine du pied.


      Et puisqu'on parle de brevet logiciel, rappelons nous que le combat est loin d'être terminé. Cf un article d'aujourd'hui : http://www.computerworlduk.com/toolbox/open-source/blogs/ind(...)
  • # Apple

    Posté par . Évalué à 3.

    Il me semble que Apple a un brevet sur le multi-touch. (un des ces brevets un peu stupide, pas un vrai brevet d'inventeur). Du coup je crois que Google n'a pas envie pour le moment de prendre un quelconque risque. Il faudrait vérifier (la présence de ce brevet) mais il me semble bien que c'est cela.

    L'HTC Magic est multi-touch également, mais la fonction n'est pas activée par défaut. Et si cela sert très peu dans les faits (c'est même assez chiant en fait) c'est quant même sympa de l'avoir, là ça ne relève pas du tout de la fonction utilie, mais carrément de la fonction 'tape à l'oeil' du genre "tu as vu mon Magic est multi touch comme ton iphone"... pas plus que ça... sympa quant même...
    • [^] # Re: Apple

      Posté par . Évalué à 2.

      Arf zut je suis une mauvaise langue :p
      Tu l' a déjà abordé dans la dépêche.

      C'est vrai que c'est quant même bizarre, dans la mesure ou des constructeurs ont rendus leurs téléphones Android multitouch par défaut (HTC Hero et Motorola Milestone) sur tout les marchés, que Google ne fasse pas de même.
    • [^] # Re: Apple

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je me trompe ou rien n'empèche d'utiliser une téchnologie brevetée, il faut juste payer les royalties au détenteur du brevet, non?
      • [^] # Re: Apple

        Posté par . Évalué à 6.

        Ah mais cela dépend si le détenteur du brevet le souhaite... Apple peut très bien ne pas vouloir accorder l'utilisation de son brevet du tout, rien ne les y oblige.
        • [^] # Re: Apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          T'es certain de ça ? ça me paraît assez hallucinant et hyper-discriminatoire.
          • [^] # Re: Apple

            Posté par . Évalué à 3.

            Ce n'est pas étonnant. D'ailleurs, un brevet doit être sous une licence RAND (raisonnable et non discriminatoire) pour être intégré dans une norme.

            Étienne
          • [^] # Re: Apple

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            C'est la raison même des brevets :

            « Un brevet est un titre de propriété industrielle qui confère à son titulaire non pas un droit d'exploitation, mais un droit d'interdiction de l'exploitation par un tiers de l'invention brevetée. »
        • [^] # Re: Apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Si si, il a raison, ne le moinssez pas. L'accord et le prix de licence pour l'emploi d'une technologie brevetée est directement issue de son détenteur.

          Par exemple, beaucoup font juste licencier leurs brevets (comme Microsoft et le FAT: on paye et ils nous lachent). D'autres font du business à coups de brevets sous-marin qu'on ne peut pas licencier, et si on emploie la technologie, ils attaquent. Ce sont des requins du système de brevet, comme I4I qui avait attaqué Microsoft il y a peu sur son logiciel Word.
          • [^] # Re: Apple

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu parles de brevets « sous-marin » mais lui parle de possibilité de l'ayant-droit de ne pas attribuer de licence à tel ou tel demandeur de façon arbitraire.
            • [^] # Re: Apple

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Oui.

              Avec un peu de recherche, les refus d'attribution de licence de brevet sont courants. Il faut alors aller en cour de justice pour tenter de forcer l'attribution (en particulier si le refus est anti-compétitif). Pour les curieux, on peut voir les cas suivants:

              CSU (Cour supreme américaine) v. Xerox
              La cour américaine a donné raison à Xerox pour son refus de licence. C'est le précédent judiciaire qui fait référence dans les tribunaux Américains.

              et Image Technical Service v. Eastman Kodak Co.
              Refus de licence anti-concurrentiel. Le procès a forcé Kodak à licencier ses brevets.

