Journal L'auto-hébergement bilan de la discussion

Posté par (page perso) .
9
17
sept.
2012

Suite à la news sur l'auto-hébergement et au journal associé, voici un rapide condensé des remarques sur ce sujet:

  • Ca prend du temps, c'est compliqué et nécessite d'administrer un système complexe
  • Ca nécessite de convaincre son conjoint et de laisser allumer une machine h24
  • Les débits internet ne sont pas adaptés
  • Cela engendre des problèmes de sécurité
  • Qu'est-ce qu'il se passe si je ne suis pas chez moi en cas de crash ?
  • C'est un truc de passionné donc pas pour moi
  • On me dit que c'est bon pour ma vie privée, je n'en suis pas convaincus
  • C'est du charabia (serveur, auto-hébergement etc …)
  • Google le fait déjà, pourquoi irai-je m'embêter ?
  • Mon FAI m'empêche de le faire !

Les arguments pour:

  • C'est simple avec une solution intégrée (yunohost, owncloud, qyshare etc …)
  • J'ai toujours accès à mes données
  • Je suis indépendant de la politique commercial de mon hypothétique prestatire (Google, Apple) qui peut changer du jour au lendemain
  • Un coût global qui peut être plus intéressant au final
  • J'échange autant de données que je le veux.

Je suis un défenseur de ces solutions, et reste convaincus qu'il faut adresser ce besoin simplement et efficacement. Le projet qyshare a clairement cet objectif, et je tiens à remercier tous les participants au débat. J'espère que certains d'entres vous essaierons au moins l'une des solutions présentées, car elles sont vraiment très simples à mettre en oeuvre. J'ai installé ce week-end un site qyshare, en 5 minutes sur le PC d'une amie qui rêvait d'avoir son blog sur sa passion pour les bijoux fantaisies mais qui n'avait jamais franchi le pas. Elle est libre de publier ce qu'elle veut quand elle le veut et trouve le système très adapté à son besoin (pour le moment). Son PC restait allumé h24 par defaut car il lui sert de serveur NAS avec ses 3 enfants.

Les projets d'auto-hébergement ont clairement besoin de clarifier leur communication, démystifier certains aspect et répondre à chacune de vos objections. Rendez-vous dans trois mois pour voir si cela sera le cas !

  • # Hmm

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 17/09/12 à 11:57.

    Certains de ces inconvénients n'en sont pas, ou sont partiels :

    • Les débits internet ne sont pas adaptés : c'est faux pour au moins deux services, le courrier et la messagerie instantanée qui doivent de toute façon arriver chez soi d'une façon ou d'une autre.
    • On me dit que c'est bon pour ma vie privée, je n'en suis pas convaincu : ce n'est pas un inconvénient ça, mais un doute sur un avantage !
    • C'est du charabia (serveur, auto-hébergement etc …) : c'est hors de propos ici, nous sommes des utilisateurs intelligents qui savons de quoi nous parlons, je pense.
    • Google le fait déjà, pourquoi irai-je m'embêter ? : ça non plus ce n'est pas un inconvénient mais une négation d'avantage.
    • [^] # Re: Hmm

      Posté par . Évalué à 5.

      Rappelons le contexte du débat:
      ce n'est pas ici le résultat d'un sondage chez les linuxfriens, mais les réactions qu'on peut rapporter de la part d'utilisateurs lambda.

      La démarche de qyshare (et d'autres) et de démocratiser l'auto-hébergement et le rendre accessible à des non-techniciens.

      • [^] # Re: Hmm

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Rappelons le contexte du débat:

        J'ai toujours l'impression qu'il y a un gros mélange de deux choses complètement distinctes :
        - Les outils (et qui l'administre)
        - Le lieu

        qyshare? Mais que la machine soit chez moi ou OVH, c'est le même logiciel dont j'ai besoin!
        Donc déjà, si les "vendeurs" de solution à la qyshare arrêtaient de parler du lieu quand ils vendent leur logiciel, ça sera une grande avancée pour que ce soit mieux compris.

        La démarche de qyshare (et d'autres) et de démocratiser l'auto-hébergement et le rendre accessible à des non-techniciens.

        Voila. Pourquoi "auto"?
        Ca peut très bien être accessible à des non techniciens aussi chez OVH. C'est un mélange des problèmes (et donc des solutions).

        • [^] # Re: Hmm

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En ce qui concerne les softs, c'est sure. Mais lorsque l'on parle d'auto-hébergement, la machine n'a pas forcément vocation à être chez soit. Elle peut-être chez un hébergeur tierce comme OVH où autre. qy.share fonctionne aussi dans ce mode.

          Nous avons juste intégré dans le projet la prise en compte des aspects UPnP et configuration réseau dynamique qui permettent de s'affranchir des soucis de changement d'adresse IP par exemple de certains modem.

