• # Pas si mauvais que ça...

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0). Dernière modification le 09/08/17 à 15:36.

    La lecture complète de l'article laisse au contraire une bonne part d'optimisme, puisqu'ils (les agriculteurs) ont réussis à faire plier (en partie) le constructeur (il est prêt à leur "vendre" un accès partiel aux logiciels). C'est déjà un premier pas.

    Quand on lit par exemple ce type d'expérimentation : Un agriculteur automatise son tracteur avec du matériel open-source,

    ou encore:
    Quand l'open source permet de fabriquer soi-même son tracteur

    c'est ce genre d'initiative qu'il faut encourager :-)

    Il n'y a pas de mauvais outils, il n'y a que de mauvais ouvriers

  • # Bientôt sur nos véhicules.

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 09/08/17 à 16:56.

    Ce qui arrive au agriculteur arrive bientôt sur nos véhicules personnels, la remise a zéro du compteur de vidange (pour le moment) sur certain véhicule ne peut ce faire qu’avec un ordinateur qui contrôle le bon fonctionnement du moteur (valise), c’est le cas chez Suzuki.

    Il y a malgré tous une astuce pour passer outre et remettre a zéro ce compteur (chuinter deux fils électrique et utiliser les commodo pour effectuer les commandes "avec des couettes""Coluche") mais pour combien de temps ?

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: Bientôt sur nos véhicules.

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      et utiliser les commodo pour effectuer les commandes

      Konami-Combo ???

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Bientôt sur nos véhicules.

      Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

      Il se vend des "valises" de diagnostic auto comme ici
      Arnaque ou pas, je n'ai pas essayé mais ça pourrait effacer des alarmes, remettre à zero certains compteurs etc..

      • [^] # Re: Bientôt sur nos véhicules.

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

        Le problème n'est pas l'accès aux valises mais ce qui fait la raison d'être du "combat" du logiciel libre :
        - l'accès aux specs matérielles : on te vend un bien matériel sans la doc matérielle du produit => tu es lié au constructeur
        - l'impossibilité de casser les protections du soft pour faire ce que tu veux faire (DMCA/DADVSI) => ton matos est lié au contrat de licence d'un bien immatériel.

        Ça se retrouve partout (télévision, véhicules, outils 'pros', téléphonie, informatique…) et que c'est ce qui permet de fidéliser le client (cartouches d'encres e-verrouillées par ex) et ça permet aux constructeurs de proposer des gammes artificielles où le matériel est le même mais les fonctionnalités sont bridées par logiciel (le coup du tracteur bridé par logiciel). Tu as le même matos que ton voisin mais tu n'as pas les mêmes droits dessus car verrouillé par logiciel et tu n'as pas le droit de casser le soft (DMCA)…

        La solution n'est pas de donner accès aux valises mais d'imposer la publication de la doc de l'informatique embarquée à un prix raisonnable (genre ce qu'on a demandé à MS). Ça permettrait le développement et l'utilisation de logiciels tiers et l'ouverture de la concurrence sur deux marchés différents actuellement verrouillables et verrouillés par le constructeur : le matériel et le logiciel.

      • [^] # Re: Bientôt sur nos véhicules.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Arnaque ou pas, je n'ai pas essayé mais ça pourrait effacer des alarmes, remettre à zero certains compteurs etc..

        Mais pas légalement, ni accessible à tous. C'est là tout le problème.

    • [^] # Re: Bientôt sur nos véhicules.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Ce qui arrive au agriculteur arrive bientôt sur nos véhicules personnels,

      Je ne pense pas que la situation si elle est quelque peu analogue soit parfaitement comparable. Les agriculteurs ont une grande habitude de l'interopérabilité des matériels agricole. Par exemple les liaisons tracteur / outil, y compris les liaisons numériques sont normalisées.

      Dans le monde de l'automobile c'est déjà le bordel, chacun fait ce qu'il veut.

  • # Oui faut faire du libre

    Posté par . Évalué à 6 (+7/-1).

    Sinon Gnu/linux n'existerai pas surtout aucun pilote materiel

    l'article est aussi intéressant sur l'avenir de la profession

    « Ils collectent les données de localisation GPS des tracteurs. Ils obtiennent ainsi une cartographie précise de tous les champs cultivés et la trajectoire de chaque machine agricole. » Or, parallèlement, ils travaillent sur la fabrication de robots-tracteurs sans pilote : « Quand ces robots seront au point, ils pourront être déployés très vite. Grâce aux cartes créées avec les données GPS, les robots connaîtront d’avance chaque parcelle, chaque parcours. » En livrant ainsi leurs données, les agriculteurs préparent leur remplacement par des machines autonomes : « Ils sont leurs propres fossoyeurs. S’ils ne résistent pas, ils vont disparaître. »

    • [^] # Re: Oui faut faire du libre

      Posté par . Évalué à 9 (+8/-0). Dernière modification le 09/08/17 à 20:21.