              Source: http://www.ftc.gov/opp/intellect/020501kirsch.pdf
              Aussi: http://www.patenthawk.com/blog/2008/09/refusal_to_license.ht(...)
            • [^] # Re: Apple

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Ok moinssez moi, j'ai lu trop vite ; il dit juste que le détenteur du brevet peut refuser d'accorder des licences sans préciser si c'est à tout le monde ou à certaines entités en particulier...
    • [^] # Re: Apple

      Posté par . Évalué à 2.

      « cela sert très peu dans les faits »

      En fait selon moi, les deux points critiques où cela est nécessaire:
      - le clavier virtuel. Un clavier multi-point permet d’aller bien plus vite sans craindre d’appuyer sur 2 touches en même temps. e.g : http://www.engadget.com/2009/11/05/iphone-vs-droid-multitouc(...)
      - les jeux. Quand on a pas de boutons physiques (selon un moi un must pour les jeux, mais passons), il est essentiel d’avoir le multi-point pour un semblant de contrôle pour les jeux. Le trackball et l'accélérometre aident mais ne résolvent pas le problème.
      • [^] # Re: Apple

        Posté par . Évalué à 6.

        Oui, car j'ai vu un utilisateur de l'iphone essayer de zoomer/dezoomer en utilisant le multi-point et en ayant qu'une seule main de libre.

        Et bien, c'était très marrant. :)

        Depuis, je suis un peu plus critique sur cette fonctionnalité vendu par apple (et les fanboys) comme ultra révolutionnaire.
        • [^] # Re: Apple

          Posté par . Évalué à 5.

          déjà à la base, rien que le touch screen only, c'est une aberration.
          • [^] # Re: Apple

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            Ca se voit que tu n'as pas esssayé d'iPhone, de HTC Magic (ou autres).

            « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

  • # La fine fleur du journalisme

    Posté par . Évalué à 9.

    Je tiens réellement à vous livrer une analyse du site de référence pour les daicideurs parce que ca le vaut bien.

    C'est objectif, fouillé, sourcé, et tout et tout. Du grand professionnalisme.
    Avec ca on comprend tout sur le pourquoi du comment de la stratégie de Google avec son Nexus One.

    http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-nexus-one-(...)

    Mais pour que vous ne restiez pas sur votre faim je vous livre quelques extraits:


    Mais voilà, Apple a rapidement compris que l'avenir de l'iPhone passait par une large distribution (et non par l'exclusivité proposée à quelques grands opérateurs), un virage pris au moment où le groupe commercialisait la version 3G de son mobile.

    Souvenez-vous c'est Apple qui a été audacieux sur ce coup là et les concurrents d'Orange n'ont rien à voir là-dedans
    http://www.zone-numerique.com/news_4131_iPhone_Bouygues_fait(...)
    http://www.zone-numerique.com/news_5787_iPhone_Fin_de_l_excl(...)
    C'est beau de voir comment on peut transformer un camouflet en stratégie visionnaire.


    Toutes ses initiatives, souvent présentées comme des armes anti-Microsoft, étaient alors saluées unanimement. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le groupe est devenu la cible de nombreuses critiques et son image n'est guère meilleure que celle de Microsoft.

    Mouhaha !!
    L'image auprès de qui exactement ? du gvt francais (cf.mission zelnik) mission et quelques éditeurs qui craignent pour leur business.


    Autre risque pris par Google : son positionnement tarifaire aligné sur celui de l'iPhone d'Apple alors qu'il accuse encore quelques lacunes comme l'absence de capacité multitouch. Quel est alors l'avantage concurrentiel de Google ?

    On lui dit que c'est pas un pb de capacité mais de brevets ?
    Par contre le fait que l'iphone ne soit que monotâche n'est pas un avantage concurrentiel,
    Pour le reste voyons voir:
    http://www.billshrink.com/blog/nexus-one-vs-iphone-droid-pal(...)
    Android=2449$ vs Iphone=3799$

    M'est avis que le journaliste doit être totalement impartial.

    Au fait seulement 2500$, pour faire joujou avec un téléphone qui fait même pas dring.
    Je dois vraiment être un sociopathe pour ne pas avoir de mobiles aujourd'hui moi.
    • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

      Posté par . Évalué à 4.

