Forum Linux.mandriva Permissions disques sous Mandrake 10

Posté par .
Tags : aucun
0
12
août
2004
Salut à tous !
J'ai installé Linux très récemment et je n'y connais pas grand chose (pour ne pas dire rien !). J'ai encore gardé windaube et je voudrais savoir comment faire pour accéder en écriture à mes disques durs windows. J'ai essayé dans les utilitaires installés, mais rien à faire. Ils sont reconnus mais je ne peux rien sauver ou copier sur ces disques....
Si vous pouvez m'aider, ce serait génial, merci d'avance !
  • # Systèmes de fichier

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    "Écrire sur tes disques windows" revient à peu près à dire "écrire sur des systèmes de fichier NTFS / FAT32" ... Windows utilise abondamment ses deux là.
    Linux peut utiliser beaucoup de systèmes de fichier (ext, reiser, xfs, jfs, etc) et supporte en partie les systèmes de fichier Windows à la condition que les pilotes soient inclus dans le noyau, et en général ils le sont.

    Si ton disque est "formaté" en fat32, alors tu n'auras pas de pb (voir vfat dans man mount), s'ils sont en NTFS, il y a des chances pour que tu ne puisses pas écrire dessus facilement :/

    Va jeter un coup sur le site Lea Linux, il y a plein de choes intéréssantes et abordables pour ceux qui commencent :
    http://lea-linux.org/trucs/item.59.html(...)
    http://lea-linux.org/admin/fstab.html(...)
  • # Le NTFS

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le support pour l'écriture sur un système de fichier NTFS est encore, à ma connaissance experimental.
    Je ne sais pas quel a été la politique de Mandrake pr leurs noyaux par défaut (activer le support ?) donc la seule solution qui te reste est de tester.
    Si cela ne marche pas, alors recompilation du noyau ...
    • [^] # Re: Le NTFS

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      hum...
      activer le support en écriture sur les partitions NTFS pour un débutant sous linux, j'ai comme un doute que ce soit la bonne solution pour le moment.

      je pense que le mieux pour l'instant est de faire une partition d'échange entre windows et linux formaté en FAT32.
      et si il utilise les outils de mandrake, normalement tout est monté en écriture par défaut... donc ça ne devrait pas poser de problème...
      • [^] # Re: Le NTFS

        Posté par . Évalué à 1.

        Bonjour,
        J’ai installé Captive-NTFS et l’écriture sur les partitions NTFS fonctionne bien. CF.
        http://www.jankratochvil.net/project/captive/Preview.html.pl(...)
        • [^] # Re: Le NTFS

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          merci !
          je ne connaissais pas...
          je vais y jeter un coup d'oeil.

          par contre, j'ai toujours le même doute, est-ce abordable pour un débutant sous linux sans aucun risque pour ces données ? (en cas de fausse manipulation pendant l'installation par exemple)
          mais comme je n'ai pas testé, peut-être est-ce très simple ;-)
          • [^] # Re: Le NTFS

            Posté par . Évalué à 1.

            c'est pas tant l'install qui est a craindre mais plutot carement une corruption du filesystem ...

            J'ai installé linux-ntfs, ca se fait en 10mn en suivant les instructions pas a pas, par contre, je me suis pas risqué a debloquer en acces ecriture vu les avertissement des programmeur ...
  • # kernel 2.6.8-rcXX

    Posté par . Évalué à 2.

    Je sais plus enfin, la dernière RC de Linux a dans son ChangeLog :

    <torvalds@ppc970.osdl.org>
    Revert FAT NLS changes.

    It's causing massive user confusion, and breaks installers by
    mounting the filesystem read-only.


    Voilà voilà ... c'est juste une remarque en passant qui pourrait poser des problèmes pour le cas où tu ais un kernel récent mais pas aussi récent.
  • # warf warf

    Posté par . Évalué à 1.

    bon, bon, ok, je vais m'arranger pour formatter les partitions ntfs en fat32, ça me semble plus sage pour le début !
    merci de vos conseils, à bientôt !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.