Zenitram a écrit 25781 commentaires

  • [^] # Re: Tout n'est pas libre la dedans

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Le SILL 2018 est arrivé. Évalué à 5 (+5/-2).

    Le risque quand on dit "0%", c'est qu'il suffit d'une personne pour te contredire :).
    Heureux que je me sois trompé sur ce nombre, et heureux de voir que montrer les incohérences ne sert pas complètement à rien.

  • [^] # Re: Tout n'est pas libre la dedans

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Le SILL 2018 est arrivé. Évalué à 5 (+7/-4).

    Je ne comprends pas pourquoi tu écris que ooo.hg est 0% libre. Peux-tu détailler ?

    J'ai pointé la licence, si tu la lis tu vois de suite que c'est 0% libre (au cas où tu ne connais pas : comme la peine de mort, dire "je suis contre la peine de mort sauf" c'est être pour pour la peine de mort justement, dans ce cas "être pour le libre sauf" c'est ne pas être pour du libre).

    D'où, je présume, la licence CC.

    "la licence CC", ça n'existe pas, je l'ai dit dans mon commentaire. c'est justement bien un problème de lire "CC" comme licence, c'est ne pas du tout faire attention aux licences libres.
    Dans les 7 licences CC disponibles, 3 sont libres et 4 sont non libres, la licence CC choisie (noter le mot "choisie", une parmi plusieurs) par l'auteur fait partie des licences CC non libres. Si ça avait été une licence CC libre, aucun problème c'est libre, le fait que ce soit une licence CC n'est pas un soucis si elle est libre(que ce soit CC ou pas on s'en fout complet, le libre n'est pas un monopole de la FSF et Stallman), le soucis est que la licence CC choisie est une (noter le mot "une") licence CC non libre.

    c'est une extension

    Extension, ou doc, ou que sais-je, point de différence pour la notion de libre (à part pour ceux voulant du libre pour les autres mais pour leur domaine ha non :) ). Ici, tu ne peux pas embarquer l'extension dans Debian par exemple, car non libre.

  • # Tout n'est pas libre la dedans

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Le SILL 2018 est arrivé. Évalué à 10 (+14/-5). Dernière modification le 22/02/18 à 20:09.

    socle interministériel de logiciels libres,

    A moins que j'ai été trop rapide à lire et me suis loupé sur ma recherche rapide, mais sinon faudrait qu'ils changent le nom, car ils ont l'air de s'en foutre du libre, et penser "libre diffusion" (qui n'a pas grand chose à voir avec le logiciel libre), ou alors qu'ils n'y font pas vraiment attention (et ce n'est pas mieux), suffit d'un coup d'oeil pour voir que ça liste aussi du non libre :

    http://ooo.hg.free.fr/lic_cc/Creative%20Commons%20Deed.htm
    "ooo.h" est listé, est 0% libre (ce n'est pas parce que l'auteur écrit "libre" sur son site web qu'il fait du libre, l'auteur de ce module fait du libre-washing)

    Désolé, mais du coup, avec cette erreur ("creative commons" mis dans le PDF, comme si ils s'en foutaient de la licence et bon allez on copie/colle le site sans savoir que "creative common" est un ensemble de licence et pas une licence, et dont certaines sont non libres, c'est assez connu quand même) la confiance dans ce "socle" comme pour du libre est basse.

    Ne parlons pas des logiciels dont la licence n'est pas listée (la moitié), comme si la licence n'avait pas vraiment d'importance ("tant que c'est gratuit on prend"?)

    Il y a du boulot sur la compréhension du libre même la, et mettre des trucs non libres en nommant libre n'aide pas forcément le libre (au contraire, ça fait croire que le libre peut accepter du NC, ce qui n'est pas possible à part pour ceux ayant un problème avec le libre et qui se réjouissent de pourrir le libre avec ça), et ça n'aide pas que l'auteur du journal ne prévient pas que tout n'est pas libre (ça m'a pris 1 minute de le voir, j'ai peut-être trop l'habitude de cette entourloupe classique) car ça véhicule encore plus une vision fausse du libre.

