Journal Appel à collaboration pour présentation générique sur systèmes GNU/Linux

15
21
avr.
2015

Hello la communauté « Da Linux French Page » !

Introduction

Je me lance actuellement dans le projet de faire de l'évangélisation pour les systèmes Gnu/Linux dans mon entourage professionnel (SSII et clients), qui utilisent trop peu cette catégorie d'OS. La faute il me semble, vient en grande partie de la méconnaissance du sujet, et j'ai pour ambition de comblée, au moins partiellement, cette lacune. À noter que j'ai quand même fait un sondage, et le sujet présente un intérêt pour pas mal de monde (j'attends donc une audience non nulle :) ).

Problème : je ne trouve pas de support de présentation qui me convienne.
Solution : je vais donc en faire un !

Résumé/Plan de la présentation

Quelques points pour situer les grands axes :

  • Présenter les systèmes Gnu/Linux de façon très générique, pour ceux qui ne connaissent vraiment pas.
  • Tenter de faire une distinction entre les grandes distributions, en essayant de faire passer les concepts suivants :
    • Notion de Linux From Scratch (meilleur façon selon moi d'expliquer à quoi sert une distribution).
    • Notion de gestionnaire de paquet / lister les grandes distributions (une version très épurée de ce diagramme)
    • Notion de compromis entre stabilité/rapidité d'intégration des nouvelles versions de paquets (concepts de roling release,etc) + implications.
  • Donner des exemples, voir des chiffres de gens qui travaillent au quotidien avec une distribution Gnu/Linux.

Ça pourra éventuellement évolué avec le temps, en plusieurs présentations.

Tout ceci sur un format présentation, avec une licence libre (idéalement non-copyleft). Donc je suis à la recherche de : documentation « généraliste », présentations existantes, images (idéalement SVG). Tout ceci sous licence libre évidemment, pour re-publier mon notre travail sous licence libre.

Appel à la communauté

Je trouve ça nul de faire les choses tout seul dans mon coin, pour les raisons suivantes.

Retours sur l'idée

Je voudrais avoir des retours sur l'idée, notamment votre avis sur le « degré » de détails à donner, le bon axe à prendre pour introduire le sujet, etc.

Je voudrais aussi savoir si ce genre de boulot à déjà été fait. J'ai pas trouvé grand chose, pour donner une idée de ce que chercherai :

J'ai des souvenirs de présentation, notamment Stefano Zacchiroli pour Debian, qui auraient été de bonne bases, mais c'est jamais exactement ce que je cherche (toujours adapté à un cadre spécifique) et c'est dur de trouver les sources (même si on y arrive).

Je prend vos sources

Je suis sûr qu'il y a des gens qui auront de super sources pour moi (images, slides, graphes, chiffres, documentation). Ça sera forcément mieux que ce que je peut trouver tout seul. Par exemple, j'aime bien le schéma « Linux ubiquity » de Wikipedia. Il est trop complexe pour une présentation de haut niveau, mais il est bien mieux fait que ce que je pourrais espérer produire :)

Attention, il faut une licence libre.

Ouvert à collaboration

Je suis ouvert à toute forme de collaboration, tant qu'on publie sous licence libre. Je ne réclame aucune paternité sur le travail en question, je veux juste pourvoir l'utiliser et le faire évoluer au fil du temps.

Quel format ?

Je pense déjà séparer le projet en plusieurs sources :

  • Un document pour lister les sources (documentations à transformer, sources des images, etc).
  • Les images, version SGV (si disponible) et png ou autre pour affichage.
  • Une ou des supports de présentation. Là j'aimerai bien un format « historisable », c-.à-.d pas Libre Office, au moins pour le document de référence. J'aime bien deck.js car c'est plus facile pour la mise en page que du Latex/Beamer.

Pour l'hébergement du projet je pense à Git (hébergement framagit ?).