      « Ils sont leurs propres fossoyeurs. S’ils ne résistent pas, ils vont disparaître. »

      Là-dessus je serais + que sceptique : les robots tracteurs ne pourront fonctionner que sur les champs des agriculteurs, avec l'accord des agriculteurs. Ce n'est pas Danone ou Nestle qui va dire du jour au lendemain aux agriculteurs « vous êtes virés, on va utiliser des tracteurs robots pour vous remplacer ». En revanche l'avenir des ouvriers agricoles a l'air assez compromis quand un personne seule pourra piloter plusieurs machines-robots pour faire le job.

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

        De la même façon que beaucoup d'ouvriers ont perdu leur travail avec l'apparition des moissonneuses batteuses

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

        Là-dessus je serais + que sceptique : les robots tracteurs ne pourront fonctionner que sur les champs des agriculteurs, avec l'accord des agriculteurs.

        Ce qu’il dit est quand même juste. Ça ne peut que faciliter la tâche du fabricant de robots, que ses robots-tracteurs fonctionnent bien. S’il veut « convaincre » le propriétaire ou l’exploitant des terres cultivables de louer des robots, plutôt que des gens, pour conduire le tracteur et autres tâches.

        Cela dit, ça va faire disparaître le travail des gens (« robota » est un mot tchèque qui signifie travail…), c’est ce qu’on appel simplement le progrès. Les gens devront toujours continuer à travailler, quitte à élargir la notion qu’ils ont a du « travail »…

        Ça s’est toujours fait, le travail ne disparaît pas (cette enflure), il se transforme. Depuis l’industrialisation dans le domaine des chasseur-cueilleur, puis le dernier piègeur de pika… le dernier grimpeur aux arbres, etc… le dernier passeur de rivière, etc… etc…, les métiers ont changé.

        Déjà les tracteurs mécaniques pour la terre, pas intelligents et automatiques du tout, ça ne date pas de si loin que ça. Quelques générations.

        J’ai lu que Kalachnikov a annoncé des robots de combat complètement autonomes (ie: c’est le logiciel qui peut décider d’ouvrir le feu). Peut-être que bientôt, de véritables drones, sans pilote humain à distance, voleront au dessus de la tête de nos descendants en permanence. Ce sera le progrès.

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

        De même que le robot peintre ne peut pas peindre si l'artisan ne le laisse pas entrer dans son atelier?
        Et pourtant, il n'y a plus un seul humain qui fasse la peinture des voitures de série, non?

        Le jour où gérer une ferme sera à la portées des AI et robots, on verra si Danone et Nestlé ne se lancent pas dans des "super-fermes" imbattables en termes de coûts.

        • [^] # Re: Oui faut faire du libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

          De même que le robot peintre ne peut pas peindre si l'artisan ne le laisse pas entrer dans son atelier?
          Et pourtant, il n'y a plus un seul humain qui fasse la peinture des voitures de série, non?

          Mauvaise analogie. C'est le fabriquant automobile qui payait les peintres. Il a décidé de payer des robots.
          Les robots ne sont pas entrés tout seuls dans l'usine, et les peintres ne « possédaient » pas leur emploi.

          L'éventuel problème avec le stockage des traces GPS est que ça permet au fabricant de débarquer sur le marché avec une offre en avance puisqu'ils ont déjà les données.
          Problème de concurrence (les autres n'ont pas ces données, donc la marche d'entrée est plus grande), problème de consentement, et probablement bien d'autres.
          Après c'est données sont-elles réellement utiles, j'ai un doute. Car si le robot dépend de ces données, alors il ne saura pas éviter un obstacle, ni gérer une modification du champs (plus grand, plus petit, etc).

        • [^] # Re: Oui faut faire du libre

          Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

          De même que le robot peintre ne peut pas peindre si l'artisan ne le laisse pas entrer dans son atelier?
          Et pourtant, il n'y a plus un seul humain qui fasse la peinture des voitures de série, non?

          C’est possible que les fabricants de robots fermiers soient en train de racheter le la terre agricole partout en douce pour faire face à ce refus des propriétaires terriens, pour démarrer leur business, ensuite tu as l’assise (tu possèdes toi-même X% des terres) financière (et même sans ça c’était déjà pas la dèche pour toi…) pour les faire céder.