    Bon, essayons de positiver : il y a un bug tracker pour leur signaler un bug? On sait jamais, c'est peut-être juste un loupé (très gênant quand même) et je suis mauvaise langue, ils n’excuseront d'avoir pu zapper ça et avoir mis du non libre dans leur référentiel et je m'excuserai d'avoir été mauvaise langue (l'habitude, pour le moment quand j'ai croisé des gens faisant du NC tout en disant faire du libre, 0% de ces gens ont assumé ne pas faire du libre et 0% a voulu changer en soit enlevant "libre" de leur com' soit changeant la licence pour une licence libre)…

  • [^] # Re: Vous reprendrez bien un peu de spam ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Framasoft annonce la sortie de Framasite. Évalué à 6 (+4/-0).

    Ne risque-t-il pas de se faire indexer par tous les robots à la recherche d'adresse mail à spammer ?

    Pour info, tout commit Git public contient l'adresse mail, alors bon si tu crois que tu peux être développeur open source et ne pas avoir ton adresse mail filée aux spammeurs, il y a un petit soucis.

  • # 50%

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Sortie de Pollen 3. Évalué à 2 (+3/-3).

    1 homme = 1 voix

    Sympa pour les humains non hommes.
    (C'est très gauche comme formulation si elle est non voulue, remplaçable par "1 personne")

  • [^] # Re: Hem...

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Misogynie et discrimination à l'embauche. Évalué à 4 (+6/-4).

    Qui a parlé d'avoir exactement le même nombre de femmes et d'hommes ?

    Au hasard, les candidatures pour les législatives françaises (sous peine de sanction financières, que LR a préféré payer de souvenir)

    Tous les systèmes de quota que j'ai vu,

    tu n'as pas assez regardé les élections françaises :).
    Certes, ce n'est pas "au boulot, dans des équipes", mais ça reste équivalent sur les principes et clairement ça met dans la tête des gens (et pas forcément à tort) que pas mal de femmes sont à tel endroit juste parce qu'elles sont femmes et qu'il fallait remplir (et Macron a dû faire un "appel solennel" pour trouver assez de femmes pour les législatives, et oui les candidatures étaient libres mais peu de femmes intéressées), ce qui n'est pas sympa pour les femmes compétentes (impossible de savoir si elles sont la pour leurs compétences ou juste pour remplir le quota 50%, sans attendre de "voir et tant pis pour les dégâts").

    Pas facile la recherche d'égalité des chances… A noter que par contre on a 0% de quota pour des homos, malades, pauvres, personnes d'origine étrangère, jeunes, ou des prisonniers (qui ont toujours leurs droits civiques), alors que ce sont eux qui morflent le plus des choix fait par les élus hétéros français depuis longtemps vieux aisé en bonne santé et ne faisant que des faux emplois à leur femme, la recherche d'égalité par les quotas a des limites bizarres, que ce soit en politique ou en entreprise.

  • [^] # Re: Démontre.

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Directive sur le droit d'auteur. Évalué à -1 (+6/-9). Dernière modification le 09/02/18 à 13:41.

    Le problème qui est posé à l'open-source concerne sa diffusion, qui pourrait devenir plus difficile à cause de cette directive.

    peux-tu expliquer comment? Et pourquoi limité à open source? (pourquoi du CC-NC serait non impacté?).
    Voilà, on y retourne, "open source" à toutes les sauces…

    délire que tu as construit sur la base d'une mauvais compréhension du contenu du journal.

