Journal Meta chat

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
2
4
juil.
2016

Introduction minable

Ça fait des années - en fait on a dépassé les deux dizaines - que les connexions permanentes au réseau internet on permis un dialogue instantané. Il y a l'IRC qui fait le job pour des discussions de groupes, et est souvent bien intégré aux logiciels de communications comme Thunderbird.

Et puis il y a le dialogue privé entre deux personnes, pour lesquelles les solutions ont défilé par dizaines, sans qu'aucune n'atteigne le Graal de l'universalité. Rien de nouveau jusqu'ici.

Ayant refusé à mes jeunes enfants l'inscription aux multiples réseaux sociaux qui leur auraient permis de chatter avec les membres de ces réseaux, j'observe avec intérêt leurs méthodes de contournement : abandon de l'idée de chatter, usage du téléphone, et enfin celle qui m'intéresse aujourd'hui - Usage du courriel pour clavarder.

Noyade du rédacteur

Alors qu'aucun de ses copains/copines n'utilisait régulièrement le courriel, cet enfant les a convaincu de s'y mettre, vu que c'était sa seule option. Et ça fuse, elle fait des centaines de messages ainsi, passant facilement une soirée à discuter par ce moyen fort peu pratique.

Idée pour-rite?

En voyant cet usage, qui subvertit un outil@universel en moyen de chat, je me demande s'il ne serait pas plus productif pour lutter contre les ogres du Minitel 2.0 de développer cet usage plutôt que de passer par un autre outil qui n'a jamais percé : le XMPP.
Après tout, on a tous un courriel, c'est donc prêt à utiliser, mais ça manque d'ergonomie. Peut-être que quelques définitions comme pour les listes de diffusion suffiraient à rendre le truc sympa. Je pense à mail qui annonce ou demande si on est disponible juste avec le sujet ONLINE, et ainsi de suite.

Cela permettrait de chatter à l'arrache juste avec un courriel, et d'améliorer les courrielleurs pour reconnaître ce genre de sujets de messages et les mettre directement dans une fenêtre de clavardage.

RFC 9002

Je me doute que les copains de LinuxFr.Org vous me démonter cette idée, mais je tenais à l'évaluer plus longuement que juste en conduisant une heure… après tout les bonnes idées arrivent parfois par hasard!

  • # Résister

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 04/07/16 à 17:07.

    "Ayant refusé à mes jeunes enfants l'inscription aux multiples réseaux sociaux"
    Il faut résister le plus longtemps possible,en expliquant autant que faire se peut pourquoi on ne veut pas qu'ils utilisent ses réseaux,quelles sont les alternatives, "t'as pas mieux à faire de tes journées","vas prendre l'air plutôt que de rester sur ton ordi",etc des tas d'arguments sont bons en tout cas bons à dire. Car une fois que le processus est enclenché, et qu'ils sont grands,on ne peut plus faire grand chose.
    Lutter contre l'effet de groupe=très dur "tout mes copains sont sur Facebook" "ils ont tous la PS4" "ils ont tous un téléphone portable". Et parfois il faut se fâcher.

    • [^] # Re: Résister

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Mais il n'y a pas de souci avec ça, ils n'y sont pas inscrits. Mais le chat par XMPP n'est pas social, d'où la proposition de SMTP.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Résister

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Mais le chat par XMPP n'est pas social, d'où la proposition de SMTP.

        Qu'est-ce que tu entends par là ?

        • [^] # Re: Résister

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          J'entends que aucun non-geek n'est prêt à créer un compte XMMP pour causer avec moi.

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Résister

      Posté par . Évalué à 10.

      Je vais me faire moinsser mais bon…
      Je trouve ça triste d'interdire à ses gosses de s'inscrire à tel ou tel réseau pour x ou y raison.
      Même si ça part d'une bonne intention, tu les empêches de socialiser, et quand on est gosse c'est extrêmement important, leur enlever ça c'est vraiment pas leur rendre service je trouve.

      • [^] # Re: Résister

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ça s'appelle un choix éducatif. Ce n'est pas une interdiction brutale, c'est le résultat d'un dialogue. Nous (les parents) en avons parlé avec eux, et indiqué que nous ne souhaitions pas qu'ils s'inscrivent à Fessebouc and Co, jusqu'à ce qu'ils soient en âge de faire leur propre choix.

        Nous pensons que c'est une fausse socialisation, et préférons que les copains viennent à la maison, et qu'ils aillent chez les copains, parce que socialiser, ce n'est pas seulement partager une photo rigolote, mais aussi manger ensemble, dormir dans d'autres familles, etc. En bref, c'est brasser la plus grande diversité possible.

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

        • [^] # Re: Résister

          Posté par . Évalué à 9.

          L'un n'empêche pas l'autre.
          Ils ratent une grande partie de la socialisation de leur génération en n'étant pas sur les réseaux sociaux.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Résister

            Posté par . Évalué à 10.

