Évènements organisés par Grésille (Grenoble) au premier trimestre 2011-2012

Posté par Grésille . Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
6
15
oct.
2011
Lug

Pour la rentrée, Grésille se démène et organise plusieurs évènements concernant la culture, l’Internet, ou l’informatique libres.

  • 14 octobre : présentation et discussion autour de Riseup.net, fournisseur de services Internet engagé, en présence d’une de ses membres ;
  • 18 octobre, 8 et 22 novembre : cycle d’ateliers consacré aux traces que nous laissons sur Internet et sur des supports numériques en général. Quelles sont ces traces ? Quels usages (il)légitimes et (il)légaux peuvent en être faits ? Comment s’en protéger ?
  • 24 novembre : projection de Plug & Pray (documentaire de Schanze et Malek‐Mahdavi, 2010), un documentaire sur l’avenir de la robotique et de l’intelligence artificielle ;
  • 6 décembre : exposé sur la trépidante histoire du droit d’auteur.

Rencontre avec un membre de Riseup.net

Le 14 octobre à 20 h, à Antigone.

Vous avez peut‐être une boîte e‐mail @riseup.net, une liste de diffusion ou peut‐être utilisez‐vous Crabgrass, un outil développé par le collectif Riseup. Ou alors, vous êtes tout simplement désireux d’en savoir plus sur l’objet de cet impressionnant collectif qui, depuis 1999, vise à « aider à la réalisation d’une société libre, garantissant la liberté d’expression, sans oppression ou hiérarchie, où le pouvoir est équitablement réparti. Ceci est fait en fournissant les ressources informatiques à [leurs] alliés engagés dans la lutte contre le capitalisme et toute autre forme d’oppression. »

Grésille vous propose une soirée autour du collectif Riseup en présence d’une de ses membres.

Cycle d’ateliers consacré aux traces sur Internet

Dans le cadre des Mardis d’Antigone, Grésille consacre une série de trois ateliers sur les traces numériques.

Le premier trimestre sera un cycle consacré aux traces que nous laissons sur Internet et sur des supports numériques en général. Quelles sont les traces que nous laissons sans y prendre garde ? Comment peuvent‐elles être utilisées ? Quelles lois encadrent l’utilisation de ces traces ? Quels sont les usages (il)légitimes ou (il)légaux qui sont faits de ces traces ? Comment chiffrer et signer des données (dont les courriels et disques durs) pour contourner ce problème ? Anonymat et identité numérique : quels sont les possibles ?

  • 18 octobre (20 h à Antigone) : Les traces sur Internet : comment s’en prémunir ?
  • 8 novembre (19 h à Antigone) : Quelques lois liberticides sur Internet : comprendre leur mécanique déjà bien huilée ;
  • 22 novembre (19 h à Antigone) : Chiffrement et signature : pourquoi et comment ?

Projection de Plug & Pray

Le 24 novembre à 20 h, à Antigone.

Documentaire sur l’intelligence artificielle de Jens Schanze et Judith Malek‐Mahdavi.

Au travers de rencontres avec les principaux experts du domaine de l’intelligence artificielle, ce film questionne l’utopie d’un monde où la fusion entre humain et machine devient l’ultime évolution de l’humanité.

La trépidante histoire du droit d’auteur

Le 6 décembre à 18 h, à l’amphi 1 de l’UFR ARSH du campus de Grenoble.

Le droit d’auteur est forcé de changer : ses conditions d’existence ne tiennent plus. Poussé à l’extrême en allongeant toujours plus la durée de protection des œuvres, il est matériellement remis en cause par la possibilité de s’abstraire du support physique des œuvres, et de copier celles‐ci pour un coût quasi‐négligeable.

Dans le cadre d’un exposé, Grésille vous propose d’explorer l’histoire du droit d’auteur. Il ne sera pas question de légalité mais de légitimé de ce droit. Comment sommes‐nous passés d’une situation où son but était de protéger les « créateurs » des « marchands » à aujourd’hui, où il protège massivement les « marchands » des « consommateurs » ? De quoi ce droit est‐il constitué ? Est‐ce normal qu’un auteur qui diffuse une œuvre, une idée, puisse décider de ce que va en faire la personne qui la reçoit ? La copie signifie‐t-elle le vol ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.