    OK, allez un exemple pour le plaisir :
    "un détecteur de code propriétaire", OK donc ton résumé exclut "open source", pourquoi?
    Pour info open source ne dit pas que tu peux faire n'importe quoi, et donc ça sert aussi pour détecter du code libre dont tu diffuses de manière pourrie :
    - Dont la diffusion est de la contrefaçon (par exemple le code GPL fait par Google sur Linux mais gardé sur leurs serveurs ne devrait pas être chez toi car tu n'as jamais été celui qui reçoit, le fait que ce soit une contrefaçon que tu reçois ne te donne pas le droit d'appliquer la GPL dessus)
    - Dont la licence a été changée de GPL à MIT
    Ca pourrait être utile à l'open source autant que proprio.

    Puis :
    "impact de cette proposition sur les logiciels libres": aucun "sic" ou note pour dire que tu n'adhères pas du tout à ce mélange avec l'open source qui n'a rien à faire la.

    Bref, sophisme/inintéressant/etc pour ne surtout pas répondre aux problèmes soulevés dans la façon présentée, si tu es ami avec l'open source ça fait mal d'avoir des amis qui le descendent et si tu t'en fou sérieux arrête de propager des préjugés sur l'open source à défaut d'aimer.
    Un grand classique, certes… Et exactement ma critique de ce genre de journal qui sous couvert de dire "attention danger pour l'open source" maltraite l'open source.

    Bon, on a fait le tour, je vous laisse à vos attaque contre l'open source à la limiter.

  • [^] # Re: Démontre.

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Directive sur le droit d'auteur. Évalué à -3 (+5/-10). Dernière modification le 09/02/18 à 12:24.

    Pourrais-tu respirer lentement et faire un commentaire pertinent ?

    Pourrais-tu arrêter de décrédibiliser l'open source avec du FUD sur l'open-source?
    Sérieux, ça me gonfle de devoir récupérer le bousin avec ces préjugés contre (je dis bien "contre") l'open source filé par des gens qui se disent amis de l'open source.

    Quant aux attaques ad hominem sur FI et sur la députée

    J'ai décris un fait. Si tu n'aimes pas le fait, je te conseille d'indiquer à la personne que ce qu'elle fait ne te plaît pas.
    Mais bon, j'imagine que c'est plus simple pour soit d'accuser le messager que de voir qu'il y a un problème dans un raisonnement… J'attends toujours qu'on me dise en quoi l'open source est plus impacté que le proprio, comme par hasard.

    bon, passons, j'ai fait ma remarque, et je sais que j'aurai encore et encore à corriger avec mes interlocuteurs sceptiques ce genre d'attaque contre l'open source… Ce qui est dit ici ne sort pas vraiment d'ici, mais les personnes aimant ici arrivent à communiquer ailleurs et ça arrive quand même aux oreilles de gens susceptibles de passer à l'open source mais refroidis par ce genre de FUD sur l'open source de la part de gens se présentant comme aimant l'open source.

  • [^] # Re: Démontre.

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Directive sur le droit d'auteur. Évalué à -10 (+3/-17).

    tu as les compétences pour installer un logiciel serveur FTP public et les ressources (techniques/financières) pour le stockage, mais pas les compétences pour installer un logiciel (voire plugin au serveur logiciel FTP) qui va vérifier que ce n'est pas n'importe quoi? Euh… OK, ça montre que les sympathisants libristes ne sont pas très doués… Vous cherchez à ridiculiser les libristes la?

    (et je cherche toujours en quoi un admin sys avec logiciel non libres n'aurait pas le même "problème", éclairez ma lanterne SVP…)

    Passons…

  • [^] # Re: Démontre.

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Directive sur le droit d'auteur. Évalué à 4 (+11/-9).

    la question posée par la parlementaire France Insoumise est le relais de l'inquiétude de certaines associations spécialisées dans la question du logiciel libre et des libertés informatiques,

    C'est bien le soucis :
    - Démonstration que la parlementaire ne réfléchit pas, c'est juste un "proxy".
    - Démonstration que les "certaines assos" sont ridicules, parlent de "logiciel libre" quand le logiciel non libre a le même problème de faisabilité / coût (tiens, même bêtise que pour les logiciels de caisse et la TVA, à faire croire que le libre a un problème avec quand c'est certaines entités et leur décisions hors sujet du libre qui ont un problème).