Si vous voulez me joindre hors LinuxFr, n'hésitez pas à péter un ptit mail à vlamy chez vlamy point fr.

Bien à vous, les amis,
Vlamy.

  • # Hum

    Posté par . Évalué à 10.

    Salut,
    Par expérience c'est une mauvaise idée. Moi aussi quand j'ai débuté sur Linux j'ai voulu faire du prosélytisme. Mais c'est inutile car :
    - Au final, ça apporte quoi ? Des gens vont l'utiliser mais ne contribueront pas.
    - Si tu réussi à convertir du grand public à Linux, félicitations, tu deviendra à vie leur support de proximité gratuit (pour déplacer un icône, installer flash, leur expliquer comment copier un fichier…)
    - Le monde pro s'en moque, s'ils n'ont pas d'expert Linux en interne ils n'utiliseront pas de Linux (ou ils préféreront faire appel à une grosse SSI qui leur fera des devis et leur fournira des ingénieurs avec certification Red Hat, c'est comme ça que ça marche en France).

    Bon courage dans ton projet.

    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est faux sur les deux premiers points, je pense :

      • Contribuer n'est en rien obligatoire. Quand bien même, la distribution et une connaissance relative des systèmes libres est une bonne chose, pour diverses raisons.

      • Aider les gens à disposer de logiciels libres n'est en rien un problème, à mon sens. C'est une question de relations sociales et de pédagogie.

    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      +1

      Le libre est considéré comme non-fiable.
      Ce n'est pas ici que je vais rappeler les nombreuses fois où le libre a sorti des patches en urgence avant les "gros".
      La plupart des entreprises veulent du support officiel, constructeur.

      Quand je vois la "qualité" de ce support, par exemple
      - pas de réponse à des calls précis, des demandes justifiées
      - des patches buggés, après lesquels on ne peut rebooter sa bécane, qui restent disponibles et téléchargeables
      - …

      je reste perplexe.

      Il y a toute une "éducation" à faire, le problème du libre, c'est qu'il manque un support affiché (en très gros) dès qu'on arrive sur un site, et le faire (largement) savoir.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

      • [^] # Re: Hum

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le libre est considéré comme non-fiable.

        Tu veux dire que la plupart des services qui tournent sur des serveurs Linux se moquent de la fiabilité de leur OS ?

        je reste perplexe.
        Il y a toute une "éducation" à faire, le problème du libre, c'est qu'il manque un support affiché (en très gros) dès qu'on arrive sur un site, et le faire (largement) savoir.

        Le fait est que Linux est énormément utilisé dans l'industrie !

        Mais encore une fois, je veux expliquer Linux techniquement à des gens qui me posent des questions : pas le vendre !

        • [^] # Re: Hum

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le libre est considéré comme non-fiable.

          Tu veux dire que la plupart des services qui tournent sur des serveurs Linux se moquent de la fiabilité de leur OS ?

          Je veux dire que c'est la perception qu'en ont un certain nombre de personnes/décideurs, dans des entreprises où je suis passé, rien de plus.
          Ai-je besoin d'ajouter que ce n'est pas ma perception ?

          If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

          • [^] # Re: Hum

            Posté par . Évalué à 10.

            La bonne petite présentation devrait donc débuter par quelques rappels ?
            Linux c'est :
            Chez les particuliers :
            - 1,5 milliards de terminaux mobile.
            - Des centaines de millions de box / setup box
            - Des centaines de millions de SmartTV
            - Des centaines de millions de lecteurs BR
            - Plusieurs 10ène de millions d'utilisateurs desktop.
            - Des 10ènes de millions d'APN (NX Samsung, NEX Sony, …)
            - SteamOS pour les Jeux \o/

            Pour les "pro"
            - La quasi totalité des serveurs des gros centres de calculs
            - US Army / Navy
            - La gendarmerie FR
            - Peugeot
            - Dreamworks
            - Bourses de Chicago, Londres, NY
            - Le support d'IBM, Microsoft, Redhat, Oracle, Amazon, Google, Samsung, Intel, ARM, AMD, et de nombreux autres, même SUSE !
            - CERN

            La question c'est plutôt pourquoi les clients sont encore sur d'autres vieux systèmes "legacy".

