Journal Journée de la femme, droit des pères

16
9
mar.
2011

Comme vous ne l'ignorez sans doute pas, hier a eu lieu la journée de la femme.

À cette occasion, Laurence Parisot, patronne du MEDEF a proposé la création d'un congé paternité obligatoire pour les pères, moins long (dans un premier temps) que celui des femmes, mais qui "inciterait aussi les pères à partager dès le premier jour, les tâches familiales".

Cette idée, évoquée sur ici-même pas plus tard qu'hier et qui est déjà mise en place dans d'autres pays, a le mérite de (re)lancer le débat sur la place du père.

Il semblerait que pas mal de chefs d'entreprises, notamment de TPE/PME, s'interrogent sur la faisabilité : il doit être, en effet, plus difficile pour ces dernières que pour de grandes entreprises d'encaisser l'absence longue d'un employé. Mais ce problème n'existe-t-il pas déjà avec l'absence de la mère ? Au détriment, souvent, de sa carrière, de son salaire... L'idée, selon moi, aurait donc le mérite de remettre les choses à égalité : on ne pourrait plus reprocher à une femme de vouloir avoir des enfants, et donc de s'absenter longuement (et à plusieurs reprises) de l'entreprise, puisque le même "reproche" pourra être fait au père.

Et enfin, parce que M. Bertrand n'a pas voulu attendre vendredi, une petite citation de sa part : "Pourquoi beaucoup de réunions dans la plupart des entreprises ont encore lieu en fin de journée ? Se mettre à la place des femmes et prendre en compte la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle, c'est important" Donc, si je comprends bien son propos : il n'est pas contre l'idée d'un congé-paternité longue durée, mais c'est toujours aux femmes de s'occuper d'aller chercher les mioches à la sortie de l'école et de leur faire à bouffer ?

  • # Cercle vicieux

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Comme les hommes gagnent plus que les femmes, si ils s'occupent de leurs enfants comme ils devraient ça risque de se faire au détriment de leur carrière (ils sont en concurrence avec ceux qui n'ont pas d'enfant) et donc ça mettra plus en danger les finances du couple.
    Donc les femmes s'occupent plus des enfants, au détriment de leur carrière, et gagnent donc moins.

    Si un tel règlement permet de sortir de ce cercle vicieux, ce serait une bonne chose.

    • [^] # Re: Cercle vicieux

      Posté par . Évalué à 7.

      Congé pater = 14 jours
      Congé mater = 16 semaines, voir un peu plus cause a tout les désagrément que peut causer une grossesse
      donc je pense pas que rendre le congé pater obligatoire changera grand chose au niveau de la gestion de carrière

      • [^] # Re: Cercle vicieux

        Posté par . Évalué à 5.

        Il ne s'agit pas seulement de le rendre obligatoire, mais aussi de l'allonger._

        • [^] # Re: Cercle vicieux

          Posté par . Évalué à 7.

          On pourrai aussi penser à un système de partage de la durée de congés parentales. Style: * 8/10 semaines pour la mère autour de la date d'accouchement, * 2 semaines rien que pour le père, * 6/8 semaines pour le père ou la mère.

          Les pères seront preneurs, je pense. Quelques semaines en dehors de l'entreprise sont toujours sympa et quelques semaines près de son bébé, un vrai bonheur.

          • [^] # Re: Cercle vicieux

            Posté par . Évalué à 1.

            Ça existe déjà dans d'autre pays : comparatif France/Pays scandinaves : http://www.tripalium.com/gazette/Gazette2006/Escem2006/gala01.asp

          • [^] # Re: Cercle vicieux

            Posté par . Évalué à 2.

            Les 16 semaines françaises pour la mère sont très faibles, l'Europe voulait le porter à 20 semaines. En Italie, il s'agit de 24 semaines. Au Canada, .... 1 an (partageable avec le père).

            De plus, en France, le "mois pathologique" est donné assez souvent, en cas d'allaitement, de fatigue, etc... (de plus, à 3 mois le bébé est encore super fragile). Il est aussi possible de prendre 1 mois de congé parental (à 500€/mois) ou un 4/5ième pendant 6 mois et bien sur de cumulé des vacances.

            Bref, l'arrêt des femmes est plutôt en moyenne autour de 20 semaines.