    Le problème est justement que le terme "logiciel libre" arrive à un endroit où il n'a rien à faire ( = que ce soit libre ou pas ne fait aucune différence), et c'est bien le problème de faire croire que le logiciel libre est "différent" sur des points où il ne fait aucune différence (pourquoi un logiciel non libre n'aurait pas les mêmes problèmes soulevé? Mystère. Ha si, "libre" fait classe dans certains milieux en ce moment donc utilisons-le, je ne vois que ça) qui fait que des gens ont plein de fantasmes négatifs sur le logiciel libre.

    Mais continuez comme ça si vous avez pour but de flinguer le logiciel libre, je peux vous dire par expérience que votre croisade contre (oui, je dis bien "contre") le logiciel libre marche bien et que les gens essayant de faire passer le logiciel dans des endroits encore hermétiques souffrent bien de vos attaques contre le logiciel libre…

  • # Démontre.

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Directive sur le droit d'auteur. Évalué à -1 (+13/-16). Dernière modification le 09/02/18 à 08:13.

    Techniquement, ce n'est pas évident

    Techniquement, on sait faire depuis un bon moment, sans empêcher l'open source (la licence d'un programme n'est pas la licence des données, c'est ce qui permet de regarder Star Wars avec VLC par exemple), et si les auteurs "à protéger" ne veulent pas te filer de signatures que tu ne peux pas avoir par ailleurs je doute qu'un juge t'en voudra (en fait, souvent le reproche fait à un hébergeur d'oeuvre est qu'une oeuvre supprimée est réuploadée, vois-tu d'où viendra ta base de signature maintenant?)

    par des petites structures,

    Rigolo car tu viens de citer "qui stockent un grand nombre d'œuvres".
    On plonge dans le ridicule (si tu sais gérer un grand nombre d’œuvre tu sauras gérer des analyses dessus, et si tu sais encore communiquer avec tes amis tu pourras même communiquer une base de données commune).

    Bref, démontre qu'il y a un lien avec l'open source comme FI fait aussi le lien sans le démontrer, je vois le même délire qu'avec par exemple les caisses enregistreuses pour la TVA, à mélanger une obligation qui a un coût certes mais comme pas mal de lois avec la licence du logiciel.

    Mais ce code n'étant pas open-source, il y a un paradoxe.

    Je suis peut-être idiot mais démontre-moi le paradoxe, ici je vois surtout des fantasmes (données != code).


    Sérieux, arrêtez de mettre "cette loi est contre l'open source" partout, vous faites que faire croire aux gens que l'open source est inutilisable, et je dois réparer ces conneries chaque semaine car les gens retiennent facilement que l'open source est inutilisable (vous leur dites ça en permanence alors normal qu'ils y croient, si même les adorateur de l'open source disent que c'est pourri…). L'open source est bien plus polyvalent que ce que vous voulez, il peut même être dans des programmes qui ne vous plaisent pas, même des moyens de reconnaissance automatisée et de filtrage des contenus protégés par le droit d'auteur, si si.

  • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Silverpeas 6.0 est (enfin) sorti !. Évalué à 7 (+6/-1).

    Le jour ou Zenitram fera attention (ici) à ne pas heurter les sensibilités, je pense que tout le monde pensera avoir affaire à un imposteur :D

    J'ai ri.
    A noter toutefois que perso j'estime que "Pour te faire une idée, tu peux récupérer Silverpeas via l'installateur IzPack et l'essayer." me heurte et m'agresse, et ma réaction est justement face à une "agression" (tout est relatif, j'utilise ces mots car il ont été utilisés juste avant). Il faudra peut-être un jour comprendre que ce qu'on me reproche, on me le fait (dans ma réaction, je n'ai fait que traduire comment le commentaire est vu par l'autre, comment l'autre est pris pour quelqu'un qui doit souffrir pour mériter et on ne sait pas pourquoi, rien de plus, si il heurte c'est peut-être que le commentaire initial heurte et qu'il serait à revoir?).