            • [^] # Re: Hum

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              La question c'est plutôt pourquoi les clients sont encore sur d'autres vieux systèmes "legacy".

              inertie ?

              If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

            • [^] # Re: Hum

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Pas mal cette liste ! Merci pour ces exemples. Ca serait super de pouvoir avoir quelques sources, même si c'est pas facile de compter ce genre de choses :)

            • [^] # Re: Hum

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est du grand n'importe quoi ta liste.

              a) Android n'a absolument rien à voir avec une distrib Linux typique
              b) Idem pour bcp de linux embarqués

              Cette présentation clairement n'a pas pour but de convaincre les gens d'utiliser un kernel, mais un ecosystème: une distrib Linux pour serveur ou desktop pour certaines utilisations. Et là, ta liste se réduit énormément.

              Leur balancer des trucs du genre c'est le type d'approche qui te revient dans la figure quand ils commencent à poser des questions, que la façade s'écroule et qu'ils se rendent compte que tu as mis tout un patras ensemble pour donner une impression de succès énorme.

              • [^] # Re: Hum

                Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 22/04/15 à 07:04.

                Leur balancer des trucs du genre c'est le type d'approche qui te revient dans la figure quand ils commencent à poser des questions, que la façade s'écroule et qu'ils se rendent compte que tu as mis tout un patras ensemble pour donner une impression de succès énorme.

                C'est tout à fait vrai. Après tout dépend de la façon dont c'est présenté aussi. Mais c'est sûr qu'il faut faire attention à que ton auditoire ne confonde pas distribution GNU/Linux et système embarquant un noyau Linux : ce qui va être un réel challenge :)

                Une façon simple est de présenter une double liste avec d'un côté la catégorie des distributions GNU/Linux et de l'autre les systèmes à base de noyau Linux, hybrydes ou dérivés,…

    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 21/04/15 à 12:54.

      Effectivement, le gros des utilisateurs ne contribuera jamais. Mais c'est finalement déjà le cas, je trouve. Ça fait longtemps que Linux n'est plus réservé aux développeurs et autres sysadmins.

      De mon côté, je pense que plus il y aura de monde, plus il y aura fatalement de nouveaux contributeurs (rapports de bugs, code, traductions, graphismes, création de sites web…), plus les constructeurs seront enclins à contribuer des drivers libres, fournir de la documentation, répondre aux questions des développeurs… Plus les formats de fichiers / protocoles libres et ouverts seront utilisés, ce qui facilitera la vie de tout le monde.

      Je pense sincèrement que plus il y a d'utilisateurs de systèmes et de logiciels libres, plus ça facilite le développement et moins on rencontre de problèmes vis-à-vis du monde propriétaire.

      Maintenant, on pourrait penser que plus d'utilisateurs, amènera l'inverse escompté. Des gens qui ne s'intéressent pas au libre, l'arrivée de virus, d'applications propriétaires… Là dessus, je pense que des distributions populaires comme Ubuntu y seront fatalement confrontées, mais que ça ne pourra jamais s'étendre aux distributions dans leur ensemble. Un utilisateur de Debian stable qui se contente des dépôts de sa distribution, ne fera pas face aux même problématiques.

      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 4.

        le gros des utilisateurs ne contribuera jamais.

        D'abord je ne suis pas gros.

        Ensuite j'aime proséliter (et néologismer aussi) sur le libre en matière d'éducation, mais pas particulièrement sur GNU/Linux
        Je ne manque pas une occasion pour rappeler à mes collègues que contribuer n'est pas que coder. D'ailleurs j'en suis assez peu capable. Contribuer c'est aussi :
        - écrire de la doc
        - faire des rapports de bugs
        - faire remonter des propositions d'évolutions
        - partager ses propres ressources

    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Par expérience c'est une mauvaise idée.