            Ils ratent une grande partie de la socialisation de leur génération

            Et c'est grave parce que? Je plaisante à moitié, mais j'ai grandi sans télé, et ait pu entendre (et tenir) ce type de discours tout au long de mon enfance. Alors qu'une fois adulte, je reconnais volontiers que ça a plutôt été une chance.

            • [^] # Re: Résister

              Posté par . Évalué à -5.

              La différence, c'est que personne n'a jamais prétendu que la télé était un outil de socialisation. Les réseaux sociaux, si.

              Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

              • [^] # Re: Résister

                Posté par . Évalué à 10.

                Toi, tu n'as jamais eu à vivre des récréations avec pour seul sujet de conversation le film de la veille. Je t'assure qu'avant la démocratisation d'Internet, c'était un peu ce qui s'apparentait le plus à nos réseaux sociaux d'aujourd'hui en termes d'intégration/exclusion à l'école.

                Ça et la marque de tes baskets, évidemment ;)

                • [^] # Re: Résister

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Oui et non. Autour des miens c'est pas encore trop ça les réseaux sociaux (12-15 ans). Je pense que ça arrive ensuite.
                  L'équivalent de "t'as pas vu le film d'hier ???" serait plutôt "t'as pas vu la dernière vidéo de Squizee" ? (aucune idée de l'orthographe, je vous laisse corriger ;) ).

                • [^] # Re: Résister

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Toi, tu n'as jamais eu à vivre des récréations avec pour seul sujet de conversation le film de la veille. Je t'assure qu'avant la démocratisation d'Internet, c'était un peu ce qui s'apparentait le plus à nos réseaux sociaux d'aujourd'hui en termes d'intégration/exclusion à l'école.

                  D'ailleurs, on revoit ce phénomène avec l'euro. Si bien que mon fils va maintenant voir les matchs de foot chez le voisin.

          • [^] # Re: Résister

            Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 05/07/16 à 08:03.

            Certainement. Mais il faut équilibrer ce constat avec la responsabilité parentale. Un enfant est-il tout à fait un mini adulte responsable ? N'est-ce pas plutôt un adulte en devenir confié à la responsabilité de ses parents ? Une sorte de mineur sous tutelle.
            Entre autres difficultés, les réseaux sociaux et l'électronique portable ne créent-elles pas un champ d'intimité potentiellement envahissant et hors de la portée des responsables majeures ? Quand tout va bien, OK. Mais en cas de grain — et on sait tous qu'il peut y en avoir de sérieux — les responsables ne pourraient-ils pas se retrouver démunis et surpris, les interactions se déroulant totalement hors de leur portée ? impossible pour eux de jouer leur rôle de paratonnerre ?

            Comment gérer ces considérations de responsabilité sans interdire, ou limiter grandement l'usage des réseaux de communication mobile et des réseaux sociaux ? Comment concilier nécessaire socialisation et responsabilité ? La solution de la prudence face aux technologies modernes n'est-elle pas de bon aloi ?

            • [^] # Re: Résister

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              La solution de la prudence face aux technologies modernes n'est-elle pas de bon aloi ?

              Oui, mais de ce point de vu là, cela vaut aussi pour le mail.

            • [^] # Re: Résister

              Posté par . Évalué à 3.

              Comment gérer ces considérations de responsabilité sans interdire, ou limiter grandement

              Ta réponse est à mon avis dans ta question: il ne faut pas interdire, il faut limiter. Et donc contrôler. C'est du boulot, oui. Mais si tu es parent, bien souvent, tu as signé pour 20 ans d'intensif et 40 d'inquiétude. Après, normalement, c'est toi qui est bronzonisé, si t'as du bol avant eux.

              La solution de la prudence face aux technologies modernes n'est-elle pas de bon aloi ?

              Il ne faut pas confondre prudence et refus des nouveautés.

          • [^] # Re: Résister

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est pareil avec les motos non?

            http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Résister

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 05/07/16 à 09:02.

        Je fais partie de ceux qui interdisent.

        Mon soucis c'est l'âge. Par exemple mon petit n'a pas encore 12 ans (il rentre en 5e). A cet âge, désolé, mais on réfléchit pas trop, on est justement sous la pression sociale au taquet, et ils ont déjà énormément de sollicitations tout autour d'eux pour ne pas passer trop de temps au seul truc à peu près important à leur âge : l'école.

        On a donc verrouillé :
        - téléphone portable (il est le seul de sa classe à ne pas en avoir, sachant qu'en 6e donc c'est Samsung minimum, voire Apple pour 10% d'entre eux)
        - réseaux sociaux
        - email (pour éviter les inscriptions à tour de bras à des jeux, des sites communautaires etc.)