            "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Cercle vicieux

          Posté par . Évalué à 8.

          Oui mais je doute qu'on le rallonge a durée identique (en tout cas en un coup)
          Ensuite, ma femme est actuellement grosse, et en dehors de son congé mater, elle enchaine les examens, les journées où elle ne peut assuré correctement son travail cause mal au dos/malaise, et ce 1 mois avant son congé mater officiel.

          Enfin je dis pas que c'est une mauvaise idée, je doute juste que ça améliore beaucoup la situation

          • [^] # Re: Cercle vicieux

            Posté par . Évalué à 10.

            ma femme est actuellement grosse

            De l'importance de se relire J'espère qu'elle ne viendra lire ce post

          • [^] # Re: Cercle vicieux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            ma femme est actuellement grosse

            Je pensais que ça ne se disait que pour les animaux et plus pour les humains.

            • [^] # Re: Cercle vicieux

              Posté par . Évalué à 8.

              Ça peut se dire, même si la tournure est un peu archaïque, il faut simplement éviter d'ajouter : "et elle va bientôt mettre bas"...

            • [^] # Re: Cercle vicieux

              Posté par . Évalué à 3.

              Bah... ça se dit au delà d'une certaine charge pondérale, mais ça ne veut pas dire la même chose :)

          • [^] # Re: Cercle vicieux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le mercredi 09 mars 2011 à 13:34 +0100, Alex a écrit :

            les journées où elle ne peut assuré correctement son travail cause mal au dos/malaise, et ce 1 mois avant son congé mater officiel.

            dans ce cas pourquoi ne pas se mettre en arret maladie ?

            • [^] # Re: Cercle vicieux

              Posté par . Évalué à 4.

              C'est le cas
              ce qui ne change pas la perception des femmes dans l'entreprise: l'arrêt maladie étant en partie payée par l'entreprise, et par son caractère soudain, désorganisant

              • [^] # Re: Cercle vicieux

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Le mercredi 09 mars 2011 à 16:12 +0100, Alex a écrit :

                C'est le cas ce qui ne change pas la perception des femmes dans l'entreprise: l'arrêt maladie étant en partie payée par l'entreprise, et par son caractère soudain, désorganisant

                Aux temps pour moi j'avais mal compris

                • [^] # Re: Cercle vicieux

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Sans compter qu'il faut pouvoir assumer la perte de rémunération liée à l'enchainement des arrêts maladies, ou d'un long arrêt maladie.

              • [^] # Re: Cercle vicieux

                Posté par . Évalué à 1.

                et par son caractère soudain, désorganisant

                C'est vrai que des petits pépins de santé à 6 ou 7 mois de grossesse, c'est la surprise complète, un truc inimaginable. Et si elle devait partir dans 1 mois, le processus pour la remplacer était peut-être déjà en cours ?

                Rien d'insurmontable, normalement...

  • # Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

    Posté par . Évalué à 7.

    Connaissant la dame, je suppose qu'il s'agit d'un congé sans solde...
    J'aurais été très intéressé qu'elle précise comment elle comptait financer cette mesure, fort louable au demeurant.

    • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

      Posté par . Évalué à 5.

      comment elle comptait financer cette mesure

      Exactement comme le congé maternité, peut-être.

      • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

        Posté par . Évalué à 9.

        Exactement comme le congé maternité, peut-être.

        La CAF est déjà en déficit abyssal. Donc, on fait quoi ? On prélève un peu plus sur la part salariale de l'immense majorité des gens qui n'ont pas été augmentés depuis des années et doivent faire face à des charges toujours plus importantes (logement, transports, essence, gaz, électricité, impôts locaux...), ou bien sur la part patronale des employeurs qui se plaignent d'avoir les plus fortes charges du monde. Les revenus du capital, on n'en parle même pas, on ne peut pas toucher, sinon le pognon s'en va à l'étranger, tout ça...

        Celui qui me dit qu'on peut prélever un peu plus sur les salaires, n'est sûrement pas smicard...