          Après parler de lieu sur l'hébergement ce n'est pas forcément un mal. Il y a des avantages et inconvénients dans les deux modes, et il est toujours utile de pouvoir les lister pour mieux les comprendre et les adresser. Mais je suis d'accord avec toi, le lieu n'a pas de lien avec la notion d'auto-hébergement. Ce qui a un lien est plus lié à qui le contrôle sur quoi.

    • [^] # Re: Hmm

      Posté par . Évalué à 5.

      Je suis plutôt d'accord, et de toute façon :

      • C'est un truc de passionné donc pas pour moi
      • On me dit que c'est bon pour ma vie privée, je n'en suis pas convaincus

      Ce n'est même pas un inconvénient, la personne n'a pas envie de s'y intéresser, qu'on ne l'oblige pas !

      Je suis bien sûr 100% pour l'auto hébergement, mais pour ceux qui le veulent et le peuvent.

      C'est un choix qui amène des responsabilités, et demande du temps à y consacrer. Je comprends que tout le monde ne soit pas prêt à le faire.
      Ce n'est pas en listant les avantages apportés qu'on peut faire changer la mentalité d'une personne qui n'en a pas envie, et cela, qu'elle comprenne l'enjeu ou pas.

      • [^] # Re: Hmm

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je pense que l'avantage de lister les inconvénients permet de prendre conscience de ceux-ci et de voir comment les adresser dans la mesure du possible. Je ne pense pas qu'imposer quoique ce soit à quelqu'un soit une solution efficace. Par contre, mieux comprendre ses attentes l'est. Ce qui ressort principalement des débats que nous avons avec les utilisateurs de ce type de solution, c'est:

        • Soit un besoin de vraiment tout faire soit même (dans ce cas une solution full custom)
        • Soit un besoin de rapidité extrême. (je ne veux pas passer de temps à le faire et cela doit pouvoir se faire naturellement).
  • # Environnement

    Posté par . Évalué à 2.

    Désolé de revenir à la charge là-dessus, mais je maintiens cet argument : c'est mauvais pour l'environnement si ça implique l'acquisition/utilisation d'une machine dédiée pour ça (l'argument ne vaut pas dans le cas où tu utilises la même machine pour le bureau et pour ton serveur - ce qui est rare AMHA. Mais dans ce cas la laisser allumée H24 correspondra à une utilisation d'énergie démesurée compte tenu de la puissance de la bête par rapport aux 0.1% de CPU dont elle aura besoin pour le service…) => c'est bien tant qu'on n'est que quelques geeks, mais ça ne passe clairement pas à l'échelle si des millions/milliards de gens se mettent à faire la même chose !

    • [^] # Re: Environnement

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Trois réponses à cela :

      1. cette consommation est faible si on prend une machine optimisée pour peu consommer : de l'ordre de vingt euros par an sur une facture de deux cent ;
      2. cette consommation est nulle pendant les périodes où le chauffage est allumé, puisqu'elle chauffe le local et réduit d'autant la dépense de chauffage ;
      3. cette consommation est plus efficace que dans des datacentres où les besoins de refroidissement dus à la concentration de serveurs doublent la consommation totale.

      Et surtout : les gens qui ont une freebox révolution, une neufbox évolution ou je ne sais quoi de semblable consomment davantage, la plupart du temps pour rien, avec ces décodeurs qui sont de vrais PC.

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par . Évalué à 1.

        cette consommation est nulle pendant les périodes où le chauffage est allumé, puisqu'elle chauffe le local et réduit d'autant la dépense de chauffage ;

        Seulement si tu as un chauffage électrique, d'une part. D'autre part, si tu as investi dans une machine basse conso, cet argument tombe à l'eau, puisqu'une telle machine chauffera très peu.

        cette consommation est plus efficace que dans des datacentres où les besoins de refroidissement dus à la concentration de serveurs doublent la consommation totale.

        Sauf que les machines pour l'auto-hébergement sont systématiquement sous-exploitées.

        Admettons que ces rapports de consommation soient prouvés. Ton serveur mail, va recevoir quoi, 50 mails/jour ? si dans un datacenter tu as tes mails sur une machine équivalente à la tienne qui traite en tout 5000 mails/jour, celle-ci abat le travail de 100 machines auto-hébergées pour la consommation de 2. Le modèle de la mutualisation reste donc 50x plus efficace que son équivalent en auto-hébergement (et 5000 mails/jour, àmha je suis bien en-deçà du vrai ordre de grandeur).

        Et surtout : les gens qui ont une freebox révolution, une neufbox évolution ou je ne sais quoi de semblable consomment davantage, la plupart du temps pour rien, avec ces décodeurs qui sont de vrais PC.