        Par contre il profite :
        - d'un ordi (sous Linux bien sur !) dans sa chambre avec connexion Internet non filtrée et non limitée (il est limité en temps chaque jour, on lui fait confiance, on a assez eu d'indices montrant qu'il respectait notre limitation même quand on n'est pas là)
        - d'un panel assez sympa de consoles de jeux (bin oui, Papa aime ça)
        - un serveur Minecraft maison, ouvert sur Internet, où ses copains peuvent venir jouer (et ça, c'est plutôt la classe)
        - un serveur audio (Mumble) pour bavarder tout en jouant (idem, il a mis tout le monde à Mumble)

        Je vous rassure, il prend pas des cailloux à la récré, il fait du foot en club, on récupère régulièrement ses copains pour des après-midi Wii (quelle console géniale !!!).

        La grande entre au lycée, elle a survécu jusque-là avec un Wiko même pas Android (clavier physique, c'est la reine des SMS, ses copines avec leur tactile passent pour des vieilles mamies rhumatismantes) et justement, son entrée au lycée sera l'occasion de lui offrir (enfin !) un Android (Moto 4G pour ne pas le citer). Au lycée, en effet, c'est l'âge je pense où les responsabilité commencent à avoir du sens. Si elle veut s'inscrire sur Facebook, elle le fera. Ca fait déjà 1 an qu'elle a une adresse email, elle est bcp plus autonome (et à presque 15 ans, ça a du sens je pense).

        Et d'ailleurs, quand elle s'inscrira sur Facebook, je mettrai un point d'honneur à ne surtout pas être son copain :
        1) je ne suis pas son copain
        2) j'ai pas vraiment envie de savoir ce qu'elle dit
        3) et surtout, j'ai aucune envie qu'elle sache ce que je dis ;)

        Voilà, c'est un point de vue, mais je pense que ce sont des sujets compliqués pour tout le monde.

        • [^] # Re: Résister

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Mon fils a le même âge (11 ; fin d'année) et il entrera en 5ème au mois de septembre. Je partage ta vision des choses : pas de portable (on habite à 200 mètres du collège), pas de réseau sociaux, pas d'email. Je pense qu'il a le temps. Et je ne pense pas qu'il soit le seul à ne pas avoir de téléphone portable.

          • d'un ordi (sous Linux bien sur !) dans sa chambre avec connexion Internet non filtrée et non limitée (il est limité en temps chaque jour, on lui fait confiance, on a assez eu d'indices montrant qu'il respectait notre limitation même quand on n'est pas là)

          Mais du coup lui as-tu fait une "initiation pédagogique" sur le contenu qu'il pourrait découvrir ? Personnellement pour le moment il n'a accès à internet que par petite touche, au collège. Je ne sais pas encore trop comment gérer cela.

          • un serveur Minecraft maison, ouvert sur Internet, où ses copains peuvent venir jouer (et ça, c'est plutôt la classe)

          Tu pourrais m'en dire plus car je suis carrément preneur ?

          • [^] # Re: Résister

            Posté par . Évalué à 7.

            Pour Internet, on a bcp parlé évidemment avant qu'ils l'aient en libre accès. Ils savent que c'est la foire, qu'on trouve tout et n'importe quoi, et que donc il faut savoir prendre les informations avec des pincettes, se méfier du fait qu'il est trivial de cacher son identité, et bien sûr, le porn, les sites cheloux (armes, drogues…).

            Il savent aussi que je peux savoir tout ce qu'ils ont fait (requêtes DNS, proxy… je leur ai expliqué aussi ce que c'est qu'un FAI. Je suis leur FAI en fait). Je l'ai jamais fait, mais ils savent que je peux. C'est je pense assez dissuasif.

            Au passage au collège, c'est très moyennement filtré, mon gamin me racontant ce que les autres (jamais lui bien évidemment ;) ) vont voir (pas de porn, mais par exemple les sites de rencontre restent ouvert).

            Mais on les prépare dès maintenant à la 2e phase : s'exprimer sur Internet. On leur explique que tout ce qu'on met sur Internet, sans aucune exception, c'est comme si on le taguait sur le mur de notre maison. N'importe qui qui passe dans la rue va pouvoir le lire. Donc certes, sur le mur de la maison c'est pas le monde entier, seuls les voisins et quelques riverains le voit… mais aussi leurs amis qui passent parfois, les flics qui pasent parfois, et finalement potentiellement le monde entier, pour peu qu'il traverse notre rue.

            Pour le serveur Minecraft, rien de spécial : tu vas sur le site Minecraft, tu télécharges le soft du serveur, et l'installes sur une machine accessible 24/7, tu ouvres le port… rien de bien méchant !

        • [^] # Re: Résister

          Posté par . Évalué à 7.