          • [^] # Re: Oui faut faire du libre

            Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

            Le truc c'est que les propriétaires terrien ne sont pas tout le temps celui qui l'exploite. Pas mal de fermier surtout aux US loue les terres qu'ils cultivent, du coup si le fabricant de tracteur autonome leur loue avec un loyer plus élevé il y a peu de chance que le fermier puisse faire face et se défendre …

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-1).

        Pour connaître un peu le milieu

        Pour être rentable les fermiers augmentent la taille de leurs terres, malgré ça ils sont souvent a la limite (le lait est non rentable etc) donc quand il y a un problème (crise agricole, scandale sanitaire) c'est eux qui trinquent.

        ça serait très simple pour un grand groupe de racheter plusieurs exploitations pour regrouper les terres, et y faire rouler un tracteur autonome.
        D'autant que maintenant vu le prix des machines (les grosses moissonneuse en occasion sont a plus de 180 000€), c'est généralement des entrepreneurs qui viennent bosser sur les terres a la place du fermier

        Il y a déjà des super-fermes au Canada/USA ou en europe de l'Est, avec des champs énorme de plusieurs centaines voir millier d'hectare.
        Les achats de terre en Ukraine est juste énorme, avec la constitution d'agro-holding

        En europe de l'ouest c'est un peu moins le cas car il faut regrouper beaucoup de parcelles, mais en France et en Belgique, t'as le prix de l'hectare qui flambe car c'est un placement très sur (t'auras tjr un fermier pour le louer)

        En Belgique, t'as Albert Frère qui a plus 1000 hectares, ça a bien ralé il y a quelques années car il avait acheté des terrains a 2x le prix du marché…

        Et vu que dans le commentaire du haut, on parle des fermiers qui donnent leurs données. Non, c'était pas un choix.
        Pour éviter les fraudes aux primes, toutes les surfaces cultivée ont été calculé. T'as des mec avec une antenne GPS dans le dos qui ont fait le tour des parcelles pour les mesurer etc. Après l'europe vérifie la présence de jachère via photo sat

        • [^] # Re: Oui faut faire du libre

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

          Les achats de terre en Ukraine est juste énorme, avec la constitution d'agro-holding
          Tiens, ne serait-ce pas rendu possible par les troubles que traversent ce pays ? Qui en profite ?

          (Je crois me rappeler que des projets similaires, en France, par des Chinois, avaient capoté (il faut dire que les SAFER ont un pouvoir certain)).

          Sinon à côté de Nestlé il y a aussi Kraft Foods ou Unilever, qui sont des géants comparables, avant de penser à Danone.

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

        Ce n'est pas Danone ou Nestle qui va dire du jour au lendemain aux agriculteurs « vous êtes virés, on va utiliser des tracteurs robots pour vous remplacer ».

        Danone ou Nestlé va dire "il est trop cher ton blé". Ça suffira à couper court à toute discussion. Le premier qui craque tue les autres. Et le premier qui craque ne sera sûrement pas un agriculteur en effet, mais un fond d'investissement quelconque qui a flairé la martingale.

        • [^] # Re: Oui faut faire du libre

          Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

          mais un fond d'investissement quelconque qui a flairé la martingale.

          A mon avis c'est déjà en train de se faire … il est plus simple de commencer avec des pays "émergents" plus "maléables" pour faire plonger les prix. et quand les agriculteurs européens seront à genoux il sera plus facile de racheter les exploitations.

          Surtout qu'avec des politiciens facile à "berner" on peut faire passer des lois complètement aberrante : prenez l'exemple du purin d'orties

          Tout le monde peut le faire, cela ne coûte quasi rien, c'est efficace comme engrais ET insecticide
          et par dessus tout c'est ECOLOGIQUE sans impact sur la nature

          Ils ont réussi à le faire interdire et ils continuent Lien

          Par contre le round up a mis LONGTEMPS avant d'être interdit …

          (pour les vrais Geeks qui ne connaissent pas le jardinage cette anecdote vous permettra de comprendre …)

          ceci dit j'ai bien des clients qui ont REFUSE d'utiliser ssh (Sécure, Gratuit, sans limite de licence, facile a mettre en place …) et ont préféré une solution propriétaire PAYANTE, limitée et qui a demander plusieurs jours de mise en place.

          Le temps ne fait rien à l'affaire … Quand on est c.. on est c..

          • [^] # Re: Oui faut faire du libre

            Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

            ceci dit j'ai bien des clients qui ont REFUSE d'utiliser ssh (Sécure, Gratuit, sans limite de licence, facile a mettre en place …) et ont préféré une solution propriétaire PAYANTE, limitée et qui a demander plusieurs jours de mise en place.

            Le bon vieux réflexe du : « Si ça coûte aussi peu cher à l’achat il doit y avoir un piège ! » ou bien une autre justification ?