        Rien à voir. Ces boxes servent à se connecter à internet et à avoir la TV, pas à héberger un serveur. C'est pas parce que j'ai un grille-pain surpuissant qu'ajouter un serveur au réseau électrique sera plus éco{log,nom}ique. :)

        Qui plus est, pour quel avantage ? accueillir sur un serveur privé des mails qui ont transité en clair sur tout le réseau, qui sont passés par les relais SMTP de gmail ou <FAI> et/ou dont les réponses vont finir sur les POP/IMAP de ceux-ci (si les mails sont chiffrés, le gain de confidentialité est nul) ?

        • [^] # Re: Environnement

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Que le chauffage soit electrique, au gaz ou au fioul, le resultat sera le meme, un ordinateur transforme en joule de l'electricite, donc sa consommation n'est pas perdu en hiver. Apres c'est vrai qu'elle ne chauffera pas necessairement tout ton logement en raison de sa faible consommation.

          Ton approche sur les mails est vrai, mais elle ne prend pas en compte que les machines sont existantes (on a tous des ordinateurs a la maison qui ne servent a pas grand chose, et il serait temps de les exploiter !). Si on a tous un ordinateur, que les FAI ont tous des ordinateurs, pourquoi ne pas livrer le courrier directement chez toi plutot que de le laisser sur une autre machine ? Ca permet toujours de supprimer l'ordinateur du FAI et sa mega clim.

          Il y a un truc qui me surprend car des que l'on parle auto-hebergement tout le monde se focalise sur les mails, s'est etrange, serait-ce le premier service que vous mettez en route dans ce mode ? De mon cote, ca plutot ete un serveur web et un acces a distance au stockage.

          Le mail est un exemple parmi d'autre. Prenons les photos, pour les diffuser, on a tous utilise Picasa ou un service equivallent. Que se passe-t-il dans ce cas, il faut copier la photo sur les disques de Picasa, la laisser la, et produire le disque qui contient la donnee. Sans compter que la capacite de stockage ne fait qu'augmenter (qui a deja supprime une photo publier sur le web ?). Ca me semble plus sioux avec l'arrivee de la fibre de se pencher comment n'avoir qu'un master d'une donnee et y donner acces en cas de besoin.

          Apres tout pourquoi pas ne pas inventer un systeme pour "reveiller" les ordinateurs en cas de requetes HTTP dessus. (ca existe deja d'ailleurs), et vous resolvez le soucis de conso. Je crois sincerement que l'architecture d'Internet marche un peu sur la tete. Il faut 3 a 5 ans pour developper un soft complexe. Je fais le pari que d'ici la la fibre sera bien deploye (dans les grandes agglo) et qu'il est idiot de ne pas se pencher dessus.

          • [^] # Re: Environnement

            Posté par . Évalué à 2.

            Que le chauffage soit electrique, au gaz ou au fioul, le resultat sera le meme, un ordinateur transforme en joule de l'electricite, donc sa consommation n'est pas perdu en hiver. Apres c'est vrai qu'elle ne chauffera pas necessairement tout ton logement en raison de sa faible consommation.

            Avec de l'électrique, chaque convecteur a son thermostat. Avec les autres énergies, c'est en général plus global (il n'y a pas une sonde par pièce), donc ça va déjà avoir moins d'impact (la chaleur monte et va rester dans la pièce). En logement à chauffage collectif type HLM (en fait c'est surtout ça que j'avais en tête dans mon opposition électrique vs autres;), tu gagnes que dalle car la chaudière chauffe l'immeuble globalement. Mais bon, à la relecture, j'admets que mon argumentation est un peu boiteuse sur ce point. ;)

            Ton approche sur les mails est vrai, mais elle ne prend pas en compte que les machines sont existantes (on a tous des ordinateurs a la maison qui ne servent a pas grand chose, et il serait temps de les exploiter !). Si on a tous un ordinateur, que les FAI ont tous des ordinateurs, pourquoi ne pas livrer le courrier directement chez toi plutot que de le laisser sur une autre machine ? Ca permet toujours de supprimer l'ordinateur du FAI et sa mega clim.

            Parce que nos ordis éteints ne consomment que dalle et qu'un seul ordi de nos FAI gèrent dans une journée plus de mails que le nôtre n'en recevra en une année. Que 50.000 usagers allument leurs ordis dix minutes pour récupérer leurs mail sur un serveur qui les gère tous sera toujours plus efficace qu'avoir 50.000 machines qui tournent en continu.

            Il y a un truc qui me surprend car des que l'on parle auto-hebergement tout le monde se focalise sur les mails, s'est etrange, serait-ce le premier service que vous mettez en route dans ce mode ? De mon cote, ca plutot ete un serveur web et un acces a distance au stockage.