          Et d'ailleurs, quand elle s'inscrira sur Facebook, je mettrai un point d'honneur à ne surtout pas être son copain :
          1) je ne suis pas son copain
          2) j'ai pas vraiment envie de savoir ce qu'elle dit
          3) et surtout, j'ai aucune envie qu'elle sache ce que je dis ;)

          C'est assez drôle, je trouve :) Facebook a tout ce qu'il faut pour gérer les points 2 et 3, mais non même le geek de papa ne semble pas le savoir. Facebook s'est doté de tout ce qu'il faut pour remplacer un exchange ou un compte google (communication textuelle/audio/vidéo synchrone/asynchrone, gestion de calendrier, blog/pages, flux type rss, partage de photo (pas de document),…) et je ne serais pas surpris que vos enfants utilisent l'ensemble de ses fonctionnalités.

          Pour le point 1, follower/ami/membre d'un cercle/… ce sont juste des labels pour parler d'une arrête quelconque du graphe que représente ses réseaux. En tant que geek avoir la même lecture de ça qu'un journaliste de télévision ou un chanteur à succès, c'est dommage.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Résister

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 05/07/16 à 15:33.

            J'avoue, t'as pas tort, je suis un piètre utilisateur de Facebook. Tu peux créer plusieurs groupes d'amis, et sélectionner ce que tu publies de manière efficace ?

            J'ai eu pas mal de "gamins" en amis (neveu, fils du voisin…) ça m'a vite gavé, mais alors là très vite. Noyé de kikoololleries, j'ai viré tout ça rapidos.

            • [^] # Re: Résister

              Posté par . Évalué à 6.

              Tu peux créer plusieurs groupes d'amis, et sélectionner ce que tu publies de manière efficace ?

              Oui (après la notion d'efficace peut être sujette à discussion).

              J'ai eu pas mal de "gamins" en amis (neveu, fils du voisin…) ça m'a vite gavé, mais alors là très vite. Noyé de kikoololleries, j'ai viré tout ça rapidos.

              Tu peux les garder en amis, mais ne plus les afficher dans ton flux actualité (je sais pas si c'est de ça que tu parle).

              J'ai pas réessayé G+ récemment, mais dans le temps il était très bon pour ça car il mappait les groupes sur des pages d'actualités pour toi. Ça te permet de créer un cercle « famille jeune » et d'avoir leur publication regroupées dans le flux « famille jeune », mais je crois qu'ils ont finalement abandonné les cercles (ils sont en galère pour essayer de fusionner tes contacts/groupes gmail et tes contacts G+, c'est assez sophistiqué sachant qu'il essaie d'être plus intelligent que toi pour gérer tes contacts…).

              Mais facebook fais ça plutôt bien, son principal problème c'est de ne pas être interopérable (genre envoyer des mails à tes contacts qui ne sont pas sur facebook, avoir des calendriers dispo dans thunderbird, etc).

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Résister

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Il faut résister le plus longtemps possible

      C'est vrai, c'est ultra crédible pour un papa qui passe ses journées sur un réseau social centralisé nommé DLFP…

      • [^] # Re: Résister

        Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 05/07/16 à 11:06.

        Je ne vois pas trop le rapport : d'un côté on a un adulte qui fait ses choix de vie,de l'autre des enfants à éduquer et à insérer dans la société.

        • [^] # Re: Résister

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le rapport, c'est qu'il s'agit uniquement d'un choix technique et éthique, mais les travers d'un réseau social seront toujours là… Je dirais même qu'avec Facebook, l'avantage est de pouvoir facilement regarder si il n'y a pas dérive alors qu'avec le mail et le web…

          Et surtout Facebook, c'est déjà hasbeen, les ados l'utilisent finalement peu comparé à la génération des trentenaires…

      • [^] # Re: Résister

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        DLFP est centralisé, mais ce n'est ni un réseau, ni social.

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: Résister

          Posté par . Évalué à 2.

          Pas un réseau, je veux bien, quoiqu'il soit possible de suivre des liens de blogs persos de temps en temps… mais passons.
          Pas social? Tu ne discutes avec personne ici? Tu ne serais pas un peu solipsiste?

    • [^] # Re: Résister

      Posté par . Évalué à 3.

      quelles sont les alternatives, "t'as pas mieux à faire de tes journées","vas prendre l'air plutôt que de rester sur ton ordi",etc des tas d'arguments sont bons en tout cas bons à dire.

      Ouai, mais nan.
      Ça a pas marché avec moi quand j'étais gosse en tout cas. Je suis passé du livre (jamais emmerdé par les parents) au PC/console pour jeu (toujours emmerdé par parents). Quand je me suis mis à programmer, j'ai eu un peu moins de «gonflage parental» mais bon… c'était bien plus tard, au lycée.

      L'évidence, c'est qu'on à considéré le livre, la lecture papier en fait, comme étant bonne pour moi, et on s'en félicitait. Par contre, le PC, c'était technologique, avec un écran qui émets de la lumière (genre, ta lampe de chevet en émets pas, elle?) donc mauvais pour l'intellect?
      Je te laisse deviner les conséquences.