      J'ai oublié de préciser : je réponds à des demandes.

      Mes cibles sont des développeurs, Web, Java et même .Net, qui dans le cadre de veille technologique, me demandent (je simplifie) : « c'est quoi une distribution Linux ?». La question m'intéresse et je vais y répondre !

      Il y a aussi des utilisateurs d'Ubuntu, qui ne connaissent rien aux autres distributions, à l'histoire de GNU/Linux, et qui seraient intéressés pour approfondir.

      Au final, ça apporte quoi ? Des gens vont l'utiliser mais ne contribueront pas.

      Et alors, ce n'est pas parce qu'ils ne contribueront pas qu'ils n'ont pas le droit de l'utiliser ! Si je fais du développement libre, c'est pas forcément pour espérer récupérer des contributeurs.

      Si tu réussi à convertir du grand public à Linux…

      Ce n'est pas mon objectif. Je me suis peut être mal exprimé là dessus. Je ne cherche même pas à convertir en fait : juste « expliquer ».

      Le monde pro s'en moque, s'ils n'ont pas d'expert Linux en interne ils n'utiliseront pas de Linux (ou ils préféreront faire appel à une grosse SSI qui leur fera des devis et leur fournira des ingénieurs avec certification Red Hat, c'est comme ça que ça marche en France).

      Il se trouve que je vis actuellement la situation inverse : un client qui apprécie mes compétences Linux (périphériques, car je suis embauché en tant que développeur sur autre chose).

      Je dois préciser une chose : je n'ai pas la prétention de partir évangéliser le monde de l'informatique à moi tout seul, je veux agir à ma modeste échelle, et au passage voir si je peux capitaliser ce travail pour la communauté GNU/Linux : ce qui permettra à ceux qui en ont envie de réutiliser une partie de ce travail pour parler de Linux à leurs collègues !

      Bon courage dans ton projet.

      Merci.

      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à -4.

        des développeurs, Web, Java et même .Net, qui me demandent (je simplifie) : « c'est quoi une distribution Linux ?»

        Si ça les intéresse tellement, ils font une recherche sur bing, ça fera gagner du temps à tout le monde, surtout à toi

        Dire que vous vous n'en avez rien à faire de la vie privée parce que vous n'avez rien à cacher, c'est comme dire que vous n'en avez rien à faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire. Edward Snowden

        • [^] # Re: Hum

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Si ça les intéresse tellement, ils font une recherche sur bing, ça fera gagner du temps à tout le monde, surtout à toi

          Je ne suis pas de cette avis :

          • J'aime faire des présentations, c'est un hobby comme un autre (c'est loin d'être ma première).
          • Une présentation c'est plus humain, interactif, du créer des liens, même ténus, avec les gens.
          • Dans une présentation, je peux influer sur la présentation de l'information.
          • Je compte bien proposer ces supports en tant que matériel éducatif pour les profs d'Université/Ecole d'ingé. J'en connais quelques uns qui les utiliseraient bien volontiers. Et au passage, ils verront l'intérêt de publier des cours sous licence libre :)
  • # Ma stratégie : Installer d'abord, expliquer après.

    Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 21/04/15 à 13:24.

    Pour le grand public, la notion d'OS déjà est assez compliquée. Leur expliquer les grands principes philosophiques de GNU/Linux alors que leurs questions c'est "mais je pourrai lire mon adresse mail ? Ou il me faut une nouvelle adresse mail ? Elle marchera sous Linusque mon adresse mail ?", c'est pas facile.

    Donc je change de stratégie.