            Les débits sont pourris. J'ai déjà essayé de récupérer un fichier de 2Go sur un NAS perso, j'ai fini par dire «bon, prends ta clé USB la prochaine fois que tu passes» (j'aurais dû laisser ma machine tourner toute la nuit). À moins d'avoir juste un petit site statique, c'est pas une solution.

            De l'autre côté, il y a un moment, j'envisageais de me lancer dans l'aventure et de prendre un raspberry Pi pour y mettre du web statique. Mais quand j'ai fait le calcul du prix de la bestiole+le hdd qu'il faudrait y ajouter, et vu les besoins auxquels ça répond, ça m'aurait couvert plusieurs années de mutu (peut-être plus que la durée de vie de ce genre d'appareil).

            Donc voilà, il y a un problème de dimensionnement. Si tu as de gros besoins, c'est pas adapté, si tu as des petits besoins, c'est pas adapté non plus.

            Le mail est un exemple parmi d'autre. Prenons les photos, pour les diffuser, on a tous utilise Picasa ou un service equivallent. Que se passe-t-il dans ce cas, il faut copier la photo sur les disques de Picasa, la laisser la, et produire le disque qui contient la donnee.

            Pareil que précédemment, tu supposes qu'une machine auto-hébergée est utilisée à 100% de ses capacités, ce qui n'est en pratique jamais le cas (une machine de jeu, ou même bureautique a beaucoup plus de puissance qu'il n'en faut pour gérer des mails ou/et du web familial). À l'inverse, une machine chez ton FAI a de bonnes chances de l'être à l'échelle où il travaille.

            Apres tout pourquoi pas ne pas inventer un systeme pour "reveiller" les ordinateurs en cas de requetes HTTP dessus. (ca existe deja d'ailleurs), et vous resolvez le soucis de conso. Je crois sincerement que l'architecture d'Internet marche un peu sur la tete. Il faut 3 a 5 ans pour developper un soft complexe. Je fais le pari que d'ici la la fibre sera bien deploye (dans les grandes agglo) et qu'il est idiot de ne pas se pencher dessus.

            Mais je ne dis pas que l'idée de l'auto-hébergement en elle-même est débile. C'est juste que dans l'état actuel, c'est pas vraiment avantageux, quelque soit l'angle.

            De plus, si on parle progrès, il faut voir que la réduction de la consommation est une problématique que se posent tous les gros acteurs du net (la facture va être de plus en plus salée). Donc côté data-center, il y aura aussi certainement du progrès d'ici deux ou trois ans, sûrement beaucoup plus que pour l'auto-hebergement (parce que pareil, l'investissement ne se fera pas à la même échelle et qu'eux peuvent se permettre de casser les murs).

            • [^] # Re: Environnement

              Posté par . Évalué à 2.

              De plus, si on parle progrès, il faut voir que la réduction de la consommation est une problématique que se posent tous les gros acteurs du net (la facture va être de plus en plus salée). Donc côté data-center, il y aura aussi certainement du progrès d'ici deux ou trois ans, sûrement beaucoup plus que pour l'auto-hebergement (parce que pareil, l'investissement ne se fera pas à la même échelle et qu'eux peuvent se permettre de casser les murs).

              C'est en effet un point très important. À l'heure actuelle, suivre l'augmentation de la puissance ne pose pas de problème technique ce qui pose problème c'est que quand on crée une machine qui consomme 1MW on dépense un autre 1MW pour la refroidir. Au final le coût énergétique deviens plus important que le prix d'achat. Mais des travaux sont en cours pour diviser par 2 voir plus (par 10 si je ne me trompe pas) la consommation des refroidisseurs.

              En outre il existe un tas de technique pour diminuer la consommation globale. Par exemple Google App Engine va arrêter les VM des appli qui ne sont pas utilisées pendant un certains temps puis les redémarrer au moment où on y accède.

              Tout cela permet des économies d'échelle qui ne sont pas négligeables il me semble.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par . Évalué à 4.

        Bof pas mal de tes arguments sont mauvais:
        -pour (1), tu ne prends en compte que la consommation de l'utilisation, à laquelle il faut ajouter la consommation d'énergie pour fabriquer la machine.

        -pour le "et surtout": les gens qui ont des serveurs personnels ont aussi des box Internet, donc ça s'ajoute.

        (2) et (3) sont plus intéressant, même si pour (3) tu retardes, maintenant les datacentres ne sont plus à du fois 2, même si j'ai du mal à te donner un chiffre: ça varie beaucoup d'un datacentre a l'autre.

        • [^] # Re: Environnement

          Posté par . Évalué à 2.

          pour le "et surtout": les gens qui ont des serveurs personnels ont aussi des box Internet, donc ça s'ajoute.