        Il m'est avis que ce genre de mesure doit être proposé au niveau européen, si l'on ne veut pas perdre encore plus en compétitivité, ne serait-ce que face à nos voisins. Comme il n'y aucune politique européenne autre que le libéralisme économique et le calibrage des rondelles de saucisson, je doute des chances de réussite de la chose. Les Britanniques (parce qu'ils sont contre tout ce qui n'est pas issu de chez eux, par principe) et les Allemands (parce qu'en Allemagne tout va bien, alors on ne change rien) seront contre. Quant aux pays méditerranéens (Italie, Espagne, Portugal, Grèce), je ne développerai même pas d'argumentaire...

        Alors, l'idée est belle, certes, mais sans financement, c'est juste de la com' pour redorer le blason du MEDEF.

        • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

          Posté par . Évalué à 5.

          La CAF est déjà en déficit abyssal.

          C'est un choix de société. Si on décide que le fait que les papas puissent passer du temps avec leur enfant, que cela contribuerait aussi à résorber les inégalités entre hommes et femmes, alors on peut faire ce choix. Éventuellement, cela peut revenir à prélever de l'argent sur les salariés. De l'argent qui reviendra dans leur poche quand ils prendront leur congé de paternité, exactement comme le principe de la retraite par répartition.

          ce genre de mesure doit être proposé au niveau européen,

          Justement en Allemagne, les femmes qui ont un enfant se sentent obligées d'interrompre leur carrière, pour ne pas passer pour une mauvaise mère. Cette mesure serait des plus appropriées.

          Quant aux pays méditerranéens, je peux juste te dire qu'au Portugal, le congé de paternité est de 30 jours payés à taux plein.

          • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

            Posté par . Évalué à 2.

            sauf que tout les gens qui cotisent ne seront peut être pas père....

            Et ça n'a rien a voir avec le principe d'une retraite par répartition. Ce n'est absolument pas une cotisation la répartition! Ce n'est pas "je cotise, et ensuite j'aurais le droit"

            C'est "j'aide à tel hauteur à un instant T, et à l'instant T+1, on m'aideras à hauteur de ce que j'ai aidé". (ce qui est mieux que la cotisation, car si les salaires augmentent, du fait de l'inflation (probable) ou de la hausse de productivité*, alors les retraites suivent automatiquement).

            *peu probable que les salaires augmentent à cause de la hausse de productivité, car on a une jolie progression linéaire de la productivité, et une jolie stagnation des salaires. Voir la "désinflation compétitive".

            • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

              Posté par . Évalué à 3.

              sauf que tout les gens qui cotisent ne seront peut être pas père....

              Tu as remarqué que tes impôts et cotisations payent les allocs' des autres, même si tu n'as pas de famille ? Que tu payes pour les routes, même si tu n'as pas de voiture ? Que tu payes pour les lycées, même si ton gamin a arrêté ses études au collège ? Avoir des enfants est la situation très largement la plus commune, financièrement encouragée par l'État et celle pour laquelle la société est essentiellement organisée.

              le principe d'une retraite par répartition

              Le rapport à la répartition, c'est que ce sont les actifs actuels qui payent pour les jeunes papas actuels, de la même façon que les actifs actuels paient les pensions des retraités actuels. Il n'y a pas ici de notion de nombre de cotisations minimales, pour la raison suivante. La retraite est payée à vie, il faut donc un certain nombre de cotisations précédent la retraite pour la compenser financièrement, tandis que les actifs cotisent avant et après leur congé parental, et c'est la durée totale de cotisation qui équilibre les comptes. L'indemnisation de congé parental est une sorte d'avance de frais, que le salarié rembourse au cours de sa vie active.

              • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

                Posté par . Évalué à 6.

                Tu as remarqué que tes impôts et cotisations payent les allocs' des autres, même si tu n'as pas de famille ? Que tu payes pour les routes, même si tu n'as pas de voiture ? Que tu payes pour les lycées, même si ton gamin a arrêté ses études au collège ? Avoir des enfants est la situation très largement la plus commune, financièrement encouragée par l'État et celle pour laquelle la société est essentiellement organisée.

                Tu as remarqué que je n'ai jamais dis le contraire, mais qu'on arrête de nous balancer que l'argent dépenser reviendras dans la poche de celui qui l'a payé, ce qui est faux.

                Et puis sans vouloir être vexant, j'en ai un poil marre de payer pour tout le monde, mais quand je demande un rbst de 30€ à la sécu (alors que j'en dépense 160 pour elle chaque mois) ça peut devenir très vite la croix et la banière...