            Je précise bien « coût à l’achat » car évidemment OpenSSH, comme tout logiciel, n’est pas gratuit. Il a un coût total de possession non nul, évidemment.

            La solution propriétaire retenue n’offre-t-elle pas une (voire plusieurs) fonctionnalité qu’OpenSSH n’a pas (ou qui sont fastidieuses à mettre en place) ?

            Quelle est-elle ?

            Il me semble qu’on avait déjà abordé le sujet de ce choix technique dans un autre fil…

            • [^] # Re: Oui faut faire du libre

              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

              Il me semble qu’on avait déjà abordé le sujet de ce choix technique dans un autre fil…

              C'est possible, mais si tu connais un produit qui

              • multi os (linux AIX Windows)
              • connexion sécurisé par clé publique/privée pour chaque intervenant
              • permet de multiples connexions (pas forcement sur le même site)
              • ne bloque pas le réseau de ton poste
              • permet de la translation de port

              même propriétaire …

              Cas concret pour mes collègues :

              je me connectes sur le client 1 : je upload / download des fichiers
              pendant ce temps je me connectes sur le client 2 (sous linux) puis je fais un TSE sur le serveur Windows (voir client Tunnelier pour le paramétrage) et je peu travailler a distance
              je suis connecté via une clé personnelle et une passphrase (on peu me piquer ma clé cela ne suffira pas)
              et un autre collegue peu faire la même chose (limite = bande passante)

              Cerise sur le gateau : le client Bitvise tunnelier (devenu gratuit) pour préparer les décalages de ports pour mes collègues non informaticiens
              Et je dirais même plus : SSH est gratuit

              Avec un client qui a compris (même en environnement windows) on a mis en place le tout en 2 ou 3 h (je sais plus)
              préparation d'un vieux poste sous debian compris + modif de son pare feu + test

              bref si vous avez mieux …

              • [^] # Re: Oui faut faire du libre

                Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                Et je dirais même plus : SSH est gratuit

                Tu y tiens ! :)

                Franchement je suis tout à fait d’accord avec toi. Se priver de SSH… et pourquoi pas de HTTP !

                En plus, je suis presque sûr que la solution proprio est basée sur la lib OpenSSH…

            • [^] # Re: Oui faut faire du libre

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              Le bon vieux réflexe du : « Si ça coûte aussi peu cher à l’achat il doit y avoir un piège ! » ou bien une autre justification ?

              Ça, ou : c'est quoi le numéro de téléphone du support de OpenSSH ? Quoi ? Il n'y a pas de support téléphonique ? Ah bin non monsieur, désolé, ça va pas le faire.

              • [^] # Re: Oui faut faire du libre

                Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                C'est un peu le problème du libre … cela marche trop bien

                si je prends les principaux outils que l'on utilise chez qui je pourrais acquérir du support
                - Oracle Entreprise Linux / RedHat
                - OpenSSH

                Aucun intérêt : une fois j'ai du appeler le support RedHat … ok c'est du lourd, le gars connaissais son produit
                mais une fois en … plus de dix ans

                Non le truc c'est d'avoir un produit de M….. comme chez petimou et du support compétent. cela permet de gagner des pépettes.

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

        Il est vrai que jamais aucun (groupe) milliardaire comme monsanto n'aurait l'idee diabolique de faire du chantage aux agriculteurs et de les forcer a vendre leur terrain qui serait automatise le lendemain…

        Non je ne vois pas comment cela pourrait arriver!

      • [^] # Re: Oui faut faire du libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Ce n'est pas Danone ou Nestle qui va dire du jour au lendemain aux agriculteurs « vous êtes virés, on va utiliser des tracteurs robots pour vous remplacer ».

        Beaucoup d'agriculteurs aujourd'hui ne sont plus des propriétaires mais davantage des exploitants de leurs champs, parfois ce n'est même plus eux qui font la moisson.

    • [^] # Re: Oui faut faire du libre

      Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

      En parlant de robots-tracteurs sans pilote, il semblerait que hacker les voitures autonomes est très facile :

      https://thehackernews.com/2017/08/self-driving-car-hacking.html

      À quand un faux blé dans le champs pour planter le tracteur du voisin :)

    • [^] # Re: Oui faut faire du libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-0).

      On verra bien dans 5 ans quand même les téléphones auront leurs OS complètement open sourcés ^

  • # Les mains libres ?

    Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

    Attendons nous a ne plus pouvoir mettre les mains dans quoi que ce soit dans un avenir présent proche.

    Même pas dans la tronche des constructeurs ? Ah oui… Le "social cooling" oblige à la retenue.

    Ok, ok, j'arrête, mais la chute invite à la chute… Je sors…

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.