      J'en ai raté quelques-unes alors je ne résiste pas:


      Seul élément plaidant en faveur du Nexus One : de nombreux abonnés mobiles américains semblent prêts à l'acquérir pour ne pas avoir à changer d'opérateur car s'ils sont tentés par l'iPhone, ce dernier est seulement distribué par AT&T. Mais ce qui veut dire aussi que, dès que le smartphone d'Apple pourra être vendu par les autres opérateurs mobiles américains, Google aura beaucoup de soucis à se faire.

      Ben merde alors, moi qui croyait qu'Apple avait "rapidement compris que l'avenir de l'iPhone passait par une large distribution (et non par l'exclusivité proposée à quelques grands opérateurs)"
      Et ils n'auraient pas amorcé ça sur leur plus grand marché.
      Surement que les autres opérateurs ont gagné un procès pour ne pas se faire refiler l'Iphone.
      En fait non, ces grands stratèges savaient déjà que Google allait se lancer et attendait le moment propice pour enfoncer le clou.
      Sont fort chez Apple. L'art de la guerre !

      Et la meilleure pour la fin:
      En gras au début:
      Google a opéré un revirement stratégique majeur au point de concurrencer les constructeurs ayant opter pour sa plateforme Android.

      Vous croyez que je peux envoyer mon CV.
      Parce que les journaux DLFP ca eut payé, mais ca paye plus.
      • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

        Posté par . Évalué à 1.

        Google a opéré un revirement stratégique majeur au point de concurrencer les constructeurs ayant opter pour sa plateforme Android.

        Vous croyez que je peux envoyer mon CV.

        Allez, parce que tu cherches les coups la, autant le reste est sujet a discussion, autant la...

        probablement, envoies ton cv, si j'en croit et attendait le moment propice pour enfoncer le clou.
        ainsi que Je dois vraiment être un sociopathe pour ne pas avoir de mobiles aujourd'hui moi.

        t'as l'air de faire des fautes toi aussi, donc je pense que tu peux postuler.
        :)
    • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

      Posté par . Évalué à 1.

      D'un autre cote, tu simplifies a l'extreme et prend des raccourcis.
      C'est a se demander qui est le plus presse entre le journaliste et ton analyse faite a l'emporte piece.

      Pour l'exclusivite, t'as pas l'air de comprendre que c'est un un bras de fer entre apple et operateur.

      Les operateurs sont tres interesses par le telephone, mais sous condition d'exclusivite, ca les demarque tres fortement de la concurrence.

      Apple n'est pas interesse par l'exclusivite: ils preferent vendre aux client d'at&t, t mobile et verizon plutot qu'a seulement at & t. Sont pas completement debile non plus, ils vendent des telephones, se limiter volontairement a un tiers du marche, c'est un peu gland, tu crois pas?

      Apple n'a aucun interet a donner sur le long terme une exclusivite a at&t (orange ou qui vous voulez).
      Ca aide un chtouille au debut, vu que ca cree un peu de buzz, et donne ce cote "rare" mais ca passe tres vite (l'iphone a deja 2+ ans) et est totalement inutile, meme mauvais pour apple, maintenant que la reputation de l'iphone est tres bien etablie (et comme le dit l'article qui n'est pas tant a cote de la plaque que tu le pretend, ca correspond a peu pres a la sortie du modele 3g).

      Mais apple debarquant sur le marche du telephone, ils ont par contre besoin d'un reseau de distribution, et du support de l'arnaque des "telephones gratuit avec un abonnement de 12 ans qui fait que tu payes 6 fois ton telephones sur l'engagement".
      Les gens preferent donner un euro par jour pendant 1000 jours qu'une fois 100 euros, va comprendre, ca les regarde apres tout.
      Bref, du coup, ils ont besoin de l'aide de la mafia des operateurs.
      Et ils ont pas grand chose pour fait pencher la balance de leur cote (l'iphone etant totalement inconnu a l'epoque, c'est dur de poser ses couilles sur la table).