    tu peux aussi voir s'il est possible de déployer une instance de test sur le site officiel

    Effectivement, l'auteur du journal n'a pas encore complètement compris le soucis, car il parle toujours de "réaliser un paquet" ce qui ne résout pas du tout le problème soulevé : si Silverpass est un portail, qu'est-ce qui empêche de montrer ce portail à la place de dire à la personne d'installer un paquet de test (une étape de trop dans cette demande)? Si même l'auteur du logiciel n'est pas capable de maintenir une instance de démo d'un portail, ça sous-entend que l'outil n'est pas fiable et à éviter, du moins en vue rapide du projet.

  • [^] # Re: Éthique technique ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche La deuxième année de Liberapay. Évalué à 4 (+6/-4).

    son accord préalablement demandé

    Ha le coup de la règle européenne chiante à tel point qu'on doit installer une extension "Get rid of annoying cookie warnings", que certains voudraient mettre encore plus chiants.

    Même en étant perso intéressé par le sujet (perso j'évite de dépendre de site externe et ne veut pas Cloudflare), si je n'étais pas convaincu tes réactions feraient effet d'un repoussoir sur le sujet (merci l'extension pour arrêter de me faire chier à cause de personnes qui ont réussi à foutre ça obligatoire, mais je n'ai pas envie d'avoir une extension encore plus grosse).

    Liberapay a des objectifs/valeurs magnifiques mais sans éthique technique sereine, sa crédibilité est remise en question.

    Quoi qu'ils fassent, il y en aura toujours un pour dire que un de leurs prestataire n'est pas "éthique" (de son point de vue), c'est une phrase non-argument qui sert plus à catégoriser "troll".

    Ceci-dit la méthode de l'absurde est parfois utiliser pour décrédibiliser un mouvement, peut-être le cas ici (ou alors le mouvement n'a pas besoin d'ennemi, ses amis se chargent de la mauvaise réputation)

  • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Silverpeas 6.0 est (enfin) sorti !. Évalué à 10 (+11/-0).

    Pour te faire une idée, tu peux récupérer Silverpeas via l'installateur IzPack et l'essayer.

    On est en 2018 mais toujours ce genre de réponse "tu ne sais pas si ça te servira en quelques secondes, rien à foutre, non vas-y je te dis que la seule façon de savoir est de perdre ton temps à installer un instance vide qui ne montre pas grand choseet après quand tu auras remplis tu mériteras de savoir si c'est utile ou pas pour toi", snif…

    En attendant, les gens passent juste leur chemin, normal ça ne prédit rien de bon pour le futur même si l'outil répond au besoin.

  • [^] # Re: Ha la mauvaise foi...

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche La fin des IPv4 est très proche ! Les ennuis aussi…. Évalué à 2 (+1/-1).

    Peut être que c'est leur hébergeur qui ne le propose pas,

    De tête et sans vouloir dire de bêtise, c'était la raison invoquée pour la baie où ils sont (et comme c'est gratuit, pas facile de râler que ce n'est pas à jour techniquement, c'est logique que le gratuit ai du matos recyclé et/ou qu'aucun admin routeur ne veuille passer du temps à activer la fonctionnalité puis se taper les problèmes potentiels qui en découlent).

    Mais juste qu'avec le temps, ça fait tache par rapport aux conseils donnés par les moules locales :).

    Cela pourrait donner une explication sur l'absence d'IPv6 sur autant de sites web.

    C'est une explication pour les sites hébergés gracieusement, par contre pour les hébergé en payant, la seule explication est la flemme (chef : "ça apporte du fric? donc pas pas de temps dessus", ce qui est compréhensible de toutes façons les gens sans IPv4 passent par un pont donc on perd personne… Pas facile d'argumenter le besoin à part "best practices" peu écouté en dehors des passionnés)
    Le problème avec la migration vers IPv6 est qu'il y a plein de bidouilles pour que ça marche en IPv4 quand même (bien et pas bien en même temps, classique).

