Forum Linux.général Comparatif des systèmes de montage automatiques

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
20
sept.
2004
Bonjour tout le monde,

Suite à une tentative de migration définitive de ma copine vers Linux, je recense ses petites demandes... Et parmi certaines, il y a le fameux "j'aime pas devoir taper mount pour lire ma disquette".

Je lui ai expliqué comment se servir de KDE pour ça, mais je me demande si un système de montage automatique ne serait pas mieux. Et j'ai pu voir qu'il y en avait une bonne quantité. J'ai recensé :
  • supermount(-ng)
  • submount
  • automount
  • magicdev


  • J'ai déjà utilisé (il y a longtemps) supermount mais avec ma Sarge, je n'avais jamais pris le temps de l'installer. Je cherche donc des retours d'expérience ou même mieux, une explication des différences entre ces softs (ce que Google est apparemment incapable de faire). J'ai juste trouvé que submount est un fork de supermount, visant la stabilité, et que automount est en user-space plutôt qu'en kernel-space pour [super|sub]mount.

    PS : je veux vraiment tester ces softs, pas la peine de me dire "dresse ta copine à utiliser la console et mount", ce n'est pas le but...
    • # plusieurs choix

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      un couple magicdev/supermount bien dosé marche très bien pour moi :

      supermount pour les disquettes
      magicdev pour le reste.
    • # Un autre

      Posté par  . Évalué à 4.

      Pourquoi passer par un automounter quand, sous KDE, il suffit de cliquer sur l'icône pour monter le périphérique ?

      Sinon dans les systèmes d'automontage orientés avec-ma-bite-et-mon-couteau on peut aussi mettre des scripts dans /etc/dev.d/default qui seront appelés par hotplug. Par exemple UpdFstab.dev, cf http://linuxfr.org/~ccomb/14592.html(...)
      • [^] # Re: Un autre

        Posté par  . Évalué à 1.

        Perso, ça marche très bien chez moi avec autofs (kernel 2.6.8-1).
    • # inutile

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Contrairement aux idées reçues, un automonteur ne sert qu'aux gens qui utilisent la console, pour éviter de taper mount. Ou sinon ça sert pour les montages réseau.

      Quand on utilise Gnome ou KDE, il n'y a pas besoin d'automontage. Il suffit de cliquer sur l'icône. Ensuite il faut simplement faire un clic droit -> démontage pour éjecter le périphérique. C'est vraiment pas sorcier et c'est pareil sur MacOsX.

      Le seul avantage de supermount est qu'il évite d'avoir à faire le démontage. Mais c'est vraiment pas stable.

      Tout ça marche bien pour le CD et la disquette. Pour les périphériques USB, ça dépend des distribs. Avec la Mandrake, l'icône arrive (en général) toute seule sur le bureau. Avec Debian (Sarge ou Sid), il suffit de passer à Udev et d'ajouter le script updfstab.dev, qui ne fait pas de montage, mais qui ajoute/enlève automatiquement une ligne dans /etc/fstab. Ca permet à l'icône d'apparaître toute seule sous Gnome et KDE.
    • # Et pourqoui pas ça :

      Posté par  . Évalué à 0.

      Tu peux tout simplement créer un lanceur sur le bureau :
      - Clic droit sur une zone libre du bureau
      - Nouveau lanceur
      Tu mets simplement "mount /dev/fd0" pour la commande et "Disquette" en Nom.

      Puis tu en fais un autre avec "umount /dev/fd0" en commande et "Stop disquette" par exemple pour le nom.
      Pourquoi se compliquer la vie alors qu'on peut faire si simple...

      Bonne chance (avec ta copine)...

    Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.