      Et c'est la ou les operateurs tenaient apple par les coucougnettes, avec contrat d'exclusivite sur une longue periode (ton article parle de 5 ans pour orange).

      C'est un peu la meme chose qui s'est passe avec le music store: apple avait besoin des majors pour commencer.
      Les majors ont impose les drm.
      Apple n'etait pas en position de dire quoi que ce soit, alors ils ont foutu du drm a reculons, parce qu'ils pouvaient pas faire autrement.
      Et ils ont grandi. Et steve jobs a commencer a gueuler comme un putois que les drms (des majors, pas le lien ipod=>itunes=>itms, evidemment, faut pas pousser non plus) c'est mal, mmmm'voyeez?
      Et comme ils pesent sur la balance (t'entends?!? dedicace au roi heenok), la pression populaire aidant, ca a finit par basculer et l'itms est maintenant drm free.

      Attend la fin du contrat d'exclusivite entre at&t et apple, tu vas voir l'iphone debarquer en grandes pompes chez tmobile et verizon (quoique eux zont des pb techniques a resoudre apparement).
      Parce qu'ils sont pas (completement) con et se rendent bien compte que si at&t, verizon et tmobile vendent le telephone, ca fait un marche/reseau de distrib 3 fois plus grand que si c'est juste at&t.
      Surtout vu la gueule de la couverture 3g face a celle d'at&t (qui, je tiens a le preciser, n'arrive pas a couvrir decemment en gsm mon appart alors que j'habite dans une region tres demandee et upscale d'une ville de 18 millions d'habitants, c'est fort quand meme, a se demander ce qu'ils branlent chez at&t, a part des mamouths).

      Concernant le TOC, le prix du plan chez AT&T est incorrect, c'est pas 149 mais 129 en unlimited.
      Ca fait deja presque 500 dollars, et ramene l'iphone a 3300 en max.
      Le plan minimum est quand a lui a 69 non pas a 89, ce qui ramene donc le prix minimum de l'iphone a 1860 sur 24 mois.
      cf http://www.wireless.att.com/cell-phone-service/specials/ipho(...)

      Je me suis pas amuser a aller verifie les chiffres chez tmobile ni verizon, donc c'est potentiellement moins cher que ce qu'il annonce aussi.

      La ou je ne peux que te rejoindre par contre, c'est que je suis sidere par les montants que certains mettent dans un telephone juste pour avoir google maps dans une ville qu'ils connaissent comme leur poche.
      • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

        Posté par . Évalué à 4.

        À vous lire Apple est une victime de la main invisible du grand marché capitaliste (j’aurai pu juste dire « des opérateurs » mais vous conviendrez que ça en jette moins:).

        Ils ne la donnent pas l’exclusivité, ils la vendent, comment estiment-t-ils son coût ? Au hasard… je dirai que le manque à gagner induit par l’exclusivité est une bonne base. Et si l’opérateur veut l’exclusivité il n’a pas intérêt à descendre trop bas… enfin moi je dis ça, je dis rien, vous dites vous même que les opérateurs le voulaient ce téléphone, donc c’est plutôt Apple qui aurait été en position de force. De base, si l’exclusivité était si couillon les opérateurs n’avaient aucun moyen de pression sur Apple pour l’y obliger (enfin si! le flouz, mais Apple évalue alors ce qui lui rapporte un maximum).

        Ah! et ils ne perdent pas pour autant le marché des autres opérateurs, celui qui veut un iiii-phone l’aura : il ira chez l’opérateur qui a l’exclusivité. Raison qui aurait tendance à augmenter le prix de l’exclusivité, surtout quand on connaît la puissance commerciale d’Apple (et un fan-boy d’Apple, on la lui fait pas, il sait très bien que si ça n’est pas du Apple, le design est pourri).

        Conclusion : Apple l’a choisit l’exclusivité ! Et il ont bien été contraint de l’abandonner.
        • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est en anglais mais ca vaut le coup http://abovethecrowd.com/2010/01/05/android-or-iphone-wrong-question/
          Les stratégies de google et apple me semblent un peu floues. M'enfin je suis sur qu'ils savent, ou presque, ce qu'ils font.
          L'achat d'admob par google, ok, logique, c'est leur business. L'achat de quatro wirless par Apple?
          Google qui fait android??? quand ils ont fait ça je me demandais vraiment pourquoi, maintenant leur stratégie me parait un peu plus claire.