          Je me demande si ça ne pourrait pas se conjuguer. Personnellement si je me met un jour à de l'auto-hébergement je pense que je chercherais dans cette directement. Une machine qui soit capable de router mon trafic Ethernet et Wifi et faire office de petit serveur web et mail. Je me demande même pourquoi ce genre de solution n'est pas si démocratisée que ça. La plupart des petites machines que l'on trouve sont pas adaptées à ce genre d'usage (généralement ça manque de port Ethernet). Je suis sur qu'une machine pas plus puissante qu'un RasberryPi avec 2 à 4 ports Ethernet et du wifi conviendrait pour des usages simples (en tout cas pas moins que les plugcomputers). Si on y adjoins un modem ADSL ce serait parfait.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par . Évalué à 2.

        Dans une optique d'économie énergétique, tes réponses me semblent carrément à côté :

        cette consommation est faible

        Dans ton exemple, ça représente 10% ! Ce n'est absolument pas faible ! Et c'est sans compter le coût de fabrication et de logistique. Dans une optique de diminution drastique de la consommation énergétique, c'est vraiment pas terrible.

        cette consommation est nulle pendant les périodes où le chauffage est allumé

        Argument complètement stupide pour moi :
        – si la machine ne consomme pas grand chose, elle ne produit pas de chaleur
        – si la machine consomme beaucoup, elle produit de la chaleur. Sauf que la source de chaleur d'une maison moderne peut provenir de source plus écologique que l'électricité.

        cette consommation est plus efficace que dans des datacentres

        Il y a quelques temps Zenitram m'avait corrigé à ce propos, en prenant l'exemple de Google. C'est exactement l'inverse, les datacenters optimisent bien mieux la consommation par machine, peuvent chauffer des bâtiments avec la chaleur dégagée et peuvent parfois avoir des sources d'énergies « vertes », comme un champs l'éolienne.

        • [^] # Re: Environnement

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ce raisonnement fonctionne si l'on considère qu'il n'y a plus de ressources informatiques à la maison, ce qui n'est pas le cas.
          La machine produira toujours de la chaleur, simplement à cause de la loi d'ohm.
          Euh y a quoi comme source plus écologique que l'électricité pour produire de la chaleur ? Ce qui compte c'est la manière dont l'énergie est produite (les pompes à chaleurs doivent être raisonnable), et les dégats que la source énergétique peut faire (cf pétrole).
          Dans un data center, il y a plusieurs étapes de conversion de l'énergie, et même si une partie est récupérée pour chauffer de l'eau, les pertes restent énormes. Ton raisonnement ne tiens pas non plus sur l'éolienne, EDF peut très bien te fournir de l'électricité "verte", où en tant que particulier tu peux avoir une éolienne. Globalement dans un data center aujourd'hui pour 1W consommé par un ordinateur, il faut compter 1W pour l'infrastructure qui va avec.
          Le meilleur moyen de limiter la consommation d'énergie reste de ne pas produire plus que ce dont on a besoin, et d'exploiter au maximum ce que l'on a produit sur un cycle de vie allongé mais raisonnable en fonction des évolutions technologiques. Un exemple aberrant mais parlant, les PC AIO avec écran intégré, plutot bof bof comme approche. Ce que je défends comme approche consiste à dire, vous avez voulu un ordinateur il faut l'assumer et s'en servir, sinon ne l'achetez pas. (pareil pour une tablette, un smartphone etc …).

          • [^] # Re: Environnement

            Posté par . Évalué à 2.

            La machine produira toujours de la chaleur, simplement à cause de la loi d'ohm.

            Mais la chaleur produite par un petit serveur maison est tellement négligeable que ça ne peut servir pour chauffer… Et si tu utilises une machine suffisamment puissante pour chauffer une pièce, alors la laisser allumée en permanence sera très coûteux en énergie. En ayant un serveur ailleurs, cette machine resterait éteinte une bonne partie du jour (la nuit par ex.).

            Euh y a quoi comme source plus écologique que l'électricité pour produire de la chaleur ?

            C'est très très dépendant des configurations, mais on peut citer : maison passive + bois, chauffage solaire, pompe à chaleur, géothermie et sûrement bien d'autre.

            De plus en France, il est totalement contre-productif de chauffer une pièce l'été. Par exemple en Pays de la Loire, tu peux tout à fait te passer de chauffage de avril à octobre…

            EDF peut très bien te fournir de l'électricité "verte

            Tout à fait, c'est un argument faible, et dans la comparaison un datacenter peut très bien se servir sur une centrale à charbon. Mais dire « un datacenter est forcément plus consommateur que des millions de mini-serveur », je veux des preuves. Dans le combat datacenter vs hébergement à la maison, et en prenant des configurations optimisées dans les deux cas, il me semble que l'auto-hébergement sera toujours perdant. Je peux me tromper, et si tu as des preuves je les accepterais volontier ;-)

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par . Évalué à 4.

        cette consommation est nulle pendant les périodes où le chauffage est allumé, puisqu'elle chauffe le local et réduit d'autant la dépense de chauffage ;

        Et est très désagréable pendant les périodes entre le 20 mars et le 15 novembre, où il fait trop chaud.

