Journal Freebsd reçoit une peu de thunes.

60
17
nov.
2014

Tiens ! J'avais déjà parlé pognon pour un autre bsd.

La fondation Freebsd vient de recevoir une coquette somme de la part du PDG et cofondateur de WhatsApp : Jan Koum. Le don est en effet d'une valeur de 1 000 000 $. Don qui représente la plus grosse donation par une simple entité depuis sa création il y a une quinzaine d'années.

La fondation réfléchit maintenant à se servir au mieux de cette argent si soudain.

  • Une partie de la donation devrait être investie pour la gestion du long terme.
  • Une autre partie devrait être investie afin d'accélérer le développement de Freebsd.

On peut lire (ou pas) sur le facebook de Jan Koum :

"Last week, I donated one million dollars to the FreeBSD Foundation, which supports the open source operating system that has helped millions of programmers pursue their passions and bring their ideas to life. I’m actually one of those people. I started using FreeBSD in the late 90s, when I didn’t have much money and was living in government housing. In a way, FreeBSD helped lift me out of poverty – one of the main reasons I got a job at Yahoo! is because they were using FreeBSD, and it was my operating system of choice. Years later, when Brian and I set out to build WhatsApp, we used FreeBSD to keep our servers running. We still do. I’m announcing this donation to shine a light on the good work being done by the FreeBSD Foundation, with the hope that others will also help move this project forward. We’ll all benefit if FreeBSD can continue to give people the same opportunity it gave me – if it can lift more immigrant kids out of poverty, and help more startups build something successful, and even transformative."

Qu'on pourrait pseudo - traduire avec un peu de tolérance par :

La semaine dernière, j'ai donné un million de dollars à la fondation Freebsd qui supporte un système d’exploitation open source facilitant la vie de millions de programmeurs en donnant la vie à leur passion. Je fais d'ailleurs partie de ces personnes. J'utilise Freebsd depuis les années 90 quand je n'avais alors pas beaucoup d'argent pour vivre / survire. En un sens Freebsd m'a aidé à m'en sortir car Yahoo! m'a embauché car leurs serveurs tournaient sur Freebsd. Bien plus tard, Brian et moi ont construit WhatsApp et avons utilisé Freebsd pour faire tourner nos serveurs. C'est encore le cas. J'annonce cette donation pour mettre sous les projecteurs le très bon travail de la fondation Freebsd dans l'espoir que le projet continue de prospérer. Cela ne peut être que bénéfique de permettre à la fondation Freebsd de continuer à aider des personnes et des startups comme elle m'a aidée.

http://freebsdfoundation.blogspot.fr/2014/11/freebsd-foundation-announces-generous.html?HN

  • # Super mais seulement 1M ?

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 18/11/14 à 01:07.

    C'est vraiment super pour FreeBSD et le libre en général

    C'est une somme énorme même pour une structure comme FreeBSD donc c'est super mais en même temps je me dis seulement 1M$ ? Alors que Whatapps à été racheter à hauteur de 19Mds$. Bon OK, «seulement» 4Mds en cash et le reste en action FB…

    Du coup, j'espère que se ne sera pas le seul don de la part de Jan Koum.

    • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 18/11/14 à 02:11.

      En même temps, il fait ce qu'il veut de son argent, et rien ne l'obligeait à leur donner le moindre dollar. Il vaut donc mieux apprécier cette belle surprise, à laquelle la fondation ne s'attendait sans doute pas. Maintenant, s'il donne à d'autres projets libres, pas forcément FreeBSD, tant mieux. Mais on ne peut pas non plus compter toujours sur les mêmes personnes.

      Personnellement, je préférerai qu'il y ai plus d'utilisateurs de logiciels libres (aussi bien particuliers, qu'entreprises ou administrations) pour donner régulièrement un peu d'argent aux projets qu'ils utilisent, plutôt que de compter uniquement sur de rares grosses donations.

      • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le souci, c'est que donner de l'argent entraine un petit paquet de complication. Faut faire les comptes, payer des impots, avoir une structure, des salariés pour gérer ça.

        Donc faut avoir de l'argent pour gérer l'argent que tu reçois.

        C'est pas impossible. C'est juste difficile à démarrer pour que ça dure dans le temps.