      De toute façon, va dire au gamin que tout le monde trash à l'école qu'il ferait mieux d'aller jouer avec ses «potes» qui se foutent de sa gueule non-stop plutôt que d'avoir la chance de s'en faire de vrais via le net, et je suis sûr que le gamin va t'écouter. Les gamins, c'est con après tout… ou pas.

      En cambrousse, si t'es le mouton noir, le temps est long (faut pas aimer lire quand t'es gosse, ni être asthmatique et surtout il faut aimer le foot):

      • La primaire dure 5 ans (CP, CE1/2, CM1/2), à la fin, vers tes 10 ans, ça représente 50% de ta vie qui t'on suivi non-stop. Brimades incluses, et les gamins sont très doués pour ça.
      • L'arrivée au collège, c'était la première délivrance. Je suis passé d'emmerdé à ignoré. 4 ans, donc ~27% de ta vie en sortie.

      Je ne dis pas que je ne suis pas d'accord avec toi, sur certains points je le suis (casser l'effet de groupe consumériste, notamment).

      En gros, pour moi si le gamin cherche a être dans un groupe, il faut le laisser faire, mais l'empêcher d'en être dépendant (éviter les engrenages et le laisser avoir sa façon de penser). Justement, le net permets, utilisé correctement, plus d'indépendance de pensée. Moi j'étais curieux, je ne pouvais que me baser sur mes discussions avec mon père (qui était aussi curieux) et les livres. J'aurai eu le net, ça n'aurait peut-être pas été plus mal, mais pas pour les jeux. Qui sait?

      À contrario, s'il cherche à ne pas être en groupe, ou du moins avec les groupes qu'il connaît, peut-être que le mieux est de le forcer à découvrir d'autres groupes, géographiquement éloignés. Et là, le net peut devenir un outil au service de l'éducation. Le sport aussi, tant que c'est éloigné et que les parents savent qu'ils peuvent maintenir le groupe plus d'un an… Ça, par contre, je le sais d'expérience perso.

      Dans tous les cas, c'est du cas par cas, et un truc tellement compliqué que personne ne sait comment faire. Ni moi, qui n'a pas de gamins, ni mes propres parents qui en ont 3 adultes. Et encore moins les psychologues à 2 balles qui écrivent des livres et dont on ne peut vérifier la compétence.

  • # Pas exclusif

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 04/07/16 à 17:15.

    En voyant cet usage, qui subvertit un outil@universel en moyen de chat, je me demande s'il ne serait pas plus productif pour lutter contre les ogres du Minitel 2.0 de développer cet usage plutôt que de passer par un autre outil qui n'a jamais percé : le XMPP.

    Il n'est absolument pas exclusif d'utiliser le courriel avec XMPP, ça fait même longtemps qu'on en parle : https://frama.link/xmpp_courriel

    C'est standard et répandu, c'est tout à fait naturel de l'utiliser, mais il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui la plupart des messages envoyés par ce moyen sont non chiffrés (sans même parler de chiffrement de bout en bout, c'est pas toujours chiffré entre client et serveur (MUA/MTA)), et qu'une grosse partie des communications finit chez des gros fournisseurs comme gmachin.

    • [^] # Re: Pas exclusif

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui mais c'est le contraire de l'idée du journal : là tu utilises XMPP pour envoyer des courriels. Le journal parle de SMTP pour clavarder.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Mail != instantané

    Posté par . Évalué à 6.

    Les mails ce n'est pas fait pour de l'instantané, un mail peut se faire mettre dans une file et devoir attendre un certain temps sans que cela ne soit génant selon le protocole. Donc au moindre graylisting tu vas avoir des utilisateurs qui vont râler que ça marche pas.

    • [^] # Re: Mail != instantané

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Et les mails n'ont pas été conçus pour envoyer du contenu mis en page, et n'ont pas été conçus pour envoyer autre chose que du texte. Ce qui n'a absolument pas empêché ces deux utilisations de se développer, au grand dam des puristes. De la même manière les réseaux téléphoniques n'ont pas été conçus pour envoyer des messages… et pourtant les SMS ont été créés en exploitant les quelques octets libres dans les messages de statut. Le design initial n'est jamais parfait, et lorsque le besoin se fait sentir il y a toujours moyen de trucher le système pour avoir une nouvelle fonctionnalité.

      En parlant de SMS, eux non plus n'ont aucune garantie de distribution, et aucun moyen de savoir si le message est bien arrivé, et pourtant on est bien capables d'avoir une conversation avec. Alors oui, du coup elle n'est peut-être considérée comme instantanée, mais ce n'est pas non plus une correspondance "lente" type email classique. Un peu comme le Google Cloud Storage Nearline qui n'a pas un temps de réponse de l'ordre de la centaine de millisecondes, et pas non plus un temps de réponse de l'ordre de l'heure, mais quelque chose de l'ordre de quelques secondes. À mon avis c'est cette utilisation de conversation "tranquille" à laquelle zezinho< fait allusion, et je pense moi aussi qu'il y a quelque chose de faisable dans ce milieu-là avec l'email, et tout ce qu'il manque pour dominer le monde c'est la ui kivabien. YakaFokon !

