Journal Bulle d'idée attrapée : une expérience collaborativo-informatico-scientifique

12
21
déc.
2016

Cette nuit, une bulle d'idée planait aux environs de mon appartement, je l'ai attrapé et ça a illuminé ma nuit. Un spoiler, ou teaser, je sais pas :

spirale dans la fractale de Mandelbroot

coquille d'escargot

On sait depuis longtemps (enfin, on, je veux dire eux, ou nous, ou ptete encore lui), par exemple depuis Alan Turing que les maths peuvent reproduire des structures du vivant.
Arbres générés par des L-Systems
On sait depuis encore plus longtemps que le vivant est un réservoir incroyable de structures différentes et toutes plus impressionnantes et complexes les unes que les autres :
Quelques coquilles de Wikipédia

La deuxième constatation, comme le spoiler est supposé le montrer, c'est que de manière assez inattendue sans doute, c'est qu'il n'est pas si complexe de trouver de manière mathématique un énorme réservoir de diversité de forme et de complexité : les fractales, par exemple et pas des moindres l'Ensemble de Mandelbrot que la majorité des lecteurs de ce site devraient déjà connaître. L'avantage de ces figures c'est qu'il est extrêmement simple de les générer avec des ordinateurs.

La troisième constatation, c'est qu'il est presque ludique d'explorer des fractales et de chercher les formes qu'on pourrait y trouver. La quatrième, c'est que montrer ces trucs à des littéraires finis réfractaires aux maths est capable de leur décrocher la mâchoire.

J'en arrive enfin à l'idée ultime : il est avec les technologie actuelle possible de créer un jeu collaboratif qui consisterait à rapprocher des formes naturelles (ou pas d'ailleurs) avec des parties de l'ensemble de Mandelbrot, un peu comme on peut rajouter des photos géolocalisées à des cartes du monde. Ce serait à la fois ludique, avec un jeu d'exploration, parcourir un fractale c'est un peu comme découvrir un univers, et avec des vertus pédagogiques. Je pense qu'il y a moyen de fédérer une communauté assez mélangée autour de cette idée, et j'adore le mélange des genres - maths, collaboratif, informatique, biologie, pédagogie ou art.

J'adorerai que cette bulle d'idée soit féconde et génère pleins d'autres bulles.

  • # Et les algorithmes d'auto organisation ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Il y a probablement beaucoup à faire, aussi, avec les Automate_cellulaire qui, avec les fractales permettent d'expliquer beaucoup de structures du vivant

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Une chose à la fois :) Les automates cellulaires, c'est cool, mais "le jeu de la vie" à beau s'appeler jeu, ça n'a pas le même effet sur les non geeks. Trop austère ?

      Mais oui, un des trucs que toutes ces figures ont en commun c'est la notion d'itération qui est au coeur : on prend une règle (formule pour les fractales, règle d'évolution des cellules pour les automates) et on l'applique sur un état pour générer un autre état, on la réapplique un certain nombre de fois itérativement.

      À l'extrême, ça marche aussi pour le vivant : on prend les lois de la physique comme règle, on prend l'ADN qui représente un état, et on génère un autre ADN. Informatiquement, l'ADN peut se voir comme un une chaîne de nombre. On pourrait par exemple le coder dans un nombre rationnel entre 0 et 1 avec un nombre fini de décimale, qui peut être arbitrairement grand - à la limite, un nombre réel quoi. En simplifiant outrancièrement et en ignorant l'environnement, on pourrait faire le rapprochement entre la complexification de l'ADN par le rallongement des chromosomes et le zoom de l'exploration de l'ensemble de mandelbroot, quand on zomme, on rajoute des détails et de la complexité, et des décimales aux nombres qui servent à décrire la zone sur laquelle on veut dessiner la figure.

      • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 21/12/16 à 10:59.

        Les automates cellulaires, c'est cool, mais "le jeu de la vie" à beau s'appeler jeu, ça n'a pas le même effet sur les non geeks. Trop austère ?

        Les possibilités sont pourtant variées : diverses solutions de pavage (pas seulement des carrés, mais aussi des triangles, des hexagones, des pavages plus complexes, etc.), plus ou moins de dimensions, plus ou moins de couleurs, des règles plus compliquées. Avec des règles relativement basiques et quelques couleurs, tu arrives à donner une impression de feu de forêt par exemple (des pixels verts qui se multiplient jusqu'à ce que des oranges les convertissent en pixels rouges puis noirs) ou une simulation basique de météo. C'est bien parce que c'est un peu « austère » ou limité que c'est plutôt facile à prendre en main pour commencer à jouer, que les essais sont rapides, etc. Mais oui ça a le petit côté désuet du 8 bits pixellisé (en même temps, minetest fonctionne, la tortue du logo a connu de grandes heures et tous les pixels naissent libres et égaux, angles droits).