        Et dans une communauté ou on chante les louanges des développeurs par rapport à tout le reste, forcement, les gens qui font le travail vu comme ennuyeux ( doc, QA, administratif ) sont pas attirés et mise en avant.

        • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pour l'administratif, les différentes fondations (Apache, GNOME, KDE, Document…) ne peuvent pas s'en occuper ? Il existe également des organisations comme la Software Freedom Conservancy ou la Software in the Public Interest (ou alors, je n'ai pas compris leur rôle), pour les projets qui ne peuvent pas être chapeautés par une fondation en particulier.

          Sinon, en ce qui concerne la participation du plus grand nombre à des domaines non techniques, comme la rédaction de documentation ou de traductions, à mon avis, ça dépendra surtout des outils qu'on leur fournira. Pour les traductions, à une époque, il fallait installer des logiciels dédiés, éditer des fichiers .po et que sais-je encore.

          De nos jour, il existe des sites web qui centralisent tout ça. On s'inscrit, on clique sur les chaînes non traduites, on soumet notre traduction, on valide, et c'est fait (voir TranslateWiki, Transifex, Pootle Translate House). C'est à la portée de tout le monde. Dans le même ordre d'idée, il faudrait des outils en ligne, simples et collaboratifs, pour la rédaction de documentation, la soumission d'idées, de remarques, ou de rapports de bugs (et non, bugzilla n'est franchement pas ce qu'il y a de mieux).

          Il faudrait donc surtout créer les outils qui permettront aux gens de s'investir, puis trouver un moyen de leur rappeler qu'ils ont le droit et les moyens de le faire. Parce que c'est triste à dire, mais encore aujourd'hui, la plupart des gens ignorent qu'ils peuvent contribuer à Wikipédia. Alors pour des projets logiciel, c'est pas gagné.

          • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Même pour les traductions, ça reste un travail "dans l'ombre". Dans un cas que je connaît un peu (le projet Haiku), c'est vrai que le travail des développeurs est mis en avant, avec par exemple la boîte de dialogue "à propos de ce système" qui donne la liste des contributeurs pour le moindre patch.

            D'un autre côté, la liste des gens qui contribuent à la traduction du système dans plein de langues n'est pas tenue à jour. Je vais aller le faire de ce pas tiens.

            En ce qui concerne les tâches administratives (aussi bien l'administration système et la gestion de l'infrastructure, que l'administration de l'association Haiku, inc dans notre cas), on en entend parler que quand il y a des problèmes (et hereusement, ça n'arrive pas souvent).

            Le problème n'est pas de rendre ces contributions plus faciles, mais de les mettre en avant autant que les contributions sous forme de code. Sinon, même si c'est facile à faire, ça reste une tâche ingrate dont personne n'aura envie de s'occuper.

          • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 18/11/14 à 23:30.

            Les différentes fondations sont pas ouvertes à tous. Par exemple, apache a un processus spécifique avant d'être accepté, qui requiert d'avoir des commiteurs de sociétés différentes, qui impose de suivre une gouvernance et un processus à part, etc.
            Ça impose aussi la license parfois, ou le sujet. Et je pense que la fondation décide ou va l'argent, pas toi.

            Sur la traduction via des fichiers .po, tu oublies des points. D'une part, installer un éditeur n'est pas extrêmement compliqué, c'est pas le truc le plus bloquant. Les éditeurs sont globalement pas si mauvais à mon gout, et je pense que le plus gros souci, c'est de trouver le fichier ( ie, utiliser un vcs ) et le workflow. Et surtout de l'utiliser sur le soft existant ( ie, compile depuis git, ou déploiement en cas d'application web ).

            Ensuite, il faut pas "juste aller sur un site et voila", il y a aussi tout un travail de prise en compte du vocabulaire, suivre un glossaire pour la consistance ( proxy vs mandataire ), décider pour les raccourcis claviers, comprendre les soucis de pluriels et de substitutions de chaines. Et il faut quelqu'un pour relire ( an kas de fotes ), valider. IE, bien que ça soit ouvert à tous pour commencer, il faut des compétences pour faire une traduction de qualités. Deja, prendre conscience que la traduction, c'est pas simple permet de se rappeler que ç'est une compétence comme une autre qui s'acquiert, et dire "c'est simple sur transifex", c'est un peu nier l'existence des compétences et pas vraiment sympa pour les traducteurs.