    • [^] # Re: Mail != instantané

      Posté par . Évalué à 2.

      Reste en fait à définir la notion d'instantané.
      Mettons que ton mail mette en moyenne 20ms pour arriver dans ton serveur. Ce n'est pas instantané. Pourtant, 50Hz ça suffit pour nous donner l'impression qu'une ampoule est tout le temps chauffée à fond (moi j'ai jamais vu d'ampoule même incandescente clignoter, sauf quand c'était voulu).
      Dans le cadre d'un message écrit de, disons, 120 caractères, il ne me paraît pas exagéré de considérer que l'instantané s'approche de 15s, parce que de toute façon l'opérateur humain mettra plusieurs secondes à écrire son message.
      Après, ok, je me rappelle des trucs inutiles que je désactivais d'ailleurs, qui faisaient savoir à mon interlocuteur que j'écrivais avant que j'envoie, sur msn… mais j'ai toujours vu ça plus comme une intrusion que comme une liberté.

      • [^] # Re: Mail != instantané

        Posté par . Évalué à 1.

        Sauf qu'avec du graylisting, ça peut être un retard de plusieurs dizaines de minutes. Ce ne sont pas les mêmes ordres de grandeur.

  • # Tu oublies l'un des principes de SMTP

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    SMTP n'est pas sensé être "instantané"…

    En effet, entre les serveurs trop chargés, le greylisting (aujourd'hui en désuétude mais qui, à un moment, pouvait amener des délais dingues dans la réception d'un courriel), tu n'as pas du tout la garantie que le message soit reçu par son destinataire rapidement…

    My 2 cents, comme on dit ici.

    Concernant "l'interdiction d'utiliser les réseaux sociaux" que tu as imposé à tes enfants, je trouve ça dommage …
    Les réseaux sociaux, c'est un peu comme tout: utilisés sciemment, en ayant conscience des risques, ça peut être un outil tout à fait acceptable.
    Et l'adoption massive du numéro 1 des réseaux sociaux (j'ai nommé FB) par de nombreux acteurs médiatiques fait que tes enfants risquent de se voir couper d'une source d'information pertinente.
    Ex: Beaucoup d'artistes communiquent aujourd'hui sur leurs actualités (live, sortie CD, etc…) via Facebook. Il y a même des recrutements qui passent par twitter aujourd'hui…

    Après, chacun est libre de donner l'éducation qu'il veut à ses enfants.

    • [^] # Re: Tu oublies l'un des principes de SMTP

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour les réseaux sociaux, ce n'était pas le but du journal, mais même réponse que ci-dessus.

      Pour la vitesse du SMTP, la réponse - qui n'est pas de moi - me semble parfaite.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Tu oublies l'un des principes de SMTP

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 05/07/16 à 08:05.

      « une source d'information pertinente.
      Ex: Beaucoup d'artistes communiquent aujourd'hui sur leurs actualités (live, sortie CD, etc…) via Facebook. »

      Autant il paraît facile d'admettre une partie de votre argumentaire, autant cet exemple semble tenir de l'oxymore.

    • [^] # Re: Tu oublies l'un des principes de SMTP

      Posté par . Évalué à 8.

      Les réseaux sociaux, c'est un peu comme tout: utilisés sciemment, en ayant conscience des risques, ça peut être un outil tout à fait acceptable.

      On parle d'enfants, qui pourront comprendre un peu avec des explications qu'on leur donnera, mais qui manqueront de recul pour vraiment apprécier les arguments, et mesurer tous les risques.

  • # pas xmpp mais

    Posté par . Évalué à 1.

    une solution "durable"
    http://zeronet.io pour bavarder ?
    ça fait messagerie instantanée et bien plus , et chacun est un serveur (administrable).

    • [^] # Re: pas xmpp mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      L'idée est de rester dans un outil qu'on a déjà : le courriel.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: pas xmpp mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sans installation de logiciels, il y a aussi des clients XMPP qui se lancent dans un navigateur web sans rien installer. J'utilisais il y a quelque temps https://jwchat.org/, on a peut-être fait mieux depuis?

  • # C'est plus de l'éducation qu'autre chose...

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,

    Si je comprends bien, tu exclus tes enfants des réseaux sociaux pour le motif que ces derniers récupèrent moult informations sur leurs vies privées c'est ça ? Ou alors tu ne veulent pas qu'ils soient accro ?

    Parce qu'à priori, dans le cas n° 2, ils le sont déjà, peu importe la méthode.