  • # Ha la mauvaise foi...

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche La fin des IPv4 est très proche ! Les ennuis aussi…. Évalué à 4 (+11/-9).

    Les adresses IPv6 sont longues et peu mémorisables, devrons‐nous avoir un nom de domaine chacun ?

    Ce n'est pas comme si ça faisait pas plus de 15 ans que les DNS dynamiques existaient et que toute personne sensée utilise plutôt que de retenir son IP, même fixe.
    Et sinon le copier/coller ça marche pas mal (autant IPv4 que v6, perso j'ai autre chose à retenir que mon IPv4).

    Il est très intéressant de multiplier par quatre le nombre de raccordements pour repousser la fin de l’IPv4, mais à quel prix ? C’est très bien pour un utilisateur très basique qui se contente de surfer sur le Web, c’est‐à‐dire la grande majorité, mais pas pour les autres !

    Foutaises, on peut faire pas mal de choses avec ce truc, et s’auto-heberger ne veut pas dire avoir un hébergement dans le pire endroit (ha le problème de connexion quand on est en vacances loin de la maison…), l'auto-hébergement existe aussi chez un hébergeur (ce n'est pas le lieux qui compte, et il y a plein de VPS à pas cher)

    Donc bon au final ça concerne que peu de monde impacté, même des "non basiques" (un truc fou, il y a des gens un peu "idiots" qui regardent si leur matos supporte IPv6, par exemple).


    tu voudrais faire passer les gens ayant des problèmes avec IPv4 pour ridicules que tu ne t'y prendrais pas autrement. Il n'y a plus d'adresses IPv4, il faut faire avec, on passe à IPv6 et si tu ou ton voisin n'a pas fait attention, une petite auto-critique (absente du journal, toujours la faute de l'autre) est de ne pas avoir vérifié la compatibilité IPv6.

    Je n'ai pas compris un truc : avec ce partage, connais-tu la plage de ports pour toi? Si oui, c'est réglé, tu peux faire un serveur HTTP (ou le truc de ta caméra) sur autre chose que le port 80 (ou le port pour ta caméra), donc tu prends un autre port (et que ce soit "pas joli" n'est pas important, chez toi c'est pas assez stable pour que tu mette un site pour d'autres, donc ça va). Si non, bon un peu plus gênant certes.

    Ps : bon, sinon LinuxFr toujours pas dispo en IPv6, ça fait sourire pour des gens sensés être en avance sur les autres, cordonnier mal chaussé :) (après, hébergement gratos et bénévoles, certes)

  • [^] # Re: A propos des accès aux banques

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 31/01/18 à 15:04.

    le copyleft est souvent bidouillable, barrière artificielle contournable pour la plupart des besoins, c'est juste chiant.
    J'imagine que la ils appellent une API weboob en web (oups :) ) donc séparation, donc l'AGPL ne s'applique pas à BI lui-même (qui consomme l'API donc lui peut demander le code, alors que les utilisateurs consomment que BI donc ne peuvent pas demander le code). Au pire un process intermédiaire qui stocke le résultat dans un fichier et BI ne fait que consommer le fichier, bref 36 solutions imaginables pour que ce soit compatible avec l'AGPL. Et au pire du pire tant que tu n'es pas client, ben tu consomme rien donc pas pour toi, et ça doit leur suffire comme délai de rétention possible.

    Je ne crois pas un instant que tu puisses attaquer sur ce terrain.

  • [^] # Re: A propos des accès aux banques

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 31/01/18 à 13:31.

    Cela marche même encore mieux lorsque je rentre du bistro.