        Par rapport à ton idée, si on était capable de reconnaître automatiquement que non pas une image ressemble au final à une autre, mais que la structure d'une image ressemble à la structure d'une autre, alors on aura fait de grands progrès en reconnaissance de formes, les IA battraient les humains au captcha ou au go (oh wait…) et on pourrait trier automagiquement le pertinent de l'inutile.

        • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben dans Minecraft, il y a des poules, des cochons, des pieuvres et des zombies. Je crois que rien que ça disqualifie totalement la comparaison avec le jeu de la vie en terme d'austérité ;)

          • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Des zombies dans un jeu de la vie ? Ça devient n'importe quoi l'immatériel :).

          • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

            Posté par . Évalué à -1.

            [digression minecraft] J'ai vu dans cette animation http://htwins.net/scale2/ que la taille d'un monde de minecraft est du même ordre de grandeur que la planète Neptune…. vous pensez que c'est vrai ?
            [/digression]

            • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

              Posté par . Évalué à 1.

              On sait pas, personne n'est encore allé au Bord du Monde. Des légendes prétendent que quand on y va on gagne un pouvoir de téléportation. D'autre prétendent qu'on tombe et qu'on respawn.

            • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 21/12/16 à 22:07.

              J’ai eu ma petite période minetest, c’est marrant mais ça m’a lassé…

              Pour minecraft je ne sais pas mais pour minetest c’est un cube d’environ 60 km de côté en considérant que le voxel (ie: le cube le plus petit) fait 1 mètre cube.

              http://wiki.minetest.net/FAQ/fr#Quelle_est_la_taille_de_la_carte_.3F

              Donc non, pas la taille de Neptune mais la taille d’une grande grande agglomération…

              Sur deux serveurs que j’avais testé, en mode « création », un gros et un petit… on peut dire qu’il y a de la place, malgré que chaque utilisateur puisse réserver une ou plusieurs zones…

              En retournant voir il y a peu j’ai pu observer que mes constructions étaient toujours là et que des gens s’en occupaient, malgré que j’ai fait le boulet sur un des serveurs, à construire collé à la création de quelqu’un d’autre…

            • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 22/12/16 à 20:34.

              En général, on appelle les "Far lands" les limits du monde de Minecraft. La génération devient complètement dingue et des bugs apparaissent.

              A partir de X/Z ±34 359 738 368, les machines 32 bits seront out of memory et à X/Z ±9 223 372 036 854 775 807, il n'y a plus personne en 64 bits.

              En considérant que 1 bloc = 1m, on obtient une superficie de :
              Pour une machine 32 bits : 1.18059162071741 * 1018km2 (2 fois la surface de Neptune)
              Pour une machine 64 bits : 8.50705917302346 x 1034km2 (4 fois la surface de Neptune)

              Et ça ressemble à ça les Far Lands :

              Far Lands

              Far Lands 2

              Far Lands 3

              Pour plus d'infos :
              http://minecraft.gamepedia.com/Far_Lands

              La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

          • [^] # Re: Et les algorithmes d'auto organisation ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Minecraft est libre?
            En plus, minecraft est fait en Java, le truc immonde qui bouffe un maximum de cpu pour afficher de la 3D (à moins que Java sache utiliser l'accélération matérielle, ce qui serait enfin une bonne chose)

            Il existe Minetest qui est libre.
            Minetest utilise OpenGL, un peu de CPU et une bonne carte graphique suffit.

  • # en mode seventies

    Posté par . Évalué à -4.

    Titre de l'image

    • [^] # Re: en mode seventies

      Posté par . Évalué à 3.

      J’aime bien. C’est de qui, tu le sais ?

    • [^] # Re: en mode seventies

      Posté par . Évalué à -6. Dernière modification le 23/12/16 à 06:19.

      Hmmmm… J'ai trouvé une chanson qui va te plaire, c'est du groupe FIREBALL FC :
      « Dr Gonzo » (Live!), tiré de l'album « French melancholy ».
      Vas-y, toi qui es chez toi, ose : clique, déguste… Et danse ;)

      • [^] # Re: en mode seventies

        Posté par . Évalué à -5. Dernière modification le 23/12/16 à 06:30.

        T'as cliqué et ça n'a rien donné ? Pas grave, t'as droit à une deuxième chance (moi aussi, ouf !) :
        « Dr Gonzo ».
        /me fait ce qu'il peut pour faire bouger les moules<     ———> []

  • # Certes :o

    Posté par . Évalué à 3.