            Quand à écrire de la documentation, c'est pareil. C'est pas simple d'écrire de façon claire. Tu as des problématiques amusantes comme avoir un truc visible mais ou tu perds les informations sémantiques ( genre marqué un titre "titre" vs "mettre un titre en gras et en police X ) ou avoir un truc structuré qui permet pas de variation dans le style.

            Je suis plus en accord avec la problématique des rapports de bugs, c'est un excellent exemple. Oui, bugzilla est pas idéal ( on va retirer les soucis sur le fait qu'un autre BTS serait mieux et se concentrer sur les cas ou un autre mode complet d'interaction est mieux ). Mais on l'utilise car on a une préférence pour les codeurs. Ce que les gens veulent, c'est pas rapporter des bugs, c'est communiquer avec le projet pour donner du feedback. Ensuite, que le feedback débouche sur des bugs, c'est autre chose. Et tout ça, c'est un domaine que les boites connaissent, le "service aux consommateurs". Sauf que c'est pas du tout comme ça qu'on le conçoit dans le libre. Tu mets des listes des discussions d'utilisateurs ( par oppositions aux devs, ce qui grave quand même bien la distinction dans l'esprit des gens ), des forums, etc. Mais y a pas de rôles désignés pour s'occuper de ça. Tu as tout au plus des modérateurs de forums, qui sont là pour bloquer les débordements, et qui ont le mauvais goût d'attirer les gens avides de pouvoir et parfois d'attiser les conflits ( cf la charte de freenode ).

            En fait, ça me rappelle cet article ( http://www.laurenbacon.com/women-tech-empathy-work/ ), Les comportements de certains gens dans le libre et certaines startups ont parfois des points en communs, en partie parce que les premiers débouchent sur les seconds.

            Mais oui, faudrait sans doute des nouveaux outils. mais pas que. Il faut aussi revoir l'approche et la perception de la contribution dans le libre en général.

        • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le souci, c'est que donner de l'argent entraine un petit paquet de complication. Faut faire les comptes, payer des impots, avoir une structure, des salariés pour gérer ça.
          Donc faut avoir de l'argent pour gérer l'argent que tu reçois.
          C'est pas impossible. C'est juste difficile à démarrer pour que ça dure dans le temps.

          Je penses que toutes les complications ont été gérées en amont, quand un don d'un tel montant est fait, il y a un travail de fond fait entre le donateur et le receveur pour qu'au moment de l'annonce tout soit réglé. On ne se lève pas un matin en se disant "ah tiens je vais donner un 1M" et entre le café et les croissants poster l'annonce sur facebook.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Super mais seulement 1M ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      871

  • # Quelle classe

    Posté par . Évalué à 10.

    Que j'aimerais connaître un jour le sentiment que procure l'écriture d'un tel message ! Quand on donne un million de dollars, on peut raconter sa vie puis parler d'un truc de barbus complètement inconnu, et tout le monde vous écoute quand même.

    Sinon effectivement le cadeau est très beau et en un sens "mérité" (on devrait voir ça plus souvent dans un monde idéal), mais pas si facile à recevoir.

    • [^] # Re: Quelle classe

      Posté par . Évalué à 6.

      et tout le monde vous écoute quand même.

      Oui, enfin à priori s'il a fait une grosse donation plutôt que plusieurs petites c'est pour profiter de la publicité engendrée pour encourager d'autre a donner pas pour 'raconter sa vie'.

      mais pas si facile à recevoir.

      La fondation FreeBSD a déjà l'habitude de recevoir des donations donc elle a déjà les structures pour, après effectivement un don comme ça est probablement plus compliqué a gérer que les contributions 'habituelles'.

  • # Cool

    Posté par . Évalué à -3.

    Vivement que d'autres projets reçoivent ce genre de dons, certains en ont réellement besoin

    • [^] # Re: Cool

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      FreeBSD aussi en a réellement besoin

      • [^] # Re: Cool

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        D'ailleurs Bapt, qu'allez vous en faire ? Des développeurs à plein temps ? Ce serait une bonne chose d'avoir 2-3 devs à plein temps sur cet argent

        CNRS & UNIX-Experience

  • # Joli...

    Posté par . Évalué à 6.

    Mais ne pas trop se "reposer" dessus non plus ;-) que ca n'empeche pas de continuer a faire des donations, 1 million ou pas …

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.