    Ou est le bouton "Payer un coup à moules"? :)

    Sinon, je comprend le business model, et vu que ensuite la partie indiquée sur le site weboob à ce sujet, j'y suis allé trop fort sur le premier message (je me suis corrigé pas longtemps après), je dirai juste que ça manque un peu de transparence à ce sujet sur le site weboob ("par ommission" sur la réactivité différente entre BI et le build public), mais c'est du détail.

  • [^] # Re: A propos des accès aux banques

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 7 (+5/-0).

    Donc weboob est inutilisable en pratique pour la partie banque du moins, sans devoir refaire le boulot

    Je m'auto-tempère, bien que un peu caché, le site weboob sous-entend que c'est un service achetable "We maintain the infrastructure and ensure that modules will always work within 2 days if there is a broken bank website.", et ça peut bien être un business model intéressant si on peut bien acheter cette partie (à un prix adéquat) à côté de tout le reste proposé.
    http://weboob.com/bi

  • [^] # Re: A propos des accès aux banques

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 7 (+5/-0).

    Budget Insight contribue souvent mais avec un retard de plusieurs semaines, probablement pour garder un avantage concurrentiel

    Sympa… Donc weboob est inutilisable en pratique pour la partie banque du moins, sans devoir refaire le boulot (et si Budget Insight patche en retard alors qu'ils sont pote avec la majorité des dév, est-ce que nos patches seraient acceptés dans l'upstream si ils cassent les patches de Budget Insight à venir?), bon à savoir car ça rend le projet bien moins intéressant (perso je me disais que puisque Budget Insight l'utilisait, ça donnait une confiance sur le fait que ce soit à jour, bon non donc, pas incompatible avec l'open source mais le projet est moins intéressant par rapport à utiliser ou faire un autre logiciel), merci pour l'info, très utile pour se décider à utiliser puis contribuer, ou pas.

    Business business…

    La piste que je trouve la plus intéressante est la dernière : développer nos propres connecteurs en JS.

    +1, mais c'est beaucoup de taf à prévoir…

    Si elles proposent des API propres avec de l'OAuth et sans délai, c'est sûr que ça va pas mal nous faciliter la vie.

    Alors la, vu leur réaction sur DSP 2, j'ai un doute qu'elles vous/nous aident à lâcher leur "monopole" sur les données qu'elles ont, du moins sans faire banquer un max…

  • [^] # Re: "Le Logiciel Libre fait partie de notre ADN"

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 10 (+10/-1).

    Oui, nous faisons très attention à cela.

    Pff, vous tuez tous les trolls…
    Me voilà rassuré.
    Mais je pense qu'il vaut mieux être plus clair dans votre transparence dessus, car le libre devient "cool", et pas mal de monde se met à faire du libre-washing en faisant leur business sur la vente de droits qu'ils ne filent pas en libre, et donc où le libre n'est là que pour attirer le chalant sans aucune volonté de laisser des libertés à celui qui reçoit (au contraire, l'idée est de laisser le minimum de libertés tout en étant estampillé libre, donc avec l'idée de ne pas aider celui qui reçoit, juste de prendre le hype), bref de préciser que vous n'utilisez pas de droits que vous ne fournissez pas.

  • [^] # Re: "Le Logiciel Libre fait partie de notre ADN"

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 1 (+0/-1).

    Les bouts non libérés sont uniquement des bouts de gestion interne de notre infra, nos outils de gestion de notre parc, etc.

    Ca, en général ce n'est pas en "contact" avec du code AGPL, donc le copyleft ne dérange pas pour faire la même chose.

    À l’exception de l’aggrégateur bancaire

    Je comprend bien le soucis quand c'est plus rapide d'acheter un truc déjà fait, et la des fois il est préférable de faire une entorse temporaire aux principes. Mais ça reste une entorse au principe de laisser celui qui reçoit avoir le contrôle du code, car un tiers ne pourrait pas faire pareil.
    Autoriseriez-vous un tiers qui aurait la même urgence que vous à faire pareil, par le biais d'une licence temporaire le temps que vous vous débarrassiez du ce code proprio que vous pouvez utilisez que parce que vous avez les droits sur la partie AGPL, pour être à égalité? (si je comprend bien, il y a ici un mélange AGPL / proprio, si ce n'est pas le cas ma question n'a pas lieu d'être)

  • # "Le Logiciel Libre fait partie de notre ADN"

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Cozy, votre domicile numérique. Évalué à 6 (+7/-3).