    J'en arrive enfin à l'idée ultime : il est avec les technologie actuelle possible de créer un jeu collaboratif qui consisterait à rapprocher des formes naturelles (ou pas d'ailleurs) avec des parties de l'ensemble de Mandelbrot, un peu comme on peut rajouter des photos géolocalisées à des cartes du monde.

    Oui d'accord mais pourra-t-on les éviscérer instantanément ? :o

    splash!

    • [^] # Re: Certes :o

      Posté par . Évalué à 3.

      Ya moyen, faudrait décider si le mapping image/fractale est bon. On peut imaginer plusieurs classes de mapping :

      • le mapping exact, genre t'as trouvé exactement la spirale du coquillage
      • le mapping "ya de l'idée" genre c'est pas mal mais il manque un truc
      • le mapping "note artistique", genre ça colle pas du tout mais le résutat est marrant / joli / intéressant
      • le mapping "éviscération instantanée", genre tu juges qu'il y a rien du tout et que c'est une erreur ou une arnaque. Je te laisse le choix de l'animation.

      Faudrait genre une phase ou un utilisateur propose un truc, dans un mode "bac à sable" et se soumet à la sagacité de la communauté.

      • [^] # Re: Certes :o

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/12/16 à 22:31.

        Les brocolis, coquilles d’escargot et autres flocons de neige vaudront peu de points, par contre les licornes et têtes de gens célèbres donneront des bonus monstrueux ?

        Est-ce qu’on a pas tendance au contraire à voir toujours la même chose en parcourant une fractale ?

        D’ailleurs pour la fractale de Mandelbrot ça a déjà été commenté :)

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemble_de_Mandelbrot#Un_zoom_comment.C3.A9

        En zoomant d’avantage on va retomber sur les mêmes choses…

        Bon, je joue en premier (parce que) :

        Mandelbrot fractal

        C’est un kiwi obèse vu du dessus.

        • [^] # Re: Certes :o

          Posté par . Évalué à 3.

          Euh non, le zoom de 60 milliards est un zoom de 60 milliard, pas un truc qui boucle, d'ailleurs le point d'arrivée est très différent du point de départ. Il y a un certain degré d'autosimilarité entre les structures, mais les variations sont infinies et les structures ne sont jamais identiques (ou le existe-il un nombre infini de structure identiques mais la probabilité que deux structures prises au hasard soient identiques est nulle ?).

          Mais le truc ce serait de superposer une vraie photo de kiwi. Genre les images pourraient être proposées comme défi par la communauté. Tu proposes un kiwi et le premier qui trouve une zone appropriée gagne.

  • # science vs livres

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pourquoi opposer ainsi les gens "littéraires" et les gens "matheux" ?
    Les gens qui se disent littéraires sont avant tout réfractaires aux maths avant d'être vraiment littéraires, et d’expérience les matheux sont en général plus à l'aise avec les mots. Il faut de la logique pour faire des maths, il en faut aussi pour bien écrire et bien s'exprimer.

    • [^] # Re: science vs livres

      Posté par . Évalué à 5.

      Ah mais j'ai pas opposé les deux, j'ai parlé spécifiquement des purs littéraires réfractaires aux maths :) C'est une conjonction logique qui concerne ceux qui sont à la fois purement littéraires (littéraires finis) et réfractaires, pas une implication du style "tous les littéraires sont réfractaires aux maths".

      • [^] # Re: science vs livres

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ce que je voulais dire c'est qu'un pur littéraire ne peut pas être réfractaire au math.

        • [^] # Re: science vs livres

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense que ta théorie est contredite par la réalité :) "Ne devrait" marcherait ptete :)

          • [^] # Re: science vs livres

            Posté par . Évalué à 4.

            Disons que l'on ne sait pas trop ce qu'il faut entendre par pur littéraire.

            Mais des littéraires (si l'on entend par là des personnes qui ont suivie des études dites littéraires) qui étudient l'informatique et les mathématiques, cela existe indubitablement. Lorsque j'étais encore étudiant, j'ai suivi une formation intitulée : Logique mathématique et fondement de l'informatique. Parmi les étudiants, la grande majorité était issue d'un cursus de mathématique, mais certains venaient de la philosophie. En particulier une étudiante, détentrice d'un bac littéraire et d'une maîtrise de philosophie, qui, au cours de sa thèse, enseigna l'algorithmie et la programmation en faculté.

            Il y a aussi, par exemple, Baptiste Mélès, auteur d'un article sur le site images des maths du CNRS (article qui traite de l'implémentation d'un algorithme de division sur une machine à registres limités, plus connu sous le nom de boulier) et qui, d'après son curriculum vitae, a eu un bac L, est passé par une prépa littéraire, a fait l'ENS, une licence en lettres modernes…

            Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.