        Oui, j'éteins mon ordi, ma télé, quasiment tous les appareil qui chauffe quand on dépasse 23 degrés.

    • [^] # Re: Environnement

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 17/09/12 à 15:47.

      Ce raisonnement me semble d'ailleurs fallacieux : on ne peut pas déconseiller une pratique simplement parce qu'elle consomme de l'énergie. Sinon, on devrait également déconseiller d'utiliser des ampoule (ça consomme de l'électricité, beaucoup d'électricité, mieux vaut rester dans le noir), du chauffage central (ça consomme du fioul, la plupart du temps, quelle horreur, mieux vaut mettre pulls, écharpes et mitaines), des véhicules à moteur (mieux vaut acheter un cheval), etc.

      On ne peut pas disqualifier tout progrès technique parce qu'il implique des coûts. Lorsque ces coûts sont déraisonnables — genre aller au travail en ville, à moins de vingt kilomètres de chez soi, en gros 4×4 irresponsable au lieu de prendre le bus, le train ou le vélo — oui, mais pas dans tous les cas, or là nous sommes dans un cas où ce coût est justement assez faible.

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par . Évalué à 8.

        Le gros de la consommation énergétique d'un produit électronique provient de sa fabrication et non de son utilisation (raison pour laquelle je préfère voir un unique serveur dans un data-center qui soit mutualisé pour 500 ou 1000 personnes, plutôt que 500 ou 1000 raspberry pie correspondantes…).

        N.B.: je rappelle qu'on est proche du peak oil, et qu'il s'agit d'une ressource vitale (y compris pour nourrir nos 7 milliards d'individus), non renouvelable et sans substituts. De même, on est proche du pic pour de nombreux métaux (c'est moins connu, mais par exemple, le Zinc - qui sert à éviter la corrosion par galvanisation - arrivera à épuisement dans environ 20 ans au rythme actuel. Et les usages dispersifs (tels que donner une belle couleur blanche dans le dentifrice) ne sont évidemment pas recyclables !). Cette double contrainte rend caduc le recours à des hautes technologies pour se sortir de l'ornière (par exemple, la voiture électrique ne passe pas à l'échelle à cause des réserves limitées en lithium. Les éoliennes se heurtent aussi au stock limité en neodyme, et au côté très polluant de leur extraction). Donc oui : il est urgent d'être un peu plus sobres pour laisser quelques ressources aux générations suivantes !

        Que quelques geeks souhaitent faire de l'auto-hébergement dans leur coin, soit, c'est très bien et je n'ai rien contre. Encourager le développement massif de la fabrication de nouvelles machines dédiées à ça chez tout le monde, non, car on est sur d'autres ordres de grandeurs avec des conséquences bien plus sérieuses !

        • [^] # Re: Environnement

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Euh, un des objectifs de l'auto-hebergement a la maison est d'utiliser plus et plus longtemps les ordinateurs achetes par les particuliers. qyshare est un soft pas une machine. A titre perso je suis sidere par les PC vendus actuellement, sous utilises et qui passent leurs journees eteints. Une des idees consiste a essayer de mieux les exploiter.

          D'autre part, la mutualisation engendre aussi une duplication importante d'une meme donnee ce qu'il faut limiter.

          Je pense aussi que les hommes sont relativement materialistes, et qu'ils ne croient principalement que ce qu'ils voient. Je ne pense pas que nous ayons tous conscience de l'etat ecologique de Taiwan ou Shenzen (je dois y aller souvent malheureusement, quoique la population est vraiment interessante et gentille), nous devons a minima utiliser les ordinateurs que nous achetons au maximum de ce qu'ils peuvent nous fournir comme service.

          Quel est l'interet d'avoir un laptop eteint toute la journee ? Une Tablette pour surfer sur le web pendant les pubs a la TV ?

          D'autre part en payant la facture energetique de ta machine tu prends conscience de ton empreinte energetique. Lorsque celle-ci est masquee derriere de la pub rendant le service gratuit, comment evalues tu l'impact d'un Google ou d'un Facebook en tant qu'usager. Mais bon apres on derive.

        • [^] # Re: Environnement

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          En même temps j'ai l'impression que d'un point de vue environnemental, le problème vient plutôt de la multiplication des appareils (desktop+laptop+baladeur+tablette+smartphone+console de jeu+box+…) et de leur remplacement hyper rapide alors qu'ils sont toujours fonctionnels, tandis que j'ai l'impression que les gens qui font de l'auto-hébergement chez eux, c'est plutôt soit sur une machine qui sert déjà (le pc de bureau qui reste allumé), soit sur des vieilles machines qui sont recyclées en petits serveurs plutôt que d'être jetées.