                Oui on peut trouver plein de trucs pour faire progresser la société, et j'en suis le premier à trouver ça bien.

                Mais à force de toujours prendre les sous au même endroit, pour donner aux autres, et à éviter concenscieusement de prendre chez "les copains", même si c'est ceux qui ont le plus de moyens (oh tiens, total qui paie, en pourcentage, largement moins d'impots qu'une pme lambda. Oh tiens les dividendes qui sont largement moins imposés que les salaires. Oh tiens les députés européens qui s'autoaugmentent leur budget assistant de 1500€/mois, pour le passer à plus de 20k€/mois. etc...)

                ben à la fin, ca commence un peu à faire chier, désolé.

                Donc quand il y a quelqu'un qui t'annonce que c'est génial, et que si t'apprécie pas de payer une taxe en plus pour le bien de quelqu'un qui ne seras sans doute pas toi tu es qu'un gros égoïste, euh ça va quoi.

                • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Faut pas s'étonner qu'on te traite d'égoïste avec ce genre de propos. Mais tu peux corriger le malentendu en répondant que non, tu n'es pas égoïste, c'est seulement le programme politique « trop d'impôts étouffe les petites entreprises, forces vives de notre pays » qui en donne la nette
                  impression.

                  • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

                    Posté par . Évalué à 4.

                    trop d'impôts étouffe les petites entreprises ?
                    De quoi tu causes, je te parle du fait que la classe "moyenne" est ponctionnée de toute part, et qu'on ne pense qu'à elle pour les nouvelles taxes.

                    Je parles du fait que ceux qui touchent beaucoup (grosses boites, grosses richesses, gros actionnaires), ont tous des avocats fiscalistes et consors qui leur permet de payer largement que ce qu'ils devraient dans "l'esprit" de la répartition de la richesse et de la solidarité.

                    Je parles du fait que quand tu as du mal à payer ton loyer/charges, parce que toi tu n'as pas le droit à l'APL, que tu dois payer plein pots ton abonnement de 100€/mois pour aller au taf, etc... bref qu'a la fin du mois tu n'as pas forcément de quoi t'amuser, qu'on vienne t'expliquer que c'est "normal" de payer encore pour un nième truc, et que si tu ose refuser c'est que tu n'es qu'un sale égoïste. Et je parle même pas des taxes d'habitation, impot foncier ou sur les revenus, etc..

                    Merde, n'importe quel salarié cotise/paye pour les retraité, les malades, les personnes enceintes, , ceux qui ont des problèmes pour se loger, ceux qui ont des problèmes pour trouver un emploi, etc... Mais on les traites d'égoïstes quand ils disent "euh j'aimerais bien pouvoir vivre moi aussi" ?

                    L'assurance chomage, tu démissione, tu l'as dans l'os. la sécurité sociale, "avez vous rempli le formulaire trois bis numéro 4" ou encore "on a pas reçu votre arrêt de travail", ou "ah, votre arrêt de travail est de moins jour. C'est con pour vous".

                    Et ce qui me fait le plus mal, c'est que ceux qui ne cotisent pas, ont plus de droits que ceux qui cotisent (la cmu). Perso je suis pour que TOUT LE MONDE ait la CMU. Que ceux qui cotisent aient autant de droit que ceux qui ne cotisent pas parce qu'ils ne "gagnent" officiellement pas assez.

                    • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Merde, n'importe quel salarié cotise/paye pour les retraité, [...]

                      Bien je suis aussi un salarié qui paye son abonnement chaque mois, et plutôt content de contribuer pour les femmes enceintes et futurs papas, ou ceux qui ont des problèmes pour se loger. (J'ai comme beaucoup été étudiant désargenté avec des problèmes pour se loger, et content d'avoir accès à des aides au logement.)

                      c'est que ceux qui ne cotisent pas, ont plus de droits que ceux qui cotisent (la cmu)

                      S'ils ne cotisent pas, c'est parce qu'ils ne gagnent très peu, non ? Perso je préfère mon emploi salarié et payer mes cotisations/impôts plutôt que d'être aux minima sociaux bénéficier de la CMU. Paraitrait, d'ailleurs, que certains médecins refusent les clients CMU.