    Et dans le cas 1, pourquoi ne pas proposer un serveur XMPP où tes enfants et leurs potes et pourquoi pas ta famille s'inscrivent ?
    Ce sera plus simple, la vie privée est sauvegardée, y'a des salons de chat…

    Ils s'approprieront vite cette techno.

    C'est une vraie question !

    • [^] # Re: C'est plus de l'éducation qu'autre chose...

      Posté par . Évalué à 7.

      J'ai aussi choisi d'installer des serveurs à la maison pour les laisser "socialiser" avec leur cercle immédiat de copains.

      1) Je pense que c'est préférable à la jungle de l'Internet mondial qu'ils sont encore trop jeunes pour appréhender
      2) Ca donne une culture que Facebook n'est pas non plus incontournable
      3) Ca enseigne un peu de technique (IP publique et port, ça y est, ils ont bien compris le truc, y compris leurs copains !)

  • # Déjà fait

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 05/07/16 à 09:17.

    http://appleinsider.com/articles/15/07/22/new-microsoft-send-app-brings-chat-like-threads-to-iphone-email-conversations

    ou

    https://itunes.apple.com/us/app/hop-email-messenger/id707452888?mt=8

    Après j'ai du mal à voir l'intérêt du truc au delà de l'universalité. SMTP est vraiment pas conçu pour ça même si souvent "ça marche".

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Déjà fait

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ah oui, merci. C'est exactement ça l'idée, donc ça vient petit à petit. L'universalité est bien sur le seul plus par rapport à XMPP, mais il est suffisant pour faire la différence…

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Réseau social hors ligne

    Posté par . Évalué à 10.

    Ayant refusé à mes jeunes enfants l'inscription aux multiples réseaux sociaux qui leur auraient permis de chatter avec les membres de ces réseaux

    C'est dommage, parce que l'école, c'est sympa quand même pour les enfants, même jeunes.

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # logiciels libres, esprits fermés

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    C'est effrayant de lire les commentaires dans ce journal !

    Les linuxiens, qui parait-il prônent le libre, sont vraiment des gens ultra-fermés, réfractaires aux nouvelles technologies. Vous êtes en fait les mormons de l'informatique !

    Obliger un enfant à utiliser des courriels ou des SMS… en 2016 ! Mais c'est quoi le but ?
    Fabriquer des incompétents dans la société que vous, en tant que parents, êtes amenés à construire via vos enfants ?

    • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est clair, soyez ouverts, ne vous posez pas de questions sur la façon dont fonctionne la société et suivez bien le troupeau, c'est ça etre ouvert.

    • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      As-tu des enfants ? Si oui sont-ils des pré-ado ? Je comprends parfaitement l'idée d'interdire facebook. Et je ne vois pas le rapport avec le fait d'être réfractaires aux nouvelles technologies.
      Chacun éduque ses enfants comme il l'entend et du mieux qu'il peut. Personne ne peut prétendre détenir la vérité ou connaître la formule magique pour en faire des adultes responsables, éveillés, ouverts d'esprits, sociabilisés,… Mais je ne pense pas qu'interdire à un enfant de 10/11/12/13 ans de parler à ses potes sur facebook le soir et le weekend va le rendre asocial ou exclu. Je rejoins encore une fois l'auteur du journal, rien ne vaut une vraie rencontre avec ses potes pour aller faire du vélo, jouer au foot, construire une cabane dans la forêt,…

      • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

        Posté par . Évalué à 3.

        D’un autre côté, interdire Facebook c’est sûrement le meilleur moyen de leur donner envie d’y goûter.

      • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        As-tu des enfants ? Si oui sont-ils des pré-ado ? Je comprends parfaitement l'idée d'interdire facebook. Et je ne vois pas le rapport avec le fait d'être réfractaires aux nouvelles technologies.

        Chaque parents est en effet responsables de l'éducation de ses enfants et sont de faits seuls juges. Cependant il est vrai, limiter le lien social par la technologie est assez aberrant alors qu'on est sur une communauté ici même assez liée par ce genre de liens.

        Je rejoins encore une fois l'auteur du journal, rien ne vaut une vraie rencontre avec ses potes pour aller faire du vélo, jouer au foot, construire une cabane dans la forêt,…

        Ça, je ne suis cependant pas d'accord. Toujours à valoriser les rencontres réels, physiques au détriment du virtuels, comme si une rencontre dépendait surtout du lieu où cela se produisait plus que le contenu.

        Je présume que les parents d'ados n'ont pas vraiment connu Internet quand ils ont été adolescents. Moi si. Et cela a été libérateur, il était possible que j'échange avec des gens (dont des adultes) sur des sujets qui me passionnaient dont c'était difficile de trouver des locuteurs dans ma famille ou mes amis d'école.