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce raisonnement me semble d'ailleurs fallacieux

        Pas vraiment.

        on ne peut pas déconseiller une pratique simplement parce qu'elle consomme de l'énergie.

        On peut quand même remarquer qu'elle a des inconvénients et chercher la version qui consomme le moins! Voire s'en passer si on trouve que le jeu n'en vaut pas la chandelle.

        Sinon, on devrait également déconseiller d'utiliser des ampoule

        Une chose amusante à ce sujet: j'ai lu que les progrès en consommation des ampoules n'ont pas conduit à une diminuation de la consommation pour l'éclairage car les gens ont installé plus d'ampoules!
        C'est peut-être apocryphe mais ça fait réfléchir..

    • [^] # Re: Environnement

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour palier ce problème, on pourrait par exemple imaginer une organisation locale (par ex. des FAI associatifs) qui possède un gros serveur, avec des machines virtuelle pour les utilisateurs.

      Ainsi on garde la proximité géographique et d'accès, tout en simplifiant les problèmes liés au matériel : coût écologique et financier, maintenance, etc.

      • [^] # Re: Environnement

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        par ex. des FAI associatifs

        Le but d'un FAI n'est pas de faire de l'hébergement (ça peut même dangereux puisqu'il aura tendance à favoriser ces services plutôt que celui de son « concurrent »).

  • # Et l’intérêt pour la chose ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 17/09/12 à 19:04.

    Dans les arguments pour (non cités), il y a quelque chose qui est pour moi largement primordial : L'intérêt pour la chose. Perso je trouve ça sympa (et très formateur) d'administrer un serveur sur lequel j'héberge quelques sites.

    Et c'est comme pour Linux : Je l'utilise avant tout parce que je trouve ça très intéressant, parce que j'aime savoir comment ça marche et avoir le contrôle. C'est exactement pareil pour l'auto-hébergement :)

    (et en plus, comme avec le logiciel libre, il y a dans l'auto-hébergement un aspect éthique auquel j'adhère)

  • # Allez, je plonge dedans \o/

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    • Ca nécessite de convaincre son conjoint et de laisser allumer une machine h24

    Le conjoint ne laisse aucun appareil électrique allumé h24 ? Même le modem-routeur/machinbox ? Même les téléphones ?

    • Les débits internet ne sont pas adaptés

    Ah oui, pour uploader sa photothèque sur Facebook ou partager des fichiers en bittorrent, l'ADSL c'est super adapté, par contre pour héberger ses mails, non !

    • Mon FAI m'empêche de le faire !

    Si celui-ci t'empêche d'utiliser Internet, ce n'est pas un Fournisseur d'Accès à Internet

  • # Solution

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Personnellement, j'ai trouvé une réponse que j'estime satisfaisante à la plupart des questions évoquées dans ce journal. Cela ressemble à de la publicité, mais ça fait longtemps que je n'étais pas aussi satisfait d'un achat…
    http://www.synology.com/products/product.php?product_name=DS212%2B&lang=fre

    Super qualité d'assemblage ; fonctionnement hypersilencieux ; encombrement réduit ; OS relativement ouvert, très riche en fonctionnalités et presque "idiot proof" pour un non informaticien de formation comme moi (même si évidemment, Miss Michu sera sans doute perdue). Et en plus c'est Wife Acceptance Certified (une tour montée à la mano, même petite, aurait été recalée à coup sûr).

    Les performances de base en terme de consommation, couplées pour mon utilisation au WoL et WoW me font penser que le coût écologique est acceptable face au gain "éthique".

  • # Long compte rendu de 10 ans d'auto-hébergement low cost

    Posté par . Évalué à 9.

    J'administre un serveur chez mes parents depuis 10 ans maintenant. Le serveur est à 400 Km de chez-moi et je m'y rend environ 5 fois par an. Au début, j'utilisais un vieux PC branché sur onduleur. Le serveur faisait routeur (modem en bridge parce que je n'aime pas les box), serveur d'impression + photocopie avec le scanner à plat séparé, serveur de fichier SAMBA et NFS, serveur WEB, serveur mail IMAP, relais SSH vers l'intranet, DHCP+DNS.

    Il y avait trop de pannes et jamais au bon moment. Le plus souvent c'était les disques durs : ils contenaient la totalité des fichiers de la famille et ils travaillaient beaucoup (surtout pour servir les films et les ISOs de Jeux par SAMBA). Parfois le plantage du disque de stockage entraînait le disque système. La panne la plus vicieuse dont je me souvienne c'est une barrette de mémoire : des paquets réseaux étaient perdus, le système de fichier se corrompait tout seul, la base de données des paquets s'était complètement corrompue pendant une mise à jour automatique, même vim ne pouvait plus être lancé (l'exécutable été mal lu en mémoire !) etc… Heureusement que j'avais un historique sur 6 mois pour les sauvegardes. J'ai eu aussi des dysfonctionnements de cartes mères, d'alimentations et de processeurs. C'est assez difficile à diagnostiquer si on n'a pas des pièces de rechange sous la main. Au final, parfois c'était plus simple de tout changer.