    AGPL (…) On a un peu de code propriétaire (…) Libre fait partie de notre ADN et ça ne va pas changer.

    Le problème avec l'AGPL (le copyleft en général) mélangé avec du proprio, c'est qu'à partir du moment où on empêche d'autres personnes de faire ce qu'on fait (si il y a un peu d'AGPL, impossible pour les autres non détenteurs des droits de faire du code propriétaire pareil sur quelque chose de "lié" à ce code), le libre fait penser à une publicité (du marketing libre-washing, genre MySQL qui se fait de l'argent en empêchant les autres d'avoir le même business model, le libre n'est la que pour que les libristes fassent de la pub sur un truc pas bankable) pour vendre (directement, ou indirectement par l'hébergement) la partie proprio que seuls détenteurs des droits pourrait faire (avec ce business model), et ce quelque soit le pourcentage de proprio (il suffit de 0.1%, tant que ce 0.1 est la chose bankable).

    Est-ce que vous faites bien attention à ce que votre code proprio soit codable en proprio (bref : que d'autres puisse vous remplacer avec le même effort à faire) par une autre personne afin d'être bien clair que la liberté est importante pour vous et que votre objectif avec l'AGPL n'est pas de garder pour vous seuls des droits que vous utilisez afin que personne ne puisse vous remplacer facilement si vous passez pas sympas, pour éviter cet écueil?

    Et pourquoi pas, si le Logiciel Libre fait partie de votre ADN, changer la licence du proprio pour du libre pour montrer que le libre est viable sans en fait devoir faire son business sur du non libre (qui serait bizarre pour des gens qui ont le Logiciel Libre dans leur ADN)?

    Bref, c'est pas mal d'être transparent dessus, mais ça fait quand même penser à une communication marketing sur le libre comme quoi le libre c'est sympa pour le non rentable mais dès qu'on parle thune faut pas déconner on laisse les gamineries/hobby libristes de côté et on fait du proprio, pas très positif pour le libre (voir par exemple cette présentation "Why Open Core Licensing Sucks").

    PS : aucun reproche sur le fait de faire du proprio, j'en fais et utilise moi-même, juste en sentiment mitigé quand je vois de l'affichage sur le libre trop bien c'est notre ADN et en même temps faire du proprio avec du code distribué en copyleft.

  • [^] # Re: Corrections

    Posté par (page perso) . En réponse au journal En évoquant Facebook. Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 25/01/18 à 09:12.

    Quand tu parles de TV US, ca concerne uniquement le signal analogique non ?

    J'ai en fait été trop limitatif (mais voir quand même mon auto-correction pour le sujet du journal) : TV US et tout ce qui en découle.
    Regarde le frame rate de tes Blu-ray, tu vas avoir un choc ;-)
    (spoiler: 24000/1001 pour la plupart)
    Note que ça ne veut pas dire que je comprend pourquoi ils s'amusent à ça, l'inverse (adapter la vidéo Blu-ray aux TV US) me semblerait plus logique de nos jours vu que c'est tourné en 24 et que c'est largement possible d'adapter si jamais ça ne supporte pas au niveau TV (sachant que le blu-ray, le HDMI, les écran LCD etc supportent 24 en plus du 24000/1001). Un jour on le tuera de 1000/1001, un jour…

  • [^] # Re: Corrections

    Posté par (page perso) . En réponse au journal En évoquant Facebook. Évalué à 9 (+8/-1).

    Je m'auto-corrige, je n'avais pas regardé le code source, seulement le journal, et les TV US sont bien prises en compte, 30000/1001 est possible.