        J'ai des amis dont l’essentiel des discussions ont eu lieu sur Internet, faute de la distance physique. Mais je ne considère pas ces relations comme moins bonnes car on a pas construit de cabanes à l'époque ensemble. J'ai même connu ma femme à l'adolescence sur Internet et je ne regrette rien.

        Bref, c'est étonnant quand même d'entendre ce genre de discours au sein d'une communauté qui communique essentiellement (mais pas que) par Internet ce qui n'empêche pas des liens de travail ou d'amitié très forts pour certains. Du coup, pourquoi priver les adolescents de cela aussi ? Eux aussi ont probablement des passions ou centres d'intérêts difficiles à communiquer uniquement avec leurs relations physiques.

        Après, cela n'empêche pas un contrôle de l'activité notamment temporel pour éviter les abus et autres. Mais les priver de manière totale ne me semble pas adaptée à notre époque.

        • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tu marques un point sur le fait de pouvoir échanger sur des sujets qui ne passionne que nous et que notre progéniture.
          Concernant l'interdiction, celle-là n'est que temporaire et je pense que dans quelques années on la lèvera s'il ne l'a pas déjà levé seul ! Pour rebondir sur une remarque au dessus, quand c'est interdit c'est encore plus tentant !

          • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour rebondir sur une remarque au dessus, quand c'est interdit c'est encore plus tentant !

            Donc, tu prônes l'interdiction pour fins d'encouragement?
            Perso, j'ai d'excellents souvenirs des discussions relatives à des sujets parfois socialement un peu délicats en tant que gosse, alors que les interdictions incomprises (c'est comme ça et pas autrement, tu la fermes c'est moi qu'a raison…. on dirait un discours de gamin en fait) m'ont toujours agacé, d'aussi loin que je me souvienne.

        • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

          Posté par . Évalué à 8.

          Mes grands ont 11 et 9,5 ans. Mon fils (11) passerait sa vie sur l’ordinateur, faire du python, du minecraft, du scratch… ce n’est pas inintéressant en soit, mais il me semble important qu’il fasse autre chose : voir la lumière du jour, nager, faire du vélo, de la voile, jouer de la musique…
          Ma fille 9,5 ans passerait sa vie à lire, mais ça me semble important qu’elle fasse aussi autre chose : voir ci dessus.

          Quand ils seront adultes, il me remercieront ou me détesteront de les avoir obligés à s’ouvrir l’esprit, à avoir l’habitude de faire du sport pour être bien dans sa tête et son corps.

          Néanmoins, cette année, mon fils s’est enfin ouvert aux autres, notamment activité foot à la récréation… tout ça parce qu’il a joué et parlé de minecraft avec les copains. Donc les deux sont liés, mais il est toujours compliqué en tant que parent de décider ce qui est le mieux et où mettre le curseur entre les différentes activités.

          Résultat du projet dans 10 ans, sans retour en arrière possible ! :-|

          • [^] # Re: logiciels libres, esprits fermés

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Mes grands ont 11 et 9,5 ans. Mon fils (11) passerait sa vie sur l’ordinateur, faire du python, du minecraft, du scratch… ce n’est pas inintéressant en soit, mais il me semble important qu’il fasse autre chose : voir la lumière du jour, nager, faire du vélo, de la voile, jouer de la musique…
            Ma fille 9,5 ans passerait sa vie à lire, mais ça me semble important qu’elle fasse aussi autre chose : voir ci dessus.

            Quand ils seront adultes, il me remercieront ou me détesteront de les avoir obligés à s’ouvrir l’esprit, à avoir l’habitude de faire du sport pour être bien dans sa tête et son corps.

            Je ne parlais pas des limitations temporelles de la dite activité, je parlais des interdictions pures et simples de certains usages de la machine.
            Varier les activités est une bonne chose oui, mais cela ne doit donc pas aller à l'interdiction de la pratique d'une activité sur la machine non plus. ;-)

  • # Sécurité

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    C'est une belle idée de protéger les enfants des réseaux privateurs, mais à propos de protéger de tout ce qu'il y a de foireux dans le protocol SMTP (spam, hameçonnage, usurpation d'identité, etc) vous gérez ça comment ? Si un pédophile récupère l’adresse courriel de votre gamin et l'utilise pour établir une relation comment vous protégez vous de ça ? La centralisation des réseaux privateurs permet un bien meilleur contrôle de ce genre de danger (que ça doit par la police et par la société qui est derrière elle-même).
    On pourrait imaginer ajouter une session échange de clés PGP aux goûters d'anniversaire.

    • [^] # Re: Sécurité

      Posté par . Évalué à 2.

      Ou alors on mettrait en place une PKI et un réseau de distribution de certificats sur carte à puce pour gérer la sécurité du bouzin.

      Et on appellerait ça un téléphone portable et des SMS.
      Et pour aller plus loin on réinventerait Whatsapp, Apple Message et les autres.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.