Forum Linux.android Peut-on savoir si on est à proximité d'un assistant vocal ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
4
17
jan.
2021

Avec la diffusion de plus en plus large des assistants vocaux (OK Google, Alexa, Siri, et il y en a sans doute d'autres), on est de moins en moins à l'abri de se retrouver écouté par l'une de ces machines quand on entre quelque part. Aussi j'aimerais savoir s'il y a un moyen technique d'être averti qu'on se trouve dans la zone d'écoute de l'un de ces espions.

  • # Le classique...

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

    … mais efficace xkcd qui va bien.

    https://xkcd.com/1807/

    Comme ça c'est fait.

    • [^] # Re: Le classique...

      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

      Certes, mais il faut faire ça pour tous les assistants vocaux. :-D
      Je pensais à quelque chose de plus pratique et discret.

      • [^] # Re: Le classique...

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

        Salut,

        Ou choisir ses amis.

        ;)

      • [^] # Re: Le classique...

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

        Il semblerait que ces assistants répondent à des commandes diffusées en ultrasons. Du coup, j'imagine qu'avec le bon matériel, tu pourrais diffuser une commande pour chacun des assistants répandus de manière discrète. Par contre, je pense que si il y a un assistant qui répond, c'est forcément à "voix haute". Mais, j'ai l'impression que tout les possesseurs d'iPhone/Android sont habitués à des faux positifs, donc ça n'étonnera personne s'ils se mettent à parler tout seuls.

  • # Il faut plutôt partir du point de vue inverse

    Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 17/01/21 à 23:12.

    C'est terrible d'écrire ça mais être à proximité d'un assistant vocal et donc d'être écouté par cet assistant est aujourd'hui le cas général – jusqu'à ce qu'on rende ces outils illégaux? (À moins qu'ils ne le soient déjà?) Il n'y a aucune raison de croire qu'on n'est pas proche d'un assistant vocal à moins de prendre des mesures spécifiques pour cela.

    (Même sans assistant vocaux, les téléphones portables ont une longue historique de détournement comme micro-espions – depuis la fin des années 90 au moins.)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.