    En bénissant chaque jour le concept de LiveCD, je lance le CD, et je laisse la personne glandouiller avec les 4 icônes. Une fois qu'elle t'a dit "mais ça va me changer quoi ? ça a l'air pareil", tu peux commencer à parlementer, et expliquer dans les grandes lignes ce qui est mieux. J'essaie de rester factuel comme "on a plus de choix. par exemple ton ordi qui date de Mathuzalem, il aurait du mal à faire tourner un Linux avec tous l'environnement complet. Là on peut choisir un environnement graphique léger, tout en profitant quand même des dernières mises à jour".

    Après je joue aussi sur la corde sensible du moment : t'es en plein milieu de la mondialisation, mais la vraie. Celle de l'initiative commune, celle de l'effort collectif de l'humanité. Pas d'un patron véreux qui va sous-employer du monde à l'autre bout de la planète.

    En somme, les vrais avantage du Libre, les fameuses loi, j'en parle très peu, voire-même pas.

    Par contre j'exclue complètement de leur laisser le choix : il y a bcp trop de choix pour un débutant. j'ai pris le parti de n'installer que (Lu/Xu/U)buntu chez les autres. Je ne rentre pas dans le concept de distribution.

  • # ca va dependre du public

    Posté par . Évalué à 4.

    évangélisation pour les systèmes Gnu/Linux dans mon entourage professionnel (SSII et clients),

    ton entourage etant professionnel, tu ne devras pas avoir le meme discours selon que tu parles à la SSII qui fait du microsoft, et celle qui fait deja du libre,

    de meme selon que tu parles à un PDG ou à un responsable informatique, etc.

    => parler de linux from scratch ?
    oui, si tu veux, pour les boites qui font du dev, de l'embarqué, mais le PDG/RSI il s'en balance,
    ils vont vouloir un CD, tu cliques, ca installe, et il y a des logiciels pour travailler (mail, bureautique, navigateur, IDE)

    => parler de la logitheque,
    oui, pourquoi pas, faudra encore leur expliquer pourquoi il n'y a pas word/excel ou comment installer un logiciel qui ne serait pas dans la logitheque (et comment installer un logiciel dispo dans et en dehors de la logitheque, avec la preference pour la logitheque)

    => parler des distribs
    oui pour expliquer ce que c'est puisque c'est les noms qu'on voit sur les "boites" ou les certifications.
    mais sans aller plus loin dans un premier temps.

    car le DSI, il voudra un linux avec du support, des garanties, et la possibilité de trouver des employés ou des partenaires qui pourront gerer ce linux.

    • [^] # Re: ca va dependre du public

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 21/04/15 à 13:53.

      Je vois que je me suis vraiment mal exprimé :(

      Je ne cible que des développeurs, architectes, analystes, dans le cadre de veille technologique. J'avoue que je proposerai aussi ma présentation aux étudiants en informatique de l'université, si j'estime qu'elle est bien rodée.

      Mais merci pour les commentaires, ça me donne une bonne idée des arguments auxquels je devrait être confronté.

      • [^] # Re: ca va dependre du public

        Posté par . Évalué à 1.

        Cela représente déjà une cible assez variée. On peut espérer qu'ils ont acquis au minimum des notions sous Linux dans leurs études ou au travail. Tu peux peut être passer rapidement sur le coté généraliste pour te focaliser sur des outils qui vont apporter une vraie plus plus-value, en personnalisant selon l'audience (git pour des dév, ha proxy, fail2ban pour des admin ou des archi, etc)
        Pas la peine de s’appesantir sur trop non plus sur les distributions : en entreprise Linux reste cantonné coté serveur, je n'ai jamais vu autre chose que du centos/red hat, debian ou des appliances dédiées.

    • [^] # Re: ca va dependre du public

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suis confronté un problème similaire. J'ai des utilisateurs qui veulent les derniers logiciels sortis la semaine dernière, mais qui veulent également que rien ne change pour les cinq prochaines années. Ils ne comprennent pas le concept de distribution.