          Tout ça pour dire qu'apple et google sont deux compagnies qui n'arrêtent pas de me surprendre.

          Pour revenir au sujet de l'exclusivité d'apple il y a quelque chose à prendre en compte aussi: l'exclusivité permet de garder des marges hautes. si l'appareil n'est plus exclusif à un opérateur alors apple ne pourra plus exiger, si facilement, une part des revenus données, voix, et autres à l'opérateur. Donc je suis pas sur qu'ils soient si fana que ca du fait d'abandonner le modèle "exclusif"
        • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

          Posté par . Évalué à 1.

          c'est un point de vue qui se tient aussi (et qui est un peu plus etoffe que le message initial tout de meme, merci pour ca).

          Deja, je qualifierais pas apple de victime sur l'iphone :) C'est un grand succes, faut pas pousser non plus.

          enfin moi je dis ça, je dis rien, vous dites vous même que les opérateurs le voulaient ce téléphone, donc c’est plutôt Apple qui aurait été en position de force.

          Pas forcement. Les operateurs vendent des minutes, pas des telephones, c'est pas le fond de leur business.
          Un telephone en non exclusivite, bahpf, c'est juste un telephone de plus dans le catalogue, rien de fancy.
          Une telephone en exclusivite, ca les demarque de la concurrence, surtout que le telephone en question est l'iphone.

          Ah! et ils ne perdent pas pour autant le marché des autres opérateurs, celui qui veut un iiii-phone l’aura : il ira chez l’opérateur qui a l’exclusivité.
          Oui mais non. Certains acharnes le font, mais c'est un truc courant quand meme "je prendrais bien un iphone mais je suis chez bla".

          Et le marche pro, lui tu le feras pas change d'operateur pour avoir un telephone. Et il est costaud, ce marche.

          et un fan-boy d’Apple, on la lui fait pas, il sait très bien que si ça n’est pas du Apple, le design est pourri
          C'est lourd de qualifier tout ceux qui n'insultent pas apple de fanboy. Oui, j'aime bien les produits apple parce qu'ils ont souvent un merite technique et/ou esthetique, ca m'empeche pas de garder un sens objectif et de reconnaitre les defauts desdits produits.

          Si on te suit, ya 20 000 000 de fan boy qui ont achete un iphone.
          Et 200 000 000 de fan boys qui ont achete un ipod. Ca commence a faire un peu gros tu crois pas?
      • [^] # Re: La fine fleur du journalisme

        Posté par . Évalué à 5.

        les operateurs tenaient apple par les coucougnettes

        Loin de là ! Les négos ont été serrées à l'époque du lancement de l'iPhone, et AT&T n'a emporté le morceau qu'en se pliant aux conditions d'Apple parmi lesquelles :
        - interdiction de subventionner l'appareil (pour ne pas déprécier sa valeur subjective aux yeux du public)
        - reverser une part du montant du forfait à Apple (et pas une petite part, 30% iirc !), ce qui revenait pour Apple à faire rentrer du fric sans rien faire... pas mal, non ?
        Ce qu'Apple a réussi à obtenir aurait relevé de la science fiction pour n'importe quel autre constructeur. Le rapport de force est donc dès le début bel et bien en faveur d'Apple, et le choix de l'exclusivité correspond au modèle économique retenu à l'époque.
  • # Le nom tartre, quoi! :)

    Posté par . Évalué à 2.

    ça fait vraiment sf des années 80, ce qui est normal me diront certains vu la réf.
    Mais quand même, appeler un téléphone "Nexus ONE"...

    Et l'esthétique est plutôt impersonnelle... j'aimais bien la tronche du G1.

    De toute façon, un téléphone sans clavier physique, sans moi!
    ça se justifie encore plus en ces temps de gèle vu que le tactile est neutralisé par les gants.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.