                      • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans lesocial !

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Le jeudi 10 mars 2011 à 15:49 +0100, JGO a écrit :

                        Paraitrait, d'ailleurs, que certains médecins refusent les clients CMU.

                        oui, il ne faut d'ailleurs dire qu'on est couvert par la CMU qu'au
                        moment de payer, c'est fréquent en IDF qu'ils demandent même au
                        téléphone lors de la prise de RDV «Avez vous une mutuelle ?»

                    • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Faut aussi définir ce qu'on entends par "classe moyenne". Des personnes qui gagnent dans plus de 50k annuel brut se considèrent comme "classe moyenne" et râlent quand ils doivent payer leurs impôts (et surtout contre ceux qui gagnent moins "mais quand même ils ont droit à plein d'avantages alors qu'ils ne font rien"), pourtant ils ne sont pas vraiment à plaindre.

                      Du coup c'est plutôt les classes populaires et classes "moyennes inférieures" qui s'en prennent plein la tronche assez souvent.

              • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

                Posté par . Évalué à 2.

                Avoir des enfants est la situation très largement la plus commune, financièrement encouragée par l'État et celle pour laquelle la société est essentiellement organisée.

                J'ai envie d'ajouter que ce n'est même pas une question de situation répandue ou pas. Tout le monde paye pour les malades en ALD (Affection Longue Durée), mais heureusement ce n'est pas une situation très répandue.

        • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

          Posté par . Évalué à 6.

          La CAF est déjà en déficit abyssal. Donc, on fait quoi ?

          C'est aussi un pari sur l'avenir : pour financer les retraites, il faut des actifs. Et ces actifs, ce sont (seront) nos enfants. Donc en ayant une politique qui incite à la natalité, on résout un autre problème.
          Ça coûte du pognon ? C'est sûr... Mais ça me rappelle une phrase : "ceux qui trouvent que l'éducation coûte cher n'ont qu'à essayer l'ignorance, pour voir."

          • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

            Posté par . Évalué à 8.

            On est déjà parmi les pays les plus "féconds" d'Europe, bien loin du taux de natalité de la vieillissante Allemagne. Le problème, c'est que même si on fait plus de gosses, ça veut pas dire forcément plus d'actifs, vu comment les jeunes sont une population touchée par le chômage actuellement. (...enfin moi et mes maigres connaissances en économie...)

        • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans lesocial !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le mercredi 09 mars 2011 à 13:33 +0100, Davy Defaud a écrit :

          La CAF est déjà en déficit abyssal. Donc, on fait quoi ?

          et ça change quoi que ça soit le père ou la mère qui en bénéficie ?

        • [^] # Re: Ben merde alors, le MEDEF qui fait dans le social !

          Posté par . Évalué à 5.

          Il m'est avis que ce genre de mesure doit être proposé au niveau européen, si l'on ne veut pas perdre encore plus en compétitivité, ne serait-ce que face à nos voisins.

          Oui enfin la compétitivité, c'est pas juste une question de charges sociales. Il y a aussi tout un tas de critères annexes : productivité horaire, qualité des infrastructure, éducation, etc... Il faudrait que je retrouve le lien, mais j'ai vu il y a peu un rapport Suisse à destination des investisseurs (donc peu suspects de communisme poussé) qui plaçait la France dans les meilleurs pays pour investir.

  • # heu....

    Posté par . Évalué à 8.

    Se mettre à la place des femmes et prendre en compte la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle, c'est important"

    nan mais la vie personnelle est une perte de revenue pour l'entreprise, c'est un moment ou l'employé(e) est non rentable.

    et puis c'est complètement hors sujet, car notre but à toutes et tous est de vivre pour travailler, l'entreprise est notre famille, pourquoi prendre des congés d'ailleur ?

    avec vos idées extrémistes de gauche, je vous vois venir à 10Km là, yana même qui iron réclamer un salaire, j'en suis sur Oo

    sur un son de clairon, la porte je prends ~~~~~>{}

    (oui, j'avais envie de soigner ma popularité aujourd'hui, à défaut d'être productif)

    • [^] # Re: heu....

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      ça dépend des employés, j'en connait certain qui sont plus rentables à ne rien faire qu'à être au boulot /o\

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.