    J'ai fini par utiliser un PC dédié basse consommation mais il restait les pannes des disques durs. Les disques durs sont de moins en moins fiables, c'est un vrai budget.
    Maintenant, le serveur ne fait plus que routeur (modem en bridge toujours), serveur d'impression + photocopie avec le scanner à plat séparé, relais SSH vers l'intranet, DHCP+DNS. Il n'y a plus de disques durs, il démarre sur une clef USB et j'en ai préparé 2 pour qu'ils puissent la remplacer sans mon aide en cas de problème.

    Je déconseille de faire de l'auto-hébergement avec serveur de fichiers à distance si on n'a personne de compétent sur site.

    En ce qui concerne le stockage, je le fais à mon domicile à présent. J'ai 2,5To de données que j'ai réparti en 3 catégories. La première, ce sont les données qui changent peu et que je peux récupérer facilement : ce sont les ISOs, les films, la musique. Ça représente 2To. Je stocke cela sur un système de fichier dédié (pour limiter l'effet de la corruption d'un fs) sur un disque interne (en 10 ans j'ai appris que les boîtiers externes ne sont pas fiables) qui est branché 24h/24 sur mon PC personnel. J'effectue une sauvegarde manuelle (rsync) de temps en temps sans historique sur un disque dur externe qui me sert à balader mes données. CFV est lancé toutes les semaines par cron pour générer la liste des fichiers avec hash et détecter des corruptions. Cette liste est sauvegardée 5 fois avec historique.

    La deuxième catégorie, ce sont les données qui changent peu mais que je ne peux pas récupérer facilement : 400Go de vidéos et photos de famille et fichiers personnels archivés. Ils sont sauvegardés 5 fois avec historique sur 6 mois (rdiff-backup) dont quatre fois automatiquement tous les jours dont 2 en datacenter (3 fois en local) à chaque fois sur un fs dédié. CFV tourne comme pour la première catégorie.

    La dernière catégorie, ce sont les données qui changent beaucoup et que je ne peux pas récupérer facilement : le travail en cours en général. Ça représente 100Go max (il y a parfois des machines virtuelles dedans). Je sauvegarde cela comme la deuxième catégorie mais toutes les 30 minutes et avec un historique limité en espace disque. CFV tourne tous les jours.

    Je change mon disque principal (3To actuellement) tous les 6 mois en moyenne. Souvent pour cause de panne (je fais fonctionner la garantie si possible) parfois par manque de place.

    Ça peut sembler exagéré mais grâce à ça, je n'ai perdu aucune donnée complètement en 10 ans (évidemment la taille des données a augmentée et la méthode de sauvegarde a beaucoup changée). Par contre, mon budget dédié au stockage est de plus en plus élevé.

    Une chose qui m'ennuie au plus haut point c'est que les secteurs défectueux sont rarement remplacés automatiquement par le firmware du disque parce que le système lit en général le secteur avant d'écrire et échoue donc sans écrire. Même dd ! Utiliser dd pour "réparer" un disque comme on le voit conseillé partout sur le Web, ça ne marche pas. En tout cas pas chez-moi. Personnellement, je lis le disque en entier avec dd if=/dev/sdX of=/dev/null conv=noerror, puis je récupère la liste des secteurs défectueux avec un dmesg|grep sector et j'écris sur chacun avec hdparm --write-sector XXXXXXX --yes-i-know-what-i-am-doing /dev/sdX, enfin je lance fsck -y /dev/sdXX sur tous les fs du disque après démontage. Tout ça dans un script et ça fonctionne ; mais c'est bien laborieux. Évidemment, des données sont perdues donc il faut utiliser les sauvegardes mais c'est moins long que d'envoyer le disque au SAV pour qu'il renvoie un autre disque réparé de la même façon.

    Sinon, au niveau de la sécurité, on peut faire des erreurs aussi. Personnellement, je m'estime heureux, la seule chose qui m'est arrivée à ma connaissance, c'est de laisser l'accès à une grande partie des fichiers en lecture seule via SAMBA à tout internet pendant un mois. Plusieurs personnes ou robots ont exploré les fichiers mais vu la connexion pourrie à l'époque, ils n'ont rien téléchargé. Je m'en suis rendu compte grâce aux logs. C'est arrivé à cause d'un changement de règles sur le pare feu. J'ai oublié de remettre DROP par défaut et le SAMBA écoutait toutes les adresses et interfaces.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.