      Pour prendre un exemple concret, ils ont du mal à savoir pourquoi nous utilisons une version de PHP non maintenue dans CentOS 6 (5.3), et pas celle considéré comme stable par PHP (5.6) et comment peut-on parler de sécurité alors que nous utilisons une version "obsolète" de PHP.

  • # Cible

    Posté par . Évalué à 2.

    Comme le montrent les commentaires qui parlent de grand public, alors que ce n'est pas ce que tu vise, il faut que tu précises la cible de ton exposé.
    Autrement dit les outils qu'ils utilisent au quotidien et ceux qui pourraient les intéresser. Ensuite, le reste viendra naturellement.
    Et pour les visuels, rien de mieux que de les faire toi-même. Comme tu l'as fait remarquer, il n'y en pas pas tellement, et ceux que tu ferras seront plus adaptés à ton public.

  • # existant

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Concernant l'initiative, il y a http://www.getgnulinux.org/fr/ qui est déjà traduit en plusieurs langues et un assez bon support, sinon je suis preneur d'autres liens pour agrémenter http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibre/Fr ainsi que http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreHardware/Fr ou http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibrePackages/Fr

    Sinon, tu as http://polishlinux.org/why-linux/ qui est synthétique et j'aime bien la "carte du libre" qui a été traduite en beaucoup d'autres langues : http://es.gnu.org/~reneme/fsmap/fr/fsmap-fr-w.svg (en remontant au répertoire tu trouveras d'autres ressources).

    J'imagine que le groupe sensibilisation de l'APRIL pourra t'aider dans la démarche aussi.

    • [^] # Re: existant

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'imagine que le groupe sensibilisation de l'APRIL pourra t'aider dans la démarche aussi.

      J'y ai pensé, je verrai comment ça avance.

      En tous cas, merci pour les liens. Je ne connaissais pas la « carte du libre », c'est un support très intéressant.

      • [^] # Re: existant

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 21/04/15 à 21:53.

        la carte du libre a été présentée aux RMLL de Bordeaux en 2010 iirc

        si tu as envie de fouiller plus avant, tu peux sélectionner ce qui te convient dans http://cookerspot.tuxfamily.org/wikka.php?wakka=CategoryLibreAdvocacy
        Il y a sans doute quelques chiffres à actualiser mais au moins 2 ou 3 pages devraient t'intéresser.

        Sur LinuxFr.org, tu as le tag migration qui peut aussi te donner quelques éléments ainsi que sensibilisation, advocacy voire prosélytisme. Mais sur LinuxFr.org tu auras un encore plus grand tri à faire :-)
        (ce sont des tags plus efficace que ton évangélisation auquel il manque d'ailleurs l'accent : tu peux l'effacer avec la croix et le corriger si tu en as envie avec le bouton Tagguer)

  • # Base possible de présentation

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/04/15 à 21:13.

    Bonjour,

    Je n'ai pas trop le temps de rentrer dans les détails, donc je fais une petite réponse rapide :

    Voici les liens vers une présentation que j'utilise pour mes cours :
    http://www.nathael.org/Data/CPE/Cours/Olds/Generalites_GNULinux.pdf (Sources dans le même dossier)
    Il y a la nouvelle version dans le dossier au dessus, avec les deux parties en un PDF.

    Vous trouverez ici ma première version, que j'ai utilisée pour un séminaire :
    http://ed3l.fr/Shared/Presentations/2008-10_Linux_Embeded/presentation_linux_embeded_2008-10.pdf
    (Sources dans le même dossier)

    Licence CC-by-sa.

    Il me semble que ça colle en partie à ce que vous voulez faire.

    J'ai entrepris de mettre ce cours dans un Wiki (plus simple à faire évoluer), mais j'en suis au tout début : http://www.nathael.org/wiki_cpe/index.php/CPE_Cours/Intro_GNU_Linux

    PS (edit): Ne pas oublier de regarder dans les sources LaTeX (texte), il y a beaucoup plus d'infos, de notes, et de liens que dans les slides.

    +++

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.